Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-04-30T08:00:00+02:00

April, May & June - Robin Benway

Publié par MyaRosa

April, May & June

(The Extraordinary secrets of April, May & June)

de Robin Benway

couv13696866

Editeur : Nathan

Date de parution : 17 juin 2010

Nombre de pages : 368

Prix : 14,90€

 

 

L'histoire :  

Trois soeurs
Trois secrets
Trois pouvoirs

C'est arrivé le lendemain de la rentrée.
Alors que la journée s'annonce tout à fait ordinaire, April découvre qu'elle peut prédire l'avenir. Le même jour, sa soeur May connaît un soudain accès d'invisibilité, qui semble se déclencher à la moindre émotion. Et enfin June, leur benjamine, parvient à lire dans les pensées de tous ceux qui l'entourent! Génial, non?
Eh bien non. Prévoir les catastrophes sans pouvoir les éviter, draguer un mec avec un corps qui disparaît à moitié et connaître les pensées pas toujours reluisantes de ses copines, voilà qui vous décourage d'avoir des superpouvoirs!
Et si le véritable pouvoir de ces trois soeurs-là était le lien qui les unit?

 

**

 

 Ce livre a fait beaucoup de bruit lors de sa sortie l'an dernier, et puis bizarrement c'est très vite retombé. Je n'y pensais même plus et puis je suis tombée dessus par hasard sur internet. Je n'avais encore jamais lu la quatrième de couverture qui a achevé de me convaincre. Quelques jours plus tard, j'ai cherché quelques avis pour en savoir un peu plus et ils n'étaient pas très positifs... Comme Joey7lindley devait le lire, ça a été une bonne occasion de me remotiver.

 

 J'ai donc commencé cette lecture avec beaucoup d'à priori et je pense que c'est pour ça que je n'ai vraiment pas accroché au début. Je trouvais ça niais, très stéréotypé , rien ne me plaisait, je trouvais le style pauvre, plat, sans intérêt. Bon, je faisais ma râleuse quoi ! :D J'ai mis quelques jours à le lire, j'ai même lu d'autres choses entre temps, et puis je ne sais pas ce qui s'est passé mais j'ai fini par me laisser emporter. Pourtant je ne pense pas que le style s'améliore au long du roman, que ça devienne moins cliché et plus palpitant, non ce livre est égal à lui-même du début à la fin, mais j'ai juste dépassé mes a priori et me suis laissée guider.

 

 On partage dans ce livre les péripéties de trois soeurs qui découvrent qu'elles ont chacune des super-pouvoirs.

April, l'ainée est sérieuse et très bonne élève. C'est sans aucun doute la plus raisonnable des trois même si elle passe de temps en temps pour un tyran. Elle voit l'avenir mais ne sait pas toujours bien l'interpréter. June, la plus jeune, passe des heures à se faire belle et rêve de devenir populaire. Elle n'en fait qu'à sa tête et est souvent agacée de voir que ses deux soeurs se fichent un peu de leur apparence. Elle est capable de lire dans les pensées. May, celle du milieu, peut se rendre invisible, ce qui lui correspond parfaitement puisqu'elle a souvent la sensation de l'être même quand ce n'est pas le cas. Elle ne s'aime pas, se sent moche, ne montre jamais ce qu'elle ressent et n'a pas d'amis.  Ces trois soeurs sont vraiment très différentes mais se complètent parfaitement. Entre rigolades et chamailleries, elles vont tenter de s'aider à surmonter les difficultés de la vie, notamment le divorce de leurs parents. De nombreux problèmes liés à l'adolescence sont abordés sur fond de fantastique. Pourquoi pas ?

 

 Ce livre n'est pas le livre de l'année, il ne me restera pas longtemps dans la tête et pourtant mon avis est très positif ! J'ai aimé ce livre, j'ai passé un très bon moment. Il m'a fait sourire et même éclater de rire à de nombreuses reprises. Bon, je suis assez bon public, c'est vrai. C'est très très adooo mais bon, mon adolescence n'est pas si loin... Je m'y suis replongée avec plaisir. Je me suis reconnue dans des choses que j'aurais pu dire ou faire quand j'étais plus jeune. En dehors du côté cliché et superficiel, de nombreux problèmes adolescents sont abordés. On ne propose pas de solution miracle, mais je pense que les adolescents peuvent s'y reconnaitre.

 

 En résumé : Ce n'est assurément pas le livre du siècle, ni de l'année, ni même du mois, mais j'ai vraiment passé un très bon moment en compagnie de ces trois chipies. C'est à lire sans rien attendre, juste en livre détente pour passer un bon moment ou se reposer en vacances. Malgré tous les clichés, ce livre n'est vraiment pas dénué d'humour et c'est ce qui fait son charme. Ca fait du bien de se replonger un peu dans l'adolescence. C'est un peu de la chick lit' ado !

 

Je suis curieuse de voir ce qu'en a pensé Joey7lindley. Pour lire son avis, c'est ici

 

**

 

        n342053.jpg images

 

"Si vous avez besoin d'une part de folie refoulée, passez en prendre une tranche à la maison, on a tout ce qu'il faut."

 

 

Logogeneral1

2/5

Voir les commentaires

2011-04-27T22:00:00+02:00

J'irai pas en enfer - Jean-Louis Fournier

Publié par MyaRosa

J'irai pas en enfer

de Jean-Louis Fournier

couv35410236.gif.jpg

Editeur : Le Livre de poche

Date de parution : Mars 2003

Nombre de pages : 156

Prix : 4,50€

 

L'histoire : Insupportable garnement, provocateur né, impénitent redoutable et redouté, jamais avare de sacrilèges… Tel a été Jean-Louis Fournier dans sa jeunesse, un épi constamment dressé sur la tête comme marque indélébile d'être retors, inscrit malgré lui dans un collège catholique, pour le malheur de ses enseignants. "J'irai certainement en enfer, bonne-maman le dit souvent." À vrai dire, le narrateur fait tout pour y aller. À force de péchés mortels. Il gâche un jour de procession, il regarde les Vénus dénudées dans le Larousse illustré, il pense à Jésus chaque fois qu'il mange un cornichon, il déplace une statue de la Vierge pour la faire trôner au-dessus de toilettes à la turque… "J'étais une honte pour mes parents, pour le collège, pour la France, pour l'humanité. Dieu devait regretter de m'avoir créé." Seule l'écoute du Concerto pour violon en mi mineur de Felix Mendelssohn lui permet, en de rares occasions, de monter au ciel…

 

**

 

  Ce livre dormait dans ma PAL depuis plus de deux ans, pourtant on ne peut pas dire qu'il soit long à lire, loin de là, donc quand Pimprenelle a proposé de découvrir ce mois-ci un livre de Jean-Louis Fournier, j'ai sauté sur l'occasion. Sans grande motivation, je dois l'avouer et pourtant j'ai passé un très bon moment.

 

  On retrouve ici les aventures du petit Jean-Louis, ses souvenirs d'enfance : à l'école, à l'église, en famille. Les chapitres sont très courts et chacun raconte une anecdote différente. Le livre est écrit comme si c'était un enfant qui racontait. J'ai aimé cette naïveté et je n'ai pas trouvé que ce soit surjoué comme on pourrait le craindre. J'ai retrouvé avec plaisir le style si particulier de l'auteur, son cynisme  et son humour. J'ai souvent ri en lisant les bêtises du petit Jean-Louis et j'ai beaucoup aimé le regard qu'il porte sur son éducation religieuse et sur l'attitude des grandes personnes. La critique est là mais n'est jamais méchante. J'ai aimé ce voyage dans le passé et j'aurais aimé connaître cette époque. On a l'impression que Jean-Louis Fournier est devant nous en train de nous raconter son histoire. C'est drôle et touchant. Une jolie petite madeleine de Proust qui nous ramène en enfance.

 

  Je ne sais pas pourquoi ce livre est resté si longtemps dans ma bibliothèque avant d'être là. Je crois que j'avais un peu oublié la façon d'écrire de Monsieur Fournier et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. Je suis d'ailleurs bien contente d'en avoir encore plein d'autres à découvrir. Si vous ne connaissez pas cet auteur, je vous conseille vraiment de le découvrir. Ses livres sont très courts, mais toujours plein d'humour et de fraicheur, une vraie petite bouffée d'air pur.

 

" Aujourd'hui c'est le coiffeur qui est venu à la maison pour raser papa. Habituellement, c'est papa qui se déplace. Aujourd'hui, il peut pas. Il est mort."

 

logo-fournier.jpg

Pour lire d'autres avis ou découvrir d'autres livres de

Jean-Louis Fournier, rendez-vous chez Pimprenelle

en cliquant sur l'image.

 

Voir les commentaires

2011-04-26T11:39:00+02:00

Concours Point2

Publié par MyaRosa

Bonjour à tous,

Je suis très heureuse de vous faire part aujourd'hui du premier concours organisé sur ce blog, d'autant plus qu'il s'agit d'un concours un peu particulier puisque je vous propose de gagner un exemplaire du nouveau format poche des éditions Point2 dont je vous parlais il y a quelques temps.

 

photo-9-bis.jpg

 

Les plus observateurs d'entre vous auront sans doute remarqué qu'il y a deux fois le même livre sur cette photo.

C'est donc ce titre que je vous propose de gagner :

 

9782363940032.jpg

Date de parution : 14 avril 2011

Prix : 13€

 

L'histoire : Les victimes sont des hommes : empalés, étranglés, noyés. Ils n'ont rien en commun, mis à part peut-être leur brutalité. Et leur mystérieux bourreau, obsédé par son désir de vengeance.

 

L'auteur : Henning Mankell est un auteur suédois qui connait un grand succès partout dans le monde grâce à ses romans policiers et en particulier grâce à l'un de ses personnages : Wallander. Il a reçu de nombreux prix internationaux.

 

Ce concours est ouvert à toutes les personnes que je connais de près ou de loin ou qui fréquentent les mêmes forums que moi : Passion-livres, Partage-lecture, Club de lecture, Livraddict, etc...

Il est reservé aux habitants de la France métropolitaine (question de budget, désolée pour les autres. Vous pouvez tout de même participer si vous avez une adresse en France où je pourrais envoyer le livre).

Je n'accepte qu'une seule participation par foyer.

 

Comment participer ?

 

C'est très simple, il vous suffit de laisser un commentaire sous ce post en me donnant votre avis sur l'ultra-poche (que vous l'ayez testé ou non), ce qui vous attire, ce qui vous rebute et de m'envoyer un mail à cette adresse : mya.books[at]hotmail.fr (remplacez [at] par @) avec vos coordonnées complètes et vos réponses aux questions suivantes :

 

1 / Quelle est la date de sortie officielle en France des premiers titres des éditions Point2 ?

2 / Combien de titres sont disponibles à ce jour ?

3 / Quelle est la dimension de l'ultra-poche une fois fermé ?

4 / Quel est le poids moyen d'un "Point deux" ?

Et juste par curiosité...  5 / Comment avez-vous connu ce blog ?

 

Vous trouverez des indices ici, , et ici aussi.

 

 

Vous avez jusqu'au mardi 10 mai 2011 à 23h59 pour participer.

Le gagnant sera tiré au sort parmi les bonnes réponses et le résultat sera annoncé ici le lendemain dans la journée.

 

+ 1 chance supplémentaire si vous relayez l'info sur facebook

+ 1 chance supplémentaire si vous en parlez sur votre blog (avec le logo et le lien)

+ 1 chance supplémentaire si vous êtes inscrits à ma newsletter

(Merci de joindre à votre mail les liens correspondants)

 

* Le livre sera envoyé en lettre simple sous papier bulles, il ne devrait pas y avoir de souci, mais je ne pourrais en aucun cas être tenue pour responsable en cas de perte, de vol ou de dégradation.

 

Merci à Jérôme des éditions Point2 sans qui ce concours n'aurait certainement pas eu lieu.

 

Bonne chance à tous !


Voir les commentaires

2011-04-24T09:22:00+02:00

Lettre à mon ravisseur - Lucy Christopher

Publié par MyaRosa

Lettre à mon ravisseur

(Stolen)

de Lucy Christopher

couv13607845

Editeur : Gallimard

Collection : Scripto

Date de parution : 9 septembre 2010

Nombre de pages : 338

Prix : 13€

 

L'histoire : Ça s'est passé comme ça. J'ai été volée dans un aéroport. Enlevée à tout ce que je connaissais, tout ce qui était ma vie. Parachutée dans le sable et la chaleur. Tu me voulais pour longtemps. Et tu voulais que je t'aime. Ceci est mon histoire. Une histoire de survie. Une lettre de nulle part.


  Un thriller psychologique qu'on ne peut ni arrêter, ni oublier.

 

 

**

 

 Si j'ai eu envie de découvrir ce livre, ce n'était ni pour sa couverture, ni pour son résumé, mais parce que j'ai lu sur la blogosphère que c'était un livre marquant voire choquant, ce qui a attisé ma curiosité. Cette histoire commence comme beaucoup d'autres, une jeune fille -Gemma- est enlevée dans un aéroport et se réveille aux côtés de son ravisseur dans un endroit qu'elle ne connaît pas. Jusque là rien de bien original me direz vous, sauf que son ravisseur au lieu de la malmener comme on aurait pu l'imaginer, est au contraire aux petits soins avec elle. Il ne cesse de lui répéter qu'il l'a emmené pour la sauver, que c'est pour son bien. Et il ne l'a pas emmené n'importe où non plus, elle n'est pas enfermée dans une cave, ni attachée dans une cabane en forêt, mais libre de ses mouvements... en plein désert australien !

 

 Gemma peut aller et venir librement sauf qu'elle se rend vite compte qu'autour de la maison il n'y a absolument rien. Elle n'a nulle part où aller, personne à qui demander de l'aide, et elle sait qu'en plein désert personne ne la retrouvera jamais. On assiste, impuissant, à cette situation sans savoir où tout cela va nous mener. La première moitié du livre est assez lente, il ne se passe pas grand chose, à l'image de ce que vit Gemma, mais ça ne m'a pas du tout gênée. Au contraire, j'ai été fascinée par ce vide, cette étendue désertique où à première vue tout se ressemble. Pour une fois, c'est une lenteur totalement justifiée et qui apporte un petit quelque chose au roman. On a vraiment l'impression d'être en plein bush, de sentir la chaleur sur notre peau, de ne plus entendre aucun bruit. Le désert est tellement bien décrit et il tient une place tellement grande qu'il est au moins aussi important que les personnages.

 

 Dans la deuxième partie, tout change, tout s'accèlère. Les sentiments de Gemma se bousculent, les nôtres aussi, on ne sait plus bien ce que l'on pense, ce que l'on ressent, on se pose des questions, on ne comprend pas. J'ai trouvé certains passages vraiment magnifiques. On comprend parfaitement ce qu'éprouve Gemma , on pense comme elle, et pourtant, une part de nous-même se demande pourquoi, tente de se raisonner. Ce livre m'a bousculée, chamboulée, perturbée, bouleversée. Pour tout vous dire,  j'avais la gorge nouée et j'ai même versé quelques larmes...

 

 Par contre, j'avais lu un peu partout que le dénouement était brutal, inattendu, or je ne l'ai pas du tout vécu comme ça. Quand on repense au début du livre, évidemment que l'on ne s'y attend pas, mais plus on avance dans l'histoire et plus on se dit que ça ne peut pas se terminer autrement. On avance avec Gemma, parfois à reculons, vers cette fin. Je la trouve logique mais frustrante. Une fois la dernière page tournée j'ai ressenti un grand vide, un manque, et l'envie de retourner dans le désert C'est étrange comme ce livre arrive à nous faire vivre et ressentir la même chose que le personnage principal. J'ai eu l'impression de tout vivre en même temps que Gemma, de son arrivée dans le désert à la fin de l'histoire. Et j'ai même eu l'impression de ressentir la même chose qu'elle une fois les derniers mots de sa lettre écrits. On est comme elle, perdu, on se pose des questions, on ressent des choses contradictoires et tout cela nous hante bien après avoir refermé le livre...

 

Un livre qui se vit plus qu'il ne se lit !

 

**

 

                        60317324 b   stolen

 

 

"J'ai commencé une lettre, mais impossible d'aller plus loin que "Chère maman, cher papa." Trop de choses à dire. De toute façon, rien ne me garantissait que tu ne la lises pas. Alors j'ai listé les seuls mots qui me venaient à l'esprit... "emprisonnée, confinée, détenue, retenue, incarcérée, enfermée, internée, réduite, enlevée, kidnappée, dérobée, obligée, bousculée, blessée, volée..." J'en ai noirci des pages."

 

" Je me suis laissée glisser sur la caisse devant la porte, prenant soudain conscience de la réalité. J'avais jusque-là gardé une lueur d'espoir, l'espoir que je parviendrais à m'échapper. Mais j'ai brusquement compris quelque chose : cette vue qui s'étirait à l'infini devant moi, c'était ma vie et elle s'arrêtait là. A moins que tu ne me reconduises dans une ville, c'est tout ce qui s'offrirait désormais à mes yeux. Plus de parents, plus d'amis, plus de lycée, plus de Londres. Rien que toi et le désert."

 

stolen-prv-2-612945-copie-1.jpg

Voir les commentaires

2011-04-22T16:00:00+02:00

La Poussette - Dominique de Rivaz

Publié par MyaRosa

La Poussette

de Dominique de Rivaz

9782283024997FS

Editeur : Buchet . Chastel

Date de parution : 3 mars 2011

Nombre de pages : 105

Prix : 11€

 

 

L'histoire : " Il faut dire à ma décharge que c'était une poussette qui avait dû servir à plusieurs bébés, une poussette à l'ancienne, haute sur pattes, un peu usée mais encore assez élégante, je crois même qu'elle s'appelait Gloria. Si elle s'était appelée Citysport Cocoon, Loola Up Full, ou Baby Safe Sleeper, avec quatre roues tout terrain comme elles sont aujourd'hui, tout ça ne serait pas arrivé. " Une jeune femme raconte son histoire. Avec une saine autodérision, elle essaie d'oublier l'accident qui l'a pour toujours figée dans l'adolescence. Comment vivre après cela ? Sans pathos ni apitoiement, la voix attachante de la narratrice donne à La Poussette un ton à la fois naïf et cruel, tendre et inconfortable.

 

**

 

 La Poussette est un récit on ne peut plus particulier. Pour citer la quatrième de couverture : "naïf et cruel, tendre et inconfortable", c'est tout à fait ça ! La narratrice de ce roman va subir plusieurs traumatismes au long de sa vie qui vont la changer à jamais. Elle nous raconte son histoire d'une façon très simple, sans pleurnicheries, sans se plaindre, en se raccrochant à des connaissances techniques sur le golf et la puériculture - oui, je sais, dit comme ça ça paraît vraiment étrange - pour dédramatiser la situation. On assiste impuissant à tous ces drames, ces traumatismes qui la poursuivent inexorablement et l'empêchent de vivre normalement. Elle vit dans son monde, dans sa bulle de protection, obsédée par l'idée d'être mère. C'est une sorte de conte tragique au goût amer, plein d'humour noir et de folie. Un livre vraiment particulier qui dérange, met mal à l'aise et  aborde des thèmes souvent tabous dans notre société.

 

Je m'arrête là. Je ne vous ai pas habitué à des billets si courts, mais là il ne faut vraiment pas trop en dire sur ce livre car tout son intérêt réside justement dans sa découverte...

Voir les commentaires

2011-04-22T07:08:00+02:00

Dernières acquisitions...

Publié par MyaRosa

Ca fait bien longtemps que je ne vous ai pas parlé de mes dernières acquisitions, alors du coup, il y en a pas mal.

Jugez par vous-même :

 

photo(6)

photo(8)

photo-7-.jpg

Et quelques emprunts :

photo-5--copie-1.jpg


Après quelques mois passés à ne plus avoir envie de lire ni d'acheter des livres, je me suis bien rattrapée.

Oui, je sais, ça fait beaucoup... Bon il y a des service presse, des partenariats et des livres gagnés dans le lot et je n'ai bien évidemment pas tout acheté le même jour, ça s'étale sur plusieurs mois... J'ai enlevé les livres déjà lus (sauf La Terre fredonne en Si bémol qui s'est glissé sur la photo) et j'ai oublié quelques livres aussi, quelques achats et quelques service presse comme les livres Point2.

 

wildpalFINcontour

Voir les commentaires

2011-04-19T18:00:00+02:00

La Terre fredonne en Si bémol - Mari Strachan

Publié par MyaRosa

La Terre fredonne en si bémol

(The Earth hums in B flat)

de Mari Strachan

couv59356735

Editeur : NiL

Date de parution : 24 mars 2011

Nombre de pages : 378

Prix : 20€

 

 

L'histoire : Agée d'une dizaine d'années, Gwenni Morgan grandit dans un petit village du pays de Galles. Friande de romans policiers, elle se pose beaucoup de questions sur sa famille et la petite communauté au sein de laquelle elle évolue. Face aux énigmes et aux secrets du monde adulte, elle décide un jour de lancer son enquête, comme les détectives de ses livres préférés. Où est donc passé Ifan Evans, ce berger au visage tout rouge dont elle s'est toujours méfiée ? Pourquoi son épouse, la douce Mme Evans, semble-t-elle si mystérieuse et si troublée depuis quelque temps ?

 

Mari Strachan nous montre combien il est difficile de construire son histoire dans un monde où tout se sait mais rien ne se dit. Lorsque la vérité éclate enfin au grand jour, les secrets de famille brisent l'harmonie apparente du petit village paisible de l'après-guerre. Mais Gwenni a compris depuis longtemps qu'il faut sortir des sentiers battus pour créer la carte géographique de sa propre vie... Le soir, portée par le murmure de la Terre, Gwenni s'envole de son lit pour parcourir la campagne, et alors certaines réponses se dessinent.

 

« Un soupçon de magie, de conte, de polar et de roman d'apprentissage. Un régal. »
-Financial Times-

 

B002U827E2.jpg

1197107879928468677jean victor balin card coeur.svg.med

 

**

 Je n'ai pas envie cette fois de faire durer le plaisir, de laisser planer le doute le temps des premières lignes de mon billet pour enfin vous dire si oui ou non j'ai aimé ce livre. N'y allons pas par quatre chemins, ce livre est un coup de coeur !

Il m'a enthousiasmé du début à la fin, comme rarement je l'ai été jusqu'à maintenant. Dans ce livre, il y a tout ce que j'aime : du suspense, du drame, de l'originalité, de la créativité et de l'humour.

 

 Gwenni est une petite fille extraordinaire et on ne peut que s'attacher à elle. Elle vit avec son père, un homme adorable mais complètement écrasé par les autres, sa mère qui s'énerve tout le temps contre elle, sa soeur Bethan qui ne cesse de s'étaler de son côté du lit la nuit, et son chat qui tient une place importante dans ce roman.  Elle est curieuse, intelligente, innocente et fantasque. Elle adore lire et rêve d'avoir sa propre bibliothèque. On retrouve dans le roman de nombreuses références à Alice au pays des merveilles, Hansel et Gretel, ... Gwenni évolue dans un contexte très différent du nôtre, et j'ai beaucoup aimé ce dépaysement. L'histoire se passe dans un petit village gallois à la fin des années cinquante. Les gens sont très croyants mais passent leur temps à déblatérer sur leurs voisins. Les enfants sont au milieu, et ne comprennent pas forcément ce que les adultes racontent. Ils s'inventent ainsi leurs histoires et leurs jeux pour lutter contre l'ennui. Beaucoup de secrets, de non-dits, que Gwenni plus que les autres essaie de percer à jour et de comprendre. La disparition d'Ifan Evans va avoir de multiples conséquences et changer à jamais l'existence de tout ce petit monde...

 

 En plus d'une histoire intrigante car pleine de mystère et de secrets, l'écriture délicate de Mari Strachan est un pur bonheur. Harmonieux, poétiques, ses mots qui m'ont bercé résonnent encore en moi. Ce livre est assez difficile à définir tant les genres sont mélangés... On y retrouve un petit quelque chose qui n'est pas sans rappeler le conte, mais aussi le polar évidemment, et c'est également un récit d'apprentissage. Gwenni, si jeune et innocente au début du roman va découvrir la vérité sur le monde qui l'entoure, les secrets des adultes, les horreurs que l'on cache aux enfants, la méchanceté des uns et des autres et le mal qui nous ronge. La vie n'a rien à voir avec ce qu'elle semblait être jusqu'à présent. Gwenni va de déception en déception, on a envie de la protéger, de l'aider, et finalement elle s'en sort très bien toute seule. Elle est forte, courageuse et pleine d'optimiste. Les épreuves qu'on lui impose, pourtant très dures pour une fille de son âge, ne tarissent pas sa joie de vivre.

 

 Vous allez penser que ce livre est déprimant, mais ce n'est pas le cas ! Oui il y a des choses tristes, mais il y a aussi beaucoup d'humour. La naïveté et l'innocence de Gwenni au début du roman donnent lieu à de petites perles. Par exemple, elle répète sans arrêt les phrases qu'elle entend de ses parents mais qu'elle ne comprend pas forcément. Ses idées et ses rêves m'ont fait sourire plus d'une fois. C'est vraiment un très très beau roman que je ne peux que vous conseiller. Si l'envie d'être dépaysé ou de lire un peu autre chose alors n'hésitez-pas, vous ne serez pas déçus. Je referme ce livre vraiment à regret car j'aurais aimé qu'il dure encore et encore...

 

En somme, une bien jolie découverte que je dois aux éditions Nil que je remercie.

 

1197107879928468677jean victor balin card coeur.svg.med

 

            earth hums in B flat  The-Earth-Hums-in-B-Flat.jpg

 

Un passage (parmi tant d'autres...) qui m'a fait sourire :

 

"Elle se détourne et tapote du bout des doigts la surface du bureau, comme si elle pianotait un air. Elle observe la mer et le ciel un long moment. Pa' dit toujours qu'on voit bien que Mme Evans est une femme instruite. Elle réfléchit beaucoup. Et Ma' répond à chaque fois : Mouais, j'aimerais bien avoir le temps de réfléchir, moi aussi."

Voir les commentaires

2011-04-19T09:19:00+02:00

2 Sorties poche YA à ne pas manquer !

Publié par MyaRosa

Deux sorties-poche très attendues dans la catégorie YA.

Disponibles dès le 1er juin 2011

(couvertures non disponibles pour le moment)

 

Sortilège

de Alex Flinn

mod_article643138_1.jpg

Kyle, jeune New-Yorkais de 16 ans, est beau et riche... mais terriblement arrogant ! Un affreux défaut qui, un jour, lui coûte cher : une jeune sorcière, dont il a eu le tort de se moquer, lui jette un sortilège pour qu'il se transforme en monstre bestial. Devenu aussi horrible à l'extérieur qu'il l'est à l'intérieur, il est chassé par son père qui ne le supporte plus. Quant à ses amis, impossible de se montrer à eux ainsi ! Contraint de quitter sa vie confortable, il s'enferme dans une maison de Brooklyn, avec pour seule compagnie la bonne et un jeune répétiteur aveugle. Kyle a cependant une chance de défaire le sortilège : il a deux ans pour se faire aimer d’une jeune fille qu’il aura séduite par sa bonté et qui acceptera de l’embrasser en dépit de sa laideur.

 

Comment se débarasser d'un vampire amoureux

de Beth Fantaskey

COMMENT-SE-DEBARRASSER-DUN-VAMPIRE-AMOUREUX.jpg

Jessica attendait beaucoup de son année de Terminale : indépendance, liberté, fêtes... Elle n'avait certainement pas vu venir Lucius Vladescu ! Adoptée seize ans plus tôt en Roumanie, Jessica découvre avec stupeur qu'elle est fiancée à un prince vampire depuis sa plus tendre enfance, et qu'il a bien l'intention de réclamer sa promise. Séduisant, ténébreux, romantique, Lucius est persuadé que Jessica va lui tomber dans les bras. Malheureusement, la jeune fille a d'autres projets et pas la moindre envie de suivre un inconnu en Roumanie, tout prince vampire qu'il soit.

Voir les commentaires

2011-04-18T08:23:00+02:00

Les albums de Maé #3

Publié par MyaRosa

Les albums de Maé #3

crayonsCouleur.jpg

 Une chronique un peu spéciale aujourd'hui, puisque je vais vous parler comme d'habitude de trois albums, mais également d'une maison d'édition que j'aimerais vous faire découvrir. Je remercie Sophie, car c'est sur son blog que j'ai fais cette jolie découverte, et Tony Rochon qui m'a généreusement offert ses trois albums.

 

Quelques mots sur les éditions Loustik :

41590 105204116180048 5463200 n

 

Cette petite maison d'édition auvergnate est née en septembre 2009.

Six titres abordant des thèmes très différents sont déjà disponibles à la vente, et d'autres sont en prévision.

Les textes sont de différents auteurs et les illustrations sont toutes de Tony Rochon, le créateur de cette sympathique maison d'édition.

Pour les amateurs de rugby, sachez que Jamie Cudmore est le parrain des éditions Loustik.

 

Maintenant, place aux livres...

 

Linette n'a même pas peur

de Laurent Goddefroy (texte)

et Tony Rochon (illustrations)

linette--copie-1

Date de parution : Septembre 2009

Nombre de pages : 24

Prix : 10€

 

L'histoire : Même la nuit, lorsque les monstres guettent, Linette dort très bien, son doudou est dans la couette. Son doudou tout doux qu'elle trimballe partout. Il est fort, il est brave et la protège de tout.

**

Linette est une petite fille courageuse qui n'a peur de rien car elle se sait protégée par son doudou. Mais rien ne va plus lorsque celui-ci reste introuvable. Triste et inquiète, elle se met aussitôt à sa recherche et après avoir cherché dans toute la maison, décide d'aller demander aux animaux du coin (ou pas d'ailleurs...) s'ils ne l'ont pas vu.

 

Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce petit livre, c'est qu'au lieu d'avoir une seule histoire, nous en suivont deux en parallèle qui vont finir par se rejoindre sans que cela ne soit trop compliqué pour les petits. La recherche du doudou perdu, source d'angoisse pour tous les enfants, donnent lieu à des rencontres amusantes puisque Linette se retrouve accompagnée de toute une tribu d'animaux que l'on ne croise pas tous les jours. Le texte est plein de jolies rimes et les illustrations sont adorables et colorées.

 

La Princesse au doigt dans le nez

de Cathy Pelletier (texte)

et Tony Rochon (illustrations)

la-princesse-au-doigt-dans-le-nez.jpg

Date de parution : Juillet 2010

Nombre de pages : 24

Prix : 10€

 

L'histoire : Etre princesse au pays des sucreries pourrait faire des envieux et des envieuses, pourtant, la vie n'est pas toujours rose bonbon !

 

Ce livre était celui qui me tentait le plus : un titre amusant, un pays de bonbons, et de jolies couleurs, il n'en fallait pas plus pour m'attirer. J'ai eu le plaisir de constater dès les premières pages, que l'on retrouve ici ce que j'avais aimé dans "Linette n'a même pas peur". En effet, il y a aussi ici deux petites histoires à suivre en parallèle. On suit l'histoire de cette petite princesse aux curieuses manières, mais également celle de Tagada, un curieux lutin qu'elle rencontre et qui va l'aider à lutter contre cette mauvaise habitude.

 

C'est une histoire rigolote, les illustrations sont vraiment superbes et font rêver : un arbre à chamallows par ci, des nuages qui sentent la barbe à papa par là... De quoi faire sourire petits et grands.

 

A la découverte de Garabit

de Patricia Vergne Rochès (texte)

et Tony Rochon (illustrations)

a-la-decouverte-de-garabite.jpg

Date de parution : Octobre 2008

Nombre de pages : 24

Prix : 15€

(Editions La Vache qui lit - disponible sur le site des éditions Loustik)

 

L'histoire : L'histoire vraie de la construction du Viaduc de Garabit, près de Saint-Flour, dans le Cantal (Auvergne). L'idée de ce viaduc a été imposée par un jeune lozérien de 27 ans : Léon Boyer. Il a fallu 4 années à l'entreprise de Gustave Eiffel pour le construire (1880 à 1884). Il est le grand frère de la tour Eiffel et l'ancêtre du viaduc de Millau.

 

Pour finir, un petit livre bien différent des deux autres puisqu'il s'agit en fait d'un documentaire, sur fond de petite histoire, adressé aux enfants. Malou, la petite cantalou, fait découvrir à son ami parisien, Lucien, le viaduc de Garabit. Ce documentaire est très bien écrit, les explications sont claires et intéressantes et les illustrations sont, encore une fois, superbes. Je suis d'ailleurs étonnée par les dessins de Tony Rochon, qui sont, d'un livre à l'autre, vraiment très différents mais toujours aussi beaux. Maé est encore trop petit pour ce genre de livres, mais je suis sûre qu'il l'appréciera dans quelques années et je ne manquerais pas de le faire découvrir autour de moi.

 

C'est un petit livre très intéressant et, je pense, un bon support pour les professeurs des écoles.

Je ne connaissais pas l'histoire du viaduc de Garabit et je suis contente de l'avoir apprise d'une façon si agréable. Un livre vraiment superbe à découvrir !

 

**

 

Pour plus d'infos, n'hésitez-pas à vous rendre sur le site des éditions Loustik :

61162778.jpg

Encore un grand merci à Tony Rochon - que j'ai eu la chance de rencontrer - pour sa gentillesse et sa disponibilité. Je suis très heureuse d'avoir découvert cette maison d'édition qui mériterait qu'on parle un peu plus d'elle et je compte bien découvrir d'autres titres.

 

Retrouvez d'autres albums à découvrir : #1 / #2

Voir les commentaires

2011-04-16T08:31:00+02:00

Le Testament d'Ariane - Françoise Bourdin

Publié par MyaRosa

Le Testament d'Ariane

de Françoise Bourdin

couv26714960

Editeur : Belfond

Date de parution : 3 mars 2011

Nombre de pages : 336

Prix : 20,50€

 

 

L'histoire : Ariane Nogaro, issue d'une grande famille d'exploitants résiniers des Landes, veuve et sans enfants, décide de mettre de l'ordre dans ses affaires et se rend chez son notaire afin de rédiger son testament. Elle ne fréquente guère son frère aîné, un professeur à la retraite, pas plus que sa belle-soeur, le couple n'appréciant guère son originalité et sa manière de vivre. Seule Anne, l'une de ses nièces, lui rend régulièrement visite, partageant avec sa tante une véritable affection et complicité. Mariée à un vétérinaire et maman d'un garçon d'une douzaine d'années, elle exerce son métier de comptable à domicile, mène une vie harmonieuse mais sans fantaisie. Jusqu'au jour où Ariane décède subitement. Contre toute attente, Anne hérite de tous ses biens, dont une grande propriété nichée entre forêt et océan, le berceau des Nogaro. Un événement qui va faire resurgir les démons du passé, les jalousies et les rancoeurs, et bouleversera l'unité du clan jusqu'ici préservée. Que faire en effet de cette maison qui renferme tant de souvenirs ? La revendre ? Ou au contraire s'y installer, comme Anne le souhaiterait malgré le refus sans appel de son mari de déménager ? A-t-elle le droit de mettre son couple en péril ? Et résistera-t-elle aux pressions continuelles de sa famille qui supporte difficilement d'avoir été écartée de l'héritage ?

 

**

 

 Voilà exactement ce qu'il me fallait en ce moment ! Moi qui avais envie d'histoires de familles, j'ai été servie. Je me suis plongée dans ce livre sans trop savoir quoi en attendre car si je connaissais Françoise Bourdin de nom, je n'avais jamais eu l'occasion de lire l'un de ses livres. Je remercie les éditions Belfond, et plus particulièrement Camille, sans qui je n'aurais sans doute jamais découvert ce livre avec lequel j'ai passé un très bon moment.

 

 On se plonge dans l'histoire sans difficulté dès les premières lignes, l'écriture de Françoise Bourdin est limpide et agréable. Anne est une femme belle, intelligente et attachante qui mène une vie paisible auprès de son mari et de son fils Léo. Son mari est associé à un ami et ensemble ils dirigent une clinique vétérinaire, Anne est comptable et travaille à la maison. Ils mènent une vie paisible, sans tourment. Leur existence va basculer lorsque la vieille tante Ariane décède. Alors que personne ne s'y attendait, elle lègue tous ses biens et sa demeure à sa nièce Anne, la seule dont elle était proche et ne laisse rien aux autres. C'est le début des complications... Les proches d'Anne ne comprennent pas. Loin de s'attrister de la mort d'Ariane, ils vont jusqu'à lui reprocher d'avoir tout manigancé et vont, chacun à leur façon, essayer de prendre leur part du gâteau. Paul, le mari d'Anne est le seul à la soutenir, jusqu'à ce qu'elle envisage de garder la bastide d'Ariane. L'incompréhension creuse un fossé entre eux et cette histoire d'héritage va faire ressurgir tous les non-dits... A tous ces événements viennent se mêler les souvenirs d'Ariane. Celle-ci a écrit son histoire et celle de sa maison dans des cahiers - écrits à l'attention d'Anne ? Ecrits juste avant sa mort ? On ne le sait pas... - qu'Anne prend plaisir à lire. On partage avec elle ces délicieuses évocations du passé et on en apprend davantage sur la famille Nogaro.

 

  J'ai beaucoup apprécié cette histoire à laquelle n'importe qui peut s'identifier. Evidemment, nous n'avons pas tous de tante possédant une grande maison et un terrain gigantesque, mais on image sans problème les conflits que peut causer un tel héritage. On se met à la place d'Anne et on constate, impuissants, l'hypocrisie et la méchanceté de ses proches. Cette histoire d'héritage n'est qu'un prétexte pour faire ressortir les défauts et les problèmes de chacun des personnages. C'est impressionnant de voir comme une vie peut basculer en si peu de temps, comme l'attitude des gens peut changer du jour au lendemain quand il est question d'argent. Ce récit est crédible et criant de vérité. C'est effrayant. Ce que j'ai aimé aussi, c'est que cette histoire permet à Anne de s'émanciper, elle qui avait une vie bien rangée se décide enfin à laisser parler son coeur, à partir à l'aventure peu importe ce qu'en disent les autres.

 

 J'ai vécu cette histoire comme si j'y étais et il me tarde de découvrir la suite, de savoir si oui ou non Anne va mener à bien son projet, de savoir comment vont se comporter ses parents, ses frères et soeurs, si leur attitude va changer, de voir comment Léo et Paul vont vivre la tournure que prennent les événements... Un premier tome vraiment très prometteur, une lecture agréable, parfaite pour les beaux jours, que je conseille à tous les lecteurs.

 

Merci encore aux éditions logo_belfond.jpg

pour cette jolie découverte !

Voir les commentaires

2011-04-14T08:13:00+02:00

Quand souffle le vent du nord - Daniel Glattauer

Publié par MyaRosa

Quand souffle le vent du nord

(Gut gegen Nordwind)

de Daniel Glattauer

couv64321365

Editeur : Le Livre de Poche

Date de parution : avril 2011

Nombre de pages :348

Prix : 6,95€

 

 

L'histoire : En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d'adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s'excuse, et, peu à peu, un dialogue s'engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s'étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l'un pour l'autre une certaine fascination. Alors même qu'ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l'autre... De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d'un chagrin d amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s'imposent une règle : reconnaître l'autre qu'ils n'ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler...

 

**

"Ecrire c'est embrasser avec l'esprit."

1197107879928468677jean victor balin card coeur.svg.med

 J'attendais énormément de ce roman. D'une part parce que j'aime beaucoup les romans épistolaires (Les Liaisons dangereuses de Laclos - Nous sommes cruels de Camille de Peretti - La Vie est un arc-en-ciel de Cecelia Ahern, ...) et que ce roman a été comparé à "Vous avez un message" - film de Nora Ephron avec Tom Hanks et Meg Ryan - que j'adore,  et d'autre part parce que j'ai lu de nombreux avis positifs sur ce livre. J'ai d'ailleurs beaucoup de mal à comprendre comment j'ai pu passer à côté  jusqu'à maintenant. Enfin bref, toujours est-il que j'ai aimé les premiers mails échangés, mais qu'après un affreux doute s'est emparé de moi... Et si j'attendais trop de ce livre? Et si finalement il ne me plaisait pas?

 

 Après quelques pages lues, j'étais déjà accro. Impossible de lâcher ce livre, impossible de ne pas penser à Emmi et Léo même lorsque je faisais tout autre chose. Ce livre m'a emporté, il m'a fait vibrer au rythme de cette étonnante correspondance. J'avais des papillons dans le ventre tout au long de ma lecture et je n'avais aucune envie que ça s'arrête. Leur verve m'a séduite et j'ai éclaté de rire de nombreuses fois. J'étais emportée dans un tourbillon d'émotions, me demandant  souvent comment les choses allaient tourner. C'est drôle, émouvant, jubilatoire et le seul défaut que je trouve à ce livre c'est qu'il est affreusement court . Il aurait pu faire mille pages que ça ne m'aurait pas dérangée !

 

 Ils ne se connaissent pas mais se livrent sans détour, se confient des choses très intimes, jouent avec le feu, se cherchent, hésitent, font marche arrière... La grande question que l'on se pose tout au long de la lecture est :Vont-ils se rencontrer ? Ah ah... :D Mystère et boule de gomme... Vous ne le saurez pas tant que vous ne l'aurez pas lu, et si c'est le cas, je vous conseille de foncer illico presto chez votre libraire pour vous procurer un exemplaire de ce livre à lire, à relire, à prêter, à offrir, à cacher sous son oreiller,..

 

 Et cette fin ? Quand je pense que l'auteur, au départ, voulait s'arrêter là ! Aaaaaaaaaah !

Heureusement que je sais qu'il y a une suite ! Quelle frustration sinon, quelle cruauté ! Bon, en même temps, pour être honnête, cette fin, je l'aime beaucoup...

Je m'excuse pour ce billet un peu particulier, mais c'est l'effet qu'a ce livre sur beaucoup de lecteurs, il rend cinglé voire hystérique. Pour le moment je suis partagée entre l'envie de me jeter sur la suite et l'envie d'attendre un peu avant de la lire, sûrement par peur d'être déçue.

 

Le mot de la fin ? " OUI, JE VEUX !!!!!!! DES MAILS DE LEO ! DES MAILS DE LEO ! DES MAILS DE LEO. S'IL VOUS PLAÎT ! JE SUIS ACCRO AUX MAILS DE LEO ! "

         couv4746219    couv45037376

Voir les commentaires

2011-04-12T12:20:00+02:00

La Délicatesse - David Foenkinos

Publié par MyaRosa

La Délicatesse

de David Foenkinos

couv26596982

Editeur : France Loisirs

Collection : Piment

Date de parution : mai 2010

Nombre de pages : 272

Prix : 9,95€

 

"Chacun lit ce que son corps écrit."

 

L'histoire : Tout va pour le mieux pour la belle et discrète Nathalie jusqu'au jour où elle perd l'homme qu'elle aime dans un accident. Elle sort de son deuil d'une façon inattendue, par un baiser anodin avec un collègue de travail qui n'avait a priori rien pour lui plaire.

 

**

 

J'ai été un peu surprise par le début de ce roman car je ne m'attendais pas à ce qu'on parle autant du milieu professionnel dans lequel évolue Nathalie et à ce que l'on nous décrive ses relations avec ses collègues de travail. J'ai été un peu déçue, je dois l'avouer, et même après avoir lu une cinquantaine de pages, je n'étais pas conquise et j'ai même envisagé d'arrêter ma lecture. Je me suis obstinée et j'ai bien fait, car une fois ces passages un peu longs et sans grand intérêt passés, j'ai beaucoup apprécié ce roman.

 

Comment continuer à vivre après avoir perdu l'homme que l'on aime ? C'est la question que se pose Nathalie, lorsque son mari,François, disparait. Elle se réfugie dans le travail et pense avoir fermé pour toujours la porte de son coeur. Elle refuse de céder aux avances de son patron, ne prête pas attention aux regards charmeurs que lui lancent les hommes, mais c'est sans compter sur Markus, un collègue insignifiantqui va vite devenir bien plus que cela...

 

Il y a beaucoup de tendresse et à juste titre de délicatesse dans ce roman. On y rencontre des êtres que tout oppose : une femme belle et attachante qui refuse d'aimer à nouveau, un homme qui n'a connu que des échecs amoureux et que personne ne regarde jamais, et un autre homme, marié mais désespérément seul...  On s'attache à eux, on prend plaisir à les découvrir, à les voir se rencontrer. S'il y a beaucoup d'amour dans ce livre, il y a également beaucoup d'humour. Les situations, jeux de mots et allusions cocasses m'ont fait sourire plus d'une fois et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. J'ai été particulièrement émue par la fin du roman. Quelle belle image que cette partie de cache-cache nostalgique ! J'ai beaucoup aimé la façon dont David Foenkinos parle de la relation entre une grand-mère et ses petits enfants. Une fin vraiment parfaite et sublime pour un livre tendre et délicat, à découvrir !

 

**

  Quelques extraits :

 

"Le lendemain matin, en arrivant au bureau, Nathalie croisa Chloé. Avouons-le tout de suite, cette dernière était également une adepte du faux hasard. Il lui arrivait ainsi de faire des allers-retours dans les couloirs juste pour croiser sa reponsable.* En véritable concierge, sans la moindre élégance du hérisson, elle allait tenter d'extorquer quelques confidences.

*On peut finalement se demander si le hasard existe vraiment ? Peut-être que toutes les personnes que l'on croise marchent dans notre périmètre avec l'espoir incessant de nous rencontrer ? En y repensant, c'est vrai qu'elles paraissent souvent essoufflées."

 

"[...] Voilà à peu près ce qu'il aurait aimé dire. Mais c'est ainsi : on a toujours cinq minutes de retard sur nos conversations amoureuses."

 

"Le Larousse s'arrête là où le coeur commence."

 

"[...] Il était incapable de finir une phrase. Partait en subit éclats de rire, mais jamais au moment où son interlocuteur tentait d'être drôle. Il était comme en décalage horaire avec l'instant présent."

 


Voir les commentaires

2011-04-11T17:03:00+02:00

Sorties poche à ne pas manquer #4

Publié par MyaRosa

38 mini westerns avec des fantômes

de Mathias Malzieu

9782290034941.gif

Sortie poche : 4 mai 2011

 

Le premier livre de Mathias Malzieu enfin en version poche !

Un petit recueil assez particulier mais que j'avais beaucoup aimé.

38 petites histoires, poèmes,... un peu difficile à définir mais tellement joli !

A découvrir !

 

Le Chuchoteur

de Donato Carrisi

9782253157205.gif

Sortie poche : 1er juin 2011

 

L'histoire : Cinq petites filles ont disparu.
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière.
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.

Depuis qu'ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d'agents spéciaux ont l'impression d?être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d'un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d'appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d'enlèvement. Dans le huis clos d'un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure?

Un époustouflant thriller littéraire,
inspiré de faits réels.

 

# Livre que j'avais adoré, mon billet est ici #

 

Le Livre sans nom

couv46928366.gif.jpg

Sortie poche : juin 2011

(couverture non disponible)

 

L'histoire : Santa Mondega, une ville d'Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets.
Un serial killer qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom. La seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se réveille, amnésique. Deux flics très spéciaux, des barons du crime, des moines férus d'arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, un massacre dans un monastère isolé, quelques clins d'oeil à Seven et à The Ring, et voilà le thriller le plus rock'n'roll et le plus jubilatoire de l'année ! Diffusé anonymement sur Internet en 2007, cet ouvrage aussi original que réjouissant est vite devenu culte.
II a ensuite été publié en Angleterre puis aux Etats-Unis, où il connaît un succès fulgurant.

 

L'Annonce

de Marie-Hélène Lafon

9782070437702FS.gif

Sortie poche : 21 avril 2011

 

L'histoire : Eric savait par coeur certaines annonces choisies, Célibataire quarante-quatre ans un mètre soixante-sept soixante-neuf kilos sans enfants chauffeur agriculteur cherche jeune femme aimant campagne voulant fonder un foyer heureux désirant enfants ; ou encore, Cherche compagne cinquante soixante-deux ans féminine (bien bustée) sans attaches pour vie alternée Paris campagne. Paul, quarante-six ans, paysan à Fridières, Cantal, ne veut pas finir seul. Annette, trente-sept ans, vit à Bailleul dans le Nord avec son fils. Elle n'a jamais eu de vrai métier. Elle a aimé Didier, le père d'Eric, mais ça n'a servi à rien. Elle doit s'en aller. Recommencer ailleurs. Elle répond à l'annonce que Paul a passée. Ce nouveau roman de Marie-Hélène Lafon raconte leur rencontre et leur histoire. C'est une histoire d'amour.

 

Le Goût des pépins de pomme

de Katharina Hagena

9782253157052-G.jpg

Sortie poche : 27 avril 2011

 

L'histoire : À la mort de Bertha, ses trois filles et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l'Allemagne, pour la lecture du testament. À sa grande surprise, Iris hérite de la maison. Bibliothécaire à Fribourg, elle n'envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu'elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin, ses souvenirs font resurgir l'histoire émouvante et tragique de trois générations de femmes. Un grand roman sur le souvenir et l'oubli.

 

Entre le chaperon rouge et le loup, c'est fini

de Katharina Mazetti

9782847201116.jpg

Sortie poche : 1er juin 2011

(couverture non disponible)

 

# Suite de : Entre Dieu et moi, c'est fini dont je vous parlais ici #

 

L'histoire : Linnea, dix-sept ans, ne s'est pas vraiment remise du suicide de Pia, sa meilleure amie. Elle a bien essayé de se faire de nouvelles copines, mais entre celle qui la suit comme un labrador et celle qui joue la star partout où elle passe, ce n'est pas très brillant. Linnea cherche sa place. Elle cherche le sens de la vie, aussi. Et obtient finalement quelques réponses pas idiotes du tout, en questionnant tout le monde et n'importe qui, genre son petit frère : " C'est comme un film, tant qu'on n'a pas vu la fin, on ne peut pas savoir de quoi ça parle. Si ? " Alors elle envoie tout balader, grâce à sa grand-mère qui lui file un paquet d'argent. Linnea décide de partir en voyage. A la gare de Stockholm elle croise la route de Mark. Un de ces mecs qui bouleversent votre itinéraire. Un de ces loups face auxquels on devient Petit Chaperon rouge.

 

Le Voyage d'hiver

d'Amélie Nothomb

9782253160151-G.jpg

Sortie poche : 4 mai 2011

 

L'histoire : Il n'y a pas d'échec amoureux.

 

La Forêt des mânes

de Jean-Christophe Grangé

9782253158486-G.jpg

Sortie poche :4 mai 2011

 

L'histoire : A Paris, Jeanne Korowa, brillante juge d'instruction à la vie affective désastreuse enquête avec François Taine sur une série de meurtres particulièrement sauvages : démembrements, cannibalisme, et mises en scène macabres. Trois plantureuses Vénus atrocement dévorées, trois tableaux sanglants entre rituel et folie. Abusant de son autorité, Jeanne fait installer des micros dans le cabinet d'Ahttp://srv04.admin.over-blog.com/index.php?module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=211302541414ntoine Féraud, le psychanalyste qui reçoit chaque semaine son ex petit ami, et tombe par hasard sur une séance étrange où un père révèle les pulsions sanguinaires de son fils autiste et son passage à l'acte. Autisme, fécondité, préhistoire : trois pistes qui mèneront Jeanne, au Nicaragua, au Guatemala, puis dans les marais argentins. Au terme de sa quête, dans la forêt des Mânes, elle découvrira une vérité qu'on aurait préféré ne jamais connaître.

 

Lady, ma vie de chienne

de Melvin Burgess

9782070440603FS.gif

Sortie poche : 14 avril 2011

 

L'histoire : Depuis quelque temps, Sandra fait n’importe quoi : coucheries sans lendemain, nuits blanches, vodka… Génial mais fatigant à force. Même sa meilleure amie s’est lassée de son comportement.
Jusqu’à ce qu’un jour, au cours d’une dispute avec un clochard, Sandra se retrouve brusquement métamorphosée… en chienne ! Celle qu’on appelle désormais Lady découvre sa nouvelle condition : manger, dormir, s’amuser sans modération. Une vie qui fonctionne à l’instinct ! Une vraie vie de chienne ! L’auteur de Junk nous offre un roman jouissif et surprenant : « Lady est une allégorie, parfois comique, parfois plus grave, sur la liberté, la responsabilité, la sexualité, sur l’existence en général. Mon but n’est pas de choquer ! Je crois que les adolescents apprécient qu’on leur parle de façon franche et directe ».

 

Comment se tuer sans en avoir l'air

de Patrick Rambaud

9782070439836FS.gif

Sortie poche : 14 avril 2011

 

L'histoire : « On peut avoir des raisons d’en finir, si on se sent nul, si on est vilain, con, brutal, et qu’on s’en aperçoit par mégarde : les éclairs de lucidité sont parfois mortels. Ou si l’on doit lutter contre un escadron de fonctionnaires obtus et solidaires. Si on n’aime plus le coq aux morilles, l’odeur du foin coupé ou la musique incantatoire des pèlerins de Compostelle. Mais comment disparaître à coup sûr, comment échapper à ce monde épais sans laisser après soi une image minable ? » A cette ultime question premortem, Patrick Rambaud répond par le présent manuel pratique. Maquillez votre suicide en accident ou mieux encore en meurtre. Domestiquez la foudre, sachez horripiler les preneurs d’otage : vous laisserez prise à la louange et au regret. Que votre fin devienne une signature ! Soyez un héros posthume !

 

La Beauté du mal

de Rebecca James

La-beaute-du-mal-Rebecca-James.jpg

Sortie poche : 1er juin 2011

(couverture non disponible)

 

# Livre que j'avais beaucoup aimé dont je vous parle ici #

 

L'histoire : Toutes deux cachent un inavouable secret. Quand elles le découvriront, leur amitié sera-t-elle plus forte que la vengeance ?

Alice est la fille la plus populaire du lycée. Katherine, la plus effacée. Et pourtant, ce sont les meilleures amies du monde. Grâce à Alice, Katherine reprend goût à la vie après le drame qu¹elle a vécu l année précédente : sa petite s ur adorée a été sauvagement assassinée par une bande d ados, sous ses yeux. Katherine n arrive pas à se le pardonner. Ce terrible secret, elle
ne l¹a jamais partagé avec personne. Jusqu à Alice. Sa s ur spirituelle. À qui elle peut tout dire. Vraiment ? Car si Alice est l amie la plus douce et la plus attentionnée, elle peut aussi se montrer terriblement dure, cassante, méchante. Au point que Katherine s¹interroge : connaît-elle Alice si bien que ça ? Sauf que douter d Alice, c est la rejeter. Et c est là que les ennuis commencent...

Des zones d ombre inquiétantes, une cruelle manipulation dans une ambiance glamour et rock n roll, un suspense savamment dosé.. le premier roman de Rebecca James vous hantera encore longtemps après l avoir refermé.

 

Le Diable vit à Notting Hill

de Rachel Johnson

9782253157649-G.jpg

Sortie poche : 4 mai 2011

 

L'histoire : L'argent ne fait pas le bonheur... même quand on habite un square privé de Notting Hill, l'adresse la plus branchée, la plus recherchée, la plus snob de Londres. Prenez Clare et Mimi. Elles ont moins de quarante ans, sont mariées, copines, voisines, mènent une existence de rêve. Jusqu'au jour où débarque un milliardaire américain, célibataire, la tentation incarnée. Chassés-croisés amoureux et intrigues immobilières se succèdent alors sur la verte pelouse et ce coin de paradis si cher payé se révèle infernal. Notting Hill ? Notting Hell plutôt ! La tranquillité des beautiful people vole en éclats. Et le lecteur, lui, éclate de rire.

 

L'Ecole des saveurs

de Erica Bauermeister

9782253134572-G.jpg

Sortie poche : 4 mai 2011

 

L'histoire : Un jour, la petite Lilian se lance un défi fou : si elle parvient à guérir sa mère de son chagrin en cuisinant, elle consacrera son existence à la gastronomie. La magie d'un chocolat chaud aux épices opère et, une vingtaine d'années plus tard, Lilian anime tous les premiers lundis du mois un atelier de cuisine dans son restaurant. L'École des saveurs réunit des élèves de tous horizons qui, de l'automne au printemps, vont partager des expériences culinaires, découvrir la force insoupçonnée des épices, capables par leur douceur ou leur piquant, d'éveiller des ardeurs inconnues et de guérir des peines anciennes... Un savoureux roman culinaire, une ode à la gourmandise et aux sens.

 

Et, le meilleur pour la fin...

 

Toi et moi à jamais

d'Ann Brashares

9782070619399.gif

Sortie poche : 6 mai 2011

(Un grand merci à L'Or pour cette info!)

 

# Livre pour lequel j'ai eu un véritable coup de coeur il y a quelques jours : mon billet #

 

L'histoire : Depuis toujours, Riley, Alice et Paul passent leur été ensemble. Mais cette année, une attirance nouvelle s'installe entre Paul et Alice alors qu'une tragédie change le cours du destin.

 

A suivre ...

 

Edit : Leiloona a eu la bonne idée de lancer un nouveau rendez-vous.

Chaque mois, il s'agira de parler d'un ou de plusieurs coups de coeur qui sortent en poche.

Plus d'infos ici

63573206_p.jpg

Pour le mois d'avril, j'ai choisi de vous parler d'un livre que je n'ai pas chroniqué sur mon blog car lu avant sa création, mais pour lequel j'avais eu un gros coup de coeur : L'Etrange vie de Nobody Owens de Neil Gaiman.

 

image015-copie-1.jpg L'histoire : Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux...

 

Neil Gaiman nous entraîne dès les premières lignes dans un univers envoûtant, sombre et poétique. Une histoire pleine de fantômes et de magie. A lire absolument ! > disponible dès le 13 avril.

Voir les commentaires

2011-04-10T12:49:00+02:00

Sorties poche à ne pas manquer #3

Publié par MyaRosa

Les Ecureuils de Central Park sont tristes le lundi

de Katherine Pancol

9782253161950.jpg

 Sortie poche : 1er juin 2011

(1000 pages - 9€)

 

L'histoire : Le bouquet final, un feu d'artifices d'émotions, de dialogues et d'humour.

Joséphine et Philippe, Hortense et Gary, Zoé, Gaétan, héros des Yeux jaunes des crocodiles et de la Valse lente des tortues, continuent de valser avec leur destin au fil de nouvelles rencontres Joséphine et Philippe sauteront-ils le pas ? et Gary et Hortense ? Hortense deviendra-t-elle la meilleure styliste de tous les temps ? Sans oublier une galerie de personnages secondaires tout aussi hauts en couleurs : Junior qui a grandi, la Trompette, qui voit sa vie en rose Harlequin, le contrôleur de gestion, etc...

**

 LA sortie poche que j'attends le plus !

J'ai dévoré et adoré  les deux premiers tomes - Les Yeux jaunes des crocodiles / La Valse lente des tortues.

Il ne fait toujours pas partie de ma bibliothèque car c'est un petit défi personnel que je m'étais lancée, ma punition pour avoir acheté La Valse lente des tortues... deux fois ! La première dès sa sortie et l'autre parce que je craque pour les couvertures colorées du Livre de poche.

 

 

Maudites, tome 1 : La prophétie des soeurs

de Michelle Zink

9782012017788

Sortie poche : 1er juin 2011

(couverture non disponible)

 

L'histoire :  Amalia et Alice sont jumelles. Si elles se ressemblent trait pour trait, tout les sépare. Amalia est droite, douce et sensible : Alice perfide, égoïste et dure. Mais ces différences ne seraient rien sans une malédiction ancestrale, qui condamne Amalia et Alice à se déchirer : la prophétie des Soeurs. L'une d'elle représente la Porte ouverte sur le Mal et ses démons, l'autre est la Gardienne, bouclier de la Sagesse. Le destin des soeurs maudites est-il scellé ? Les apparences sont parfois trompeuses...

 **

J'avais été charmée par ce premier tome et agréablement surprise car je m'attendais à ce que l'histoire se déroule de nos jours, or on plonge en plein XIXème siècle, dans la vie de deux soeurs jumelles qui vivent avec leurs domestiques. Une histoire pleine de mystère et de phénomènes étranges et inquiétants.

## Pour lire mon avis, cliquez sur la couverture du livre ##

 

(Pour info, la sortie du tome 3 - en broché- est annoncée pour le 17 août 2011)

 

Ne les crois pas

de Sebastian Fitzek

1040373-gf.jpg

 Sortie poche : 18 mai 2011

(couverture non disponible)

 

L'histoire : Ils te diront que le suis morte ! Yann May, célèbre psychologue berlinois, est au téléphone avec Leoni, sa fiancée. La liaison est mauvaise, hachée. Toutefois, il l'entend dire: "Ne les crois pas. Quoi qu'ils te disent, ne les crois pas... " Alors qu'il est encore en ligne, un policier sonne et lui annonce la mort accidentelle de Leoni, une heure plus tôt...

**

J'ai découvert cet auteur avec Thérapie, un thriller haletant pour lequel j'avais eu un énorme coup de coeur. J'attends donc cette sortie avec beaucoup d'impatience. En attendant le mois prochain, si vous n'avez pas encore lu Thérapie, je vous le conseille fortement, c'est un livre vraiment génial. Mon billet est ici.

 

 

Crème du soir, espoir

de Beth Harbison

03E8000002920978-photo-creme-du-soir-espoir.jpg

Sortie poche : 1er juin 2011

(couverture non disponible)

 

L'histoire : Adolescentes, Allie et Olivia étaient inséparables. Allie, c'était la jolie fille extravertie, Olivia, la petite rousse futée et réservée. Un jour, une terrible rumeur est venue tout gâcher. C'était il y a vingt, ans. Depuis, silence radio. De quoi appréhender la réunion d'anciens élèves à laquelle toutes deux ont accepté de se rendre... de mauvaise grâce ! Allie gamberge. Son boulot l'ennuie, elle a pris du poids et se sent vieillir. Il faut dire que sa rupture avec son petit ami n'incite pas vraiment à l'optimisme. Olivia, elle, est devenue rédactrice en chef des pages beauté d'un célèbre magazine new-yorkais, mais côté vie privée, elle n'a rien à envier à son ex-meilleure amie. Et ces retrouvailles réveillent des souvenirs. Quand elles se remémorent le passé, il est forcément question de leurs " séances maquillage " où elles se prenaient à rêver... Et si la vertu des cosmétiques était d'illuminer l'existence ? Si maquillage rimait avec virage, voyage ou... mariage ? Après tout, pourquoi le génie ne sortirait-il pas d'un poudrier, ou d'un pot de crème ? C'est décidé, il faut que ça change ! Avec sa verve habituelle, Beth Harbison nous livre un roman tendre et amusant sur l'amitié féminine et les nouveaux départs.

 

Les Amants de la terre sauvage

de Katherine Scholes

les-amants-d-ela-terre-sauvage.jpgSortie poche : 1er juin 2011

(couverture non disponible)

 

L'histoire : En Tanzanie, en 1968. Mara a grandi en Tasmanie au sein d’une famille d’agriculteurs, sous la férule d’un père extrêmement autoritaire. Quand elle rencontre John, chasseur professionnel et propriétaire d’un lodge en Tanzanie, Mara est immédiatement séduite par l’aura d’aventure et d’exotisme qui l’entoure. À vingt-quatre ans, elle quitte sa famille et rejoint l’Afrique pour épouser John. Trois ans plus tard, la passion a laissé place à la désillusion : dans une Tanzanie tout juste indépendante, les tensions raciales sont très vives ; les safaris menés jadis dans le respect de la nature ont laissé place à de véritables massacres d’éléphants et le lodge est dans une situation financière très délicate. Sans compter que John multiplie les absences…Lors d’une énième expédition de son époux, Mara voit débarquer une équipe de cinéma qui souhaite situer son film dans les paysages enchanteurs de la savane. Bien décidée à profiter de l’occasion pour sauver le lodge, Mara ne va pas ménager ses efforts… Et tomber sous le charme du très séduisant Peter Heath, l’acteur principal. Déchirée entre cette attirance et son sens du devoir, Mara va se retrouver face un choix, forcément douloureux…

 

 

Au-delà des pyramides

de Douglas Kennedy

Au-dela-des-pyramides.jpg

Sortie poche : 1er juin 2011

(couverture non disponible)

 

L'histoire : Douglas Kennedy au pays des pharaons, ou comment un jeune écrivain encore inconnu débarque à Alexandrie il y a plus de vingt ans, quelques livres sterling et cinq carnets de voyage en poche, bien décidé à éviter les pyramides, la croisière sur le Nil et autres classiques du voyage en Orient. D'Alexandrie à Assouan en auto-stop, de l'oasis de Siwa aux bidonvilles du Caire, une fascinante plongée dans l'envers du décor, où notre apprenti écrivain voyageur va multiplier les rencontres inhabituelles : à quinze mètres du sphinx, un vendeur de Toyota dont le coeur balance entre trois épouses, le prophète Mahomet et sa collection de Mercedes ; un inquiétant pilote de felouque au coeur brisé par une Française ; des Bédouins accroc à CNN ; des moines informaticiens en plein coeur du désert... Autant de confrontations hilarantes, de scènes cocasses pour les errances d'un Américain en terre musulmane.

 

 Lexi smart à la mémoire qui flanche

de Sophie Kinsella

lexi-smart-a-la-memoire-qui.jpg

Sortie poche : 1er juin 2011

(couverture non disponible)

 

L'histoire: Après avoir conquis le monde avec les aventures déjantées de Becky, l'accro du shopping, Sophie Kinsella nous revient avec une nouvelle héroïne, tout aussi inoubliable. Lexi Smart est une fille plutôt normale : vingt-cinq ans, un boulot assez assommant, les dents pas très alignées, le cheveu désespérément terne, quelques kilos en trop, un appart minuscule, un fiancé un peu nul et très fauché et trois super copines avec qui elle fait la fête le vendredi soir. Un beau matin, Lexi se réveille dans une chambre d'hôpital avec un sourire parfait, une cascade de boucles blondes, une silhouette de sirène, un beau gosse de mari richissime... et une amnésie partielle due à un accident de voiture : trois ans de sa vie viennent de s'effacer, Lexi ne se souvient de rien. Qui est cette snobinarde qui prétend être sa meilleure amie ? Depuis quand Lexi vit-elle dans un loft luxueux ? Qu'a-t-elle fait à ses collègues pour qu'ils la surnomment le Cobra ? Et qui est ce mystérieux architecte qui la harcèle de messages ? Pour comprendre comment elle est passée de fille toute simple à garce carriériste, Lexi va devoir fouiller cette parenthèse de trois ans. Et ce qu'elle va y découvrir pourrait bien lui donner quelques leçons pour l'avenir...

 

Je veux vivre

de Jenny Downham

9782259208437.jpg

Sortie poche : 1er juin 2011

(couverture non disponible)

 

L'histoire : Tessa vient d'avoir seize ans et se sait condamnée. Dans quelques semaines, elle mourra d'une leucémie. Partagée entre la révolte et l'angoisse, l'injustice et les aspirations propres à son âge, Tessa décide de tout connaître de la vie avant de mourir, y compris les transgressions, la célébrité... Aidée de sa meilleure amie, de ses parents qui acceptent tout, Tessa se lance alors dans une course contre la montre, contre la mort, pour vivre !

 

La suite dans quelques jours...

Sans oublier, les sorties dont je vous parlais ici et :

 

couv57433241.jpg  9782070629961FS  9782253127734-G  9782253157137-G  9782266203692FS  9782253161950  9782253157731-G

 

Alors, tentés ? Lesquels comptez-vous acheter ?

Attendez-vous d'autres sorties poche avec impatience ?

 Bon dimanche ! 

Voir les commentaires

2011-04-07T08:38:00+02:00

Toi et moi à jamais - Ann Brashares

Publié par MyaRosa

Toi et moi à jamais

(The Last summer - of you and me)

d'Ann Brashares

couv43195316

Editeur : Gallimard

Collection : Jeunesse

Date de parution : 19 juin 2008

Nombre de pages : 335

Prix : 13€

 

"Laisse-moi t'aimer, mais ne m'aime pas en retour. Aime-moi et laisse-moi te haïr quelquefois. Laisse-moi l'illusion de contrôler les choses, parce que je sais bien que tout m'échappe."


 

L'histoire : Riley, Alice et Paul. Les deux sœurs et l'ami d'enfance. Voici l'été de leurs retrouvailles. La côte Est des Etats-Unis, les maisons de vacances, les plages de l'île qu'on connaît par cœur. Et pourtant tout a changé. Ils ont vingt ans. L'amitié se trouble. Entre Alice et Paul, une attirance nouvelle s'installe. C'est alors que la tragédie frappe et vient changer le cours du destin...

 

***

 

  Ann Brashares est surtout connue pour sa série à succès Quatre filles et un jean. Je n'ai pas encore eu l'occasion de lire le premier tome, mais il est dans ma PAL. Le résumé de celui-ci m'attirait davantage. J'avais envie de quelque chose de léger, d'une histoire à l'eau de rose, d'un livre qui ne fait pas forcément beaucoup réfléchir... Mais ce livre est bien loin de tout cela... Quelle claque !

 

 Je l'ai lu en deux fois. La première, j'ai lu une cinquantaine de pages, je le trouvais sympa, bien écrit, mais j'avais envie de plus d'action, alors je l'ai reposé pour lire autre chose. J'ai fini par le reprendre au bout de quelques jours, sans grande conviction, et vous l'aurez compris, je n'ai plus réussi à le reposer ! Ce livre est classé en littérature de jeunesse, mais il aurait vraiment sa place chez les adultes aussi. Ann Brashares parle des relations entre les gens, des sentiments, de l'amour, de l'amitié, de la place de l'avenir et du passé dans notre vie,... Elle aborde des thèmes importants, le passage de l'enfance à l'âge adulte, la sexualité, les relations parents-enfants. Autant de sujets traités sans clichés, sans superficialité mais au contraire de manière profonde, intime et sérieuse.

 

Riley, Alice et Paul sont inséparables depuis toujours. Ils passent tous leurs étés ensemble et refusent de grandir et de devenir comme les autres. Dès l'adolescence, ils se mettent à fuir ceux qui commencent à avoir d'autres aspirations que faire des châteaux de sable ou passer leurs soirées à jouer aux cartes. Ils n'ont aucune envie de se mettre à flirter ou à jouer au jeu de la bouteille. Ils veulent garder leur innocence et font une sorte de pacte. Mais voilà, la vingtaine passée, les choses ont changé, Alice et Paul ne se regardent plus comme avant, ils se cherchent, mais où est Riley dans tout ça ?

 

 L'histoire de ces trois jeunes est magnifique et bouleversante. J'ai eu une boule au ventre tout au long de ma lecture et elle persiste encore. Je vais avoir beaucoup de mal à me plonger dans un autre livre tant celui-ci m'a touchée. On se reconnait forcément à un moment ou à un autre dans les relations et sentiments évoqués.

 

 En dehors de toutes ces réflexions, l'histoire en elle-même, le cadre nous fait rêver. Qui n'a jamais rêvé d'un endroit idyllique où retrouver ses amis chaque été? Un endroit où on se baladerait pieds nus à longueur de journée, où on passerait de longues soirées à regarder les vagues, un endroit où chaque maison serait ouverte et où tout le monde se connait ?

 

 Beaucoup de bonheur dans cette histoire, mais aussi des choses très tristes et malgré tout, Ann Brashares arrive à y mettre une bonne dose d'optimiste. Elle explore avec brio les sentiments, les relations entre les gens et le passage de l'adolescence à l'âge adulte. C'est triste sans être larmoyant, ça ne sonne pas faux, tout est crédible. Je ressors de cette lecture toute chamboulée. J'ai passé un bon moment et je peux d'ores et déjà affirmer que je le relirai. Je ne peux que vous le conseiller, pour moi c'est un véritable coup de coeur.

 

1197107879928468677jean victor balin card coeur.svg.med

 

"Les gens laissaient des tas de choses derrière eux en entrant dans l'eau. [...] Certains perdaient même leur personnalité, mais c'était sous l'eau que Riley se sentait le plus elle-même. Elle savait que l'eau était censée symboliser le renouveau, mais quand elle nageait - coupée du monde, seule et inaccessible - c'était comme si elle replongeait vers son moi profond."

 

" C'est à toi de mettre de la magie dans ta vie."


"Le plus frustrant avec les histoires d'amour, c'est qu'on ne peut pas les écrire tout seul."

 

last_summer_you_me-copie-1.jpg n224129.jpg The-Last-Summer-of-You-and-Me-Brashares-Ann-9781594483080.jpg


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog