Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-03-17T09:01:56+01:00

Bienvenue à Big Stone Gap

Publié par MyaRosa

Adriana Trigiani

315 pages, éditions Charleston, février 2015

L'histoire :

1978, Big Stone Gap (Virginie). Le jour où Ave Maria découvre qu'elle n'est pas vraiment celle qu'elle croyait être, sa vie prend un tournant inattendu. Cette jolie célibataire, autoproclamée vieille fille de la ville du haut de ses presque trente-six ans, voit s'écrouler ses défenses soigneusement construites durant toutes ces années. Pourtant, entre son travail à la pharmacie et son cercle d'amis, dont le timide Jack MacChesnay et l'irrésistible Theodore Tipton, sa vie dans ce petit village niché au coeur des Montagnes Bleues était déjà bien assez trépidante ! Héritage, demandes en mariage et révélations se succèdent pour bouleverser sa vision du monde et la place qu'elle y occupe.

 

 

 C'est fou comme les livres nous réservent parfois de belles surprises... J'ai commencé ce roman il y a plus d'un mois. Je l'ai reposé plusieurs fois. J'ai bien failli le laisser définitivement de côté, mais j'ai insisté et la magie a fini par opérer. J'en ressors finalement charmée et je suis la première à être surprise par ce retournement de situation.

 

 J'ai toujours aimé les histoires qui se déroulent dans de petites villes où tous les habitants se connaissent. J'ai donc tout de suite été charmée par Big Stone Gap et ses personnages hauts en couleurs. Seulement voilà, malgré l'humour bien présent dans ce roman, j'ai vite eu l'impression de tourner en rond. Je trouvais le rythme lent et j'avais l'impression qu'il ne se passait pas grand chose. C'était sympa mais sans plus. J'ai ressenti un peu la même chose que lorsque j'ai commencé à lire Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg.

 

 Après plusieurs tentatives de lecture et après avoir fait plusieurs pauses en lisant d'autres romans, j'ai décidé de m'arrêter là et de ne pas le terminer. Mais allez savoir pourquoi, j'ai décidé de lire encore quelques pages et j'ai finalement dévoré toute la seconde moitié du roman. J'ai ri, j'ai eu des petits papillons dans le ventre, et j'ai même eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises. J'ai appris à comprendre et à aimer tels qu'ils sont les personnages de ce roman et je les ai trouvé très attachants.

 

 J'ai beaucoup aimé toutes les parties qui se déroulent en Italie et tous les passages sur l'histoire d'Ave Maria et puis cette fin... Je ne m'attendais pas à être aussi surprise et émue et je l'ai été beaucoup, beaucoup. L'héroïne est touchante. Elle a un passé compliqué dont elle ignorait tout il y a encore peu de temps et elle a du mal à trouver sa place et à savoir ce qu'elle désire vraiment. On a l'impression qu'elle s'interdit d'être heureuse... Heureusement qu'elle est bien entourée !

 

 Je pense que je garderai de ce roman un très joli souvenir. Il y a parfois des livres qui demandent un peu de patience, des livres qui ont besoin d'un peu de temps pour réussir à nous séduire mais qui finissent par nous surprendre et nous charmer. Je crois comprendre qu'il y aura une suite et je m'en réjouis d'avance. J'ai bien envie de suivre encore un peu Ave Maria et les autres.

 

En quelques mots :

D'abord déçue par ce roman qui me laissait indifférente, j'ai bien fait de persévérer puisque j'en ressors charmée et émue. Vivement la suite !

 

Quelques extraits :

 

"N'importe quelle marche semble deux fois plus haute quand on se trouve idiote." (Page 233)

 

"Les pires choses qui nous arrivent dans le cours d'une vie n'ont aucun sens sur le moment, quand nous nous débattons sans en voir la fin. Il n'y a aucune corde, aucune bouée à saisir, semble-t-il. Les mères peuvent calmer leurs enfants dans ces moments-là, parce qu'elles les rassurent. Personne ne s'inquiète de vous autant que votre mère, et quand elle n'est plus là, on se retrouve comme nu dans un monde où le danger menace de toutes parts. On ne peut plus se tourner vers elle, et chacun sait que sa vie est changée à jamais. Il n'y a personne sur cette Terre qui vous a connu depuis le jour de votre naissance ; qui savait pourquoi vous pleuriez, ou quand vous aviez assez mangé ; qui savait exactement ce qu'il fallait vous dire quand vous aviez mal, et qui vous aidait à avoir bon coeur. Le jour où elle disparaît, vous perdez ce qui vous restait encore de votre enfance. Les souvenirs ne sont plus les mêmes et n'ont plus le pouvoir de vous apaiser comme la douceur de sa main sur votre front." (Page 292)

 

"Il faut parfois se dépouiller de tout pour découvrir la personne qu'on est en réalité." (Page 294)

 

Voir les commentaires

commentaires

Karen 15/12/2015 13:50

Malheureusement, je n’ai lu que le premier chapitre. La lecture est facile, les personnages sont sympathiques, mais ça manque de punch.

MyaRosa 15/12/2015 19:07

J'ai aimé, mais je suis d'accord...

Château imaginaire 24/03/2015 01:14

C'est sympa quand un roman devient meilleur à mesure qu'on le lit. :)

MyaRosa 24/03/2015 10:24

Oui, celui-ci a été une bonne surprise. Je l'ai mis de côté plusieurs fois mais je sais maintenant que j'ai bien fait de le reprendre.

Manon-Marie 17/03/2015 20:52

J'ai passé un moment très agréable avec ce livre qui s'est révélé, pour moi aussi, une très bonne surprise !

MyaRosa 17/03/2015 21:20

:)
J'espère que la suite sera traduite en français. J'ai bien envie de retourner à Big Stone Gap...

Ingrid 17/03/2015 10:50

Voilà qui relances ma curiosité et mon envie de découvrir ce titre...Sans doute que je tenterai ma chance si je le trouve à la médiathèque !

MyaRosa 17/03/2015 10:55

Franchement, je ne regrette pas. Quand je pense que j'ai failli l'abandonner... Peut-être qu'il était un peu long au démarrage ou peut-être que je ne l'ai pas lu au bon moment. En tout cas, j'ai dévoré toute la seconde partie et j'ai trouvé les personnages très touchants.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog