Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2015-10-30T21:59:14+01:00

Bric à Brac d'Halloween

Publié par MyaRosa

 

Voilà une partie des photos de notre Halloween 2015.

 

 

Notre Halloween à nous, c'est de la soupe au potiron, des heures passées à dessiner des citrouilles et des sorcières, de nouvelles recettes à tester, des chaussettes à paillettes, des tas d'activités manuelles pour s'amuser et décorer la maison avec trois fois rien, des histoires de fantômes plus drôles qu'effrayantes, des bonbons qui rendent la langue bleue, des muffins à l'orange et à la cannelle, du potiron à toutes les sauces, des jeux, de la bonne humeur et des rires.

 

 

Notre Halloween à nous c'est se déguiser, s'amuser à se faire peur, regarder des films d'horreur ou des grands classiques pour les plus jeunes Hocus Pocus, Casper, Coraline, L'étrange Noël de Monsieur Jack (pas encore pour mes enfants, mais dans quelques années...), dédramatiser les choses qui peuvent faire peur, rendre les monstres et les ombres moins terrifiants, lire des histoires à dormir debout ou à ne pas dormir du tout, décorer les vitres de la maison et mettre des tas de couleurs à l'intérieur avec des dessins, des feuilles et des marrons ramassés lors de nos balades. Notre Halloween à nous (alouhinanou > c'est rigolo et mignon, en plus, non ?) c'est préparer des lectures et des activités tout au long de l'année et attendre cette période avec impatience. C'est aussi partager le potiron qu'on a vu pousser, lire et écrire des comptines fantastiques, montrer aux enfants comme la nature est belle, inventer des histoires et se les raconter le soir avant d'aller se coucher. Pour moi, c'est aussi l'occasion d'échanger et de partager avec d'autres personnes dans la joie et la bonne humeur autour d'un thème commun qui nous amuse et nous permet de redevenir un peu enfant. On ne demande rien, on n'embête personne, on s'amuse et c'est tout !

 

 

Notre Halloween à nous, il nous est cher et on se moque de ce que peuvent penser ceux qui disent que c'est "morbide", "trop commercial", "pas français" et autres carabistouilles, car nous on sait. On sait les rires, on sait la joie, et c'est bien tout ce qui compte. C'est notre manière à nous de fêter l'automne, on improvise, chacun apporte ses idées et est libre de participer, il n'y a pas de règles. D'ailleurs chez nous ce n'est pas une soirée mais une période qui s'étend sur plusieurs semaines. Quand je vois comme mes enfants s'amusent et ces moments magiques passés ensemble , je me dis qu'on aurait bien tort de s'en priver ! Et votre Halloween à vous, il est comment ?

 

 

Avec un peu d'avance - sauf si, comme nous, vous fêtez Halloween pendant tout le mois d'octobre - et parce que je ne serai pas là ce soir, je vous souhaite un joyeux Halloween. Pour les curieux qui voudraient en savoir plus sur l'origine de cette fête, cliquez ici.

 

 

Je participe au Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde !

 

Voir les commentaires

2015-10-30T16:12:53+01:00

Où est cachée la sorcière ?

Publié par MyaRosa

Jacky Goupil & Lucie Brunellière

12 pages, éditions Casterman, mars 2013

Quatrième de couverture :

Où est cachée la sorcière ?
Essaie de la retrouver dans ces images remplies de détails.
Pas si facile, mais drôlement amusant !
Un joli livre qui apprend à observer et qui développe la curiosité.

 

Mon avis :

 

 Ce livre a rejoint nos étagères tout récemment, et il a fait fureur auprès de mes enfants. Nous avions déjà deux titres de la collection - Boucle d'Or et le Petit Chaperon Rouge - et j'aime beaucoup le concept. Il y a, à chaque fois, une petite histoire à découvrir et il faut bien observer les illustrations car le personnage principal est toujours bien caché. Il y a aussi des tas d'objets à retrouver au fil des pages. C'est une activité ludique et amusante qui demande un peu de patience et d'observation. En général, ça plaît beaucoup aux enfants.

 

 

 Voilà l'histoire... Gronépoilu est la plus moche de toutes les sorcières, ce qu'elle a beaucoup de mal à accepter. Un jour, son miroir magique lui dit qu'elle ne sera jamais la plus belle. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. La sorcière est tellement en colère qu'elle décide de préparer une potion qui rendra tout et tout le monde terne et laid. Elle prédit que désormais plus rien ne sera joli... Arrivera-t-elle à ses fins ?

 

 

 C'est vraiment un chouette livre pour Halloween, surtout si vous avez des enfants en bas âge et que vous voulez commencer en douceur les histoires de sorcières sans leur faire peur ! Il est plus drôle qu'effrayant et devrait charmer les tout-petits. Les illustrations me plaisent beaucoup car elles ne manquent pas d'humour et il y a toujours des tas de détails à observer. Corbeau, limaces, jus de chaussettes, poupée vaudou, squelettes, masques effrayants, citrouilles, doigts crochus, balai de sorcière, fantômes et diablotins peuplent les pages de ce joli livre, pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

 

 

En quelques mots :

Un livre plus drôle qu'effrayant qui est parfait comme lecture d'Halloween pour les plus petits.

 

 

Je participe au Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde !

 

Voir les commentaires

2015-10-29T13:38:52+01:00

Où est mon étoile ?

Publié par MyaRosa

Satoe Tone

40 pages, éditions nobi nobi !, octobre 2015

L'histoire :

Petite souris a bien du chagrin : elle a perdu un ami auquel elle tenait beaucoup.
Mais on raconte que les êtres chers à notre cœur se changent en belles étoiles dorées pour nous protéger. Bien décidée à trouver son étoile, Petite souris parcourt vastes prairies et hautes herbes en se laissant uniquement guider par les souvenirs de leurs moments passés.
« Étoile ! Étoile ! Est-ce toi là-bas ? »

 

Mon avis :

 

 J'aime la douceur et la poésie de l'univers de Satoe Tone. Quelle artiste talentueuse ! Elle arrive, à chaque fois, à transporter le lecteur ailleurs, à l'emmener dans son univers où la nature, l'amour, l'amitié et l'imaginaire sont à l'honneur. J'aime la pureté et l'onirisme toujours présents dans ses illustrations. J'apprécie la simplicité de ses histoires qui les rend si charmantes et tellement belles. Il y a quelque chose de magique autour de cette artiste. A chaque fois que j'ouvre l'un de ses livres, j'oublie tout le reste. Je suis dans une bulle et je me laisse bercer, je me balade, je m'évade...

 

 

 

 Cette fois, Satoe Tone aborde un sujet délicat : la perte d'un être cher. La petite souris que l'on voit sur la couverture du livre a perdu quelqu'un qu'elle aimait beaucoup. On lui a toujours dit que les gens qui nous quittaient se changeaient en étoiles et comme cette personne lui manque beaucoup, elle décide de partir à sa recherche. Elle entreprend une sorte de pélerinage au coeur de leurs souvenirs communs, se rend dans les endroits où ont eu lieu les moments heureux qu'ils ont partagés ensemble. Ce joli voyage lui apprendra qu'on ne peut malheureusement pas faire revenir ceux qui sont partis, mais qu'il y a une partie d'eux qui vit en nous et qu'il ne faut surtout pas s'interdir de penser à eux et d'en parler. On a le droit de pleurer et d'être triste. On a le droit et même le devoir de se souvenir de ceux qui ne sont plus là mais qui ont compté et comptent encore tellement pour nous.

 

 

 Elle est émouvante, cette souris, si petite dans ce vaste monde, fragile et forte à la fois, courageuse et déterminée, portée par la force de ses sentiments. C'est l'un des plus beaux livres que j'aie lu sur le deuil et l'absence. Un livre chargé d'émotions et d'amour qui m'a sincèrement touchée et qui parle de la mort avec beaucoup de simplicité et d'honnêté sans que l'on perde pour autant le côté poétique propre à l'univers de l'auteur. Les illustrations sont magnifiques et rendent cette histoire universelle. Un petit bijou de poésie et de délicatesse à lire absolument !

 

 

En quelques mots :

Coup de coeur pour cet album émouvant qui aborde un sujet très délicat avec beaucoup de poésie, de pudeur et d'honnêteté.

 

 

A lire aussi :

J'ai laissé mon âme au vent

Mon papi peuplier

Doux rêves de moutons

Le voyage de Pippo

 

Voir les commentaires

2015-10-28T14:23:36+01:00

Un éléphant à New York

Publié par MyaRosa

Benoît Broyart (texte) & Delphine Jacquot (illustrations)

40 pages, éditions Seuil Jeunesse, octobre 2015

L'histoire :

Quand John découvrir un éléphant en sortant de chez lui, il fut étonné. Un éléphant dans les rues de New York, c'était impossible. Dans un zoo, oui. Dans un cirque, aussi. Mais là, juste devant chez lui, c'était impossible. Et pourtant, l'éléphant était là. Et même, il prenait toute la place...

 

Mon avis :

 

 Admirez un peu cette sublime couverture. N'est-elle pas fantastique ? Ajoutez à cela un titre intrigant qui laisse imaginer des tas d'histoires incroyables, c'est bien assez pour me convaincre de tenter l'aventure. J'ai totalement craqué pour la présentation de cet album paru tout récemment au Seuil Jeunesse, mais qu'en est-il du reste de l'ouvrage ? Ai-je bien fait de me laisser tenter ?

 

 Oui, oui, mille fois oui !

 

 

 John est un petit garçon rêveur et solitaire qui ne se sent pas à sa place à l'école. Ses camarades de classe se moquent de lui, le trouvent trop lent ou trop petit et ne prennent même pas la peine d'essayer de le connaître mieux. Pourtant, dans le coeur du petit garçon, il y a une place immense qui reste désespérement vide. Une place pour accueillir un ami, le meilleur des amis, une place tellement grande qu'elle pourrait contenir un éléphant. Ca tombe bien puisqu'il y en a justement un devant chez lui ! Un éléphant ? Ici ? A New York ? Mais, c'est impossible ! Et pourtant, si ! John n'en croit pas ses yeux et d'ailleurs personne ne le croit. Alors tant pis, cet ami, il va le garder rien que pour lui. Ensemble ils vont tout partager et vivre des tas d'aventures merveilleuses !

 

 

 Quelle belle histoire ! Je suis vraiment charmée par cette belle rencontre inattendue et par cette amitié hors du commun. Ils sont touchants, ces deux êtres qui étaient faits pour être ensemble et ne vont plus se quitter. Est-ce que John rêve ? Est-ce qu'il s'invente des histoires pour se sentir moins seul ou bien est-ce que les adultes ont les yeux trop fermés et sont trop pressés pour voir la réalité ? Qu'importe, avec ce livre, tout est possible. On y croit, on s'évade et on voyage ! On visite New York en charmante compagnie (la statue de la Liberté, le pont de Brooklyn, Central Park, etc.) et on n'a pas envie que ça s'arrête.

 

 

 Les illustrations sont époustouflantes et le format du livre (qui est aussi gigantesque que notre pachyderme préféré) permet de bien apprécier chaque détail. C'est vraiment beau et surprenant. On a l'impression de visiter New York, on se perd et on s'amuse dans Central Park, on se met d'accord sur les meilleures pizzas et glaces du coin et on s'arrête pour flâner au musée. Il y a plein de clins d'oeil et de détails irrésistibles. J'adore le plan de New York en forme d'éléphant ! Vous l'aurez compris, ce livre est absolument Génial !

 

 

En quelques mots :

Fantastique. Surprenant. Irrésistible. Touchant.

GENIAL !

 

 

A lire aussi :

Le Loup de la 135e

Comment cacher un lion

 

Voir les commentaires

2015-10-28T13:16:51+01:00

Un mur si haut

Publié par MyaRosa

Nancy Guilbert (texte) & Stéphanie Augusseau (illustrations)

32 pages, éditions Des ronds dans l'O, octobre 2015, dès 4 ans

L'histoire :

Deux enfants, Plume et Timy, issus de deux royaumes différents, sont les meilleurs amis du monde. Malheureusement, se disputant un lopin de terre, les deux rois décident de ne plus se parler et de construire un MUR séparant les deux villages...

 

Mon avis :

 

 Nancy Guilbert et Stéphanie Augusseau nous offrent un bel album qui, avec poésie et délicatesse, délivre un message poignant et universel. Cette histoire pourrait se passer dans n'importe quel pays, à n'importe quelle époque. C'est d'abord une histoire d'amitié entre deux enfants qui s'adorent et qui se moquent complètement de leurs différences. Ils aiment être ensemble et rien d'autre n'a d'importance. Pourtant, une stupide dispute entre ceux qui gouvernent leurs deux royaumes va les séparer. Du jour au lendemain, un immense mur les sépare. Plus de rires, plus de jeux, plus de moments partagés. Des familles entières sont séparées sans plus d'explications, deux peuples sont en deuil et paient pour l'entêtement et la bêtise de ceux qui sont au pouvoir... Mais c'est avec beaucoup de courage et de détermination qu'ils vont oser leur prouver qu'ils ont tort.

 

 

 Quel beau message d'espoir et de solidarité ! C'est un livre qui évoque beaucoup de choses et nous renvoie à notre Histoire à tous ainsi qu'à l'actualité. C'est un album vraiment fort et plein d'émotions qui ne peut laisser personne indifférent. Comme à son habitude, Nancy Guilbert met de la douceur et de la poésie dans chaque mot. Ce n'est pas un texte triste, au contraire, il est lumineux et chargé d'optimisme, porté par une belle amitié entre deux enfants innocents et purs. C'est un hymne à la liberté et la preuve qu'ensemble et grâce à la force de l'amour, on peut tout vaincre et lutter contre l'injustice. Je pense que c'est un message qu'on ne transmet jamais assez et qu'il est bon de rappeler même aux adultes.

 

 

 Les illustrations ne sont pas en reste, elles sont expressives et poétiques. J'aime le choix des couleurs que je trouve original et audacieux. Cela me fait penser à la terre et à la nature et je trouve que cela renforce le côté universel de l'histoire. Le résultat est magnifique. Bref, c'est un album qui vous veut du bien et qu'il faut absolument mettre entre toutes les mains !

 

 

En quelques mots :

Un livre magnifique qui parle d'amitié, de tolérance et de solidarité. Une histoire universelle chargée d'émotions et de poésie.

 

Pour plus d'informations :

http://www.desrondsdanslo.com/UnMurSiHaut.html

 

Voir les commentaires

2015-10-27T15:34:30+01:00

L'Ogre et Marguerite

Publié par MyaRosa

Raphaële Frier & Solenn Larnicol

32 pages, éditions Talents Hauts, octobre 2015

L'histoire :

Marguerite est cachée dans le cerisier du jardin. Du haut de son perchoir, elle est un petit oiseau. Sa maman s'approche de son arbre. Elle tient la main d'un monsieur. "Cet homme-là est un ogre, se dit Marguerite. Sa mais est immense. Et sa bouche qui n'a pas de début, ni de fin." Le soir, l'ogre est toujours là quand elle s'installe devant son assiette. Maman a de la joie dans les yeux. Mais Marguerite ne dit rien.

 

Mon avis :

 

 Marguerite est une petite fille pétillante et malicieuse qui adore sa maison et passe beaucoup de temps à écrire et à dessiner sur sa branche de cerisier préférée. Elle aime sa vie et voudrait que rien ne change. Jamais. Mais voilà qu'un beau jour, alors qu'elle est perchée sur sa branche, elle voit sa maman tenir la main d'un homme et l'emmener dans leur maison. Tout est immense chez lui : ses mains, sa bouche. Il ressemble à un ogre ! La journée défile et l'ogre est toujours là alors Marguerite décide de s'enfuir au milieu de la nuit, d'aller là où elle se sent le mieux, loin de l'ogre...

 

 

 

 Cette histoire nous est racontée avec poésie et délicatesse. Tout est métaphorique et symbolique et les illustrations, pleines de détails, sont fabuleuses. La petite Marguerite n'a aucune envie de voir un intrus débarquer dans sa vie si heureuse et si paisible. Elle a peur du changement et de l'autre, elle est triste, elle ne veut pas que quelqu'un prenne la place de son papa. Elle encaisse et souffre en silence jusqu'à ce que le vase déborde. Mais la maman veille et saura trouver les mots justes pour réconforter son enfant. L'ogre n'apparaît plus aussi inquiétant que lors de la rencontre, sa voix grave devient rassurante et un merveilleux sourire s'étend sur son immense visage qui n'a plus rien d'intimidant et surtout, surtout, les choses reprennent leur cours, comme avant... Le cerisier, le carnet, la boîte à crayons et peut-être même un petit quelque chose en plus qui réchauffe le coeur de Marguerite.

 

 

 

En quelques mots :

Un album réconfortant et poétique sur la peur du changement et de l'inconnu. Une jolie découverte pleine d'émotions.

 

 

Voir les commentaires

2015-10-27T08:25:32+01:00

Blackwood, le pensionnat de nulle part

Publié par MyaRosa

Down a Dark Hall - Lois Duncan

271 pages, Hachette Jeunesse, août 2015

L'histoire :

A l’instant où elle pose les yeux sur l’imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l’année, un sentiment d’angoisse s’empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s’il y avait quelque chose de maléfique à l’intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d’étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s’intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d’étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l’enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis… car ils dépassent tout ce que la raison peut appréhender.

 

Mon avis :

 

 Publié pour la première fois en 1974, ce roman a été retravaillé, modernisé et réédité il y a quelques années. C'est l'histoire de Kit, une adolescente, qui est envoyée dans un pensionnat très sélect pour une année complète alors que sa mère et son beau-père voyagent en Europe. Là-bas, elle devrait avoir l'occasion de développer ses talents artistiques et vivre une expérience incroyable. Kit, qui était déjà un peu réticente à l'idée de quitter sa vie et ses amis, ressent un profond malaise une fois sur place. Le lieu ne lui inspire pas confiance. Elle ressent quelque chose d'étrange et d'angoissant et a juste envie de prendre ses jambes à son cou pour partir loin de cet endroit. Peut-être qu'elle aurait dû...

 

 

 J'ai beaucoup aimé cette lecture. L'histoire et le contexte m'ont bien plu. Je n'ai pas eu les frissons que j'espérais ni été vraiment surprise par la tournure prise par les événements, mais je pense que c'est surtout parce que c'est un livre qui est destiné à un lectorat assez jeune. J'ai aimé ce livre, mais je pense que je l'aurais carrément adoré si je l'avais lu à 10-11 ans voire même un peu plus jeune, à l'époque où je dévorais sous ma couette les Chair de poule et compagnie, et j'aurais certainement été terrifiée par Blackwood. Néanmoins, cela ne m'a pas empêché de l'apprécier et de me régaler de tous ces phénomènes étranges, claquements de portes et bruits bizarres qui résonnent au beau milieu de la nuit... J'ai passé un très bon moment en compagnie de Kit et des autres pensionnaires de Blackwood. L'auteur reprend des éléments classiques mais qui fonctionnent très bien. Elle nous offre un roman addictif, effrayant et envoûtant qu'on a du mal à reposer. Je recommande donc cette lecture aux jeunes lecteurs qui aiment se faire peur.

 

 

En quelques mots :

Un roman à l'atmosphère angoissante et envoûtante qui devrait charmer les jeunes lecteurs qui ont envie de frissonner. Un livre que j'aurais adoré découvrir plus jeune.

 

Je participe au Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde !

 

Voir les commentaires

2015-10-26T15:04:27+01:00

Voyage de princesses

Publié par MyaRosa

Misstigri & July Zaglia

32 pages, Carlo Zaglia Jeunesse, octobre 2015

L'histoire :

Rose, une jolie princesse, a tout pour être heureuse mais elle ne parle pas beaucoup. Elle a au fond de son coeur une petite boule de tristesse qu'elle n'arrive pas à expliquer. Un jour, sa mère lui apprend que quand elle était bébé, sa soeur jumelle a disparu. La seule chose qu'il lui reste et qu'elle offre à Rose : un petit sac magique. Après cette révélation, Rose décide de retrouver sa soeur. Commence alors une traversée épique du sac, qui va voyager à travers le monde entier et faire la rencontre de plusieurs princesses, de la plus gentille à la plus orgueilleuse... jusqu'à atteindre enfin son but...

 

Mon avis :

 

 Quel plaisir de découvrir de nouvelles illustrations de Misstigri ! Ses princesses sont fabuleuses, un vrai bonheur pour les yeux ! On imagine mille et une histoires en contemplant les illustrations et celle que July Zaglia nous offre nous emmène dans un merveilleux voyage aux quatre coins du monde. Il n'y a pas une histoire, il y en a des tas. Tout commence avec celle de Rose. Cette belle princesse française a le coeur lourd. Elle se sent triste mais ne sait pas pour quelle raison. Quelque chose lui manque... ou peut-être quelqu'un ? Sa mère décide de lui avouer la vérité. Sa soeur jumelle a disparu quand elle était petite. C'est décidé, Rose fera tout pour la retrouver. Un sac magique va l'y aider. Un sac qui va voguer sur les flots, semant tantôt le trouble tantôt le bonheur sur son passage...

 

 

 Quelle bonne idée, ce sac magique comme lien et fil conducteur entre toutes ces histoires. On se demande où il va nous entraîner et c'est la surprise à chaque fois que l'on tourne la page : la Russie, la Perse, l'Espagne, l'Inde, le Mexique, le Japon, l'Afrique, l'Alaska, etc... Préparez-vous à voyager ! Dépaysement garanti ! On fait la connaissance de treize princesses. Certaines vont êtres récompensées pour leur gentillesse, leur générosité et leur bienveillance tandis que d'autres vont être punies pour leur arrogance, leur égoïsme et leur vanité grâce au passage du sac magique qui ne laissera personne indemne et dont chacune tirera une leçon et un message positif.

 

 

 C'est un album envoûtant qui nous fait voyager et nous invite à rêver. On imagine le quotidien de toutes ces belles princesses, les vies fabuleuses qu'elles doivent avoir. On s'amuse à imaginer ce qu'elles vont devenir, quel destin les attend, mais surtout on attend le moment où les deux soeurs seront enfin réunies. Il y a beaucoup de mystère et d'émotions autour de cette histoire. On se demande vraiment ce qui a pu arriver à la soeur de Rose et dans quel endroit du monde elle vit désormais. Sait-elle qu'elle a une soeur a qui elle manque et qui l'attend quelque part ? Misstigri et July Zaglia nous offrent un merveilleux voyage porté par la force de l'amour fraternel !

 

 

En quelques mots :

Un album dépaysant, envoûtant et plein d'émotions.

 

 

A découvrir aussi :

Magiciennes du monde

Princesse du soleil levant

Princesses de légende

 

Voir les commentaires

2015-10-23T07:49:33+02:00

MISTIBOO !

Publié par MyaRosa

 

 Cette année, pour Halloween, j'avais envie de sortir un peu du cadre de la lecture pour vous parler aussi des activités que nous aimons faire à cette période de l'année. Après les pochoirs, voici un jeu de carte vraiment très sympa. Promis, après je reviens aux livres !

 

 Je l'ai acheté il y a quelques mois, mais je l'avais mis de côté pour Halloween. J'aime beaucoup les jeux Djeco qui sont toujours soignés, ludiques et amusants. Pour ceux qui connaissent, on retrouve ici le classique jeu du Mistigri. Toutes les cartes vont par paires sauf une. On distribue toutes les cartes et chaque joueur, lorsque c'est son tour, dépose les cartes qu'il a en double. S'il n'en a plus, il en prend une dans le jeu de son voisin. Il a ainsi une autre chance de déposer une paire, mais s'il n'en a pas, il conserve la carte et attend son tour. Le but du jeu est simple : il ne faut plus avoir de carte et il ne faut pas se retrouver avec le Mistigri (la carte solitaire qui est ici un chat noir) à la fin de la partie.

 

 

 Le jeu est très simple et vraiment accessible aux petits. Mon fils de quatre ans s'en est sorti comme un chef et il s'est bien amusé. Bien sûr, lorsqu'on joue à deux - on peut aussi jouer à 3 ou à 4 -, il ne peut pas tenir toutes les cartes dans sa main alors il les retourne devient lui et les remet en place après en mélangeant bien. La partie ne dure pas longtemps - entre 10 et 15 minutes - et c'est un jeu aussi amusant pour les enfants que pour les adultes.

 

 

 Le petit + de cette version ? Les cartes effrayantes qui sont parfaites pour Halloween et représentent une sorcière, un vampire, une araignée, un château hanté, des chauves-souris, des citrouilles, un squelette, etc... C'est Régis Lejonc, un illustrateur que j'aime beaucoup et dont j'ai plusieurs albums, qui a fait les illustrations et je les trouve vraiment très chouettes. Autre bonus, si on les expose un peu à la lumière, les cartes brillent dans le noir ! On peut ainsi rendre le jeu encore plus amusant et terrifiant en jouant sans lumière. J'ai testé et ça fonctionne très bien. Bien sûr, les cartes ont des parties phosphorescentes sur les deux faces. Ce jeu a rencontré un franc succès à la maison et je sens qu'on va y jouer très souvent !

 

 

En quelques mots :

Un jeu vraiment génial qui convient aussi bien aux petits qu'aux grands. C'est ludique, amusant et parfait pour jouer à se faire peur à la période d'Halloween ! Si vous n'êtes pas trop effrayés, vous pouvez même jouer dans le noir. Attention, vampires, sorcières, chauves-souris et squelettes sont de sortie !

 

Je participe au Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde !

 

Voir les commentaires

2015-10-22T16:58:33+02:00

Spooky Stencil Cards (Pochoirs d'Halloween)

Publié par MyaRosa

 

Mon avis :

 

 Cet après-midi, c'était activité créative à la maison. Tout le monde était très studieux et nous nous sommes bien amusés. Je vous ai déjà parlé des pochoirs animaux et des pochoirs de Pâques des éditions Usborne que nous aimons beaucoup. Il y a quelques mois et parce qu'on ne les trouve pas en France, j'ai commandé sur le net la boîte de pochoirs d'Halloween. Elle est géniale !

 

 La boîte en carton et très jolie et à l'intérieur se cachent 18 cartes pochoirs pour réaliser des tas de dessins : hibou, potions magiques, arbre mort, chaudron, balai et chapeau de sorcière, lune et étoiles, sorcière, citrouille, loup, araignée, fantôme, vampire, rat, château hanté, chat noir et chauve-souris. Les cartes sont jolies, colorées et bien solides.

 

 

 

 Les dessins sont vraiment beaux et variés et ce qui est bien, c'est qu'il y a un modèle sur la carte. On est libre de le suivre ou non, mais la forme nous semble ainsi moins abstraite et cela donne des idées. Je sais que ça rassure mon p'tit loup de quatre ans qui aime bien avoir un modèle. Je n'en reviens pas des progrès qu'il a fait depuis la dernière fois. Je ne l'ai pas du tout aidé. Il a tout fait tout seul de A à Z alors qu'il y a quelque temps il fallait que je lui tienne la carte et parfois même que je fasse toute la silhouette qu'il décorait ensuite. C'est une activité famialiale vraiment sympathique. Ma p'tite puce de deux ans et demi a participé aussi, avec de l'aide bien sûr, mais elle s'est bien amusée.

 

 

 

En quelques mots :

Une jolie boîte de cartes pochoirs qui permet de réaliser des tas de choses soi-même pour Halloween !

 

A découvrir aussi :

Les animaux - cartes pochoirs

Pâques - cartes pochoirs

 

Je participe au Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde !

 

Voir les commentaires

2015-10-21T19:50:35+02:00

La mode rétro à colorier

Publié par MyaRosa

Vintage Fashion Colouring Book

Antonia Miller & Ruth Brocklehurst

32 pages, éditions Usborne, octobre 2015, dès 7 ans

Présentation de l'éditeur :

Grâce à ce livre, familiarise-toi avec la mode féminine des cent dernières années. Colorie les superbes robes rétros, les chemisiers, les manteaux et tous les accessoires vintage.

 

Mon avis :

 

 Ce beau livre de coloriage est un petit trésor pour qui aime la mode et le vintage. Des tas de vêtements et d'accessoires de différentes époques nous sont présentés au fil de pages : diadèmes et bijoux, robes de bal, manteaux d'hiver, imprimés géométriques, chemisiers et hauts, chaussures, sacs et pochettes, robes fleuries, chapeaux et gants, jupes, broches, vêtements de style marin, pantalons, robes du soir, etc...

 

 

 Avec beaucoup de talent, l'illustratrice nous fait voyager dans le temps. Je suis vraiment bluffée par la qualité des illustrations et le soin apporté à cet ouvrage. Je n'ai pas encore osé me lancer dans le coloriage tant je trouve le livre magnifique comme il est. Je ne me lasse pas d'admirer les robes asymétriques, les jupons, les cols marin, les tissus fleuris. C'est superbe ! Il y a de nombreuses indications à côté des dessins qui permettent notamment de savoir à quelle époque on portait ce genre de choses. C'est un très beau livre qui devrait satisfaire les grands amateurs de mode mais aussi les novices et les curieux.

 

 

En quelques mots :

Un livre de coloriage magnifiquement illustré et très soigné qui plaira à coup sûr à ceux qui aiment la mode et le vintage. Un voyage dans le temps glamour et charmant !

 

 

 

Voir les commentaires

2015-10-21T13:34:50+02:00

Ticajou et sa famille de musiciens

Publié par MyaRosa

Christelle Saquet & Peggy Nille

32 pages, L'élan vert, octobre 2015, dès 3 ans

L'histoire :

Dans la famille écureuil, tout le monde est musicien !
Tout le monde ? Eh bien non.
Ticajou, le petit dernier, n'arrive pas à se décider. Il aime quand son grand frère joue de la flûte traversière ou quand mamie Cannelle fait résonner son violoncelle... Mais il cherche un instrument qui lui plaise vraiment !

 

Mon avis :

 

 J'ai toujours eu un faible pour les livres-CD. J'aime lire des histoires, mais j'aime aussi les écouter, me laisser bercer par une ou plusieurs voix, fermer les yeux et imaginer... Quand en plus il y a de la musique, c'est un petit concentré de bonheur dont on aurait tort de se priver. Récemment, j'ai craqué pour "Ticajou et sa famille de musiciens". Il faut dire que j'aime beaucoup les illustrations de Peggy Nille, toujours gaies et pétillantes, et la couverture est trop craquante, vous ne trouvez pas ?

 

 

 L'histoire est mignonne comme tout. On y fait la connaissance d'une famille d'écureuil au sein de laquelle la musique est omniprésente. Tout le monde joue d'un instrument sauf Ticajou, le petit dernier, qui n'a pas encore trouvé sa voie... Chaque jour, il écoute ses frères et soeurs jouer de la trompette ou de la flûte traversière, son grand-père jouer du tambour et sa cousine jouer du piano. Ses journées sont ponctuées par le son du hautbois de sa tante, par les airs de violon joués par sa maman, par les harmonies effectuées par mamie Cannelle et son violoncelle ou encore par les vibrations de la guitare de son papa. Tout le monde essaie de l'inciter à se lancer, mais Ticajou ne sait pas vraiment de quel instrument il veut jouer et ça devient pesant. Heureusement, une petite fée vient lui souffler la bonne idée qu'il attendait, quelque chose qui ne lui avait même pas traversé l'esprit.

 

 

 Cette histoire ludique et adorable est l'occasion de nous faire découvrir les instruments les uns après les autres puis tous ensemble et de nous faire découvrir aussi des morceaux très célèbres de Bach, Mozart, Vivaldi, Beethoven et bien d'autres encore... L'histoire est très agréable à écouter et les acteurs jouent bien le jeu. On retrouve notamment la douce voix de Laurence Bréheret qui double l'actrice Helena Bonham Carter et qui est également la voix française de Cercei dans la série télévisée Game of thrones.

 

 Les illustrations sont jolies et très colorées. Il y a plein de détails à observer. J'aime particulièrement la décoration et les meubles de la maison de la famille écureuil (Ticajou dort dans une coquille de noix) ainsi que les frimousses adorables des personnages. J'aime beaucoup l'idée du petit jeu des tartines et les noms des personnages : Ticahuète, Nougatine, Mamie Cannelle... C'est un livre ludique et amusant, parfait pour l'éveil musical des plus jeunes.

 

 

En quelques mots :

Un livre-CD adorable et idéal pour l'éveil musical des tout-petits.

 

Voir les commentaires

2015-10-21T08:57:00+02:00

Mes premiers contes illustrés

Publié par MyaRosa

Felicity Brooks & Richard Johnson

128 pages, éditions Usborne, octobre 2015, dès 2 ans

Présentation de l'éditeur :

Ces charmantes histoires destinées aux tout-petits sont proposées dans une édition de luxe, avec une reliure en toile et un ruban marque-page. Les magnifiques illustrations contribuent à la magie de chaque histoire. Un beau livre à offrir.

 

Mon avis :

 

 Ce recueil de contes est une merveille. La couverture toilée est vraiment superbe. Les illustrations qui semblent jaunes sur l'image ci-dessus sont en fait dorées, et le rouge de la couverture est plus foncé. Cela lui donne un aspect précieux et un peu magique. Il y a aussi un ruban marque-page. C'est un ouvrage vraiment très élégant qui rappelle les livres d'antan.

 

 

 A l'intérieur, il y a onze contes du monde entier à (re)découvrir : La soupe au caillou, Le petit bonhomme de pain d'épices, La princesse au petit pois, Le garçon qui criait au loup, Boucle d'Or et les trois ours, Le Petit Chaperon Rouge, Hoël et la sirène, Le pêcheur et le petit poisson, Le lièvre et la tortue, Les lutins et le cordonnier, Jack et le haricot magique.

 

 

 Ce sont des contes universels qui ont charmé des générations entières d'enfants du monde et la magie opère aujourd'hui encore. Fables d'Esope, contes scandinaves, légendes celtes, contes traditionnels venus d'Europe, la sélection est riche et variée. Ce sont des histoires dont on tire des leçons et qui transmettent des valeurs essentielles . Des histoires qui font grandir, rêver, trembler, découvrir des univers merveilleux, des créatures légendaires et des personnages ordinaires qui font preuve de bon sens et de courage.

 

 

 Ces histoires fascinantes ont été habilement réécrites par Felicity Brooks et joliment illustrées par Richard Johnson. Le résultat est fantastique ! J'ai adoré redécouvrir ces histoires merveilleuses et je ne me lasse pas de contempler les illustrations que je trouve fabuleuses. Il y a également des explications très intéressantes sur l'origine des contes et leur importance. Je suis conquise !

 

 

En quelques mots :

Un livre de contes merveilleux ! Un ouvrage très soigné à l'aspect ancien qui nous fait (re)découvrir des histoires universelles très joliment illustrées.

 

 

Voir les commentaires

2015-10-20T14:47:04+02:00

Camille est timide

Publié par MyaRosa

Gilles Baum & Thierry Dedieu

40 pages, Seuil jeunesse, octobre 2015, dès 5 ans

Quatrième de couverture :

"C'est le jour d'école que je préfère : le jour de la photo de classe. C'est important, une photo de classe, ça se chérit toute une vie. Mon rêve, ce serait d'être au milieu et de tenir l'ardoise."

 

Mon avis :

 

 Camille est une petite fille tellement discrète, tellement timide qu'elle a l'impression d'être transparente. Elle observe les autres sans jamais se mêler à eux. C'est toujours elle qu'on oublie et qu'on choisit en dernier lorsqu'il faut former une équipe. C'est elle aussi qui se retrouve toujours en bas à droite sur la photo de classe alors qu'elle rêve en secret d'être au centre et de tenir l'ardoise. Mais au fond de son coeur, Camille rêve et espère, elle se dit que les choses pourraient changer. Et si c'était pour tout de suite ?

 

 

 Le jour tant attendu de la photo de classe arrive. Personne ne remarque Camille qui a mis ses nouvelles chaussures pour l'occasion. Cette fois encore, elle ne sera pas au centre et c'est même pire encore que les autres années puisque cette fois, le photographe l'a carrément oublié et bien sûr, personne ne s'en est aperçu... Camille, si discrète et si fragile, décide de partir. Quelle importance puisque personne ne remarquera qu'elle n'est plus là ? Mais peut-être qu'elle se trompe... Vous ne croyez pas ?

 

 

 Beaucoup d'émotions et de sensibilité dans cet album qui m'a beaucoup ému. Il y a tellement d'enfants trop effacés qui se sentent seuls et oubliés, noyés dans la masse. La petite Camille parle pour eux et avec sa petite voix douce nous montre qu'elle existe et qu'elle a sa place autant que chacun d'entre nous. Je pense que c'est un livre qui peut aider les enfants qui se sentent invisibles à découvrir à quel point ils sont importants pour les autres. C'est un album délicat qui me bouleverse à chaque fois que je le relis et je suis également très sensible à la douceur des illustrations. C'est une petite pépite à ne surtout pas manquer !

 

 

En quelques mots :

Un album plein de sensibilité et de délicatesse qui aborde avec justesse la timidité et la fragilité. Une lecture bouleversante qu'on devrait trouver dans toutes les bibliothèques.

 

 

 

A découvrir aussi :

La Métamorphose d'Hermine

Un Royaume sans oiseaux

Rouge

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog