Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-09-30T08:00:00+02:00

L'été sauvage

Publié par MyaRosa

L'été sauvage

( The Island )

de Elin Hilderbrand

couv27208210

Catégorie(s) : Littérature étrangère - roman contemporain

Edition / Collection : JC Lattès

Date de parution : juin 2011

Nombre de pages : 440

Prix : 22€

 

L'histoire : Birdie Cousins s’est jetée à corps perdu dans les préparatifs du fastueux mariage de sa fille Chess, depuis la piste de danse flottant sur l’étang de sa résidence du Connecticut à la couleur des serviettes en papier. Comme toute mère, elle doit essuyer des tempêtes d’excitation et de chaos, de larmes et de joie. Mais Birdie, qui se targue de pouvoir faire face à n’importe quelle éventualité, n’aurait jamais pu prévoir le coup de fil nocturne de Chess lui annonçant brutalement la rupture de ses fiançailles. 
Ce n’est que le premier indice de ce qui sera un été de bouleversements et de révélations. Bien vite, les nouvelles empirent, précipitant Chess dans une spirale de désespoir. Birdie vole au secours de sa fille aînée, avec l’aide de sa cadette, Tate, et de sa propre sœur, India. Bientôt, les quatre femmes prennent la direction de Tuckernuck, une magnifique île au large de Nantucket. Un lieu sans téléphone, télévision ni supérette, un lieu sans distraction aucune, où fuir leurs problèmes. 
Mais lorsque sœurs, filles, ex-amants et vieux secrets se donnent rendez-vous sur une île coupée de tout, ce qui s’annonçait comme une retraite paisible prend une toute autre dimension. Avant la fin de l’été, des vérités tragiques seront révélées, d’anciennes amours renouées et de nouvelles idylles auront émergé.

 

**

 

 Envie de retourner un peu en été ? de sentir encore un peu l'odeur du sable chaud et la caresse du soleil sur la peau ? L'été sauvage est fait pour vous ! J'ai mis assez longtemps pour lire ce roman et je m'en excuse auprès des éditions JC Lattès, mais ce n'est pas parce que je n'ai pas aimé, mais plutôt parce que c'est un livre qui se savoure. J'ai aimé le reposer pour m'y replonger plus tard et retrouver les personnages. Tout commence par les préparatifs du mariage de Chess, tout se met en place, on découvre les personnages et on attend le jour J avec impatience, malheureusement il n'aura pas lieu... Bientôt les mauvaises nouvelles s'accumulent, et pour aider sa fille Chess, Birdie décide de l'emmener loin de tout, dans leur maison de vacances qu'elles n'ont pas vu depuis longtemps, à Tuckernuck, une île sauvage au large de Nantucket. Tate, la soeur de Chess et India, la soeur de Birdie, sont aussi de la partie. C'est l'occasion pour ces quatre femmes de se laisser aller, de confesser les choses qu'elles ont caché jusqu'à présent. Quatre femmes de la même famille, blessées par la vie, tentent de faire face et d'affronter leurs peurs et les secrets qui les rongent.

 

 Elin Hilderbrand décrit avec beaucoup de talent la détresse de ces femmes. L'écriture de ce roman est fluide et agréable, parfois poétique, parfois un peu plus agressive. On vit l'histoire du point de vue de chacune des protagonistes, ce qui permet de mieux les comprendre et d'appréhender plus facilement ce voyage. On arrive à se l'imaginer sans peine, on sent même l'odeur du sable et la fraicheur marine. Trahisons, secrets, douleurs enfouies, le récit apporte son lot de drames et de révélations et nous offre un portrait plus complet de chacune de ces femmes. Elles nous paraissent tellement différentes au début du récit, et pourtant, elles ont beaucoup de points communs, plus qu'elles ne l'imaginent. J'ai beaucoup aimé les personnages de ce roman, India pour son courage, Birdie pour son dévouement, et Tate parce qu'elle est très touchante. J'ai un peu moins aimé Chess, plus fragile, qu'on a envie de bousculer un peu. Le lieu, quant à lui, est vraiment fascinant. J'ai passé un très bon moment en compagnie de ces quatre femmes et je lirai d'autres romans de l'auteur avec plaisir. Merci aux éditions JC Lattès.

 

               0919859.jpgthe-island.jpg1168021-gf.jpg

 

quatreetoiles-copie-1

Voir les commentaires

2011-09-29T13:34:00+02:00

Maximélo des doudous et joujoux

Publié par MyaRosa

Maximélo des doudous et joujoux

illustré par Amélie Graux

9782092531341.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Edition / Collection : Nathan / Maximélo

Date de parution : 18 août 2011

Nombre de pages : 10

Prix : 9,90€

 

Présentation de l'éditeur : Mélange les pages et crée de drôles de doudous à caresser.

Plus de 20 combinaisons et des matières toutes douces.

 

**

 

Voilà un livre dont je ne me lasse pas (oui, oui, même si j'ai passé l'âge) !

 

On le regarde d'abord en laissant les pages dans le bon ordre et déjà c'est très joli : un petit lapin bleu et blanc, un ours en peluche adorable, une petite poupée toute mignonne, un dinosaure rigolo et un petit éléphant violet. Les couleurs sont vives et joyeuses, les matières à toucher sont variées , douces et surprenantes. Ca pourrait s'arrêter là et le livre serait déjà très sympa, oui, mais voilà, c'est un livre un peu magique puisqu'on peut mélanger tous ces doudous pour en faire de nouveaux, plus rigolos et avec en plus des noms farfelus et amusants :


- Bolin le noupin, moitié nounours, moitié lapin

- Dorotor la pousaure, mi-poupée, mi-dinosaure

- Gaëlin l'élépin, un peu éléphant et un peu lapin

et bien d'autres encore...

 

Un petit livre très amusant qui fait l'unanimité. Les illustrations sont superbes, le concept est rigolo et les enfants s'amusent à inventer de nouveaux mots. Une bonne occasion de faire travailler un peu leur imagination. Un très beau livre que je recommande fortement.

 

Il existe d'autres titres que j'ai bien envie de découvrir : Maximélo des bébés animaux, Maximélo des monstres et sorcières, Maximélo des princesses et des fées.

 

photo-42-.jpgphoto-43-.jpg

 

cinqetoiles

 

Merci aux éditions Nathan pour ce très bel ouvrage.

 

Voir les commentaires

2011-09-29T10:52:00+02:00

Les jeunes filles et la mort

Publié par MyaRosa

Les jeunes filles et la mort

( Siren of the waters )

de Michael Genelin

couv41333980-copie-1.jpg

Catégorie(s) : Policier - littérature étrangère

Edition / Collection : Marabout

Date de parution : 24 août 2011

Nombre de pages : 504

Prix : 19,90€

 

L'histoire :  En plein coeur de l'hiver, sur une autoroute verglacée de Slovaquie, un minibus achève de flamber... Six jeunes femmes ont péri dans l'accident. Le commandant Jana Matinova, appelée sur les lieux, reconnaît l'une d'entre elles, devenue prostituée à Bratislava Mais ce qui paraît une affaire banale est en réalité le point de départ d'une enquête qui va mener Jana dans les méandres terrifiants du trafic d'êtres humains, aux quatre coins de l'Europe de Kiev à Strasbourg en passant par Nice et Vienne à la recherche d'un tueur impitoyable, lui-même déterminé à retrouver une jeune et belle russe qu'il veut éliminer. "Les jeunes filles et la mort" est le premier volume de la série des investigations du commandant Jana Matinova, qui plonge avec talent des personnages d'une rare humanité dans des enquêtes policières contemporaines à l'atmosphère tourmentée.

 

**

 

 Ce roman est le premier tome des enquêtes de Jana Matinova. Trois autre romans la mettant en scène sont sortis mais ils n'ont pas encore été traduits en français. Si j'ai eu un peu de mal au début du roman à rentrer totalement dans l'histoire, une fois dedans je n'ai plus réussi à en sortir et j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre Jana dans cette enquête un peu singulière. Le début du livre était plutôt classique, des prostituées tuées dans un accident de voiture en Slovaquie, accident ? meurtre ? tout le monde s'interroge et très vite l'enquête va devenir bien plus complexe qu'elle n'y parait. Nous voilà plongés en plein coeur des magouilles qui sévissent dans les pays de l'Est, trafic d'êtres humains, drogue, argent sale, prostitution. Des affaires totalement différentes semblent pourtant toutes mener à la même personne et tandis que l'enquête avance doucement, Jana se retrouve avec d'autres cadavres sur les bras...

 

 Je me suis rapidement attachée à Jana. On a du mal à la cerner au début mais on en apprend plus au fil des chapitres sur son histoire personnelle. La vie ne l'a pas épargné, c'est un personnage meurtri qui avance péniblement dans la vie et qui continue d'espérer des jours meilleurs. Je m'attendais à une histoire assez classique et je pensais que tout allait se concentrer sur les pays de l'Est, or très vite, on se retrouve en France ! On découvre notre pays avec un nouveau regard, d'une part parce que l'auteur n'est pas français et d'autre part parce que Jana ne l'est pas non plus. C'est intéressant de voir la France sous un aspect nouveau, à travers des yeux de touristes ou d'enquêteurs. J'ai beaucoup aimé cet aspect du livre. Si au départ, je n'étais pas totalement convaincue parce que je m'attendais vraiment à quelque chose de très classique, j'ai fini par être totalement captivée, presque plus pour l'histoire de Jana que pour l'enquête en elle-même finalement... Les personnages sont assez atypiques, certains sont un peu caricaturaux, mais ils sont tous assez marquants. Il n'y a pas vraiment de scènes violentes et lorsqu'il y a des détails un peu perturbants, on ne s'attarde pas dessus. Néanmoins, ce roman est loin d'être rose, l'auteur va loin et nous montre jusqu'où n'importe qui est capable d'aller pour de l'argent ou juste par cruauté...

 

 J'ai beaucoup aimé ce roman et je serais ravie de découvrir la suite des enquête de Jana Matinova, en espérant que la vie sera un peu plus tendre avec elle à l'avenir...  Merci aux éditions Marabout pour cette découverte !


            siren-waters-michael-genelin-book-cover-art.jpg siren-waters-michael-genelin-hardcover-cover-art.jpg

quatreetoiles

Voir les commentaires

2011-09-28T12:13:00+02:00

Mathilde, tome 2 : Le Temps des songes

Publié par MyaRosa

Mathilde, tome 2 : Le Temps des songes

de Jenny et Alexis Coridun

couv47937886.jpg

Catégorie(s) : BD - Romance

Edition / Collection : Delcourt

Date de parution : 3 mars 2010

Nombre de pages : 47

Prix : 10,50€

 

Mon avis sur le premier tome :

couv20875903.gif.jpg

 

Quatrième de couverture :

"Un rayon de lune au travers de ma fenêtre

Pensive je m'abreuve de 'si' et de "peut-être'

Quand le passé surgit et s'invite à la fête

Le présent quant à lui s'enhardit et s'entête

C'est le temps des songes..."

 

**

 

  Je suis agréablement surprise par ce second tome. Maintenant que tout est en place, que l'on connait les personnages et l'histoire, il se passe un peu plus de choses. Mathilde commence à prendre ses marques dans son nouveau job et à connaitre un peu mieux Paul Duval et surtout son fils Sacha, qu'elle arrive enfin à cerner et avec qui elle passe de bons moments. Meme si travailler pour un auteur ne lui laisse que peu de temps pour écrire, elle s'épanouie, évolue, prend conscience de ses envies et de ses désirs. Les illustrations sont toujours aussi agréables à regarder et ressemblent beaucoup à l'univers manga dans les expressions du visage. Il y a beaucoup d'humour et de scènes cocasses. J'ai passé un très bon moment, mais une nouvelle fois je suis un peu frustrée car c'est beaucoup trop court et survolé. Néanmoins, j'ai préféré ce tome au premier qui était avant tout une présentation, une petite mise en bouche qui avait un goût de trop peu. Mathilde est vraiment attachante. Elle est assez maladroite et a un don incroyable pour se mettre sans arrêt dans des situations embarassantes. Je lirai le troisième tome avec plaisir car j'ai bien envie de savoir ce qui l'attend, surtout après une fin comme celle-ci...

 

quatreetoiles

Voir les commentaires

2011-09-26T09:32:00+02:00

Divergent - Veronica Roth

Publié par MyaRosa

Divergent, tome 1

( Divergent )

de Veronica Roth

couv4143531.jpg

Catégorie(s) : Dystopie (science-fiction) - Jeunes adultes - Aventure

Edition / Collection : Nathan / Blast

Date de parution : 6 octobre 2011

Nombre de pages : 440

Prix : 15,90€

 

L'histoire : Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d'une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu'elle a caché à tout le monde parce qu'elle a été averti qu'il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l'aider à sauver ceux qu'elle aime. . . ou pourrait la détruire.

 

 

 

**

 

 Depuis quelques mois, les titres de Dystopie se multiplient sur les étals des librairies : Promise, Divergent, Inside out, Birth marked, Délirium, on ne sait plus que choisir. C'est LE genre à la mode en ce moment. Bien souvent, dans ces cas-là, il y a du bon et du moins bon, pourtant depuis que je me suis lancée, je n'ai pas été déçue une seule fois et pourtant, je suis loin d'être une amatrice de science-fiction. J'attendais Divergent avec énormément d'attentes car les avis sur la blogosphère sont tous ultra-positifs, c'est donc avec un oeil critique et la peur d'être déçue que j'ai entamé ce livre et je dois vous avouer que dès les premières pages le charme a opéré et je me suis laissée emporter par cette histoire terrifiante et fascinante.

 

 Je pense qu'il est important de ne pas trop en dire sur ce livre afin de l'apprécier pleinement donc je vais rester très vague. Divergent est une vraie claque, l'histoire est passionnante et très bien ficelée. Il y a beaucoup d'action, de réflexions sur notre société et ce qu'elle pourrait devenir. Pour un roman jeunesse, je l'ai trouvé plutôt violent mais cette violence est totalement justifiée et utile à l'histoire puisqu'elle a ainsi beaucoup plus d'impact. On fait facilement le lien avec des événements marquants de l'Histoire, il y a des passages totalement révoltants et choquants. J'ai savouré chaque mot de ce livre, partagée entre l'envie de le lire en une seule fois, le plus vite possible afin de connaitre la fin de ce premier tome, et l'envie de faire durer le plaisir en prenant tout mon temps. J'ai opté pour cette seconde possibilité et je ne le regrette pas. Je suis tellement triste d'avoir terminé ce tome et de devoir attendre si longtemps avant de connaitre la suite (la sortie est prévue pour l'été prochain).

 

 J'ai adoré la plupart des personnages, j'en ai détesté certains mais ils m'ont tous fasciné. Il n'y a absolument aucun temps mort, je sais que je dis souvent ça mais ça n'a jamais été plus vrai que dans Divergent. Impossible de s'ennuyer, il y a des rebondissements à chaque chapitre et des révélations auxquelles on ne s'attend pas. On s'identifie facilement à Tris qui découvre un monde qu'elle était loin d'imaginer et éprouve des sentiments contradictoires. Elle doit affronter ses peurs les plus sombres, apprendre à découvrir qui elle est, faire des choix inimaginables, se battre pour survivre et faire des sacrifices. Et puis il y a Quatre... Quatre (oui, c'est son nom) qui a fait fondre mon coeur de Midinette comme une glace au soleil. Oooh Quatre ! img 0-550 smile amoureux rose  S'il y a un livre à ne pas manquer cet automne, c'est celui-ci ! Chassez vos doutes, vos préjugés, même si vous n'êtes pas attirés par les romans classés jeunes adultes parce que vous pensez que vous êtes trop âgés pour ce genre de littérature ou que vous n'êtes pas du tout attirés par ce genre d'histoires, c'est le moment de tenter l'expérience, sincèrement elle vaut le détour ! Bien entendu, c'est un énorme coup de coeur ! Je remercie Livraddict ainsi que les éditions Nathan qui m'ont permis de le découvrir en avant-première.

cinqetoiles

sticker-ma-grande-fee-coeur-fuschia-635584

challenge-jeunesse-2

2/24

 


Voir les commentaires

2011-09-26T09:31:00+02:00

Les Petits bonheurs de T'choupi

Publié par MyaRosa

Les petits bonheurs de T'choupi

de Thierry Courtin

lespetitsbonheursdetchoupi.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse - imagier

Edition / Collection : Nathan / Tchoupi plus

Date de parution : 9 août 2011

Nombre de pages : 74

Prix : 9,90€

 

Présentation de l'éditeur :  

Mon premier imagier pour découvrir les petits bobos et les grands bonheurs de T'choupi !

**

 

 On ne présente plus T'choupi, ce petit garçon aux allures de manchot inventé par le graphiste Thierry Courtin pour son fils. Ce petit personnage connait un succès phénoménal auprès des tout-petits et est devenu le héros d'une immense collection de livres et de dessins-animés. T'choupi est devenu un personnage incontournable auquel les enfants peuvent facilement s'identifier puisqu'il est souvent mis en scène dans des moments de la vie de tous les jours et passe par les mêmes étapes qu'eux pour grandir. Ce petit imagier est bien construit puisqu'il propose de revenir sur des moments importants de la vie de T'choupi, des petits bonheurs mais aussi des petits bobos qui apprennent à devenir grand.

 

 Chaque double page est construite sur un thème particulier : Noël, la pluie, le fait de s'ennuyer ou de se faire gronder, l'école, la peur de l'orage, le bain, les premières vacances, ... Bien souvent, la page de gauche présente quelque chose qui contrarie l'enfant et la page de droite offre une solution, une façon d'appréhender cette contrariété et d'en faire quelque chose d'amusant. Par exemple, T'choupi éprouve des difficultés à s'habiller tout seul, ce n'est pas facile, mais lorsqu'il a réussi, il est fier et sa maman aussi. Lorsqu'il se met à pleuvoir et que T'choupi n'est pas content, il se rend compte que la pluie peut aussi être amusante. Certaines pages invitent l'enfant à parler de ce qu'il aime, par exemple, lorsque T'choupi mange une pomme, on demande à l'enfant ce qu'il aime le plus et il découvre sur la page suivante un petit imagier avec de nombreux aliments. C'est aussi l'occasion de lui apprendre quelques nouveaux mots.Ce petit imagier est vraiment bien conçu, il invite l'enfant à verbaliser ses émotions, à parler de ce qu'il aime ou de ce qu'il n'aime pas, à voir du positif dans une situation qui ne lui plait pas. Il est vraiment très ludique et agréable puisqu'il est coloré et que les illustrations sont pleines de douceur.

 

" T'choupi n'a pas envie de prêter ses jouets.

Mais à deux, on s'amuse mieux ! "

 

quatreetoiles.jpg

 

Merci aux éditions Nathan pour ce bel imagier.

Voir les commentaires

2011-09-25T12:12:00+02:00

Mots après maux - Eleinad Yugel

Publié par MyaRosa

Mots après maux

de Eleinad Yugel

9782748359060FS.gif

Catégorie(s) : Poésie

Edition / Collection : Publibook

Date de parution : 15 décembre 2010

Nombre de pages : 76

Prix : 10€

 

Présentation de l'éditeur : Quelques mots à faire virevolter, un enfant à porter ou à contempler, la paix dun dimanche, un instant pour sarrêter et se retrouver seul à seul avec soi, un vent qui vous caresse, des larmes qui coulent enfin, la fin du désespoir alors que lon ny croyait plus Elles sont là, pour Eleinad Yugel, les sources du bonheur Pas dans ces joies de pacotille ou matérielles, mais dans celles qui se font pures, authentiques, souveraines, galvanisantes. Recueil qui ne nie rien des blessures que peut vous infliger lexistence, mais qui fait le choix de loptimisme, « Mots après maux », distille ses textes chaleureux, doux et ensoleillés.

Le dolorisme et les sentiments au noir ? Très peu pour la poétesse. Ces instants qui éclairent le quotidien, ces riens si précieux qui vous donnent la force de vivre, ces trésors impalpables qui font toute la beauté dêtre homme ou femme, voilà ce que guette et quête Eleinad Yugel à travers des textes poétiques qui sonnent comme autant de dons, et dont les saveurs dabord salées laissent poindre peu à peu des notes sucrées et tendres.

 

cinqetoiles

 

 Quel bonheur que ce recueil ! Eleinad Yugel nous parle de la vie et des petits bonheurs du quotidien, des plaisirs simples qui rendent la vie belle et agréable : un rayon de soleil, un sourire, une partie de cartes un soir d'été, le son du rire d'un être aimé, un air de musique ou une odeur chargée de souvenirs, ... Elle voit la vie du bon côté sans pour autant vivre dans un monde illusoire en niant le malheur. Ses poèmes sont plein d'espoir et d'optimisme, les blessés par la vie, les malheureux finissent par se relever et par prendre leur vie en main. La poétesse dénonce aussi les dangers du matérialisme qui prend la place des petits bonheurs et n'apporte rien. Elle aborde aussi des thèmes très intéressants tels que la complexité de la relation gémellaire et la maternité. J'ai beaucoup aimé ce dernier sujet, traité avec beaucoup d'amour et de douceur.

 

 Les mots sont bien tournés, la lecture est plaisante et on se laisse bercer par cette poétesse qui nous invite à voir les bons côtés de notre vie et à profiter de chaque instant. J'ai particulièrement aimé les passages sur l'été et les vacances qui m'ont fait sourire et m'ont replongé dans de merveilleux souvenirs. On sent dans ses mots, le parfum de l'été, la caresse du soleil sur notre peau et le plaisir de pouvoir vivre à notre rythme, loin du bruit et de la fatigue. L'auteur nous emmène également dans des balades envoûtantes, en plein coeur de Paris et sincèrement on s'y croirait, là au bord de la Seine, dégustant un café ou explorant les musées et les monuments fascinants, témoin de cette vie en mouvement perpétuel. Eleinad Yugel nous fait également partager ses rêves, comme celui d'une cinquième saison que j'ai trouvé très beau. Qui ne voudrait pas d'une cinquième saison ? Un petit moment de chaleur et de douceur en plein coeur de l'hiver pour nous remonter le moral et ne pas nous laisser oublier le plaisir qui nous attend. Ce recueil est une véritable ôde à la vie, un petit bijou d'optimisme et de bonne humeur, une invitation et une invitation à l'éveil des sens. On se sent tellement bien à la lecture de ce livre. On le termine apaisé, souriant, avec des souvenirs et des rêves plein la tête devant toutes les belles choses qui nous attendent encore et que la vie nous offre. Magnifique !

 

Merci aux agents littéraires et aux éditions Publibook

pour ce très bon moment passé.

CaptureTitreNB1

PUBLIBOOK_LOGO.gif

Le site internet de Eleinad Yugel

Voir les commentaires

2011-09-24T16:14:00+02:00

Le Petit roi qui voulait qu'on lui dise NON

Publié par MyaRosa

Le Petit roi qui voulait qu'on lui dise NON

de Florence Vandermarlière

et Florence Guiraud

9782912080950.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Edition / Collection : Editions du Jasmin

Date de parution : 31 mai 2011

Nombre de pages : 24

Prix : 12,50€

 

L'histoire : Ce petit roi-là,

tout le monde lui obéit :

son papa, sa maman, sa grand-mère...

Tous lui disent OUI.

Mais ce qu'il voudrait,

c'est qu'on lui dise NON.

Alors il s'en va...

 

 J'aime beaucoup le titre de cet album. On sait tout de suite de quoi il est question et le sujet choisi est pleinement d'actualité. Difficile de dire non à nos chères petites têtes blondes et pourtant c'est nécessaire même si ce n'est pas toujours évident de leur faire comprendre que c'est pour leur bien. Le petit roi de ce livre n'attend qu'une chose, qu'on lui dise enfin NON ! Il obtient tout ce qu'il désire, même les choses les plus farfelues comme un cheval bleu, même les choses qui ne sont pas bonnes pour lui comme ne pas aller à l'école ou manger des tonnes de bonbons avant le repas et prendre des risques sans penser aux conséquences. On pourrait se dire qu'il a beaucoup de chance et pourtant, le petit roi n'est pas heureux... Alors il s'en va, il ne sait pas vraiment ce qu'il cherche mais il lui manque encore quelque chose pour trouver le bonheur.

 

 L'histoire est vraiment touchante et permet de montrer aux enfants, sans en avoir l'air, qu'on ne peut pas tout faire et que dire non n'est pas une punition mais bien souvent un moyen de les protéger et une belle preuve d'amour. Le sujet est universel et il est traité avec beaucoup de douceur. Les illustrations sont belles et colorées, je les trouve plus jolies à l'intérieur du livre que sur la couverture. La mise en page est soignée et agréable. J'aime particulièrement les cheveux en tourbillon et les arbres dont les feuilles ont de jolies couleurs ainsi que les animaux que l'on s'amuse à chercher à chaque double page. Je suis vraiment conquise, c'est un très bel album que je ne peux que vous conseiller. Merci à Babelio et aux éditions du Jasmin pour cette très belle découverte.

 

cinqetoiles

 


Voir les commentaires

2011-09-22T10:22:00+02:00

Rose-Aimée, tome 2 : Le marin perdu dans la brume

Publié par MyaRosa

Rose-Aimée, tome 2 : Le Marin perdu dans la brume

de Béatrice Bottet

couv13493906.gif

Catégorie(s) : Historique - Aventure - Romance

Edition / Collection : Nouvel angle / Matagot

Date de parution : 16 juin 2011

Nombre de pages : 488

Prix : 16,90€

 

Mon avis sur le premier tome :

couv74888712.jpg

 

L'histoire :  

Mai 1853, La Villette
- Tu est triste ?
- Ça fait juste un an aujourd'hui, répondit Rose-Aimée d'une voix désespérée.
Une année si longue, un cauchemar d'attente et de déception. LA soirée aux Trois anges était finie, elle aurait dû rentrer au couvent...
- Je ne peux croire qu'il m'ait oubliée. Il m'a jurée qu'il reviendrait toujours.
Rose-Aimée serra convulsivement le médaillon qu'elle portait au cou, avec son petit bateau porteur d'espoir ténu.

Janvier 1853, Cap Horn
- Il y a une éclaircie, capitaine, il faut y aller... Vous allez perdre beaucoup d'argent si on attend...
- Allez-y, décida le capitaine. Donnez vos instructions, monsieur le bosco.
Martaile Belleroche se mit à bramer des ordres avec ce qu'il lui restait de voix après s'être longuement époumoné dans son sifflet.
Il les fit foncer dans le cœur de la tempête. Le maelström les enveloppa, ils étaient aveuglés par la pluie et le brouillard, naviguaient à l'instinct dans les hurlements assourdissants d'un vent impitoyable.

 

**

 

 Souvenez-vous, il y a quelques mois j'avais été totalement séduite par la belle histoire de Martial et de Rose-Aimée, le marin et la danseuse, dont les aventures se déroulaient en plein coeur de Paris dans les années 1850. J'avais été charmée par ce roman, moi qui ne suis pourtant pas très friande de romans historiques, et j'attendais la suite avec beaucoup d'impatience car la fin du premier tome nous laisse avec de nombreuses interrogations. Ce second tome est en plus le dernier de la série ! J'ai mis un peu plus de temps à le lire, mais malgré tout il ne m'a pas déçue et est à la hauteur de mes espérances. D'abord, je tiens à parler de l'objet livre qui est, une nouvelle fois, magnifique. La couverture avec son titre en relief est vraiment sublime et la mise en page est toujours aussi soignée. On se plonge avec délice au coeur de ce roman difficile à reposer une fois commencé.

 

 Comme je l'ai dit plus haut, j'ai mis un peu plus de temps à le lire mais je pense que ça vient juste de moi. J'ai pris plusieurs fois le livre mais je n'arrivais pas à avancer et je sentais que ce n'était tout simplement pas le bon moment pour moi de retrouver nos deux héros. Une fois les premiers chapitres passés, j'étais captivée comme ce fût le cas avec le premier tome et j'étais très heureuse de retrouver les personnages. Si le premier tome se passe en grande partie à Paris, celui-ci nous parle davantage de la Californie et ça m'a bien plu car j'avais envie d'en savoir un peu plus sur l'Amérique de cette époque. On retrouve d'ailleurs de nombreuses informations au coeur de l'histoire, complétées par un dossier en fin de roman pour approfondir un peu plus le sujet comme dans le premier tome. L'histoire d'amour entre nos deux héros est loin d'être simple : quiproquos, rendez-vous manqués, Béatrice Bottet ne leur simplifie par la vie et on s'interroge tout le long du roman sur ce que peut-être la fin de l'histoire. J'ai aimé ce tome même si j'ai trouvé Martial un peu plus agaçant que dans le premier tome et Rose-Aimée un peu trop naïve et passive, surtout au début du roman, mais ça change par la suite.

 

 L'écriture de Béatrice Bottet est toujours aussi délicieuse et envoûtante. C'est une conteuse hors pair qui manie les mots avec brio et nous entraine en quelques mots dans un univers que l'on ne connait pas. Elle a un talent rare pour décrire des lieux et des situations car elle nous transporte sans que l'on ait besoin de faire beaucoup d'efforts. J'aime beaucoup son écriture et je serais ravie de découvrir ses autres romans. Si dans ce tome, l'abscence et l'attente jouent un rôle important, il n'y a pas de longueurs, on se laisse porter par les mots de l'auteur tout au long du livre. Nous découvrons d'autres facettes de la personnalité de nos héros mais nous découvrons un peu plus aussi les personnages secondaires, ce qui n'est pas pour me déplaire. L'histoire prend une tournure un peu différente, ce qui m'a agréablement surprise, mais je ne vous en dit pas plus...

 

Laissez-vous bercer par cette merveilleuse histoire, vous ne le regretterez pas...

Un grand merci aux éditions Nouvel angle / Matagot

p0740-0000.jpg

 

Edit : Cette lecture rentre dans le cadre du challenge organisé par Nodrey, Mélo et Hélène auquel je participe. Comme je suis une grande amatrice de littérature de jeunesse et Young adult, je me suis inscrite dans la catégorie 5 qui porte le doux nom de "vit dans un conte de fées". C'est bien joli, mais en quoi ça consiste ? Avant l'année prochaine, je dois lire au moins 24 ouvrages qui rentrent dans cette catégorie. Et vous, vous en êtes ? Toutes les infos sont sur les blogs de ces demoiselles (vous pouvez aussi cliquer sur le logo).


challenge-jeunesse-2.jpg1/24

Voir les commentaires

2011-09-20T16:05:00+02:00

Hiver - Mons Kallentoft

Publié par MyaRosa

Hiver

( Midvinterblod )

de Mons Kallentoft

9782757821459

Catégorie(s) : Roman policier / Littérature étrangère

Edition / Collection : Points / Policier

Date de parution : 8 septembre 2011

Nombre de pages : 491

Prix : 7,80€

 

L'histoire : "Cette journée n'est pas faite pour les vivants", pense Malin Fors au coeur de l'hiver le plus froid qu'ait connu la Suède. Le cadavre nu et gelé, retrouvé pendu à un arbre, semble donner raison à l'enquêtrice. La victime aurait jadis blessé son père avec une hache... Malin s'interroge : ce meurtre est-il l'assouvissement d'une vieille haine ? Ou un sacrifice pour le solstice d'hiver ?

 

sticker-ma-grande-fee-coeur-fuschia-635584.jpg

 Ce livre, je l'attendais avec beaucoup d'impatience depuis sa sortie en grand format car j'aime énormément les polars scandinaves et la littérature nordique en général et même si elle est plutôt glauque, je trouve cette couverture très attrayante. Le résumé intrigant et les avis positifs sur la blogosphère y sont aussi pour quelque chose. Un grand merci aux éditions Points qui m'ont permis de découvrir enfin l'écriture de Mons Kallentoft.

 

 Un corps nu et gelé pendu à une branche d'arbres. L'hiver le plus froid que l'on puisse imaginer. Une enquête qui piétine. Des rumeurs. Secrets de famille ? Vengeance ? Violence gratuite ? Culte du solstice d'hiver ? Dès les premières pages, l'atmosphère est lourde et pesante. Le froid est si bien décrit qu'on frissonne en tournant chaque page. On se sent oppressé, perdu dans un hiver qui n'en finit pas. La solitude est omniprésente : celle de Malin qui a du mal à se lier aux autres, celle de la victime qui vivait isolé, celle de Maria et de bien d'autres encore. Ce roman dégage une atmosphère vraiment particulière, froide et ténébreuse qui nous enveloppe et ne nous lâche pas une seconde. Le style de l'auteur est particulier et assez déroutant au début puisqu'il change sans cesse de narrateur, sans même nous prévenir ou nous indiquer de qui il s'agit. Il nous laisse écouter les pensées des différents personnages, notamment celle de la victime. C'est assez déstabilisant au début mais on s'y fait très vite et cette originalité m'a bien plu. Le rythme est lent, l'enquête avance doucement mais ça convient parfaitement à tous les thèmes évoqués et à la saison choisie. Ca renforce ce sentiment d'oppression et d'étouffement et je pense que c'est un choix de l'auteur. C'est vraiment un polar qui est plus axé sur la psychologie, les émotions et le ressenti des personnages que sur l'action en elle-même.

 

 Hiver est le premier tome des enquêtes de Malin Fors, l'enquêtrice de Mons Kallentoft qui connait un succès phénoménal un peu partout dans le monde. Elle est solitaire, élève seule sa fille adolescente et a quelques problèmes avec l'alcool... On sait d'emblée qu'elle a des secrets, certainement un lourd passé et on a tout de suite envie d'en savoir plus. J'ai beaucoup aimé ce personnage, on suit sa vie privée en parallèle de l'enquête et la fin nous laisse avec beaucoup d'interrogations qui trouveront, je l'espère, des réponses dans les tomes suivants même si l'auteur s'amuse à nous faire croire le contraire... J'ai éprouvé beaucoup d'émotions à la lecture de ce roman que je ne suis pas près d'oublier. S'il n'y a pas de scènes gores ou de détails sanglants, ce polar est noir, très noir et on se demande vraiment jusqu'où la cruauté humaine peut aller... Un bon, un très bon polar qui rejoint mes préférés.


 cinqetoiles.jpg

Voir les commentaires

2011-09-20T16:03:00+02:00

J'aime m'y balader...

Publié par MyaRosa

Voir les commentaires

2011-09-19T11:22:00+02:00

Notre-Dame de Paris illustré par Benjamin Carré

Publié par MyaRosa

Notre-Dame de Paris

d'après Victor Hugo

Adaptation de Thomas Leclère

Illustrations de Benjamin Carré

1185959-gf.jpg

Catégorie(s) : Jeunesse - Littérature francophone

Edition / Collection : Tourbillon / Histoires universelles

Date de parution : mai 2011

Nombre de pages : 177

Prix : 13,95 €

 

L'histoire : Paris au Moyen Âge. Le quartier de l’église Notre-Dame est en fête pour le jour des rois. Esmeralda, accompagnée de sa chèvre, danse sur le parvis de la cathédrale. Mais la belle Égyptienne ne se doute pas encore du sort qui l’attend. Quasimodo, le sonneur de cloches, bossu et borgne, Phœbus, le capitaine, Gringoire, le poète, et Frollo, le prêtre, sont tous attirés par elle. Mais ces amours-là n’apportent pas une vie paisible.

 

On ne présente plus ce grand classique de la littérature qui a fait couler beaucoup d'encre et a été adapté de nombreuses fois aussi bien à l'écran que sur scène. Les éditions Tourbillon nous offrent une nouvelle adaptation de ce chef-d'oeuvre de la littérature accessible aux enfants à partir de neuf ans. Le texte a été abrégé et adapté par Thomas Leclère et le pari est parfaitement réussi puisqu'il est arrivé à rendre ce texte moins long et plus accessible pour le jeune public sans pour autant lui ôter sa beauté et son charme. La mise en page est très agréable. Les caractères sont gros mais pas trop, le texte est aéré, les chapitres bien marqués et le papier utilisé est très beau. Et le petit plus de cet ouvrage par rapport aux autres versions de Notre-Dame de Paris, ce sont les magnifiques illustrations de Benjamin Carré qui a su rendre hommage à l'oeuvre de Victor Hugo en nous proposant des dessins sublimes et enchanteurs qui sont en parfaite adéquation avec l'histoire. J'aime particulièrement la représentation d'Esmeralda, belle et mystérieuse, exactement telle que je l'imaginais. Encore un superbe ouvrage découvert grâce aux éditions Tourbillon que je remercie. Je vous invite à aller jeter un oeil sur leur site qui regorge de petites merveilles. Vous pourrez d'ailleurs y retrouver d'autres titres de la collection Histoires Universelles telles que Peter Pan de James Barrie ou encore Les Vacances de la Contesse de Ségur et découvrir les illustrations de Benjamin Carré.

 

page57-305x370.jpg

 

page147-305x370.jpg


 

Voir les commentaires

2011-09-18T21:27:00+02:00

Viral - Kathy Reichs

Publié par MyaRosa

Viral

( Virals )

de Kathy Reichs

couv49468648

Catégorie(s) : Thriller - Jeunesse - (fantastique)

Edition / Collection : Oh ! éditions

Date de parution : novembre 2010

Nombre de pages : 411

Prix : 19,90€

 

L'histoire : À 14 ans, Victoria Brennan, nièce de la célèbre anthropologue judiciaire Temperance Brennan, vit avec son scientifique de père sur une île isolée au large de Charleston, sur la côte de Caroline du Sud.
Quand elle n’est pas à Charleston pour suivre les cours du collège huppé qu’elle déteste, Victoria, dite Tory, est livrée à elle-même et à ses passions : la science, la mer, sa bande de trois copains, et surtout… les chiens-loups.
Car près du centre de recherches où travaille son père, une petite meute de chiens-loups vit en liberté depuis toujours. Tory est la seule à pouvoir les approcher. Elle est donc la seule à se rendre compte que le plus jeune de la meute, Cooper, a disparu. C’est en le cherchant qu’elle trouve une plaque d’identification militaire datant de la guerre du Vietnam, près d’un tas d’os. Tory n’est pas la nièce de Temperance Brennan pour rien : elle sait que ces restes sont humains. Et pourtant, à son retour avec la police, il n’y a plus rien…

 

A partir de 13 ans

 

**

 

J'ai choisi ce livre car j'aime beaucoup la série Bones qui est inspirée des romans de Kathy Reichs et j'avais depuis longtemps envie de découvrir son écriture. J'ai été surprise et déroutée en lisant les premiers chapitres car je ne savais pas que c'était un roman jeunesse et qu'il était vraiment différent des autres oeuvres de Kathy Reichs. Alors que je m'attendais à lire un policier, je me suis retrouvée face à un livre qui ressemblait plutôt à une aventure du club des cinq... Assez déroutant, n'est ce pas ? J'ai du coup eu beaucoup de mal à accrocher au début, à tel point que je l'ai reposé pour lire autre chose et repris par la suite. J'ai bien fait puisqu'après un début laborieux, j'ai beaucoup accroché et je garderai de ce livre un excellent souvenir.

 

 Si le début fait vraiment jeunesse, le livre gagne en maturité au fil des pages et l'histoire devient bien plus sombre que ce qu'elle laissait imaginer au départ. Les personnages sont très attachants. On s'imagine bien faire partie de cette joyeuse troupe de scientifiques en herbe dotés d'une curiosité inébranlable et d'un courage hors du commun. J'ai aimé les suivre dans cette aventure, voir avancer leurs découvertes et leurs déductions. On suit leur quotidien, donc leur petite vie tranquille au lycée et leurs préoccupations d'adolescents normaux mais aussi leurs activités parallèles qui sont aussi très intéressantes... Ils sont curieux, intelligents et n'ont pas froid aux yeux. Chacun a ses défauts et ses qualités et cela les rend encore plus crédibles et authentiques. L'écriture de Kathy Reichs est agréable, très abordable pour les jeunes sans pour autant être simpliste pour les adultes. Je pense que ce livre peut plaire autant à un garçon de treize ans qu'à une femme de trente ans. Sans trop en dire, je tiens juste à signaler qu'il y a dans ce livre un petit peu de fantastique... Je vois d'ici ceux qui jusque là étaient intéressés par le côté policier mais sont déjà rebutés par ce que je viens de dire et ceux qui, au contraire, n'étaient pas intéressés éprouver maintenant un petit regain d'intérêt. Pour les premiers, pas d'affolement, ça ne nuit pas à l'enquête et c'est vraiment à petite dose donc c'est peut-être l'occasion d'essayer. Je ne sais pas si ça prend plus d'ampleur dans les tomes suivants mais je vous dirai ça dans quelques temps. Pour les seconds, ne vous attendez pas à un livre exclusivement fantastique, ce livre est plutôt un thriller saupoudré de fantastique.

 

 Dernier point que je tenais vraiment à souligner. Je compte lire prochainement Crise de Kathy Reichs qui vient tout juste de sortir et je pensais qu'il pouvait se lire tout seul, or il s'agit en fait de la suite de Viral ! L'enquête n'est plus la même car il y a une fin dans ce livre, mais on retrouve les mêmes personnages qui sont donc forcément dotés de la même particularité. Je ne sais pas s'il y a beaucoup de rappels dans Crise et s'il peut donc se lire sans peine si on n'a pas lu le premier tome, mais si vous voulez les lire dans l'ordre, faites attention et ne lisez surtout pas la quatrième de couverture... Elle dévoile beaucoup trop de choses sur le premier tome et ça m'a gâché ma lecture. Je trouve vraiment dommage que ce ne soit pas clairement indiqué sur la couverture qu'il s'agit d'une suite... A part ce petit défaut, j'ai vraiment adoré ce roman et j'ai trouvé le dénouement parfait. Cette petite parenthèse étant faite, vous vous doutez bien que j'ai déjà très envie de me plonger dans la suite des aventures de Tory et de ses amis et ce sera chose faite très bientôt grâce à Karine du forum Club de lecture (merciiiii !)

 

quatreetoiles

Voir les commentaires

2011-09-15T19:22:00+02:00

Un été chez ma grand-mère - India Desjardins

Publié par MyaRosa

Le Journal d'Aurélie Laflamme, tome 3 :

Un été chez ma grand-mère

de India Desjardins

couv71184484.png.jpg

Catégorie(s) : Jeunesse - Girly

Edition / Collection : Michel Lafon

Date de parution : 16 juin 2011

Nombre de pages : 295

Prix : 13,95€

 

Mon avis sur les tomes précédents :

couv15141385.jpg couv30250738.jpg

 

L'histoire : Aurélie a pris une grande décision : devenir responsable. Plus question de se laisser envahir par ses émotions incontrôlables ! Malgré ses mauvais résultats scolaires et le nouvel amoureux (possiblement diabolique) de sa mère, Aurélie (aidée par tout le chocolat qu'elle trouve) restera zen. Et elle va tester sa nouvelle résolution très vite. L'année scolaire se termine, Aurélie s'apprête à passer l'été chez sa grand-mère à écouter gazouiller les moineaux et à observer la danse nuptiale des vers de terre. Bref, déprimant ! Mais elle est loin d'imaginer ce qui l'attend.

 

 

 

 

**

 

 C'est toujours un réel plaisir de retrouver Aurélie, son humour bien à elle et sa manie de se mettre toujours dans des situations malencontreuses. A chaque tome je suis sous le charme ! India Desjardins se glisse parfaitement dans la peau d'une adolescente. On n'a pas l'impression de lire les mots d'une adulte qui se prend pour une ado, on a vraiment l'impression de lire les mots d'Aurélie et c'est souvent très touchant. On se retrouve forcément un peu en elle, quelque soit notre âge et on rit de ses pensées abracadabrantes. Aurélie se cherche, n'est pas sur d'elle, se pose beaucoup de questions et tente de trouver les réponses où elle peut : souvent dans Miss Magazine qui n'est pas toujours de bon conseil... Dans ce troisième tome, Aurélie essaie de se remettre de sa rupture avec Nicolas mais elle ne cesse de penser à lui, à l'impression de le voir partout et c'est encore pire quand elle sent l'odeur de son assouplissant ou des chewings-gum au melon ! Pour couronner le tout, le nouveau petit ami de sa mère est le diable en personne, elle en est persuadée et ils partent tous les deux en vacances en France pendant qu'elle passera l'été à l'autre bout du Québec chez sa grand-mère un peu trop sévère qui fume comme un pompier... Au secours ! Aurélie a besoin d'aide et noie sa peine dans le chocolat du matin au soir. Mais qui sait ? Peut-être que ces vacances loin de tout vont lui apporter de jolies surprises ?

 

 Quel bonheur cette Aurélie ! Elle m'a encore fait passer un très bon moment. J'adore sa répartie, son humour qu'elle est souvent la seule à comprendre et ses idées tordues. Elle est rigolote et touchante, on a l'impression de la connaitre. Je la considère un peu comme ma petite soeur québecoise ! Ce troisième tome est à la hauteur des deux premiers, toujours frais, pétillant, plein de vie et de gaieté.Elle grandit, change, évolue, a d'autres préoccupations mais est toujours aussi attachante. Je suis loin d'être déçue et j'attends la suite avec beaucoup d'impatience.  (La sortie est prévue pour le 13 octobre). Il me tarde également de découvrir la jolie couverture que nous réserve les éditions Michel Lafon car je suis totalement fan de cette jolie collection très girly pleine de couleurs etde paillettes. Je suis vraiment fan de cette série et je ne peux que vous la conseiller quelque soit votre âge car même si c'est un roman jeunesse, je suis persuadée qu'il peut plaire à d'autres tranches d'âge. On a tous besoin de décompresser et de lire des choses légères et amusantes de temps en temps. La fin de ce tome nous promet de belles choses à venir dans la suite des aventures d'Aurélie. Encore de bons moments de rigolades en perspective.

 

 J'ai lu ce livre dans le cadre d'une lecture commune avec Lasardine et minisardine et ce fût un plaisir !

Je crois qu'en plus elles sont aussi fans que moi !

N'hésitez-pas à aller lire leur avis.

 

quatreetoiles


" La Terre entière est antimoi."

" C'est mon anniversaire et on mange des brochettes, et la seule chose que j'aime dans les brochettes, c'est le gâteau au chocolat qui vient après."

 

couv68414805.jpg

 

"

Voir les commentaires

2011-09-14T04:17:00+02:00

L'étoile et le nénuphar, La jeune fille silencieuse et autres contes

Publié par MyaRosa

L'étoile et le nénuphar, La jeune fille silencieuse

et autres contes

de Ré et Philippe Soupault

lus par Céline Liger et Philippe Lejour

9782909398365FS.gif

Catégorie(s) : Jeunesse - Conte - Livre audio

Edition / Collection : Sous la lime

Date de parution : 12 mai 2009

Durée : environ 45 minutes

Prix : 21,50€

 

Présentation de l'éditeur : Les cinq contes que renferme cet album conduisent l'auditeur tout d'abord en Amérique du Nord, en Irak, et à trois reprises en Europe : France, Ecosse et Espagne. Au-délà de l'espace géographique parcouru, qui souligne le caractère universel du conte, le thème commun de la parole et du secret, que développent ces cinq récits nous rappelle qu'en dépit des frontières, des cultures et des distances, les hommes, sur tous les continents, partagent les mêmes rêves, souffrent des mêmes frustrations et aspirent tous au bonheur.

 

CaptureTitreNB1Sous_la_Lime.jpg

** 

 

 Avant de commencer à parler de ce recueil, une petite présentation de ses auteurs s'impose. Philippe Soupault est célèbre pour son engagement dans le mouvement Dada. Il est le co-auteur des Chants magnétiques avec André Breton et l'un des fondateur du mouvement surréaliste. Amateur de voyages et de poésie, il a eu une vie bien remplie puisqu'il est également connu pour avoir été critique littéraire et cinématographique, animateur de radio et militant antifasciste. Ré Soupault, son épouse, n'est pas en reste puisqu'elle a fréquenté le milieu de l'Art, côtoyant Paul Klee, Vassily Kandinsky, Man Ray, Giacometti, et bien d'autres encore.  Elle a été dessinatrice de mode, traductrice puis photographe. Elle a suivi son mari dans ses voyages à travers le monde et c'est ensemble qu'ils ont collecté des histoires du monde entier pour en faire un recueil : Histoires merveilleuses des cinq continents d'où sont extraits les cinq contes de ce livre audio.

 

 On sent dans ces contes toute la culture et la richesse acquises au cours de ces fabuleux voyages. On se laisse bercer par les voix envoûtantes de Philippe Lejour et Céline Liger qui nous entrainent dans des contrées lointaines et fascinantes. Il y a d'abord une étoile qui rêve de vivre parmi les hommes, une histoire de loup qui n'est pas sans rappeler celle de La Belle et la Bête et qui se termine bien tristement. Il y a également un conte qui se déroule dans un endroit magique, le royaume des fées et l'histoire d'un jeune homme qui désire rencontrer l'homme le plus sage et acquérir un peu de son savoir. Et puis il y a la belle histoire de la jeune fille silencieuse et du beau jeune homme mystérieux vêtu de rouge... Des histoires très différentes mais qui ont pour point commun la parole. Chacun doit affronter des épreuves, prouver qu'il est capable de tenir une promesse aussi difficile soit-elle. Ces histoires nous montrent que les hommes ont les mêmes préoccupations, les mêmes rêves, les mêmes peurs, quels que soient leur richesse et leur mode de vie. Ces histoires sont touchantes et belles, elles ne sont pas sans rappeler les contes traditionnels. Il y a toujours une morale, une leçon à retenir. J'ai beaucoup apprécié ce livre audio car les voix sont agréables, les histoires passionnantes et elles durent juste le temps qu'il faut : pas plus de dix minutes pour chaque histoire. Elles me plaisent toutes mais j'ai particulièrement apprécié Le Loup blanc et Tom le poète. Je pense que ces histoires peuvent plaire autant aux petits qu'aux grands car comme tous les contes, ils ne seront pas perçus de la même manière. Je suis sous le charme et mon fils de huit mois a l'air de beaucoup apprécier aussi. Il se calme dès qu'il entend les premiers mots. Il faut dire aussi que les voix sont douces et agréables. Un vrai petit bijou que ce livre audio que je vous recommande fortement. Beaucoup de beauté, de poésie et de sagesse au travers de ces merveilleuses histoires à écouter sans modération. Merci aux Agents littéraires et aux éditions Sous la lime pour cette belle découverte.

 

i-love-new-york-copie-1

cinqetoiles

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog