Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-11-25T11:56:00+01:00

La Dernière séance

Publié par MyaRosa

La Dernière séance

( The last picture show )

de Larry MacMurtry

couv34098133.gif

Catégorie(s) : Littérature américaine

Edition / Collection : Gallmeister / Totem

Date de parution : 6 octobre 2011

Nombre de pages : 322

Prix : 9,50€

Première publication en 1966

 

L'histoire : En 1951, la petite ville texane de Thalia, aux confins du désert, hésite entre un puritanisme de bon ton et la quête d'un plaisir encore tabou. Du cinéma à la salle de billard, les jeunes gens du coin jouent aux amoureux éperdus et feraient tout pour être le sujet des derniers ragots. Livrés à eux-mêmes, Duane et Sonny gagnent après le lycée de quoi animer leurs samedis soir grâce à de petits jobs sur la plate-forme pétrolière. Ils s'ennuient sec et rêvent de filles belles comme le jour qu’ils enlèveraient à leurs riches parents pour les épouser dans une épopée romanesque. Reste pour cette petite bande à découvrir que la vie n'a finalement rien d'un scénario hollywoodien.

 

**

 

 Avant de commencer ma lecture de ce livre, j'ai lu quelques avis sur le net et je dois bien avouer qu'ils m'ont fait un peu peur. thelastpictureshow.jpgJe me suis donc lancée un peu à reculons et finalement j'ai beaucoup apprécié cette lecture. Larry McMurtry brosse ici un portrait de l'Amérique des années 50. Nous suivons Duane et Sonny, deux jeunes hommes sur le point de rentrer dans l'âge adulte qui vivent dans une petite ville texane dans laquelle il n'y a pas grand chose à faire à part se retrouver au billard, au café ou au cinéma. Comme beaucoup de garçons de leur âge, Duane et Sonny sont obsédés par les filles et le sexe et passent la plupart de leur temps à essayer de conclure, ce qui donne lieu à des scènes de sexe un peu partout dans le roman. Certains lecteurs ont été choqués par ces scènes. Il est vrai que parfois ça va un peu loin mais je m'attendais à bien pire en lisant les commentaires. Il y a quelques détails qui bien sûr m'ont un peu dérangé mais on ne s'attarde jamais bien longtemps et il ne faut pas se mentir, ça se passait malheureusement certainement comme ça. Même si c'est choquant, j'ai aimé le fait que ce soit un portrait non censuré de la jeunesse américaine. et au final ce n'est vraiment pas ce que je retiendrai de ce roman. L'écriture de l'auteur est agréable, facile à lire. Le roman se lit très rapidement. Il y a un tel parfum de nostalgie... Le lycée est terminé, l'enfance et l'insouciance aussi et la réalité vient les frapper de plein fouet.

 

 L'auteur arrive parfaitement à nous plonger dans l'Amérique des années 50 même si c'est parfois un peu cliché. Il y a les adolescents obnubilés par le sexe, les quadragénaires en mal d'amour, les pom pom girls qui sont prêtes à faire n'importe quoi pour devenir populaires et être admirées, le professeur renvoyé car on le soupçonne d'être homosexuel et l'entraineur grossier et macho. laderniereseance.jpg La guerre de Corée n'est pas loin et les jeunes rêvent d'évasion, de quitter leur trou perdu pour le Mexique ou d'autres lieux exotiques. Ils sont encore pleins d'espoir et de rêves mais vont vite déchanter. Ce roman marque le passage de ces jeunes à l'âge adulte avec les désillusions qui vont avec et les rêves qui se brisent. Il y a une profonde nostalgie qui ressort des mots de l'auteur et j'ai trouvé cela très touchant. Que ce soit lorsque les plus âgés reviennent sur leur jeunesse et sur ce qu'ils ressentent maintenant qu'ils sont plus âgés ou lorsque les personnages prennent conscience que leur vie est loin d'être celle dont ils rêvaient. Même les personnages que je trouvais détestables au début m'ont finalement émue. Si les scènes de sexe peuvent déranger, elles ne sont pas là sans raison. D'un point de vue sociologique c'est vraiment très intéressant de voir notamment ce que pensaient les hommes et les femmes à cette époque. Beaucoup de femmes mariées n'avaient pas leur mot à dire et se contentaient d'être présentes pendant l'acte sans avoir le droit de bouger et encore moins de prendre du plaisir. Les jeunes filles n'avaient bien évidemment pas le droit de perdre leur virginité avant le mariage mais ça ne les empêchait pas d'avoir une sexualité et même de se servir de leur corps pour obtenir tout et n'importe quoi. J'ai trouvé ce roman révoltant mais aussi très humain, très vrai et très touchant. Je suis maintenant impatiente de découvrir l'adaptation cinématographique.

 

Je remercie Newsbook ainsi que les éditions Gallmeister pour ce partenariat.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

l'or des chambres 27/11/2011 20:49


Je suis tombée sur le film dernièrement par hasard, et c'est vrai que c'était plutôt gratiné... Je n'ai pas eu l'occasion de voir la fin parce qu'il était tard et que je tombais de sommeil mais
je dois dire que le livre ne me tente pas tellement même si j'adore cette nouvelle collection poche !! Bon dimanche Myarosa

MyaRosa 27/11/2011 20:55



Oh zut, je l'ai loupé ! Ce n'est pas l'un de mes préférés, mais j'ai tout de même passé un bon moment avec ce livre. Moi aussi j'aime beaucoup cette nouvelle collection. Je trouve les couvertures
jolies, elles sont sobres et élégantes et toutes douces. C'est très agréable. Bon dimanche à toi aussi L'Or, enfin bonne soirée...



Cecibon 27/11/2011 09:41


Dans les années 50 et 60, les Etats-Unis étaient en pleine mutation. J'aime beaucoup cette période. Je note celui-ci. Merci pour ton billet.


Plein de bisous

MyaRosa 27/11/2011 21:18



J'aime beaucoup cette période aussi.


Bisous Cécibon, bonne soirée.



Philippe D 26/11/2011 13:19


A première vue, ce roman n'est pas pour moi. Je peux me tromper, il m'arrive parfois d'avoir de chouettes surprises mais ce que tu en dis ne me tente pas.


Passe un bon weekend ... déjà bien entamé.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog