Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2010-01-27T13:27:00+01:00

Encore un jour sans massacre - Théo Diricq

Publié par MyaRosa
http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv39425735.gif


Résumé :

Artus est lycéen et il n'aime pas le monde morose dans lequel il vit. Ses camarades sont tartes, ses professeurs méritent qu’on leur envoie des tomates, sa famille est composée de légumes : personne n'échappe à sa morgue. Une pincée de douceur entre pourtant dans sa vie le jour où Lola s'assoit à côté de lui en classe… Parviendra-t-il à se défaire du dégoût qu'il ressent au plus profond de lui-même pour tout l’univers et au-delà ?

Dans la veine d’un Woody Allen, un premier roman écrit sous la forme d’un journal suivant le fil d'une année scolaire. Un portrait fidèle de la condition lycéenne, où, sous des dehors burlesques, chacun reconnaîtra les siens.



Mon avis :

 J'ai entendu parler de ce livre sur un forum. Il n'y avait pas d'avis, juste le titre, mais ça m'a suffit pour le commander. Je ne pouvais pas résister à ce titre provocateur, étant friande de cynisme et d'humour noir. Et puis, un journal écrit par un misanthrope ne pouvait être que drôle...

 On suit donc la vie et les pensées d'Arthus, le temps d'une année scolaire. Comme tout bon misanthrope, il n'aime pas grand chose et pas grand monde à part lui-même. Il dénigre tout et tout le monde, son entourage est stupide, ses professeurs manquent cruellement d'intellect, rien n'est assez bien pour lui, et personne ne comprend sa suprématie. Ses réflexions sont jubilatoires et font sourire. Et puis l'impensable se produit : Arthus tombe amoureux. Il se met à aimer une autre personne que lui-même, tout en détestant ce qui lui arrive. On ne change pas un misanthrope aussi facilement, alors il se met à détester encore plus ceux qui osent s'approcher de Lola...

 Avec ce premier roman écrit à 17 ans, Théo Diricq nous replonge dans l'univers du lycée, ça m'a rappelé beaucoup de souvenirs. C'est drôle et pertinent. On sent que l'auteur est jeune mais c'est un début très prometteur. La forme choisie est vraiment bien adaptée à l'histoire. On plonge dans l'esprit d'un adolescent misanthrope, on essaie de comprendre le fil de ses pensées ainsi que ses réactions. On le voit changer de mois en mois, ou pas... Et la fin est en adéquation totale avec le reste du roman, je la trouve vraiment parfaite. Pour illustrer un peu mieux mon billet, et vous donner un petit aperçu, j'ai sélectionné quelques passages.

"Je déteste le sport, parce que c'est la glorification du vide. Et on voudrait nous faire croire que c'est porteur de valeurs ou même d'une "philosophie", alors que c'est la seule discipline, avec peut-être la guerre, qui réunit des dizaines de milliers de personnes décidant d'être stupides au même moment."

"[...] je prends un soin particulier à ne pas tisser le moindre lien avec les autres, je suis chaque jour tout seul. Je dois me parler à moi-même, ce qui s'avère assez agréable finalement."

"5 décembre : Noël approche. Les décorations sont sorties dans les rues depuis déjà deux semaines. Fin novembre, c'est peut-être un peu précoce, mais si ça peut contribuer à faire oublier aux gens leur envie d'épargner, le plus tôt est le mieux. Et puis tout est bon pour nous faire oublier la morosité de l'hiver, son froid, sa nuit à 5 heures, ses traditionnelles échauffourées en banlieue. Cloïtrés chez eux, les gens seuls envisagent les aspects positifs du suicide et les familles s'engueulent en prévision d'une réconciliation le 24. Tous ces éléments favorables contribuent à donner un aspect de ville fantôme. C'est le seul moment de l'année où j'aime me promener dans la rue."

(153 pages - Max Milo - 28 août 2008 - 16€)


Voir les commentaires

2010-01-27T12:45:00+01:00

Voyage au pays des arbres - JMG Le Clézio/H.Galeron

Publié par MyaRosa
http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv75804869.jpg

Résumé :

Un petit garçon qui s'ennuie et qui rêve de voyager s'enfonce dans la forêt, à la rencontre des arbres. Il prend le temps de les apprivoiser, surtout le vieux chêne qui a un regard si profond. Il peut même les entendre parler. Et quand les jeunes arbres l'invitent à leur fête, le petit garçon sait qu'il ne sera plus jamais seul.
Un voyage magique et poétique au pays des arbres raconté par un grand auteur contemporain.



Mon avis :

 Ce livre dormait dans ma PAL depuis plus d'un an, et le challenge Lectures d'école était une bonne occasion de l'en sortir, alors voilà, je m'y suis mise. J'ai été attirée par le titre et par la couverture. L'édition me plait beaucoup, la texture du papier est agréable et j'ai aimé la présence d'images entre les différents paragraphes ainsi que les doubles pages consacrées aux illustrations.

 Concernant l'histoire, je suis moins enthousiaste. J'aime la nature, et l'idée d'un livre consacré aux arbres me plaisait beaucoup. Mais voilà, malgré son titre, ce livre ne m'a malheureusement pas fait voyager. L'histoire est jolie, mais un peu creuse. Il ne se passe pas grand chose et c'est assez frustrant, on ne fait que survoler le thème. D'accord, c'est un livre conseillé pour les enfants, à partir de 8 ans, donc je suis sans doute beaucoup trop vieille pour l'apprécier à sa juste valeur, mais je trouve qu'il n'y a presque pas d'histoire. Le début est prometteur, on nous parle des arbres que tout le monde pensent sans âme, on nous dit que si on les écoute bien ils parlent et que certains soirs ils se mettent à danser. C'est très poétique, j'aime cette idée et ça permet aux enfants d'avoir une vision différente des arbres, de s'y intéresser un peu plus, d'écouter les bruits de la forêt, mais c'est tout! Il ne se passe rien de plus, j'ai trouvé cela frustrant, on a l'impression de lire le début d'une histoire, sauf qu'il n'y a pas de suite...

 Je reste mitigée sur ce livre. J'y ai trouvé de belles choses : une idée de départ belle et poétique, quelques belles illustrations (mes préférées étant la couverture et la double page sur la "danse des arbres"), mais je suis quand même assez déçue. Je m'attendais à plus de profondeur même si c'est un livre de jeunesse. . On peut mettre le manque d'action sur le compte du thème en disant que c'est justement le souffle et la tranquilité d'un arbre, mais bon... je ne suis pas vraiment convaincue par cet argument.
Enfin, cet avis n'engage bien sûr que moi, et je serai curieuse d'avoir l'avis d'un enfant, qui sera sans doute moins exigeant que moi et peut-être plus objectif.

(34 pages - Gallimard Jeunesse/Folio Cadet - 25 septembre 2002 - 5,60€)


http://4.bp.blogspot.com/_7QWzZWxCPYg/S1K3DguJtvI/AAAAAAAAAKs/kGiTystYjW8/s320/challenge+lectures+d%27%C3%A9cole.jpg

Voir les commentaires

2010-01-25T21:39:00+01:00

Duelle - Barbara Abel

Publié par MyaRosa
http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv68941827.jpg

Résumé :

Abandonnée par sa mère à la naissance, Lucy a néanmoins vécu une enfance heureuse au sein de sa famille d'adoption. Aujourd'hui, elle mène une existence sans histoire entre son mari et leurs deux enfants. Mais le jour où l'équipe de Devine qui est là ? frappe à sa porte, son destin bascule. Il s'agit d'une émission de télé-réalité qui se propose de réunir ceux que la vie a séparés. Lucy n'a aucun doute sa mère biologique cherche à la retrouver. Elle a quinze jours pour se préparer à cette rencontre. Quinze jours d'excitation, d'angoisse et d'appréhension. Mais au fil du temps, la jeune femme n'est plus sûre de rien... Et s'il s'agissait de quelqu'un d'autre ? La confrontation aura bien lieu, surprenante, inattendue, qui fera éclater un bouleversant secret, conduisant Lucy aux confins de l'enfer, là où le rêve devient cauchemar.

Mon avis :

 Je vais avoir beaucoup de mal à vous parler de ce livre parce que ce qui est dit dans le résumé n'est que le début de l'histoire (les 50 premières pages), qui continue sur une toute autre intrigue et je n'ai pas envie de trop en dire, ça gâcherait l'effet de surprise. Cependant, je peux vous dire qu'à la lecture de ce livre on ne s'ennuie pas une seconde. Les rebondissements s'enchaînent, on croit tout comprendre et on ne se rend même pas compte que Barbara Abel nous balade du début à la fin. La situation se retourne sans cesse et on ne sait plus qui croire, quoi penser...

 J'ai commencé ce livre samedi soir. Le début me plaisait bien, mais sans plus, je n'avançais pas beaucoup. Et puis je l'ai repris ce matin et je dois avouer qu'après j'ai eu beaucoup de mal à le reposer. Même si le style n'a rien de transcendant et que le sujet a déjà été abordé maintes et maintes fois, j'ai trouvé l'intrigue vraiment prenante et finalement déroutante.

 Je préfère largement la couverture du livre de poche à celle du broché qui dévoile une trop grande partie de l'histoire que j'ai apprécié de découvrir au fil de ma lecture. Pour une fois qu'un résumé n'en dit pas trop... Et puis j'aime beaucoup cette couverture, c'est d'ailleurs parce qu'elle me faisait de l'oeil que je me suis intéressée à ce livre, et je ne regrette pas du tout!

 En conclusion : Un thriller plein de rebondissements qui se lit d'une traite. Une agréable découverte.

(412 pages - LGF/Le Livre de Poche thriller - 4 octobre 2006 - 6,95€)

 


Voir les commentaires

2010-01-24T19:32:00+01:00

J'aime, j'adore...

Publié par MyaRosa
J'ai été tagguée par Mélo pour vous parler de 7 choses que j'aime, alors voici ce qui m'est passé par la tête :


J'aime les chats


http://imagecache2.allposters.com/images/pic/153/PP0508~Tournee-du-Chat-Noir-c-1896-Posters.jpg

J'adore ces petites boules de poils, elles me fascinent. Ce qui est marrant, c'est que ça n'a pas toujours été le cas. En fait quand j'étais plus jeune, j'avais une peur bleue des chats. Il faut dire aussi que les chats autour de moi étaient un peu cinglés, je me faisais attaquer, et j'avais peur de leurs yeux qui brillent la nuit. Et puis, je ne sais plus trop comment c'est venu, je crois que c'est en lisant le livre d'Annie M.G. Schmidt, Cette mystérieuse Minouche, que j'ai voulu à tout prix avoir un chat. Ca n'a pas été une mince affaire, puisque quand le chat est arrivé, j'avais toujours peur et je n'osais pas le porter. Et puis j'ai fini par lui faire confiance et par devenir complètement dingue des chats.


J'aime la fleur d'oranger

http://3.bp.blogspot.com/_TiYE5LgNSPA/Sud3bPopdiI/AAAAAAAAFXY/6tXvybM4V8g/s400/41083437fleur-d-oranger-jpg.jpg

J'adore la fleur d'oranger, que ce soit en cuisine ou comme parfum, c'est une odeur que j'aime beaucoup.
J'achète tout ce que je trouve à la fleur d'oranger, parfums, encens, parfums d'ambiance, lait pour le corps, sels de bain, brioches, ... J'adore mettre de l'eau de fleur d'oranger dans mes gâteaux, la pâte à crêpes,... 



J'aime les sorcières

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/5/55/Sorciere.JPG


Depuis toute petite, j'aime les histoires de magie, de sorcières. Quand j'avais 6,7 ans, je me faisais peur en lisant des histoires de sorcières, elles me fascinaient. Dans les contes de fées, j'aimais bien les princesses, mais j'aimais encore plus les méchantes sorcières, ce qui faisait hurler mes cousines. J'ai été persuadée pendant très longtemps que j'étais une sorcière et que j'avais des pouvoirs magiques qui se déclareraient quand je serai plus grande. Je collectionne tout ce qui a un rapport avec les sorcières : bougies, figurines, statuettes, poupées, livres, magnets, etc...



J'aime l'été

http://www.savoirs.essonne.fr/uploads/pics/ble_prix_or_accroche.jpg


J'aime l'automne, ses jolies couleurs et son côté nostalgique. J'aime marcher dans la neige l'hiver et me réchauffer près d'un bon feu de cheminée en buvant un chocolat chaud. J'aime le printemps, le retour du beau temps et des fleurs, mais ma saison préférée est de loin l'été. J'aime la chaleur, les journées qui sont plus longues, les barbecues, les tenues légères, les pique-nique, pouvoir passer plus de temps dehors, les fruits, les vacances,manger dehors, lire allongée dans l'herbe ... Bouhh l'hiver me déprime...


J'aime l'Auvergne et la Bretagne

http://www.coupe406.com/documents/Rencontre_Auvergne_2008/Volcans_Auvergne.jpg http://fr.academic.ru/pictures/frwiki/80/Pointe_du_Raz.jpg*




L'Auvergne parce que c'est désormais ma région. Parce que je m'y sens bien, j'aime les paysages, le fait que j'habite en ville sans pour autant être loin de la campagne. Clermont est une ville vraiment vivante et il faut l'avouer aussi... on mange très bien en Auvergne et je suis déjà très attachée à cette région. J'ai fait un petit blog pour faire découvrir ma nouvelle région à mes amis et à ma famille. Bon, il est tout petit et manque de mises à jour, mais si vous voulez y jeter un oeil, c'est ici.

La Bretagne parce que c'est ma région de coeur. J'y vais depuis toute petite parce que j'ai de la famille là-bas et que je m'y suis toujours sentie chez moi. Le paysage, la culture, la langue, les noms, la musique, les légendes,.. tout y est tellement beau, tellement poétique.

J'aime cuisiner

http://twilight-and-us.fr/cutenews/data/upimages/DGUSTA~1.JPG

J'adore cuisiner, faire de bons petits plats, tester de nouvelles recettes, partir à la recherche de recettes originales et surprenantes, ou bien préparer de grands classiques qui ont déjà fait leurs preuves. J'aime passer du temps dans ma cuisine, acheter plein de produits frais et qu'une bonne odeur imprègne tout l'appartement.

J'aime Gilmore Girls

http://savemybrain.net/v2/wp-content/uploads/2009/04/gilmore-girls.jpg


J'étais déjà tombée plusieurs fois sur cette série en zappant mais je n'y avais pas prêté beaucoup d'attention. Et puis au fil d'une discussion sur un forum, j'ai vu à quel point tout le monde avait l'air vraiment sous le charme de Rory et Loreleï, donc j'ai commandé la saison 1 tout en étant encore un peu sceptique, je l'avoue...
La photo sur le coffret ne m'inspirait pas beaucoup,  j'avais peur que ce soit un peu niais. Je ne m'attendais pas du tout à ce que les dialogues soient si percutants et me fassent rire aux éclats toutes les deux minutes. Je n'en suis qu'à la deuxième saison, mais c'est déjà devenu ma série préférée. Je suis sûre qu'une fois la série terminée, j'aurais envie de la regarder encore et encore. Je suis vraiment accro. Si ça ne tenait qu'à moi je regarderai tous les épisodes à la suite, mais mon cher et tendre est devenu accro, lui aussi donc j'attends qu'il soit là pour regarder la suite même si je meurs d'envie de savoir ce qui va se passer...



Je ne sais pas trop qui a déjà fait ce tag et qui ne l'a pas fait, donc tous ceux qui veulent participer, n'hésitez-pas et n'oubliez pas de me laisser un commentaire pour que j'aille voir votre article.




Voir les commentaires

2010-01-22T09:59:00+01:00

Fablehaven, tome 1 : Le Sanctuaire secret - Brandon Mull

Publié par MyaRosa

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv32374739.jpg



Résumé :

Depuis des siècles, les créatures fantastiques les plus extraordinaires se cachent dans un refuge secret, à l'abri du monde moderne. Ce sanctuaire s'appelle Fablehaven. Kendra et Seth ignorent tout de ce lieu magique, dont leur grand-père est pourtant le gardien. Un jour, ils découvrent l'incroyable vérité : la forêt qui les entoure est peuplée d'êtres fabuleux - fées, géants, sorcières, monstres, ogres, satyres, naïades... Aujourd'hui, l'avenir de Fablehaven est menacé par l'avènement de puissances maléfiques. Ainsi commence le combat des deux enfants contre le mal, pour protéger Fablehaven de la destruction, sauver leur famille... et rester en vie.


Mon avis :


  Cette fois je n'ai pas envie d'y aller par quatre chemins, de vous laisser découvrir après maintes arguments si j'ai aimé ce livre ou non. De toute façon, je pense que vous l'avez tous deviné, j'en ai parlé à tout le monde autour de moi, je ne pouvais pas m'empêcher de dire, tout au long de ma lecture à quel point ce livre me plaisait. J'ai été fascinée par cette histoire dès les premières pages et emportée dans la réserve magique de Fablehaven que j'ai beaucoup de mal à quitter même après avoir terminé ma lecture.
Ce livre est vraiment fabuleux! Si vous ne l'avez pas déjà dans votre bibliothèque, je vous conseille de vous le procurer dès maintenant, ou si vous l'avez dans votre PAL (n'est-ce pas Mélo), arrêtez toutes vos lectures en cours et plongez-vous sans attendre dans cet univers merveilleux, vous ne le regretterez pas!

 Fablehaven est l'une des réserves secrètes dans lesquelles vivent toutes sortes de créatures magiques : fées, sorcières, ogres, naïades, trolls, démons, etc... C'est un univers fabuleux qui nous est présenté ici, et c'est tellement bien décrit que j'ai eu l'impression d'y être, d'avoir vu toutes ces petites fées aux ailes multicolores, de m'être baladée près du lac, d'avoir passé une nuit dans le grenier avec Kendra et Seth à me boucher les oreilles pour ne pas entendre les horreurs qui se déroulaient dehors. J'ai le sentiment d'avoir partagé leur incroyable aventure et d'être épuisée après tant de péripéties. Ce qui est fascinant dans cet univers, c'est que malgré leur beauté et leur apparente fragilité, certaines créatures se révèlent redoutables et effrayantes, et on se rend vite compte que les apparences sont parfois trompeuses...

 Seth et Kendra se complètent à merveille. Il est intrépide, tétu, ne respecte aucune règle et aime prendre des risques. Elle est sage, raisonnée et obéissante. C'est un duo assez classique pour les romans jeunesse, mais qui a fait ses preuves et qui marche toujours aussi bien. Les grands-parents sont attachants mais je regrette de ne pas en avoir appris davantage sur eux. Comment en sont-ils arrivés là? Depuis combien de temps gardent-ils la réserve? Pourquoi leur fils n'est-il pas au courant de cet univers? Je me pose encore beaucoup de questions, mais c'est un premier tome donc j'espère en apprendre plus dans le prochain. Léna est un personnage que j'ai beaucoup aimé, et je préfère vous laisser découvrir son secret...

 Je crois que je vais m'arrêter là car je ne veux pas trop en dire, je préfère vous laisser découvrir cet univers plein de magie et de surprises.
Soyez sans crainte, le contenu de ce livre est aussi merveilleux et féérique que sa couverture. Fablehaven annonce le début d'une série passionnante et incontournable. Si vous saviez comme j'aimerais être à votre place et le découvrir pour la première fois...  Maintenant, le plus difficile va être de patienter jusqu'à la sortie du deuxième tome (en février). En attendant, je vais continuer à rêver de Fablehaven, de petites fées multicolores, de naïades aussi belles que dangereuses, ...
Je remercie Livraddict ainsi que les éditions Nathan pour cette merveilleuse découverte. Si vous n'êtes pas encore convaincus, allez faire un tour sur le site officiel.

(340 pages - Nathan - Octobre 2009 - 14,90€)

 

 

Voir les commentaires

2010-01-21T12:59:00+01:00

Challenge Lectures d'école

Publié par MyaRosa
http://4.bp.blogspot.com/_7QWzZWxCPYg/S1K3DguJtvI/AAAAAAAAAKs/kGiTystYjW8/s320/challenge+lectures+d%27%C3%A9cole.jpg

Jérôme a eu la très bonne idée de lancer un nouveau challenge pour tous ceux qui veulent découvrir ce que leurs enfants lisent à l'école, ou pour ceux qui aimeraient découvrir la littérature de jeunesse.
En 2007, L'Education Nationale a concocté une liste de 300 titres conseillés pour le cycle 3, classés en
6 catégories : albums, BD, contes et fables, poésie, roman, pièces de théâtre.

Jérôme nous propose de lire au moins 4 titres appartenant à au moins 3 catégories différentes, et d'en faire une chronique sur notre blog ou sur le site de Livraddict. Je trouve ce challenge très intéressant et en plus il ne nous prendra que très peu de temps et d'argent puisque ce sont des livres qui se lisent très rapidement et qu'on peut emprunter à la bibliothèque ou même lire sur place.
Pour ceux qui sont intéressés ou qui voudraient en savoir plus, c'est ici, et pour ceux qui voudraient jeter un oeil sur la liste officielle, c'est ici J'espère que nous serons nombreux à participer à ce challenge vraiment sympa!

lecture3.jpg


Voir les commentaires

2010-01-20T14:43:00+01:00

Opium de Maxence Fermine

Publié par MyaRosa
http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv46870582.jpg

Résumé :

C'est une route aux mille parfums, aux mille périls aussi : celle qui, partant de Londres pour atteindre les Indes, se perd irrémédiablement dans l'Empire de la Chine. Un périple que l'on nomme la route du thé. Pour la première fois, en 1838, un homme va s'y aventurer, décidé à percer le secret des thés verts, bleus et blancs, inconnus en Angleterre. Au fil de son voyage, il va rencontrer Pearle, un riche négociant irlandais, Wang, le gardien de la vallée sacrée, Lu Chen, l'invisible empereur du thé, et Loan, une Chinoise aux yeux verts qui porte, tatouée sur son épaule, une fleur de pavot. Au terme de sa quête, l'opium. Un amour que l'on ne choisit pas.


Mon avis :

  C'est toujours avec beaucoup de plaisir que je me plonge dans une histoire contée par Maxence Fermine, car c'est un incroyable conteur, un magicien des mots, et je ressors de chacun de ses livres enchantée et émerveillée. Opium n'a pas fait exception à cette règle. Monsieur Fermine nous entraîne ici dans une virée incroyable au pays du thé, un périple dangereux mais terriblement fascinant. J'ai été emportée par cette histoire dès la première phrase. Comme toujours l'écriture est belle et envoûtante et nous emmène dans un univers parfumé et plein de saveurs.

  Charles Stowe doit sa passion du thé et du commerce à son père, et lui fait la promesse de découvrir son origine et ses secrets. Il part alors à la conquête de la Chine et fait d'incroyables rencontres qui vont lui faire découvrir les traditions chinoises, la beauté de la nature, mais aussi l'opium et l'amour.

  C'est un tout petit livre (moins de deux cents pages et écrit en gros caractères), qui se savoure comme une tasse de thé vert.Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve la couverture vraiment sublime. Les récits de l'auteur se déroule presque toujours de la même manière mais ça ne me gêne absolument pas puisque chaque fois le thème est différent, et chaque fois je passe un excellent moment. C'est une belle parenthèse entre deux lectures plus denses, ou un livre à lire pour se changer les idées. je conseille en tout cas à tous ceux qui ne connaissent pas encore Maxence Fermine de découvrir l'un de ses livres. J'ai déjà lu L'Apiculteur, Neige, et Le Violon noir, et ce fût à chaque fois de très belles découvertes. Bonne lecture!

(186 pages - Le Livre de Poche - 2004 - 5€)

Voir les commentaires

2010-01-19T22:13:00+01:00

Créature de la nuit de Kate Thompson

Publié par MyaRosa
ui2ikce89f5b66fviewattth125b0e70f45

Résumé :

« Je lui ai bien dit, à ma mère, que je ne voulais pas rester là-bas. Dès qu’elle ouvrait la bouche, je disais : « Je reste pas là-bas. Tu peux pas me forcer ». »

Il va lui en faire baver, à sa mère, de l’emmener dans un trou aussi perdu. Soi-disant parce que les potes ont une mauvaise influence…
Mais pourquoi là-bas ? Pourquoi dans une maison que l’ancien locataire a désertée du jour au lendemain ? Dans une bicoque en rase campagne où une petite fille a été assassinée bien des années plus tôt ? Quant à cette consigne idiote de laisser chaque soir un bol de lait et des biscuits pour une improbable petite fée… c’est du délire.

Quoique…


Mon avis :

  Ce livre fait vraiment débat en ce moment sur la blogosphère et sur les forums, parce qu'il faut l'avouer, il ne ressemble pas du tout à ce que l'on s'était imaginé par rapport au titre, à la couverture, et au résumé. J'avais lu quelques avis avant de le commencer, et je dois dire que j'étais plutôt d'accord au début : il y a erreur sur la marchandise. On nous vend du fantastique alors qu'on récolte en fait une histoire bien trop réelle, de gamin de banlieue qui passe ses journées à dealer et à voler des voitures... Franchement j'étais un peu déçue et Robert m'a tapé sur les nerfs dès le début. Pourtant, je ne comprend toujours pas comment c'est arrivé, mais j'ai adoré ce livre! Ahh.. Vous ne vous attendiez pas à cela n'est-ce pas?

  C'est donc l'histoire de Robert, qui vit seul avec son demi-frère et sa mère, jusqu'au jour où celle-ci décide d'emmener toute sa petite famille vivre à la campagne, pour éloigner son fils aîné de ses mauvaises fréquentations, mais aussi parce qu'elle doit énormément d'argent...
Robert se retrouve donc à vivre dans une maison délabrée au milieu de nulle part mais il ne compte pas y rester bien longtemps. Il prévoit de retourner à Dublin avec la vieille voiture laissée dans leur jardin par l'ancien locataire de la maison. Des rumeurs étranges circulent dans le village, on dit qu'une fillette aurait été assassinée mais que son corps n'a jamais été retrouvé. Et qui est cette mystérieuse bonne femme dont parle sans cesse son petit frère? Robert commence vraiment à trouver cette maison étrange...

  Les thèmes abordés dans ce livre ne me plaisaient pas du tout : drogue, vol, milieu défavorisé,... on était vraiment loin des fées qui m'avaient fait rêver dans le résumé. J'ai eu du mal à m'attacher à Robert, grrrr ce gamin m'exaspérait, et puis peu à peu je suis vraiment rentrée dans l'histoire et je me suis laissée emporter jusqu'à la dernière page... Robert change, évolue, ça prend du temps mais il en devient attachant. Il m'a fait sourire, j'ai aimé partager ses aventures même si c'était loin d'être gagné d'avance. L'atmosphère de ce livre que j'ai trouvé pesante au début est devenue moins lourde, tous les personnages sont devenus plus supportables, finalement tous les défauts que je trouvais à ce livre sont miraculeusement devenus des qualités. Même la couverture que j'aime tellement mais que je trouvais presque mensongère au moins jusqu'au milieu de ma lecture me semble finalement très proche de l'histoire. Je ne sais pas vraiment quoi dire de plus, j'avoue que j'ai rarement ressenti ça en lisant un livre. Bien sûr il m'est déjà arrivé de ne pas accrocher à un livre au début et d'aimer par la suite, mais en général parce que les thèmes changent au cours du roman ou que le style devient plus léger, mais ici l'atmosphère est toujours pesante, j'ai l'impression que c'est juste mon regard sur cette histoire qui a changé. Je veux dire, il n'y a pas de véritable retournement de situation dans cette histoire (quoi que...) mais je me suis mise à tout aimer, comme ça, d'un seul coup (de baguette magique?!) Hum... Bon, je ne sais pas si c'est bien clair tout ça, mais je me comprend.
J'ai beaucoup apprécié la fin même si beaucoup de questions restent sans réponse...

  Même si je n'ai pas su expliquer correctement mon ressenti sur ce livre, je pense que vous aurez compris que je l'ai beaucoup aimé. Ce livre est une très belle découverte et je remercie Anneso de m'en avoir fait profiter. Pour ceux qui sont intéressés, Créature de la nuit n'est pas encore sorti en librairie , il vous faudra encore un peu de patience, mais je vous garantie qu'il en vaut la peine., ce n'est pas pour rien qu'il a tant de succès à l'étranger! En tout cas je vais m'intéresser de plus près aux écrits de Kate Thompson.

(287 pages - BAAM! / J'ai Lu - Février 2010 - 15€)

http://eplteen.files.wordpress.com/2009/10/creature-of-the-night.jpg


Voir les commentaires

2010-01-16T12:41:00+01:00

La Vie est un arc-en-ciel de Cecelia Ahern

Publié par MyaRosa

img033

Résumé :

Sur les bancs de l'école, Rosie et Alex s'étaient juré de ne jamais se séparer. Leur existence bascule pourtant le jour où le jeune garçon déménage avec ses parents aux États-Unis. Cet éloignement forcé sera le premier d'une longue série d'imprévus, comme seule la vie sait en réserver, et les deux " amis " devront apprendre à y faire face. Au fil de leur correspondance, les non-dits et les rendez-vous manqués se devinent... Serait-il possible qu'au plus profond d'eux-mêmes, Rosie et Alex pensent toujours à leur vieux serment ? Mais si parler d'amour est une chose, trouver le moment opportun, dans une vie qui les dépasse, en est une autre... Un roman pertinent et tendre, où les aléas de la vie et les devoirs qu'elle impose sont, comme souvent, autant d'obstacles pour (re)connaître l'amour !



Mon avis :

 J'ai essayé il y a quelques temps de lire PS : I Love You de Cecelia Ahern, mais je me suis arrêtée au bout d'une dizaine de pages. Peut-être que ce n'était pas le bon moment pour lire ce livre.
En tout cas, ça ne m'a pas empêché d'acheter La Vie est un arc-en-ciel, car tout m'attirait dans ce livre : le titre, la couverture, le résumé,... J'ai bien fait de ne pas m'arrêter sur ma première impression puisque j'ai vraiment adoré ce livre!

 Rosie et Alex se connaissent depuis toujours et sont les meilleurs amis du monde. Le roman commence par des mots d'enfants, une invitation à un anniversaire, des mots échangés en classe, et se poursuit pendant presque toute leur vie. C'est un roman épistolaire moderne composé de toutes sortes de messages : mails, lettres, invitations, articles de journaux, cartes de voeux, conversations sur des forums,... J'aime beaucoup les romans épistolaires, et je trouve que c'est un véritable défi que de tenir le lecteur en haleine plus de quatre cents pages par ce biais. Défi relevé haut la main par Mademoiselle Ahern puisque ce roman m'a passionné d'un bout à l'autre, à tel point que je me suis même forcée à ne pas le lire trop vite pour faire durer le plaisir et passer plus de temps avec les personnages que j'ai trouvé très attachants. C'est un livre bourré d'humour et extrêmement bien écrit. Cecelia Ahern ne vend pas de livres juste parce qu'elle est la "fille de..", elle a un véritable talent. J'ai passé beaucoup de bons moments, j'ai beaucoup ri, j'ai eu envie de hurler, d'arracher les cheveux de certains personnages, de pleurer, autant d'émotions différentes qu'il y a de couleurs dans ce fameux arc-en-ciel. Ce livre est vraiment merveilleux, au moins autant qu'un bon chocolat chaud après une journée grise et froide, ou que les jours fériés, que les vacances d'été, ou que les soldes,... hum je m'égare, et puis ce livre est bien mieux que les soldes en fait! Je sais déjà que j'aurais envie de le relire.
Quand je suis déprimée, que j'ai envie de me changer les idées, de rire, la recette miracle c'est de me mettre dans le canapé avec une couverture, un chocolat chaud, des sucreries, du chocolat et de regarder Le Journal de Bridget Jones ou The Holiday, ça marche à tous les coups! Maintenant je pourrais ajouter ce livre dans ma valise-anti-coup-de-blues et je serai certaine de passer un très bon moment. Bon, qu'est ce que vous attendez pour aller l'acheter? Allez, hop, prenez un manteau, des gants, et sautez dans le premier bus ou dans votre voiture et jetez vous sur un exemplaire de La Vie est un arc-en-ciel, s'il en reste, et je vous garantie que vous passerez un excellent moment et que si votre moral est au plus bas il remontera en flèche. C'est vraiment un livre à lire absolument! Vous l'aurez compris je pense, il va rejoindre de ce pas mes livres coups de coeur. Cette année 2010 commence vraiment bien... Olala, comme je l'adore ce livre, je l'adore, je l'adore, je l'adoreeeeeeeee!

(411 pages - J'ai Lu/Pretty Comédie - janvier 2001 - 6,70€)


Voir les commentaires

2010-01-15T20:57:00+01:00

Tags en folie... :)

Publié par MyaRosa
Ce soir c'est la folie des tags sur tous les blogs j'ai l'impression. J'ai été taguée trois fois : deux fois par Anneso et une fois par Livresque. Merci beaucoup les filles!

Tag-de-lamitie.gif 


bonnes-resolutions.jpg

Alors, un petit mot tout d'abord pour vous dire à toutes et à tous que je suis vraiment contente d'avoir fait la connaissance d'autres passionnés de lecture et que discuter avec vous tous me fait un bien fou. J'adore parcourir vos blogs, partager vos coups de coeur, vos déceptions,... et j'espère que ça durera le plus longtemps possible car je ne pourrais plus m'en passer.

Alors, maintenant il me faut trouver les trois résolutions que je ne tiendrai pas cette année...
Hum... Je ne vais pas dire faire baisser ma PAL, car en ce début d'année je suis très motivée et j'espère vraiment y arriver même si c'est un combat que je mène chaque jour et qui me demande beaucoup d'efforts.... Donc, je choisis ne plus acheter aucun livre en 2010 parce que ça c'est évident que je n'y arriverai pas, ne plus manger de bonbons et de chocolat... euh ça aussi ça me semble vraiment difficile, et pour finir : passer moins de temps sur internet... Parce que maintenant que je vous connais, c'est un combat perdu d'avance!

Il me faut maintenant tagguer sept personnes... Ca ne veut pas dire que les autres comptent moins, je n'arrive jamais à choisir, alors je vais essayer de ne pas prendre toujours les mêmes personnes... Pour cette fois, les grands gagnants sont : Eiram, Evilysangel, Latite, Isa, Mina, Miss Spaulding, et Sita.


Voir les commentaires

2010-01-11T16:19:00+01:00

Maudites de Michelle Zink

Publié par MyaRosa
http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/8/8/7/9782012017788.jpg


Résumé :

Amalia et Alice sont jumelles. Si elles se ressemblent trait pour trait, tout les sépare. Amalia est droite, douce et sensible : Alice perfide, égoïste et dure. Mais ces différences ne seraient rien sans une malédiction ancestrale, qui condamne Amalia et Alice à se déchirer : la prophétie des Soeurs. L'une d'elle représente la Porte ouverte sur le Mal et ses démons, l'autre est la Gardienne, bouclier de la Sagesse. Le destin des soeurs maudites est-il scellé ? Les apparences sont parfois trompeuses...

Mon avis :

  J'ai toujours aimé les histoires de jumelles et de malédictions, alors je ne pouvais absolument pas passer à côté de ce livre. Je m'étais imaginée tout à fait autre chose. Déjà je pensais que l'histoire se déroulerait de nos jours et que le narrateur serait une personne extérieure qui ne prendrait pas parti pour l'une des jumelles, or l'histoire se déroule à la fin du XIXème siècle, et c'est Amalia qui raconte toute l'histoire.

  Le récit commence par l'enterrement du père des jumelles. On apprend que leur mère est morte depuis des années, que leur tante vit avec elles et leur petit frère et qu'ils vivent dans une immense demeure avec leurs domestiques. Contrairement aux histoires habituelles de jumelles, on sent tout de suite que ces deux là sont très différentes et que leurs rapports sont particuliers. La mort de leur père va les éloigner encore plus l'une de l'autre. Amalia voit apparaitre sur son bras une marque étrange et surprend sa soeur en pleine nuit en train de parler toute seule, dans le noir au milieu d'un cercle. Les phénomènes étranges se multiplient, James, le meilleur ami et fiancé d'Amalia qui travaillait pour son père, découvre dans la bibliothèque de ce dernier un ouvrage écrit en latin parlant d'une prophétie et dont il ne reste plus qu'une seule page. Amalia suit sa soeur qui se rend chez une voyante et celle-ci leur fait d'effrayantes révélations...

  J'ai vraiment adoré le début. J'aime les histoires qui se passent à une autre époque, et tous ces phénomènes étranges n'ont fait qu'attiser ma curiosité. Au bout d'une cinquantaine de pages, j'ai commencé à me demander si finalement j'allais aimer, car ça commençait à parler de démons, de Satan, et ce genre d'histoires n'est pas franchement ma tasse de thé. Mais je me suis laissée embarquer et j'ai vraiment eu beaucoup de mal à reposer ce livre. Je l'ai dévoré, il me suivait partout et je viens de tourner la dernière page enchantée mais frustrée puisque ce n'est en fait que le premier tome! Ce n'était pas clairement indiqué qu'il y aurait une suite, et je pensais que l'histoire se terminait à la fin, or ce n'est que le début d'une longue bataille, je pense. Je meurs d'envie de connaitre la suite et malheureusement aucune date de sortie n'est encore annoncée, et la suite n'est même pas encore sortie en anglais... Il va me falloir beaucoup de patience.

  Je suis vraiment surprise d'avoir autant accroché à toute cette histoire. J'ai adoré l'écriture, l'époque de l'histoire avec tout ce que cela implique : les belles robes, les voitures tirées par des chevaux, le langage. Je me suis attachée aux personnages, en particulier au frère des jumelles qui est vraiment attendrissant. Et maintenant je suis frustrée de devoir attendre pour en connaitre la suite. La couverture française est jolie mais je trouve la couverture originale plus proche de l'histoire car plus sombre. Enfin, sombre, c'est discutable, ça reste de la littérature de jeunesse, mais c'est quand même très noir. C'est donc une belle découverte, et je suis surprise que ce livre ne fasse pas plus de bruit.

(348 pages - Hachette - Black Moon - 12 août 2009 - 17€)


http://margaretstohl.files.wordpress.com/2009/05/prophecy.jpg

Voir les commentaires

2010-01-10T12:23:00+01:00

Vampire Kisses, tome 1 de Ellen Schreiber et Rem

Publié par MyaRosa
http://feebourbonnaise.files.wordpress.com/2010/01/vampire-kisses-01.jpg

Résumé :

Un autre grain de sable dans leur amour nocturne était la dernière chose dont Raven, une jeune gothique lolita et Alexander, son petit ami vampire, avaient besoin. Ils ne tardent cependant pas à découvrir quatre cercueils vides fraîchement déterrés. Quand une bande de vampires sordides hante le seul cimetière de Dullsville, Alexander ne s'attend pas à découvrir que le chef de cette horde misérable n'est autre que son suceur de sang de cousin. Claude Sterlinq. Quel choc ! Raven va les surprendre dans le dernier lieu où elle pouvait imaginer les trouver, en pleine lumière du jour ! Que sont venus faire Claude et ces intrus à Dullsville ?

(180 pages - Soleil production/Soleil manga gothic - 10 juin 2009 - 6,95€ )

http://ifisdead.net/wp-content/uploads/Mangas/vampire_kisses_shreiber.jpg

Mon avis :

  Je lis rarement des mangas, mais j'ai vraiment flashé sur cette sublime couverture. Une histoire de vampires saupoudrée d'amour, c'est du vu et revu mais peu importe, j'avais vraiment envie de découvrir ce manga qui est en fait une adaptation des romans d'Ellen Schreiber, qui n'ont malheureusement jamais été traduits en français.

  L'histoire est vraiment cliché et sans grand intérêt. J'ai trouvé ça très "gnan-gnan" et pas franchement captivant. Je me serai vraiment ennuyée s'il n'y avait pas eu Raven et son look de gothique-lolita ultra travaillé. C'est le gros point positif de ce manga, pour moi en tout cas. En général les personnages de mangas ne changent pas beaucoup de tenues, de coiffures, alors qu'ici Raven est ultra branchée et a un look assez cliché certes, mais que j'ai vraiment adoré! J'ai passé plus de temps à regarder en détail les dessins qu'à m'intéresser à l'histoire. Je n'ai pas trouvé Alexander, son copain de vampire, fascinant, loin de là, je l'ai trouvé fade et effacé, aussi gnan-gnan que l'histoire, et leur histoire d'amour ne m'a pas fait rêver plus que ça. Il n'y a pas beaucoup d'action, les vampires ne sont pas effrayants, et leur identité n'est pas du tout définie. On parle dans ce livre de vampires et de demi-vampires, c'est une bonne idée mais le sujet n'est pas assez exploité. On nous dit que le demi-vampire est entre deux mondes, qu'il se sent rejeté par les humains et par les vampires mais ce n'est pas du tout quelque chose qu'on ressent dans ce premier tome. On a l'impression qu'il n'y a pas de danger, les vampires sont gentillets, leur quête aussi... Bon, c'est un premier tome, donc j'espère en apprendre un peu plus dans le second sur toute cette histoire de demi-vampires, et j'espère être un peu plus captivée. Même si mon avis est loin d'être positif, j'ai tellement aimé le look de Raven, les dessins que je ne regrette pas mon achat. J'ai bien envie de lire l'histoire écrite pour pouvoir la comparer au manga mais je ne sais pas si une traduction en français est prévue. Je ferai sans doute une tentative en anglais (j'adore la couverture!) ce qui me permettra de commencer mon challenge personnel.

D'autres avis : Melisende, Fée Bourbonnaise


http://www.melroseparklibrary.org/teens/readalikes/vampirekisses.jpg

Voir les commentaires

2010-01-08T18:30:00+01:00

Night World, tome 1 : Le secret du vampire - L.J. Smith

Publié par MyaRosa
http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv59330834.jpg

Résumé :

Le Night World ne se limite pas à un endroit précis. Il nous entoure. Ses lois sont très claires : sous aucun prétexte son existence ne doit être révélée à qui que ce soit d'extérieur. Et ses membres ne doivent pas tomber amoureux d'un individu de la race humaine. Sous peine de conséquences terrifiantes. Découvrez ce qui arrive à ceux qui enfreignent les règles... Il n'y a plus aucun espoir pour Poppy : sa maladie est incurable. Elle se prépare donc au pire. Jusqu'à ce que James, le plus beau garçon du lycée qu'elle aime en secret, lui fasse le plus fabuleux des cadeaux : un baiser vertigineux qui lui donne accès à son âme. Elle apprend ainsi que James partage ses sentiments depuis toujours, mais fait partie du Night World. Bravant les interdits de son monde, le jeune homme propose à Poppy de le suivre jusqu'à la mort, et même au-delà. Mais il lui faudrait pour cela devenir un vampire...

Mon avis :


  Avant de commencer ma lecture, j'avais un peu peur de tomber sur une énième histoire de vampires au goût de déjà-lu puisque vous l'avez forcément constaté, les récits vampiriques fleurissent les rayons de littérature de jeunesse, de fantasy et de fantastique depuis un moment.
Cet effet de mode ne me dérange pas, au contraire, j'adore les histoires de vampires et c'est l'occasion de découvrir des romans passés inaperçus ou oubliés qui sont enfin réédités, c'est d'ailleurs le cas de Night World sorti en 1996. Le problème, c'est que dans tout cet étalage de livres fantastiques, il y a du bon comme du mauvais, et avec les nouvelles couvertures qui sont toutes très esthétiques, il n'est pas facile de faire un choix.

  C'est le premier jour des vacances, et Poppy apprend qu'elle va mourir. Elle est atteinte d'un cancer à un stade très avancé et ses jours sont comptés. C'est le moment, pour son meilleur ami de lui avouer sa véritable nature et de lui offrir le seul moyen de rester "en vie"...

  Le résumé ne m'attirait pas plus que ça, c'est plutôt le Night World qui m'intriguait, et pourtant, j'ai été touchée par le début de l'histoire. Je m'attendais à quelque chose de très cliché, la fille discrète mais intelligente et jolie qui fréquente un lycée de rêve et qui est amoureuse du plus beau garçon qui ne la regarde pas, jusqu'au jour où... Mais non, loin de là! Ce qui arrive à Poppy est horrible, et ça commence dès la première phrase du premier chapitre : " En ce premier jour des vacances d'été, Poppy apprit qu'elle allait mourir."  Bien sûr, en lisant le résumé on se doute de ce qui va se passer, il n'y a pas vraiment de suspense, mais ça ne m'a pas dérangé plus que ça. On a envie de savoir comment tout ça va arriver, on a envie de croire qu'il existe une solution "magique" pour sauver ceux qui sont malades. J'ai été fascinée par ce livre du début à la fin et mon plus grand regret est qu'il soit si court. J'aurais aimé avoir la suite sous la main pour pouvoir la lire juste après, malheureusement elle ne sortira que dans quelques jours, il va falloir patienter...

 Le Night World n'est qu'ébauché dans ce premier tome, on apprend que très peu de choses sur ce milieu. On sait par contre que c'est un univers secret regroupant toutes sortes de créatures, pas seulement des vampires. On croise d'ailleurs quelques sorcières dans ce livre, et j'ai vraiment envie d'en savoir plus sur cet univers. Ce que je regrette par contre, c'est que tout au long du premier tome, on s'attend à une fin pleine d'action, à un affrontement entre deux personnages, mais cet affrontement n'arrive jamais... Après être montée en puissance, l'action redescend d'un coup et le livre se termine en "mini happy-end ", c'est vraiment frustrant.

 C'est donc un premier tome qui annonce une série vraiment pleine de promesses, avec un univers qui m'a l'air étrange et passionnant. J'attends déjà la suite avec impatience, et je remercie infiniment Livraddict et les éditions Michel Lafon de m'avoir permis cette belle découverte. Sans ce partenariat, je serai peut-être passée à côté d'une belle aventure.


Voir les commentaires

2010-01-06T18:13:00+01:00

Du vent dans mes mollets de Raphaële Moussafir

Publié par MyaRosa
http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv40468820.jpg



Résumé :

Rachel a neuf ans, une institutrice humiliante, des parents vaches et une copine garce. A neuf ans, on est puni quand on donne son avis. On peste quand les parents gloussent. On glousse quand les parents pestent. On découvre aussi de nouvelles sensations bizarres... Cette grande petite fille dissèque son monde avec un regard drôle et acerbe dont la maturité étonne, amuse et choque. De fous rires en conflits, elle explore l'impitoyable monde de l'enfance, celui des irrépressibles balbutiements sexuels, des mesquineries blessantes et des premiers clivages politiques. Un monde qui mène, parfois trop vite, vers celui des adultes... Le parler enfantin, la justesse du ton et la naïveté décapante de ce roman évoquent à la fois Le Petit Nicolas et Zazie dans le métro. Une performance !


Mon avis :

 Ce petit livre était dans ma wishlist depuis un moment, et quelques avis m'ont finalement décidés à l'acheter. On rentre tout de suite dans le vif du sujet, Rachel est une petite fille de neuf ans qui a de mauvaises notes et qui s'endort tout habillée, avec son cartable et ses affaires de gym pour ne pas être en retard à l'école. Alors sa maman décide de l'envoyer chez une dame qui arrive à convaincre les enfants de se mettre en pyjama le soir. Rachel lui raconte sa vie, ses problèmes, sa grand-mère qui est au ciel, sa meilleure amie Hortense qui l'énerve de temps à autres, les filles de l'école qui ne veulent pas l'inviter à leur anniversaire, sa maman qui lui fait souvent honte et qui ne veut pas qu'elle s'inscrive au club des amies de Barbie, les phrases toutes faites de son père, ses cauchemars,.. etc.

 C'est un livre très très (trop?) court (112 pages), mais on s'attache malgré tout à cette petite fille dès les premières pages. Elle m'a fait beaucoup rire, je me suis reconnue dans certaines situations. C'est vrai que Raphaële Moussafir est douée, car comme le dit Howard Buten dans la préface : " Rien n'est aussi insupportable qu'un texte enfantin dans la bouche d'un auteur adulte qui joue l'enfant". Je suis bien d'accord, mais ici c'est un pari réussi puisqu'on a vraiment l'impression que ce livre a été écrit pas un enfant. C'est drôle et naïf, et on a envie que ça continue encore et encore... Ca tombe bien puisqu'un autre livre des aventures de Rachel est sorti. Ca s'appelle Et pendant ce temps-là, les araignées tricotent des pulls autour de nos bilboquets
et c'est sorti chez Intervista. Si vous avez envie d'un petit moment de détente, de replonger dans vos souvenirs d'enfance, de rire de l'insouciance des enfants, n'hésitez-pas, j'ai passé un très bon moment avec Rachel, et c'est un livre que je relirai!

 Quelques petits passages que j'aime beaucoup :

" [...] les parents heureusement qu'ils filent pas dans leur chambre à chaque fois qu'ils sont à côté de la plaque, parce que sinon, il resterait plus grand monde à table."

" C'est horrible de ne pas savoir qu'on est mort quand on est mort soi-même, alors que c'est la chose la plus importante qui puisse arriver dans la vie, de mourir. Eh bien, je pense que quand on est mort, on ne le sait même pas. Et en même temps, c'est peut-être mieux de ne pas le savoir, comme ça, ça fait pas trop de peine au mort lui-même. Mais ça fait de la peine aux vivants qui ont pitié du mort qui sait pas qu'il est mort. "

" [...] elle m'a demandé si je savais ce que ça voulait dire euthanasie, je lui ai répondu que ça voulait dire qu'on serait puni par l'Etat nazi allemand, elle m'a expliqué que pas du tout, c'était tout simplement aider les gens malades à mourir pour les soulager, j'avais pas intérêt à prendre froid si je voulais pas me faire assassiner par mes parents quand je dors. "

(111 pages - J'ai Lu - 15 juin 2009 - 4,20€)

http://www.decitre.fr/gi/78/9782357560178FS.gif  http://imworld.aufeminin.com/breves/D20070615/couv_et_pdt_ce_temps_la_H122919_L.jpg


Voir les commentaires

2010-01-04T18:35:00+01:00

Le Mec de la tombe d'à côté - Katarina Mazetti

Publié par MyaRosa
http://sarawastibus.files.wordpress.com/2009/10/mec1.jpg


Résumé :

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'œil de la stèle qu'il fleurit assidûment. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d'autodérision. Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis... C'est le début d'une passion dévorante. C'est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d'amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures.


Mon avis :

  J'avais repéré ce livre depuis un moment, car le titre m'intriguait et j'aimais beaucoup la couverture. Je l'ai lu dans le cadre d'une lecture commune organisée sur le forum Passion Livres  au mois de décembre. Oui, je sais, je suis affreusement en retard, mais pour ma défense, j'avais oublié de le mettre dans ma valise avant mon départ en vacances. Toujours est-il que je l'ai commencé hier et qu'une fois entamé, je n'ai plus réussi à le reposer. L'écriture est vraiment sympa, drôle, et agréable, et j'ai apprécié de me replonger dans l'univers des pays nordiques dans un autre genre que le polar.

  Désirée et Benny n'ont rien en commun. Elle aime la ville, les livres, l'art et la sobriété. Il s'occupe de la ferme familiale et passe ses journées à s'occuper de ses vaches. Elle est tout ce qu'il déteste et il est tout ce qui la rebute. Ils se rencontrent au cimetière où Désirée vient se recueillir devant la tombe de son défunt mari pendant que lui, entretient la tombe de ses parents. Dès le premier coup d'oeil, ils se détestent, et pourtant, après des heures passées à se moquer de l'autre intérieurement, ils vont tomber amoureux sans comprendre ce qui leur arrive et se retrouver confrontés au "choc des cultures" puisque tout les opposent.

  Les chapitres sont courts, ce qui déjà est un très bon point car je n'aime pas les chapitres à rallonge, ou pire, l'absence de chapitre qui ne me permet pas de faire une pause dans ma lecture quand j'en ai envie.La structure est simple et répétitive, on change de narrateur à chaque chapitre, on partage ainsi le point de vue de Désirée et de Benny à tour de rôle sur leur histoire, et on a parfois leurs impressions sur deux événements identiques. C'est simple, mais efficace. On a vraiment l'impression de partager leur histoire. J'aime les histoires d'amour impossible, et j'ai été servie. Ici pas de Roméo et Juliette, pas de belle lycéenne amoureuse d'un vampire ou autre créature démoniaque, pas de Belle et la Bête, mais la citadine érudite et le "bouseux", sorte de conte réaliste du XXIème siècle. Est-il possible de s'aimer quand on vit dans des milieux totalement différents et qu'on n'a pas du tout les mêmes centres d'intérêts?

 J'ai trouvé ce roman très frais, drôle et original. J'ai beaucoup aimé l'écriture de l'auteur (bravo pour la traduction), à tel point que j'ai noté beaucoup de petits passages que j'aimerais vous faire découvrir, en espérant que ça incitera les plus réticents à découvrir ce petit livre vraiment sympa.

" On va aussi bien ensemble que la merde et les pantalons verts, comme disait mon grand-père. Et je ne veux pas que ça s'arrête. A chaque jour suffit sa peine, je n'aurai qu'à apprendre à faire avec. " (page 145)

" Bien sûr que c'est possible de vivre comme ça, être les meilleurs amis du monde, chacun sur son étoile, puis s'amuser ensemble lorsqu'on sent le souffle de la solitude sur la nuque? Bien sûr que c'est possible? " (page 173)

" Toutes les catastrophes que tu m'as évitées
  Tous les rires mobilisés pour me réchauffer
  Tu ne me laisses pas te rendre tout ça
  Tes fenêtres sont noires et la clé n'est plus là "
(page 188)


" Mieux vaut franchir les minutes
  une à une
  les avaler comme des pilules amères
  essayer de ne pas penser
  à toutes celles qui restent "

(page 234)


(253 pages - Actes Sud/Babel - 30 mars 2009 - 7,50€)

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog