Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-05-24T09:43:34+02:00

Conte lent en rouge

Publié par MyaRosa

Edvin Sugarev (texte) & Clémence Pollet (illustrations)

32 pages, éditions Elitchka, novembre 2015

L'histoire :

« Le rouge avait disparu. Il n'y en avait plus du tout. Les dessins de ce carnet l'avaient petit à petit avalé. » Mais alors, comment faire pour dessiner les toits des maisons, les Indiens ou le petit chien ? C'est simple. Pour trouver du rouge, il suffit de l'imaginer !

 

Mon avis :

 

 Les éditions Elitchka ont pour but de promouvoir la littérature jeunesse bulgare. Depuis plusieurs années, elles nous font découvrir de belles histoires, des contes méconnus illustrés par des artistes bulgares et français. Edvin Sugarev, l'auteur de cet album, est plus connu pour ses recueils de poésie qui ont d'ailleurs été traduits dans plusieurs langues, mais il a aussi écrit des contes qui n'étaient pas destinés à être publiés mais que l'on découvre aujourd'hui grâce aux éditions Elitchka. "Conte lent en rouge" en fait partie.

 

 

 C'est l'histoire d'un garçon qui ne peut plus continuer à dessiner dans son carnet car le rouge semble avoir disparu. Comment va-t-il faire pour terminer l'Indien qu'il avait commencé et pour dessiner le petit chien rouge qu'il avait en tête ? Il se met en route et cherche en vain à obtenir du rouge. C'est le fameux petit chien qu'il n'a pas encore dessiné qui va lui donner la solution à son problème...

 

 Dans cette histoire, il est question de liberté et d'imagination. Le pragmatisme des adultes s'oppose à l'imagination débordante des enfants. C'est un livre qui donne envie de retourner en enfance, de se souvenir de qui on était et de ce qu'on faisait à cette époque. C'est un livre qui donne envie de s'accorder le droit de rêver, le droit d'imaginer des choses qui n'existent pas, qui ne sont pas logiques mais qui sont bien là si on accepte d'y croire et de les voir. C'est un livre qui nous offre une bonne dose d'oxygène et de liberté et ça fait un bien fou !

 

 Le texte est un peu long et parfois difficile à comprendre pour les plus jeunes alors je le recommande à partir de 7-8 ans.

 

 

En quelques mots :

Une belle histoire sur l'imagination et la liberté portée par un texte très poétique et de jolies illustrations.

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog