Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-03-04T14:08:14+01:00

Nous, les passeurs

Publié par MyaRosa

Marie Barraud

190 pages, éditions Robert Laffont, janvier 2017

Quatrième de couverture :

  "J'ai voulu raconter l'histoire de mon grand-père et, par ricochet, celle de ses deux fils. J'ai voulu dire ce qui ne l'avait jamais été, en espérant aider les vivants et libérer les morts. J'ai pensé que je devais le faire pour apaiser mon père. Ces mots, c'est moi qu'ils ont libérée. "


 Qui est ce grand-père dont personne ne parle ? Marie, devenue une jeune femme, décide de mener l'enquête, de réconcilier son père avec cet homme disparu à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Albert Barraud, médecin, fut un résistant, arrêté par les Allemands. Marie découvrira son rôle protecteur auprès des autres prisonniers. Destin héroïque d'un homme qui consacra sa vie aux autres jusqu'à sa disparition en mai 1945, sur le paquebot Cap Arcona bombardé par l'aviation britannique... Au terme d'un voyage vers la mer Baltique avec son frère, Marie va défaire les noeuds qui entravaient les liens familiaux.

 

Merci à Babelio et aux éditions Robert Laffont pour cette lecture.

 

Mon avis :

 

 "Nous, les passeurs" est le témoignage bouleversant d'une femme qui aime profondément son père et cherche à percer les secrets de sa famille. Si la petite fille idolâtre son père, elle sent qu'il y a en lui une colère, une rage, une profonde souffrance qu'elle n'arrive pas à s'expliquer. Devenue adulte, Marie cherche à déterrer le passé et à découvrir la vérité pour le bien-être de tous. Ses recherches vont l'entraîner sur les traces de son grand-père, le héros de la famille que tout le monde respecte mais dont personne ne parle. Un homme juste et bienveillant qui a joué un rôle important et sauvé des vies durant la Seconde Guerre Mondiale.

 

 J'ai beaucoup aimé ce livre parce qu'il rend hommage aux disparus et met en lumière des faits dont j'ignorais totalement l'existence, mais aussi et surtout parce que Marie Barraud m'a beaucoup touchée par ses mots, son respect et la manière dont elle aborde ce sujet difficile et très intime. L'admiration sans bornes de la petite Marie pour son papa, son amour pour sa famille, sa soif de vérité et son envie de connaître ce passé qui est le sien m'ont vraiment émue. J'ai aimé suivre son enquête, son chemin de croix difficile mais nécessaire. J'ai aimé la manière dont elle nous parle de la transmission et du poids du passé. Il y a tant de choses que l'on cache par pudeur ou en croyant protéger les plus jeunes mais qui, d'une manière ou d'une autre, punissent les générations suivantes et les empêchent d'être libres. Et puis, on ne parle pas que des disparus, mais aussi de ceux qui restent. De ceux qui doivent vivre avec le vide, la douleur, le manque de réponses et l'impression d'avoir été abandonné.

 

 J'ai aimé découvrir cette famille et les liens qui les unissent. Il y a beaucoup de justesse dans la manière dont l'auteur décrit les relations entre ces différentes personnages et ce qui a pu les éloigner ou les faire changer. Si le thème n'est pas du tout joyeux, Marie Barraud arrive pourtant à rendre ce récit lumineux car il est porté par l'amour, l'humanité et un besoin irrépressible de vivre. Quel bel hommage rendu à sa famille et aux victimes de guerre !

 

En quelques mots :

Un témoignage bouleversant. Une lecture enrichissante et très émouvante.

 

 

Voir les commentaires

commentaires

Nancy 06/03/2017 10:22

Le thème des secrets de famille et de la transmission me touche beaucoup aussi.
Merci pour cette découverte Mya, votre chronique donne vraiment envie de découvrir cette histoire.
Belle journée à vous.

MyaRosa 06/03/2017 16:00

Merci beaucoup, Nancy. :)
Je vous souhaite une belle journée.

Ingrid 04/03/2017 16:11

Je suis très contente que ce roman t'aie plu ! Ce fut pour moi une magnifique découverte et j'ai beaucoup aimé la plume de Marie Barraud !

MyaRosa 06/03/2017 16:00

Elle écrit vraiment très bien, c'est vrai. :)

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog