Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-05-14T10:56:00+02:00

La Lune s'enfuit - Rax Rinnekangas

Publié par MyaRosa

La Lune s'enfuit

( Kuu Karkaa )

de Rax Rinnekangas

9782752904898FS.gif

Editeur : Phébus

Collection : Domaine étranger

Date de parution : mars 2011

Nombre de pages : 146

Prix : 17€

 

L'histoire : Lassi passe l’été à Latvazla, village de Finlande, chez les parents adoptifs de son père. Avec leurs enfants, Sonja et Léo, il partage une amitié incandescente qui se muera, cet été-là, en un amour à trois, puissant, inventif, émerveillé,naturellement sexuel. Par la magie d’un érotisme lumineux deux garçons et une fille se croient alors immortels. Mais la mort rôde sous le ciel brûlant du mois de juillet...

 

**

 

 Ce roman nous plonge dans la chaleur de l'été d'un petit village finlandais. Trois enfants étouffés par l'autorité et les croyances des adultes s'inventent un monde à eux, avec leurs jeux et leurs propres règles. Cet été va les changer à jamais, leur apportant tour à tour joie, bonheur, plaisir, découverte et finalement douleur et chagrin. C'est un récit très particulier qui oscille sans cesse entre le bien et le mal, un passage brutal de l'adolescence à l'âge adulte. On assiste à l'éveil de ces jeunes adolescents et à leur apprentissage de l'amour et de la sexualité.. Si tout est mis en place par l'auteur pour que tout nous semble pur, innocent et naturel, je n'ai pas pu m'empêcher de ressentir un certain malaise et de trouver ce récit dérangeant.  La relation que les personnages entretiennent ne me plaisait vraiment pas. Et puis peu à peu, on oublie, la joie laisse place à la souffrance et on assiste impuissant à la douleur de ces enfants.

 

 S'il est dérangeant, ce récit est aussi touchant et plein d'humanité. L'auteur arrive à nous faire ressentir la douleur des personnages. Il aborde avec beaucoup de justesse le deuil et la souffrance et j'ai aimé le regard extérieur que porte les enfants sur leurs parents, leur incompréhension face aux traditions religieuses qu'ils trouvent souvent absurdes. La description des moeurs des paysans finlandais est également très intéressante et j'ai aimé me plonger dans un univers inconnu. Si la première partie m'a dérangé, j'ai beaucoup aimé le reste du livre, sombre et mélancolique. La brièveté du roman est à l'image de cette histoire, après un court instant de bonheur, pur, intense, fort et ennivrant, la mort arrive et laisse un goût amer, dévastant tout sur son passage et modifiant les vies de ceux qui restent, à jamais. L'été est passé, les enfants n'en sont plus et il faut continuer à vivre, malgré tout...

 

**

 

"Léo et Sonja étaient des créatures engendrées par quelque étrange vent de la nuit. Il ne pouvait en être autrement, tant ils étaient différents de leurs parents. Ils avaient l'esprit bohémien. Quand ils étaient ensemble, ils avaient, l'un comme l'autre, une totale liberté de conscience, débarassée des chaînes de la religion ou de l'éducation. Certes, vu de l'extérieur, ils faisaient exactement ce que l'on attendait d'eux. Ils se recueillaient chaque jour avec leurs parents, les accompagnaient souvent aux assemblées du village et participaient tous les ans aux grandes fêtes piétistes organisées dans le pays - ils connaissaient sans doute au moins une centaine de cantiques et de prières par coeur. Mais, à l'intérieur d'eux-mêmes, ils possédaient un univers qui n'appartenait qu'à eux, et où aucun adulte n'avait sa place."

 

"La mort est une chose étonnante. Elle est un brigand aux mille visages qui, au moment opportun, jour les miséricordieux. C'est cela qui la fait vivre et ressembler au Rédempteur. La mort fait croire au bien-fondé de ses actes."

 

 J'ai lu ce livre dans le cadre de l'opération Masse critique organisée par Babelio.

Merci à eux ainsi qu'aux éditions Phébus.


Voir les commentaires

commentaires

Mariiine 17/05/2011 17:32



Je n'avais jamais entendu parler de ce titre avant que tu annonces ta lecture sur Livraddict, mais le résumé me plait bien !


La descritpion que tu en fait, attise ma curiosité, je me note ce titre !


Bonne fin de journée !


Bisous :)



soukee 15/05/2011 20:15



C'est vrai que c'est tentant ! J'adore cette maison d'édition... Et comme Evilys, j'aime beaucoup tes images cliquables en guise de cétégories ! Bonne soirée !



MyaRosa 15/05/2011 21:50



Merci Soukee, c'est gentil.


Moi aussi j'aime beaucoup cette maison d'édition.


Bonne soirée



Karine:) 15/05/2011 15:08



Tiens, c'est tentant ça... même si tu n'es pas totalement conquise, ça donne bien le goût de tenter le coup!



Choupynette 15/05/2011 11:24



Dérangeant et plein d'humanité... en général cela me plait! je le note pour plus tard.



MyaRosa 15/05/2011 17:21



J'espère qu'il te plaira. C'est spécial... mais la majorité des commentaires sont très élogieux, plus que le mien d'ailleurs.
Tiens moi au courant si tu le lis, je serai curieuse d'avoir ton avis. ;)


Bon dimanche



Sofiaportos 15/05/2011 08:49



Un des ces livres qu'il ne fait pas bon lire vite je pense non?



MyaRosa 15/05/2011 17:20



Oh si, c'est un livre très court, à lire d'une traite je pense, mais bon, c'est assez déprimant donc pas à lire n'importe
quand...



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog