Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-12-04T17:16:00+01:00

Sorties poche à ne pas manquer #42

Publié par MyaRosa

  sortieslitterairesenpoche

 

couv22628372.jpgContes de Noël ¤ Anne Perry

8 novembre 2012

La Disparue de Noël, 2005, 128 p.
Lady Vespasia Cumming-Gould – personnage excentrique rencontré au fil de la série « Thomas Pitt » –, alors jeune fille pétillante de bonne famille, est invitée à passer un délicieux week-end à Applecross en compagnie d’un petit groupe d’amis tous bien nés, habitués à mener une vie oisive et sans contrariété. Mais un soir, pendant le dîner, une altercation éclate entre Isobel Alvie et Gwendoline Kimmuir. Lorsque les convives apprennent peu après le suicide de cette dernière, tous accusent en bloc Isobel…
Le Voyageur de Noël, 2006, 160 p.
Tout droit sorti de la série Monk, Henry Rathbone – père d’Oliver Rathbone, avocat et ami de William Monk – est encore un jeune homme lorsqu’il rejoint la famille Dreghorn lors d’une fête de Noël donnée dans leur propriété des Lacs, au nord de l’Angleterre. Mais la tranquillité du domaine tapi sous la neige est bientôt bouleversée par la mort d’un des frères de la famille, Judah. Pour l’aider à traverser cette épreuve, la femme de la victime, Antonia, fait appel à son parrain, Henry Rathbone, distingué mathématicien et inventeur…
La Détective de Noël, 2007, 176 p.
Pour Mariah Ellison – grand-mère passablement acariâtre de Charlotte dans la série « Thomas Pitt » –, Noël n’a vraiment aucune raison d’être célébré cette année. Sa petite fille et son mari projettent de partir à Paris pour les vacances, et l’irascible dame est forcée de se rendre chez les parents de Charlotte, dans la petite ville venteuse de Romney. Mais quand une cousine est retrouvée morte dans son lit, Mariah se réjouit de pouvoir elle aussi jouer au détective…
Le Secret de Noël, 2008, 192 p.
Clarice et son époux le révérend Dominic Corde – ancien beau-frère et (surtout) ancien amour de Charlotte dans la série des « Thomas Pitt » – arrivent dans le petit village de Cottisham onze jours avant la Noël de l’année 1890. Ils viennent remplacer le révérend Wynter parti en congé pendant les fêtes. Séduit par leur nouvelle habitation, le couple s’apprête à couler des jours heureux. Mais très vite, certaines anomalies perturbent la quiétude de Clarice : le Pasteur n’a emporté aucune de ses affaires et personne ne semble être au courant de son voyage…

 

couv67037134.jpgL'Odyssée de Noël ¤ Anne Perry

8 novembre 2012

En 1864, dix jours avant Noël, le riche James Wentworth décide de recruter son ami, Henry Rathbone, pour retrouver son fils Lucien. Pris d’une passion dévorante pour une belle jeune femme nommée Shadwell, le jeune homme est plongé dans un monde de dépravation et de violence où les trafiquants de tout poil font loi. Rathbone ne connaît rien à ce milieu interlope et sensuel où Lucian passe son temps, aussi recrute-t-il à la clinique médicale de Hester Monk deux compagnons qui y naviguent avec aisance : Squeaky Robinson, un maquereau repenti, et Crow, un mystérieux docteur qui ne refuse de soins à personne, même aux pires crapules. A ceux-ci s’ajoute une recrue précieuse : la jeune Bessie, une adolescente qui fait preuve de courage même aux tréfonds des mauvais quartiers. À quatre, ils devront faire face aux pires travers de l’humanité dans une quête qui les mènera des taudis de Londres aux demeures luxueuses des nantis.

 

9782253164524-T.jpgLes Revenants ¤ Laura Kasischke

3 janvier 2013

Une nuit de pleine lune, Shelly est l’unique témoin d’un accident de voiture dont sont victimes deux jeunes gens. Nicole, projetée par le choc, baigne dans son sang, et Craig, blessé et en état de choc, est retrouvé errant dans la campagne. C’est du moins ce qu’on peut lire dans les journaux mais c’est une version que conteste Shelly. Un an après, Craig ne se remet toujours pas. Il ne cesse de voir Nicole partout… Serait-il possible que, trop jeune pour mourir, elle soit revenue ?

 

9782253162995-T.jpgLes Mystères de Winterthurn ¤ Joyce Carol Oates

3 janvier 2013

À la fin du XIXe siècle, au manoir de Glen Mawr situé dans la ville de Winterthurn à l'est des États-Unis, vit l'étrange famille Kilgarvan : Georgina, la «nonne bleue» et ses deux demi-soeurs qu'elle élève seule, la sage et studieuse Thérèse et la jolie, fantasque Perdita. À l'aube d'une journée de mai, Georgina s'en va mystérieusement en ville acheter cinquante livres de chaux vive. Peu après, on retrouvera le bébé de sa cousine Abigaïl égorgé près du lit de la mère.
Douze ans plus tard, cinq jeunes filles sont retrouvées mortes, atrocement mutilées, près de Winterthurn. Et, douze ans plus tard encore, c'est le pasteur, sa mère et une de ses paroissiennes qui sont sauvagement assassinés à coups de hache. Xavier Kilgarvan mène les trois enquêtes avec verve et passion, au risque de perdre sa crédibilité, son coeur et son esprit. À travers lui, on suit avec délice les façons de la société du tournant du siècle, surannée, pudibonde, hypocrite.
Les mystères de Winterthurn clôt ainsi admirablement la trilogie gothique amorcée avec Bellefleur et La légende de Bloodsmoor.

 

9782253164593-T.jpgBlanche comme le lait, rouge comme le sang ¤ Alessandro D'Avenia

3 janvier 2013

Leo est un adolescent de seize ans comme tant d’autres : il aime ses copains, le foot, les virées en scooter, et vit en symbiose parfaite avec son iPod.
Les heures de cours sont pour lui une torture, et les professeurs constituent « une espèce protégée qui, on l’espère, s’éteindra définitivement ». Ainsi, lorsque se présente un nouveau remplaçant d’histoire et de philo, il n'en attend rien de bon. Mais le jeune professeur est différent : une lumière brille dans ses yeux quand il explique, quand il incite les élèves à vivre intensément, à poursuivre un rêve. Leo sent en lui la force d’un lion, mais il a un ennemi effrayant : le blanc.
Le blanc, c’est l’absence ; dans sa vie, tout ce qui concerne la privation et la perte est blanc. Le rouge, en revanche, est la couleur de l’amour, de la passion, du sang. Les cheveux de Beatrice sont roux. Oui, car Leo a un rêve qui se nomme Beatrice, même si elle l’ignore encore. Leo a aussi une réalité, plus proche et, comme toutes les présences proches, difficile à distinguer : son amie Silvia. Leo découvre que Beatrice est malade et que sa maladie est en rapport avec ce blanc qui l’effraie tant. Il lui faudra creuser en lui, saigner et renaître pour comprendre que les rêves ne peuvent pas mourir et trouver le courage de croire en quelque chose de plus grand

 

9782253167297-T.jpgCharité bien ordonnée ¤ Alexis Aubenque

9 janvier 2013

De retour à Seattle, Mike Logan, ancien shérif de River Falls, a obtenu le poste de chef du service des homicides. En ce début de printemps, il va être confronté au meurtre d’un jeune étudiant en beaux-arts. Il confie l’affaire à sa meilleure équipe, et très vite les lieutenants Rivera et Nelson en viennent à enquêter sur la famille la plus influente de la ville, les Winedrove, et en particulier sur leurs quatre enfants qui ont chacun choisi d’emprunter des chemins bien différents les uns des autres. Alexis Aubenque nous invite à plonger dans le monde des hyper-riches, au travers de leurs excès et de leurs frasques, avec un sens du suspense toujours maîtrisé.

 

9782253173618-T.jpgMiséricorde ¤ Jussi Adler-Olsen

9 janvier 2013

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encres. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne. Pour eux, pas de cold case ...
Couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, de La Clé de Verre aux Golden Laurels des libraires, le thriller de Jussi Adler-Olsen, première enquête de l'inspecteur Morck, est un véritable phénomène d'édition mondial.

 

9782253167235-T.jpgPrivate Los Angeles ¤ James Patterson

9 janvier 2013

Ancien Marine, Jack Morgan hérite de son père - un prisonnier condamné à mort - « Private », une agence de détectives privés, et 15 millions de dollars.
Cinq ans plus tard, les affaires fonctionnent bien pour Jack, qui a su développer son business et jouit d'une réputation solide auprès des stars et des hommes politiques. Mais il fait les frais des erreurs de son père et de son jumeau, qui a contracté des dettes auprès du mafieux Ray Noccia...
Lorsque Jack apprend que Shelby, la femme de son meilleur ami, a été sauvagement abattue, il mène l'enquête et ne tarde pas à découvrir la double vie de cette dernière. Shelby, prostituée et accroc au crack, travaillait dans un salon de massage tenu par Noccia lui-même... Parallèlement, Justine, profileuse et associée de Jack au sein de l'agence de la ville des anges, enquête sur des meurtres en série de lycéennes. Dix-huit victimes au total, mais toutes assassinées de façon différente...

 

9782253164265-T.jpgRien ne s'oppose à la nuit ¤ Delphine de Vigan

1er février 2013

« La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire. La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence. Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. » Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.

 

9782253167310-T-copie-1.jpgVeuf ¤ Jean-Louis Fournier

1er février 2013

¤ mon avis sur ce livre ¤

« Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 novembre, c’est bien triste, cette année on n’ira pas faire les soldes ensemble. Elle est partie discrètement sur la pointe des pieds, en faisant un entrechat et le bruit que fait le bonheur en partant. Sylvie m’a quitté, mais pas pour un autre. Elle est tombée délicatement avec les feuilles. On discutait de la couleur du bec d’un oiseau qui traversait la rivière. On n’était pas d’accord, je lui ai dit tu ne peux pas le voir, tu n’as pas tes lunettes, elle ne voulait pas les mettre par coquetterie, elle m’a répondu je vois très bien de loin, et elle s’est tue, définitivement.
J’ai eu beaucoup de chance de la rencontrer, elle m’a porté à bout de bras, toujours avec le sourire. C’était la rencontre entre une optimiste et un pessimiste, une altruiste et un égoïste. On était complémentaires, j’avais les défauts, elle avait les qualités. Elle m’a supporté quarante ans avec le sourire, moi que je ne souhaite à personne. Elle n’aimait pas parler d’elle, encore moins qu’on en dise du bien. Je vais en profiter, maintenant qu’elle est partie. »

 

9782253174158-T.jpgTuer le père ¤ Amélie Nothomb

3 janvier 2013

¤ mon avis sur ce livre ¤

Allez savoir ce qui se passe dans la tête d'un joueur...

 

 

 

 

 

 

 

¤¤

Je compte sur vous pour me conseiller si vous en avez lu quelques uns. J'ai le recueil de Anne Perry ainsi que Miséricorde dans ma PAL.

Quels sont les titres qui vous tentent ?

J'attends avec impatience le Kasischke et le Oates (deux auteurs que j'adore) et j'aimerais beaucoup lire le roman d'Alessandro D'Avenia. Je vous conseille "Veuf" que j'ai beaucoup aimé, un livre très émouvant.

Bonne lecture !

Voir les commentaires

commentaires

Pedro 28/12/2012 17:55

Les couvertures des romans d'Ann Perry me font toujours énormément envie, mais je ne sais si j'aimerais... ses sorties annuelles sur le thème de Noël sont toujours très tentantes mais je n'ai
jamais osé m'y plonger! Un conseil peut-être? =D
"Blanc comme le lait, rouge comme le sang" me fait de l'oeil depuis sa sortie grand format... j'adorerais avoir le temps de m'y plonger, ça m'a lair d'être une lecture très profonde, sûrement très
mélancolique mais, j'imagine, très belle...

MyaRosa 28/12/2012 20:15



J'aimerais bien te conseiller mais je n'ai encore jamais lu Ann Perry. Ses romans me font très envie mais je n'ai encore jamais sauté le pas. Pourtant, j'en ai acheté plusieurs. Ca a l'air
vraiment pas mal.


"Blanc comme le lait, rouge comme le sang" m'attire beaucoup.



Mariiine 08/12/2012 19:27

ça va ça va, MyaRosa et toi ? En me balladant sur livraddict, j'ai fait un petit détour sur ton suivi, j'ai cru comprendre que des félicitations étaient de mises ^^ Je suis vraiment contente pour
toi, j'espère que tout se passe bien :D

MyaRosa 16/12/2012 14:28



Merci beaucoup Mariiine. Eh oui, mon petit bonhomme va être grand frère. Tout se passe bien et on devrait connaître le sexe du bébé très bientôt. J'ai hâte ! Et toi, comment vas tu ? Quoi de neuf
? Bisous



stephanie plaisir de lire 07/12/2012 08:10

Tuer le père, veuf, rien ne s'oppose à la nuit et les revenants, sont dans ma pal. et désolée pour "plain" la honte, comment j'ai pu écrire ça.

MyaRosa 16/12/2012 14:33



:D Oh ça nous arrive tous. Je n'avais même pas relevé.



Touloulou 05/12/2012 20:28

Pour Perry, j'ai lu la disparue de Noel (bof) et j'ai le premier dans ma pal.
Je verrai en fonction de ton avis sur miséricorde si je le mets dans ma wishlist. Et veuf me tente beaucoup...

MyaRosa 06/12/2012 22:37



Veuf est très émouvant. J'ai beaucoup aimé.



Mariiine 05/12/2012 17:45

J'attends le Delphine de Vigan avec impatience !!!

MyaRosa 06/12/2012 22:40



Mariiiine ! Ca fait plaisir de te lire ! Comment vas tu ?



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog