Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-01-31T09:06:28+01:00

Le Fantôme qui écrivait des romans

Publié par MyaRosa

Eric Sanvoisin

223 pages, éditions Balivernes, novembre 2016

L'histoire :

C'est l'histoire d'un auteur paranormal...

C'est l'histoire d'une fille emprisonnée par elle-même...

C'est l'histoire d'un livre étrange...

Trois voix, trois existences qui sont liées quand s'enchevêtrent littérature et réalité.

 

Mon avis :

 

 Dans ce livre aussi étrange que captivant, nous faisons la connaissance de trois personnages qui sont liés par un livre. Il y a d'abord Antonin, un adolescent mort de façon tragique qui hante malgré lui les lieux du drame et qui va trouver, grâce à l'écriture, le courage et la force de dénoncer son assassin. Il y a ensuite Leï, un adolescent blessé et mal-aimé qui s'invente un ami imaginaire. Un chien invisible qui lui raconte des tas d'histoires qui l'aident à affronter la vie. Un compagnon qui ne le quitte jamais... Et puis, il y a Emilia, une adolescente rongée par l'anorexie qui meurt à petit feu.

 

 Mais, je ne vous ai pas tout dit... Leï est le personnage du livre écrit par Antonin, livre lu par Emilia qui tombe amoureuse du personnage de Leï et qui décide de prendre contact avec l'auteur de ce roman pour en savoir plus et aussi parce qu'elle a une idée derrière la tête. Au fil de ces échanges, Antonin va tomber amoureux d'Emilia. Vous suivez toujours ?

 

 Trois personnages meurtris, rongés par la souffrance, la maladie, la mort. Trois personnages liés. Trois personnages entre rêve et réalité. Eric Sanvoisin nous offre un roman à l'atmosphère troublante dans lequel résonnent des voix qui veulent se faire entendre. Ce n'est pas un roman très joyeux. C'est plutôt triste et mélancolique, mais il s'en dégage pourtant une étrange douceur et de la lumière. C'est un livre bien construit et extrêmement bien écrit. Il y a de la poésie dans chaque mot. La rencontre de ces personnages ne va pas leur apporter le bonheur absolu, mais tout de même un certain apaisement, une sérénité qu'ils n'attendaient plus. J'ai aimé que l'histoire de tombe pas dans la facilité, que tout ne devienne pas tout beau, tout rose d'un seul coup.

 

 Ce livre est vraiment très agréable à lire. Il est déroutant, mais c'est quelque chose qui m'a plu. On sort vraiment des sentiers battus. Ca ne ressemble à rien de ce que j'ai pu lire jusqu'à présent. On a l'impression d'être dans un rêve. C'est étrange et en même temps ça nous amène à réfléchir à de nombreux sujets : la folie, la mort, la maladie, la souffrance, le mal-être, l'écriture, l'acceptation de soi, le pouvoir de l'imaginaire, l'amitié, l'entraide, la liberté... C'est un livre que je n'oublierai pas.

 

En quelques mots :

Un livre unique en son genre. Une histoire triste et poétique.

On est comme plongé dans un rêve.

Etrange et fascinant.

 

***

"Un écrivain ne cesse jamais d'écrire. Il est enchaîné aux mots. Tant qu'il n'a pas achevé une histoire en cours, il y pense jour et nuit. Quand enfin elle est terminée, il en commence une autre. Parfois, il en écrit plusieurs en même temps. Un écrivain est condamné à écrire. Pour le meilleur et pour le pire." (Pages 58-59)

 

"En réalité, un écrivain incarne tous ses personnages à la fois. Les bons et les méchants. Et puis tous ceux qui nagent entre deux eaux. Un roman est une sorte de grand jeu de rôle. Son auteur joue le premier et invite ensuite ses lecteurs à l'imiter." (Page 60)

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog