Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2015-09-30T07:53:41+02:00

L'Anneau de Claddagh, tome 1 : Seamróg

Publié par MyaRosa

Béatrice Nicodème

250 pages, éditions Gulf Stream, octobre 2015

L'histoire :

Irlande, comté de Galway, 1846.

Keira est la fille d'une cuisinière irlandaise, Arthur le fils d'un grand propriétaire anglais. Ils ne devraient pas se rencontrer et encore moins s'aimer. Mais le destin les réunit et menace de les séparer. Sur quel avenir commun peuvent-ils compter ? Dans un pays ravagé par la famine, Keira peut s'estimer heureuse d'être employée dans une maison où l'on ne manque de rien. Et l'âme de sa grand-mère veille sur elle grâce à un anneau à la puissance mystérieuse. Saura-t-il la guider parmi les drames qui s'apprêtent à bouleverser son existence ?

 

Mon avis :

 

 En ce moment, j'ai un peu de mal à lire. Je commence des tas de livres que je ne finis pas et j'ai du mal à lire plusieurs pages le soir tellement je me sens fatiguée. Récemment, il n'y a que "La Couleur du lait" qui a réussi à m'emporter, et mes dernières lectures jeunesse - hormis quelques beaux albums - ont été des déceptions. Heureusement, Béatrice Nicodème est arrivée ! J'étais vraiment impatiente de découvrir le premier tome de cette trilogie et je n'ai pas été déçue. J'ai dévoré ce livre et je l'ai adoré, du début à la fin...

 

 

 L'histoire se passe durant la grande famine en Irlande. Keira et sa mère travaillent pour une riche famille anglaise. Même si elle a conscience de la chance qu'elle a d'être au chaud et d'avoir de quoi manger chaque jour, Keira, sans oser se l'avouer, attend autre chose de la vie. Sa rencontre avec le beau Arthur, fils d'un grand propriétaire anglais, va lui redonner l'espoir d'une vie meilleure. Elle n'en peut plus de passer ses journées à servir des gens qui ne se soucient de rien d'autre que de savoir quelle tenue ils vont porter à leur prochaine réception ou de savoir quelle couleur met le plus leur teint de porcelaine en valeur pendant que les trois quarts des irlandais meurent dans d'atroces conditions. Le contraste entre ces deux mondes qui cohabitent est effroyable.

 

 Keira et sa mère font leur possible pour aider les autres mais leur relation est très particulière. Depuis toujours, la mère de Keira est distante avec elle. La jeune fille ne connaît rien de son histoire, ne sait pas qui est son père et a toujours eu l'impression que sa mère aurait préféré ne pas avoir d'enfant. Elle se sent bien plus proche de sa grand-mère qu'elle n'a jamais connu mais qui lui a légué ce qu'elle possède de plus cher : un violon et un anneau de Claddagh bien mystérieux qui semble lui transmettre des messages...

 

 

 Cette histoire aussi révoltante que passionnante m'a vraiment envoûté au point d'avoir du mal à dormir tant j'avais envie de connaître la suite. Keira m'a tout de suite beaucoup plu et je me suis attachée à elle au fil des chapitres. Elle est courageuse et déterminée. J'avais envie de l'aider et de la suivre dans sa quête de liberté et dans son combat pour la vie. J'ai vraiment aimé le contexte même s'il est très dur. Je connaissais un peu cette partie noire de l'Histoire de l'Irlande, mais je ne pensais pas que les conditions de vie de l'époque étaient si atroces. Tous ces irlandais qui tentent à contrecoeur de quitter leur pays et ceux qui commettent l'inpensable pour pouvoir survivre ou sauver leurs proches. Et puis, il y a toutes ces histoires, ces secrets et ces complots au sein même de la maison entre les domestiques et les "gens d'en haut"...

 

 

 L'auteur met vraiment l'Irlande à l'honneur. Elle nous parle de ses richesses qui subsistent même dans la douleur :  la musique, la poésie, les valeurs, la joie de vivre et la simplicité des irlandais, et elle nous fait découvrir, pour notre plus grand plaisir, la culture irlandaise, ses traditions, ses croyances et a même glissé dans le roman des paroles et des chansons en gaëlique. L'histoire bien qu'ancrée profondément dans le réel est entourée de légendes et de croyances fabuleuses et d'un petit soupçon de fantastique qui intrigue et enchante le lecteur. Je pense qu'on en saura plus sur cet aspect fantastique dans les autres tomes prévus pour mars et octobre 2016. L'attente me semble déjà insoutenable tant j'ai envie de savoir ce qu'il va advenir de Keira. En tout cas, je ne peux que vous recommander cette saga fabuleuse qui commence fort bien. Moi, j'ai adoré ! Je félicite aussi l'éditeur d'avoir eu la bonne idée d'offrir au lecteur un anneau de Claddagh à porter en pendentif comme Keira ainsi que pour le choix des couvertures.

 

 

En quelques mots :

Il y a longtemps que je n'ai pas été emballée à ce point par un roman jeunesse. Je suis totalement conquise par Keira et par l'écriture envoûtante de Béatrice Nicodème. J'ai un gros coup de coeur pour ce premier tome. C'est une pépite à ne surtout pas manquer.

 

Quelques extraits :

 

"[...] un irlandais ne renonce à la musique et à la poésie que lorsqu'il a les deux pieds dans la tombe."

 

"Il y a deux choses qu'il ne faut jamais donner sans qu'on vous les ait demandées avant : du sel et des conseils." (proverbe anglais)

 

"Il avait toujours aimé Noël. C'était quelques heures de paix et de sérénité, un temps suspendu qui donnait l'illusion d'un monde harmonieux."

 

"[...] elle avait tenté de goûter chaque minute, de s'imprégner de chaque odeur, son regard levé vers l'immense ciel d'Irlande qu'elle ne reverrait sans doute jamais. Elle n'avait pas imaginé que ce départ serait un tel arrachement. Elle ne laissait personne derrière elle, elle quittait un pays exsangue, mais c'était son pays."

 

 

Voir les commentaires

2015-09-29T07:36:44+02:00

Cinq minutes et des sablés

Publié par MyaRosa

Stéphane Servant (texte) & Irène Bonacina (illustrations)

32 pages, éditions Didier Jeunesse, septembre 2015

L'histoire :

Pour faire patienter Madame la Mort, la Petite Vieille a préparé un bon thé de Chine bien corsé.
"Mmm, quel thé délicieux ! s'est réjouie Madame la Mort en faisant claquer sa langue.
- C'est vrai, a répondu la Petite Vieille, et il est encore bien meilleur avec des sablés au gingembre."
Alors la Petite Vieille s'est mise à cuisiner...

Cinq minutes de plus ou cinq minutes de moins, quelle importance ?

 

Mon avis :

 

 J'ai complètement craqué pour cet album. Je le lis et le relis et, loin de m'en lasser, je l'apprécie un peu plus à chaque fois. Il ne faut pas se fier aux apparences, même si la mort est au coeur de cette histoire, c'est avant tout un livre qui célèbre la vie. C'est l'histoire d'une petite vieille qui n'a plus goût à la vie. Elle s'ennuie et se sent tellement seule qu'elle passe ses journées à attendre la mort. Le jour où elle arrive, la Petite Vieille est tellement contente d'avoir de la visite qu'elle met les petits plats dans les grands et lui propose de boire le thé en dégustant de délicieux sablés maison. Madame la Mort, qui ne doit pas avoir l'habitude d'être si bien reçue, profite de l'instant et décide de prendre son temps. Après tout, "cinq minutes de plus ou cinq minutes de moins, quelle importance ?"

 

 

 

 Quelle ironie ! C'est l'arrivée de la mort qui redonne goût à la vie ! Page après page, on voit l'espace vide autour de la Petite Vieille se remplir et l'étincelle dans ses yeux se rallumer. La solitude et le silence sont remplacés par les jeux et les rires puisque les voisins se joignent aux deux personnages qui ont l'air de bien s'amuser : le chat des voisins, la jolie Kenza, Monsieur Igor et son violon, les autres voisins, la famille de la Petite Vieille... Tout le monde est de la partie. On rit, on danse, on court, on mange, on s'amuse et on partage ! Il n'est jamais trop tard pour profiter de la vie et être heureux. Stéphane Servant et Irène Bonacina nous offrent un très bel album qui est à la fois drôle, émouvant et plein d'espoir. Une pépite !

 

Petit bonus très sympathique, il y a même la recette des sablés au gingembre à la fin du livre !

 

En quelques mots :

Coup de coeur pour cet album surprenant et rempli d'émotions.

 

 

Voir les commentaires

2015-09-28T19:29:20+02:00

Alice au pays des merveilles : Dans le terrier du lapin blanc

Publié par MyaRosa

Alice in Wonderland : Down the Rabbit Hole

adapté du roman de Lewis Carroll par Joe Rhatigan & Charles Nurnberg

et illustré par Eric Puybaret

L'histoire :

Alice est au bord de l'eau par un après-midi très, très ordinaire, quand passe un Lapin Blanc en courant. Ce n'est pas le premier lapin venu : il a des yeux roses, une veste rouge, une grosse et GRANDE montre à gousset...

 

Mon avis :

 

 A l'occasion du 150ème anniversaire d'Alice au pays des merveilles, un nouvel album vient de voir le jour. Il devrait ravir les fans de cette fabuleuse histoire tout en la rendant accessible aux petits de six ans et plus.

 

 

 Cet album se concentre essentiellement sur les premiers chapitres du roman de Lewis Carroll. L'histoire est très abrégée, le but est véritablement d'offrir aux plus jeunes la possibilité de faire un premier pas vers l'univers décalé de l'auteur. C'est très agréable à lire et j'ai aimé redécouvrir l'histoire et les personnages de cette façon.

 

 

 Les illustrations d'Eric Puybaret sont vraiment charmantes et collent parfaitement à l'univers de cette histoire unique en son genre. C'est fascinant, un peu étrange, mais totalement envoûtant. On s'évade et on se perd dans cet univers enchanteur et merveilleux où plus rien n'est impossible. La carte du monde d'Alice est drôle et délicieuse et donne au lecteur l'impression de faire un fabuleux voyage.

 

 

En quelques mots :

Un très bel album qui permet de redécouvrir l'univers décalé et envoûtant de Lewis Carroll et de le faire découvrir aux plus jeunes. Les illustrations sont magnifiques.

 

Voir les commentaires

2015-09-28T14:31:06+02:00

Les aventuriers du soir

Publié par MyaRosa

Anne Brouillard

32 pages, éditions Des Elephants, septembre 2015

L'histoire :

Dans la forêt sauvage, Gaspard, son lapin et la chatte Mimi ont construit une cabane. Ils partent à la pêche pour le dîner, avant d'aller découvrir le monde...

 

Mon avis :

 

 Le nouvel album d'Anne Brouillard est un petit bijou de douceur et de poésie. C'est l'histoire d'un petit garçon et de ses deux compagnons de jeu, son lapin en peluche et le chat de la maison, qui partent à l'aventure... au fond du jardin ! Ils s'inventent des histoires fabuleuses, vivent des expériences et des aventures incroyables et inoubliables mais toujours à proximité de la maison, lumineuse et rassurante. Doucement, la journée se termine, l'obscurité s'installe page après page, mais les parents ne sont jamais loin et la maison apparaît comme un phare qui les éclaire et leur offre un chaleureux refuge en attendant de revivre d'autres belles aventures le lendemain.

 

 

 Quelle merveille ! Le texte est d'une élégance et d'une pureté remarquables. Les illustrations sont magnifiques et éblouissantes. On voit la lumière changer au fil des pages. On retrouve dans ce livre tous les thèmes si chers à l'auteur : la nature, l'imaginaire, les chats, la complicité entre l'homme et l'animal... L'auteur arrive toujours à nous donner l'impression de faire partie de l'histoire, d'être à l'intérieur du livre. L'atmosphère est plus vraie que nature et tous nos sens sont en éveil. Il y a tant de poésie dans ce livre, tant de promesses d'aventures à vivre et de moments magiques à partager ensemble. Anne Brouillard met en lumière ces moments où l'imaginaire enfantin se développe pour rendre un petit instant du quotidien qui peut sembler banal, magique et merveilleux. C'est superbe !

 

"La journée se termine.

C'est doux et un peu triste.

On entend le murmure du monde qui bascule dans la nuit ; le bruit lointain d'une route, la musique d'un marchand de glaces, des voix feutrées qui s'interpellent..."

 

En quelques mots :

Lumineux, poétique, magique : un album fabuleux à ne surtout pas manquer !

 

A découvrir aussi :

Petit somme

Une journée parfaite

 

Voir les commentaires

2015-09-28T11:48:13+02:00

Quand vient l'orage

Publié par MyaRosa

Marie-Hélène Delval

233 pages, éditions Bayard Jeunesse, septembre 2015

L'histoire :

Il est des légendes qui jamais ne s'éteignent...

Que faire quand on est coincé pour les vacances dans un petit village de montagne, entre des parents qui ne cessent de se disputer, et immobilisé par une méchante entorse ? Antoine décide d’en profiter pour se mettre à l’écriture d’un roman – fantastique, bien sûr, le genre qu’il préfère ! Une légende locale lui fournit le début de son intrigue: l’histoire de deux cavaliers que l’on entend galoper les nuits d’orage, et d’une mystérieuse jeune fille, morte depuis neuf siècles, qu’il faut pourtant protéger…

Mais on devrait se méfier des histoires qui survivent au passage du temps. Car elles ont le pouvoir d'envoûter les garçons de seize ans, au point de les conduire sur des chemins dangereux...

 

Mon avis :

 

 Lorsque j'ai croisé ce roman, j'étais convaincue qu'il allait me plaire. La jolie couverture, le résumé, l'histoire mystérieuse et inquiétante... J'étais vraiment impatiente de le commencer, mais mon enthousiasme est vite retombé...

 

 Il y a quelques années, j'avais été moyennement convaincue par "La Dame rouge", un autre roman de Marie-Hélène Delval. L'histoire était envoûtante, mais le récit était bien trop court. Ici, c'est un peu le contraire... Une fois le décor planté et les bases posées, j'ai vite trouvé le temps long. J'avais l'impression de tourner en rond, de relire la même chose. Il ne se passait pas grand chose et malgré l'écriture poétique et très agréable de l'auteur, il m'a manqué du suspense et un peu de frissons aussi.

 

 Il y a des élements qui m'ont plu : le contexte, le mal-être et la situation familiale un peu compliquée du personnage qui le poussent à se raccrocher à ce qu'il aime : les histoires fantastiques et les vieilles légendes, la mince frontière entre le réel et l'imaginaire et aussi le fait qu'il soit question d'écriture et d'inspiration, mais ça n'a pas suffit. Je n'ai pas été emportée par l'histoire. Je suis restée extérieure à la situation et pas réellement touchée. Je pense que c'est une lecture dont je garderai peu de souvenirs. C'est dommage...

 

En quelques mots :

Une intrigue intéressante mais qui malheureusement tourne vite en rond. Il m'a manqué du suspense, des frissons, de l'émotion... Ca ne m'a pas emballé.

 

Voir les commentaires

2015-09-28T07:57:17+02:00

C'est l'heure des chatouilles !

Publié par MyaRosa

Olivier Latyk (illustrations)

12 pages, éditions Nathan, octobre 2015, dès 10 mois

L'histoire :

Chatouille les animaux, mais gare à toi… tu pourrais être chatouillé à ton tour !

 

Mon avis :

 

 Ce livre a un succès fou à la maison. Mes enfants l'adorent et veulent le lire tous les soirs. Même mon fils de quatre ans et demi que je pensais trop vieux pour ce genre d'histoires en redemande et me le réclame. L'attente du dénouement l'amuse beaucoup et il aime aussi nous raconter l'histoire lui-même. Il joue vraiment le jeu jusqu'au bout.

 

 

 Dans ce grand livre d'éveil, on croise des tas d'animaux que l'on s'amuse à chatouiller : un petit chat gris, un ourson, un adorable mouton, un petit chien et un mignon petit lion. On s'amuse à découvrir toutes les matières au fil des pages. Et à la fin, qui reste-t-il à chatouiller à votre avis ?

 

 

 Cette petite histoire nous offre un moment de tendresse et de complicité à partager en famille. C'est un livre vraiment rigolo et adorable que j'aime beaucoup. Les illustrations sont mignonnes et il y a des petits clins d'oeil à d'autres jolis albums des éditions Nathan.

 

En quelques mots :

Un petit livre drôle et tendre à lire en famille.

 

 

Voir les commentaires

2015-09-26T09:28:40+02:00

Mes premières chansons de princes et princesses

Publié par MyaRosa

Gwé (illustrations) & Luce Dauthier (interprétation)

12 pages, éditions Gründ, septembre 2015, dès 1 an

Quatrième de couverture :

Des chansons de princes et princesses pour éveiller les petits aux mots et au langage. Appuie sur la puce et écoute !

 

Mon avis :

 

 Les livres sonores plaisent toujours autant à mes enfants et nous en avons une belle collection à la maison. Voilà le petit dernier qui a tout de suite été adopté par mes deux petits. Il faut dire qu'il est vraiment joli et que les chansons sont amusantes et entraînantes. En appuyant sur les puces, on redécouvre des grands classiques comme Le bon roi Dagobert ou bien L'empereur, sa femme et le petit prince, mais aussi des petites chansons qui parlent de châteaux, de princesse et de petit pois ou encore de petits princes gourmands. C'est mignon comme tout !

 

 

 Les illustrations sont colorées, gourmandes et fantaisistes. Maison en pain d'épice, feu d'artifice, châteaux merveilleux, robes de princesses, couronnes dorées et jolies fleurs nous en mettent plein les yeux ! Inutile d'appuyer fort sur les puces pour entendre les chansons et le volume sonore est idéal. Voilà un livre à offrir à tous les enfants qui rêvent de princes et de princesses.

 

 

En quelques mots :

Un livre gourmand, enchanteur et très coloré pour chanter, imaginer et rêver dès le plus jeune âge.

 

 

A découvrir aussi :

Mes premières comptines en anglais

 

Voir les commentaires

2015-09-25T07:43:15+02:00

La Box de Pandore fait sa rentrée !

Publié par MyaRosa

 Vous connaissez la Box de Pandore ? Mais si, souvenez-vous, je vous en ai parlé en février 2014 (déjà ?! Que le temps passe vite...) lorsqu'elle a été lancée. Depuis, cette box mensuelle a fait son petit bonhomme de chemin, proposant un service de plus en plus personnalisé (on nous demande au moment de l'inscripton de remplir un questionnaire sur nos préférences et l'âge de nos enfants) pour les parents, les professionnels, les enfants et les familles. La box dont je vous parle aujourd'hui est une box spéciale rentrée. Comme la dernière fois, le colis était très bien emballé et nous avons pris le temps de découvrir toutes les surprises qu'il contenait. Alors, à votre avis, qu'est-ce qu'il y a dedans ?

 

 

Tadam !

 

 

Sympa, n'est-ce pas ?

Voyons cela de plus près...

 

Notre box de septembre contenait...

 

Des livres :

- J'aime plus les animaux ! > Un album surprenant et émouvant qui nous a beaucoup plu.

- La p'tite école > Une histoire parfaitement dans le thème puisqu'elle nous raconte une journée en maternelle.

- Le boulier de Dino > Un joli coffret contenant un livre et un boulier pour apprendre à compter

- Les Animaux de la forêt > Un joli livre documentaire sur lequel on peut écrire avec un feutre effaçable pour apprendre à écrire, compter et dessiner.

- le dernier numéro du magazine "Alex la souris" > Je ne connaissais pas du tout, et je le trouve génial et bien adapté à l'âge de mon fils. On y trouve des histoires, des jeux, des idées d'activités manuelles et de choses à réaliser soi-même, des coloriages, des pages documentaires et des parties à découper, le tout en rapport avec l'automne.

 

Des surprises et gourmandises :

- Des stylos pinceaux > Déjà testés et approuvés par mon p'tit loup

- Des petits post-it/marques-pages oursons vraiment trop mignons !

- Une petite boîte de Kiss Cool au citron

- Une jolie carte et un marque-page à l'effigie de la petite mascotte de la Box de Pandore.

 

En quelques mots :

Une jolie box pleine de surprises qui a séduit toute la famille !

 

 Si vous voulez en savoir plus ou vous abonner, je vous encourage vivement à vous rendre sur le site internet www.laboxdepandore.com et/ou sur la page facebook officielle.

 

Voir les commentaires

2015-09-24T08:52:44+02:00

La Bretagne 100% vintage

Publié par MyaRosa

Marie-Christine Biet (texte) & Olivier Bouze (illustrations)

256 pages, HC éditions, mars 2015

Présentation de l'éditeur :

Que doit faire un Breton au moins une fois dans sa vie pour gagner le paradis ? Qui surnomme-t-on les « Johnnies » et où partaient-ils chaque année avec leurs vélos ? Quels ports bretons sont nés du commerce du sel ? Quels rituels devaient effectuer les marins avant d’embarquer sur les sardiniers ? Illustré de cartes postales de la Belle Époque, ce petit livre « 100 % vintage » fourmille d’anecdotes pour tous les amoureux de la Bretagne et de son histoire.

 

Mon avis :

 

 Voilà le livre de chevet qui m'a accompagné tout l'été. C'est le genre d'ouvrages que j'aime parcourir et savourer tranquillement en prenant mon temps. Une petite anecdote par-ci, une jolie photo à observer par-là. C'est un livre qu'on peut choisir de lire normalement, page après page, mais qu'on peut aussi lire par petits morceaux choisis ou au hasard des pages. C'est un petit livre très instructif qui nous apprend beaucoup de choses sur la Bretagne et son histoire.

 

 

 Quel bonheur de pouvoir voyager dans le temps et découvrir la Bretagne d'antan grâce aux cartes postales de la Belle Epoque qui illustrent l'ouvrage ! C'est superbe ! J'ai appris des tas de choses sur cette région si belle et si chère à mon coeur et je me suis imaginée un instant être là-bas et vivre à cette époque.

 

 

 La mise en page est vraiment très agréable. Le format du livre est un peu petit, je trouve, mais les pages sont bien aérées et le graphisme moderne et vintage à la fois fait son petit effet. Il y a des citations, des extraits d'ouvrages, des histoires et des anecdotes fabuleuses que j'ai adoré découvrir. Il y a différentes thématiques : la mer, la terre, fabriques et métiers, les transports, les grandes cités, quotidien et traditions, foi et croyances, loisirs et fêtes et le tourisme. Je trouve que c'est une belle idée-cadeau, un livre à offrir à tous les amoureux de la Bretagne.

 

 

 Quelle belle collection qui met en valeur notre patrimoine et remet à l'honneur notre histoire qu'il ne faut pas oublier et qu'on doit transmettre aux plus jeunes !  Sachez qu'il existe un grand livre sur Paris (toujours à la Belle Epoque), et également des petits livres sur d'autres villes et régions de France : La Provence, Bordeaux, Marseille, Lille, Lyon, Nantes et le Pays Basque. De nouveaux titres sont déjà annoncés pour fin octobre : l'Auvergne, Dijon, Toulouse, la Bourgogne, la Haute-Savoie, Besançon, la Normandie, le Nord-Pas-de-Calais, le Havre et l'Alsace, ainsi qu'un grand livre sur la France d'antan. En voilà, de belles idées pour Noël !

 

 

En quelques mots :

Un très bel ouvrage pour découvrir la Bretagne d'antan. On y trouve des tas d'anecdotes joliment illustrées par des reproductions de cartes postales de la Belle Epoque.

 

 

A découvrir aussi :

From Paris with love

 

Voir les commentaires

2015-09-23T12:29:03+02:00

Les Souris des Quatre Saisons : L'Automne

Publié par MyaRosa

Brambly Hedge : Autumn Story

Jill Barklem

32 pages, éditions Gautier-Languereau, août 1999

L'histoire :

Le mauvais temps arrivait à grands pas et les réserves de l'automne n'étaient pas encore engrangées ! Les souris du Buisson-aux-Mûres devaient se dépêcher de finir la récolte avant les premières pluies. Primrose, la fille du Lord Woodmouse, comptait bien les aider, mais en chemin, de découvertes en découvertes, la petite souris s'éloigna de plus en plus et se perdit... Attention, Primrose, la nuit tombe, gare aux belettes !

 

Mon avis :

 

 A chaque changement de saison, nous retrouvons avec plaisir les petites souris du Buisson-aux-Mûres. Les illustrations de Jill Barklem sont vraiment superbes et très soignées. On peut ainsi voir les changements qui s'opèrent sur le décor champêtre tout au long de l'année. C'est toujours très précis et ça fourmille de détails. Un vrai bonheur pour les yeux !

 

 

 Dans cette petite histoire d'automne, publiée pour la première fois en 1980, les Souris des Quatre Saisons sont très occupées car elles font des réserves pour l'hiver. Cette année, les récoltes sont bonnes. Les mûres, les noisettes, les graines, les baies et les racines ne manquent pas, mais les souris doivent se dépêcher car le mauvais temps ne devrait plus tarder à arriver et il y a encore beaucoup à faire. Primrose, la plus jeune fille de Lord Woodmouse, a très envie de se rendre utile, mais malgré les recommandations de ses parents, elle se laisse rapidement distraire par tout ce qui l'entoure et s'égare en chemin. Lord et Lady Woodmouse, ses parents, sont très inquiets. Les heures défilent et la petite Primrose est toujours introuvable. Bientôt, la nuit et la pluie seront là et ils sont terrifiés à l'idée de la savoir seule et perdue...

 

 

 J'ai beaucoup aimé cette histoire. Quelle frayeur pour la famille Woodmouse ! Heureusement, vous vous en doutez, l'histoire se termine bien, mais à l'avenir, je pense que Primrose sera plus prudente. La fin de l'histoire est rassurante et réconfortante. La petite souris est curieuse et insouciante, elle n'a même pas conscience des risques qu'elle prend en s'éloignant de plus en plus. Le monde est plein de merveilles et de curiosités à explorer, mais il est également source de dangers alors il vaut mieux être prudent et ne pas partir à l'aventure tout seul. On ne le dira jamais assez à nos enfants. Les illustrations sont vraiment délicieuses et charmantes. Je ne me lasse pas de les observer. Ah, qu'il fait bon vivre dans le monde de Jill Barklem !

 

 

 

En quelques mots :

Une histoire qui incite à la prudence et qui met la famille et la solidarité à l'honneur. Des illustrations absolument charmantes et pleines de détails. C'est superbe !

 

 

Quelques extraits :

" - Nous allions juste prendre le thé, dit une voix, veux-tu te joindre à nous ?

Primrose trouva la minuscule porte d'entrée et entra dans une très jolie maison. Un tapis de chardons était posé sur le plancher, les murs d'herbes tressées couverts de livres et de tableaux. Les deux vieilles souris des champs qui habitaient là, ravies d'avoir de la visite, firent asseoir Primrose, lui donnèrent une part de cake et lui tendirent l'album de photos de famille. Quand Primrose eut admiré tous leurs trésors, elle les remercia poliment et redescendit. Elle décida de marcher jusqu'au bois de noisetiers avant de rentrer à la maison."

 

"Primrose était presque endormie lorsqu'ils arrivèrent à la maison. Lady Woodmouse la porta jusqu'à sa chambre et lui ôta ses vêtements trempés. Un pyjama propre était posé tout près du feu et une tasse de chocolat bien chaud l'attendait sur la table de nuit."

 

Voir les commentaires

2015-09-23T08:31:38+02:00

Mandalas mosaïques

Publié par MyaRosa

Stéphanie Rousseau

48 pages, éditions Gründ (Temps Calme), mai 2015

Présentation de l'éditeur :

Les enfants aussi ont besoin de leurs moments de détente. Que ce soit pour se vider la tête en rentrant de l'école, pour s'occuper l'esprit en attendant le repas ou pour se détendre avant d'aller au lit, ils trouveront dans la collection « Temps Calme » de magnifiques coloriages et activités pour se concentrer, s'exprimer, créer.

Dans ce bloc, ils découvriront 1 200 petits carrés en mousse autocollante pour créer, grâce à un code couleurs, 8 tableaux mandalas en mosaïque, mais aussi de merveilleux coloriages de mandalas peuplés de fleurs, d'animaux et de personnages.
Les illustrations sont agrémentées de fonds colorés pour guider les enfants et, grâce aux pages prédécoupées, ils pourront offrir ou afficher leurs créations.

 

Mon avis :

 

 Aujourd'hui, c'est mercredi ! Mon p'tit loup ne va à l'école que le matin, ce jour-là, alors je prévois toujours une ou deux activités créatives à faire à la maison. Cette fois, ce sera mosaïques et coloriages avec ce très beau livre des éditions Gründ. Je suis toujours aussi fan de la collection Temps Calme. Je trouve les couvertures des différents titres vraiment superbes et je n'ai jamais été déçue par les coloriages que l'on trouve à l'intérieur.

 

 

 Dans ce livre 2 en 1, il y a 8 mosaïques à réaliser avec 1200 petits autocollants en mousse de couleurs différentes. Les parties sur lesquelles il faut coller sont déjà colorées donc il faut juste que l'enfant retrouve la bonne couleur et place le sticker au bon endroit. C'est une activité amusante et le résultat est très joli.

 

 

 On retrouve ensuite des tas de coloriages tous plus beaux les uns que les autres. J'aime les illustrations et les thèmes choisis : la nature et les animaux. Les pages sont bien épaisses et il n'y a rien au dos. Elles sont détachables et peuvent donc être offertes ou servir pour décorer. C'est une très bonne idée ! J'adore, j'adore, j'adore !

 

 

En quelques mots :

Un très joli livre qui propose des coloriages ET des mosaïques à réaliser soi-même. Les illustrations sont très belles et les pages bien épaisses et détachables.

 

 

A découvrir aussi :

Mes princesses à colorier

Mes mandalas

 

Voir les commentaires

2015-09-22T14:35:45+02:00

Mr Gershwin, les gratte-ciels de la musique

Publié par MyaRosa

Susie Morgenstern & Sébastien Mourrain

48 pages, éditions Didier Jeunesse, septembre 2015

Présentation de l'éditeur :

Un piano sentimental relate la vie du jeune George Gershwin, enfant dissipé de Brooklyn, qui devint un immense musicien. Un destin extraordinaire porté par la voix chaude et facétieuse de Susie Morgenstern, et une occasion unique de découvrir les plus belles comédies musicales de Broadway ! De Rhapsody in Blue à Un américain à Paris, en passant par Porgy and Bess, sans oublier les débuts déjà prometteurs et moins connus de Gerswhin.

 

Mon avis :

 

 Avec ce livre-disque, la merveilleuse et talentueuse Susie Morgenstern nous invite à partir à la découverte de l'inoubliable compositeur George Gershwin et de sa famille. Avec son irrésistible accent, elle nous raconte l'enfance de l'artiste à Brooklyn auprès de sa famille et surtout sa rencontre avec un piano qui va changer sa vie. Quelle fabuleuse conteuse ! Elle y met tout son coeur ! J'ai vraiment adoré découvrir l'histoire du musicien avec elle et sa voix très musicale qui nous donne l'impression d'être ailleurs. J'aime aussi beaucoup le choix du narrateur puisque c'est le piano lui-même qui nous raconte cette folle aventure ! Le texte est ponctué d'extraits des principales comédies musicales de Gershwin et l'on peut même écouter cinq titres en intégralité. C'est magnifique ! Susie Morgenstern arrive à nous faire ressentir toute la passion de Gershwin pour la musique et ça donne envie de se mettre au piano. On sent vraiment que la musique coule dans ses veines, qu'elle fait partie de lui et que ce n'est pas une simple lubie.

 

"Le père, interloqué, demande à son fils :

- Comment tu sais tout ça, George ?

- Je ne sais pas... La musique coule de mes doigts..."

 

 Voilà une belle façon de faire découvrir le piano, le jazz et le music-hall aux enfants. C'est une histoire passionnée et passionnante qui donne envie de s'ouvrir à la musique, de prendre le temps de l'écouter vraiment. Le texte est très poétique.

 

Il ne faut pas oublier les très belles illustrations de Sébastien Mourrain. Elles nous font voyager dans le temps et nous entraînent ailleurs. On oublie tout. Nous sommes à New York au début du XXème siècle. Les gratte-ciels, le jazz et le music-hall nous donnent des ailes et on n'a plus du tout envie de redescendre sur terre. Quel beau voyage ! Merci pour cette belle aventure ! Pour écouter quelques extraits, cliquez ici.

 

 Un code glissé à l'intérieur de l'ouvrage permet de télécharger une copie digitale du CD et on retrouve également une double page biographique sur George Gershwin à la fin du livre.

 

"Ah, la musique ! La musique c'est du bruit qui pense ! [...] Même si on ne comprend pas la langue de l'autre, tout le monde peut comprendre la musique de l'autre. Mélodie, harmonie, rythme, silence... La musique, c'est le ballet des notes !

[...]

- Vous avez raison ! Moi, la musique me fait basculer, chavirer, dit George qui se surprend à trouver des mots qu'il n'utilise jamais, même dans ses devoirs d'école. La musique, elle me fait danser, chanter, vibrer, swinguer et aussi aimer. J'entends souvent la musique dans le coeur du bruit..."

 

En quelques mots :

Un livre-disque entraînant qui nous fait découvrir l'enfance et les débuts du célèbre musicien George Gershwin ainsi que sa talentueuse famille.

 

Voir les commentaires

2015-09-22T13:31:14+02:00

Grumpf !!!

Publié par MyaRosa

Ingrid Chabbert (texte) & Julia Delarue (illustrations)

48 pages, éditions Winioux, septembre 2015

Présentation de l'éditeur :

Composé comme un cahier d'écolier traditionnel, cet album relate les déboires d'un gribouillis qui se sent seul et triste. Il invite le lecteur à compléter les pages avec de la couleur afin de lui créer un environnement plus agréable.

 

Mon avis :

 

 Voilà un petit livre qui ne manque pas d'originalité ! De l'extérieur, on dirait un cahier de brouillon d'écolier classique, mais il y a vraiment une petite histoire à l'intérieur. C'est l'histoire d'un gribouillis perdu au milieu des pages blanches d'un cahier. Il se sent terriblement seul et décide de s'adresser directement au lecteur afin que ce dernier imagine pour lui un univers plus gai et coloré. Le lecteur devient donc un personnage à part entière de l'histoire à qui une mission importante est confiée.

 

 

 Le concept est vraiment bien trouvé. C'est un livre surprenant qui devrait beaucoup amuser les 3-7 ans. On joue sur le vrai et le faux, la fiction et la réalité. On implique le lecteur en l'intégrant à l'histoire et on lui laisse même carte blanche pour dessiner et inventer la fin ! Les illustrations sont très amusantes et je suis certaine qu'elles donneront quelques idées à nos artistes en herbe qui pourront, eux aussi, donner vie à leurs histoires ou bien en créer d'autres avec le petit personnage qu'ils viennent de découvrir. Une chouette idée !

 

 

En quelques mots :

Surprenant et amusant, un petit album qui donne envie de laisser parler son imagination et de plonger au coeur de l'histoire !

 

Voir les commentaires

2015-09-22T08:33:59+02:00

Edmond et ses amis : La Chose

Publié par MyaRosa

Astrid Desbordes & Marc Boutavant

32 pages, éditions Nathan, septembre 2015, dès 4 ans

L'histoire :

Un matin, en se promenant au bord de la rivière, Edmond l'écureuil et Georges Hibou croisent une drôle de Chose avec un bec et des poils luisants.

- Qu'est-ce que c'est que ça ?

s'écrient les deux amis effrayés.

 

Mon avis :

 

 Vous souvenez-vous de l'album "Edmond, la fête sous la lune" et de "Polka et Hortense, la grande aventure" ? Je vous en ai parlé à plusieurs reprises parce que j'avais adoré l'univers et les illustrations de ces deux albums et figurez-vous que notre cher Edmond et ses amis sont maintenant les héros d'une nouvelle collection d'albums publiés aux éditions Nathan. Quelle bonne nouvelle ! Je suis vraiment ravie !

 

 

 Cette petite histoire se déroule en automne. Edmond l'écureuil et Georges Hibou se baladent lorsqu'ils croisent la Chose. D'abord méfiants, ils décident de fabriquer une pancarte pour faire fuir cette bête étrange et de lui jouer un vilain tour. Mais ils vont ensuite se mettre à la place de la Chose et se rendre compte à quel point ça doit être difficile d'être rejeté par les autres. Et si cette Chose n'était finalement pas du tout effrayante et encore moins méchante ?

 

 

 Quelle belle histoire ! Avec des mots simples, l'auteur nous parle de la différence et surtout de l'acceptation de l'autre. La fin est vraiment adorable. C'est une belle histoire d'amitié naissante et on imagine déjà des tas d'histoires entre les personnages. Cette Chose m'a beaucoup plu. Une fois encore, je suis émerveillée par les merveilleuses de Marc Boutavant. Vous voulez des couleurs ? Vous allez être servis ! Du rouge, du bleu, du violet, du vert, du jaune, du rose et des couchers de soleil éblouissants dans lesquels on se perd un moment. On en prend plein les yeux, c'est superbe ! Quelle merveilleuse idée, cette collection. Je sens que Marc Boutavant et Astrid Desbordes n'ont pas fini de nous attendrir et de nous enchanter. J'adore !

 

 

En quelques mots :

Une très belle histoire sur l'acceptation de la différence servie par de magnifiques illustrations. Un album drôle et tendre à ne pas manquer !

 

 

A découvrir aussi :

Edmond, la fête sous la lune

Polka et Hortense, la grande aventure

 

 

Voir les commentaires

2015-09-21T18:40:52+02:00

La Couleur du lait

Publié par MyaRosa

The Colour of Milk - Nell Leyshon

187 pages, éditions 10/18, septembre 2015

L'histoire :

1831. Mary une jeune fille de 15 ans mène une vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset. Simple et franche, mais lucide et entêtée, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu'on l'a envoyée chez le pasteur Graham, pour servir et tenir compagnie à son épouse, une femme fragile et pleine de douceur. Avec elle, elle apprend la bienveillance. Avec lui, elle découvre les richesses de la lecture et de l'écriture... mais aussi obéissance, avilissement et humiliation. Un apprentissage qui lui servira à coucher noir sur blanc le récit tragique de sa destinée. Et son implacable confession. Nell Leyshon réalise un travail d'orfèvre avec ce portrait inoubliable, où vibre la voix lucide et magnifique de son héroïne.

 

Mon avis :

 

 J'étais vraiment impatiente de découvrir ce roman et j'ai totalement craqué sur la couverture de l'édition de poche. Je la trouve magnifique ! J'avais lu un peu partout que ce roman était assez déroûtant alors j'avais quelques appréhensions, mais en fait le style d'écriture bien que particulier ne m'a pas gêné du tout, bien au contraire. Les fautes et les maladresses de Mary, la narratrice, rendent ce récit encore plus touchant et on a vraiment l'impression de lire quelque chose de très intime.

 

 

 On découvre la vie dans la campagne anglaise des années 1830, le quotidien et le travail à la ferme mais aussi la vie des gens plus aisés. On voit la vie de Mary, quinze ans, changer du jour au lendemain sans que personne ne lui demande son avis et ne se soucie de son bien-être. Pour ses parents qui auraient tant aimé avoir des garçons mais n'ont eux que des filles, elle n'est qu'une paire de bras supplémentaires et par la suite un moyen d'obtenir un peu d'argent. Mary ne semble pas en souffrir puisqu'elle ne connaît rien d'autre. Elle n'est jamais allée ailleurs qu'à la ferme et n'imagine pas qu'on puisse vivre autrement. Mais le destin de Mary qui semblait tout tracé va basculer irréversiblement... De la vie à la ferme avec ses soeurs et ses parents tyranniques, elle devient domestique chez un pasteur. Elle tient compagnie à sa femme, aide aux tâches ménagères, et découvre un univers totalement différent du sien. Le naturel, l'innocence et la spontanéité de la jeune fille vont rapidement séduire le couple et la jeune Mary va découvrir la magie des mots à leurs côtés.

 

 

 A la fois tragique, émouvant et bouleversant, ce récit est une petite merveille. On y parle de la nature et du quotidien avec beaucoup de simplicité et pourtant, beaucoup de lumière et de poésie en ressortent. Il y a de superbes descriptions et des passages délicieux. J'ai notamment adoré la complicité qui unit Mary et son grand-père, ce vieil homme attachant qui vit au milieu des cageots de pommes ainsi que les saisons que l'on voit défiler. Mais il y a aussi des passages révoltants durant lesquels on voudrait pouvoir faire quelque chose pour aider la pauvre Mary. On se sent totalement impuissant face à tout ce qui lui arrive. J'ai trouvé cette héroïne très attachante. Elle est naturelle et dit toujours tout ce qu'elle pense. Elle a une façon de s'exprimer qui la rend unique et inoubliable. On voudrait tellement pouvoir intervenir... Que c'est frustrant !

 

 

 En quelques mots :

Voilà une lecture que je ne risque pas d'oublier. Un récit poétique, lumineux mais également tragique et bouleversant. Une histoire rythmée par la ronde des saisons et les tâches quotidiennes du XIXème siècle. Un récit vibrant et révoltant porté par une héroïne inoubliable qui aspire à la liberté et à l'émancipation. Magnifique et terriblement émouvant ! A découvrir absolument !

 

 

 

Quelques extraits :

 

"quand je suis triste je dois faire un effort pour me souvenir pourquoi. sinon je redeviens heureuse."

 

"et moi je demanderais quoi si je pouvais faire un voeu ? qu'est-ce que je répondrais si on me posait la question ? je n'en avais aucune idée. je savais que j'avais des rêves mais je ne savais pas lesquels."

 

"quand on a un bébé on a l'impression qu'il est toute notre vie et on n'imagine pas que l'enfant grandira, qu'un jour il n'aura plus besoin de nous et qu'il voudra partir. [...] on renonce à tout pour s'en occuper et le protéger puis il s'en va. c'est comme s'il t'avait consumé pour construire sa propre vie. "

 

A découvrir aussi :

La Terre fredonne en si bémol (Mari Strachan)

Les Trois lumières (Claire Keegan)

Astrid et Veronika (Linda Olsson)

A la grâce des hommes (Hannah Kent)

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog