Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2017-06-28T04:50:00+02:00

Sorties poche à ne pas manquer #161

Publié par MyaRosa

 

Un Goût de Toscane

Elisabetta Elumeri & Gabrielle Giacometti

14 juin 2017

Margherita vient de quitter son mari. Elle repart vivre avec son chien et ses deux chats dans son petit village natal de Toscane. Dans ces collines, avec la mer à l'horizon, sa mère possédait autrefois une petite trattoria. Entre ses amis et ses souvenirs d’enfance, Margherita veut y recontruire sa vie. Mais même dans ce coin de paradis, les choses changent  : un homme venu de la ville veut acheter les vignobles locaux pour produire du vin à une échelle industrielle.
Nicola est un entrepreneur arrogant, mais il a besoin d'une cuisinière pour les dîners qu’il donne dans sa magnifique villa. Pour espérer pouvoir rouvrir un jour le restaurant de sa mère, Margherita doit accepter des petits boulots. Y compris travailler pour cet homme qui représente tout ce qu’elle déteste…  Une comédie romantique douce et épicée.

 

Les Soeurs de l'océan

Lucy Clarke

6 juillet 2017

Lorsque Katie apprend la mort de sa sœur cadette, elle ne peut croire à la thèse du suicide. Mia, vingt-quatre ans, joyeuse et insouciante, venait d'entamer un voyage autour du monde avec son ami d'enfance. Comment a-t-elle pu se jeter du haut d'une falaise ? Et que faisait-elle seule à Bali ? Pour comprendre, Katie décide de partir sur ses traces, avec son carnet de voyage comme seul guide.
De la côte des Cornouailles aux plages idylliques d'Indonésie, Katie découvre une Mia aussi mystérieuse que les circonstances qui entourent sa mort. Cette recherche de la vérité se transforme en quête initiatique, à mesure que le voyage livre ses secrets sur Mia, leur famille et le véritable motif de ce tour du monde...

 

Et l'aube vient après la nuit

Barbara Wood

6 juillet 2017

Des épreuves qu'elle a traversées dès son plus jeune âge, Samantha a tiré une évidence : elle sera médecin. Mais, dans les années 1880, le domaine médical est exclusivement réservé aux hommes et, pour pouvoir intégrer une école, la jeune femme doit émigrer aux États-Unis. Insultée, calomniée, elle essuie tous les affronts sans jamais plier et obtient son diplôme. Samantha n'est pourtant pas au bout de ses peines : qui acceptera de l'engager ?
Un seul homme, Mark Rawlins, osera lui tendre la main. Désormais, ils seront deux pour livrer ce combat.

 

Le Chagrin des vivants

Anna Hope

7 septembre 2017

Durant les cinq premiers jours de novembre 1920, l'Angleterre attend l'arrivée du Soldat inconnu, rapatrié depuis la France. Alors que le pays est en deuil et que tant d'hommes ont disparu, cette cérémonie d'hommage est bien plus qu'un simple symbole, elle recueille la peine d'une nation entière. A Londres, trois femmes vont vivre ces journées à leur manière. Evelyn, dont le fiancé a été tué et qui travaille au bureau des pensions de l'armée ; Ada, qui ne cesse d'apercevoir son fils pourtant tombé au front ; et Hettie, qui accompagne tous les soirs d'anciens soldats sur la piste du Hammer-smith Palais pour six pence la danse. Dans une ville peuplée d'hommes incapables de retrouver leur place au sein d'une société qui ne les comprend pas, rongés par les horreurs vécues, souvent mutiques, ces femmes cherchent l'équilibre entre la mémoire et la vie. Et lorsque les langues se délient, les coeurs s'apaisent.

 

L'Affaire des corps sans tête

Jean-Christophe Portes

31 mai 2017

1791. On découvre des cadavres dans la Seine, nus et la tête coupée. Malgré l'émoi populaire, Victor Dauterive, jeune officier de la nouvelle Gendarmerie n'a guère le temps de s'en préoccuper  : Lafayette, son mentor, l'a chargé d'arrêter Marat, ce dangereux agitateur qui appelle au meurtre des aristocrates. Mais la mission tourne vite au cauchemar.
Les vainqueurs de la Bastille sont-ils de vrais patriotes ou des activistes corrompus  ? Existe-t-il vraiment un Comité secret agissant en sous-main pour le roi  ? Et n'y aurait-il pas un lien avec ces corps flottant dans la Seine  ? Peu à peu, Victor Dauterive lève le voile sur un effrayant complot, une conspiration qui pourrait changer le cours de la Révolution...

 

Le Joyau de l'Annam

Patricia Wentworth

6 juillet 2017

Quel mystère enveloppe la belle mais sinistre pierre Annam, volée jadis dans un lointain sanctuaire ? Chacun de ses propriétaires a subi un sort malheureux. Lorsque Peter Waring, neveu du voleur d'origine, hérite du bijou, il s'attend à rencontrer sa chance. Mais son réveil est rude et le conduit à un labyrinthe de tromperies et de trahisons, une histoire d'amour fallacieuse et une mort échappée de justesse. Peter croit que le joyau est entre les mains de l'homme qu'il a toutes les raisons de haïr. Un jeu de chat et de souris s'ensuit, chaque homme croyant que l'autre détient ce qu'il désire plus que tout au monde. Une sombre histoire d'héritage dans la haute bourgeoisie anglaise des années 1920, par la reine du whodunit romantique.

 

L'Enfant de Loire

Gilbert Bordes

15 juin 2017

La Loire est un fleuve imprévisible. Un jour de pêche fructueuse, Boris Maleroy y secourt la belle Irène Lestang, surprise par les sables. Entre le braconnier de basse extraction, mal vu du pays, et la bourgeoise bien mariée, cet été 1914 met le diable aux corps... et bientôt sa marque au ventre d'Irène. Las, si son mari au front paraît loin, les Lestang ne comptent pas laisser passer l'offense. Au nom des apparences et des bonnes mœurs, tout sera tenté pour faire disparaître, coûte que coûte, l'enfant de Loire...
 

 

Embrouille en Corse

Peter Mayle

8 juin 2017

Un verre de rosé à la main, Francis Reboul savoure le soleil en attendant ses amis, Sam Levitt et Elena Morales, lorsqu'un hélicoptère vient survoler sa terrasse. Son propriétaire, le milliardaire Oleg Vronsky, est immédiatement convaincu d'avoir trouvé la maison provençale de ses rêves. Prêt à tout pour se débarrasser de l'encombrant Reboul, le Russe n'hésite pas à s'associer avec la mafia corse...

 

L'Ensoleillée

Dany Rousson

6 juillet 2017

Automne 1980. Tout le village de Saint-Côme, dans le Gard, est réuni pour rendre un dernier hommage à Grégoire Fabre, viticulteur aimé de tous. Clarisse, sa nièce qui a grandi auprès de lui après la disparition de ses parents, se rend à la lecture du testament.
La voici dorénavant propriétaire de la Cave des Hautes-Vignes, d'une maison à Sanary-sur-Mer et d'une mystérieuse lettre qui va bouleverser son existence.
Bien décidée à faire la lumière sur les révélations qui l'accompagnent, elle se lance sur les traces de ses véritables origines.

 

Le Faucon va mourir

Harry Crews

15 juin 2017

Tout le monde en a après George Gattling. Entre les employés simples d’esprit de son garage automobile, sa maîtresse, Betty, une étudiante apathique aux mœurs légères, sa sœur Precious et les quiz ineptes qu’elle lui inflige à tout bout de champ, et Fred, le fils de cette dernière, attardé mental sérieusement porté sur la bouteille, George étouffe. Sa nouvelle passion devient sa seule échappatoire : l'apprentissage de la fauconnerie. Après quelques tentatives d’affaitage ratées, il capture un nouveau rapace et entame sa périlleuse domestication. Quand son neveu meurt soudain dans un curieux accident, George perd pied. Le faucon devient son seul compagnon. Et ce compagnon n’attend qu’une chose : l’occasion de tuer.

 

Le Garçon sauvage

Paolo Cognetti

17 août 2017

Le Garçon sauvage commence sur un hiver particulier : Paolo Cognetti, 30 ans, étouffe dans sa vie milanaise et ne parvient plus à écrire. Pour retrouver de l'air, il part vivre un été dans le Val d'Aoste. Là, il parcourt les sommets, suspendu entre l'enfance et l'âge adulte, renouant avec la liberté et l'inspiration. Il plonge au coeur de la vie sauvage qui peuple encore la montagne, découvre l'isolement des sommets, avant d'entamer sa désalpe, réconcilié avec l'existence. Néanmoins, ce séjour initiatique ne parvient pas à l'affranchir totalement du genre humain : « je pourrais me libérer de tout, sauf de la solitude. »

 

Le Portrait de l'oubli

Laura Madeleine

14 juin 2017

Paris, 1900. Guillaume se fait embaucher dans une célèbre pâtisserie du quartier de l’Opéra. C’est là qu’il découvre un fascinant monde de douceurs, et qu’il tombe éperdument amoureux de Jeanne, la fille du patron… Un amour impossible à cause des différences sociales et que le père de Jeanne est bien décidé à faire échouer.

Quatre-vingts ans plus tard, Petra découvre une photographie représentant son grand-père entouré de deux inconnus. Un cliché pris à Paris au début du XXe siècle avec, griffonnés au dos, ces mots : « Pardonne-moi ». Incapable de résister à l’attrait du mystère, la jeune femme décide de découvrir l’obscure histoire de sa famille et le secret d’une terrible trahison…

 

Les Filles oubliées

Sarah Blaedel

¤ Mon avis sur ce roman ¤

31 mai 2017

Le corps d'une femme est découvert dans une forêt isolée du Danemark. Une cicatrice sur le visage aurait dû rendre facile son identification, mais il n’y a aucune référence dans les fichiers, personne n'a signalé sa disparition. Louise Rick, enquêtrice au Département des Personnes Disparues, lance alors un appel à témoins. C’est une femme âgée qui reconnaît finalement la victime qu’elle a connue enfant. Il s’agit d’une certaine Lisemette, autrefois internée dans un hôpital psychiatrique.
Comme les autres enfants de cette lugubre institution, Lisemette était une «  fille oubliée  », abandonnée par sa famille. L’enquêtrice fait alors une autre découverte troublante  : la victime avait une sœur jumelle. Deux femmes qui sont censées être mortes depuis une trentaine d'années...

 

Depuis l'abîme

Olivier Taveau

31 mai 2017

Juin 2003, trois adolescents disparaissent dans le sud de la France sans laisser de traces. Alors que les recherches s’organisent, un premier corps est découvert sur une aire de repos à quelques kilomètres du massif des Pyrénées. Les autres corps ne seront jamais retrouvés.
Aucune enquête ne sera officiellement ouverte.
Cette histoire ne s’est jamais passée…

 

Le Crime

Arni Thorarinsson

18 mai 2017

Avant ils étaient heureux, une famille heureuse, et puis ils l'avaient appris et leur vie était devenue un enfer. Ils ont tout caché, surtout pour leur fille. Mais se sont engagés à lui parler le jour de ses dix-huit ans. Tous les trois, ils ont attendu ce moment et craint son arrivée. La mère veut tenir sa promesse. Le père doute que la vérité les libère du cauchemar. La fille se révolte, essaie de survivre, de les tenir à l'écart. Elle les hait autant qu'elle les aime...

 

Tout plutôt qu'être moi

Ned Vizzini

17 août 2017

Durant l'une des séances chez son psy, Graig Gilner apprend qu'il existe une maladie mentale appelée le syndrome d'Ondine : ceux qui en souffrent oublient de respirer ; pour ne pas mourir asphyxiés, ils doivent se répéter sans cesse " respire, respire, respire ". La dépression, Graig va en faire l'expérience, c'est ce qui arrive quand on oublie de vivre.

Comme beaucoup d'adolescents, Graig est bien décidé à réussir sa vie. Il intègre l'une des plus prestigieuses prépas de New York, de celles qui font de vous un homme important et assurent votre avenir. Seulement, au bout d'un an, il ne mange plus, ne dort plus, n'arrive plus à se lever, pense sans arrêt à ses devoirs, ses exams et à la jolie copine de son meilleur ami. Pour faire front à tout ça, il ne trouve d'autre solution que de fumer de l'herbe en glandant pendant des heures. Graig est pris dans une spirale d'anxiété, d'inquiétudes, de peurs qui l'acculent et le paralysent. Comment en est-il arrivé là ? Comment est-on poussé au point où la pression se fait tellement forte et nous, si faibles que la seule solution qui s'offre à nous, c'est d'en finir ? Dans ce roman tendre et émouvant, inspiré d'un séjour qu'il a effectué en hôpital psychiatrique, Ned Vizzini aborde ses propres démons, son long combat contre cette maladie qui l'accable depuis des années. D'un sujet aussi délicat et tabou que la dépression adolescente, Vizzini crée un livre tout à la fois drôle et empreint d'espoir.

 

Colocs (et rien d'autre)

Emily Blaine

4 octobre 2017

Il paraît que « les opposés s’attirent ».
Il paraît que « qui se ressemble s’assemble ».
Il paraît que les Jedi préfèrent les blondes.
 
Et il paraît aussi qu’on évite les otites en se fourrant un oignon dans l’oreille. Les proverbes, Ashley s’en méfie depuis qu’elle a eu l’occasion de constater qu’un de perdu, c’était un de perdu. Mais, depuis que Ben est entré dans sa vie et s’est installé dans l’appartement qu’elle partageait jusque-là avec sa meilleure amie, elle en viendrait presque à accepter l’idée qu’elle n’est pas condamnée à passer toute son existence en solitaire. Ben est si drôle, Ben est si touchant, Ben est si… Ben est un ami. Et il doit le rester. L’amour, ça finit toujours mal, et il est hors de question de risquer leur amitié pour une relation sans lendemain. Pour elle, c’est clair, ils sont amis. Et colocs. Et rien d’autre. Mais il paraît que Ben ne l’entend pas de cette façon…

 

Tous nos noms

Dinaw Mengestu

23 août 2017

À l’aube de l'âge adulte, Isaac fuit l’Ouganda et arrive aux États-Unis avec un visa d’étudiant. Il laisse derrière lui son vrai nom, avec les promesses d'une révolution réprimée dans le sang par la future dictature de son pays, et son ami le plus cher. Helen, une jeune assistante sociale le prend sous son aile et tombe amoureuse de lui. Leur idylle est troublée par les zones sombres du passé d’Isaac.
Du chaos de l'Afrique à la solitude du Midwest, dans une Amérique déchirée entre la guerre du Vietnam et la lutte pour les droits civiques, l'écriture intimiste et mélancolique de Dinaw Mengestu, mêlant les voix d'Helen et d'Isaac, saisit les paradoxes de l'Histoire et de la nature humaine avec une force et une intelligence peu communes.

 

L'Ancre des rêves

Gaëlle Nohant

16 août 2017

Dans un petit village de la côte bretonne, chaque nuit, les enfants Guérindel – Benoît, Lunaire, Guinoux et le petit Samson – sont en proie à des cauchemars terrifiants qu’ils taisent à leurs parents... Enogat, leur mère, a toujours interdit à ses quatre fils d’approcher le bord de l’eau. Est-ce seulement pour les protéger des dangers de la nature  ? Ou d’une autre menace qui ne dit pas son nom  ?

 

Beaux rivages

Nina Bouraoui

23 août 2017

C’est une histoire simple, universelle. Après huit ans d’amour, Adrian quitte A. pour une autre femme  : Beaux rivages est la radiographie de cette séparation.
Quels que soient notre âge, notre sexe, notre origine sociale, nous sommes tous égaux devant un grand chagrin d’amour.
Les larmes rassemblent davantage que les baisers.
J’ai écrit Beaux rivages pour tous les quittés du monde.
Pour ceux qui ont perdu la foi en perdant leur bonheur.
Pour ceux qui pensent qu’ils ne sauront plus vivre sans l’autre et qu’ils ne sauront plus aimer. Pour comprendre pourquoi une rupture nous laisse si désarmés. Et pour rappeler que l’amour triomphera toujours. En cela, c’est un roman de résistance.
N. B.

 

Avant que tout se brise

Megan Abbott

23 août 2017

Elle a les épaules élancées, les hanches étroites et des yeux sombres qui transpirent une détermination presque glaçante. À quinze ans, Devon est le jeune espoir du club de gymnastique Belstars, l'étoile montante sur qui se posent tous les regards, celle qui suscite tour à tour l'admiration et l'envie. Quand on est les parents d'une enfant hors norme, impossible de glisser sur les rails d'une vie ordinaire. C'est du moins ce que pense Katie, la mère de Devon, qui se dévoue corps et âme à la réussite de sa fille, même si cela demande des sacrifices.
Lorsqu'un incident tragique au sein de leur communauté réveille les pires rumeurs et jalousies, Katie flaire le danger s approcher de sa fille et sort les griffes. Rien ni personne ne doit déconcentrer sa fille ou entraver la route toute tracée pour elle. Mais les rumeurs ne sont pas toujours infondées... et les enfants rarement conscients des montagnes qu on déplace pour eux. Reste à déterminer quel prix Katie est  prête à payer pour voir Devon atteindre le sommet.

 

On regrettera plus tard

Agnès Ledig

7 septembre 2017

Cela fait bientôt sept ans qu'Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu'à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d'un destin que l'on croyait tout tracé ?

 

Les Putes voilées n'iront jamais au paradis !

Chahdortt Djavann

13 septembre 2017

Ce roman vrai, puissant à couper le souffle, fait alterner le destin parallèle de deux amies séparées à l’âge de douze ans, et les témoignages d'outre-tombe de prostituées assassinées, pendues, lapidées en Iran. Les paroles de ces femmes, authentiques, poignantes, parfois crues et teintées d'humour noir, surprennent, choquent, bousculent préjugés et émotions, bouleversent.

 

Dieu n'habite pas la Havane

Yasmina Khadra

7 septembre 2017

À l’heure où le régime castriste s’essouffle, « Don Fuego » chante toujours dans les cabarets de La Havane. Jadis, sa voix magnifique électrisait les foules. Aujourd’hui, les temps ont changé et le roi de la rumba doit céder la place. Livré à lui-même, il rencontre Mayensi, une jeune fille « rousse et belle comme une flamme », dont il tombe éperdument amoureux. Mais le mystère qui entoure cette beauté fascinante menace leur improbable idylle.

 

Le Démonologue

Andrew Pyper

1er juin 2017

David Ullman, spécialiste mondial de littérature satanique, est invité à Venise pour y attester d'un phénomène surnaturel. Loin de croire que la terre est peuplée de millions d'âmes errantes et invisibles au commun des mortels, il s'y rend avec réticence. Tess, sa fille de douze ans, l'accompagne. Sur place, des manifestations paranormales font vaciller les certitudes cartésiennes de David. Avec, en point d'orgue, la disparition de Tess... Dès lors, il n'a qu'une obsession : la retrouver.

 

Petit pays

Gaël Faye

23 août 2017

Avant, Gabriel faisait les quatre cents coups avec ses copains dans leur coin de paradis. Et puis l'harmonie familiale s'est disloquée en même temps que son «  petit pays  », le Burundi, ce bout d'Afrique centrale brutalement malmené par l'Histoire.
Plus tard, Gabriel fait revivre un monde à jamais perdu. Les battements de cœur et les souffles coupés, les pensées profondes et les rires déployés, le parfum de citronnelle, les termites les jours d'orage, les jacarandas en fleur... L'enfance, son infinie douceur, ses douleurs qui ne nous quittent jamais.

 

Le Huitième livre de Vésale

Jordi Llobregat

6 juillet 2017

Barcelone, 1888. L'Exposition Universelle approche à grands pas et, avec elle, l'électrification de la cité catalane. Mais il est une partie de la ville où la lumière ne filtre pas. Où, chaque matin, de jeunes ouvrières sont retrouvées démembrées dans l'indifférence générale. On dit qu'un monstre séculaire et affamé a fait son retour dans les bas-fonds. De retour après sept ans d'absence, le jeune Daniel Amat, professeur à Oxford, reprend l'enquête où son père l'avait laissée – plongeant dans les égouts à la recherche d'un manuscrit mythique, dont les secrets dépassent l'imagination...

 

 

Pour voir + de sorties, cliquez ici.

 

Voir les commentaires

2017-06-27T14:15:57+02:00

Le Glaive des mers, tome 1 (Une aventure non officielle de Minecraft)

Publié par MyaRosa

Blade of the Sea - Jesse Nethermind

141 pages, éditions DreamLand, avril 2017, dès 8 ans

L'histoire :

Trish a toujours vécu dans son village tranquille de l’Overworld. Mais lorsqu'une bande de pirates menace de détruire son monde, la jeune fille décide de les défier. Sa mission  : empêcher les brigands de s'emparer du Glaive des mers, une puissante arme mystérieuse.

Heureusement, Trish a de l’intelligence à revendre pour affronter les épreuves. En chemin, elle se fait même un allié redoutable  : un loup qui dévore les zombies  ! À ses côtés, elle combat des hordes de squelettes, des araignées géantes et des creepers...

Dans ses aventures, Trish découvrira que le Glaive des mers est plus qu'une simple épée. La légende affirme qu’il ouvre la porte d’un autre monde. Un endroit où l’on peut  vivre sans craindre les monstres...

 

Mon avis :

 

 Avec ce livre, je pensais faire plaisir à mon fils qui adore le jeu vidéo Minecraft et au final - même sans trop connaître cet univers - je me suis régalée ! Le héros de cette aventure est... une héroïne (ouiii !) nommée Trish qui n'a pas froid aux yeux et fait toujours passer les autres avant elle. Trish n'a pas hésité une seconde à quitter son petit village et sa vie bien tranquille pour suivre des brigands qui pourraient bien mettre tout le monde en danger par leur soif de pouvoir et d'argent. C'est ainsi qu'elle se retrouve à marcher sur leurs traces pendant des jours et des jours, croisant au passage des créatures terrifiantes et des défis à relever. Arrivera-t-elle à mettre la main sur le glaive des mers avant les brigands ?

 

 J'ai beaucoup aimé cette lecture. L'écriture est très agréable et les chapitres sont courts. Il y a de nombreux rebondissements qui font qu'on ne voit pas le temps passer sans pour autant se perdre dans l'histoire. Les personnages sont attachants. Trish est intelligente et courageuse et j'adore son compagnon de route ! Dans ce livre, il n'y a pas de temps mort et le danger est partout ! Il y a de l'humour, de l'action et l'intrigue est passionnante. Je ne pensais vraiment pas que j'allais accrocher à ce point et pourtant me voilà charmée par l'univers de Minecraft, les cubes, les artefacts, les créatures étranges, les énigmes, les potions et les enchantements. Je pense que c'est un livre qui plaira beaucoup aux amateurs de Minecraft, même à ceux qui ne lisent pas beaucoup ou n'aiment pas trop la lecture. L'histoire est vraiment prenante et le roman difficile à lâcher. J'ai vraiment hâte de lire la suite !

 

En quelques mots :

Une bonne surprise ! Un univers fascinant et une intrigue très bien construite qui nous tient en haleine jusqu'à la fin. Dès 8 ans.

 

 

Voir les commentaires

2017-06-27T08:23:02+02:00

Pinceau magique : Les engins

Publié par MyaRosa

Nesk (illustrations)

14 pages, éditions Gründ, mai 2017, dès 3 ans

Présentation de l'éditeur :

Peins avec de l'eau pour voir apparaître les couleurs. Laisse sécher et recommence à l'infini sur ton carnet !

 

Mon avis :

 

 Les vacances d'été approchent à grand pas alors j'ai décidé de vous proposer un peu plus d'idées d'activités pour occuper les enfants. Ce joli carnet fait le bonheur de ma princesse depuis que nous l'avons reçu. C'est un carnet cartonné aux pages très épaisses sur lequel il y a des coloriages à peindre avec... de l'eau ! Oui, oui, de l'eau ! Un petit pinceau est fourni avec le carnet dans une petite pochette plastifiée bien pratique qui est accrochée dessus. Il suffit de dévisser le pinceau et de remplir la petite réserve d'eau et hop, c'est parti !

 

 

On badigeonne les images d'eau et les couleurs apparaissent. On laisse ensuite sécher et les couleurs disparaissent comme par magie pour nous laisser recommencer à l'infini ! Les coloriages sont ronds et très mignons. On y voit des petits animaux qui s'activent autour d'engins tels qu'une voiture de police, un camion de pompier, une pelleteuse, un avion, un camion poubelle ou encore un bateau. Ma fille adore cette activité. Ce carnet est vraiment pratique parce qu'on peut l'emmener partout et qu'il n'est jamais rempli. Ca ne tâche pas et c'est aussi un bon moyen d'apprendre aux plus jeunes à bien tenir leur crayon. Il existe un autre carnet "Pinceau magique" sur les bébés animaux.

 

 

En quelques mots :

Une activité amusante et qui ne fait pas de dégâts ! Un carnet bien pratique car réutilisable à l'infini et transportable partout. Un indispensable !

 

 

D'autres activités à découvrir :

100 idées créatives

Mes Cartes à gratter Yo-Kai Watch

Dessine avec des tampons

Masques d'animaux à colorier

Construis tes dinosaures avec des autocollants

Ma ville en papier

 

 

Voir les commentaires

2017-06-27T07:25:26+02:00

Splat : La Grosse bêtise

Publié par MyaRosa

Splat the Cat and the Late Library Book - d'après Rob Scotton

32 pages, éditions Nathan, juin 2017

L'histoire :

En rangeant sa chambre, Splat découvre un livre de bibliothèque très en retard. Quelle va être sa punition ? Va-t-on l'envoyer en prison ou le jeter aux requins ?

 

Mon avis :

 

 Splat fait du tri dans ses affaires. Il va donner tout ce qu'il n'utilise plus (jouets, vêtements, livres) à des associations, à l'hôpital ainsi qu'à la bibliothèque qui est près de chez lui. Ce n'est pas une mince affaire car Splat n'est pas très ordonné. Lorsqu'il ouvre son placard, tout lui tombe sur la tête et c'est ainsi qu'il découvre un livre qu'il a complètement oublié de rendre à la bibliothèque. Il doit être là depuis un siècle ! Malheur ! Le châtiment sera terrible ! Splat frémit à l'idée de se retrouver en prison ou pire encore... Ses parents, qui ne comprennent pas ce qui se passe, sont obligés de le traîner jusqu'à la bibliothèque. A votre avis, que va-t-il se passer ensuite ?

 

 

 J'ai beaucoup aimé cette petite histoire de Splat. D'abord parce qu'elle véhicule des valeurs qui me sont chères : le partage, la solidarité, la générosité, le respect des règles et des autres ; mais aussi parce que Splat est un personnage irrésistible qui me fait toujours beaucoup rire. Avec lui, tout prend toujours des proportions énormes et le moindre petit oubli/incident devient un terrible drame. J'aime son imagination débordante, sa naïveté et sa spontanéité. Et puis, les illustrations des albums de Splat sont toujours géniales. Il y a des tas de détails et des éléments vraiment drôles. On s'attache beaucoup à ce personnage, les enfants s'identifient facilement à lui et sont toujours contents de le retrouver dans une nouvelle mésaventure. Splat, c'est l'antihéros des petits et des grands, le gros chat maladroit qui charme tous les lecteurs ! Un personnage incontournable de la littérature de jeunesse à découvrir sans plus attendre.

 

 

En quelques mots :

C'est toujours un plaisir de retrouver Splat !

 

 

D'autres histoires de Splat à découvrir :

¤ Bonne nuit, Splat ! ¤

¤ Splat agent secret ¤

¤ Splat chante faux ! ¤

¤ Splat est un vrai chef ! ¤

¤ Splat raconte ses vacances ¤

¤ Splat s'amuse sous la pluie ¤

¤ Splat n'aime pas perdre ¤

¤ Splat dit merci ! ¤

¤ Splat et le Gang des Chats ! ¤

¤ Splat the Cat : What was that ? ¤

¤ Splat fait son spectacle ! ¤

¤ Splat est amoureux ¤

¤ Splat prépare un cadeau ! ¤

¤ Splat va à l'aquarium ! ¤

¤ Splat et la sortie de classe ! ¤

¤ Splat à la mer ! ¤

¤ Splat à la fête foraine ! ¤

¤ Splat va chez le docteur ¤

¤ Splat fait du sport avec son papa ! ¤

¤ Splat range sa chambre ¤

¤ Splat adore la glace ¤

¤ Votez Splat ! ¤

¤ La Grosse bêtise ¤

 

 

Voir les commentaires

2017-06-26T15:28:53+02:00

Agatha Raisin enquête #04 : Randonnée mortelle

Publié par MyaRosa

The Walkers of Dembley - M.C. Beaton

243 pages, éditions Albin Michel, novembre 2016

L'histoire :

Après un séjour de six mois à Londres, Agatha retrouve enfin ses chères Cotswolds - et le non moins cher James Lacey. Même si le retour au bercail de son entreprenante voisine ne donne pas l'impression d'enthousiasmer particulièrement le célibataire le plus convoité de Carsely.
Heureusement, Agatha est très vite happée par son sport favori : la résolution d'affaires criminelles. Comme le meurtre d'une certaine Jessica, qui militait pour le droit de passage de son club de randonneurs dans les propriétés privées des environs.
Les pistes ne manquent pas : plusieurs membres du club et quelques propriétaires terriens avaient peut-être de bonnes raisons de souhaiter sa disparition. Mais la piste d'un tueur se perd aussi facilement que la tête ou... la vie !

 

Mon avis :

 

 Si ce tome a une construction un peu différente par rapport aux précédents, c'est toujours un régal ! Quel plaisir de retrouver Agatha et James dans une nouvelle enquête ! Les voilà infiltrés dans un groupe de randonneurs, se faisant passer pour mari et femme, afin d'enquêter sur le meurtre d'une jeune femme. En essayant de réunir des indices, ils se rendent vite compte que les suspects sont nombreux. Cette femme s'était mise beaucoup de monde à dos et de nombreuses personnes avaient tout intérêt à ce qu'elle disparaisse...

 

 

 Je dois avouer que le village de Carsely m'a un peu manqué. J'adore me balader dans les rues et les différentes maisons, écouter les ragots et croiser les habitants qui nous sont maintenant familiers. Néanmoins, j'ai beaucoup aimé ce tome car les pistes sont nombreuses. Les personnages sont tous plus louches les uns que les autres alors on envisage tout et son contraire. On sent que le meurtrier est tout près et que le risque est grand et c'est aussi angoissant qu'excitant. Cette fois encore, je n'ai pas vu le temps passer et j'ai été très surprise par les dernières pages. Tellement surprise que j'ai immédiatement commandé la suite. J'ai vraiment hâte de m'y plonger. Cette série est tout simplement géniale ! C'est drôle, ça détend et je suis sûre de passer un bon moment à chaque fois.

 

 

En quelques mots :

Un tome un peu différent des autres mais qui se révèle plein de surprises !

 

A lire aussi :

Agatha Raisin enquête #01 : La Quiche fatale

Agatha Raisin enquête #02 : Remède de cheval

Agatha Raisin enquête #03 : Pas de pot pour la jardinière

 

***

 

 

 Hier soir, France 3 a diffusé les 3 premiers épisodes de la série TV. Avez-vous regardé ? Qu'en avez-vous pensé ? Attention, comme souvent, l'adaptation est assez libre et tout est dans le désordre. Certains épisodes sont adaptés de tomes qui ne sont pas encore sortis en France... Le premier tome est sorti (en VO) en 1992 alors forcément... On a un peu de retard !

 

Voir les commentaires

2017-06-23T09:12:34+02:00

Le Brouillard tombe sur Deptford

Publié par MyaRosa

The Dead Woman of Deptford - Ann Granger

357 pages, éditions 10/18, mai 2017

L'histoire :

  Londres, époque victorienne. Par une froide nuit de novembre, le docker Harry Parker trébuche sur un cadavre dans une ruelle de Deptford. Que venait faire Mme Clifford, si chic, si bien vêtue, dans cette partie peu fréquentable de la ville ?

Chargé de l’enquête par Scotland Yard, l’inspecteur Ben Ross ne trouve aucun témoin. De son côté, sa femme Lizzie tente d’étouffer un scandale : Edgar Wellings, un ami de la famille, souffre d’addiction au jeu. Mais le pire reste à venir : Wellings semble être le dernier à avoir vu Mme Clifford vivante… Et que penser de son excellente raison de la tuer ?

 

Mon avis :

 

 Le Brouillard tombe sur Deptford est la sixième enquête de l'inspecteur Ben Ross, toujours secondé - souvent malgré lui - par son épouse Lizzie. J'adore cette série qui se déroule à l'époque victorienne en plein coeur de Londres. J'aime la manière dont Ann Granger nous fait voyager dans le temps. Elle nous décrit avec beaucoup de précision le brouillard londonien, l'ambiance des docks, les règles de bienséance, les moeurs de l'époque, la hiérarchie sociale, l'insalubrité de certains quartiers, les convenances et la façon dont étaient menées les enquêtes en ce temps-là. C'est passionnant !

 

 J'ai donc retrouvé avec beaucoup de plaisir ce contexte et les enquêteurs des précédents livres. Cette fois, Ben est appelé en renfort dans le quartier de Deptford qu'il connaît peu où un crime a été commis. Une femme respectable est retrouvée morte loin de son domicile dans un coin plutôt malfamé. Là-bas, les gens parlent peu et n'apprécient guère la police. L'enquête piétine et Ben découvre des gens qui vivent dans des conditions épouvantables et n'ont presque aucun moyen de s'en sortir. Pour une fois, Lizzie semble bien décidée à ne pas se mêler des enquêtes de son mari sauf qu'elle est sollicitée à plusieurs reprises par une personne qu'elle apprécie et toute cette affaire pourrait bien éclabousser la réputation de sa tante.

 

 J'ai trouvé que l'enquête piétinait un peu, cette fois, et qu'il y avait quelques longueurs et redondances. J'ai eu un peu plus de mal que d'habitude à me mettre vraiment dans l'ambiance, mais une fois les premiers chapitres passés, je me suis régalée, comme toujours ! Les descriptions et le contexte m'ont vraiment plu. Cette fois, l'auteur insiste vraiment sur la misère dans laquelle vivaient beaucoup de gens à cette époque et c'est aussi révoltant que passionnant. J'ai retrouvé dans ce livre tout ce qui fait le charme de la série. Il y a un peu moins de scènes domestiques, c'est dommage (j'adore Bessie !), mais j'aime toujours autant cette ambiance délicieusement british, cette noirceur, cette petite dose d'humour et ce côté classique qui fait tout le charme de la série. Vivement la prochaine enquête ! Je serai au rendez-vous !

 

En quelques mots :

Misère et noirceur à l'époque victorienne. Un roman policier classique mais plein de charme qui décrit à merveille cette époque fascinante.

 

Ne manquez pas les autres tomes de la série !

Un intérêt particulier pour les morts

La curiosité est un péché mortel

Un assassinat de qualité

Un flair infaillible pour le crime

Le Témoignage du pendu

 

 

Voir les commentaires

2017-06-23T06:00:00+02:00

Je joue à la marchande !

Publié par MyaRosa

Marion Billet

12 pages, éditions Nathan, juin 2017, dès 2 ans

Présentation de l'éditeur :

Des animations à manipuler pour jouer à la marchande.

 

Mon avis :

 

 Encore un Kididoc vraiment chouette qui permet de découvrir en s'amusant et de faire comme les grands ! Cette fois, on propose à l'enfant de jouer à la marchande (pourquoi à la marchande et pas au marchand d'ailleurs ?). Avant l'arrivée des clients, il faut afficher les prix des aliments en relevant les étiquettes. On doit ensuite aider un client qui ne trouve pas un ingrédient qui est sur sa liste. On s'amuse ensuite à taper le montant des courses du client sur la caisse enregistreuse et même à calculer combien on doit lui rendre. On peut aussi peser des fruits et des légumes et mettre les étiquettes correspondantes sur les sachets, scanner les articles, recevoir un paiement par carte bancaire et rendre le ticket de caisse aux clients.

 

 

 C'est ludique et amusant ! Les animations proposées fonctionnent très bien. Il y a des roues à tourner, des choses à soulever, des éléments à tirer ou à faire glisser et les boutons de la caisse enregistreuse sont en relief. Le livre est accessible dès 2-3 ans. Ma fille de quatre ans s'est tout de suite jetée dessus lorsque nous l'avons reçu et elle a beaucoup aimé jouer à la marchande, faire les sons de la caisse, appuyer sur les boutons, nommer les différents produits et les compter. Les illustrations rondes et colorées sont mignonnes comme tout. Comme toujours avec cette collection, c'est très réussi. Voilà qui va faire le bonheur des petits !

 

 

En quelques mots :

Un bel album animé qui propose de se mettre dans la peau d'un marchand. C'est ludique et surtout tellement drôle de pouvoir faire comme les grands !

 

D'autres Kididoc à découvrir :

Je suis chef cuisinier !

Vive l'école !

En avant, les chevaliers !

Tous à la piscine !

Grrr ! les dinosaures

Quel temps fait-il ?

Oh ! les jolies petites bêtes

 

 

Voir les commentaires

2017-06-20T12:53:22+02:00

Le Souffle de l'été

Publié par MyaRosa

Anne Cortey & Anaïs Massini

40 pages, éditions Grasset Jeunesse, mai 2017

Quatrième de couverture :

Kimi se sent bien avec Shiro. Et Shiro aime tous les moments qu'il passe avec Kimi. L'amitié qui les lie est aussi magique que les petits et grands bonheurs de l'été : aussi magique que les nuits d'étoiles filantes, la danse des cerfs-volants les jours de grand vent, ou le palais merveilleux qu'ils construisent sur le sable...

 

Mon avis :

 

 Deux ans après, nous revoilà dans le monde tendre et merveilleux de Kimi et Shiro. Si les personnages ont grandi, leur amitié n'a pas bougé. Ou plutôt, elle s'est renforcée au fil des saisons et des bons moments passés ensemble.

 

 Dans ce nouveau livre consacré à l'été, on découvre quatre petits et grands moments vécus par Kimi et Shiro. Des jeux dans le sable, des moments partagés qui resteront dans la tête et dans le coeur pour toujours, des histoires et des rêves à raconter à l'autre, des instants apaisants et rassurants, des moments d'insouciance et de légèreté enveloppés d'une douce brise d'été.

 

 

 Si j'ai une préférence pour "Les Petits jours de Kimi et Shiro" que je trouve encore plus tendre et émouvant, j'ai tout de même beaucoup apprécié ce nouveau livre. On y retrouve l'esprit du précédent, de la fraîcheur, des petits bonheurs, du partage et surtout une merveilleuse histoire d'amitié qui résiste à tout. Le texte est plein de délicatesse et les illustrations sont très belles.

 

 

En quelques mots :

Un joli moment d'évasion et une belle façon de célébrer l'arrivée de l'été !

 

 

Voir les commentaires

2017-06-20T09:16:43+02:00

Les Aventures inter-sidérantes de l'Ourson Biloute, épisode 2 : Les Mutants de la mine noire

Publié par MyaRosa

Julien Delmaire & Reno Delmaire

48 pages, Grasset Jeunesse, avril 2017, dès 7 ans

Mon billet sur l'épisode 1

 

L'histoire :

C’est dimanche. Sans surprise dans le Nord de la France : il pleut. L’Ourson Biloute et sa petite famille se rendent au musée de la mine pour visiter les anciennes galeries de charbon. Au fond de la fosse, l’ambiance tourne au cauchemar. Les extra-terrestres de la Galaxie Fantôme, ont installé un laboratoire secret où mijote l’infâme sauce Z ! Biloute se retrouve pris au piège, face à des monstres plus terrifiants les uns que les autres. Notre héros en peluche semble perdu ! À moins qu’une aide aussi précieuse qu’inattendue ne le sauve de ce sombre traquenard…

 

Mon avis :

 

 "Me v'là dans l'brin jusqu'aux mollets !"

 

 

 Les Aventures inter-sidérantes de L'Ourson Biloute avaient démarré sur les chapeaux de roue - voir mon billet sur l'épisode 1 : La Baraque à frites de l'espace - et ce second opus - tout aussi réussi - confirme que ce personnage haut en couleur n'a pas fini de faire parler de lui ! C'est une aventure décapante qui nous attend dans ce livre. Une histoire complètement déjantée qui mélange univers futuriste, humour, culture ch'ti, rock'n'roll vintage et second degré. Un curieux mélange qui fonctionne très bien. Oubliez tout ce que vous connaissez, laissez de côté vos préjugés car vous allez être plongé dans un univers surprenant et décalé qui ne manque pas d'originalité !

 

 

 Mon fils avait adoré le premier épisode des aventures de Biloute alors nous étions vraiment impatients de lire la suite. Verdict ? C'est toujours aussi bien ! Biloute continue à être mêlé à cette affreuse histoire de sauce Z et fera tout son possible pour sauver le monde. Cette fois, il va se retrouver confronté à un personnage mystérieusement effrayant, mais il en faut plus pour faire reculer notre petit héros qui n'a pas sa langue dans sa poche. En plus de cela, il va être aidé par un personnage que l'on n'attendait vraiment pas... Quelle bonne surprise ! Cette fois encore, nous avons été captivés par cet univers particulier et par cette aventure trépidante. Le franc parler de Biloute, le glossaire et les expressions ch'ti sont toujours aussi drôles et je suis vraiment fan des illustrations. Une playlist est proposée à la fin du livre, histoire de se mettre dans l'ambiance. Vivement la suite !

 

 

En quelques mots :

Un univers original et totalement déjanté. Une histoire qui décoiffe et des personnages que l'on a déjà hâte de retrouver !  J'adore !

 

 

Voir les commentaires

2017-06-20T07:15:28+02:00

Nendo Stories

Publié par MyaRosa

MrTan

96 pages, Omaké Books, juin 2017

Quatrième de couverture :

L'auteur et photographe MrTan vous propose de découvrir les célèbres figurines japonaises Nendoroid dans des mises en scène originales et inédites. Plus de cent photos hautes en couleur et résolument kawaii.

 

Mon avis :

 

 Aujourd'hui, je vous propose de découvrir un livre très différent de ce que je vous présente habituellement mais pour lequel j'ai totalement craqué. Franchement, comment résister à cette couverture absolument adorable ?

 

 Connaissez-vous les Nendoroid ? Ce sont de petites figurines venues tout droit du Japon qui sont articulées et que l'on peut s'amuser à mettre en scène. MrTan nous offre aujourd'hui un très joli recueil de toy photography qui nous plonge dans cet univers fascinant.

 

 Les photographies sont vraiment superbes. MrTan réussit à nous entraîner dans un petit monde différent à chaque page et on s'y plonge avec bonheur. Sans aucun mot, il nous raconte quelque chose, nous invite à imaginer et à rêver au fil des saisons. Un restaurant, une chambre douillette, une cabane dans les arbres, une balade sur la plage, une soirée entre amis, un petit moment rien qu'à soi... Les décors sont vraiment superbes et les personnages sont très expressifs. J'ai trouvé la préface et le making-of très intéressants. L'auteur nous explique d'où lui est venue sa passion, comment elle a évolué et la façon dont il met en scène ses personnages et réalise ses photos. C'est un travail très minutieux qui demande de la dextérité, de la patience et beaucoup d'imagination ! Il y a énormément de travail derrière ce livre et il faut faire preuve d'une grande sensibilité pour capturer ces instants et transmettre autant d'émotions.

 

 

 Nendo Stories est un recueil qui est à la fois mignon et amusant mais aussi tendre et plein d'émotions. On s'immerge complètement dans ces petites scènes et on devine des histoires, des secrets, des confidences. Il y a quelque chose de fort qui s'en dégage et qui est à la fois intime et universel. Ce livre évoque l'enfance et nos propres souvenirs. Il fait ressurgir cette petite partie de nous qui malgré les années est restée la même, cette insouciance et cette gaieté propres aux enfants qui dorment au fond de nous et ne demandent qu'à être réveillées.

 

 Si j'ai tout de suite été charmée par les photographies de MrTan, sincèrement je ne pensais pas que ce recueil serait aussi émouvant. Il m'a fait rire et sourire, mais il a aussi remué des souvenirs, des sentiments et des émotions que j'avais oublié. J'ai eu l'impression de redevenir la petite fille qui pouvait passer des heures à faire du découpage ou à regarder les feuilles tomber en automne, celle qui aimait grimper aux arbres pour cueillir des cerises et jouait dans sa chambre avec ses figurines en inventant des tas d'histoires. En fait, elle est toujours là... Merci MrTan pour ce joli moment !

 

 

En quelques mots :

Un livre adorable et plein d'émotions qui nous raconte sans que les mots soient nécessaires de très belles histoires. Une plongée fascinante, pleine de douceur, d'insouciance et d'espièglerie dans le monde délicieux de l'enfance. J'ai beaucoup aimé !

 

 

Omaké Books (infos, extraits et commande en ligne)

Nendo Stories est aussi sur Facebook !

 

Voir les commentaires

2017-06-16T07:56:11+02:00

Mes cartes à gratter Yo-Kai Watch

Publié par MyaRosa

10 cartes + 1 bâtonnet par pochette (7,50€)

Les Livres du Dragon D'Or, juin 2017

Présentation de l'éditeur :

Il te suffit de gratter l'encre noire en suivant les modèles pour faire apparaître une dizaine de Yo-Kai ! A toi de jouer !

 

Mon avis :

 

 Mon fils aime beaucoup les activités créatives et depuis quelque temps, il adore les cartes à gratter. Je vous ai déjà présenté la pochette qu'il utilise en ce moment et qu'il aime beaucoup (clic). Cette fois, nous avons testé les pochettes du Dragon D'Or sur le thème des Yo-Kai Watch qui sont un peu différentes puisqu'on ne s'amuse pas à faire des motifs, mais plutôt à faire apparaître toutes les couleurs de l'image en grattant avec le petit bâtonnet fourni avec. Mon fils était vraiment ravi de retrouver tous les petits personnages qu'il adore et il s'est bien appliqué. Il a même voulu personnaliser sa carte en faisant des motifs à certains endroits plutôt que de faire apparaître toutes les couleurs. Le résultat est très chouette !

 

 

 Chaque pochette contient 10 cartes bien épaisses que vous pouvez accrocher, envoyer ou collectionner. Les images sont bien sûr différentes d'une pochette à l'autre. Celles de la photo viennent de la pochette Jibanyan mais celles de la pochette Komasan sont aussi belles. Il existe aussi des pochettes Pokémon qui fonctionnent sur le même principe. C'est une activité calme, relaxante, ludique et amusante qui n'est pas compliquée mais qui demande un peu de concentration. Mon fils adore et il peut passer des heures sur la même carte tant il s'applique.

 

 

Voir les commentaires

2017-06-15T12:17:09+02:00

Les Nuits de Lison

Publié par MyaRosa

André Bouchard

64 pages, éditions Seuil Jeunesse, avril 2017

Présentation de l'éditeur :

Le premier titre de la nouvelle collection d'André Bouchard pour les petits. En 14 histoires, le rituel du coucher est raconté avec justesse et humour. Cet ouvrage deviendra indispensable pour coucher ses enfants dans la bonne humeur !

 

Mon avis :

 

 Adorable petite Lison ! Comme tous les enfants, elle a une imagination débordante, des peurs irrationnelles et surtout besoin d'être rassurée. En quatorze petites scènes, André Bouchard nous fait partager les nuits de Lison. Ou plutôt tous les subterfuges qu'elle utilise pour ne pas aller au lit ou pour se glisser entre ses parents. On partage ses rêves, son rituel du soir, ses peurs et ses ruses et on reconnaît forcément nos chères petites têtes blondes là-dedans !

 

 

 J'ai beaucoup aimé ces petites histoires drôles et pétillantes qui nous accompagnent vers le sommeil. C'est plein de fraîcheur et de spontanéité et surtout tellement réaliste ! Lison est un personnage que l'on aime déjà et que l'on se réjouit de retrouver dans d'autres scènes du quotidien. On retrouvera d'ailleurs Lison dès le 17 août prochain dans La Rentrée de Lison. Youpi ! Si vous cherchez une première BD pour vos enfants (dès 3 ans), celle-ci est vraiment trop chouette !

 

 

En quelques mots :

Une héroïne pétillante et malicieuse que l'on adore déjà et que l'on se réjouit de retrouver dans d'autres aventures. Un album très drôle dans lequel petits et grands se retrouveront.

 

 

Voir les commentaires

2017-06-15T08:43:59+02:00

Le Rendez-vous

Publié par MyaRosa

Julie Colombet

32 pages, éditions Seuil Jeunesse, juin 2017, dès 2 ans

Quatrième de couverture :

Assis sur un gros caillou, Lapinou attend. Avec qui peut-il bien avoir rendez-vous ?

 

Mon avis :

 

 Attention, attention ! Vous avez devant vous le livre le plus mignon, le plus adorable, le plus craquant du moment ! Un album plein de douceur et de tendresse que je recommande vivement comme histoire du soir.

 

 C'est l'histoire d'un petit lapin qui attend sagement. Ce qu'il attend, on ne le découvrira qu'à la toute fin. Un animal vient le rejoindre, puis un autre et encore un autre. A part le lapin, personne ne sait ce qu'il fait là mais tous attendent plus ou moins tranquillement. Lapinou est un peu agacé que les autres viennent troubler cette attente. Ils font beaucoup trop de bruit ! Et si cela empêchait le rendez-vous d'avoir lieu ? Et si ce qu'il attendait ou celui qu'il attendait ne venait pas ?

 

 

 Mes enfants ont adoré ce livre ! Ils ont beaucoup aimé voir arriver les animaux les uns après les autres (écureuil, rouge-gorge, blaireau, grenouille, renard, chat, ours, chouette, etc...) surtout que l'on ne sait pas quand cela va s'arrêter ! On se demande ce qu'ils peuvent bien attendre et la fin est encore plus mignonne que ce que j'avais imaginé et même un peu magique... Il y a de la tendresse et de la douceur dans chaque mot, dans chaque image. C'est un vrai plaisir à lire, à découvrir et à partager et c'est vraiment parfait pour apaiser et rassurer les petits à l'heure du coucher. Un livre qui met des étoiles dans les yeux et des rêves plein la tête !

 

 

En quelques mots :

Coup de coeur pour cet album on ne peut plus craquant ! Un pur moment de douceur et de tendresse à partager en famille.

 

A découvrir aussi :

Mille et un bébés animaux

Je ne trouve pas le sommeil

Ma Petite étoile

Bonne nuit

Bonne nuit moi

 

 

 

Voir les commentaires

2017-06-15T08:02:17+02:00

C'est trop bien

Publié par MyaRosa

Philippe Delerm

96 pages, éditions Milan, mai 2017, dès 9 ans

Quatrième de couverture :

Attendre la neige,
Construire une cabane dans sa chambre,
Chuchoter avec un copain la nuit,
Regarder la première mi-temps,
Discuter avec sa grand-mère,
Jouer au Tour de France sur la plage...
C'est trop bien, non ?

 

Mon avis :

 

 Avec beaucoup de sensibilité et de poésie, Philippe Delerm sait comme personne capturer l'instant et nous parler de ces petits bonheurs du quotidien et plus particulièrement de l'enfance qui nous marquent à jamais. Après "C'est bien" et "C'est toujours bien" publiés au début des années 1990 et réédités cette année, il nous offre "C'est trop bien", un nouveau recueil d'une vingtaine de textes courts qui sont autant de douceurs à savourer et à partager en famille.

 

 La soirée qui se prolonge et prend une tournure inattendue lorsqu'un ami qui devait passer en coup de vent reste un peu plus longtemps. Les batailles de polochon et les dimanches à la brocante. Les vacances en famille et les discussions avec sa grand-mère. L'apprentissage de la vie et les jeux qu'on n'oublient pas. Grimper dans un arbre et marcher dans l'eau. Voilà quelques petits bonheurs qui nous sont décrits avec beaucoup de tendresse et qui parleront à chacun d'entre nous. Aux jeunes comme aux moins jeunes.

 

 J'aime la façon dont Philippe Delerm écrit. Il arrive à nous transporter dans nos propres souvenirs et à nous montrer à quel point la vie est belle. Ce sont ces petits riens, ces moments auxquels on ne prête pas toujours attention qui restent pour la vie dans nos coeurs et dans nos mémoires. On se souvient des rires, de l'imprévu, des rêves, de l'attente, de cette saveur que l'on aimait tant et de l'odeur des vacances. Philippe Delerm célèbre la vie et l'enfance et nous emporte avec lui dans ce tourbillon de bonheur !

 

"Rêveur, ça doit être ça. Avoir dans un coin de la tête un petit pays qu'on ne possède pas soi-même, et que les autres n'ont aucune chance de pénétrer. On est ici et ailleurs en même temps. On ne parle pas trop, on ne s'ennuie jamais, et on sent bien qu'on se protège."

 

En quelques mots :

Une lecture savoureuse, émouvante et poétique qui célèbre la vie et les petits bonheurs.

 

 

 

Voir les commentaires

2017-06-14T19:40:59+02:00

A l'ombre des cerisiers

Publié par MyaRosa

Altes Land - Dörte Hansen

280 pages, éditions Pocket, mai 2017

L'histoire :

Printemps 1945. Vera a 5 ans lorsqu’elle arrive au bras de sa mère dans cette vieille ferme perdue au milieu d’un immense verger. Elles ont quitté la Prusse orientale et traversé à pied une Allemagne ruinée par la guerre. Cette terre isolée sera leur halte, cette maison qui n’est pas la leur, leur refuge. Un lieu dont Vera ne repartira jamais. Soixante-dix ans plus tard, Vera voit arriver sa nièce Anne, son fils Leon sous le bras. Les deux femmes, que tout semble opposer, vont devoir apprendre à se connaître et cohabiter. Comme d’autres avant elles, entre ces murs ayant abrité des générations de femmes fortes et solitaires. Au contact l’une de l’autre et unies par la même détermination, Vera et Anne trouveront le chemin de la reconstruction.

 

Mon avis :

 

 "A l'ombre des cerisiers" est un roman un peu singulier qui ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais qui se révèle terriblement beau et émouvant si on se montre patient et si on lui laisse sa chance. Je pense aussi qu'il faut trouver le bon moment pour le lire. Accepter de sacrifier un peu de son temps, de faire une pause dans son quotidien pour l'apprécier comme il se doit et se laisser bercer par sa mélodie. Il  faut un peu de temps avant qu'il accepte de nous ouvrir ses portes et de nous livrer son histoire - Et quelle histoire ! - et comme l'ont fait Vera et les siens, je crois qu'il faut aussi s'imposer un peu pour y trouver sa place.

 

 C'est l'histoire d'une maison. Une maison qui renferme les secrets et les fantômes des gens qui y ont vécu. Une maison dans laquelle on ne peut pas se sentir à l'aise si on n'y est pas né. Une maison qui craque, une maison qui n'en fait qu'à sa tête. Une maison qui semble avoir une vie propre et qui est un personnage à part entière. Une maison en apparence froide mais qui résiste à tout et ne vous lâche pas. Une maison qui est à l'image des personnages de ce livre. Elle subit les assauts, traverse les tempêtes, se fissure mais ne s'écroule pas. C'est une maison qui protège et dans laquelle on peut trouver refuge.

 

 C'est aussi l'histoire de femmes d'une même famille qui ont traversé des épreuves terribles qui les ont changé à jamais. Des événements qui ont fait qu'elles se sont renfermées sur elles-mêmes et ont caché leurs sentiments et leurs émotions sous une bonne couche de glace. On dit que ça protège les fleurs alors pourquoi pas le coeur ?

 

 C'est aussi un roman qui décrit la campagne, la vraie. Un livre qui nous parle des bons et des mauvais côtés de la vie là-bas et qui se moque des citadins et des bobos qui ont une image complètement biaisée et idyllique du monde rural. C'est un livre qui rend vraiment hommage aux gens de la campagne et qui nous invite à aller au-delà des apparences. C'est vraiment touchant la manière dont les personnages qui nous paraissent d'abord durs et même rustres sont finalement remplis d'amour, de douceur et de bienveillance.

 

 C'est aussi un livre qui parle de musique, de solitude, de vieillesse, de refuge, de batailles, des horreurs de la guerre et de l'amour sous toutes ses formes qui est presque toujours là où on ne l'attend pas. On parle de courage et de reconstruction et bien sûr de la beauté de la nature. J'ai trouvé qu'il y avait aussi beaucoup d'humour et de dérision. On nous montre aussi qu'il n'est jamais trop tard pour changer, s'imposer, s'écouter, accepter l'autre et se relever. Une belle leçon de vie et d'humanité !

 

 

 Ce qui est assez particulier, c'est qu'il n'y a presque pas d'action dans ce livre. Les personnages et les époques se mélangent un peu. L'écriture est assez contemplative. On observe le monde, on se laisse bercer. Et pourtant, paradoxalement, je trouve qu'il se passe beaucoup. Tout est dans les non-dits, les petits riens. Les personnages s'entraident, avancent à petit pas, se reconstruisent. Il y a quelque chose de profondément émouvant. L'humanité, la simplicité du quotidien, l'amour que l'on retrouve dans de petites attentions... Tout cela m'a touchée en plein coeur. Et ce rythme lent est finalement un cadeau. C'est comme une petite pause, une parenthèse bienvenue dans notre vie mouvementée. On s'arrête de courir un instant, on regarde, on écoute, on apprend.

 

 Et puis, il y a cette nature qui est sans cesse en mouvement et que l'on suit au fil des saisons. On la voit changer, on observe les gens qui vivent à son rythme et savent s'adapter à elle. On a l'impression qu'ils changent leurs habitudes, mais ils vivent au rythme des saisons et refont les mêmes gestes chaque année. Cette ronde des saisons a quelque chose de salvateur et de rassurant parce qu'il y a des choses qui ne changent pas et ne changeront jamais malgré les années qui passent, malgré l'avancée de la technologie, malgré les décès et les séparations, malgré la tristesse et la douleur... J'ai trouvé ce roman reposant, poétique, plein de sensibilité, un brin mélancolique mais surtout terriblement beau et émouvant. Je conseille ce livre à ceux qui aiment la campagne et les vieilles pierres qui ont tant d'histoires à raconter.

 

En quelques mots :

Un roman plein de sensibilité et d'émotions qui m'a charmée et que je recommande aux amoureux de la nature et à ceux qui aiment la simplicité et ces petits riens qui font tout.

 

***

Un petit extrait (les premières phrases du roman) :

 

"Certaines nuits, quand la tempête venait de l'ouest, la maison gémissait tel un navire ballotté sur une mer houleuse. Les rafales de vent s'acharnaient en hurlant sur les vieux murs.

Ca craque et ça crie comme une sorcière qui crame, se disait Vera, ou un enfant qui s'est coincé les doigts.

La maison gémissait, elle ne sombrerait pas."

 

***

 

A lire aussi :

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog