Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-06-30T07:41:00+02:00

Intuitine - Frédérick Maurès

Publié par MyaRosa

Intuitine

de Frédérick Maurès

couv49169431.jpg

Editeur : Le Manuscrit

Date de parution : 3 mai 2011

Nombre de pages : 245

Prix : 19,90€

 

L'histoire : Selwyn College, Cambridge : son charme anglais, ses étudiants talentueux, ses professeurs prestigieux... Un climat so british sous lequel couve aussi une violence explosive. Pour quelles raisons le brillant professeur Wolff catalyse-t-il autant de haines ? Son invention aux effets dévastateurs, l'Intuitine, semble être à l'origine de bien des troubles, à commencer par la disparition d'un scientifique russe.

En suivant Maria, la fille de Vladimir Vaderov, et Antoine, son fidèle chevalier servant, l'auteur fait plonger le lecteur dans une enquête où espionnage, meurtres et expérimentations scientifiques font froid dans le dos.

 

**

 

  Voilà un roman avec lequel vous êtes sûrs de passer un bon moment. Ici pas d'abondance d'hémoglobine, de tueur en série cannibale ou de scènes de violence gratuites, mais un très bon roman policier réfléchi et effrayant qui se déroule dans un endroit prestigieux : Cambridge. Je n'ai au aucun mal à me plonger dedans. Dès les premiers mots, j'ai été charmée par la délicieuse écriture de Frédérick Maurès. Les mots glissent, il n'y a pas de lourdeurs, pas de fioritures, la lecture est vraiment très agréable. Je me suis laissée guider par l'auteur, entraînée dans les couloirs de Cambridge et je ne regrette pas d'avoir fait le voyage !

 

 Le cadre est bien choisi, envoûtant, idyllique, j'ai pris beaucoup de plaisir à m'imaginer dans ce lieu. Les personnages sont attachants et bien décrits. C'est assez rare que les héros soient si jeunes dans ce genre de romans et ça m'a permis de m'identifier un peu plus à eux, de me demander ce que j'aurais fait à leur place. J'ai aimé les suivre à travers cette grande aventure. Le thème de ce livre est original et nous amène à nous poser de multiples questions sur la nature humaine et sur ce que l'Homme est capable de faire pour arriver à ses fins. Si la trame est originale, j'ai néanmoins regretté qu'il n'y ait pas plus de suspens. On nous donne tellement d'indices qu'on devine assez rapidement les sombres mystères de ce roman, mais même si ça pourrait être un gros point négatif, bizarrement ça ne m'a pas dérangé plus que ça. Ca ne m'a pas empêché de m'imaginer des dénouements hypothétiques et de suivre avec plaisir les péripéties de notre duo de choc. Un autre petit bémol, si les personnages sont attachants et la lecture légère, il y a un peu trop de bons sentiments à mon goût. Je vais m'arrêter ici pour les défauts, car il n'y a que ces deux-là dont le premier qui n'en est finalement pas vraiment un et je ne veux pas que vous imaginiez que j'ai passé un mauvais moment, loin de là car je me suis vraiment régalée à la lecture de ce roman.

 

 Il ne souffre d'aucune longueur, rien n'est en trop. Je l'ai dévoré et adoré du début à la fin et malgré l'absence de surprises, j'en garderai un excellent souvenir. Frédérick Maurès signe ici son premier roman (après un recueil de nouvelles et une pièce de théâtre) et je suis persuadée que c'est un auteur à suivre de très près car ce récit est habilement mené et une fois commencé il est impossible de le reposer tant il est captivant. Il y a beaucoup de fraicheur, de jeunesse et de modernité dans ce roman policier, et ça fait du bien de voir un peu de nouveauté et de légéreté dans ce genre trop souvent régit par des codes. C'est une très belle découverte que je dois une nouvelle fois aux Agents littéraires. Merci à eux ainsi qu'à l'auteur - qui m'a fait parvenir son livre accompagné d'un gentil message - ainsi qu'aux éditions Le Manuscrit.

 

quatreetoiles.jpg

 

CaptureTitreNB1

logo_Le_Manuscrit.jpg

Site officiel de Frédérick Maurès


 

 


Voir les commentaires

2011-06-28T08:09:00+02:00

Forgotten - Cat Patrick

Publié par MyaRosa

Forgotten

( Forgotten )

de Cat Patrick

couv72709248

Editeur : La Martinière Jeunesse

Date de parution : 9 juin 2011

Nombre de pages : 296

Prix : 13,90€

 

L'histoire : Pour Lili Lane, chaque jour est une nouvelle vie. Tous les matins, elle se réveille sans souvenirs de la veille - mais avec des visions de l'avenir... Grâce à sa mère et à sa meilleure amie, elle réussit, tant bien que mal, à dissimuler sa différence. Mais lorsque le séduisant Luke entre dans sa vie, le destin de Lili bascule. Qui voudrait oublier un garçon pareil ? Pour changer son avenir, Lili va devoir affronter son passé et résoudre le mystère de sa mémoire défaillante...

 

 

 

 

**

 

 Tout d'abord, un grand merci aux éditions de La Martinière jeunesse pour l'envoi de ce livre que j'attendais avec beaucoup d'impatience et qui a parfaitement répondu à mes attentes. Je me suis plongée à corps perdu dans les aventures de Lili car j'ai toujours été fascinée par les histoires de pertes de mémoire, d'amnésies un peu particulières et avec ce livre on est en plein dans le sujet. Chaque nuit, une partie de la mémoire de Lili s'efface. Elle est donc obligée de s'écrire des mémos pour se rappeler ce qu'elle a fait la veille afin de dissimuler aux autres sa particularité. Ce n'est déjà pas aisé, mais en plus de cela Lili a "des souvenirs du futur".  Elle visualise des évènements futurs comme s'ils s'étaient déjà déroulés et faisaient partie de ses souvenirs. C'est donc un peu compliqué pour elle de vivre comme une adolescente normale. Elle est même parfois obligée de se mentir à elle-même par le biais des mémos qu'elle rédige chaque soir.

 

 Cette histoire est vraiment fascinante et pleine de rebondissements. Il y a de l'action, du mystère, de l'amour, des secrets, des mensonges... bref tous les ingrédients pour en faire un très bon roman-jeunesse.

L'écriture de Cat Patrick est fluide, actuelle et très agréable à lire. On rentre immédiatement dans le vif du sujet, il n'y a pas de passages inutiles ou de longues descriptions barbantes. Les pages défilent toutes seules et on n'a pas envie que l'histoire se termine. J'ai adoré ce livre ! On s'attache très rapidement aux personnages : Lili est gentille et imparfaite, ce n'est pas la plus belle du lycée ni la plus populaire, tout est fait pour que l'on s'identifie à elle. Luke est adorable, et leur histoire est magnifique et touchante.

 

 Si une bonne partie de l'histoire est axée sur la vie de Lili au quotidien, la fin apporte son lot de révélations et le rythme s'accèlère. J'avais deviné assez rapidement une partie du mystère mais ça ne m'a pas dérangé. Je me suis laissée guider et j'ai suivi Lili tout au long de son cheminement et de sa prise de conscience. Quelques petits bémols concernant la fin, j'ai regretté que certaines révélations ne soient pas plus exploitées et que tout s'arrange un peu trop facilement. Néanmoins, j'ai aimé que la fin soit ouverte et ces quelques petits bémols n'entachent en rien mon impression sur ce roman qui est plus que positive. Je ne peux que vous conseiller de lire ce livre qui réunit tous les ingrédients d'un bon roman-jeunesse. Une très jolie découverte !

 

Aussie-Cover.jpg FORGOTTEN_Cover-Final.jpg forgotten.jpg forgotten---cat-patrick.jpg

 

" Je me rappelle le futur et j'oublie le passé.

Mes souvenirs, mauvais, ennuyeux ou bons, restent à vivre. Ainsi, que ça me plaise ou non - et je peux vous dire que ça ne me plaît pas - , je me souviendrai de cette scène dans le cimetière jusqu'au jour où je la vivrai, de ces silhouettes noires entourées de pierres tombales jusqu'au jour où je me trouverai parmi elles. Je me souviendrai de l'enterrement jusqu'à ce qu'il ait lieu... jusqu'à ce que quelqu'un meure.

Et après, je l'oublierai. "

 

quatreetoiles

Voir les commentaires

2011-06-26T23:38:00+02:00

Hex Hall - Rachel Hawkins

Publié par MyaRosa

Hex Hall

de Rachel Hawkins

couv17654975

Genre : Jeunes adultes - Fantastique

Editeur : Albin Michel

Collection : Wiz

Date de parution : 29 septembre 2010

Nombre de pages : 298

Prix : 13,50€

 

L'histoire : Quand on est expédiée à Hex Hall pour usage inapproprié de la magie, qu'on doit empêcher une vampire aux cheveux roses de prendre feu, lutter contre trois ravissantes sorcières aussi dangereuses que des top models en manque de magazines et résister à un séduisant sorcier très très agaçant, on n'a aucun besoin qu'une élève soit retrouvée vidée de son sang. C'est pourtant ce qui arrive à Sophie Mercer, une sorcière qu'il ne faut surtout pas énerver...

 

Logogeneral2

5/5

 

**

 

 J'ai acheté ce livre peu de temps après sa sortie et je vous avoue que c'est en grande partie à cause de / grâce à sa couverture qui m'attirait beaucoup. Elle fait conte de fées et en même temps elle a un petit quelque chose d'inquiétant qui a attisé ma curiosité. J'ai été un peu refroidie quand les premières chroniques sont arrivées sur la blogosphère car les mots qui revenaient souvent étaient : superficiel - manque d'originalité - brouillon - sans plus ... Mouais ! Ca ne m'a pas franchement donné envie de me jeter dessus donc il est resté des mois dans ma PAL alors que c'était un livre que je voulais absolument... Bon alors, la grande question est : Qu'en est-il ? Est-ce que ce livre a bien fait de rester au fin fond de mes étagères si longtemps ? Est-ce qu'il aura dû y rester encore longtemps voire ne jamais rejoindre ma bibliothèque où est-ce qu'au contraire j'aurais dû le lire bien avant ? Ah, ah !

 

 Je dois dire que je suis agréablement surprise ! Je suis d'accord sur certains points, c'est léger, ça se lit tout seul, les thèmes abordés ont déjà été exploités mais je n'ai pas trouvé ce livre moins bon que la plupart des romans jeunes-adultes que l'on croise actuellement, loin de là ! J'ai dévoré ce livre et je ne me suis ennuyée à aucun moment. J'ai beaucoup apprécié l'humour omniprésent, l'univers de Hex Hall et les personnages sont vraiment charmants. Sophie est drôle, intelligente, vive et son amie Jenna est vraiment adorable. Pour vous la décrire en quelques mots, elle est petite, porte des lunettes, a un lion en peluche, est plus attirée par les filles que par les garçons et affectionne particulièrement le rose. Déjà vu ? Et si je vous dis que Jenna est un vampire, c'est plus original ? Personnellement, je n'avais jamais imaginé de vampire comme ça et ça m'a beaucoup amusée. Bon, sinon le reste des personnages est plus classique, il y a le beau gosse irrésistible, la pimbêche détestable et ses copines qui la suivent partout, etc... Franchement ça ne m'a pas dérangé plus que ça. J'ai aimé le tableau et je trouve que ça fonctionne très bien. Il y a de l'action, pas de longueurs, des rebondissements. Je n'ai rien à redire là-dessus.

 

 Je lis beaucoup d'histoires de sorcières, de vampires et autres créatures imaginaires, et sincèrement j'ai trouvé qu'il y avait un univers, que ce n'était pas que du vu et revu. J'ai été passionnée par ce livre du début à la fin et allez, je vais même allez au bout et assumer le fait que c'est même un mini coup de coeur !

Ok ce n'est pas le livre de l'année, mais il a parfaitement rempli sa mission et m'a fait passer un très bon moment. J'ai eu du mal à le lâcher et je suis impatience de lire la suite (qui sortira le 1er septembre 2011 n France) et d'en savoir plus sur toute cette histoire. Je n'en reviens pas d'avoir été captivée à ce point, mais sincèrement j'ai adoré ! C'était peut-être juste le bon moment pour le lire. Des fois il suffit de peu de choses... J'aime bien avoir des surprises de ce genre car en général c'est plus dans le sens inverse... Si j'avais lu les critiques avant d'acheter ce livre, je ne l'aurais peut-être jamais lu et je serai passée à côté d'un très bon moment...

 

hex-hall-1-german.jpg hex-hall-cover-343-528.jpg Hex-Hall-1-Condena.jpg hex-hall.jpg

 

" Dans l'alcôve située à l'entrée de mon couloir, une rangée de téléphones rouges avaient été installée pour les élèves. Ils étaient poussiéreux car personne ne les utilisait. Les vampires contactaient leurs parents par télépathie [...] les métamorphes et les loups-garous parvenaient à se comprendre sans se parler et les fées se servaient du vent ou d'un insecte pour envoyer leurs messages. [...] Quant aux sorcières, elles pouvaient communiquer de multiples façons, en faisant apparaître des mots sur un mur, par exemple, ou en donnant leur voix à un chat. "

 

" Oui, j'étais une grande comique. Peut-être parce que l'humour m'empêchait de fondre en larmes."

 

quatreetoiles

Voir les commentaires

2011-06-25T08:52:00+02:00

Pièges d'outre-tombe

Publié par MyaRosa

Les Mystères de Harper Connely, tome 2 : Pièges d'outre-tombe

( Grave surprise )

de Charlaine Harris

couv58944453

Genre : Policier - Paranormal

 Editeur : J'ai Lu

Date de parution : 16 mars 2011

Nombre de pages : 283

Prix : 8,90€


 

Cliquez-ici pour lire mon avis sur le premier tome

 

L'histoire : " Depuis que j'ai été frappée par la foudre, je suis dotée de capacités hors du commun, c'est le cas de le dire. Je retrouve les morts et peux dire ce qui les a tués. Mais depuis que j'en ai fait mon job, je me suis fait des ennemis. Alors, quand en pleine démonstration de mes talents dans un ancien cimetière de Memphis, je tombe sur un corps fraîchement assassiné et plutôt compromettant... Suspectée, je n'ai d'autre choix que de découvrir la vérité. "

 

**

64038033 p

 

 C'est avec plaisir que je me suis une nouvelle fois plongée dans les aventures de Harper Connely et de son "frère" Tolliver. Les voilà de nouveau confrontés à une situation embarassante puisqu'Harper, appelée pour faire une démonstration de son talent devant des étudiants, découvre dans une tombe un corps qui ne devrait pas y être, celui d'une fillette de onze ans enlevée dix-huit mois plus tôt... 

 

 J'ai aimé retrouver nos deux héros et me plonger dans une nouvelle histoire de meurtre. Le schéma reste classique et assez semblable à celui du premier tome, mais ça ne m'a pas dérangée plus que cela. On en apprend un peu plus sur l'histoire de Harper et de Tolliver, sur leur adolescence et l'ambiguïté de leur relation. Je les trouve vraiment très intéressants tous les deux. Les personnages secondaires sont bien décrits, et comme dans le premier tome on soupçonne tour à tour chaque personne.

 

 Secrets, mensonges, non-dits, l'ambiance est sombre et envoûtante. Si j'ai trouvé parfois qu'il y avait un peu trop de longueurs, l'histoire est aussi passionnante que celle du premier tome et j'ai déjà hâte de me plonger dans la suite. Franchement, même si vous n'êtes pas fan de surnaturel, vous aimerez peut-être ce livre car c'est vraiment un roman policier avec une vraie enquête saupoudré de paranormal. Le surnaturel est la base de l'histoire mais il est peu présent finalement. J'apprécie beaucoup ce mélange savamment dosé. Si ce n'est pas déjà fait, n'hésitez-pas à vous plonger dans les Mystères de Harper Connely. Je remercie Radicale, grâce à qui j'ai gagné ce livre. :)

 

           Charlaine-Harris---Grave-Surprise-UK.jpg 9780425212035.jpg

 

troisetoiles.jpg

Voir les commentaires

2011-06-23T16:06:00+02:00

La Rédemption du marchand de sable

Publié par MyaRosa

La Rédemption du marchand de sable

( The Dead letters )

de Tom Piccirilli

couv64337396.jpg

Editeur : Folio

Collection : Policier

Date de parution : 13 mai 2011

Nombre de pages : 416

Prix : 7,30€

 

L'histoire : Depuis que Killjoy a assassiné sa petite fille, la vie d’Eddie Whitt n’est plus qu’un long cauchemar... Il a tout perdu, sa femme a sombré dans la folie, il a quitté son travail et choisi de traquer sans répit celui qu’on surnomme le Tueur à l’oreiller ou le Marchand de sable. Lorsqu’il réapparaît quelques années plus tard, Killjoy a changé. Il ne tue plus. Il enlève des enfants maltraités par leurs parents pour les donner aux familles endeuillées par sa faute. Dans de longues lettres tourmentées, il tente d’expliquer à Eddie ce qu’il fait. Entre le père désespéré et l’assassin en quête de rédemption va se nouer une étrange relation faite de folie et de fascination...

 

**

 J'ai ressenti une multitude d'émotions en lisant ce livre. J'ai d'abord détesté le début. Je n'y comprenais rien, je trouvais le style brouillon, incohérant, bancal, j'avais l'impression de lire un roman fantastique alors que j'attendais un polar, un vrai. J'ai vraiment pris sur moi pendant plusieurs dizaines de pages, je me suis accrochée pour ne pas le reposer et prendre un autre livre même si ça me démangeait et tout ce que je peux vous dire, c'est que j'ai vraiment bien fait de persister !

 

 J'ai peu à peu réussi à me faire au style de l'auteur, à son franc-parler, à ses tournures de phrases parfois un peu étranges. Je ne sais pas si c'est dû à la traduction où si le texte original est comme ça, mais sincèrement j'ai quand même eu du mal à m'y faire. Pour ce qui est des personnages, je me suis, dès le début attachée à Whitt, ce père rongé par la douleur et la rage, par l'envie irrépressible de se venger, de tuer celui qui a détruit sa vie, son bonheur à jamais. On sent sa détresse, sa haine, et le fait qu'il soit comme mort, animé seulement par l'envie de faire payer le responsable. Ce récit transpire la douleur, la folie, la rage et le désespoir. On est happé dans un univers sombre, très sombre et on sait que les choses ne vont pas aller en s'arrangeant. C'est noir, fort, poignant et moi qui avais eu du mal au début je n'ai plus réussi à lâcher ce roman. Les pages défilaient à toute vitesse et j'étais comme hypnotisée par ce cauchemar, emportée dans une spirale infernale.

 

 Le style de l'auteur que je trouvais si particulier au début est devenu fascinant. Les fantasmes, la réalité, la folie et la raison se mélangent, on est quelques fois un peu perdu, mais qu'importe. Parfois le texte prend la tournure d'une litanie mystique et on se laisse guider dans une espèce de valse morbide qui nous entraîne dans le jeu dangereux mené par Whitt et Killjoy. Il y a beaucoup de poésie dans ce texte et l'auteur arrive avec une aisance déconcertante à nous faire ressentir la détresse de Whitt. C'est une lecture choc, violente qui ne peut pas laisser indifférent. Si comme moi vous n'accrochez-pas au début, sincèrement continuez, accrochez-vous, ça en vaut vraiment la peine. Je pense que ce roman va me hanter longtemps...

 

Un grand merci à

livraddict.JPG

et aux éditions

logo-folio.png

pour ce partenariat.

 

The-Dead-Letters-Tom-Piccirilli-Pap15-med.jpg redemption-du-marchand-de-sable.jpg

 

troisetoiles


Voir les commentaires

2011-06-22T04:26:00+02:00

Qui es-tu Alaska ?

Publié par MyaRosa

Qui es-tu Alaska ?
( Looking for Alaska )
de John Green
couv13979941.jpgGenre : Jeunes adultes - contemporain - roman étranger

Editeur : Gallimard jeunesse

Collection : Pôle fiction
Date de parution : mars 2011
Nombre de pages : 402
Prix : 7,60€

 

L'histoire : Miles Halter a seize ans et n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C'est là aussi, qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.

 

      looking.png looking_for_alaska2.jpg Looking_for_Alaska.jpg 25250562_6899062.jpg

 

**

 

J'ai choisi ce roman un peu par hasard, sans savoir à quoi m'attendre et je pense que d'une certaine façon, c'est ce qui a fait que je l'ai tant aimé. J'ai plongé dans ce livre sans rien en attendre, ma curiosité tout de même un peu attisée par la description de cette mystérieuse Alaska...  Ce livre n'est pas de ceux que l'on oublie une fois la dernière page tournée, mais plutôt de ceux qui vous hantent encore, longtemps après l'avoir refermé. L'histoire n'a finalement rien d'extraordinaire, mais tout est tellement bien décrit, plus vrai que nature, qu'on a l'impression d'être, nous aussi, pensionnaires de Culver Creek et de cotoyer les personnages. Après ma lecture, j'ai eu l'impression de revenir chez moi après un été passé dans un camp de vacances, la tête pleine de souvenirs, et le coeur lourd d'avoir quitté tout le monde.

 Si Alaska est au centre du roman, toute l'histoire ne se résume pas à son personnage. Miles, le narrateur, est on ne peut plus attachant. Il nous raconte son expérience, de son départ pour Culver Creek à la fin de l'année scolaire, ses rencontres, ses joies, ses peines, ses premières fois, ses déceptions, ses pensées.... On suit son apprentissage de la vie, ses réflexions et ses états d'âmes. Il a une passion un peu particulière : les dernières paroles des célébrités (présidents, écrivains, ...) qu'il nous fait partager tout au long du roman. J'ai beaucoup aimé ce personnage mais aussi toute la petite bande, Alaska et ses livres, Lara et son accent, le colonel et ses capitales, Tamuki et son rap... J'ai beaucoup aimé partager pendant un moment la vie de ces adolescents dans ce pensionnat où les cours ont l'air fascinants et où les distractions ne manquent pas.

 S'il est divertissant, ce livre est également plein de références et de réflexions intéressantes. On se pose, comme les personnages, des questions sur le sens de la vie, sur la mort, la souffrance, le poids du passé, l'avenir. Ce livre est tellement proche des sentiments que l'on éprouve à l'adolescence... On oscille sans cesse entre divertissement, futilité et sérieux, joie et peine, bonheur et souffrance, rire et larmes. Malgré les événements dramatiques qui surviennent et les souffrances évoquées, une bonne dose d'optimisme ressort de ce roman. Je ne peux que vous conseiller de le lire, j'ai vraiment adoré. La couverture de la collection Scripto (en bas à gauche) me laissait un peu perplexe mais vous verrez, elle prend tout son sens lorsque l'on lit le roman...

 

      couv73827859.jpg couv57631215-copie-1.jpg looking-for-alaska.jpg

 

"Imaginer l'avenir est une forme de nostalgie. [...] On se sert de l'avenir pour échapper au présent."

 

quatreetoiles

Voir les commentaires

2011-06-20T11:51:00+02:00

Cinq mille kilomètres par seconde

Publié par MyaRosa

Cinq mille kilomètres par seconde

de Manuele Fior

couv61078382.jpg

Genre : Bande-dessinée / Romance

Editeur : Atrabile

Collection : Flegme

Date de parution : janvier 2010

Nombre de pages : 144

Prix : 19€

 

L'histoire : Piero et Nicola sont des ados italiens. Le premier est un bon élève réservé; le second un séducteur sans grande ambition. Lucia débarque et… On la retrouve en Norvège quelques années plus tard. Seule. Puis, on découvre Piero, encore quelques années en avant, en mission archéologique en Egypte. La vie avance, les distances s’allongent, se réduisent, mais les hommes et les femmes ne cessent de se chercher.

 

Fauve d'or - PRIX DU MEILLEUR ALBUM

Festival d'Angoulême 2011

 

**

 

 Pour commencer, je tiens à préciser que je ne suis pas du tout experte en BD. Je n'en ai pas lu beaucoup à part les classiques Tintin, Astérix, Spirou, Titeuf et les BD humoristiques récentes Maé, Lou, Ma vie est tout à fait fascinante,... Ca faisait un moment que j'avais envie de découvrir un peu plus ce genre. Les billets fleurissent sur la blogosphère et je me suis rendue compte qu'il y avait des tas de sous-genres et un univers très riche à explorer. Lorsque Babelio a lancé l'opération Masse-Critique sur ce thème, je me suis inscrite avec plaisir et j'ai eu la chance de recevoir ce magnifique livre. Je remercie infiniment Babelio et les éditions Atrabile pour cette magnifique découverte. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, c'est un coup de coeur et un très gros !

 

le-mec-de-la-tombe-dà-côté

 

 La couverture ne m'attirait pas plus que ça, mais je dois avouer qu'après seulement quelques pages j'étais déjà conquise. On suit la vie de deux personnages : Lucia et Piero, qui se rencontrent à l'adolescence, s'aiment puis se séparent, vivent leur vie chacun de leur côté sans pour autant s'oublier... A travers quelques petits bouts de leur existence, on se rend compte du temps qui passe, des destins qui se croisent, des sentiments qui demeurent, des souvenirs qui hantent malgré la vie qui suit son cours avec ses hauts et ses bas. L'histoire est magnifique quant aux illustrations, il n'y a rien à redire. Elles sont pleines de couleurs, d'émotions. Chaque partie est bien différente de la précédente, on plonge dans des époques et des univers distincts mais on ne s'y perd pas. Les couleurs nous font voyager de l'Italie à la Norvège en passant par l'Egypte. On partage des petits bouts de la vie de chacun, le quotidien comme les fantasmes et si le livre se lit rapidement, on a pourtant l'impression de bien les connaître et d'avoir appris beaucoup de choses sur eux.

 

 J'ai adoré ce livre du début à la fin, j'ai souri, je me suis sentie triste et puis j'ai voyagé... Je me suis laissée porter au gré des illustrations dans un tourbillon d'émotions. C'est une belle histoire sur l'amour et le temps qui passe et je ne peux que vous conseiller de vous laisser tenter. Ce qui est certain c'est que je ne vais pas m'arrêter-là. Je compte bien découvrir les autres oeuvres de l'auteur et découvrir un peu plus le monde de la bande-dessinée. Je suis impressionnée par la multitude d'émotions que l'auteur arrive à nous faire partager à travers si peu de pages, si peu de morceaux de vie. Je suis bluffée ! Le prix du meilleur album reçu cette année à Angoulême est largement mérité !

 

      photo-11-.jpg photo-12--copie-1.jpg photo-14--copie-1.jpg photo-13--copie-1.jpg

 

 

Atrabile.gif

masse_critique.jpg

 

cinqetoiles.jpg

 


Voir les commentaires

2011-06-19T08:55:00+02:00

Les Mésaventures de Tallulah Casey

Publié par MyaRosa

Les Mésaventures de Tallulah Casey
( Withering tights )
de Louise Rennison
 couv74056243.jpgEditeur : Gallimard jeunesse
Date de parution : 27 mai 2011
Nombre de pages : 348
Prix : 13,50€

L'histoire :  Tallulah Casey, quatorze ans et demi, trop grande, gros genoux et pas de poitrine, a été admise en stage d’été à Dother Hall, la fameuse école d’arts du spectacle, perdue en pleine campagne dans le Yorkshire. Faute de place au dortoir, Tallulah est hébergée chez les Dobbin, un couple « cato-écolo » épris de nature et parents d’insupportables petits jumeaux. Heureusement, Tallulah se fait vite une bande de copines et si, oh catastrophe, il n’y a pas de garçons à Dother Hall, le village en est truffé ! Il y a les frères Hinchcliff, tombeurs et membres d’un groupe rock, Alex, fils du patron du pub, sublime mais trop vieux, Charlie, Phil, Jack et Ben, élèves à la pension militaire voisine.

 

**

 

 Le nom de Louise Rennison vous dit quelque chose ? C'est normal, puisque c'est à elle que l'on doit la saga Georgia Nicolson, unique en son genre et à mourir de rire. Georgia vous manque ? Rassurez-vous, sa cousine prend la relève et c'est tout aussi tordant ! J'étais impatiente de découvrir cette saga, mais également un petit peu réticente car ayant tellement adoré Georgia, j'avais peur d'être déçue... Pour cette nouvelle série, on prend les mêmes et on recommence ! Bon, pas exactement, les personnages ne sont pas les mêmes, mais c'est vraiment dans la même veine. Tallulah évoque plusieurs fois sa cousine, allant même jusqu'à reprendre certaines de ses répliques. Ca pourrait être un point négatif, mais j'aime tellement cet univers déjanté et l'humour de Louise Rennison que ça ne m'a pas du tout dérangé d'être confrontée à une Georgia bis.


 Pour attiser votre curiosité sans rien dévoiler, je peux vous dire qu'il sera question de stage d'été, d'amitié, de garçons, de corde à sauter, d'un arbre, de pépites, d'une chouette, de profs complètement à l'ouest, de crottes de nez, de petites culottes, de chauve-souris et des soeurs Brontë. Oui, oui, j'ai bien dit des soeurs Brontë ainsi que d'autres écrivains ou grandes oeuvres littéraires détournées :  Les Hauts de Hurle-Vent (mais vous l'aviez peut-être compris en découvrant le titre original), Jane Eyre, Alice au pays des merveilles,... Je ne suis pas certaine que ça plaise aux plus fervents admirateurs de ses oeuvres, mais en tout cas c'est assez drôle de les voir détournées de cette manière. Comme toujours avec Louise Rennison, il y a un nombre incalculable de situations grotesques et hilarantes, des phrases cultes à retenir, et un humour on ne peut plus décalé. J'adore !


 Petit bémol, si j'ai ri aux éclats toutes les deux minutes en lisant la première moitié, la seconde m'a moins enthousiasmée et je me suis même parfois ennuyée... Je ne sais pas si c'est parce que j'étais moins dedans ou parce que c'était un peu répétitif, mais ça n'a pas duré bien longtemps, et malgré quelques longueurs, j'ai passé un très bon moment de franche rigolade. Tallulah est drôle, attachante, et n'est pas la cousine de Georgia pour rien ! Elle est complexée, s'intéresse aux garçons, se pose des milliards de questions, et se met toujours dans des situations ridicules qu'elle se remémore pendant des heures...  Je me réjouis déjà de lire la suite. (On sait déjà que le saga comptera au moins trois tomes)


Si vous avez aimé Georgia, vous aimerez Tallulah !
Si vous n'avez pas lu Georgia, que faites-vous encore là ? Fonceeeeez !
Si par contre vous avez détesté Georgia (euh... C'est possible?!), passez votre chemin !



   withering-tights.jpg WitheringTights.jpg withering-tights-copie-1.jpg

Que pensez-vous des couvertures ?

Je les trouve vraiment très chouettes (Ah ah ah !) Les versions étrangères sont superbes !

La couverture française est bien plus jolie en vrai que sur l'image, mais je trouve que l'ombre de Tallulah n'est pas très esthétique même si elle correspond tout de même au personnage.

Voir les commentaires

2011-06-18T15:06:00+02:00

Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons

Publié par MyaRosa

 Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons
( The Last dragonslayer )
de Jasper Fforde
couv52485423Editeur : Fleuve noir
Collection : Territoires
Date de parution : juin 2011
Nombre de pages : 295
Prix : 15,90€

L'histoire : Depuis que Jennifer Strange, 15 ans, a été choisie pour tuer le dernier dragon, elle est la personnalité la plus célèbre de tout le paix. Armée de son épée Exhorbitus, elle décide d'aller d'abord discuter avec la créature mythique. Car les raisons de sa missions sont bien moins nobles qu'elle ne le pensait...

"A une époque, j'ai été célèbre. On a vu ma tête sur des T-shirts, des badges, des tasses à thé et des posters. J'ai fait la une des journaux, je suis passée à la télé, et j'ai même été invitée au Yogi Baird Show. Le Quotidien des Palourdes m'a proclamée " L'adolescente la plus remarquable de l'année" et j'ai été élue femme de l'année par Mollusque-Dimanche. On a deux fois essayé de me tuer, on m'a menacée de la prison, j'ai reçue seize demandes en mariage et j'ai été déclarée hors la loi par le roi Snodd. Tout cela, et plus encore, et en moins d'une semaine. Je m'appelle Jennifer Strange"

**

 Je suis passée par plusieurs étapes à la lecture de ce livre et ce qui est certain c'est que je m'en souviendrai...  J'ai été déstabilisée par les premières pages, je n'y comprenais absolument rien, les noms étaient tous plus compliqués les uns que les autres et ça m'a fait un peu peur. J'avais l'impression de me retrouver dans un pays inconnu sans en parler la langue et sans avoir de guide touristique. Une fois cette petite période d'adaptation passée, je me suis demandée si ce livre n'était pas une grosse farce ou une sorte de parodie des romans qui sortent actuellement et même s'il y a effectivement un peu de ça, j'ai réussi à rentrer dans l'histoire et dans cet univers décalé jusqu'à ne plus vouloir en sortir...

 Je m'attendais, à la lecture du résumé, à ce que l'histoire se déroule dans notre monde et à ce qu'une lycéenne découvre du jour au lendemain l'existence des dragons ainsi que son rôle, ce qui explique en partie ma surprise. En fait, si l'histoire se déroule bien au XXIème siècle, le monde décrit est bien différent du nôtre. La magie est omniprésente, on croise des sorciers et des mages un peu partout, d'où la citation tirée du Sunday Times présente sur la quatrième de couverture : "Un J.K. Rowling pour les grands !" Même si je ne suis pas d'accord et n'aime pas du tout les comparaisons de ce genre, je dois avouer que certains passages m'y ont fait un peu penser. Il y a des sortilèges amusants, tels qu'un ascenseur qui aspire. Il vous suffit de vous y jeter en criant le nom de l'étage souhaité pour vous y retrouver. Sympa, non?! Pour vous en dire un peu plus sur l'histoire sans trop en dévoiler, Jennifer est une jeune orpheline de bientôt seize ans qui a été recueillie plus jeune par des soeurs et doit, pour payer sa dette, travailler quelques années à l'Agence d'Arts Mystiques Kazam. Cette agence loue à des entreprises et à des particuliers, les services de sorciers pour effectuer toutes sortes de tâches : travaux de plomberie, installation d'un système électrique, ... Jennifer cotoie donc tout un tas de mages et est confrontée à des situations rocambolesques. Tout va pour le mieux jusqu'au jour où une prémonition vient tout chambouler : Maltcassion, le dernier dragon va mourir. Un pacte ancestral - que je ne vous révelerai pas - effectué entre les dragons et les hommes et cette effroyable prémonition vont entrainer des chamboulements importants et faire ressortir les plus grands défauts de l'humanité... Je reste volontairement très vague car il est important de découvrir tout ça durant la lecture, la quatrième de couverture en dévoile déjà beaucoup.

 

 Passé un petit temps d'adaptation pour me familiariser avec le style de l'auteur et cet univers si décalé, je n'ai plus réussi à reposer ce livre. Je pense qu'il s'en est fallu de peu pour que je passe complètement à côté mais je me suis laissée emporter et j'ai adoré ce voyage aussi drôle qu'émouvant. Je n'avais jamais rien lu de Jasper Fforde avant, mais j'avais entendu parler de son style et de son humour et s'il est clair que ce livre ne plaira pas à tout le monde, j'ai vraiment beaucoup aimé. L'humour tient une grande place dans ce roman, et par ce biais, l'auteur nous fait réfléchir et dénonce les défauts de l'Homme, ce qui fait que même si le fantastique est omniprésent, ce livre a quelque chose de réel, de proche du monde tel que nous le connaissons. Si cette histoire devait nous arriver, il est évident que les choses se passeraient de cette façon...


 En conclusion, après un début assez perturbant et effrayant, j'ai adoré ce livre. J'ai apprécié les personnages, l'humour et le côté décalé. L'histoire ne manque pas de rebondissements, il n'y a pas de temps-morts, peu de longueurs, et l'auteur arrive d'une façon remarquable à dénoncer des tendances et manières de penser actuelles au travers d'une histoire loufoque et en apparence bien différente de notre monde. Il n'est pas forcément aisé de rentrer dans l'univers de Jasper Fforde, mais une fois dedans on ne veut plus en sortir. Je remercie les éditions Territoires sans qui je n'aurais peut-être pas découvert ce livre.

   
--
Le roman est truffé de petites perles, de personnages fascinants, d'explications logiques et amusantes, de jeux de mots, de métaphores et de comparaisons étonnantes. En voici quelques exemples :


"La magie est partout. Elle imprègne le matériau du monde, elle en dégouline sous forme de coïncidence, de destin, de hasard, de chance et ainsi de suite. Le gros problème, c'est d'arriver à en tirer quelque chose d'utile."


"J'ai contemplé la Dragonie déserte puis les gens qui continuaient d'affluer, répondant à l'appel de l'argent en une espèce d'instinct grégaire profondément enraciné. Le lait de la bonté humaine était en train de cailler."


"La personne qu'il te faut contacter, c'est William d'Anorak, a-t-elle affirmé. Un enfant trouvé, comme toi, doublé d'un homme remarquable, à l'intellect aiguisé, qui a gâché son cerveau en absorbant des millions de faits et de chiffres sans les assimiler pour rien en faire d'utile. C'est une encyclopédie vivante des faits qu'on n'a pas besoin de connaître, comme les horaires de train d'il y a dix ans, la superficie de la Norvège ou le nom du candidat qui a perdu les élections présidentielles de 1923 à Mausoleum. C'est une source de connaissances inutiles et de chiffres qui ennuient à mort quiconque s'en approche mais, si quelqu'un peut répondre à ta question, c'est lui."

 

The-Last-Dragonslayer-by-Jasper-Fforde Logogeneral1 4/5 


Voir les commentaires

2011-06-16T04:30:00+02:00

Sors de ta chambre !

Publié par MyaRosa

Sors de ta chambre !

de Karine Reysset

couv11599519.gif.jpg

Editeur : L'Ecole des loisirs

Collection : Médium

Date de parution : 22 mars 2007

Nombre de pages : 103

Prix : 8,50€

 

L'histoire : Clara a tout accepté depuis la mort de sa mère. Elle n'a pas fait d'histoires quand son père lui a annoncé qu'il se remariait avec Géraldine. Elle n'a émis aucune protestation lorsque les photos de sa mère ont disparu des murs et que ses objets personnels ont été relégués à la cave. Elle n'a rien dit quand sa nouvelle belle-mère a refait la décoration de l'appartement sans égard pour les souvenirs des jours heureux. Elle a répété qu'elle comprenait, alors qu'elle n'en pensait pas un mot. Elle a serré les dents. Elle s'est parfois retenue de vomir. Mais trop c'est trop ! Laisser son père vendre la Marotte, leur maison de vacances et son coin de jardin, l'endroit sacré où les cendres de sa mère ont été dispersées ! Ça, Clara ne peut l'accepter. Sa famille lui reproche de vivre enfermée dans ses souvenirs ? Elle va la prendre aux mots et vivre enfermée au milieu de ses chers souvenirs...

 

**

 

 Ce roman est très court - une centaine de pages - mais malgré tout on ressent parfaitement la tristesse de Clara, ce mal qui la ronge, qui l'empêche d'avancer. On s'attache tout de suite a elle, elle nous fait partager ses angoisses, ses craintes, sa peur d'oublier sa maman, de la voir remplacée par la nouvelle femme de son père. La belle-mère est bien trop jeune, bien trop belle, pas le style de son père et c'est à cause d'elle que tout arrive... C'est ce que je pense Clara. Les jours passent et elle se renferme sur elle-même, préfère rester seule dans sa chambre avec ses souvenirs, sans parler, en espérant que son père change d'avis et renonce à vendre leur maison de vacances qui lui rappelle tant sa maman. Mais Clara n'est pas seule, elle a un copain qui l'aime, un petit frère adorable, une grand-mère tendre et chaleureuse qui vont l'aider chacun à leur manière à retrouver goût à la vie. Clara va devoir grandir, prendre sur elle, accepter l'injustice de la vie et ne pas se laisser ensevelir par ses souvenirs qui l'entraînent vers le fond au lieu de la faire avancer...

 

Rien de sensationnel ni d'extraordinaire, mais le quotidien d'une famille ordinaire blessée par un drame qui tente de se reconstruire petit à petit. Un court roman émouvant écrit avec simplicité et justesse qui nous fait réfléchir sur le sens de la vie et sur la mort de ceux qu'on aime. Un sujet sensible évoqué avec beaucoup de pudeur et d'optimisme. J'ai beaucoup aimé.

Voir les commentaires

2011-06-14T08:00:00+02:00

Hortense petite fée mène l'enquête

Publié par MyaRosa

Hortense petite fée mène l'enquête

de Claire Gaudriot

9782012244092FS.gif

Editeur : Hachette jeunesse

Collection : Hortense petite fée

Date de parution : Septembre 2003

Nombre de pages : 24

Prix : 7,50€

 

L'histoire : Julie, Tom et tous les jouets sont catastrophés : Pilou a disparu !

Mais grâce à Hortense, la fée détective, tous les espoirs renaissent.

Interrogatoire, pièce à conviction, analyse au microscope, Hortense mène une enquête très sérieuse qui va la mener dans un endroit tout à fait innatendu...

 

**

 

 J'ai découvert cette collection il y a quelques temps lorsque je cherchais un livre à offrir à une petite fille qui aime beaucoup les fées. Je suis tombée sous le charme du joli minois d'Hortense. N'est-elle pas adorable ? Cette collection est vraiment superbe. Les histoires sont simples et amusantes, les personnages attachants, et les illustrations sont vraiment magnifiques, pleines de douceur et de couleurs. Ce tome est une ancienne édition qui n'est plus en vente actuellement. Il a été réédité depuis sous le titre "Sur les traces de Doudou" et de nombreux titres sont venus s'ajouter à la collection : Le Secret de la petite souris, Le Mstère des coquillages, La Magie des quatre saisons, Un Mystère dans le jardin, Le Cirque aux étoiles,...

 

 Notre petite Hortense n'est pas une fée comme les autres, c'est une fée détective qui est souvent appelée pour résoudre des énigmes. Avec son compagnon Gomez, elle mène l'enquête pour le plaisir des petits et des grands entraînant les enfants dans d'incroyables aventures. Dans ce tome, tout le monde s'affole, Pilou le doudou a disparu ! Julie est toute triste, alors Tom décide de faire appel à la petite fée dont il a entendu parler dans les journaux...

 

 Une petite enquête amusante avec des indices semés au fil des pages, une petite fée adorable ainsi que d'autres personnages attachants. Bref, ce petit album a tout pour plaire aux enfants. Croyez-moi, vous n'avez pas fini d'entendre parler d'Hortense...

Voir les commentaires

2011-06-12T13:30:00+02:00

L'Amour, la mort, la mode

Publié par MyaRosa

L'Amour, la mort, la mode

( Love, Loss, and What I Wore )

Ilene Beckerman

couv35611086.jpg

Editeur : Michel Lafon

Date de parution : 1er juin 2011

Nombre de pages : 138

Prix : 9,95€

 

L'histoire : La mode nous colle à la peau, et aussi à l'âme. Nous croyons qu'elle nous habille, mais elle met à nu nos complexes, nos humeurs, et surtout nos souvenirs... Impossible de jeter cette petite robe bleue, portée pour un rendez-vous galant, ce tailleur, acheté avec notre premier salaire, ou encore ce sac ruineux, offert par notre grand-mère. Les vêtements et accessoires qui se pressent dans notre armoire restent liés pour toujours aux chapitres heureux ou malheureux de notre vie
A travers l’évocation de sa garde-robe, et d’illustrations tendres et tendances, Ilene Beckerman évoque les joies et les révoltes de l’enfance, les fous rires et les déconvenues de l’adolescence, les espoirs de l’âge adulte, et les bonheurs de la maturité.

 

**

 

 Au travers des descriptions de tenues, l'auteure évoque sa vie, son enfance, la mort de sa mère, son adolescence, ses sorties avec ses amis, ses premiers rendez-vous galants, ses tenues de grossesse ou de mariage,... Chaque double page nous parle d'une tenue particulière, chère à Ilene Beckerman qui nous raconte une petite anecdote sur ce choix, sur ce qui l'a amené à choisir cette robe plutôt qu'une autre et à quelle occasion elle a décidé de la porter. On retrouve sur la page de droite, l'illustration de cette tenue faite par Ilene Beckerman. Les dessins sont assez sommaires et naïfs et les anecdotes parfois futiles, mais malgré tout, on rentre petit à petit dans la vie de cette femme et on se questionne sur ses choix, ses joies et ses peines. Elle nous invite à imaginer le reste et on voit défiler sa vie. Ce livre a quelque chose de mélancolique, on y voit l'évolution d'une petite fille qui devient femme, les épreuves qu'elle endure et puis son regard de femme mûre sur ce qu'elle a vécu. Si j'étais totalement indifférente au début, je dois avouer que je me suis laissée emporter et même si ce livre ne restera pas éternellement dans ma mémoire, j'en garderai un bon souvenir. Au-delà des anecdotes sur la mode, il est question du temps qui passe, de la vie qui s'écoule à chaque instant, des changements qui s'opèrent en nous et j'ai beaucoup aimé cette façon différente d'en parler.

 

Un livre à découvrir !

Merci aux éditions Michel Lafon.

 

   photo-8--copie-1.jpg photo-9-.jpg photo-10-.jpg

Voir les commentaires

2011-06-10T08:00:00+02:00

0.4

Publié par MyaRosa

0.4

de Mike A. Lancaster

couv19175536

Editeur : Nathan

Collection : Blast

Date de parution : 5 mai 2011

Nombre de pages : 255

Prix : 13,90€

 

L'histoire :  "Je m'appelle Kyle Straker et je n'existe plus."

Voilà comment commence l'histoire de Kyle Straker, enregistrée sur de vieilles cassettes audio.
Vous pourriez penser que ces cassettes sont fausses.
Mais peut-être qu'elles contiennent l'histoire d'un monde disparu...

Si ces cassettes disent vrais, cela voudrait dire que tout ce que nous connaissons est un mensonge.

Et si tout est faux.. Alors, nous aussi ?

 

64038033_p-copie-1.jpg

 

**

 

 Mon billet sera très court, car je pense que l'idéal est de découvrir ce livre sans savoir de quoi il parle. Je vais me concentrer sur ce que j'ai ressenti en essayant de vous en dévoiler le moins possible. L'histoire que nous raconte Kyle est surprenante, fascinante, troublante et effrayante. L'histoire commence de façon tout à fait normale mais un événement incompréhensible va bouleverser le quotidien de nos jeunes héros. On est comme eux pendant tout le roman, on se questionne, on essaie de s'expliquer ce qui pourrait avoir causé tous ces chamboulements, on ne comprend pas et jusqu'à la fin on ne sait pas où l'auteur veut nous emmener. J'aime beaucoup cette sensation, ce sentiment d'être perdue, d'avancer sans savoir où je vais en me laissant guider par l'auteur, en faisant le chemin avec les personnages, en découvrant la vérité en même temps qu'eux. J'ai vraiment eu l'impression de faire partie des 0.4 et de vivre la même chose. Le début et certains passages sont un peu maladroits, mais plus on avance dans la lecture et moins on fait attention aux défauts de ce livre tant l'histoire est prenante. L'histoire racontée par Mike est censée avoir été retrouvée sur des cassettes et le récit est ponctué de commentaires faits par des scientifiques, chercheurs, théoriciens et philosophes du futur. Si j'ai trouvé ce procédé sympathique, il est amené de façon  peu crédible et maladroite au début du roman, et puis j'ai fini par m'y faire et j'ai finalement beaucoup apprécié certaines remarques. C'est amusant d'imaginer dans le futur des gens en train de disserter sur ce que devaient être les télétubbies ou la télé-réalité. Ca nous montre aussi qu'il faut avoir de la distance par rapport à l'Histoire car il y a beaucoup d'hypothèses sur les moeurs des époques antérieures mais peu de certitudes...

 

 J'ai donc beaucoup apprécié ce livre, pour son originalité et le fait que jusqu'à la fin il était difficile de savoir de quoi il était réellement question dans cette histoire. Je suis peut-être un peu moins enthousiaste que la majorité des lecteurs car pour beaucoup c'est un coup de coeur, mais j'ai tout de même passé un très bon moment. Ca ne m'aurait pas dérangé de passer encore un peu de temps en compagnie de Kyle et de Lily. J'attends la suite avec impatience... Que pensez-vous de la couverture de la version française ? On ne s'en rend pas bien compte sur l'image mais elle est en réalité toute brillante. Personnellement, je l'aime bien mais je préfère de loin la couverture originale.

 

couv43122532.jpg

Voir les commentaires

2011-06-08T11:43:00+02:00

Les Ailes d'Alexanne, tome 1 : 4h44

Publié par MyaRosa

Les Ailes d'Alexanne, tome 1 : 4h44

Anne Robillard

couv72421207

Editeur : Michel Lafon

Date de parution : 16 juin 2011

Nombre de pages : 358

Prix : 15€

 

L'histoire : A la mort de ses parents, Alexanne Kalinovsky est confiée à sa tante Tatiana dont elle ignorait jusqu'à présent l'existence. Rapidement, la jeune fille constate que cette dame n'est pas une personne ordinaire. Elle vit seule dans un immense manoir aux multiples chambres parfumées à l'encens...

 

Alors qu'elle a du mal à s'habituer à ce nouvel environnement, Alexanne découvre peu à peu l'histoire de ses origines et ses dons particuliers, levant le voile sur l'héritage étrange dont sa famille l'avait tenue éloignée. Mais des événements imprévus viennent compromettre sa quête spirituelle. Car les bonnes fées ne sont pas toujours celles qu'on croit...

 

**

 

 J'attendais ce livre avec beaucoup d'impatience car j'avais depuis longtemps envie de découvrir Anne Robillard et cette trilogie est celle qui m'attirait le plus. D'une part parce que je trouve les couvertures sublimes et d'autre part parce que je trouve le synopsis vraiment prometteur. Je remercie les éditions Michel Lafon qui m'ont permis de découvrir ce premier tome en avant-première.

 

 Je me suis plongée dans ce livre avec délice. Dès le début je me suis laissée porter par les mots d'Anne Robillard qui m'a entraîné dans un univers fascinant. On entre dans un monde où tout est possible, où tous les êtres que l'on croyait imaginaires existent et font partie du quotidien. Alexanne découvre tout en même temps que nous et en apprend plus sur l'histoire de sa famille et sur ce que son père lui a toujours caché. Sa tante est une femme incroyable, d'une gentillesse rare et elle vit dans un endroit incroyable. Une magnifique demeure au milieu des fleurs, pleine de cristaux et de figurines d'anges. Alexanne qui n'était pas très enchantée de quitter la ville pour s'installer dans un trou perdu chez une tante qu'elle ne connait pas et n'a pas envie de connaitre, va rapidement s'adapter à son nouvel environnement et faire des rencontres innatendues. Au début du livre, j'ai trouvé que ça avait tout de même un petit goût de déjà-vu et un petit côté cliché mais qui ne me dérangeait pas plus que ça. Ce qui m'a en revanche un peu dérangé, c'est que tous les personnages qui apprennent dans ce livre que tout ce qu'ils croyaient réservé aux contes de fées existe vraiment ne semble pas tellement surpris ni dérangé par cette idée. Il s'y accomodent tout de suite, comme si finalement ça ne changeait pas grand chose à leur vie. Franchement si je tombais nez à nez avec un ange où qu'on me prouvait l'existence des fées ou d'autres êtres imaginaires, je pense qu'il me faudrait quand même un peu de temps pour encaisser tout ça. Mais enfin, mis à part ce petit détail, je n'ai pas grand chose à reprocher à ce livre puisque j'ai passé un très bon moment.

 

 L'univers décrit est riche et fascinant. Il est question de beaucoup de choses : les fées, les anges, la réincarnation, les croyances, ... et de beaucoup d'autres sujets mais je ne vous en dit pas plus. Les personnages sont attachants, j'ai beaucoup aimé Alexanne, mais aussi sa tante qui est vraiment incroyable et puis Alexei... quel personnage fascinant ! J'ai hâte d'en apprendre plus sur lui et d'après l'extrait du deuxième tome que l'on trouve à la fin du livre, je pense qu'on parlera encore plus de lui dans cette suite et j'en suis ravie. Matthieu en revanche n'a pas su me convaincre, il est beaucoup trop lisse, je n'ai pas été séduite et l'histoire d'amour ne m'a pas convaincue. L'écriture est agréable, ça se lit tout seul, il n'y a pas de longueurs. La religion est présente, mais sans que ça devienne pesant car l'auteure a su prendre des libertés et des distances par rapport à ça donc ça ne m'a pas dérangé. Je trouve qu plus on avance dans le livre et plus c'est passionnant et original. Alors que je trouvais le début plutôt sans surprise, le reste du livre m'a vraiment bluffé. Je ressors de cette lecture enchantée et émerveillée. Si l'univers décrit par Anne Robillard est magnifique, il est tout de même plein de dangers et c'est ce qui le rend si passionnant. Je ne peux que vous conseiller cette lecture qui vous fera voyager. C'est pour moi une très très belle découverte et un pari réussi car j'attendais beaucoup de ce livre et je ne suis pas du tout déçue. Je me pose encore des tas de questions qui, je pense, trouverons des réponses dans les deux tomes à venir.

 

 

100413anne-robillard_8.jpg

 

"Tu es comme tous les humains qui habitent cette planète, sauf que tu as la faculté de percevoir deux mondes. La véritable différence, c'est que ta vie sera plus fantastique que la leur."

Voir les commentaires

2011-06-07T08:39:00+02:00

Sorties poche à ne pas manquer #6

Publié par MyaRosa

Les nouvelles petites filles modèles, tome 1 : L'Accident

de Rosalind Elland-Goldsmith

9782013229821.jpg

8 juin 2011

 

C’est l’été. Le chant des cigales monte jusqu’au vieux moulin. Madeleine somnole, bercée par la chaleur et les senteurs de la Provence. Soudain, un bruit épouvantable. Un accident ?

Camille, Madeleine, Marguerite, et l’inoubliable Sophie… Les petites filles modèles de la Comtesse de Ségur reviennent, et elles ont grandi ! Elles désobéissent et se chamaillent encore, mais la recherche du bonheur occupe toujours leur cœur.

 

Charleston sud

de Pat Conroy

9782253159629-G.jpg

8 juin 2011

 

Les romans de Pat Conroy débordent de générosité. Attendue depuis des années par les lecteurs du Prince des marées et de Beach Music, sa nouvelle saga, formidable hymne à la Caroline du Sud dont il est originaire, confirme sa réputation de monstre sacré de la littérature américaine. Chronique familiale, Charleston Sud est aussi l'histoire d'une génération. Celle du narrateur, Leo King, et d'un groupe d'adolescents venus de tous horizons : rejetons de l'aristocratie locale, orphelins des Appalaches, fils de l'entraîneur noir de football, et jumeaux d'une étonnante beauté, Sheba et Trevor Poe, qui tentent d'échapper à une mère psychotique. Le récit alterne entre 1969, année glorieuse où Leo et ses amis partent à l'assaut des barrières religieuses, sexuelles, sociales et raciales de Charleston, et 1989, où Sheba, devenue une star d'Hollywood, les supplie de retrouver son frère gay, disparu à San Francisco. Le grand roman d'un écrivain hors normes dont la passion pour la vie et l'écriture ne connaît pas de limite.

 

N'oublie pas d'être heureuse

de Christine Orban

9782253160229-G.jpg

8 juin 2011

 

Dans ce roman teinté d'humour et de mélancolie, Christine Orban touche à l'essentiel de toute vie.

 

 

Potens

de Ingrid Desjours

potens_ingrid_desjours_pocket.jpg

9 juin 2011

 

Charlotte Delaumait a été ébouillantée et lacérée de coups de couteau. Membre de Potens, club pour surdoués, elle multipliait les amants comme les grossesses, et n’hésitait pas à faire chanter son entourage pour servir ses intérêts. Une femme que beaucoup rêvaient de voir disparaître, à commencer par son compagnon, le membre le plus brillant de Potens, mais aussi son patron, dont elle était la maîtresse, sans parler des aigris qu’elle repoussait sans ménagement. La psycho-criminologue Garance Hermosa infiltre ce club pour surdoués et tente de démasquer l’assassin, aussi joueur que manipulateur. Exercice d’autant plus difficile qu’un événement inattendu la renvoie à un passé effroyable qu’elle aurait préféré oublier, et la plonge dans la spirale de l’autodestruction.

 

Succubus blues (tome 1)

de Richelle Mead

succubus1-1.jpg

24 juin 2011

 

Georgina Kincaid est succube a Seattle. A priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l'apparence de son choix, une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n'est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l'âme de l'heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne! Livres à l'œil, moka blanc à volonté... et la possibilité d'approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu'elle rêve - mais s'interdit - de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu'un s'est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d'aucun secours.

 

Zombie thérapie, tome 1 : Un Cerveau pour deux

de Jesse Petersen

therapie.jpg

24 juin 2011

 

Pour sauver leur couple, Sarah et David tentent une thérapie. Mais en arrivant dans le cabinet, ils découvrent que leur conseiller est en train de dévorer les clients précédents. Cannibales, passe encore, mais ils sont tous morts et devraient se comporter comme tels... Qui a dit morts-vivants ? Désormais Sarah et David doivent non seulement sauver leur mariage, mais aussi sauver leur peau au coeur d une apocalypse zombie. Quoi de mieux pour échapper à la routine ? Avant elle ne rebouchait pas le dentifrice, maintenant elle laisse des bouts de cervelle partout. Avant il passait son temps à jouer à Resident Evil, maintenant, ça lui sert !

 

Les Confidences de Calypso, tome 2

de Tyne O’Connell

9782070635382FS.gif

2 juillet 2011

 

Tout a changé cette année à Saint-Augustin, le pensionnat pour jeunes filles le plus huppé d'Angleterre. Calypso partage la chambre de Honey, la plus terrible garce de l'établissement. Star et Georgina, ses meilleures amies, n'ont plus qu'un prénom à la bouche : Indie, la nouvelle. Et pourquoi les textos si prometteurs que lui envoyaient le prince Freddie et Billy, le capitaine de l'équipe de sabre, s'arrêtent-ils brutalement? Calypso ne sait plus trop où elle en est : sa jalousie maladive lui joue-t-elle des tours ou a-t-elle de bonnes raisons de s'inquiéter ?

 

Huis-clos en Toscane

de Diana Lama

9782253134169-G.jpg

6 juillet 2011

 

Vingt ans après, six anciennes camarades de classe se retrouvent dans la somptueuse villa où elles avaient séjourné ensemble l’année de leur bac. Seule Piera, l’organisatrice de ce week-end « entre filles », manque à l’appel. Lucia, Amanda, Déda, Maria Luisa, Tatti et Giovanna imaginent alors toutes sortes de motifs à son absence. Très vite, trois autres disparaissent. Leurs amies se rassurent en pensant qu’elles ont filé à l’anglaise. Mais la tension ne cesse de monter, d’autant que le week-end prend fin et que le minibus censé venir chercher les hôtes de la Villa Camerelle se fait attendre. C’est alors qu’Amanda, la plus angoissée de la bande, fait une macabre découverte. Y aurait-il une meurtrière parmi elles ?

 

Alchimiste

de Peter James

0905-alchimiste.jpg

(même couverture mais avec le logo Milady)

8 juillet 2011

 

Qui sait ce qui se trame dans le secret des laboratoires pharmaceutiques ? Monty Bannerman et son père, dont le laboratoire vient d'être racheté par une multinationale, risquent de l'apprendre à leurs dépens. Alertée par un journaliste au sujet de pratiques troublantes, Monty se met à poser des questions embarrassantes. Et des accidents ne tardent pas à frapper les membres rebelles de cette compagnie. De révélation en révélation, la jeune femme se trouve entraînée dans une spirale terrifiante.

 

Barry Trotter et  la parodie éhontée (tome 1)

de Michael Gerber

barrytrotter.jpg

8 juillet 2011

 

Coudbar est la plus célèbre école de sorcellerie et Barry Trotter son plus célèbre élève. Barry est si important pour le chiffre d'affaires de l'école qu'il a obtenu l'autorisation de rester à Coudbar aussi longtemps qu'il le voudrait. Résultat, maintenant Barry a 22 ans et traîne toujours... Mais un désastre approche. Le film Barry Trotter et la pompe à fric est en production et Coudbar est submergée par un raz-de-marée de fans glandus. À côté, le terrifiant Valdemare, c'est du gâteau !

 

Quelques sorties déjà annoncées dont je vous reparlerai  :

 

Maya Fox 2012, tome 1 : La Prédestinée - Iginio Straffi > 7 juillet 2011 (Pocket)

Avalon High - Meg Cabot > 20 juillet 2011 (Le Livre de poche)

127h - Aron Ralston > 11 août 2011 (Pocket)

Mediator, tome 4 : La Fiancée des ténèbres - Meg Cabot > 17 août 2011 (Le Livre de poche)

L'Héritage du sang - Kitty Sewell > 8 septembre 2011 (Pocket)

Jusqu'à ce que la mort nous unisse - Karine Giebel > 8 septembre 2011 (Pocket)

Journal d'une princesse, tome 10 : Pour la vie - Meg Cabot > 28 septembre 2011 (Le Livre de poche)

Le Syndrome E - Franck Thilliez > Octobre 2011 (Pocket)

Twilight, tome 3 : Hésitation - Stephenie Meyer > 12 octobre 2011 (Le Livre de poche)

 

0905-alchimiste 9782070635382FS 9782013229821 9782253134169-G 9782253159629-G 9782253160229-G therapie

 

Et mon coup de coeur sorti en poche ce mois-ci pour le rendez-vous organisé par Leiloona :

 

couv-carrisi-le-chuchoteur.jpg 63573206 p

Un thriller original, impossible à lâcher avant la fin de l'histoire.

 

A suivre ...

 

Alors, quels livres vous tentent ?

Attendez-vous d'autres sorties avec impatience ?

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog