Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-05-16T12:40:00+02:00

Les Vestiges de l'aube - David S. Khara

Publié par MyaRosa

Les Vestiges de l'aube

de David S. Khara

couv35154554

Editeur : Michel Lafon

Date de parution : 19 mai 2011

Nombre de pages : 256

Prix : 17,95€

 

L'histoire :  Manhattan est en proie à une mystérieuse vague de meurtres. Barry Donovan, flic New Yorkais dévoré par le désespoir, mène une difficile enquête. Au détour d’un salon de discussion sur Internet, il fait la connaissance de Werner. Personnage passionnant et hors du temps, il se révèle un ami bien peu commun…

En compagnie du plus humain des vampires, découvrez les secrets enfouis dans les VESTIGES DE L'AUBE.

 

**

 

 Mélange des genres, Les Vestiges de l'aube se situe entre le polar et le récit fantastique. Il s'agit d'une rencontre hors-du-commun entre deux personnages marquants et attachants : Barry Donovan, flic intègre, passionné de littérature que la vie ne semble pas avoir épargné, et Werner, vampire érudit en décalage avec notre époque. Si tout semble les opposer, il n'en est rien. Ils sont tous les deux hantés par la perte de ceux qu'ils aimaient et souffrent de leur solitude. Ils ne se reconnaissent pas dans le monde qui les entoure et ont été trop souvent déçus par les autres. Ils font connaissance, par hasard, sur internet et entretiennent rapidement une relation épistolaire quotidienne, dévoilant de jour en jour leurs secrets...

 

 Ce récit est vraiment très surprenant. On sait d'emblée que Werner est un vampire, mais Donovan l'ignore. On suit avec plaisir leurs échanges quotidiens ainsi que leurs vies respectives. Il y a une véritable enquête et on en oublierai presque le côté fantastique de ce roman tant elle ressemble aux romans policiers classiques. On avance donc sans trop savoir où cette histoire nous mènera, mais sans jamais s'ennuyer. Les personnages sont fascinants, bien décrits, profonds et on s'attache à l'un et à l'autre en rêvant d'une rencontre qui serait sans aucun doute des plus étranges... Ce mélange entre la rationalité et le surnaturel est jubilatoire !

 

 On plonge à corps perdu dans cette histoire,David S. Khara nous balade au grè de ses envies, de la guerre de Sécession aux quartiers huppés de Manhattan, des souvenirs et des pensées des personnages à une enquête bien réelle et nous laisse une fois la dernière page tournée, perplexes et chamboulés. Un livre à dévorer de tout urgence, un mélange des genres vraiment réussi. Bravo Monsieur Khara !

 

Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette très belle découverte. David S. Khara est véritablement un auteur à suivre, il a d'ailleurs déjà fait parler de lui avec son roman : Le Projet Bleiberg que je ne manquerai pas de lire. Rendez-vous dans votre librairie le 19 mai si vous voulez vous procurer cette nouvelle version des Vestiges de l'aube.

 

Quelques explications de l'auteur sur cette réédition : " [Cette version] s'appuie en effet sur la version éditée chez Rivière Blanche, mais a fait l'objet d'énormes modifications : 6 nouveaux chapitres, 5 chapitres intégralement refaits, 3 nouveaux personnages, et globalement toute la stylistique retravaillée. Du coup, c'est un nouveau livre, ou plutôt une vision plus poussée des Vestiges."

 

64096655.jpg

Extraits :

 

"Donovan déversait son récit, comme possédé. Les larmes qui coulaient sur ses joues ne s'accompagnaient d'aucun sanglot dans la voix. Nul mieux que Werner ne pouvait comprendre le désarroi, la détresse de son ami. Il buvait la peine de cet homme, s'en imprégnait. Il recevait cette parcelle d'humanité d'une rare intensité et cette étincelle, il l'espérait, l'aiderait à ranimer le feu qui, autrefois, brûlait en lui. Voilà ce qu'il était venu chercher. Et Barry lui livrait tout en bloc."

 

"Rendre hommage aux absents est une chose, se complaire dans la lamentation en est une autre. L'action est la seule solution face au malheur. Mourir d'amour était une perspective qui avait traversé l'esprit de cet amateur de littérature , élevé à la lecture de Roméo et Juliette et des Hauts de Hurlevent. La grandeur du drame, la noblesse de la souffrance. Mais il n'y a rien dans l'abandon, ni grandeur ni romantisme. Les idéaux sentimentaux étaient bien éloignés de la réalité quotidienne."

Voir les commentaires

commentaires

lasardine 19/05/2011 13:23



je dois le recevoir bientôt, j'ai hâte de me faire mon avis, mais à priori, ça part plutôt bien :)



CéciBon 18/05/2011 22:37



Moi qui suis fan de vampires depuis toute la série d'Ann Rice, ton commentaire me donne bien envie de faire connaissance avec un autre auteur.



Mariiine 17/05/2011 17:29



Celui-ci ne me tentais pas plus que ça, mais le mélange des genres peut se reveler interessant ! Si j'en ai l'occsion je ne manquerais pas de le découvrir !



MyaRosa 17/05/2011 17:33



Avant de le lire, je ne savais pas trop si ça allait me plaire, ça ne m'inspirait pas plus que ça mais j'ai vraiment beaucoup aimé
! J'espère qu'il y aura une suite...



BlackWolf 17/05/2011 11:54



Je dois dire que ce livre me tente depuis que j'ai lu Le Projet Bleiberg du même auteur. Ton avis donne envie de le lire en tout cas.



MyaRosa 17/05/2011 13:21



Merci. Le Projet Bleiberg me tente beaucoup aussi.



Véro. 16/05/2011 21:25



Pas pour moi : les histoires de vampires ne m'intéressent pas...



MyaRosa 16/05/2011 21:51



C'est dommage. C'est plus un policier qu'une histoire de vampires.



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog