Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2014-03-20T16:05:00+01:00

Sorties poche à ne pas manquer #76

Publié par MyaRosa

sortieslitterairesenpoche.jpg

 

51xdlToglbL._SY445_.jpgWonder ¤ R. J. Palacio

22 mai 2014

« Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire. Né avec une malformation faciale, Auggie n'est jamais allé à l'école. A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux, malgré tout ?

 

 

 

 

9782253177579-T.jpgIl était une rivière ¤ Bonnie Jo Campbell

16 avril 2014

Murrayville, petite cité ouvrière du Michigan, située au bord de la rivière Stark. Margo Crane, seize ans, y a vécu toute son enfance au côté de son grand-père, qui lui a appris à tirer comme personne et à pêcher dans les eaux poissonneuses de la rivière. Lorsque son grand-père meurt, que sa mère l abandonne, les adultes vont très vite trahir la confiance que la jeune fille, solitaire et fragile, leur avait accordée.
Seule au monde, Margo s embarque dans le bateau de son grand-père et, munie de sa carabine, de quelques provisions et de la biographie de son héroïne, Annie Oakley, « la petite femme au tir sûr », elle part à la recherche de sa mère. Mais le paradis de son enfance est devenu un lieu dangereux et inhospitalier pour une jeune fille qui doit survivre par elle-même.
Au cours de cette odyssée à travers le Michigan rural, où le contact avec la nature est parfois violent, Margo va devoir transcender de nouvelles épreuves et décider du prix à payer pour accomplir ses choix et trouver la paix intérieure.

 

9782253177289-T.jpgSublimes créatures, tome 2 : 17 lunes (réédition) ¤ Kami Garcia & Margaret Stohl

16 avril 2014

Certains secrets changent la vie... D'autres y mettent fin. Ethan Wate pensait à Gatlin, la petite ville du Sud qu'il a toujours considérée comme sa maison, comme un endroit où rien ne pouvait jamais changer. Puis, il a rencontré une nouvelle arrivante mystérieuse, Lena Duchannes qui a révélé un monde secret caché en plein jour depuis des lustres. Un Gatlin qui abritait des secrets anciens sous ses chênes couverts de mousse et ses trottoirs craquelés. Un Gatlin où une malédiction a marqué la famille de Lena avec des êtres surnaturels puissants pour des générations. Et maintenant qu'Ethan a ouvert les yeux sur la facette sombre de Gatlin, il n'y a pas de marche arrière possible.

 

9782253194798-T.jpgLe Livre d'un été ¤ Tove Jansson

9 avril 2014

Observer les oiseaux sauvages, écrire un livre sur les vers de terre ou guetter les marins de passage, tel est le quotidien de la petite Sophie, qui passe ses vacances d’été sur une île du golfe de Finlande avec sa grand-mère. Une femme hors du commun, à la fois douce et espiègle, qui fume en cachette, jette sa canne pour prendre un bain de mer, et construit Venise avec des boîtes d’allumettes. À mi-chemin du rêve et de la réalité, leurs dialogues complices révèlent l’amour entre une femme qui connaît profondément la vie, et une enfant avide de la connaître. Auteur de renom dans les pays scandinaves, Tove Jansson est aussi connue dans le monde entier pour ses ouvrages pour enfants (dont la célèbre série des Moumines).

 

51C0TTFLJgL._SY445_.jpgJ'adore New York ¤ Lindsey Kelk

21 mars 2014

Pendant le mariage de sa meilleure amie, Angela surprend son fiancé dans les bras d'une autre. Munie d'une robe de demoiselle d'honneur, d'une paire de Louboutin et de son passeport, elle saute dans un avion à destination de New York. Sur place elle se lie d'amitié avec Jenny, l'adorable réceptionniste de l'hôtel où elle atterrit, s'offre le relooking du siècle, décroche un job de rêve. Sa nouvelle vie n'a pas fini de la surprendre : la voilà bientôt courtisée par un banquier et une rock star…

 

 

41r5ZaLm8gL._SY445_.jpg13 et demi ¤ Nevada Barr

2 avril 2014

Dylan, onze ans, mène une enfance heureuse dans le Minnesota jusqu'à ce que sa vie tourne au cauchemar. Réveillé par des policiers au milieu d'un bain de sang, il découvre avec horreur son père, sa mère, sa petite soeur et le chat, massacrés à coups de hache. Son frère est grièvement blessé, lui n'a pas une égratignure... Très vite, surnommé « le petit boucher », Dylan sera condamné pour le meurtre de sa famille et envoyé en maison de correction. Polly vit à La Nouvelle-Orléans. Elle rencontre Marshall Marchand, un séduisant architecte. Au moment où leur relation commence à se dégrader, d'horribles meurtres ensanglantent la ville. Traquée, Polly veut protéger ses filles, mais la nasse s'est déjà refermée.

 

51Omzzk4OXL._SY445_.jpgRetour à Cedar Cove, tome 1 : La Maison d'hôtes ¤ Debbie Macomber

¤ Mon avis sur ce roman ¤

5 mars 2014

Après la mort tragique de son mari, Jo-Marie décide de changer de vie, et reprend une maison d’hôtes à Cedar Cove, la Villa Rose. Un roman feel-good sur les destinées féminines et les nouveaux départs, à lire bien douillettement sous sa couette, avec des personnages qu’on rêverait d’avoir comme amis, dans une ville où l’on aimerait vivre, et une intrigue délicieusement captivante.

 

51uuIJ9g9ZL._SY445_.jpgGansett Island, tome 1 : Cadeau d'amour ¤ Marie Force

19 février 2014

Maddie Chester est la maman d'un adorable petit Thomas de un an qu'elle élève seule sur l'île de Gansett. Elle gagne difficilement leurs vies comme femme de chambre à l'Hôtel McCarthy. Un matin, elle est renversée de sa bicyclette sur le chemin de son travail. L'auteur de l'accident n'est autre que le fils McCarthy, Mac, de retour sur l'île pour quelque temps afin d'aider son père à vendre l'hôtel. Maddie est sérieusement blessée, Mac sérieusement ennuyé... Aussi va-t-il tout faire pour réparer la catastrophe qu'il a provoquée.

 

51Jl4rmqgOL._SY445_.jpgRevivre à Butternut, tome 1 : Mon voisin du bord du lac ¤ Mary McNear

2 avril 2014

Allie Beckett revient dans le chalet familial au bord du lac Butternut, accompagnée de son fils Wyatt. Elle espère qu’ils pourront se reconstruire après la mort de son mari. Elle rencontre son voisin Walker Ford qui se prend d’affection pour l’enfant et sa mère.

 

 

 

 

41LEbjoml5L._SY445_.jpgLes Tricoteuses du bord de mer ¤ Gil McNeil

12 mars 2014

Prendre enfin un nouveau départ : c'est le rêve de Jo McKenzie dont le mari vient de décéder. Seule avec deux jeunes enfants et des finances dans le rouge, elle doit changer de vie. Elle décide de s'installer dans la ville de son enfance, une petite station balnéaire. Jo rénove la boutique de sa grand-mère, un magasin de tricot et de laine. Elle crée aussi un club de tricoteuses et se fait de nouvelles amies, des personnages souvent hauts en couleur. Il y a notamment l'excentrique star de cinéma, l'italienne passionnée qui dirige le restaurant local ou la présentatrice télé... Ces femmes de tous horizons parlent de leurs vies, de leurs enfants, échangent quelques ragots autour de la cheminée et, accessoirement, apprennent à tricoter. Et les choses changent encore pour Jo lorsqu'un homme entre dans sa vie...

 

51rSb-rO9dL._SY445_.jpgA comme association, tome 1 : La Pâle lumière des ténèbres ¤ Erik L'Homme

6 mars 2014

Première mission pour Jasper : trafic de drogue chez les vampires.Jasper vit à Paris, va au lycée et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval. Bon, mais depuis peu, il fréquente aussi le 13, rue du Horla, l'adresse ultra secrète de L'Association. L'organisation a repéré chez lui certaines aptitudes pour la magie et lui a proposé de devenir agent stagiaire. Et les stages de L'Association ne se passent pas vraiment autour de la photocopieuse ! Armé d'une bombe lacrymogène au jus d'ail, Jasper est envoyé chez les vampires pour enquêter sur un trafic de drogue. Attention au retour du jet d'ail !

 

41yjtYcgX6L._SY445_.jpgLa Mort pour seule compagne ¤ Harry Bingham

3 avril 2014

Toute jeune recrue de la brigade criminelle du commissariat central de Cardiff, Fiona Griffith n'est pas particulièrement appréciée de sa hiérarchie ni de ses collègues. Rebelle, à fleur de peau, elle semble préférer la compagnie des morts, qui exercent sur elle une attraction pour le moins étrange, à celle des vivants. Véritable handicap social au quotidien, cette fascination morbide s'avère un atout sur une scène de crime. Car face aux cadavres d'une prostituée et de sa fillette, retrouvées sauvagement assassinées dans un squat, Fiona perçoit des choses qu'aucun de ses coéquipiers n'est en mesure de saisir...

 

51jA-APeGEL._SY445_.jpgLa Comptine des coupables ¤ Carin Gerhardsen

3 avril 2014

La police de Hammarby est sous le choc : une mère philippine et ses deux enfants sont retrouvés assassinés chez eux, la gorge tranchée. Aucun indice sur le meurtrier, mais des questions en pagaille : comment une femme de ménage aux revenus modestes peut-elle vivre dans une maison aussi luxueuse ? Pourquoi le père des enfants, un Suédois, vit-il isolé, presque sans contact avec le monde extérieur ? Le commissaire Conny Sjöberg peine à mener l'enquête, à la tête d'une équipe mal en point : Jen Sandén se remet difficilement d'une crise cardiaque, Petra Westman s’est lancée sur la piste de l’homme qui a abusé d’elle et Einar Eriksson manque bizarrement à l’appel. Tourmenté par son passé, Sjöberg va découvrir que la clef de l’énigme est peut-être dans la culpabilité qui ronge les hommes jusqu’à leur dernier souffle, à commencer par lui-même.

 

514-Ph-j36L._SY445_.jpgLa Femme qui décida de passer une année au lit ¤ Sue Townsend

17 avril 2014

Le jour où ses jumeaux quittent la maison pour entrer à l’université, Eva se met au lit… et elle y reste. Depuis dix-sept ans que le train de la vie l’entraîne dans une course effrénée, elle a envie de hurler : « Stop ! Je veux descendre ! » Voilà enfin l’occasion.Son mari, Brian, astronome empêtré dans une liaison extraconjugale peu satisfaisante, est contrarié. Qui lui préparera son dîner ? Eva ne cherche qu’à attirer l’attention, prétend-il. Mais la rumeur se répand et des admirateurs par centaines, voyant dans le geste d’Eva une forme de protestation, se pressent sous la fenêtre de sa chambre, tandis que son nouvel ami, Alexander, l’homme à tout faire, lui apporte du thé, des toasts, et une sollicitude inattendue. Depuis son étrange prison, Eva va-t-elle trouver (enfin) le sens de la vie ?

 

51X4RCwMnmL._SY445_.jpgLa Fille du loup ¤ Barbara Wood

17 avril 2014

Rome, 54 après J.-C., sous le règne de Néron. Depuis son enfance, Ulrika a des visions prémonitoires. Une nuit, elle fait un rêve étrange dans lequel un loup lui apparaît. Elle l'interprète comme un présage, « Wulf » étant le prénom que portait son père, mort alors qu'elle n'était encore qu'une enfant – c'est du moins ce que lui a dit Sélène, sa mère. Cette dernière révèle enfin la vérité à Ulrika : son père est toujours vivant et se trouve en Germanie, et il ignore qu'il a une fille à Rome. Ulrika décide alors d'entreprendre un long voyage en terres barbares afin de le retrouver...

 

 

Voir les commentaires

2014-03-19T22:32:00+01:00

La petite caravane

Publié par MyaRosa

La petite caravane

Edouard Manceau

9098.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : observation - absence de texte - oursons - véhicules

Edition / Collection : Tourbillon / tournicote

Date de parution : 27 février 2014

Nombre de pages : 20

Prix : 9,95€

Dès 2 ans

 

L'histoire :

Une caravane d'oursons aux véhicules étranges transporte un petit poisson. Il passe de mains en mains, de scooter en auto-tamponneuse... Où va la caravane ? Où emmène-t-on le poisson ?

Une histoire à réinventer à chaque lecture.

 

monavis753

 

 Quel drôle d'album ! Sa principale particularité est qu'il n'y a pas de texte. Pas une ligne. Pas un seul mot. C'est assez déroutant au début, et pourtant, on se prête vite au jeu. On observe, on imagine, on suppose... Sous nos yeux, apparaît un petit ourson sur un scooter qui transporte un poisson dans un bocal. On ne sait pas où il va ni ce qu'il fait. Au fil des pages, l'embarcation change, évolue et le convoi devient de plus en plus important puisque des personnages et des véhicules viennent s'y ajouter.

 

LA-PETITE-CARAVANE-INTR-1.png

 

 C'est un drôle d'album dans lequel il n'y a aucun mot et pourtant, il y a beaucoup de choses à dire dessus lorsqu'on l'a entre les mains. Il y a des tas de choses à observer et surtout, une histoire à inventer et à réinventer encore et encore. Les enfants se posent beaucoup de questions et cherchent les réponses eux-mêmes, imaginent. Mon fils a beaucoup aimé ce petit album qui est différent à chaque lecture.

 

LA-PETITE-CARAVANE-INTR-7.png

 

 Il y a dans ce livre beaucoup d'humour et de solidarité et c'est une jolie invitation au pays des rêves et de l'imagination où tout est possible et où les oursons conduisent des scooters chargés de poissons rouges, pêchent dans la glace et jouent de la musique. Faites de beaux rêves...

 

 En quelques mots :

Un petit album étonnant et épatant qui sans aucun mot nous parle de beaucoup de choses. Nous avons été captivé par cette histoire et par les belles illustrations d'Edouard Manceau. Un album très réussi !

 

¤¤¤

D'autres albums d'Edouard Manceau à découvrir :

Tout pour ma pomme

Coucou : Le Grand cache-cache des animaux  


Voir les commentaires

2014-03-19T21:51:00+01:00

La Fanfare des grenouilles

Publié par MyaRosa

La Fanfare des grenouilles

Satoe Tone

CouvRVB LaFanfareDesGrenouilles

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : musique - orchestre - entraide - pluie - tristesse - partage

Edition / Collection : Balivernes / Petites Sornettes

Date de parution : 6 mars 2014

Nombre de pages : 32

Prix : 9€

 

L'histoire :

Il pleut, il pleut... Il pleut depuis si longtemps...

Que faire ? Nous pourrions créer une fanfare...

Avec de la musique, la joie reviendra !

 

monavis878

 

 Lassée de regarder tomber la pluie, une petite grenouille décide de chanter pour la chasser. Elle invite ses amis à la rejoindre et c'est ainsi que la fanfare des grenouilles voit le jour. Nous suivons cette jolie troupe de musiciens dans leur pélerinage. Ils avancent en chantant et en jouant avec leurs instruments, le sourire aux lèvres, l'air joyeux, espérant apporter de la joie autour d'eux et toucher le plus de monde possible. Après avoir réveillé les fleurs, la fanfare tente de distraire les arbres, les écureuils, les souris et les oiseaux et vont jusqu'à tenter l'impossible : réveiller le soleil. Leur musique et leur joie de vivre peuvent-elles être plus fortes que les nuages et que le mauvais temps. Arriveront-ils, tous ensemble, à faire revenir le beau temps ?

 

9782350670881_LaFanfareDesGrenouilles_bassedef__Page_04-72d.jpg

9782350670881_LaFanfareDesGrenouilles_bassedef__Page_08-bd2.jpg

 

 Quelle belle histoire ! J'ai beaucoup aimé suivre cette belle fanfare, la voir grandir et devenir de plus en plus importante, de plus en plus vivante et joyeuse. Ma première lecture m'avait laissé un peu perplexe et finalement, je me rends compte que plus je lis cet album, plus je l'apprécie. Le texte est répétitif et ressemble beaucoup à une comptine, ce qui colle parfaitement avec l'histoire. Il délivre un joli message d'optimisme et de solidarité. Il nous montre qu'ensemble, on peut venir à bout de beaucoup de choses et qu'il faut souvent presque rien pour apporter du bonheur autour de soi. Comme toujours, les illustrations de Satoe Tone sont éblouissantes, pleines de nuances et de jolies couleurs qu'on ne se lasse pas d'admirer.

 

9782350670881_LaFanfareDesGrenouilles_bassedef__Page_11-db4.jpg

9782350670881_LaFanfareDesGrenouilles_bassedef__Page_14-359.jpg

 

En quelques mots :

Un album adorable qui nous entraîne au coeur de la fanfare des grenouilles. On se prête au jeu et on suit cette joyeuse troupe, qui tente de chasser la pluie et la morosité ambiante, avec beaucoup de plaisir. Le message délivré par ce livre est beau et plein d'optimisme. C'est une très jolie découverte.

 

 

A découvrir aussi :

Une si jolie Terre

La très grande carotte 


Voir les commentaires

2014-03-19T10:03:00+01:00

Plein hiver (Hélène Gaudy)

Publié par MyaRosa

Plein hiver

Hélène Gaudy

9876.jpg

Catégorie(s) : Littérature francophone - Roman contemporain

Edition / Collection : Actes Sud

Date de parution : 8 janvier 2014

Nombre de pages : 200

Prix : 20€

 

L'histoire :

Par une aube tranquille et glaciale, un jeune homme apparaît, seul, sur la route de Lisbon, dans le Nord des Etats-Unis. Aussitôt naît la rumeur qui bientôt envahit les rues de la ville : David Horn est revenu. Quatre ans plus tôt, le garçon de quatorze ans n'est pas rentré d'une soirée comme les autres au cours de laquelle, en compagnie de sa petite bande, il avait refait, rageur, le tour d'un univers étriqué circonscrit par la montagne, le ciel pâle, une rivière minuscule. Son retour perturbe l'équilibre de la communauté, qui s'était resserrée sur son absence, et suscite plus de méfiance que d'enthousiasme. Celui qui revient peut-il être le même que celui qui est parti ? Plein hiver explore cet espace blanc de l'identité à petites touches précises qui pénètrent peu à peu le mystère des personnages. Sur le temps qui passe et les rêves plus grands que l'Amérique, sur les éloignements nécessaires et la méconnaissance de ceux qu'on aime, Hélène Gaudy compose un roman fiévreux, trouble comme les blessures d'enfance, qui dessine la cartographie d'adolescences en suspens.

 

monavis

 

 Après la lecture de ce roman, je suis très embêtée car j'ai beaucoup de mal à mettre des mots sur mon ressenti. L'histoire se déroule à Lisbon, une petite ville américaine où tout le monde se connaît et dans laquelle on ne fait que passer. Les gens la traversent sans s'y arrêter car il n'y fait pas spécialement bon vivre. Il n'y a rien d'attirant ou de particulier dans cette ville. Ses habitants y sont comme englués et seuls les adolescents espèrent encore pouvoir en sortir. A Lisbon, tout semble terne, le temps semble suspendu. Pourtant, un événement est venu, par deux fois, bousculer les habitants de Lisbon : la mystérieuse disparition d'un adolescent qui s'est fondu dans le décor, comme s'il avait été avalé par la ville, et puis sa réapparition inattendue, quatre ans plus tard.

 

 Ce roman est surprenant par bien des aspects. D'une part parce que son intérêt ne réside pas dans le pouquoi de cette disparition/réapparition. L'auteur préfère avancer des hypothèses, engendrer encore plus de questions, plutôt que de nous livrer un fait établi. Ce roman s'intéresse surtout à ces jeunes qui vivent à Lisbon, qui rêvent de mieux, qui cherchent à retrouver la douceur de l'enfance ou aspirent à devenir adultes, sans pour autant trouver ce qu'ils recherchent. Le point positif de ce roman est sans aucun doute son atmosphère, et pourtant, c'est peut-être justement ce qui m'a dérangée...

 

 Hélène Gaudy a réussi à créer un roman fort, un huis-clos oppressant et froid duquel ressortent la solitude et l'ennui des habitants de la petite ville de Lisbon. Néanmoins, l'atmosphère était tellement forte que je me suis sentie, moi aussi, prisonnière de cette ville, incapable de sortir de cette torpeur dans laquelle j'étais plongée. Je n'arrivais pas à m'attacher aux personnages et je n'avais aucune envie de retourner à Lisbon. Je me suis sentie piégée et mal à l'aise. Pourtant d'habitude, j'adore ressentir cela, mais là je n'y ai pris aucun plaisir. J'avais surtout envie de me sortir de là, de quitter Lisbon pour ne jamais y revenir. L'ennui a pris le dessus et je me sens encore très mal à l'aise après avoir refermé ce roman. Cependant, je trouve ça vraiment fort que l'auteur ait réussi à nous faire ressentir exactement ce que doivent ressentir ses personnages. J'ai apprécié sa plume et cet aspect du roman en y repensant après, mais je quitte Lisbon pour ne plus jamais y revenir, c'est certain ! C'est une lecture vraiment troublante et je me rends finalement compte en écrivant ce billet de toute sa force et de son emprise, chose dont je n'avais absolument pas conscience durant ma lecture. 

 

En quelques mots :

Quelle étrange impression ! Je n'ai pas apprécié ce roman lorsque j'étais plongée dedans, mais c'est après lecture et en essayant de mettre des mots sur mon ressenti que j'y trouve finalement du positif. Je me rends compte de la force de ce livre, de son impact et de l'emprise qu'il a sur le lecteur. Hélène Gaudy a un talent indéniable et cette lecture est vraiment troublante.

 

Merci à Babelio et aux éditions Actes Sud pour cette lecture


Voir les commentaires

2014-03-17T19:38:00+01:00

Les trois petits cochons (Marie Delhoste)

Publié par MyaRosa

Les trois petits cochons

Marie Delhoste (texte) & Isabelle Chauvet (illustrations)

61OYWCmd7HL._SX342_.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse - Livre sonore

Edition / Collection : Thomas Jeunesse

Date de parution : 15 août 2012

Nombre de pages : 14

Prix : 14,50€

 

L'histoire :

Il était une fois trois petits cochons tout roses et bien dodus qui aimaient jouer à se faire peur.

"Ouh ouh ! voici le loup !"

 

monavis878

 

 Ce livre sonore est le livre préféré de mon fils, depuis un petit moment. Il l'emmène partout, le regarde et l'écoute dans son lit, répète le texte et les dialogues et me demande de lui lire très souvent. Nous avons beaucoup de livres sonores à la maison, mais celui-ci est particulier puisqu'il ne présente pas quelques sons, mais une histoire complète avec des parties narratives, des dialogues, un fond sonore et même une chanson.

 

 Sur chaque double-page, on retrouve une scène importante de l'histoire accompagnée de quelques lignes de texte et surtout une pastille qui permet de déclencher la lecture de l'histoire. La pastille est très sensible (pas besoin de forcer en appuyant) et le volume du son est parfait, ni trop fort ni trop faible. L'enfant peut ainsi suivre le déroulement du récit seul, en suivant s'il le souhaite les lignes de texte ou juste en regardant les illustrations. Il y a différentes voix et un fond sonore très agréable qui plait beaucoup à mon fils qui n'arrête pas de me réciter le texte qu'il connaît déjà par coeur.

 

 Les illustrations ne sont pas en reste. Elles sont pétillantes et colorées. Les formes sont rondes et mignonnes comme tout. A la fin de l'histoire, les petits cochons savourent leur victoire sur leur loup en chantant la célèbre comptine "Promenons-nous dans les bois". Une jolie surprise !

 

photo-438-.JPG

 

En quelques mots :

Un livre sonore vraiment très sympathique qui permet de redécouvrir l'histoire des trois petits cochons. L'enfant peut écouter l'histoire seul et même essayer de déchiffrer le texte, tout en s'amusant. Ludique et bien pensé, c'est un livre que l'on adore ! 


Voir les commentaires

2014-03-17T10:34:00+01:00

L'Enfant au bout de la plage (Linda Olsson)

Publié par MyaRosa

L'Enfant au bout de la plage

(The Kindness of Your Nature)

Linda Olsson

8986.jpg

Catégorie(s) : Roman contemporain - Drame

Edition / Collection : L'Archipel

Date de parution : 3 janvier 2014

Nombre de pages : 288

Prix : 19,95€

 

L'histoire :

Médecin, Marion Flint, la cinquantaine, vit seule sur une côte sauvage de Nouvelle-Zélande. Un matin, alors qu'elle se promène sur la plage pour y ramasser le bois flotté qui servira à ses sculptures, elle découvre un garçon de six ans. Ika et Marion vont d'abord apprendre à s'apprivoiser, avant que naisse entre cet enfant à part et cette femme meurtrie une singulière histoire d'amitié. Au cours de ce cheminement, Marion se remémore son passé - pour enfin l'exorciser. Elle s'appelait alors Marianne et vivait en Suède, pays qu'elle a brusquement quitté pour venir s'installer aux antipodes...


 

monavis

 

 Il y a quelques semaines, j'ai découvert Linsa Olsson avec son premier roman "Astrid et Veronika". J'ai eu un véritable coup de coeur pour ce roman que j'ai déjà envie de relire et d'offrir autour de moi. J'ai été tellement charmée par la sensibilité de l'auteur et par sa façon unique de raconter les histoires que je n'ai pas résisté bien longtemps avant de me plonger dans celui-ci...

 

 Dès les premières lignes, j'ai retrouvé avec plaisir la plume de Linda Olsson. J'aime la douce mélancolie qui ressort de ses mots et la façon dont elle s'attarde sur de petits détails, des petites choses du quotidien qui 987876.jpgpourraient paraître insignifiantes et qui, pourtant, ont leur importance. J'ai retrouvé la même atmosphère que dans "Astrid et Veronika", un mélange de sérénité et de calme. Bien que les deux histoires soient très différentes, on y retrouve beaucoup de points similaires et plus ou moins la même construction. Car sous cette apparente tranquillité se cache en fait de lourds secrets, de profondes douleurs et des blessures que les personnages cherchent à enfouir mais qu'ils vont devoir affronter pour pouvoir avancer. Il est également question de culpabilité et de pardon.

 

 Il y a d'abord l'histoire d'une belle rencontre entre un petit garçon singulier et une femme solitaire. Ika et Marion se rencontrent par hasard et vont apprendre, sans trop de mots et en douceur, à se connaître, à se comprendre et à s'apprivoiser. Ils vont sans même s'en rendre compte, guérir les blessures de l'autre et se sauver. Et puis derrière cette histoire, il y a aussi et surtout celle de Marion ou Marianne qui a un passé chargé et lourd à porter. Elle a vécu tellement de choses, a connu tellement de douleurs qu'elle semble avoir vécu plusieurs vies qu'elle a ensuite laissé de côté en se contentant du minimum. Elle n'attend plus rien de la vie, ne croit plus à l'amour ni au bonheur. Mais peut-on vraiment vivre sans amour ?

 

 Linda Olsson est une conteuse incroyable. Elle arrive à nous faire voyager entre la Suède et la Nouvelle-Zélande, à nous faire vivre ce qu'elle nous raconte comme si nous y étions et je peux vous dire que ce voyage s'avère chargé en émotions. On oscille sans cesse entre des petits moments de douceur et de bonheur et des passages d'une infinie tristesse qui nous donnent l'impression qu'on ne pourra pas s'en relever. Et puis le soleil revient, la vie aussi, et l'auteur nous montre que finalement, on peut guérir de tout. Ce n'est certes pas facile, il y a des étapes à franchir, des blessures à guérir, mais on peut parfois trouver la force de se relever et d'accepter les petits bonheurs qui nous sont offerts. Il suffit d'ouvrir les yeux et d'accepter d'avancer, de sourire et de rire encore.

 

 C'est un roman qui parle de l'amour sous toutes ses formes : l'amour fraternel, l'amour destructeur, l'amour passionnel, l'amour impossible, ... Un roman plein d'espoir qui nous montre l'impossibilité de vivre sans amour Sans-titre-1.jpget qui nous offre une bonne dose d'optimisme. Je peux vous assurer que j'ai rarement été aussi émue qu'en lisant les romans de Linda Olsson. Il y a des passages où j'ai le coeur lourd, la boule au ventre, les larmes au bord des yeux, et d'autres où j'ai envie de rire, de sourire et de profiter de la vie, de toutes ces petites choses qu'on ne prend pas le temps d'apprécier mais qui sont bien là, sous nos yeux. Voilà encore une très belle lecture que je n'oublierai pas. Une lecture chargée de secrets, de drames, de tristesse, mais une lecture également chargée d'émotions, de sensibilité, d'amour, de douceur et d'optimisme.

 

 

En quelques mots :

Un roman inoubliable qui oscille sans cesse entre drame et légèreté. L'atmosphère est envoûtante et réconfortante. On se sent bien, guidé par les mots de l'auteur, dans un voyage dont on ne connaît pas la destination, une plongée au coeur des souvenirs du personnage principal qui ne laissera personne indemne. Secrets, drame, passion et émotions sans au coeur de ce roman ! 

 

¤¤¤¤¤

 

photo-433-.JPG

 

"Un jour, lors d'une conversation, quelqu'un balaya d'un revers de la main ce que je venais de lui raconter en disant que de tels événements ne se produisaient jamais dans la vraie vie. Qu'ils étaient trop tirés par les cheveux pour être plausibles. En réalité, beaucoup de gens mènent des existences complètement tirées par les cheveux. Nous sommes constamment entourés de possibilités extraordinaires. Qu'on en soit conscient ou pas, qu'on choisisse de les vivre ou non, elles sont là. Ce qui nous est proposé et que l'on décide de ne pas vivre tombe sur le bas-côté, et la route de notre vie est jonchée de possibilités rejetées., ignorées ou inaperçues. Les rencontres du hasard et les coïncidences deviennent extraordinaires seulement lorsqu'on décide de les vivre. Celles que nous laissons passer sont perdues à tout jamais. Nous ne saurons jamais où elles auraient pu nous emmener. A mon avis, c'est qu'elles ne devaient jamais s'accomplir. Elles existaient en puissance, pendant un instant très fugace, avant que nous choisissions, consciemment ou non, de les ignorer." (Page 33)

 

"Parfois, le destin met sur notre chemin exactement ce qu'il nous faut. Les gens dont nous avons besoin déboulent brusquement dans notre vie. Parfois on ne les remarque pas, et c'est très triste. Parfois, on les perd. C'est triste aussi, mais un peu moins. Car ce qu'on a déjà vécu ensemble, on le garde à jamais." (Page 269)

 


Voir les commentaires

2014-03-14T14:57:00+01:00

Le peintre

Publié par MyaRosa

Le peintre

(PENKI-YA)

Kaho Nashiki (texte) & Iku Dekune (illustrations)

nobinobi-Peintre_couverture.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : couleurs - bonheur - apprentissage - peinture

Edition / Collection : Nobi-Nobi

Date de parution : 27 février 2014

Nombre de pages : 56

Prix : 13,50€

Dès 8 ans

 

L'histoire :

Shinya, jeune peintre en bâtiment, est apprenti. Il fait un double apprentissage, celui de la vie, sur les traces d’un père qu’il n’a pas connu, et celui des couleurs, dont la palette infinie exprime la gamme tout aussi complexe des sentiments. Sur le bateau qui le mène à la recherche de la tombe de son père, une mystérieuse inconnue lui remet le pinceau de celui-ci, qui était peintre lui aussi. Un jour, il devra l’utiliser pour peindre ce bateau en blanc. Mais pas de n’importe quel blanc… du blanc d’Utrillo. Tout au long de sa vie, ce pinceau inspirera Shinya dans sa quête du coloris juste, celui qui rendra les gens heureux.

 

monavis878

 

 Shinya est apprenti peintre en bâtiment. Il aime ce qu'il fait mais il n'arrive pas à satisfaire ses clients ni à comprendre ce qu'ils attendent de lui. Mais il est plus que motivé et continue son apprentissage tout en partant sur les traces de son père qu'il n'a pas connu et qui était peintre, lui aussi. Nous suivons donc le double apprentissage du personnage. Son apprentissage du métier, mais surtout son apprentissage de la vie, des couleurs et du bonheur.

 

nobinobi-Peintre_01.jpg

nobinobi-Peintre_02.jpg

 

 C'est un album sensible et émouvant qui m'a beaucoup plu. On s'attache tout de suite à Shinya et on suit ses découvertes et son évolution avec plaisir. C'est une histoire qui nous parle de la beauté des couleurs, de la richesse de leurs nuances et de toutes les émotions qu'elles peuvent exprimer. Un album qui nous invite à voir au-delà des apparences, à prendre le temps de saisir toutes les subtilités et toutes les nuances qui nous entourent et qui renferment peut-être le secret du bonheur. Dans cette histoire légèrement saupoudrée de fantastique se mêlent l'art et le quotidien et le résultat est plus que réussi. Ce livre est plein d'émotions, de couleurs et d'amour. Les illustrations nous font voyager. Elles sont, comme le texte, pleines de poésie, de nuances et d'amour. C'est un livre que l'on referme le coeur léger avec le sourire aux lèvres et de belles images plein la tête. Une jolie découverte.

 

nobinobi-Peintre_03.jpg

nobinobi-Peintre_04.jpg

 

En quelques mots :

Un album émouvant et d'une grande sensibilité dans lequel on suit un personnage attachant que l'on voit grandir, apprendre, évoluer et s'épanouir. Une histoire poétique, pleine d'amour et d'émotions, à ne surtout pas manquer !


Voir les commentaires

2014-03-14T10:41:00+01:00

[Cuisine] Financiers à la framboise

Publié par MyaRosa

 cuisinebis.jpg 

 

Pour terminer la semaine sur une petite note gourmande, je vous propose une nouvelle recette testée et approuvée plusieurs fois par toute la famille : les financiers à la framboise. C'est très simple à faire et vraiment délicieux. Parfait pour un goûter gourmand ou même en dessert accompagné de quelques framboises fraîches et d'un peu de crème fouettée.

 

FFMB.jpg


Pour environ 12 financiers, il vous faut :

 

- 150g de sucre glace

- 50g de farine

- 80g de poudre d'amandes

- 4 blancs d'oeuf

- 180g de beurre

- un peu de vanille liquide

- des framboises (une ou deux par financier, vous pouvez utiliser des fraîches ou des surgelées)

 

Préchauffez votre four à 190°C.


Battez les blancs d'oeufs avec le sucre glace et ajoutez ensuite la farine et la poudre d'amandes. Mélangez bien et ajoutez ensuite la vanille liquide (environ une cuillère à soupe) et le beurre fondu.


Beurrez votre moule à financiers (inutile si c'est un moule en silicone) et remplissez le de pâte. Ajoutez ensuite une ou deux framboises au centre en appuyant légèrement. Si vous utilisez des framboises surgelées, inutile de les décongeler au préalable, le four s'en chargera. 

 

Faites cuire environ 20 minutes jusqu'à ce que les financiers soient bien dorés. Laissez un peu refroidir avant de démouler. Et voilà, c'est prêt !

 

6775.jpg

 

Voir les commentaires

2014-03-14T10:03:00+01:00

Panique chez les suricates

Publié par MyaRosa

Panique chez les suricates

Nicole Snitselaar (texte) & Coralie Saudo (illustrations)

CouvRVB_PaniqueChezLesSuricates.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : Amitié - différence - tolérance - animaux - humour

Edition / Collection : Balivernes / Petites sornettes

Date de parution : 6 mars 2014

Nombre de pages : 32

Prix : 9€

Dès 3 ans

 

L'histoire :

- Oh, ce suricate ! sifflaient avec dédain ceux qui croisaient le chemin de Suri. Mais pourquoi réagissaient-ils donc tous ainsi ? C'est que Suri avait un ami, mais ce n'était pas un ami ordinaire...

 

monavis

 

 Après nous avoir amusé avec "101 moutons au chômage" et "Jour de grève chez les marmottes", Nicole Snitselaar et Coralie Saudo reviennent avec un nouvel album vraiment très, très chouette ! Suri est un suricate comme les autres. Il a l'air tout à fait normal, pourtant les autres suricates le regardent avec dédain et semblent avoir quelque chose à lui reprocher. Ce qui les dérange, ce n'est pas Suri, mais son ami Aiglon. Aiglon est un rapace et tout le monde sait que les rapaces et les suricates ne font pas bon ménage. Contrariés et effrayés à l'idée de servir de repas à l'ami de Suri, les autres suricates lui tournent le dos. Et pourtant, rien ne saurait contrarier cette belle amitié qui unit les deux personnages et la suite de l'histoire va leur prouver à tous que l'amitié peut dépasser les différences.

 

9782350670898_PaniqueChezLesSuricates_bassedef__Page_04-010.jpg

9782350670898_PaniqueChezLesSuricates_bassedef__Page_06-ea3.jpg

 

 Quelle belle histoire ! J'ai beaucoup aimé les personnages et cette belle amitié qui s'épanouit en dépit de tout. Comme dans les autres albums de ces auteurs, le texte et les illustrations sont très amusants et il y a même un petit jeu à faire. Il faut retrouver Suri parmi tous les suricates. Pour cela, il suffit de bien observer sa fourrure qu'un petit détail distingue de celles des autres. C'est une très belle histoire dans laquelle l'amitié et la tolérance sont à l'honneur. Le dénouement est tout simplement parfait. Un album à découvrir dès trois ans.

 

9782350670898_PaniqueChezLesSuricates_bassedef__Page_11-b49.jpg

9782350670898_PaniqueChezLesSuricates_bassedef__Page_14-f48.jpg

 

En quelques mots :

Un bel album, drôle et tendre, dans lequel l'amitié et la tolérance sont à l'honneur. Nous voyons s'épanouir, au fil des pages, une belle amitié entre deux êtres que tout oppose et qui, d'après les autres, ne devraient pas s'entendre. C'est une histoire qui nous montre qu'on peut dépasser les différences et les traditions. Un joli message pleinement d'actualité !


Voir les commentaires

2014-03-11T21:09:00+01:00

Jeu mortel à Echo Bay (Jacqueline Green)

Publié par MyaRosa

Jeu Mortel à Echo Bay

(Truth or Dare)

Jacqueline Green

couv30653225.png.jpg

Catégorie(s) : Young-adult - Thriller

Edition / Collection : Fleuve Noir / Territoires

Date de parution : 6 mars 2014

Nombre de pages : 516

Prix : 18,50€

 

L'histoire :

La petite ville d'Echo Bay est, dit-on, touchée par une malédiction. A plusieurs reprises, des jeunes filles sont décédées lors du Festival d'Automne.

 

Sydney est un peu marginale, passionnée de photographie. Caitlin est très populaire et appréciée par tous ses camarades de classe. Dixie, la reine du lycée et meilleure amie de Caitlin, est de retour à Echo Bay après plusieurs années d'absence. Les trois jeunes filles commencent à recevoir des défis anonymes : le mystérieux expéditeur menace de révéler leurs secrets si elles ne se plient pas au jeu. Aucune n'a envie de voir sa part d'ombre honteuse dévoilée aux yeux de tous et le festival approche à grand pas...

 

monavis

 

 Malédiction, secrets, mystères, chantages, il n'en fallait pas plus pour attiser ma curiosité et me convaincre de lire ce roman. J'ai un faible pour ce genre d'histoires et quand, en plus, l'intrigue se déroule dans une petite ville au bord de la mer, un endroit où tout le monde connaît tout le monde, où les traditions ont la part belle et où les ragots vont bon train, ça m'attire encore plus ! C'est donc pleine d'enthousiasme que je me suis plongée dans cette lecture, sans pour autant en espérer une lecture inoubliable, et je dois dire que ce livre a pleinement rempli sa mission.

 

 Bienvenue à Echo Bay, petite ville cottière des Etats-Unis où l'on se prépare pour le grand retour du Festival d'Automne. Cet événement local avait été suspendu durant plusieurs années à la suite de morts étranges survenues à plusieurs reprises lors de ces soirées de fêtes. Certains parlent d'une malédiction et l'on dit même que la côte est hantée par celles que l'on appelle désormais les Filles perdues...

 

 Caitlin est une jeune fille calme et sérieuse a qui tout semble réussir. Dixie est fille ambitieuse qui n'a pas 911.jpgfroid aux yeux et qui compte bien faire de son retour à Echo Bay, un événement inoubliable. Sydney est une fille solitaire et mystérieuse, passionnée par la photographie. Ce sont trois filles très différentes qui cachent chacunes de sombres secrets et vont être la proie d'un maître chanteur...

 

 Soyons honnêtes, ce livre n'est pas franchement inoubliable et ne restera pas gravé dans les mémoires. L'histoire est un peu déjà-vue et tirée par les cheveux et on n'échappe pas aux stéréotypes et aux clichés, MAIS j'ai tout de même passé un très bon moment. J'aime les livres qui me font réfléchir, qui me font grandir, qui m'apportent quelque chose et qui laissent une trace, mais j'aime aussi me divertir et lire juste pour le plaisir et ce livre a parfaitement répondu à mes attentes. Je l'ai lu avec beaucoup de plaisir et de curiosité. J'ai aimé découvrir les vilains petits secrets de chacun, passer du temps à Echo Bay, me moquer de ces pauvres petites filles riches et imaginer qui pouvait bien être derrière tout cela. C'est une lecture que je qualifierai de croustillante. Un mélange entre "Souviens-toi l'été dernier", "Scream", "Pretty little liars", "Gossip Girl", "Dawson" et Newport Beach".

 

 Il y a dans ce roman tout les stéréotypes américains : le surfeur, la petite fille modèle, la boulotte devenue mince, la présidente du club de chasteté, le type un peu louche qui se promène toujours tout seul, le beau gosse qui n'assume pas son homosexualité, la reine de beauté qui n'hésite pas à écraser les autres pour arriver à ses fins, les pom-pom girls, la marginale,... Mais pourtant, loin de m'agacer, ça m'a plutôt amusée. J'ai trouvé ça assez jubilatoire de voir évoluer tout ce petit monde et ça m'a laissé la même impression que quand je regarde une série. Vous savez, quand vous bloquez sur un programme que vous trouvez un peu futile mais dont vous n'arrivez pourtant pas à vous détacher parce que malgré tout, même si vous lui trouvez plein de défauts, ce serait mentir que de dire que vous n'y prenez pas de plaisir. Vous passez même un bon moment.

 

Rassurez-vous, il y a tout de même des personnages intéressants et ils nous paraissent tous moins superficiels au fil de la lecture. En tout cas, j'avais vraiment envie d'en savoir plus, de savoir comment tout cela allait se terminer. L'auteur arrive à maintenant le suspense, à nous faire soupçonner tout le monde. C'est dommage que la fin soit un peu précipitée et moins spectaculaire que ce que j'avais imaginé, mais malgré tout les dernières phrases m'intriguent et j'ai très envie de lire la suite (car oui, il y aura une suite et même deux, il me semble). Je trouve aussi que certains points auraient mérité d'être un peu plus développés, mais je me dis que comme c'est un premier tome, c'est peut être un choix de l'auteur de nous laisser dans le flou avec des questions plein la tête. Affaire à suivre...

 

En quelques mots :

Une lecture loin d'être inoubliable, mais qui m'aura tout de même fait passer un très bon moment. Si vous n'avez pas peur des clichés et que vous aimez les séries américaines, alors foncez ! C'est une lecture-détente très plaisante et addictive. Je me suis rapidement prise au jeu, imaginant des scénarios plus farfelus les uns que les autres et ça m'a beaucoup amusée.


Voir les commentaires

2014-03-10T12:42:00+01:00

Le Magicien d'Oz illustré par Mauro Evangelista

Publié par MyaRosa

Le Magicien d'Oz

(The Wonderful Wizard of Oz)

Rosie Dickins (texte) & Mauro Evangelista (illustrations)

d'après le roman de L. Frank Baum

wizard_of_oz-f.jpg

Catégorie(s) : Conte - Roman Jeunesse - Imaginaire

Edition / Collection : Usborne / La malle aux livres (niveau 3)

Date de parution : 16 septembre 2010

Nombre de pages : 64

Prix : 5,95€

Dès 10 ans

 

L'histoire :

Ouvre ce livre et laisse-toi emporter avec Dorothée au pays enchanté d'Oz. Fais la connaissance d'un épouvantail doué de la parole, d'un homme en fer blanc rouillé et d'un lion peureux, et suis-les dans leurs fabuleuses aventures.

 

monavis.jpg

 

  L'histoire du Magicien d'Oz est célèbre dans le monde entier. C'est un classique incontournable de la littérature enfantine anglophone qui date de 1900. L'histoire originale a donné lieu à de nombreuses adaptations dans différents domaines (littérature, cinéma,...) si bien que l'histoire est aujourd'hui connue de tous.

 

 Le livre dont je vous parle aujourd'hui est une adaptation qui s'adresse aux enfants de dix ans et plus ou photo-427-.JPGaux lecteurs un peu plus jeunes capables d'aborder une longue histoire. C'est un très bon moyen de faire découvrir ce grand classique. L'édition est très belle : couverture cartonnée, ruban marque-page et le texte reprend tous les points essentiels de l'histoire et propose un découpage en chapitres courts qui le rend plus accessible. Et que dire des illustrations de Mauro Evangelista ? Elles sont vraiment magnifiques et nous transportent sans peine dans des lieux incroyables (Oz, la ville d'émeraude, etc...).

 

 Loin d'avoir en tête lors de ma lecture l'allégorie économique que nous offre ce roman, je trouve qu'il respecte tous les codes du conte et je l'ai lu avec beaucoup d'intérêt et de passion. C'est une histoire que j'aime beaucoup et que j'adore redécouvrir au travers de différentes adaptations. Celle-ci est vraiment très réussie. Elle va à l'essentiel sans rien enlever au charme du texte d'origine et les illustrations sont vraiment très jolies. Je suis impatiente de faire découvrir cette histoire à mes enfants et j'espère qu'ils l'apprécieront autant que moi.

 

photo-426-.JPG

 

En quelques mots :

Un classique incontournable à redécouvrir et à faire découvrir aux plus jeunes. Une adaptation très réussie qui va à l'essentiel et nous offre des illustrations fabuleuses qui nous font voyager dans des endroits incroyables et fascinants.


Voir les commentaires

2014-03-10T10:00:00+01:00

Splat et le gang des chats !

Publié par MyaRosa

Splat et le gang des chats !

(Splat the Cat with a Bang and a Clang)

Amy Hsu Lin (texte), Rick Farley et Robert Eberz (illustrations)

d'après le personnage de Rob Scotton

couv58464423.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : musique - amitié - maladresse - humour

Edition / Collection : Nathan

Date de parution : 2 janvier 2014

Nombre de pages : 28

Prix : 5,95€

 

L'histoire :

Les amis de Splat ont monté un groupe de musique : le Gang des Chats. Il ne manque que Splat ! Mais que va-t-il pouvoir y faire ?

 

monavis753  Ce n'est plus un scoop car j'en ai parlé de nombreuses fois sur le blog, mais je suis totalement fan de Splat ! Je trouve ce chat et sa maladresse légendaire absolument adorable et j'adore les illustrations de Rob Scotton et de ses acolytes qui sont toujours pleines d'humour et de détails amusants. Même si cet album n'est pas mon préféré de la série, j'ai passé un très bon moment et j'ai retrouvé Splat et ses amis avec grand plaisir.

 

 Dans cette nouvelle histoire, les amis de Splat ont créé un groupe de musique qui porte le nom de Gang des Chats. Ils se réunissent dans le garage du papa de Grouff pour répéter. Grouff joue du tambour, Plume de la guitare et la belle Kattie illumine la scène avec sa douce voix. Ils proposent à Splat de se joindre à eux, mais il ne sait ni jouer d'un instrument, ni chanter. Que va-t-il bien pouvoir faire ? Après de multiples tentatives infructueuses, Splat va finalement trouver quelque chose d'intéressant à apporter au groupe. Et comme souvent, il se pourrait bien que ce soit sa maladresse et le hasard qui lui permettent de trouver la solution à son problème...

 

photo-424-.JPG

 

 J'ai trouvé l'histoire un peu en dessous des précédentes, mais c'est un tel plaisir de retrouver la bouille de Splat qu'on en oublie tout le reste. Comme toujours, les illustrations sont fabuleuses et plaisent autant aux petits qu'aux grands. Franchement, comment résister à ce joli minois ? Si vous n'avez pas encore découvert Splat et sa bande, je vous encourage fortement à le faire. Rires et sourires garantis !

 

photo-425-.JPG

 

En quelques mots :

Un nouvel album dans lequel on retrouve Splat et sa bande avec plaisir ! Si l'histoire est un peu banale, les illustrations sont toujours aussi jolies et rigolotes. On en redemande !

 

 

D'autres albums de Splat à découvrir :

¤ Bonne nuit, Splat ! ¤

¤ Splat agent secret ¤

¤ Splat chante faux ! ¤

¤ Splat est un vrai chef ! ¤

¤ Splat raconte ses vacances ¤

¤ Splat s'amuse sous la pluie ¤

¤ Splat n'aime pas perdre ¤

¤ Splat dit merci ! ¤

¤ Splat et le Gang des Chats ! ¤

¤ Splat the Cat : What was that ? ¤

¤ Splat fait son spectacle ! ¤

¤ Splat est amoureux ¤

¤ Splat prépare un cadeau ! ¤

¤ Splat va à l'aquarium ! ¤


Voir les commentaires

2014-03-10T08:47:00+01:00

Une nuit chez Merlin-Lapin (Souris Verte et ses amis)

Publié par MyaRosa

Une nuit chez Merlin-Lapin

Souris Verte et ses amis

Laurence Gillot (texte) & Marie Paruit (illustrations)

Couv-350x295.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : peur du noir - soirée pyjama - camping - amitié

Edition / Collection : Tourbillon / Tournicote

Date de parution : 27 février 2014

Nombre de pages : 24

Prix : 10,95€

Dès 2 ans

 

L'histoire :

Souris Verte, Lili-Mésange et Jo-L'écureuil sont invités à dormir chez Merlin-Lapin. Ils font les fous lorsque soudain - CRAC - ils entendent un bruit inquiétant...

 

monavis878

 

 Voilà une histoire toute mignonne pour les tout-petits. Cette collection des éditions Tourbillon propose des albums tout en carton avec des coins arrondis, parfaits pour les petites mains des plus jeunes. Les histoires sont adaptées pour les enfants de deux ans et plus. Dans cet album, nous faisons la connaissance d'une bande d'amis très sympathique : Merlin-Lapin, Lili-Mésange, Souris Verte et Jo-L'écureuil. Ils sont tous invités à passer la nuit chez Merlin-Lapin qui a dans son jardin une superbe cabane. C'est une cabane aménagée dans un arbre, douillette et confortable, que toute cette joyeuse bande de copains adore. Après s'être brossé les dents (c'est important) et avoir dit "Bonne nuit !" aux parents de Merlin-Lapin, nos jeunes amis s'en vont dans le jardin, tout excités, avec leurs lampes de poche à la main. Entre deux batailles de polochons, Souris Verte entend un drôle de bruit. Mais qu'est ce que ça peut être ? Un voleur, un bandit, un loup ? 

 

SOURIS-VERTE-INTR-3.png

 

 C'est tout à fait le genre d'histoires que j'aime et que mon fils adore. Tous les personnages sont attachants et l'intrigue est mignonne, amusante et mystérieuse... Ca sent bon la guimauve grillée au feu de bois, les batailles d'oreillers et les éclats de rire. C'est une histoire qui saura rassurer les petits car elle dédramatise le moment du coucher et rassure sur la nuit et ses bruits étranges et mystérieux. Une petite histoire à mettre entre toutes les mains !

 

SOURIS-VERTE-INTR-10.png

 

En quelques mots :

Un album vraiment mignon et amusant qui devrait rassurer les petits qui ont un peu peur du noir. Cette bande d'amis est vraiment très sympathique et j'espère qu'on la retrouvera dans d'autres aventures.


Voir les commentaires

2014-03-06T13:15:00+01:00

De bien mauvaise humeur

Publié par MyaRosa

De bien mauvaise humeur

(Babbity's big bad mood)

M. Christina Butler (texte) & Frank Endersby (illustrations)

9765.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : mauvaise humeur - amitié - animaux - jeux - émotions

Edition / Collection : Gründ

Date de parution : 6 janvier 2009

Nombre de pages : 26

Prix : 8,95€

 

L'histoire :

"J'en ai marre de ces oiseaux ! grogna Lapinou. Et j'en ai marre de ce soleil."

Aïe, aïe, aïe ! Voici un petit lapin qui s'est levé de bien mauvaise humeur ! Pour le dérider, ses amis inventent des jeux, font des tours, dévalent les collines. Et finalement, la mauvaise humeur de Lapinou s'envole. Où a-telle bien pu passer ?

 

monavis878.jpg

 

 Je ne sais pas quel temps il fait chez vous en ce moment, mais chez moi, la grisaille s'est envolée depuis quelques jours, laissant la place à un beau ciel bleu ensoleillé. Quel bonheur ! Ces premiers rayons de soleil font un bien fou et nous offrent un avant-goût du printemps qui approche à grand pas. Du coup, j'avais envie de vous parler de ce petit album, aux illustrations très printanières, qui me fait penser à mon fils qui n'arrête pas de râler en me disant "Mais Maman, il y a trop de soleil !".

 

 Nous suivons, dans cette histoire, trois amis : Lapinou, Ecureuil et Souris. Lapinou s'est levé de mauvais poil et n'arrête pas de râler pour tout et n'importe quoi. Rien ne lui va. Il y a trop de soleil, les insectes l'embêtent, les jeux proposés par ses amis l'ennuient et il n'a envie de rien. Ses amis tentent de l'amuser et de lui faire retrouver le sourire mais leur patience va être mise à rude épreuve car Lapinou est vraiment de très, très mauvaise humeur. Et puis d'un coup, sa mauvaise humeur s'envole et les trois amis se demandent où elle a bien pu passer. Il se pourrait bien qu'elle ne soit pas partie bien loin...

 

photo-418-.JPG

 

 C'est une histoire vraiment très amusante et la fin est adorable. Je vous ai déjà parlé de mon adoration pour les histoires de M. Christina Butler et ça se confirme ici. J'ai vraiment beaucoup, beaucoup aimé. Quant aux illustrations de Frank Endersby, elles sont vraiment charmantes. Il y a tellement de finesse et de douceur dans les décors et les traits des personnages. Je ne suis pas sûre que mon fils ait vraiment saisi ce qu'est la mauvaise humeur, mais cette histoire l'a bien amusé. Ca l'a fait rire de voir le lapin râler pour tout et n'importe quoi et ses amis tenter en vain de le faire sourire. C'est un album simple et joli comme je les aime avec un petit goût de printemps qui n'est pas pour me déplaire : coquelicots, papillons, fleurs, coccinelles, collines verdoyantes et ciel bleu sont au rendez-vous !

 

photo-417-.JPG

 

En quelques mots :

Un album tout à fait charmant qui parle de la mauvaise humeur avec humour et tendresse. C'est mignon comme tout et les illustrations sont superbes !


Voir les commentaires

2014-03-05T14:43:00+01:00

Londres par hasard (Eva Rice)

Publié par MyaRosa

Londres par hasard

(The Misinterpretation of Tara Jupp)

Eva Rice

couv3524206

Catégorie(s) : Roman contemporain - Littérature anglaise

Edition / Collection : Baker Street

Date de parution : 17 octobre 2013

Nombre de pages : 488

Prix : 22€

 

L'histoire :

Tara, adolescente un peu rebelle dont l'enfance a été assombrie par la mort tragique de sa mere, vit avec père vicaire et ses sept frères et soeurs dans un presbytère de Cornouailles. Quand, lors d'un mariage, elle est remarquée par un producteur de disques pour sa belle voix, sa vie tranquille de jeune provinciale va basculer. Bientôt, accompagnée de sa soeur Lucy - ravissante jeune femme qui brise tous les coeurs mais qui ne rêve que de vieilles pierres -, elle partira pour Londres où elle enregistrera un disque et connaîtra le succès artistique, en même temps que ses premiers amours avec un photographe de mode. Les deux filles seront plongées dans le bouillonnement culturel du Londres des << Swinging sixties ››. Lucy va même se rapprocher d'un certain chanteur et joueur d'harmonica qui deviendra par la suite l'une des plus grandes icônes de l'histoire du Rock.

 

Dans ce roman << vintage ››, où les éléments de fiction et de la réalité se croisent et s'entremêlent, l'auteur dresse un tableau saisissant et nostalgique de cette époque, nous immergeant dans l'ambiance survoltée qui accompagnait les débuts des Beatles et des Stones, quand Londres était la capitale de la musique et de la mode. Une foule de personnages singuliers se dresse autour de Tara et de sa soeur, et les intrigues et imbroglios amoureux et familiaux se multiplient. Tara va triompher de bien de mésaventures dans ce roman initiatique plein d'espièglerie et d'humour, teintée de cette petite musique très personnelle qui donne tout son charme aux romans - so British - d'Eva Rice.

 

monavis753.jpg

 

 Après un petit voyage romantique mais effrayant dans les ruines hantées d'Edimbourg et un petit séjour en Irlande des plus charmants, aux côtés de Benny, Eve et Nan (cf : mon billet sur "Le Cercle des amies" de Maeve Binchy), j'ai décidé de rester encore un peu de l'autre côté de la Manche, et c'est en Cornouailles et au coeur de Londres que j'ai finalement posé mes valises. On dirait bien que cette partie du globe me réussie car je m'y suis sentie très à mon aise et j'ai eu beaucoup de mal à prendre le chemin du retour. Il faut dire aussi qu'on se sent tout de suite à l'aise aux côtés de Tara Jupp...

 

 L'histoire se déroule au milieu des années cinquante et au début des années soixante. Tara Jupp est une jeune fille qui a grandi dans un petit village de Cornouailles. Elle a perdu sa maman et vit avec ses sept frères 51AlgLM4-HL._SY445_.jpget soeurs et son père dans un presbytère. C'est une jeune fille amusante et fantasque mais plutôt mal dans sa peau. Elle vit dans l'ombre de sa grande soeur, Lucy, qui ne peut mettre les pieds nulle part sans attirer l'attention de toute l'assemblée. Loin de lui en tenir rigueur, Tara l'adore et l'admire même si elles ont parfois du mal à se comprendre. Tara adore chanter et monter à cheval tandis que sa soeur ne jure que par les lieux chargés d'Histoire. Leur vie va basculer du jour au lendemain lorsqu'un producteur propose à Tara de l'emmener à Londres pour enregistrer un disque. Lucy est également de la partie puisqu'on lui propose de travailler dans une immense demeure victorienne qui doit être détruite prochainement. Une aventure incroyable attend les soeurs Jupp. Une aventure qui va les faire grandir, leur apporter une nouvelle façon de voir les choses et les faire changer à jamais. Quoi que...

 

 J'ai tout simplement adoré ce roman ! La première partie en Cornouailles avec le quotidien de la famille Jupp, les rêves et les espoirs de Tara, les amitiés et les amours que l'on voir fleurir et les lieux chargés d'Histoire est vraiment délicieuse. Je m'y sentais tellement bien que j'appréhendais un peu de quitter tout cela pour partir à Londres. Et pourtant, la seconde partie est tout aussi passionnante et je suis contente car la Cornouailles, bien que totalement différente de Londres,  n'est finalement jamais bien loin... 

 

 C'est jubilatoire de voir ces jeunes filles être propulsées du jour au lendemain dans un univers si différent de celui qu'elles ont toujours connu. Londres est une ville où on ne s'arrête jamais. Ca bouillonne de tous les côtés, la musique est partout et les soirées s'improvisent de tous côtés. C'est fascinant ! On y croise des personnages hauts en couleurs, excentriques à souhaits et vraiment inoubliables ! J'ai adoré Digby, son naturel et sa simplicité qui le rendent finalement encore plus excentrique que les autres, et aussi Clover, une femme atypique qui mélange habilement le moderne et l'ancien dans tout ce qu'elle entreprend et ce mélange c'est d'ailleurs exactement ce qu'elle est. C'est une femme moderne qui nous semble même en avance sur son temps et qui en même temps, à des manières et des valeurs d'un autre temps. Elle est assez difficile à cerner et pourtant, on la prend comme elle est car c'est ce qui la rend aussi unique et irrésistible. On s'attache tout de suite à elle sans aucune retenue. Elle vit dans une authentique maison victorienne où séjournent des artistes. Toute la déco est d'époque et elle y a instauré quelques règles amusantes comme le six o'clock club.

 

 J'ai vraiment tout aimé dans ce roman : les personnages, l'écriture de l'auteur, l'intrigue, le contexte. On se laisse porter par les événements et on a vraiment l'impression de se retrouver dans les années cinquante-soixante. Le contraste entre la vie électrique de Londres et le calme apaisant de la Cornouailles est saisissant et l'auteur a bien réussi à jongler entre les deux, tout comme elle a réussi à alterner humour et émotions. J'ai passé un merveilleux moment aux côtés de Tara. J'ai aimé son détachement et sa modestie par rapport à tout ce qu'elle vit et le dénouement est très bien choisi. C'est vraiment le genre de romans que j'aime. Un livre qui vous emmène ailleurs, vous fait vibrer et que vous refermez avec le sourire et tout de même une pointe de tristesse parce que vous n'avez aucune envie que ça s'arrête là. C'est un livre dans lequel on se sent bien, tout simplement, et ça, c'est vraiment ce que j'ai envie de lire en ce moment. Je me suis régalée et je vous le recommande chaudement !

 

           8990.jpg tara-jupp.jpg

 

En quelques mots :

Un roman... GENIAL ! Des personnages irrésistibles et loin d'être superficiels. Un contexte extraordinaire et fascinant. Une intrigue très bien menée. Une écriture dynamique, pertinente et délicieuse. Bref, un joli voyage dont il serait dommage de se priver !


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog