Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2013-08-30T20:39:00+02:00

Bon appétit Minou-Gris

Publié par MyaRosa

Bon appétit Minou-Gris

(Suppertime for Frieda Fuzzypaws)

Cyndy Szekeres

51c9evfwqEL._SY445_.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : quotidien - repas - famille

Edition / Collection : Deux Coqs d'Or / un petit livre d'argent

Date de parution : 11 janvier 2012

Nombre de pages : 16

Prix : 1,70€

 

monavis

 

 Cet été, lors d'un petit tour à la librairie, je suis retombée sur cette collection que j'avais envie de découvrir depuis longtemps. Je me suis donc laissée tenter par l'histoire de Minou-Gris, écrite et illustrée par Cyndy Szekeres, dont la première édition date de 1984. C'est une histoire très courte, mais qui m'a beaucoup photo-127-.JPGplu. Minou-Gris est sur le point de prendre son repas avec son papa et sa maman. Son papa vient de sortir des cookies au chocolat du four et ça sent drôlement bon ! Minou-Gris n'a pas très envie de manger ses légumes. Elle aimerait mieux passer tout de suite au dessert, mais ses parents ne sont pas d'accord. Elle va donc tenter par tous les moyens de parvenir à ses fins...

 

 Tout est adorable dans cet album ! Les illustrations sont toutes mignonnes et ont un délicieux côté rétro. Le texte est simple, facile à comprendre et surtout plein de tendresse. L'histoire n'est pas très longue, ce qui est parfait pour les tout-petits. Cette Minou-Gris incarne tous les enfants de la Terre et nous fait rire avec ses drôles d'idées pour passer plus rapidement au dessert. Elle va même jusqu'à détourner les propos de sa maman en dessinant une assiette vide sur une feuille. Mais ses parents aussi sont malins, et son papa lui offre en retour le dessin d'un délicieux cookie ! C'est vraiment trop mignon ! Et pour une fois, c'est papa qui prépare à manger et maman qui se fâche. Ca fait du bien de voir les stéréotypes voler en éclat ! Je suis totalement conquise par ce petit livre de Cyndy Szekeres à tel point que j'en ai déjà commandé d'autres que je suis impatiente de faire découvrir à mes enfants. Cyndy Szekeres a publié d'autres albums qui ont été traduits et publiés dans cette même collection, notamment la série des Trottinou.

 

photo-126-.JPG

 

En quelques mots :

Un petit album adorable qui aborde un sujet universel avec beaucoup de tendresse et de délicatesse. Ce livre a un petit côté rétro totalement irrésistible et est disponible à tout petit prix !


Voir les commentaires

2013-08-30T04:10:00+02:00

Dessins, gribouillages et coloriages : La mode

Publié par MyaRosa

Dessins, gribouillages et coloriages : La mode

Fiona Watt (texte), Antonia Miller et Non Figg (illustrations)

ddc_fashion_fr.jpg

Catégorie(s) : Cahier d'activités et de coloriages

Edition / Collection : Usborne / Dessins, gribouillages et coloriages

Date de parution : 10 janvier 2013

Nombre de pages : 96

Prix : 10,95€

Dès 6 ans

 

Présentation de l'éditeur :

Tu trouveras dans ce livre un tas de projets de mode à dessiner et à colorier, selon les suggestions ou à ton goût.

 

monavis2

 

 Si vous suivez ce blog, vous savez que j'adore les cahiers d'activités, de coloriages, de gribouillages et de dessins. Je découvre des tas de belles choses que j'aurais adoré avoir quand j'étais petite et lorsque j'ai un livre de ce genre entre les mains, j'ai l'impression de redevenir une petite fille. Celui-ci fait partie de mes plus belles trouvailles. Je trouve la couverture sublime et le contenu n'est pas en reste. J'ai été émerveillée à chaque page, pourtant la mode n'est pas forcément un monde que je suis avec assiduité, mais quand j'étais petite je jouais à ce jeu... Comment ça s'appelait déjà ? "Dessinons la mode", il me semble. C'était un jeu qui nous permettait de dessiner et d'inventer de superbes tenues. J'adorais ça ! Vous vous en souvenez ? C'est un peu de tout ça que j'ai retrouvé en feuilletant ce livre, mais en bien plus joli encore. C'est beau, c'est beau, c'est beau ! La mise en page est toujours soignée chez Usborne, mais dans ce livre, je trouve qu'elle est particulièrement réussie.

 

 photo(77) photo-78-.JPG photo-74-.JPG

 

 Il y a plein de détails, des choses superbes à regarder un peu partout. Il y a des chaussures à décorer, des motifs à inventer, des accessoires à colorier, des poupées à habiller, des filles à maquiller avec des pastel, des robes de fêtes à créer, des sacs à main à dessiner, des ongles à décorer, des coiffures à inventer, une robe de mariée à imaginer, une collection entière à inventer, des clients affairés dans les rayons à dessiner, des chapeaux à réaliser, des robes à décorer avec des motifs, des bijoux à créer, une penderie à compléter. C'est vraiment magnifique ! Les illustrations sont superbes et le texte nous guide, nous donne de petites idées tout en nous invitant à laisser parler notre imagination. Je pense que c'est un ouvrage très inspirant qui peut plaire aussi bien aux enfants qu'aux adultes et autant aux filles qu'aux garçons pourvu que l'on aime la mode et/ou les beaux dessins. Sublime !

 

 photo-76-.JPG photo-75-.JPG photo-73-.JPG

 

En quelques mots :

Un très bel ouvrage composé de magnifiques illustrations sur le thème de la mode. Dessiner, gribouiller, décorer, modifier, créer, ce livre nous invite à imaginer des tenues et des accessoires de mode selon nos goûts et nos envies. J'adore !


Voir les commentaires

2013-08-28T22:00:00+02:00

L'Enfant de l'amour (Sheila Kohler)

Publié par MyaRosa

L'Enfant de l'amour

(Love Child)

de Sheila Kohler

51uYHlCbFPL._SY445_.jpg

Catégorie(s) : Littérature contemporaine anglophone

Edition / Collection : La Table Ronde / Quai Voltaire

Date de parution : 29 août 2013

Nombre de pages : 259

Prix : 21€

 

L'histoire :

Rien ne ressemble plus à une riche Blanche oisive qu'une autre riche Blanche oisive. Sous le vernis de la très haute société sud-africaine de la fin des années 1950, pourtant, certaines transportent d'inavouables secrets. Parmi elles, Bill, femme mûre et mûrie par la vie, ancien garçon manqué d'une famille d'artisans hissé à la tête d'une des plus grosses fortunes du pays après son mariage avec un homme tyrannique. À la mort de celui-ci, le notaire de la famille presse Bill de choisir ses héritiers. À qui doit-elle léguer son patrimoine ? À ses deux fils si sérieux ? À ses frères et soeurs avides et jaloux de son bien ? Au vieux cuisinier zoulou qui a vu grandir ses enfants ? À la fidèle gouvernante qui connaît tout de son secret ? Au fil de ces interrogations Bill déroule l'histoire de sa vie, depuis la fatale année de 1926 où son père lui interdit d'aimer celui qui restera à jamais l'homme de sa vie, ce jeune Juif aux boucles rousses, jusqu'au sulfureux triangle amoureux qui la mena à un mariage opulent. Avec, au milieu, un souvenir obsédant : l'enfer d'une jeune fille enfermée neuf mois durant pour protéger toute une famille de l'infamie. De la barbarie du puritanisme chrétien aux dérives de l'aristocratie blanche dans un pays à l'aube de l'Apartheid, L'enfant de l'Amour raconte comment une femme peut être victime de son temps.

 

Après avoir retracé dans "Quand j'étais Jane Eyre" le combat des soeurs Brontë, Sheila Kohler rend hommage au courage de celles qui décident à leurs dépens de tenir tête aux hommes et à la société. Elle livre, au coeur d'une Afrique du Sud bigarrée et saturée de soleil, le récit émouvant d'une passion, d'une torture et d'une rédemption.

 

monavis2

 

 De temps en temps, j'aime bien choisir un livre au hasard, me lancer dans un roman dont je ne connais pas l'histoire. Il arrive parfois que je fasse ainsi de très jolies découvertes. C'est ce qui s'est passé avec celui-ci. Je n'avais aucune autre information que le titre et le nom de l'auteur qui me disait vaguement quelque chose. Je me suis donc lancée dans cette lecture sans attentes particulières, ce qui a peut-être joué sur mon ressenti, mais j'en ressors émue et comblée. J'ai dévoré ce livre d'un bout à l'autre, émue et révoltée par le destin de Bill, une jeune femme qui a vécu plusieurs vies en une, tragiques et bouleversantes.

 

 L'histoire commence en 1956. Bill est une riche veuve qui approche de la cinquantaine et vit dans une sublime demeure en Afrique du Sud. Le comptable de la famille vient lui rendre visite dans le but de lui faire 9662086.jpgétablir son testament. C'est l'occasion pour Bill de se replonger dans ses souvenirs et nous découvrons petit à petit ce qu'a été sa vie et les épreuves difficiles qu'elle a dû traversé souvent bien malgré elle. Ce récit est l'occasion de revenir sur la condition des femmes dans la première moitié du XXème siècle, dans les milieux aisés, mais aussi dans les milieux plus modestes, et d'une partie sombre de l'histoire : l'apartheid. C'est un roman qui parle des femmes, de secrets de famille, de silence, de non-dits, du pouvoir de l'argent, de l'injustice et des apparences qui sont souvent trompeuses... Ce livre est rempli d'amour, de regrets et de passion. C'est un récit bouleversant.

 

 J'ai été totalement fascinée par l'histoire de Bill, son enfance dans un milieu modeste avec ses frères et soeur, son premier amour, son mariage et puis sa vie de femme adulte. J'ai adoré certains personnages tout comme j'en ai haï d'autres : Gladys, Helen, Isaac, les trois tantes célibataires et le vieux cuisinier zoulou. La construction du roman est vraiment parfaite. Les chapitres traitent, en alternance, les années 1956-1958 et l'année 1925 pour revenir ensuite vers ce qui s'est passé entre ces deux périodes. J'ai aimé découvrir l'Afrique du Sud à cette époque, la haute société et ses convenances. Ca m'a donné envie de me plonger dans d'autres romans qui se déroulent dans le même contexte.

 

 Il y a dans ce roman tout ce que j'aime : une intrigue pleine de secrets, de suspense et de rebondissements, des personnages attachants et d'autres détestables, une atmosphère envoûtante et hypnotisante et une écriture savoureuse. Mon seul regret ? J'aurais aimé encore plus de détails, encore plus d'histoires sur la vie de Bill car j'ai vraiment adoré ce roman du début à la fin. L'auteur va à l'essentiel tout en rendant son récit crédible et très émouvant et aucun passage ne m'a semblé long. Je me suis régalée d'un bout à l'autre et je ne peux que vous recommander ce roman captivant, bouleversant et inoubliable. Mon coup de coeur de la rentrée, assurément !

 

En quelques mots :

Secrets de famille, amour, passion et rédemption, Sheila Kohler nous livre un roman magnifique porté par le soleil sud-africain et chargé d'Histoire. J'ai été captivée du début à la fin et c'est à regret que j'ai tourné les dernières pages, encore émue et remuée par le tragique destin d'une jeune femme attachante qui n'a eu d'autres torts que de vivre pleinement et passionnément sa vie à une époque qui n'était pas faite pour elle... Coup de coeur !

 

coeur


Voir les commentaires

2013-08-28T21:00:00+02:00

Sorties poche à ne pas manquer #65

Publié par MyaRosa

sortieslitterairesenpoche

 

513rZxOa9IL._SY445_.jpgQuand j'étais Jane Eyre ¤ Sheila Kohler

14 août 2013

1846, Manchester. Charlotte veille son père, le révérend Brontë, opéré des yeux. Elle n'a pas encore publié le chef-d'oeuvre qui l'a sacrée romancière. Elle se raconte un amour malheureux, les succès d'Anne et Emily, sa condition de gouvernante, le génie tourmenté de son frère, cette mère disparue trop tôt. Dans la ronde des souvenirs, elle cherche la lumière. Et écrira Jane Eyre. Portrait gracile d'une femme, d'une fratrie et d'une oeuvre, ce roman-document original happé par une écriture cristalline interroge le mystère impérieux de la création littéraire.

 

 

9782253177654-T.jpgLa Fin de l'innocence ¤ Megan Abbott (ma chronique)

2 septembre 2013

Lizzie et Evie, treize ans, sont inséparables. Elles partagent tout, coeurde leurs maillots de bain à leurs crosses de hockey. Pour Lizzie, la maison des Verver est le paradis sur terre, le père d’Evie, si chaleureux et charismatique, et sa sœur aînée, Dusty, tellement fascinante. Un jour, Evie disparaît à la sortie des cours. Peu d’indices, sinon une voiture que Lizzie a aperçue. L’angoisse gagne rapidement cette tranquille communauté et tout le monde se tourne vers l’adolescente. Hantée par la disparition d'Evie, émoustillée par la place centrale qu'elle occupe dans les recherches, Lizzie découvre qu'elle est loin de tout savoir sur sa meilleure amie...

 

945788_538685622865526_933895881_n.jpgL'Amour sans le faire ¤ Serge Joncour

4 septembre 2013

Après dix ans de silence, Franck téléphone un soir à ses parents. Curieusement, un petit garçon, qui porte le même prénom que son frère décédé, lui répond. Franck décide alors de revenir dans la ferme familiale. Louise, elle, a prévu d'y passer quelques jours avec son fils. Cette rencontre va bouleverser ces deux êtres abîmés par la vie. L'Amour sans le faire, c'est une histoire tendre et bienveillante, en même temps qu'un hymne à la nature sauvage et imprévisible. Une invitation à changer – et pourquoi pas à renaître.

 

9782253157120-T.jpgLes Anges de New York ¤ R.J. Ellory

18 septembre 2013

Malgré l’avis de sa hiérarchie, Frank Parish, inspecteur au NYPD, s'entête à enquêter sur le meurtre d'une adolescente, victime, pense-t-il, d’un tueur en série. Contraint de consulter une psychothérapeute après la mort de son partenaire, Frank va lui livrer l'histoire de son père, figure éminente des Anges de New York, ces flics d'élite qui, dans les années 1980, ont nettoyé Manhattan de la pègre et des gangs. Une histoire bien différente de la légende communément admise. À travers la police de New York, Ellory s'attaque de nouveau à la mythologie américaine. Avec ce récit d'une rare profondeur, il nous offre un thriller au suspense omniprésent et le portrait déchirant d'un homme en quête de justice et de rédemption.

 

9782253173496-T.jpgLa Maison de Sugar Beach ¤ Hélène Cooper

4 septembre 2013

Helene Cooper a grandi dans le très privilégié milieu des Congos, ces descendants d’esclaves affranchis d’Amérique venus créer le Liberia au XIXe siècle en Afrique. Un mois après le coup d’État du 12 avril 1980, elle fuit aux États-Unis avec sa mère et sa sœur. Ce texte autobiographique fait se superposer l’histoire tragique du Liberia contemporain à une enfance enjouée et insouciante, brusquement interrompue par la guerre civile. Avec un subtil mélange de tendresse et d’honnêteté, elle raconte comment des gens comme elle se sont rendus coupables d’effroyables injustices sans être pour autant monstrueux.

 

9782253164906-T.jpgL'Heure des gentlemen ¤ Don Winslow

4 septembre 2013

Relax, ultra-cool, niveau de stress minimum : Boone Daniels, ex-flic reconverti en détective privé, commence chaque journée sur les vagues avec ses amis de la Patrouille de l'aube. Quand l'icône de la communauté surf locale est tuée à la sortie d'un bar, le petit monde de Pacific Beach est secoué. Petra Halle, l'avocate so british qui met Boone dans tous ses états, lui demande de l'aider à défendre le tueur, un jeune punk. À mesure qu'il est impliqué dans l'enquête, Boone se met à dos la Patrouille de l'aube et trouve refuge auprès des quadras de l'Heure des gentlemen, les surfeurs de l’après-midi. Résultat : un mélange des genres explosif et jubilatoire où bimbos, surfeurs nantis, avocats et flics côtoient barons de la drogue mexicains, vieux punks néonazis et ados accros aux arts martiaux.

 

9782253175674-T.jpgLéna ¤ Virginie Deloffre

2 septembre 2013

Léna est née dans le Grand Nord sibérien, elle aime plus que tout la brume, la neige, l'immobilité et l'attente, qui n'ont ni couleurs ni frontières. Son mari Vassia, pilote dans l'armée de l'air, n'a qu'un rêve, poursuivre la grande épopée soviétique de l'espace dont Gagarine fut le héros et qui reste l'immense fierté du peuple russe. Comment acclimater leur nature profonde, leurs sentiments et leur vision du monde si différents en ces temps incertains de perestroïka où s'effondre leur univers ? Un premier roman étonnant où tout est dit de l'âme russe, des paysans dans leurs kolkhozes, des exilés dans la taïga, des citadins entassés dans leurs appartements communautaires, qui tous ont pour horizon l'envol et la conquête spatiale comme un Eldorado collectif.

 

9782253162483-T.jpgToi ¤ Zoran Drvenkar

2 septembre 2013

Imagine une tempête de neige sur l'autoroute, un bouchon de plusieurs kilomètres, aucune visibilité. Un homme sort de sa voiture et assassine froidement et méticuleusement, à mains nues, vingt-six personnes dans les véhicules alentour. C'est le début d'une série de meurtres sans mobile apparent commis par celui que la presse surnomme bientôt « le Voyageur ». Imagine cinq adolescentes. Cinq amies – avec leurs espoirs et leurs peurs, leurs envies et leurs problèmes – que rien ne peut séparer et qui vont devoir affronter le pire. Prises en chasse par un homme à qui tu ne voudrais pas avoir affaire, elles se jettent dans une fuite en avant désespérée. Imagine enfin un hôtel isolé en Norvège, où se déroule l’ultime confrontation dans un dénouement qui te laissera sans voix.

 

9782253169840-T.jpgLe livre perdu des sortilèges, tome 2 : L'école de la nuit ¤ Deborah Harkness

4 septembre 2013

Diana Bishop, jeune historienne héritière d'une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s'aimer. Quand Diana a découvert l'Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d'Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée. Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d'échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres... en 1590. Un monde d'espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana. Et à l'inquiétante École de la nuit.

Découvrez enfin la suite du Livre perdu des sortilèges…

 

51YYEeC6-QL._SY445_.jpgTime Riders, tome 1 : ¤ Alex Scarrow

19 septembre 2013

Ne jouez pas avec le temps... Liam O'Connor aurait dû mourir en mer en 1912. Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010. Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026. Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne changent l'Histoire.

 

 

 

514UVqlmMIL._SY445_.jpgDe peur que les ténèbres ne tombent (Le Guérisseur) ¤ Charles Maclean

14 août 2013

Cadre new-yorkais, Martin Gregory mène avec sa femme et ses deux chiens une vie sans histoires. Jusqu'à l'anniversaire de son épouse, où il commet un acte d'une rare barbarie. Crime inexcusable ou coup de folie ? Pour comprendre, Martin accepte de se soumettre à l'analyse par hypnose. Entre souvenirs et hallucinations, il s'engouffra alors dans une quête terrifiante de lui-même, à la croisée du fantastique et de la psychose.

 

 

51ZAxNgtWVL._SY445_.jpgSerment d'automne ¤ Françoise Bourdin

12 septembre 2013

Guillaume, brillant architecte à Versailles, se rend en catastrophe en Bourgogne : son frère jumeau se bat contre la maladie et ne peut plus assurer la gestion du vignoble familial. Guillaume choisit de rester et de prendre tout en main. Un roman sensible et touchant, un regard juste sur la gémellité au sein d'une fratrie.

 

 

 

 

515JVOBHMmL._SY445_.jpgCiseaux ¤ Stéphane Michaka

5 septembre 2013

À quinze ans, Raymond décide qu il sera Hemingway ou rien. Et la nouvelle, avec ses silences têtus et ses fins en lame de rasoir, son genre de prédilection. Il a des envies d ailleurs et la vie devant lui. On est à Yakima, dans le nord-ouest des États-Unis. Autant dire nulle part. Son ambition donne le tournis à Marianne, la petite serveuse de la boutique de donuts. « C était le truc le plus excitant que j avais jamais entendu. Pleine d assurance, je lui ai dit : Tu peux compter sur moi, Ray. » Les deux adolescents se marient quelques mois plus tard. Marianne est enceinte. Raymond n a pas commencé à boire. Douglas, lui, vient d obtenir le job de ses rêves : directeur littéraire d un magazine prestigieux. Les nouvelles qu il reçoit l irritent comme un vilain psoriasis. Pour calmer ses démangeaisons, il coupe, réécrit, sculpte avec ses ciseaux. « C est leur voix. Leur voix, tu m entends ? Mais c est ma signature. » Quand il le rencontre, Ray peaufine son art dans l alcool depuis près de dix ans et Marianne subvient aux besoins du ménage. Douglas va changer leur vie. Raymond Carver, Maryann Burk-Carver, Gordon Lish et la poétesse Tess Gallagher qui attend son heure en coulisses... Ciseaux raconte leur histoire : dans l Amérique des années soixante à quatre-vingt, l accomplissement de deux hommes en proie à une dépendance réciproque, un écrivain et son éditeur qui coupe ses textes au point de les dénaturer.

 

41SFwWX6vyL. SY445En attendant que les beaux jours reviennent ¤ Cécile Harel

5 septembre 2013

Tour à tour mélancolique et lumineux, violent et tendre, En attendant que les beaux jours reviennent nous livre le portrait d'une femme à la recherche d'elle-même, des siens et de l'amour. Sa lutte pour sauver son frère de la folie, les rendez-vous manqués avec son père, la mort de sa mère, sa relation fusionnelle avec son mari, toutes ces heures de la vie d une femme sont évoquées avec grâce, émotion, humour dans un roman poignant, pudique et d 'autant plus bouleversant.

 

 

 

+ de sorties en format de poche

 

 

Voir les commentaires

2013-08-28T09:31:00+02:00

Une vie d'escargot

Publié par MyaRosa

Une vie d'escargot

Anne Cortey & Janik Coat

41BM3YCBhKL._SX342_.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : solitude, hiver, voyage, rêve, courage

Edition / Collection : Autrement jeunesse / Fil rouge

Date de parution : 21 août 2013

Nombre de pages : 32

Prix : 5,20€

Dès 4 ans

 

L'histoire :

Andreï vit seul dans un pays très grand, très froid et un peu vide aussi. Mais le soir, bien au chaud dans sa maison d'escargot, Andreï rêve...

 

monavis

 

 Voilà mon petit coup de coeur - album - de la rentrée. Ce livre a été publié pour la première fois en 2008, coeur.gifet il est maintenant disponible à petit prix dans la toute nouvelle collection Fil Rouge des éditions Autrement, une bonne occasion de la (re)découvrir. C'est l'histoire d'un petit escargot qui vit seul photo-109-.JPGau coeur de la toundra. Autour de lui, tout est désert et froid. Les oiseaux passent mais ne s'arrêtent pas. La neige étend son grand manteau blanc, on n'entend aucun bruit, il n'y a personne, et lorsque la nuit tombe, le paysage disparaît... Andreï fait ses provisions, se réfugie dans sa maison d'escargot avec une bonne tisane et sa petite guirlande de lumières clignotantes et rêve à d'autres paysages, d'autres couleurs, d'autres odeurs. Il imagine des cerisiers, des rivières, et des vallées ensoleillées, mais lorsqu'il se réveille, rien n'a changé. Il est toujours aussi seul... Alors Andreï va prendre son courage à deux mains - si je puis dire - faire ses valises et partir visiter le monde. Il en rêve depuis toujours, et pourtant, il est tout de même un peu triste...

 

 J'ai adoré cette histoire ! Les mots sont tendres, les illustrations adorables photo-110-.JPGet l'histoire est très touchante. On ressent vraiment la solitude d'Andreï, le calme de la toundra. On admire son courage et on est de tout coeur avec lui lorsqu'il décide de partir en voyage. Il est aussi question de peur et d'appréhension face à l'inconnu. On est toujours un peu effrayé par ce que l'on ne connait pas et triste de quitter ce que l'on connait. C'est une très belle histoire qui m'a beaucoup émue et j'ai trouvé ce petit escargot, qui pourrait aussi être un enfant ou un adulte, terriblement attachant. Bien plus qu'une histoire d'escargots, on peut y voir aussi l'histoire de beaucoup d'émigrés qui quittent leur pays natal à la recherche d'un ailleurs, d'un endroit meilleur. C'est un très bel album.

 

En quelques mots :

Une jolie et tendre histoire qui nous fait suivre le quotidien d'un petit escargot qui vit, seul, au milieu de nulle part et qui décide un jour de prendre son destin en main et de partir vivre ailleurs. Entre excitation, espoir et appréhension, notre petit escargot s'en va vers une autre vie. C'est un très bel album, plein d'émotions et de douceur. A découvrir absolument !


Voir les commentaires

2013-08-27T22:17:00+02:00

Une Histoire d'hommes (Zep)

Publié par MyaRosa

Une Histoire d'hommes

Zep

LH25_actu_ZEP_livre.jpg

Catégorie(s) : Bande-dessinée (public ados / adulte)

Edition / Collection : Rue de Sèvres

Date de parution : 11 septembre 2013

Nombre de pages : 64

Prix : 18€

 

L'histoire :

Après s'être séparés plusieurs années auparavant, une bande de copains et membres d'un groupe de rock se retrouvent chez l'un d'eux, Sandro. Certains ont réussi, d'autres moins. Au détour de flash-back sur les concerts, la drogue, les amours passagères, ils comprennent les événements mal perçus à l'époque et découvrent que quelque chose de plus fort que la musique unit certains d'entre eux.


 

monavis

 

 En ce moment, je suis plongée dans plusieurs de romans de la rentrée littéraire, et j'avais envie de changer un peu de registre entre deux lectures. Je me suis donc intéressée aux autres sorties du moment, et celle-ci m'a particulièrement attirée. Il faut dire, que l'auteur n'est plus à présenter. Zep a eu un succès fou avec les aventures de Titeuf et soyons honnêtes, personne ne l'attendait dans un autre registre que l'humour. J'étais donc à la fois sceptique et curieuse en me plongeant dans cette BD et du coup, c'est une très belle surprise !

 

 Dans cette BD, nous suivons les membres d'un ancien groupe de rock qui se retrouvent des années après leur séparation, chez l'un d'entre eux, le seul à avoir percé dans le métier. Souvenirs, flash-back, sexe, drogue et musique sont de la partie. Entre humour et émotions, Zep dresse le portrait de chacun des membres c84b87a4a02f22a913ad33c1cbe27eeb.jpgque nous apprenons à connaître et à aimer en seulement quelques pages. Le chanteur et leader du groupe, celui qui est devenu célèbre, et l'ancien guitariste sont au coeur de l'histoire. Il y a beaucoup de tension entre eux. On sent que beaucoup de secrets, de rancoeur et de non-dits sont à l'origine de la séparation du groupe et Zep nous les délivre peu à peu. Il y a des points obscurs, des zones d'ombres qui se dévoilent petit à petit et l'amertume laisse finalement place à la rédemption. Les personnages partagent leurs souvenirs et font le bilan de leur vie d'adulte. Ils s'interrogent sur leurs rêves, leurs projets tombés à l'eau et leurs aspirations présentes. Ils se sont quittés adolescents et se retrouvent adultes. Certains n'ont pas encore sauté le pas et continuent à vivre dans le passé et la rancoeur alors que d'autres avancent...

 

 J'ai beaucoup aimé les illustrations aux tons froids et le fait que les images ne respectent pas les cadres, débordent, et que les contours soient flous. C'est à l'image de l'histoire et de l'ambiance du livre. Passé et présent se mêlent, se succèdent sans transition nette et précise ce qui créé une atmosphère toute particulière. Le texte n'est pas en reste avec ses répliques chocs. Il y a de nombreux thèmes qui sont abordés (l'amour, l'amitié, la paternité, le deuil, la sexualité, le passage de l'adolescence à l'âge adulte,la culpabilité...), beaucoup de justesse et de sincérité et une sensibilité que je ne m'attendais pas à trouver dans une bande-dessinée de Zep. Vraiment, c'est une très belle surprise. Zep a utilisé son amour de la musique et ses connaissances en la matière pour nous délivrer une histoire crédible et émouvante, entre désillusion et optimisme, qui pourrait être celle de nombreux groupes de rock. On a vraiment l'impression de suivre une bande de copains, d'entrer dans leur intimité. C'est fort, authentique et très touchant. Ce livre aborde des thèmes tristes et graves mais l'humour et le franc parler des personnages rendent l'atmosphère plus légère. Malgré la tristesse de certaines événements et le côté nostalgique de l'histoire, ce n'est pas un livre qui vous plombe le moral. Il y a même beaucoup d'optimisme, je trouve. Il n'y a vraiment rien à redire sur la construction de ce récit et je trouve la fin parfaite. Quelle belle découverte que ce livre qui m'a touchée alors que je ne m'y attendais pas... Vraiment, je vous le conseille !

 

photo-108-.JPG- Il est mort.

- Je suis désolé

- Il n'a jamais beaucoup vécu. Je ne suis pas sûr qu'il ait fait la différence...

 

 

 

 

 

 

 

 

En quelques mots :

Zep change de registre et c'est un pari gagné haut la main ! J'ai été agréablement surprise et émue par cette bande-dessinée que je recommande chaudement. Sexe, drogue et rock'n'roll, oui, mais pas que ! Il nous livre un récit touchant, juste et empreint d'une grande sensibilité.

 

Voir les commentaires

2013-08-27T15:55:00+02:00

Lili se brosse les dents

Publié par MyaRosa

Lili se brosse les dents

(Lili borster taender)

Kim Fupz Aakeson & Siri Melchior

couv45380835.gif.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : quotidien - bêtises - grandir

Edition / Collection : Gulf Stream / Les petits albums

Date de parution : février 2013

Nombre de pages : 32

Prix : 8,50€

 

L'histoire :

Lili est grande.

Lili sait se brosser les dents toute seule dans la salle de bain.

 

monavis.jpg

 

 Voilà une petite série d'albums que j'avais très envie de découvrir depuis sa sortie en début d'année, et je ne suis pas déçue. Traduite du danois, cette petite série nous propose de suivre Lili, une petite fille espiègle photo-107-.JPGet malicieuse, dans son quotidien. Elle fait beaucoup de bêtises et est toujours accompagnée de son fidèle compagnon, un petit chien attachant. C'est une série drôle et pleine de vie et je suis totalement conquise par les illustrations que je trouve adorables !

 

 Dans cet album, on apprend que Lili sait se brosser les dents toute seule et elle nous en fait une brillante démonstration. La petite fille a bien retenu ce qu'il fallait faire, mais elle a une manière bien à elle d'appliquer à la lettre les instructions de ses parents. Sous les regards ébahis de son chien et de ses lecteurs, Lili fait un véritable relooking de la salle de bains... Un peu d'eau par-ci, beaucoup de dentifrice par-là, je pense que ses parents auront une jolie surprise en entrant dans la pièce. Ce n'est pas forcément l'exemple à suivre, mais ça fait bien rire les petits.

 

 Les illustrations sont superbes, les traits sont assez enfantins et les images grossièrement colorées, ce qui ajoute au côté candide et malicieux de l'histoire. C'est pétillant et plein de vie ! On adore et on en redemande ! Ca tombe bien puisqu'un autre titre est disponible (Lili se met en colère) et deux autres sortiront cet automne (Lili aime manger & Lili adore les cadeaux). Une chose est sûre, je serai au rendez-vous pour découvrir les nouvelles bêtises de la petite Lili que j'adore déjà !

 

photo-106-.JPG

En quelques mots :

Une série à ne pas manquer. Pétillante et malicieuse, la petite Lili nous entraîne dans son quotidien drôle et fantasque. Des histoires amusantes et de très belles illustrations. Adorable !


Voir les commentaires

2013-08-27T14:50:00+02:00

Ici, c'est chez moi (Jérôme Ruillier)

Publié par MyaRosa

Ici, c'est chez moi

Jérôme Ruillier

47947753.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : intrus - partage - amitié - solitude

Edition / Collection : Autrement jeunesse / Fil rouge

Date de parution : 21 août 2013

Nombre de pages : 32

Prix : 5,20€

Dès 3 ans

 

L'histoire :

L'enfant a tracé un trait à la craie. Et derrière ce trait, c'est chez lui ! Mais le lapin, l'escargot, la feuille d'arbre et les nuages se moquent bien des frontières...

 

monavis2

 

 Je viens de faire une bien jolie découverte avec ce petit livre et cette collection nommée "Fil rouge", proposée par les éditions Autrement. Dans ce petit album, très peu de mots, juste quelques phrases et des illustrations très fortes pour parler de solitude, d'ouverture à l'autre et d'amitié.

 

 Un petit garçon dont on ne saura pas le nom trace un trait à la craie blanche. Il délimite son territoire et ne veut que personne franchisse les limites qu'il vient de tracer. Mais la nature n'a que faire des frontières... Les animaux, les feuilles et les nuages sont partout chez eux et ça agace prodigieusement notre petit bonhomme. Jusqu'au jour ou un autre petit garçon se retrouve face au trait et, lui qui connait certainement les règles de vie en société, fait demi-tour et s'en va... Le premier petit garçon reste seul et perplexe. Est-ce vraiment une bonne chose de s'enfermer avec des lignes et de ne laisser rentrer personne chez soi ?

 

 Sans grand discours moralisateur et avec beaucoup de tact, Jérôme Ruillier nous invite à la réflexion. C'est un album court avec très peu de texte qui réussit pourtant à frapper fort et à marquer le lecteur. Comme souvent dans la littérature de jeunesse, petits et grands n'en feront pas la même lecture, et c'est tant mieux !

 

En quelques mots :

Une très belle découverte ! Jérôme Ruillier arrive, grâce à cet album au graphisme fort, à soulever des questions existentielles importantes et pertinentes et nous livre une histoire émouvante qui dit beaucoup de choses sans grand discours.


Voir les commentaires

2013-08-27T04:00:00+02:00

T'choupi mange à la cantine

Publié par MyaRosa

T'choupi mange à la cantine

Thierry Courtin

couv14617476.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : école - cantine - repas - amitié

Edition / Collection : Nathan / T'choupi l'ami des petits

Date de parution : 14 août 2013

Nombre de pages : 24

Prix : 5,70€

Dès 2 ans

 

L'histoire :

C’est l’heure de manger : T’choupi et Pilou courent à la cantine mais… T’choupi fait la tête, il y a des poivrons en entrée : beurk ! Pilou, lui, déteste les haricots verts. Heureusement, pour le dessert, les deux copains sont contents : miam, des yaourts à la fraise !

 


monavis

 

 La rentrée des classes approche à grand pas et les enfants ne réagissent pas tous de la même manière. Certains préfèrent ne pas y penser pour profiter pleinement des derniers jours de vacances, d'autres ne connaissent pas encore, certains sont impatients de retrouver les copains, d'autres tristes de voir l'été se terminer, et il y en a beaucoup qui sont certainement un peu angoissés par l'inconnu et par les repas à la cantine. Heureusement, T'choupi, l'ami des petits, est toujours là pour les rassurer. Il vit les mêmes choses qu'eux, a souvent les mêmes peurs et sait, comme personne, les rassurer.

 

 Dans ce nouvel album, T'choupi va manger à la cantine avec ses copains. Il se lave les mains et est impatient de manger car il a très faim. Il s'installe à côté de son copain, Pilou, et met sa serviette tout seul, comme un grand ! En entrée, il y a des poivrons. T'choupi n'aime pas ça ! Encouragé par la maîtresse et par Pilou, il goûte quand même un petit morceau. Heureusement, la suite s'annonce bien puisque c'est le plat préféré de T'choupi qui est au menu : poulet et haricots verts. Cette fois, c'est Pilou qui est déçu. Il n'aime pas ça ! Le dessert vient finalement réjouir tout le monde et nos deux amis s'en vont jouer dans la cour.

 

 Une fois encore, les plus petits pourront s'identifier au personnage principal et se retrouver dans cette situation un peu stressante que peut être le repas à la cantine. Les enfants ont tous des goûts différents et n'aiment pas trop goûter ce qu'ils ne connaissent pas. Voilà un bon moyen de les rassurer et de les accompagner dans cette nouvelle étape s'ils mangent à la cantine pour la première fois. Mon petit bonhomme adore et me réclame cette histoire très souvent.

 

photo-103-.JPG

 

En quelques mots :

Encore un sans faute pour T'choupi ; mon fils a adoré ! Voilà une petite histoire pour les petits qui devraient les rassurer avant la rentrée des classes et les premiers repas à la cantine.


Voir les commentaires

2013-08-26T12:30:00+02:00

Mes idées lecture #12

Publié par MyaRosa

mesidéeslecture2

 

Dans ma wish list

 

couv19385132.jpgQui a tué Herman Hendersen ? de Rebecca Promitzer

Béatrice, qui vit à Elbow, une petite ville des Etats - Unis où il pleut sans cesse, rêve de partir au soleil ! Aussi décide - t - elle de participer à un concours de photos dont le premier prix est un voyage en Floride. Pour qu'elle puisse faire la photo qui lui permettrait de remporter le concours, son vieux copain, Sam, l'entraîne dans une vieille maison abandonnée. Mais, une fois sur les lieux, ils découvrent un cadavre.
Borgne ! Tout excités, les deux amis se lancent dans une enquête, avec l'aide d'autres enfants. Jusqu'au jour où ils se retrouvent en possession d'un sac contenant les intestins du mystérieux cadavre... Les voilà entraînés dans une bien sombre affaire.

 

51CKX456YAL._SY445_.jpgCocaïne et tralala de Kerry Grenwood

Au cœur des Années folles, Phryne Fisher, jeune aristocrate anglaise au caractère bien trempé, n'en fait qu'à sa tête ! Intrépide, exubérante et d'une élégance sans égale, cette "garçonne" ne craint qu'une chose : l'ennui. Aussi, quand on lui propose de partir en Australie à la recherche d'une riche héritière menacée, y voit-elle l'occasion inespérée de fuir les fastidieuses soirées londoniennes. Sans une hésitation, la voilà en route, mais dès sa descente de bateau l'attendent faiseurs d'anges, trafiquants de drogue et communistes exaltés... Toute l'aventure et le danger dont elle rêvait ! De cocktails chic en courses-poursuites haletantes, Phryne Fisher mènera sa première enquête tambour battant, pour le plus grand péril des bandits et des cœurs.

 

41WI4NvK5lL._SY445_.jpgEnvoûtée de Megan Abbott

Marion Seeley est abandonnée par son mari médecin à Phoenix, Arizona. Dans la clinique où elle trouve un travail comme secrétaire, elle se lie d amitié avec Louise, une infirmière délurée et sa colocataire, Ginny, une blonde tuberculeuse. Très vite, Marion, toute réservée et sainte-nitouche qu elle paraît, est entraînée par la vie exubérante de ses deux amies qui arrondissent leurs fins de mois en organisant de folles soirées avec les notables de la ville. Lors de l une d elles, Marion fait la connaissance de Joe Lanigan, un homme politique local, séducteur, truand sur les bords, et habitué des lieux. Envoûtée par son charme viril et fougueux, Marion perd la raison, découvre le sexe illicite « ce qui ne se fait pas » et sombre dans les affres de la jalousie... Cette histoire est tirée d un fait divers qui a défrayé la chronique dans les années trente : un agent de la gare de Los Angeles trouve les corps découpés de jeunes femmes dans deux malles de voyage.

 

7photo5.jpgChicago Blues de Corinne Albaut

Un amour d'enfance par-delà l'Atlantique Clara a six ans. Elle est amoureuse de François, mais un beau jour, les parents du garçon émigrent aux Etats-Unis et Clara reste seule dans son petit village de Franche-Comté. à Noël, elle reçoit une carte postale : François lui promet de revenir la demander en mariage lorsqu’il sera un homme. Une carte qui l’accompagnera toujours, dans sa boîte à trésors. Clara grandit, affonte l’adolescence. Après avoir revu François, de retour en France pour des vacances, elle n’a plus qu’une obsession : l’Amérique... Sa fascination la mène à suivre des études d’anglais, à jouer des blues, des rocks. C’est au conservatoire de musique qu’elle rencontre Brice. Lui fera-t-il oublier François ? Adulte, elle réalise enfin son rêve : voir les gratte-ciels de Chicago.

 

41E-1qnpoaL._SY445_.jpgLe Manoir de Tyneford de Natasha Solomons

Au printemps 1938, l'Autriche n'est plus un havre de paix pour les juifs. Elise Landau, jeune fille de la bourgeoisie viennoise, est contrainte à l'exil. Elle ne sait rien de l'Angleterre, si ce n'est qu'elle ne s'y plaira pas. Tandis que sa famille attend un improbable visa pour l'Amérique, elle devient domestique dans une grande propriété du Dorset, c'est elle désormais qui polit l'argenterie et sert à table. Au début, tout lui paraît étranger. Elle se fait discrète, dissimule les perles de sa mère sous son uniforme, tait l'humiliation du racisme, du déclassement, l'inquiétude pour les siens et ne parle pas du manuscrit que son père, écrivain de renom, a caché dans son alto. Mais la guerre gronde, le monde change et Elise l'insouciante est forcée de changer à son tour. Elle s'attache aux lieux, s'ouvre aux autres, se fait aimer et provoque même un scandale en dansant avec le fils du maître des lieux lors d'une soirée inoubliable au manoir. Il y a quelque chose d'enchanteur à Tyneford. Elise y apprendra qu'on peut vivre plus d'une vie et que l'on peut aimer plus d'une fois. "Une ode à un monde disparu, profondément touchante et délicieusement romantique."The Times

 

Dans ma PAL

 

9782809812367_1_75.jpgLe Pays du nuage blanc de Sarah Lark (à paraitre le 28 août 2013)

«Église anglicane de Christchurch (Nouvelle-Zélande) recherche jeunes femmes honorables pour contracter mariage avec messieurs de notre paroisse bénéficiant tous d'une réputation irréprochable.» Londres, 1852. Hélène, préceptrice, décide de répondre à cette annonce et de tenter l'aventure. Sur le bateau qui la mène au Pays du nuage blanc, elle fait la connaissance de Gwyneira, une aristocrate désargentée promise à l'héritier d'un magnat de la laine. Ni l'une ni l'autre ne connaissent leur futur époux. Une nouvelle vie - pleine d'imprévus - commence pour les deux jeunes femmes, qu'une amitié indéfectible lie désormais... Dans une atmosphère évoquant La Leçon de piano, le film de Jane Campion, cette saga portée par un puissant souffle romanesque révèle le talent d'un nouvel auteur, dans la grande tradition de Colleen McCullough et de Tamara McKinley.

 

enfants-du-roi.jpgLes Enfants du roi de Sonya Hartnett

Au début de la Deuxième Guerre mondiale, Cecily et Jeremy Lockwood sont envoyés à la campagne pour échapper aux bombardements qui menacent Londres, et trouvent refuge à Heron Hall, le domaine de leur oncle Peregrine. L'arrivée inattendue de May Bright, jeune évacuée de dix ans que les Lockwood recueillent au domaine, va bouleverser le quotidien de la famille. La fillette, intrépide et indépendante, ne se montre en effet pas aussi docile que prévu et va mener Cecily jusqu'aux ruines d'un château auquel est attachée une légende terrifiante. Un château où elles vont également faire une étrange rencontre, qui marque leur entrée dans un monde chimérique où passé et présent ne font qu'un...
Mi-roman d'apprentissage, mi-histoire de fantômes, un texte inoubliable dont les héros sortent grandis, plus forts et plus sages.

 

51z9yLvf37L._SY445_.jpgSpiridons de Camille von Rosenchild (à paraître le 3 octobre 2013)

A dix-huit ans, sans parents, ni diplôme, ni argent, Victor choisit sur un coup de tête de partir s’installer à Moscou. Le jeune homme, qui durant son enfance a appris le russe auprès d’un vieil émigré soviétique, voudrait vivre là-bas une aventure teintée de bohème. Hélas, sitôt arrivé dans ce pays où la violence du climat est l’égale de celle des hommes, il échappe de peu aux mains meurtrières d’une petite brute mafieuse. Comme il erre dans la ville sans papiers, son salut lui vient d’une rencontre avec Olga, vieille Tzigane énigmatique qui le sauve de la rue en lui proposant de l’héberger. Mais rien n’est gratuit : en échange du gîte, Victor devra s’acquitter chez elle d’un fastidieux travail de classement d’archives. Ainsi s’engage une cohabitation étrange entre le jeune homme et sa logeuse, cette drôle de femme qui parle toute seule, oblige son hôte à déchiffrer des documents mystérieux, lui interdit l’accès à certaines pièces, et meurt brutalement, une nuit de janvier, en lui laissant son encombrant cadavre sur les bras. Cette nuit-là, écoeuré par la tournure sinistre que prend son existence, Victor ne voit d’autre solution que de rentrer en France… Or, en fouillant les pièces interdites, il découvre avec stupeur cinq locataires. Ils s’appellent Ferdinand, Soledad, Piotr, Anatoli Gueorguevitch et Viviane, et ne semblent pas décidés à le laisser partir. Et lorsque Victor les menace du poing, il ne parvient qu’à déclencher leur hilarité. A-t-on seulement peur de mourir ou d’avoir mal quand on est déjà mort ? Tels sont les Spiridons, ces âmes défuntes aux allures de vivants. Nul ne sait pourquoi ils reviennent sur Terre, mais ce qui est sûr, c’est qu’il y a toujours une raison.

 

couv10200183.jpgTimeville de Tim Sliders

2012. David Cartier, grand chef étoilé, parcourt le monde pour ouvrir ses restaurants. Anna, sa femme – mais plus pour longtemps, David est venu signer les papiers du divorce – élève leur ado, Agathe, et leur petit garçon, Tom. David est resté dormir à la maison – sur le canapé – avant de repartir le lendemain pour New York. Lorsqu'il se réveille au matin, il ne reconnaît plus le décor de la maison et ne trouve plus son téléphone portable. Agathe, elle, ne comprend pas pourquoi elle porte un immonde tee-shirt sur lequel est écrit Duran Duran. Quant au petit Tom, il se demande pourquoi la TV n'a que trois chaînes. La petite famille a tout bonnement voyagé dans le temps et va devoir cohabiter à nouveau pour une durée indéterminée... au tout début des années 80.

 

couv14603012.jpgFace à eux de Jason Mott (à paraître le 4 septembre 2013)

Arcadia, petite ville du sud des Etats-Unis, perdue au milieu des champs de blé et de soja. Là, comme partout ailleurs dans le monde, un phénomène incompréhensible, inconcevable, se produit : des morts réapparaissent parmi les vivants. Ils ont le même âge qu'au jour de leur mort, et aucun souvenir de leur passage dans l'au-delà. En ouvrant sa porte, Harold, quatre-vingts ans, découvre devant lui la silhouette menue d'un petit garçon : celle de son fils Jacob, mort en 1966. Il a beau savoir que partout sur la planète le même phénomène inconcevable se produit, Harold a soudain l'impression que tout ce qu'il croyait sûr et intangible dans le monde vient de s'écrouler aux pieds de ce petit garçon au sourire bouleversant, et dont la mort, cinquante ans plus tôt, a manqué emporter sa raison. Et même s'il ne sait pas qui est vraiment l'enfant qui lui fait face, il sait qu'il n'aura pas la force de refuser cette seconde chance. Et qu'il fera tout pour protéger son fils. Le protéger comme il n'a pas su le faire autrefois. Alors que le gouvernement tente, entre brutalité et aveu d'impuissance, d'endiguer le phénomène, et qu'une partie de la population exprime violemment son rejet, ceux qui font face au retour d'un être chef se retrouvent confrontés aux mêmes questions : les Revenants sont-ils vraiment les mêmes qu'autrefois ? Et pourquoi sont-ils revenus ?

 

J'ai lu et aimé

 

couv47100250.jpgLe Confident de Hélène Grémillon (ma chronique)

Au milieu des mots de condoléances qu’elle reçoit à la mort de sa mère, Camille découvre une étrange lettre envoyée par un expéditeur inconnu. Elle croit à une erreur mais, les semaines suivantes, une nouvelle lettre arrive, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend que cette correspondance recèle un terrible secret qui la concerne. Machination diabolique sur fond de Seconde Guerre mondiale, ce roman mêle récit historique et suspens psyhologique dans un scénario implacable.

 

 

couv31254686.jpgArrête de mourir de Irène Cohen-Janca (ma chronique)

Samuel voudrait seulement profiter de ses dix-sept ans, être amoureux, insouciant...
Mais la vie en a décidé autrement et il doit affronter le regard de sa mère qui vacille et se perd. Comment vivre avec une mère qu'on ne reconnaît plus ?

 

 

 

 

 

couv37491238.jpgBelphegor de Arthur Bernède

Un mystérieux fantôme hante le musée du Louvre. Un gardien est assassiné, le personnel est en émoi. Le commissaire Chantecoq, aidé de sa fille, la charmante Colette, doit débrouiller cette affaire, assisté par Jacques Bellegarde, jeune et beau reporter au Petit Parisien. Ils vont tenter de découvrir qui se cache derrière Belphégor, à moins qu'il ne s'agisse véritablement d'un fantôme...

> un roman que j'ai dévoré et adoré. Lu pendant mes années collège.

 

couv37242448.jpgBlood Magic de Tessa Graton (ma chronique)

Le père de Silla a-t-il tué sa mère dans un accès de folie ? La jeune fille n’en croit rien. Un jour, un mystérieux personnage lui apprend que celui-ci avait des pouvoirs magiques et lui remet un recueil de sortilège écrit de sa main. Espérant en savoir plus en lisant le livre, Silla découvre l’existence de Joséphine, une sorcière maléfique liée à l’histoire de son père et apprend qu’elle a, elle aussi, des prédispositions à la magie. Au contact de Silla, le passé de Nick refait inexorablement surface. Les deux adolescents se retrouvent liés par la Magie du Sang. Ensemble, ils vont apprendre à se connaître, à utiliser leurs dons et découvrir ce qui est arrivé à leurs parents. Le récit alterne les points de vue de Nick, de Silla et celui de la sorcière.

 

couv9744975.gif.jpgJe veux grandir de Tony Ross (ma chronique)

"Il est temps que je grandisse", se dit la petite princesse. Mais que faut-il faire pour cela ? La petite princesse mêne l'enquête auprès des grandes personnes qui habitent le château.

 

 

 

 

+ d'idées lecture

Voir les commentaires

2013-08-25T04:22:00+02:00

T'choupi : Vive l'école !

Publié par MyaRosa

T'choupi : Vive l'école !

Thierry Courtin

9782092542910.JPG

Catégorie(s) : Album jeunesse - Livre-puzzle

Edition / Collection : Nathan / T'choupi

Date de parution : 27 juin 2013

Nombre de pages : 12

Prix : 11,90€

Dès 3 ans

 

Présentation de l'éditeur :

Suis T'choupi et amuse-toi à assembler 5 puzzles de 16 pièces !

 

monavis

 

 Il y a quelques mois, je vous ai présenté un livre-puzzle T'choupi que je trouvais très réussi, et les éditions Nathan ont eu la bonne idée d'en sortir un nouveau, sur le thème de l'école, cette fois. Ca tombe très bien puisque mon petit garçon rentre à l'école en septembre. Déjà... Un grand moment pour nous et pour lui. J'avais donc très envie de lui faire découvrir l'école et de lui expliquer ce qu'il va y faire avec des ouvrages sur ce thème et comme T'choupi est un personnage qu'il aime beaucoup et dont il suit les aventures avec assiduité, on ne pouvait pas passer à côté de ce livre-puzzle. Encore une fois, c'est un sans faute pour T'choupi ! Mon petit garçon a beaucoup aimé les illustrations. Il est encore un peu petit pour les puzzles de 16 pièces (il n'a que deux ans et demi), mais je pense que d'ici peu de temps, il pourra les faire tout seul sans trop de difficulté. Les pièces sont un peu difficiles à enlever et à remettre les premières fois, mais au bout de quelques utilisations, ça fonctionne très bien.

 

 Sur chaque double-page, un puzzle de 16 pièces qui représente un moment clé de la journée à l'école (les activités, la maîtresse qui raconte une histoire, la cantine, la sieste, et l'heure des parents) avec une ou deux petites phrases pour expliquer et une petite question d'observation à laquelle l'enfant doit répondre ("Combien vois-tu de carottes sur le mur ?" "De quelle couleur est le pull de T'choupi ?" "Vois-tu Doudou ? Montre-le !"). C'est tout simple mais bien adapté aux tout-petits et ça leur plait beaucoup. T'choupi est un petit personnage qui les rassure, qui vit les mêmes choses qu'eux et auquel ils peuvent s'identifier facilement.

 

photo-81-.JPG

photo-82-.JPG

 

En quelques mots :

Un livre-puzzle très sympa qui plaira, à coup sûr, aux fans de T'choupi. Idéal pour les enfants qui sont déjà ou vont rentrer à l'école maternelle.



Voir les commentaires

2013-08-23T14:06:00+02:00

Le Marchand de souvenirs (Ghislaine Biondi)

Publié par MyaRosa

Le Marchand de souvenirs

Ghislaine Biondi

GFK.jpg

Catégorie(s) : Roman jeunesse - Fantastique

Editions / Collection : Oskar éditeur

Date de parution : 22 avril 2013

Nombre de pages : 59

Prix : 6,95€

 

L'histoire :

Un magasin de souvenirs vient d'ouvrir à deux pas de chez Antoine. Mais chez ce marchand-là, on ne trouve pas les souvenirs habituels, T-shirts, tours Eiffel et autres boules à neige. Ici, on trouve des souvenirs de moments que l'on n'a pas vécus. Alors Antoine s'achète des souvenirs de vacances à la plage : il en rêve, et sa mère ne veut jamais l'y emmener. Dans ces souvenirs, il retrouve même son papa qu'il ne connaît pas. Et qui sait ce qui attend celui qui arrive à rêver sa vie...

 

monavis

 

 Il y a quelques mois, j'ai découvert Ghislaine Biondi avec un joli roman illustré : "Les Chats de Mia". J'avais beaucoup aimé la plume de cet auteur et j'avais bien envie de me laisser tenter par ses autres romans. C'est celui-ci que j'ai choisi. C'est un tout petit roman, sans illustration, qui raconte l'histoire d'Antoine, un jeune garçon qui vit seul avec sa mère et va vivre une drôle d'aventure. Près de chez lui, une boutique de souvenirs ouvre ses portes, mais ce n'est pas une boutique comme les autres. Le propriétaire ne vend pas de bric à brac,  mais des objets qui, lorsque vous les avez dans les mains, vous offrent les souvenirs qu'il vous manque. Des souvenirs de choses que vous n'avez pas vécues... Tout naturellement, Antoine choisit des souvenirs de vacances à la mer, ces vacances dont il rêve depuis toujours. Bientôt il sent le sable sous ses doigts, il entend le bruit des vagues et se souvient des chateaux de sable...  Que se passerait-il s'il demandait des souvenirs de son père ?

 

 En ouvrant ce livre, je m'attendais à quelque chose d'assez sombre. Je pensais que ces faux souvenirs allaient avoir des conséquences désastreuses sur la vie d'Antoine, que ça allait l'entraîner dans une sorte de spirale infernale et qu'il aurait à payer très, très cher ou serait peut être même prisonnier de cette autre vie qu'il n'a pourtant pas vécue. Finalement, ce n'est rien de tout ça. Cette histoire de marchand de souvenirs est surtout l'occasion d'aborder des sujets importants : la vie de famille, l'absence du père, les familles recomposées, etc... Loin d'être une histoire effrayante, c'est plutôt une histoire pleine d'espoir et d'optimisme qui nous montre que le bonheur est partout et pas toujours là où on l'attendait... C'est un très joli petit roman, pas trop long, qui devrait beaucoup plaire aux jeunes lecteurs ou aux enfants qui ne lisent pas beaucoup car il se lit rapidement et ne fait qu'une soixantaine de pages. Un joli conte, entre rêve et réalité.

 

En quelques mots :

Loin d'être une histoire fantastique et effrayante comme je l'avais imaginé, Le Marchand de souvenirs est en fait un court roman plein d'espoir et d'optimisme qui nous invite à croire au bonheur et aux secondes chances.


Voir les commentaires

2013-08-21T22:00:00+02:00

Les Disparus de Mapleton (Tom Perrotta)

Publié par MyaRosa

Les Disparus de Mapleton

(The Leftovers)

de Tom Perrotta

9782265096424_1_75.jpg

Catégorie(s) : Littérature contemporaine américaine

Edition / Collection : Fleuve Noir

Date de parution : 22 août 2013

Nombre de pages : 429

Prix : 20,90€

 

L'histoire :

Que feriez-vous si certains de vos proches, de vos amis, de vos voisins, disparaissaient en une fraction de seconde ? Sans aucune explication ? Pourriez-vous continuer à vivre comme si de rien n'était ? C'est la question que se posent les habitants de Mapleton.

Même s'ils n'ont pas été touchés directement, Kevin, le nouveau maire, sa femme Laurie et leurs deux enfants, Tom et Jill, se débattent pour retrouver un sens à leur vie. Laurie part rejoindre une secte de "pénitents", Tom un groupe d'illuminés hippies, et Jill, autrefois lycéenne modèle, se livre à tous les excès. Peut-on faire son deuil quand l'autre disparaît sans raison ?

Une chronique décapante et émouvante, un portrait sans concession mais humaniste de gens ordinaires dépassés par un extraordinaire bouleversement.

 

monavis2

 

 Les Disparus de Mapleton fait partie des romans de la rentrée littéraire 2013 que j'attendais avec beaucoup d'impatience. Tom Perrotta a, selon les journalistes, "l'art de chroniquer la vie des banlieues américaines". Il l'a prouvé dans plusieurs romans, dont certains ont été adaptés au cinéma, et une adaptation en série TV est même en cours d'écriture pour celui-ci. Si vous avez lu le synopsis, vous savez de quoi il est question dans ce livre. Dans la banlieue de Mapleton, des gens disparaissent tous le même jour, sans aucune explication. Parents, amis et proches sont dévastés et réagissent tous de manière différente à ce terrible drame. Certains décident de changer totalement de vie, d'autres passent leurs journées noyés dans les abimes du souvenir tandis que d'autres se laissent entrainer dans des communautés un peu louches. Nous suivons principalement une famille qui n'est pourtant pas touchée de près par le drame mais dont l'existence va être bouleversée à jamais...

 

 Le but de ce roman n'est pas de nous fournir des explications sur les raisons de ces mystérieuses disparitions, mais de nous parler de ceux qui restent. Comment survivre à un si terrible drame ? Comment jh.jpgfaire son deuil et se reconstruire quand on n'a aucune explication logique à laquelle se raccrocher ? J'avais bien compris qu'il serait question de cela, et pourtant, je crois que j'attendais quand même quelques réponses et du coup, je suis un peu déçue. C'est vrai que Tom Perrotta a beaucoup de talent pour disséquer l'esprit humain et les moeurs actuelles. Les réflexions que ce roman suscitent sont intéressantes et les réponses qu'il apporte sont pertinentes, pourtant, j'ai souvent trouvé que c'était un peu long. En fait, j'ai eu exactement le même sentiment que l'an dernier lorsque j'ai lu, à la même époque, Plan de table de Maggie Shipstead. L'auteur nous livre une vision très juste de l'humanité et du monde actuel avec ses absurdités et ses incohérances, mais je crois que c'est un peu trop contemplatif pour moi. J'ai eu l'impression de lire une succession d'anecdotes, parfois intéressantes, parfois sans grand intérêt et j'ai fini par me lasser d'attendre quelque chose qui ne viendrait pas. J'aurais aimé plus de rebondissements et plus de suspense car la tournure que prennent les événements est logique et attendue.

 

 Il y a tout de même des passages très émouvants. J'ai été touchée par Nora qui a perdu toute sa famille, par Kevin qui voit son existence totalement dévastée lorsque sa femme et son fils choisissent de partir pour une autre vie. Jill est également très touchante et j'ai même réussi à comprendre et à pardonner à Laurie que je détestais pourtant avant même de l'avoir rencontrée. Par contre, j'ai été moins sensible à Tom et à toute cette histoire avec Christine même si j'ai aimé découvrir la façon dont il s'est laissé embrigadé dans cette ignoble secte. Les personnages de Tom Perrotta sont crédibles, vrais, humains. Ce sont juste des gens ordinaires, comme vous et moi, qui ont vécu quelque chose d'extraordinaire qui vient bouleverser toutes leurs convictions. Ils essaient de se reconstruire après cet événement terrible et inexplicable mais sont totalement perdus et désoeuvrés. Ils sont profondément touchants avec leurs rêves, leur peine, leur sensibilité et leurs espoirs.  Il m'a néanmoins manqué un quelque chose pour que j'accroche véritablement, mais ça reste tout de même une lecture que je ne regrette pas. Je suis même impatiente de découvrir la série TV qui devrait être intéressante.

 

En quelques mots :

Tom Perrotta signe ici un roman intéressant qui pose les bonnes questions sur la difficulté de faire son deuil et de se reconstruire lorsque l'autre disparait sans raison. Il dresse le tableau de la société actuelle avec ses faiblesses et ses absurdités et nous dévoile des personnages très touchants. Néanmoins, j'aurais aimé plus de rebondissements et de suspense qui auraient rendu ce roman plus palpitant et moins long.


Voir les commentaires

2013-08-20T22:00:00+02:00

La Servante du Seigneur (Jean-Louis Fournier)

Publié par MyaRosa

La Servante du Seigneur

Jean-Louis Fournier

couv20172615.jpg

Catégorie(s) : Littérature francophone - Roman autobiographique

Edition / Collection : Stock

Date de parution : 21 août 2013

Nombre de pages : 149

Prix : 14€

 

L'histoire :

Ma fille était belle, ma fille était intelligente, ma fille était drôle… Mais elle a rencontré Monseigneur. Il a des bottines qui brillent et des oreilles pointues comme Belzébuth. Il lui a fait rencontrer Jésus. Depuis, ma fille n’est plus la même. Elle veut être sainte. Rose comme un bonbon, bleue comme le ciel.


monavis

 

 J'ai découvert Jean-Louis Fournier il y a quelques années, et j'ai été séduite par son humour et son cynisme qui cachent en fait une grande tendresse et beaucoup d'amour. Ses écrits sont presque toujours inspirés de sa vie réelle voire entièrement autobiographiques. Dans "Où on va, Papa ?", il nous parle de ses deux fils, Mathieu et Thomas, lourdement handicapés. Il emploie des mots très durs qui ont beaucoup choqué, mais qui masquent finalement une profonde douleur et beaucoup d'amour, en dépit de tout. Dans "Veuf", son précédent roman, il aborde avec beaucoup de délicatesse la mort de Sylvie, la femme de sa vie. Dans "Il a jamais tué personne, mon papa", il nous parle de son père, médecin et alcoolique et évoque ses souvenirs d'enfance, tout comme dans "J'irai pas en enfer" qui raconte son éducation catholique. Dans ce nouveau cru, il est également question de sa vie et de la religion puisque Jean-Louis Fournier nous parle de Marie, sa fille, qu'il a eu l'impression de perdre lorsqu'elle s'est mise en couple avec un théologien qui l'a, semble-t-il éloignée de toutes les valeurs et de tout ce qu'elle aimait avant de le connaître.

 

  Plus qu'un roman, c'est en fait une lettre qu'il lui adresse. Il commence par des reproches, des mots durs et finit par nous dévoiler une profonde détresse et le vide laissé par sa fille qu'il aime profondément et dont il est tellement fier. J'ai été émue par ce témoignage et par la carapace de l'auteur que l'on voit se fissurer au fil des pages. La fin est bouleversante et je n'ai pu m'empêcher de verser quelques larmes. C'est un livre, une lettre ouverte qui aborde la complexité des relations père-fille, la douleur de la séparation, la nostalgie et le manque. 

 

En quelques mots :

Jean-Louis Fournier nous livre, une nouvelle fois, un récit autobiographique sincère et émouvant. Sous le voile du cynisme et de l'humour noir, se cachent en réalité une grande douleur et beaucoup d'amour. J'ai été touchée par ce livre et très émue par la fin de l'ouvrage.

 



Voir les commentaires

2013-08-19T04:00:00+02:00

Mes idées lecture #11

Publié par MyaRosa

mesidéeslecture2

 

Dans ma wish list

 

couv25944187.gif.jpgLes Reflets d'argent de Susan Fletcher

Une légende raconte qu’il y a très longtemps un homme, pleurant son amour perdu, entendit sur une plage de l’île de Parla, une voix portée par le vent, ce mot soufflé par la mer : Espère. Il se tourna alors vers le large et vit une silhouette flotter dans la mer déchaînée. Puis disparaître sous l’eau. Le corps, celui d’un homme, se terminait par une queue de poisson. Ce jour-là, sur cette même rive, le jeune Sam Lovegrove découvre le corps d’un inconnu, il s’approche terrorisé, croyant faire face à un cadavre. Puis recule en criant, car l’homme n’est pas mort. Sur l’île, cette apparition bouleverse chacun, tout comme les cheveux noirs et la barbe de cet inconnu, qui réveillent les souvenirs d’un disparu. Tout à coup, les légendes semblent réelles, les hommes semblent réécrire l’histoire de l’île, ramasser ses mythes sur le rivage, leurs espoirs bouillonnant dans les flots comme autant de reflets d’argent sous le vent.

 

l-ange-qui-pleure-megan-hart-9782280278492.gifL'ange qui pleure de Megan Hart

Elle va devoir apprendre à vivre dans un monde qui n’est pas le sien…
« Cours, Sunshine, cours ! Sauve-toi ! » Près d’elle, la voix de sa mère résonne dans la nuit. Tandis qu’autour d’elle, tous les membres de la secte se pressent vers la chapelle. Totalement désorientée par le chaos qui règne dans le Sanctuaire, Sunshine saisit ses trois enfants et se met à courir vers l’extérieur… Depuis qu’elle a trouvé refuge chez son père, dont elle ignorait tout jusqu’à cette nuit tragique où sa mère lui a griffonné une adresse sur un bout de papier avant de lui ordonner de fuir, Sunshine est hantée par la même question : pourquoi sa mère l’a-t-elle chassée de la communauté dans laquelle elle vivait depuis toujours ? Et quand elle découvre à la télévision que les membres de la secte se sont donné la mort, elle a le sentiment que son univers bascule une deuxième fois. Douloureusement consciente qu’elle ne pourra plus jamais retrouver le monde où elle a vécu depuis l’enfance, Sunshine comprend que son seul espoir de retrouver une vie normale pour elle et ses enfants repose entre les mains de son père, et de sa femme, Liesel. Sa seule famille, désormais. Des étrangers…

 

41x1hjSx58L._SY445_.jpgLe Magicien de Brooklyn de Haley Tanner

Issus d'une famille russe immigrée à New York, Vaclav et Lena, neuf ans, ne partent pas avec les mêmes chances dans l'existence. Lena, orpheline, vit chez sa tante prostituée et peine à s'exprimer en anglais, cette deuxième langue qui l'emprisonne. Vaclav, lui, est choyé par des parents qui ont soif d'intégration et poursuivent à la force du poignet le rêve américain. Sa famille accueille la fillette après l'école, Vaclav prend soin d'elle, lui fait ses devoirs et trace les grandes lignes de leur destin qui ne peut être que commun. Devenir un grand magicien et avoir comme assistante la charmante Lena est son plus grand rêve : les enfants répètent tous les soirs pour se produire sur scène à Coney Island. Mais un jour, Lena disparaît brutalement, comme par un tour de passe-passe. Vaclav, inconsolable, ignore tout du tragique secret qui va les séparer pendant huit ans, jusqu'à ce qu'un beau soir...

 

couv53696281.png.jpgFrankie Addams de Carson McCullers

Frankie, une adolescente de douze ans, est assez mature mais mal à l’aise avec son corps en plein changement. Orpheline de mère, la seule personne qui écoute ses tourments est Berenice, la vieille cuisinière noire. Mais ni la bienveillance de celle-ci, ni le mariage de son frère Jarvis ne seront suffisants pour lui ôter l’envie de quitter très vite ce pays où elle étouffe.

 

 

 

 

9782265096240.jpgEcrit en lettres de sang de Sharon Bolton (à paraître le 12 septembre)

Un soir en reprenant sa voiture à Londres, la jeune officière de police Lacey Flint retrouve une femme sauvagement poignardée, affalée contre sa portière. Un crime perpétré le jour anniversaire du premier meurtre de Jack l’Éventreur, pour lequel elle a toujours nourri une étrange fascination. Or, la jeune femme comprend vite que ce n’est pas une coïncidence. Dans la foulée, les crimes se multiplient, toujours plus barbares, toujours plus incompréhensibles... et toujours sur sa route. Pourquoi la provoquer ainsi ? Pourquoi sacrifier d’innocentes mères de famille, qu’à priori rien ne relie ? Rattrapée par son passé trouble, Lacey Flint réalise alors que dans l’esprit de sa hiérarchie, elle est la toute première suspecte...

 

Dans ma PAL

 

couv38307332.jpgVictoria et les Staveney de Doris Lessing

Victoria n'a jamais oublié sa rencontre, à l'âge de neuf ans, avec une riche famille blanche, les Staveney. Ce souvenir entêtant la poussera, des années plus tard, à entamer une liaison avec leur fils, Thomas. De cette histoire naîtra Mary, petite fille à la peau claire et au sourire radieux. En adoration devant l'enfant, les Staveney proposent de l'accueillir chez eux de plus en plus souvent. Victoria, toute à la réalisation de la chance que représenterait une telle éducation pour sa fille, n'imagine pas quelles conséquences aura sa décision. La grande dame des lettres anglaises revient sur ses thèmes de prédilection : le racisme, l'hypocrisie, l'ambition. Un regard sans concession et d'une incroyable modernité sur notre époque.

 

couv70812615.jpgParle-moi ! de Sarah Mlynowski

Devorah Banks a dix-sept ans et tout va mal : le beau Brian vient de la quitter… Pour couronner le tout, elle fait tomber son portable dans une fontaine ! Ce qui, bizarrement, n’empêche pas le téléphone de sonner… et c’est le choc lorsque Devorah entend une voix bien familière au bout du fil : la sienne ! Une version d’elle-même plus jeune de quatre ans, qui n’a pas encore connu ses déboires et aurait bien besoin de ses conseils. Devorah se retrouve soudain devant une chance inespérée : tout recommencer… autrement !

 

 

51htgFvfbRL._SY445_.jpgCitrus County de John Brandon

Citrus County ne devrait pas exister. Les premiers émois de l'adolescence devraient être difficiles, mais pas si difficiles. Les garçons comme Toby devraient causer des problèmes, mais pas autant. La lune devrait briller doucement et protéger les enfants endormis, à l'abri dans leurs lits douillets. Les oncles, dans leur rocking-chair devraient être gentils avec leurs neveux. Les professeurs devraient donner l'exemple. L'air ne devrait pas sentir le marécage. Shelby devrait devenir une vraie héroïne. Elle devrait sauver sa soeur séquestrée sous terre, sauver Toby de sa propre folie... Un portrait pince-sans-rire et féroce de la suburbia américaine, où les apparences sont décidément bien trompeuses et où les adultes sont devenus incapables de jouer leur rôle de garde-fou.

 

couv72395644.jpgAu lieu-dit Noir-Etang... de Thomas H. Cook

Août 1926. Chatham, Nouvelle-Angleterre, à quelques encablures du cap Cod : son église, son port de pêche et son école de garçons, fondée par Arthur Griswald, qui la dirige avec droiture et vertu. L'arrivée de la belle Mlle Channing, venue d'Afrique pour enseigner les arts plastiques à Chatham School, paraît anodine en soi, mais un an plus tard, dans cette petite ville paisible, il y aura eu plusieurs morts. Henry, le fils adolescent de M Griswald, est vite fasciné par celle qui va lui enseigner le dessin et lui faire découvrir qu'il faut " vivre ses passions jusqu'au bout ". Du coup, l'idéal de vie digne et conventionnelle que prône son père lui semble être un carcan. Henry assiste, complice muet et narrateur peu fiable, à la naissance d'un amour tragique entre Mlle Channing et M Reed, le professeur de lettres qui vit au bord du Noir-Etang avec sa femme et sa fille. Il voit en eux " deux figures romantiques, des versions modernes de Catherine et de Heathcliff ". Mais l'adultère est mal vu à l'époque, et après le drame qui entraine la chute de Chatham School, le lecteur ne peut que se demander, tout comme le procureur : " Que s'est-il réellement passé au Noir-Etang ce jour-là ? "

 

couv45311292.png.jpgComme frères de Adrian Fogelin

Étais-je maudit ? Chaque fois qu'un truc un peu sympa m'arrivait, il y avait toujours quelqu'un pour me annoncer : « Très bien, mais tu peux surveiller ton frère ? ». Maintenant, j'allais devoir jouer le baby-sitter de deux moutards au lieu d'un. Mes super vacances commençaient à ressembler à pas de vacances du tout. Ben a treize ans et cette année, il passe Noël à la mer avec son petit frère Cody et ses parents. Il se voit déjà pêcher toute la journée, les pieds dans l'eau. Mais une nouvelle amitié va s'avérer périlleuse pour les deux garçons...

 

 

 

J'ai lu et aimé

 

couv28106176.jpgA Mélie, sans mélo de Barbara Constantine (ma chronique)

Mélie, soixante-douze ans, vit seule à la campagne. Pour la première fois, sa petite-fille, Clara, vient passer les grandes vacances chez elle. La veille de son arrivée, Mélie apprend qu'elle a un problème de santé... Elle verra ça plus tard. La priorité, c'est sa Clarinette chérie ! Durant tout l'été (le dernier ?), Mélie décide de fabriquer des souvenirs à Clara. Des rigolos. Comme regarder pousser les bambous en écoutant La Traviata, chanter sous la pluie des chansons de Nougaro, goûter les mauvaises herbes qui poussent le long des chemins. Il y a aussi le vieux Marcel, qui va apprendre à Clara à faire de la mécanique... Et puis, comme la vie est vraiment dingue parfois, il y a Mélie qui va enfin rencontrer le grand amour... Cent cinquante ans à eux deux ? Mais quand on aime, on ne compte pas !

> un roman plein d'humour et de tendresse qui met du baume au coeur et redonne le sourire.

 

couv21461344.jpgNe t'inquiète pas pour moi de Alice Kuipers

Maman, je suis allée au supermarché. Regarde dans le frigo. J'ai arrosé les plantes. J'ai nettoyé la cage de Jeannot Lapin. J'ai rangé le salon. Et la cuisine. Et j'ai fait la vaisselle aussi. Je vais me coucher. Ton esclave à domicile, Claire. Une correspondance par Post-it sur le frigo entre une mère et sa fille. Lorsque la mère tombe malade, le temps presse mais l'espoir demeure. Un livre comme un trésor qui chuchote à l'oreille l'importance de ceux qu'on aime...

> L'un de mes romans préférés. Bouleversant !

 

 

 

couv5226914.jpgOscar et la dame rose de Eric-Emmanuel Schmitt

Oscar a dix ans et il vit à l'hôpital. Même si personne n'ose le lui dire, il sait qu'il va mourir. La dame rose, qui le visite et " qui croit au ciel ", lui propose, pour qu'il se sente moins seul, d'écrire à Dieu.

> Ne vous fiez pas à la présentation de ce livre. Elle ne m'inspirait pas du tout, mais on me l'a fortement conseillé et j'ai fini par me plonger dedans sans grande conviction, et au final j'ai été agréablement surprise. C'est une jolie lecture...

 

 

couv28526831.jpgMédiator, tome 1 : Terre d'ombre de Meg Cabot (ma chronique)

Susannah Simon est " the mediator ". Elle fait le lien entre les morts et les vivants. Pas de répit pour elle : les fantômes exigent qu'elle achève ce qu'ils n'ont pas eu le temps d'accomplir sur Terre. Mais quand on vient d'emménager sous le soleil de Californie, qu'on est une fille et qu'on a seize ans, on préfère se balader dans les centres commerciaux plutôt que dans les cimetières... et mater les surfeurs plutôt que de s'occuper de visiteurs ectoplasmiques ! Hélas, dès son arrivée dans son nouveau lycée, Susannah comprend que sa vie ne va pas être aussi simple. Le fantôme d'une jeune lycéenne a décidé de se venger. Or, la jeune fille se trouve sur sa route...

> Une série jeunesse vraiment très sympa qu'il faudrait d'ailleurs que je continue.

 

couv75950019.jpgMariage à la mode de Katherine Mansfield

Dans le train qui le ramène chez lui pour le week-end, William savoure le bonheur de retrouver bientôt Isabel, sa ravissante jeune femme, et leurs deux enfants. Pourtant, depuis qu'Isabel s'est liée avec un nouveau groupe d'amis, elle a changé et William ne sait trop qu'en penser... Durant les longues journées d'été, Crescent Bay est le théâtre de la vie et des jeux de ceux qui y passent leurs vacances entre baignade, sieste et conversations. Par petites touches lumineuses et justes, Katherine Mansfield esquisse des portraits pleins de finesse et de sensibilité.

> Deux petites nouvelles réunies dans un livre à petit prix. Idéal pour découvrir Katherine Mansfield. Lu il y a plusieurs années, je me souviens que j'avais beaucoup aimé. Je le relirai dès que possible pour en faire un billet.

 

couv26319130.jpgLa très grande carotte de Satoe Tone (ma chronique)

Un jour, six frères lapins trouvèrent une carotte, non pas une toute petite, une grande carotte.... Mais pas de n'importe quelle taille, une très grande carotte. Ils la déterrèrent et se mirent à chercher ce qu'ils allaient bien pouvoir en faire... Bon... Elle pourrait être... En fait elle pourrait être tellement de choses ! Il n'y a pas de limites quand l'imagination prend le dessus et que le rêve dépasse la réalité. Mais en définitive, la meilleure idée est peut-être la plus simple...

> Un bel album que mon fils et moi aimons beaucoup.

 

+ d'idées lecture

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog