Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-01-15T05:00:00+01:00

Baba Yaga

Publié par MyaRosa

Baba Yaga

Claude Clément (texte) et Paul Echegoyen (illustrations)

9782021106039.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse / Conte

Thèmes & Mots clés : conte - Russie - courage - peur - ogresse

Edition / Collection : Seuil Jeunesse

Date de parution : 17 octobre 2013

Nombre de pages : 32

Prix : 18€

 

L'histoire :

Il était une fois une petite fille nommée Vassilissa que sa marâtre détestait. Un jour, pour se débarrasser d’elle, celle-ci l’envoya chercher du fil et une aiguille chez la terrible Baba Yaga.

 

Tantôt pressant le pas, tantôt très lentement, Vassilissa marcha longtemps… Quand enfin elle parvint au fond de la forêt, elle découvrit l’isba de la sorcière, entourée d’une barrière faite d’ossements humains et de crânes aux yeux flamboyants…

 

monavis878.jpg

 

 Figure emblématique de la mythologie slave, l'ogresse Baba Yaga est très présente dans la littérature et a photo-305-.JPGfait l'objet de nombreuses adaptations. J'ai toujours aimé les histoires de sorcières et d'ogresses et celle de Baba Yaga est l'une de mes préférées. Je la trouve tellement cruelle et effrayante ! J'ai plusieurs versions de ce conte, à la maison, mais celle-ci est, de loin, ma préférée. Je trouve que Claude Clément est une incroyable conteuse. Elle nous raconte l'histoire comme si elle l'avait vécu et nous emmène avec elle dans une aventure terrifiante. Quant aux illustrations de Paul Echegoyen, elles sont fabuleuses. La maison de la sorcière est telle que je l'ai toujours imaginée, étrange et terrifiante et j'aime beaucoup la façon dont sont représentés les vêtements des personnages, les habitations et les éléments de décorations dans lesquels transparaît la culture russe. Et quel choix judicieux ce rouge qui domine et rend la maison de la sorcière encore plus effrayante et tout ce noir et ces ombres qui semblent suivre la fillette. Brrrr, ça fait froid dans le dos et l'ambiance est très mystérieuse !

 

 Ce que j'ai aimé dans cette version, c'est qu'elle est plus proche des contes traditionnels que des versions édulcorées que l'on trouve actuellement. Et puis aussi le fait que l'auteur a photo-309-.JPGrespecté tous les élements importants et symboliques du conte traditionnel qui sont bien trop souvent oubliés alors qu'ils sont d'une importance capitale : la maison, entourée d'ossements et montée sur des pattes de poulet, qui tourne sur elle-même, le prénom de la fillette - Vassillissa - et les nombreux mots d'origine slave présents dans le texte, le fait que la sorcière se déplace dans un mortier en effaçant ses traces à coups de balai et en ramant avec un pilon, et puis tous les animaux et éléments naturels qui la servent : le bouleau qui fouette de ses branches ceux qui osent s'aventurer par-là, le chat qui attend de pouvoir crever les yeux de celui qui tenterait de s'enfuir, les chiens affamés qui seraient prêts à dévorer le moindre passant. C'est une histoire aussi terrifiante que fascinante, riche du folklore et de la mythologie slave. La famille, la cruauté, le passage entre la vie et la mort et le courage y sont bien représentés. Il n'y a vraiment rien à changer dans cette adaptation. Le texte et les illustrations se complètent à merveille et le résultat est très réussi. Surtout, ne manquez pas ce bel ouvrage !

 

photo-307-.JPG

photo-308-.JPG

 

En quelques mots :

J'ai adoré redécouvrir ce conte que j'aime beaucoup dans une nouvelle adaptation très réussie. L'auteur et l'illustrateur ont bien retranscrit l'esprit originel de cette histoire issue du folklore et de la mythologie russe. C'est sombre, terrifiant et passionnant. Un véritable petit trésor !

 

 


 


 


Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Emma 18/01/2014 19:08

Je t'ai déjà dit que nous devions être soeurs ou, au moins, âmes soeurs ;)
J'ai emprunté une adaptation de Baba Yaga aujourd'hui même, illustré par Emre Orhum et raconté par Emmanuelle Devos (il s'agit d'un livre-CD, donc).
Je suis bien impatiente de le découvrir sons et images.
Je ferai un petit billet en pensant bien à toi, Sister ;)

MyaRosa 20/01/2014 17:08



Oh génial, je suis déjà impatiente, sister. :)



Emma 16/01/2014 16:55

C'est amusant ma Mya car j'adore la culture slave et ce conte est également mon préféré :)
Je suis bien contente de découvrir cet album chez toi, il semble parfait à tout point de vue, récit, illustration, fidélité au conte (sans l'édulcorer, voilà qui est primordial).
Tu me donnes envie de lire encore et toujours des contes, qu'ils soient de fées ou de sorcières !
J'espère me sentir mieux demain car, si tel est le cas, je m'offre une virée librairie-bibli à l'assaut de beaux ouvrages :)
Mille bisous russes !
PS : à propos de Russie, j'ai lu, dévoré, adoré "Les ailes d'Alexanne" repéré chez toi il y a peu.
Et j'attends de recevoir "Un Papillon sous la neige" qui semble un roman parfait pour moi : Russie, danse, froidure,... Sûre qu'il te plairait aussi ma Douce :)

MyaRosa 16/01/2014 17:35



Emma, c'est presque effrayant ! Figure-toi que j'ai "Un papillon sous la neige" dans ma PAL depuis plusieurs années et je l'ai ressorti du fin fond de ma bibliothèque, ce matin-même, pour le
mettre sur le haut de ma pile ! :D



Château Imaginaire 16/01/2014 02:20

Tu me donnes plusieurs envies de lecture aujourd'hui!

MyaRosa 16/01/2014 14:39



J'en suis ravie ! :)



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog