Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-10-01T10:41:00+02:00

Arrête de mourir

Publié par MyaRosa

Arrête de mourir

de Irène Cohen-Janca

couv31254686.jpg

Catégorie(s) : Littérature francophone - Drame - (Jeunesse)

Edition / Collection : Actes Sud Junior / D'une seule voix

Date de parution : 13 avril 2011

Nombre de pages : 81

Prix : 7,80€

 

L'histoire :

"Ca a commencé par les Post-it. Tu t'es mise à en acheter des tonnes. Ils traïnaient partout dans la cuisine, la salle de bains, les chambres. Tu en bourrais ton sac comme s'il t'en fallait toujours à proximité. Pour te rassurer. Te protéger. Au début, on ne savait pas encore de quoi. Accro au Post-it. On en rigolait. Et puis le reste est venu. Lentement. Insidieusement. Moins marrant."

 

Samuel voudrait seulement profiter de ses dix-sept ans, être amoureux, insouciant... Mais la vie en a décidé autrement et il doit affronter le regard de sa mère qui vacille et se perd. Comment vivre avec une mère qu'on ne reconnaît plus ?

 

**

 

 J'aime beaucoup les publications des éditions Actes Sud. Les textes sont souvents courts mais marquants. Je crois que c'est la première fois que je lis un texte classé jeunesse chez eux. La collecion "D'une seule voix"est un peu particulière et nécessite une petite présentation : "Des textes d'un seul souffle. Les émotions secrètes trouvent leur respiration dans la parole. Des textes à murmurer à l'oreille d'un ami, à hurler devant son miroir, à partager avec soi et le monde." Il est également précisé que "la grosseur du caractère a été spécialement étudiée pour faciliter une lecture à voix haute". J'ai découvert ce titre par hasard, je n'en avais jamais entendu parler avant et je me suis donc lancée dans cette lecture sans préjugés.

 

 Voilà encore une preuve que les textes les plus courts ne sont pas forcément les moins marquants. Ce texte m'a bouleversée et je ne suis pas près de l'oublier. On sait déjà de quoi il va être question en lisant le résumé. La vie de Samuel est celle d'un ado comme les autres, jusqu'à ce que sa mère se mette à faire des choses bizarres et à devenir une étrangère, une "sorcière" comme il dit. Très vite, un nom vient se mettre sur ce mal qui est en train de détruire leur famille : Alzheimer. Partagé entre ses préoccupations d'adolescent et sa mère qui déraille, Samuel n'en peut plus. C'est sa détresse qu'il crie dans ce livre, sa rage, sa peine. Il ne sait plus quoi penser ni à qui se raccrocher. Il en veut à sa mère de l'abandonner comme ça, il en veut à son père d'avoir poussé sa mère à les abandonner pour retourner travailler et se payer des vacances plus chics pour parader devant les autres. Il en veut à Pauline, sa copine, de le repousser et de ne pas le comprendre. Il en veut à tout le monde et ne comprend plus trop l'utilité de ses études et du bac qui approche. A quoi bon apprendre si on doit tout oublier ? Samuel envoie tout valser, crie sa haine et son incompréhension face à cette vie si injuste. Il cherche des raisons d'expliquer cela, des réponses à ce qui a pu les mener là et foutre sa vie en l'air, il cherche un coupable et ses mots sont violents, incisifs : "J'AIME MIEUX QUE TU CREVES AVANT D'OUBLIER MON NOM".

 

  Un texte très court mais terriblement émouvant. Un questionnement intéressant sur le sens de la vie. Des mots touchants, violents qui décrivent parfaitement ce qu'on peut ressentir face à cette situation et les sentiments contradictoires que l'on peut éprouver. Je me suis reconnue dans ce texte et je tire mon chapeau à Irène Cohen-Janca qui se glisse dans la peau de cet adolescent de manière si juste, sans trop en faire. Ce texte m'a émue et si le sujet est difficile et douloureux, il permet tout de même d'aider à mettre des mots sur cette terrible douleur auquel chacun est confronté à un moment ou à un autre : voir un être cher perdre pied sous nos yeux. Un texte d'une grande intensité.

 

yeah.jpg

 

" Vers qui se tourner maintenant pour se rappeler les histoires du temps où on était petits. Plus de gardien de notre enfance ni de nos vies. La gardienne est folle et notre enfance enterrée. Plus de consolation. De quelle faute nous punis-tu? [...] C'est quoi ce bordel, ce désordre, ce foutoir, où les mères retombent en enfance alors que leurs enfants en sont à peine sortis ? Je te hais. Je hais le monde entier. Comment as-tu pu devenir une menace, toi qui étais le rempart, l'abri."

 

challenge-jeunesse-2

3/24

 

NB : J'ai décidé d'arrêter de mettre des étoiles pour noter mes livres lus. Je trouve ce système un peu injuste car il y a des livres qui ont la même note mais n'ont pourtant pas la même valeur à mes yeux. Et puis, je pense que mes avis sont assez explicites. Vous avez certainement compris que s'il fallait une note pour celui-ci, ce serait 5... peut-être même 6 sur 5 !

Voir les commentaires

commentaires

Céline72 03/04/2012 20:31

Je l'attaque dans la soirée, je te ferai part de mon avis ;)
Bonne soirée !

Entre Les Pages 30/03/2012 20:04

Voilà, je viens de publier mon avis! :D Très touchant ce livre, vraiment! Je le conseillerai sûrement!

MyaRosa 31/03/2012 14:16



Je suis contente qu'il t'ait plu. Il est superbe !



Entre Les Pages 25/03/2012 21:44

Un texte bouleversant en effet! Je viens tout juste de le terminer. C'est très intense! Merci de m'avoir fait découvrir ce roman!

Meloe 03/10/2011 20:41



Effectivement il doit être bouleversant, mais justement je ne suis pas d'humeur pour ce genre de découverte en ce moment.



freelfe 03/10/2011 14:28



Un livre que je ne connaissais pas mais que je vais essayer de lire !


Belle critique !



MyaRosa 03/10/2011 22:45



Merci beaucoup.



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog