Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-01-27T17:12:00+01:00

Sorties poche à ne pas manquer #73

Publié par MyaRosa

sortieslitterairesenpoche.jpg

 

51IWSamzHAL._SY445_.jpgGraveney Hall ¤ Linda Newbery

29 janvier 2014

De nos jours, dans le Kent, Greg, un adolescent féru de photographie, découvre fasciné les ruines d une demeure jadis détruite par le feu, Graveney Hall. Épaulé par Faith, la fille d'un bénévole restaurant la propriété, il va tenter de percer le secret de Graveney Hall. Edward Pearson, le dernier héritier du nom, a-t-il provoqué l'incendie de la maison de maître durant la guerre de 14-18 ? On le savait devenu dépressif et violent à la mort de son amant rencontré sur le front...
Cette découverte aura une répercussion inouïe sur Greg, lui qui s'interroge sur les liens qu il entretient avec Jordan, son ami gay, et Faith, dont les convictions religieuses sont profondes.

 

51qLgnvdNhL._SY445_.jpgGéographie des baleines ¤ Manuèle Peyrol

29 janvier 2014

Fille unique de parents qui ne lui ménagent pas leur affection, Bérénice a cinq ans en 1940. Elle vit à Oran dans un bel appartement dominant le port. La fillette ne boude pas son plaisir d'exister. Mais elle ne peut s'empêcher de poser sur le monde un regard d'une implacable lucidité. Et d'abord sur les adultes, ceux qu'elle appelle les baleines, dont elle débusque jour après jour les postures et les impostures. Impossible pour elle de résister au plaisir de les punir, dans sa tête et parfois pour de bon, à cause de leur bêtise ou de leur lâcheté ! Les mois passant, l'horizon de Bérénice s'élargit. De plus en plus, elle s'intéresse à la guerre qui fait rage de l'autre côté de la Méditerranée, et parfois touche directement l'Algérie. C'est ainsi que les lois antijuives de Vichy entraînent le départ de l'école de sa meilleure camarade. Plus tard, au printemps 1945, elle entend autour d'elle évoquer à mi-voix les événements terribles qui viennent de se dérouler à Sétif, à l'autre bout de l'Algérie. Difficile de ne pas se laisser emporter par cette Bérénice si intelligente et sensible, qui, à l'âge où ses pareilles jouent à la marelle, comprend tout du pays des baleines !

 

51owXsSl-7L._SY445_.jpgMoi, Clea Shine ¤ Carolyn D. Wall

16 janvier 2014

Petite fille blanche abandonnée par sa mère dès la naissance, Clea Shine est élevée par une voisine noire, Jerusha Lovemore, et son mari. Le couple tente de protéger la fillette de la misère et du racisme anti-Blancs qui, comme le racisme anti- Noirs, sévit dans cette bourgade perdue du sud des États-Unis. Éveillée et intelligente, voire un rien arrogante, Clea se passionne vite pour la lecture, mais une découverte vient marquer le reste de sa vie : sa mère, « là-bas, de l’autre côté du champ », est une prostituée qui sombre peu à peu dans l’alcoolisme. Un jour, ivre comme d’habitude, elle meurt dans l’incendie que sa fille aurait provoqué en laissant tomber une cigarette par terre. Rongée par la culpabilité et la peur d’être arrêtée, Clea s’enfuira en Amérique du Sud et entamera le long chemin qui la ramènera sur les terres mêmes de la honte et des terreurs de son enfance.

 

41XLXdV2-1L._SY445_.jpgLa Singulière tristesse du gâteau au citron ¤ Aimee Bender

6 février 2014

Le jour de ses neuf ans, Rose Edelstein mord avec délice dans le gâteau au citron préparé pour l'occasion. S'ensuit une incroyable révélation : elle ressent précisément l'émotion éprouvée par sa mère, alors qu'elle assemblait les couches de génoise et de crème. Sous la douceur la plus exquise, Rose perçoit le désespoir. Ce bouleversement va entraîner la petite fille dans une enquête sur sa famille. Car, chez les Edelstein, tous disposent d'un pouvoir embarrassant : odorat surpuissant ou capacité de se fondre dans le décor au point de disparaître. Pour ces superhéros du quotidien, ce don est un fardeau. Chacun pense être affligé d'un mal unique, d'un pouvoir qu'il faut passer sous silence. Comment vivre lorsque les petits arrangements avec la vérité sont impossibles ? Comment supporter le monde lorsque la moindre bouchée provoque un séisme intérieur ? Comme le singulier gâteau de Rose, les livres d'Aimee Bender sont recouverts d'un succulent glaçage, fait d'humour et de fantaisie. Dans ce texte plein de charme, proche des films de Wes Anderson, elle met l'imagination au pouvoir et prouve qu'elle est l'un des auteurs les plus originaux du paysage littéraire américain.

 

51Lqv-RwoHL._SY445_.jpgPressentiments ¤ Katherine Webb

3 avril 2014

Une journaliste enquête sur une mystérieuse affaire vieille de cent ans : une fascinante histoire d'amour, d'illusions... et de trahison mortelle. Eté 1911, Angleterre : le révérend Albert Canning et sa jeune épouse Hester accueillent une nouvelle servante, Cat, qui vient de sortir de prison. C'est alors qu'Albert invite à demeure un jeune expert en sciences occultes doté d'un fort pouvoir de séduction... 2011 : le corps d'un soldat inconnu de la guerre de 14 vient d'être découvert. Dans ses vêtements deux lettres mystérieuses qui parlent de drame et de secrets; deux lettres signées par une certaine H. Canning... Intriguée, une journaliste décide d'enquêter. Que s'est-il passé durant cet été brûlant de 1911 ? Qu'est-il advenu du couple Canning, pris entre duperie et funeste jalousie ?

 

51G0GI2-FPL._SY445_.jpgLa Vie épicée de Charlotte Lavigne (tome 1) ¤ Nathalie Roy

3 avril 2014

Charlotte Lavigne, 33 ans, recherchiste pour une émission de télé, est une jeune femme charmante, rarement parfaite, mais ô combien divertissante : célibataire, désespérément à la recherche du mari idéal, aimant profiter de la vie et... du solde disponible sur sa carte de crédit. Et en attendant son tour devant les caméras, c'est dans sa cuisine qu'elle cherche à s'épanouir. Charlotte adore concocter de bons petits plats. Déterminée, ingénieuse et aventurière, elle est prête à tout pour séduire ses invités. Son but : réussir le souper parfait, mais encore faudrait-il qu'elle laisse de côté le vin et soit un peu moins gaffeuse... À travers ses amours tumultueuses, ses amitiés fidèles, ses relations familiales particulières et ses tribulations au bureau, Charlotte navigue sur une mer parsemée de récifs. Côtoyer Charlotte et être invité à sa table, c'est un laisser-passer pour le plaisir, mais aussi pour l'imprévu… rien n'est jamais banal !

 

511ZdD1OPJL._SY445_.jpgDemain est un autre jour ¤ Lori Nelson Spielman

3 avril 2014

Qu'avez-vous fait de vos rêves de jeunesse ? À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu'elle va hériter de l'empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu'un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu'elle voulait vivre, rédigée lorsqu'elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d'héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list... Mais la Brett d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec la jeune fille de l'époque, et ses rêves d'adultes sont bien différents. Enseigner ? Elle n'a aucune envie d'abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Cela fait longtemps qu'elle y a renoncé, et de toute façon Andrew, son petit ami avocat, n'en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s'y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C'est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que...

 

51qxZ3LbgVL._SY445_.jpgLe Vestibule des causes perdues ¤ Manon Moreau

20 février 2014

C'est l'histoire de Mara, de Robert, de Sept Lieues, d'Henrique, de Bruce, de Clotilde, de cet homme qu'on appelle Le Breton, de Flora et d'Árpád. Un retraité, un joueur de guitare, un cow-boy, un exégète de Claude Simon, une brunette maigrichonne, un taiseux, une grande bourgeoise fatiguée, un gars que la vie un jour a pris pour un punching-ball. L'histoire de gens qui dans leurs existences urbaines n'avaient aucune chance de se croiser, mais qui tous, un jour, enfilent de grosses chaussures, un sac à dos et mettent le cap vers les confins de l'Espagne, le bout du monde, la fin de l'Europe : Saint-Jacques-de-Compostelle. Sans se douter que ce chemin vieux comme les contes emporte ceux qui l'arpentent bien plus loin que ce qu'ils pouvaient imaginer. C'est un peu l'histoire de la tour de Babel, sauf que cette fois, ce sont les hommes qui auraient eu le dernier mot.

 

51HfInApaeL._SY445_.jpgCe que je peux te dire d'elles ¤ Anne Icart

6 février 2014

Un matin, très tôt. Le téléphone sonne. Blanche n’aime pas ça : les coups de fil au petit matin n’annoncent jamais rien de bon. Cette fois, pourtant, c’est une bonne nouvelle : Violette a accouché dans la nuit d’un petit garçon. Blanche est bouleversée : elle ne savait même pas que sa fille était enceinte. Et puis un garçon, le premier au bout de cette lignée de filles, quelle histoire… Dans le train qui la mène de Toulouse vers Paris, le trac au cœur, Blanche relit les carnets de moleskine destinés à Violette où, remontant le temps, elle a essayé de se souvenir de tout, tout ce qu’elle peut lui dire d’elles. Mais Violette l’attend-elle encore au bout de ce chemin à la fois heureux et cabossé ? Portés par une écriture ultrasensible, où sous l’apparente douceur du cocon familial gronde la violence des sentiments, on est entraînés dans l’histoire de Blanche, celle de quatre générations de femmes, des années 1950 à nos jours. De la minuscule bicoque d’un petit village des Pyrénées aux ateliers de la maison Balaguère, haute couture, à Toulouse, Blanche recrée ce petit monde que les accidents de la vie, et certains choix, ont rendu presque exclusivement féminin. Il y a d’abord Anna, la grand-mère, qui a élevé ses trois petites-filles, Angèle, Justine et Babé, tôt privées de mère. Angèle, la mère de Blanche, la magnifique, brillante et si fragile Angèle, journaliste à La Dépêche du Midi ; Justine l’indépendante, la féministe, la couturière aux doigts de fée qui, partie de rien, va créer sa propre maison et devenir la coqueluche des élégantes Toulousaines ; la douce et vaillante Babé, pilier de cette famille bien peu conventionnelle dans laquelle grandit Blanche. Sans père (il est mort avant sa naissance) mais avec trois mères, avant de devenir, à son tour, la mère sans homme de Violette… Chaleureux et coloré comme une promenade dans la Ville rose (ou comme une collection de Justine…), le roman de cette tribu de femmes émancipées avant l’heure explore avec autant de tendresse que d’acuité toute la complexité des liens maternels.

 

51X9uFvSUOL._SY445_.jpgConfessions d'une sage-femme ¤ Diane Chamberlain

16 janvier 2014

Un billet de quelques lignes en guise d'adieu. C'est tout ce qu'a laissé Noelle derrière elle avant de mettre fin à ses jours. Sa vocation de sage-femme, sa passion pour la défense de causes justes, son dévouement envers autrui – tout laissait penser qu'elle adorait la vie. Bouleversées, Tara et Emerson, ses meilleures amies, cherchent désespérément à comprendre. En fouillant dans son passé, elles découvrent que celle qu'elles croyaient si bien connaître leur avait caché bien des choses, dont certaines les concernent en tout premier lieu...

 

 

51Gp65O5ceL._SY445_.jpgLes Soeurs Ribelli ¤ Corinne Atlas

27 février 2014

Dans l’effervescence des années 1970, les soeurs Ribelli ont entre 15 et 21 ans. Jeanne, l’aînée, portée par le désir d’émancipation de toute une génération, est convaincue qu'elle se réalisera à Paris, loin du petit hameau du sud de la France où elles sont nées. Brigitte, la cadette, refuse de se conformer à l’idéologie féministe naissante et veut épouser un homme qui fera d’elle une mère au foyer comblée. Elsa, la benjamine, ne doute pas de devenir un écrivain reconnu. Chacune à leur manière, elles bravent les tabous, bousculent l'ordre établi de la famille, affrontent la solitude. Mais on ne commande pas au destin: la vie des Ribelli ne ressemblera pas à leurs rêves de jeunes filles. Une saga de femmes qui nous immerge dans l'Histoire de la France des années 1970 à nos jours.

 


Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Pedro 01/02/2014 19:32

J'avais repéré "la singulière tristesse du gteau au citron" et "la vie de charlotte lavigne" lors de leur sortie en grand format... je les avais noté sur ma liste de "lectures gourmandes" =P J'ai
peur de me laisser tenter par la sortie poche, screugneugneu! J'ai acheté "Pressentiment" en avant première chez france loisir, mais ne l'ai même pas encore déballé du paquet plastique, la honte!

MyaRosa 13/02/2014 22:17



Ah oui, c'est vrai que toi aussi tu aimes les lectures gourmandes. :) "La Singulière tristesse du gâteau au citron" a rejoint ma PAL. Je ne pouvais pas ne pas le prendre celui-ci. Le titre m'a
bien plu. Pour "Pressentiments", je suis ravie car j'ai résisté jusqu'à maintenant donc je vais pouvoir me l'offrir en poche.



Château Imaginaire 29/01/2014 02:44

"Demain est un autre jour" me fait penser que j'ai une liste semblable quelque part... il faudrait que je la ressuscite... quoique je devais plutôt avoir 17 ans quand je l'ai écrite.

Pauline 28/01/2014 15:40

MDR ! T'en fais pas, Mya! C'est pas grave :D

Pauline 28/01/2014 15:23

Oui, elle est très belle. Je n'ai pas encore lu L'héritage (euh, j'espère que c'est bien le titre) mais j'ai hâte hâte hate! :D

MyaRosa 28/01/2014 15:29



Oui, c'est bien ça. Encore un qui est dans ma PAL et en GF, en plus...



Pauline 27/01/2014 21:46

J'ai adoré Ce que je peux te dire d'elles, tu l'as lu Mya ?
Je guette le Katherine Webb, merci bien :D :D

MyaRosa 28/01/2014 15:12



Non, je ne l'ai pas lu celui-ci. J'étais un peu réticente car j'ai lu un autre livre de l'auteur que je n'ai pas trop aimé, mais vous allez me faire changer d'avis à force de m'en dire du bien !
:)


Le Katherine Webb me tente beaucoup aussi. Je me félicite d'avoir attendu sa sortie en poche. En plus, je trouve la couverture superbe !



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog