Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2014-04-04T04:00:00+02:00

Sorties poche à ne pas manquer #78

Publié par MyaRosa

sortieslitterairesenpoche-copie-1

 

Sans-titre-3-copie-1.jpgLe Plus bel endroit du monde est ici ¤ Francesc Miralles & Care Santos

¤ Mon avis sur ce roman ¤

19 juin 2014

Iris a trente-six ans et des idées noires plein la tête. Ses deux parents viennent de mourir dans un tragique accident et, en une seconde, toute sa vie a basculé. Par un après-midi froid et gris, elle songe même à en finir. Son regard se pose alors sur la devanture d'un café auquel elle n'avait jamais prêté attention auparavant. Son nom étrange, Le plus bel endroit du monde est ici, éveille sa curiosité. A l'intérieur, il ne reste qu'une table libre, l'homme derrière le comptoir l'invite à s'y asseoir. Sans trop savoir pourquoi, Iris se laisse guider et fait bientôt une rencontre touchante, inoubliable, magique... Il s'appelle Luca, il est italien et, pendant six jours d'affilée, ils vont se retrouver dans cet endroit hors du temps, loin des soucis du quotidien. Petit à petit, Iris retrouve le sourire. Mais l'après-midi du septième jour, Luca ne réapparaît pas. Iris comprend qu'il ne reviendra plus mais, surtout, qu'il lui a ouvert une porte dont elle ne soupçonnait pas l'existence : celle du bonheur.

 

Sans-titre-2-copie-1.jpgA propos d'amour ¤ Jennifer Weiner

5 juin 2014

Le secret d'un mariage réussi ? Pour Sylvie, la réponse tient en un mot : Sacrifices. Et la femme du célèbre sénateur Richard Woodruff sait de quoi elle parle. Des années à surveiller sa ligne, à sourire sur commande, à faire entrer de force ses filles Diana et Lizzie dans le moule de la petite famille parfaite, et tout ça pour quoi ? Pour finir à la une des journaux, rubrique "Epouse d'homme politique trompée". Mais, pour Sylvie, hors de question de se laisser abattre. Armée de bon vin et de chocolat, elle décide d'aller méditer à la campagne. Mission numéro un : reprendre enfin sa vie en
main. Mission numéro deux : soutenir ses filles elles-mêmes en pleine crise existentielle.

 

Sans-titre-7.jpgNe lâche pas ma main ¤ Michel Bussi

1er mai 2014

En vacances sur l'île de la Réunion, Martial perd sa femme assassinée. Devenu le suspect numéro 1, il fuit avec sa fille de six ans. Poursuivi, traqué, il doit s'en sortir pour prouver son innocence...

 

 

 

 

 

 

Sans-titre-4.jpgMensonge d'une nuit d'été ¤ Charlotte Marin

19 juin 2014

Pour son retour d’Inde, les amis de Charlotte lui organisent une fête surprise. Martin, son ex dont elle est encore raide love, s’est incrusté. Piquée au vif par son attitude « j’arrive-très-bien-à-vivre-sans-toi », elle lui dit qu’elle va se marier. Cette annonce inespérée se propage comme un feu de pinède : tout le monde s’emballe… surtout sa mère. Le lendemain, Charlotte essaie d’effacer cet horrible mensonge, mais malheureusement, la vie n’est pas un écran magique. Sa mère lui avoue qu’elle a un cancer et que ce mariage est sa nouvelle raison de vivre. Terrassée, Charlotte lui laisse carte blanche pour tout organiser. Maintenant il lui faut un mari à tout prix ! Elle se lance à contrecœur dans ce mariage au bout de l’enfer, elle qui ne rêve que d’une chose : reconquérir Martin.

 

Sans-titre-5.jpgL'épopée du perroquet ¤ Kerry Reichs

19 juin 2014

Tous en route pour Hollywood ! Cette fois, la coupe est pleine ! A 25 ans, Maeve est sur le point de craquer. Alors qu’elle vient de perdre son job, ses parents ont décidé de lui couper les vivres pour l’aider à se prendre en charge… Ni une ni deux, Maeve, accompagnée de son perroquet Oliver, part refaire sa vie à Hollywood. Mais c’est compter sans le destin qui s’acharne. En pleine traversée des Etats-Unis, sa voiture rend l’âme au milieu de nulle part.
Voici Maeve coincée avec son perroquet, loin des siens, loin de son rêve, dans une petite ville perdue du fin fond de l’Arizona. Petite ville perdue certes, mais qui recèle bien des charmes, comme Maeve ne tarde pas à le découvrir... Au point de renoncer à rejoindre la mythique Hollywood ?

 

Sans-titre-6.jpgL'Enfant du Titanic ¤ Leah Fleming

19 juin 2014

15 avril 1912. Dans l’horreur du naufrage, deux femmes qui n’auraient jamais dû se rencontrer voient leurs destins liés à jamais. Sauvées in-extremis, May et son bébé trouvent chaleur et réconfort dans les bras de Celeste. Une amitié est née, qui se renforce au fil du temps. Mais alors que survivre a donné à Celeste courage et goût de la liberté, May semble n’avoir jamais surmonté le drame. Un lourd secret qu’elle porte depuis le soir du naufrage pèse sur sa conscience...

 

 

Sans-titre-8.jpgZ, Le Roman de Zelda ¤ Therese Anne Fowler

7 mai 2014

Elle a 17 ans, c’est une belle du Sud, petite dernière d’une famille bourgeoise de Montgomery, exubérante et fantasque. Quand elle le rencontre lors d’un bal, il a 21 ans, porte l’uniforme et veut vivre de sa plume. Bravant les conventions, elle part l’épouser à New York, quelques jours après la sortie de son premier roman, L’Envers du paradis. Le livre est un immense succès, et les deux amoureux deviennent instantanément célèbres, propulsés dans un tourbillon de fêtes effrénées entre Long Island, Paris et la Riviera française. Elle, c’est Zelda ; lui, c’est Scott : ils viennent d’entrer dans la légende.
Mais l’insouciance de la vie mondaine, les dépenses folles et les flots de champagne détruisent l’harmonie du couple. Tandis que Scott sombre dans l’alcoolisme, la délaisse et l’accuse de tous les maux, Zelda lutte corps et âme pour exister. Écriture, peinture, danse, elle cherchera éperdument son identité jusqu’à en perdre la raison, et disparaîtra de façon tragique dans l’incendie de son dernier asile. Toute sa vie, elle sera restée dans l’ombre de l’homme qu’elle a aimé à la folie. Ce roman lui rend enfin sa voix.

 

Sans-titre-9.jpgUn été avec Louise ¤ Laura Moriarty

7 mai 2014

À seulement 15 ans, la jeune Louise Brooks est admise dans la prestigieuse école de danse moderne de Denishawn, à New York. Un rêve pour cette jeune fille pétulante, qui aspire à la célébrité et se trouve à l’étroit dans sa petite ville du Kansas. Seulement pas question de la laisser partir seule. Ses parents lui assignent donc une chaperonne, Cora Carlisle. Une femme aux antipodes de la jeune Louise, avec des valeurs, un souci du respect de l’étiquette et des convenances, mais aussi de lourds secrets… Car si Cora se porte volontaire pour accompagner la jeune fille à New York, c’est avant tout pour pouvoir revenir sur les traces de son passé obscur. Mais préserver la vertu de sa protégée ne va pas être une mince affaire. Louise, avec son visage mutin, son petit carré noir et soyeux à la frange bien marquée, a soif de liberté, elle veut profiter de ce New York des années folles qui foisonne de théâtres, résonne du jazz et fourmille d’hommes. Ces cinq semaines passées ensemble vont changer le cours de leur vie à jamais…

 

Sans-titre-1-copie-2.jpgDans la peau de Meryl Streep ¤ Mia March

5 juin 2014

Le mari d'Isabel la trompe. June a promis à son fils qu'elle retrouverait son père, qu'il n'a jamais connu. Kat ne sait pas si elle doit accepter la proposition de mariage de son meilleur ami de toujours... Ces trois femmes à la vie compliquée se réunissent chaque semaine pour regarder un DVD ensemble, quand arrive le mois consacré aux films de Meryl Streep. Sans le savoir, l'actrice va apporter les réponses à leurs problèmes : elles vont commencer à parler, à s'ouvrir et à remettre en question toutes leurs certitudes sur l'amour, la vie et elles-mêmes pour, peut-être enfin, trouver leur happy end !

 

514-Ph-j36L._SY445_-copie-1.jpgLa Femme qui décida de passer une année au lit ¤ Sue Townsend

17 avril 2014

Le jour où ses jumeaux quittent la maison pour entrer à l’université, Eva se met au lit… et elle y reste. Depuis dix-sept ans que le train de la vie l’entraîne dans une course effrénée, elle a envie de hurler : « Stop ! Je veux descendre ! » Voilà enfin l’occasion. Son mari, Brian, astronome empêtré dans une liaison extraconjugale peu satisfaisante, est contrarié. Qui lui préparera son dîner ? Eva ne cherche qu’à attirer l’attention, prétend-il. Mais la rumeur se répand et des admirateurs par centaines, voyant dans le geste d’Eva une forme de protestation, se pressent sous la fenêtre de sa chambre, tandis que son nouvel ami, Alexander, l’homme à tout faire, lui apporte du thé, des toasts, et une sollicitude inattendue. Depuis son étrange prison, Eva va-t-elle trouver (enfin) le sens de la vie ?

 

41yjtYcgX6L. SY445La Mort pour seule compagne ¤ Harry Bingham

3 avril 2014

Toute jeune recrue de la brigade criminelle du commissariat central de Cardiff, Fiona Griffith n'est pas particulièrement appréciée de sa hiérarchie ni de ses collègues. Rebelle, à fleur de peau, elle semble préférer la compagnie des morts, qui exercent sur elle une attraction pour le moins étrange, à celle des vivants. Véritable handicap social au quotidien, cette fascination morbide s'avère un atout sur une scène de crime. Car face aux cadavres d'une prostituée et de sa fillette, retrouvées sauvagement assassinées dans un squat, Fiona perçoit des choses qu'aucun de ses coéquipiers n'est en mesure de saisir...

 

Sans-titre-10.jpgPoppy Wyatt est un sacré numéro ¤ Sophie Kinsella

7 mai 2014

En Angleterre, de nos jours. Poppy Wyatt est au bord de la crise de nerfs : elle vient de perdre sa bague de fiançailles, celle qui est dans la famille de son fiancé Magnus depuis plusieurs générations. Et pour couronner le tout, on vient de lui dérober son portable. Juste au moment où elle envisage la fuite à l’étranger, elle découvre dans une poubelle un téléphone. Miracle ! Enfin pas si sûr… Car ce portable appartient à l’assistante d’un dénommé Sam qui n’a pas l’air de saisir l’urgence de la situation. A force de supplications, Poppy réussit à le persuader de lui laisser ledit téléphone. C’est juré, c’est l’affaire de quelques heures, et elle lui transmettra tous ses messages d’ici là. Sauf que bien entendu, toute cette affaire va rapidement tourner au vinaigre : impossible de retrouver cette foutue bague, la soirée avec les beaux-parents vire au désastre, Magnus n’est pas d’un très grand soutien et Lucinda, la très irritable wedding planner, est aux abonnés absents. Et puis, il y a ces messages étranges reçus sur le portable de Sam, qui laisseraient entendre qu’un complot se prépare contre lui dans sa propre entreprise. Poppy parviendra-t-elle à redresser la situation ?

 

Sans-titre-11.jpgTu m'aimes toujours ? ¤ Emily Giffin

2 avril 2014

A peine la question posée, je commence à y répondre moi-même. Je refuse d'endosser la moindre responsabilité dans son infidélité et pourtant je ne peux nier que les choses ont changé entre nous. J'ai changé. De bien des façons, je ne suis plus la femme qu'il a épousée. Je me remémore les récentes accusations de Nick, tout comme les remarques de ma mère. Je ne suis jamais plus heureuse; au fil du temps, ma passion s'est émoussée; je me focalise sur des détails sans importance... Qu'est-ce qu'elle lui donne que je n'ai pas ?

 

 

9782290088807_cb.jpgLe Plus petit baiser jamais recensé ¤ Mathias Malzieu

2 avril 2014

L'histoire d'amour entre une fille qui disparaît quand elle est embrassée et un inventeur dépressif. Alors qu'ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise. Aidé d'un détective à la retraite et d'un perroquet hors du commun, l'inventeur part à sa recherche.

 

 

 



Voir les commentaires

2014-04-03T11:50:00+02:00

Lapingouin : Les chocozoeufs de Pâques + concours

Publié par MyaRosa

Lapingouin : Les chocozoeufs de Pâques

Masami Mizusawa (illustrations), Carole-Anne Boisseau et Galaxie Vujanic (texte)

51Zlp3fOb-L._SX342_.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : Pâques - printemps - chocolat - gourmandise

Edition / Collection : HC éditions / Lapingouin

Date de parution : 27 mars 2014

Nombre de pages : 32

Prix : 12,50€

 

L'histoire :

A l'occasion de la fête de Pâques, Lapingouin et sa classe visitent la coqolaterie du Chocochef. Ils vont enfin découvrir comment sont fabriqués les chocozoeufs. Mais le Chocochef va-t-il leur dévoiler tous ses secrets ?

 

monavis

 

 Est-ce que vous vous souvenez de Lapingouin ? Je vous ai parlé de lui en novembre dernier. Ce petit personnage attachant et singulier m'avait beaucoup plu et j'avais été séduite par son univers drôle et plein de fantaisie. Lorsque je l'ai quitté, il était en plein dans les préparatifs de Noël, et on le retrouve aujourd'hui dans une nouvelle aventure qui met à l'honneur le printemps et la fête de Pâques. Lapingouin est, comme son nom l'indique, mi-lapin mi-pingouin et tout son univers est basé sur des mots-valises, mélanges de mots que le lecteur s'amuse à déchiffrer durant la lecture. Les illustrations sont une aide précieuse pour les plus jeunes puisqu'elles aident à déchiffrer les mots et à visualiser ce qu'ils représentent. Car on croise dans le monde de Lapingouin des margueroses, un chabeille, un escarbus  et des tas d'autres choses amusantes.

 

photo-466-.JPG

 

 Quel plaisir de retrouver Lapingouin ! Je suis totalement fan des illustrations de Masami Mizusawa qui sont pleines de douceur et de délicatesse. C'est mignon comme tout, il y a des tas de petits détails à observer et les couleurs pastel renforcent cette impression de douceur qui convient parfaitement au petit monde de Lapingouin. Le printemps est à l'honneur et on admire avec plaisir la multitude de fleurs et d'insectes qui peuplent les pages de ce bel album.

 

photo-467-.JPG

 

 Dans cette nouvelle aventure (la neuvième !), Lapingouin et sa classe s'en vont découvrir la coqolaterie. S'ils sont tous enchantés par cette sortie, ils ne l'envisagent pas de la même façon. Chabeille cherche une jolie tenue qui pourrait la mettre en valeur, Chérisson envisage de faire un reportage photo, Tortuchon pense à tous les chocolats qu'il va pouvoir manger et Lapingouin s'imagine déjà prendre la place du Chocochef ! Une chose est sûre, nos amis ne sont pas près d'oublier cette sortie qui va rendre la fête de Pâques encore plus inoubliable, cette année ! Un bel album à ne pas manquer !

 

En quelques mots :

Dans cette nouvelle aventure, Lapingouin et ses amis attendent avec impatience la fête de Pâques et sont tout excités à l'idée de visiter la fameuse coqolaterie de Méli-Méloin. Un bel album, plein de douceur et de fantaisie, à ne surtout pas manquer !

 

 

LPG-BLOG-04-myasbooks.jpg

 

Et maintenant, place à la surprise !


Les éditions HC vous offrent la possibilité de découvir l'univers fantasque de Lapingouin en mettant en jeu 5 exemplaires de l'album "Lapingouin : Les chocozoeufs de Pâques".


Pour tenter de remporter un exemplaire, je vous propose de vous plonger dans l'univers de ce petit héros au coeur tendre en inventant votre mot-valise ! Laissez-moi en commentaire de cet article un message contenant votre mot-valise et n'oubliez pas d'y inclure votre adresse email afin que je puisse vous contacter si vous avez gagné.

 

Pour vous aider, quelques exemples de mots-valises issus des histoires de Lapingouin : chocozoeufs, chabeille, escarbus, copaingouin, gigantastique, dentifraîche,... C'est plus facile que ça n'en a l'air. Laissez parler votre imagination !

 

Le concours est ouvert à la France métropolitaine, à la Suisse et à la Belgique. Je n'accepte qu'une seule participation par foyer. Vous avez jusqu'au 13 avril inclus pour tenter votre chance. Le nom des gagnants sera affiché ici après le tirage au sort et l'éditeur se chargera ensuite de l'envoi des lots.

 

N'hésitez-pas à aller faire un tour sur le site officiel de Lapingouin ainsi que sur la page facebook qui lui est consacrée.

 

Bonne chance à tous !

 

 

Voir les commentaires

2014-04-02T04:00:00+02:00

Debout les vieux ! (Ondine Khayat)

Publié par MyaRosa

Debout les vieux !

Ondine Khayat

couv14253446.jpg

Catégorie(s) : Littérature francophone - Roman contemporain

Edition / Collection : Michel Lafon

Date de parution : 6 mars 2014

Nombre de pages : 288

Prix : 16,95€

 

L'histoire :

Léonce a beau avoir 72 ans, être mise à la retraite du jour au lendemain lui reste en travers de la gorge. Et puis que va-t-elle faire de ses journées, de sa solitude, des souvenirs – douloureux – qui remontent à la surface ? Soudain, elle se sent vieille, et inutile… ce qui n’arrange en rien son mauvais caractère. Qu’à cela ne tienne, ses voisins de la Résidence des Mouettes décident de la sortir de ce début de dépression. Régis le concierge qui veut changer le monde, Mimosa la fleuriste généreuse, Mama Rose l’âme du quartier, Arsène le bel architecte, Mireille la sexygénaire, Chicano l’ex-plombier, et enfin Slimane, Valentine et Amidon, tout juste entrés dans l’adolescence… Tous vont s’ingénier à lui réinsuffler le goût de vivre. Et ça marche ! Bienfait des différences, rapprochement des générations, miracles de la solidarité, le tout assaisonné d’un petit grain de fantaisie, rien de tel pour oublier le poids des ans et redécouvrir les joies de l’existence. Au bonheur des vieux est un roman aussi réjouissant que thérapeutique !

 

monavis753

 

 Léonce, soixante-douze ans, est couturière et compte bien le rester encore longtemps car elle n'imagine pas sa vie autrement. C'est sans compter sur son patron qui, après l'avoir remercié de ses bons et loyaux services, la pousse vers la sortie. Léonce se retrouve à la retraite, du jour au lendemain, sans savoir quoi faire de ses journées. Elle se sent vieille, moche et inutile. Elle rumine à longueur de journées, ne sachant comment occuper sa solitude. Malgré ses efforts, elle a l'impression que toutes les portes lui sont fermées, qu'elle n'a plus sa place dans la société. Ses voisins, les habitants de la résidence des Mouettes, tentent en vain de lui faire retrouver le sourire, mais rien ne semble marcher. Plus ils essaient d'être gentils, plus Léonce se ferme. Qu'à cela ne tienne, ils ont beaucoup d'imagination et plus d'un tour dans leur sac pour lui redonner goût à la vie...

 

 Ondine Khayat signe ici un roman original, drôle et décapant ! Je me suis laissée tenter par cette lecture sans trop savoir à quoi m'attendre, et j'ai passé un très bon moment. On sent bien la détresse de Léonce et avec son histoire, on prend conscience de la place des personnes âgées dans notre société. Je me suis vraiment mise dans la peau du personnage et je me suis sentie mal pour elle. Franchement, je n'avais jamais pensé à ce que peuvent ressentir les retraités, à quel point ils peuvent se sentir exclu de tout. Bon, détrompez-vous, ce n'est pas un roman moralisateur et pessimiste, loin de là. L'auteur fait passer son message mais avec beaucoup d'humour et de légèreté et nous montre qu'au contraire, on peut bouger les choses.

 

 Qu'elle est drôle notre Léonce ! Je me suis beaucoup attachée à elle malgré son mauvais caractère. Et puis, j'ai adoré les autres aussi : Mama Rose et ses bons petits plats au goût de Paradis, Mimosa qui fait le bien autour d'elle avec des bouquets de fleurs, la pimpante et extravagante Mireille, le séduisant et gentil Arsène et les enfants qui sont pétillants et généreux. Ensemble, ils forment une joyeuse bande qui met à l'honneur l'amitié, la générosité et la solidarité. C'est un roman plein de bonne humeur qui met du baume au coeur et que l'on referme le coeur léger après avoir bien ri et passé un très bon moment.

 

 Il y a un seul petit point qui m'a gêné durant ma lecture. L'auteur fait souvent allusion à son précédent roman dans lequel on retrouve certains personnages et c'est quelque chose que je n'aime pas ou alors il faut que ce soit vraiment bien fait et imbriqué dans le récit. Bien sûr, c'est un petit clin d'oeil sympa pour ceux qui ont lu cet autre roman et se demandent ce que deviennent les personnages, mais là j'ai trouvé ça lourd et pas très subtil. Ca arrive comme un cheveu sur la soupe à plusieurs reprises. Comme une page de publicité en plein milieu d'un bon film... Dommage !  Néanmoins, ça reste insignifiant par rapport à mon ressenti général sur ce livre car j'ai passé un délicieux moment et je garderai un joli souvenir des habitants de la résidence "Les Mouettes".

 

En quelques mots :

Une jolie lecture, pleine d'humour et de charme, dans laquelle on rencontre des personnages drôles, émouvants et attachants. Une belle histoire de solidarité qui nous montre qu'on peut être heureux, avec un peu d'aide et si on s'en donne les moyens.


Voir les commentaires

2014-04-01T18:12:00+02:00

Mon petit monde en couleurs

Publié par MyaRosa

Mon petit monde en couleurs

Delphine Badreddine & Séverine Cordier

876548.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : couleurs - découvertes - éveil - quotidien

Edition / Collection : Tourbillon

Date de parution : 27 février 2014

Nombre de pages : 44

Prix : 12,95€

Dès 2 ans

 

Quatrième de couverture :

Un imagier tout en tendresse pour faire découvrir aux petits les couleurs qui animent leur vie de tous les jours.

 

monavis878

 

  Des imagiers, nous en avons beaucoup à la maison, mais celui-ci est tout à fait singulier. Des scènes de la vie quotidienne sont représentées pour permettre à l'enfant de reconnaître et de distinguer les couleurs. Jusque là, rien de nouveau me direz-vous, sauf que les scènes représentées sont très variées et que la mise en page est plutôt originale. Il y a parfois juste une grande illustration, parfois plein de petites et parfois même de petites scènes amusantes qui se déroulent sous nos yeux par le biais de plusieurs images (comme une BD, mais sans le texte). Mais la grane particularité de cet album, c'est qu'il invite l'enfant à appréhender les couleurs d'une autre manière : en passant par les émotions. Les exemples proposés pour découvrir les différentes couleurs sont tous liés aux sens. Ce sont des petits bonheurs du quotidien que l'on associe à des odeurs, à des saveurs, à des sensations...

 

        photo-461-.JPG photo-462-.JPG

 

 Une barbe à papa gourmande à la taille démesurée et d'autres gourmandises pour représenter le rose. Un joli bouquet de violettes et un beau papillon. Un gâteau au chocolat dont l'odeur embaume toute la maison, préparé avec plaisir et malice par deux complices. De jolis coquelicots, le rouge à lèvres de maman et le rouge de la colère défilent sous nos yeux. Le bleu de la mer, le vert du petit bonhomme pour les piétons et le gris des jours de pluie que l'on embellit avec un parapluie multicolore. Et quoi de mieux que la neige pour représenter le blanc ? Et pour terminer en beauté, voilà un joli panel de couleurs, des crayons, de la peinture, des mélanges de couleurs et des couleurs pour représenter les métiers. Quelle jolie idée !

 

        photo-463-.JPG photo-464-.JPG

 

 En quelques mots :

Un bel album, tout en sensibilité et en émotions, qui permet une approche des couleurs originale et intéressante. Quelle belle idée d'associer les couleurs à des souvenirs, des sensations et des moments de bonheur !

 

dp-multicolore


Voir les commentaires

2014-04-01T08:59:00+02:00

Sorties poche à ne pas manquer #77

Publié par MyaRosa

sortieslitterairesenpoche-copie-1.jpg

 

Sans-titre-1-copie-1.jpgLa Scène des souvenirs ¤ Kate Morton

7 mai 2014

2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend dans le Suffolk, au chevet de sa mère âgée. Dans la ferme de son enfance, la comédienne est assaillie par les souvenirs, et plus particulièrement par les images d’un après-midi d’été étouffant, cinquante ans auparavant. Partie se réfugier dans une cabane perchée dans les arbres afin de rêvasser tranquillement, Laurel, alors adolescente, avait vu sa mère poignarder un inconnu. Un événement que personne n’avait évoqué par la suite.
Hantée par ce drame resté secret, Laurel décide de plonger dans le passé de sa famille. Elle trouve dans le grenier une photographie datant de la Seconde Guerre mondiale qui lui révèle l’existence d’une certaine Vivien…

 

Sans-titre-2.jpgL'instant d'après ¤ Sarah Rayner

2 avril 2014

7h44 : départ du train de Brighton pour Londres. Une femme passe son temps à observer les personnes qui l'entourent. En face d'elle, une jeune fille se maquille. De l'autre côté du couloir, un mari caresse la main de son épouse. Plus loin, une autre passagère feuillette un magazine. Soudain, dans le wagon, tout bascule : un homme s'effondre, le train s'arrête, une ambulance arrive. Ce matin-là, trois existences seront bouleversées et liées pour toujours. Parfois, un instant suffit pour changer une vie.

 

9782253176565-T.jpgLes Lavandières de Brocéliande ¤ Edouard Brasey

7 mai 2014

En ce matin de la Toussaint 1943, la communauté des lavandières de Concoret, petit village en lisière de la forêt de Brocéliande, est saisie d’effroi quand Gwenn, une jeune orpheline, découvre l’une de ses consoeurs noyée dans le lavoir. Dahud, la doyenne et mère de la victime, incrimine les lavandières de la nuit, ces créatures surnaturelles qui, dans les légendes bretonnes, lavent les linges ensanglantés de leurs enfants mort-nés. Mais les soupçons se portent sur deux suspects bien réels : Philippe de Montfort, jeune noble à qui l’on prête une liaison avec la défunte, et Loïc, un pauvre charbonnier bossu méprisé de tous. Les deux hommes inspirent à Gwenn, élevée par Yann, un vieux sage vivant dans les bois, des sentiments contradictoires : amitié, admiration, pitié ou amour ? Quand Loïc est pourchassé par les S.S. qui l’accusent de terrorisme, Gwenn le conduit au Val-sans-Retour où se sont réunis, comme de nouveaux chevaliers de la Table ronde, de jeunes résistants réfractaires au STO. Mais la malédiction continue de poursuivre les lavandières de Brocéliande…

 

9782253173373-T.jpgLa Maison du vent ¤ Titania Hardie

2 mai 2014

Entre la Californie et la Toscane, du Moyen Âge à nos jours, un roman initiatique envoûtant. Deux femmes, deux époques, deux destins liés par une maison au passé mystérieux. Une magnifique histoire d'amour et de renaissance. San Francisco, 2007. Suite au décès tragique de son fiancé, Madeline Moretti part retrouver ses racines en Toscane. Accueillie à la villa Santo Pietro, Maddie découvre la fascinante légende de la « Maison du vent », détruite au cours d une tempête spectaculaire, qui décima tous les habitants hormis la jeune fille de la famille... Toscane, 1347. Mia n a pas prononcé un mot depuis la mort de sa mère. Hantée par un terrible secret, elle vit avec sa tante à la villa Santo Pietro. Une nuit, un couple vient chercher refuge chez elles. Mia est subjuguée par la jeune mariée, qui refuse de révéler son nom. D où vient-elle et pourquoi doit-elle se cacher ? Alors que des siècles les séparent, Maddie et Mia vont chacune se reconstruire au contact du mythe de cette jeune femme qui sortit indemne des ruines de la Maison du vent.

 

9782253178071-T.jpgLes Roses de Somerset ¤ Leila Meacham

2 mai 2014

Howbutker, Texas, 1916. A la mort de son père, la jeune Mary Toliver hérite de la plantation de coton des Toliver, l’une des familles fondatrices de Howbutker. La jeune femme devra-t-elle sacrifier son amour pour Percy Warwick, magnat de l’exploitation forestière, pour faire vivre le sol de ses ancêtres ? Confrontés aux trahisons, aux secrets et aux tragédies qui les entourent, renonceront-ils à ce qui aurait pu exister, non seulement pour eux, mais aussi pour les générations suivantes ? Dans ce livre haletant, écrit comme on filme une série TV, Leila Meacham renoue avec les codes des grandes sagas familiales pour mieux les réinventer. Traduit dans vingt-cinq pays, ce roman d’amour et de sacrifice a déjà conquis les lectrices du monde entier.

 

9782253179481-T.jpgSecret d'été ¤ Elin Hilderbrand

¤ Mon avis sur ce roman ¤

2 mai 2014

Par une chaude soirée de juin, les élèves du lycée de Nantucket High se rassemblent sur la plage pour le traditionnel feu de camp de fin d’année. Mais la fête se termine en tragédie : un terrible accident de voiture coûte la vie de la conductrice, Penny Alistair, et plonge Hobby, son frère jumeau, dans le coma. Tout s’effondre pour Zoé, la mère des jumeaux, qui doit faire face à l’impensable : une vie sans sa fille et la convalescence douloureuse de son fils, un grand athlète à l’avenir désormais incertain. Zoé la libre-penseuse, aussi bien une mère qu’une amie pour ses enfants, doit aujourd’hui affronter des vérités pénibles sur eux comme sur son propre rôle dans cette tragédie. Au fil de l’été, le drame soulève de nombreuses interrogations au sein des familles. La clé de l’accident se cache dans le secret que Penny a découvert ce soir-là sur la plage… Ce secret détruira-t-il aussi la paix fragile des survivants ?

 

9782253177432-T.jpgPark Avenue ¤ Cristina Alger

9 avril 2014

n épousant Merrill par amour, le jeune avocat Paul Ross est entré dans le clan Darling avec son cortège de privilèges : un appartement sur Park Avenue, un job en or, des week-ends dans les Hampton et des soirées avec le tout Manhattan. Mais bientôt Wall Street plonge et les grandes banques menacent de s'effondrer. Un scandale vient éclabousser la famille Darling, la propulsant sous les feux des médias, et Paul doit choisir son camp. Sauver sa peau en trahissant sa femme et les siens ou les protéger, coûte que coûte. Cristina Alger pose un regard subtil et implacable sur cette haute société new-yorkaise dont la crise financière de 2008 va faire voler en éclats les certitudes. Un roman étincelant, drôle et féroce, aussi tendu qu'un thriller, sur lequel plane l'ombre de Madoff.

 

9782253195016-T.jpgFrisson ¤ Maggie Stiefvater (réédition)

16 avril 2014

Grace, 17 ans, vit dans une petite ville du Minnesota, aux abords d’une forêt. Attaquée par une horde de loups six ans auparavant, elle a survécu grâce à l’un des loups de la meute. Les années ont passé, et un lien mystérieux s’est créé entre la jeune fille et ce loup, souvent présent autour de la maison, comme pour veiller sur elle. Lorsqu’un élève de son lycée est mortellement attaqué, des chasseurs sont lancés. Le loup de Grace est touché. Peu de temps après, elle trouve sur le pas de sa porte un jeune homme au regard étrangement familier… Premier volet d’une trilogie, Frisson est l’histoire émouvante d’un amour hors norme.

 

41T3DMtsVKL._SY445_.jpgAu fond de ton coeur ¤ Torsten Pettersson

27 mars 2014

Ils recommencent. Les parents de Petra s’insultent violemment. Les coups pleuvent. Dans la nuit, Petra s’enfuit dans la forêt voisine, derrière la gare routière. Elle se croit à l’abri lorsque des bruits de pas se font entendre… Quelques jours plus tard, l’inspecteur Lindmark la découvre dans une cave, les mains ensanglantées. Dans les bois gît le corps d’un pédophile. Son oreille a été tranchée.

 

 

 

51M1fYUG2SL._SY445_.jpgFleur de tonnerre ¤ Jean Teulé

6 mars 2014

C'était au temps ou l'esprit des Lumières et le catéchisme n'avaient pas soumis l'imaginaire populaire aux lois de la raison et du Dieu unique. Partout en Bretagne, dans les forêts et les landes, sur les dunes fouettées par les vents fous de l'Atlantique, couraient les légendes les plus extravagantes. Le soir, au creux des fermes, on évoquait inlassablement les manigances des êtres surnaturels qu'on savait responsables de la misère et des maux qui frappaient sans relâche. De tous, l'Ankou, l'ouvrier de la mort, était le plus craint, et c'est cette terrible image qui frappa avec une violence inouïe l'esprit de la petite Hélène Jégado. Blottie contre le granit glacé des gigantesques menhirs, l'enfant minuscule se persuada qu'elle était l'incarnation de l'Ankou. Elle devait donc tuer tous ceux qui se trouveraient sur sa route et remplit sa mission avec une détermination et un sang-froid qui glacent le sang. Après avoir empoisonné sa propre mère qui l'avait surnommée « Fleur de tonnerre », elle sillonna la Bretagne, éliminant sans la moindre hésitation tous ceux qui accueillaient avec bonheur cette cuisinière si parfaite. Elle tuait tout le monde, hommes, femmes, enfants, vieillards et nourrissons. Elle empoisonnait dans les maisons, dans les presbytères, dans les couvents, dans les bordels. Et elle était si bonne, si compatissante aux chevets des mourants, que personne ne pouvait soupçonner un seul instant son monstrueux dessein. Au contraire, on plaignait cette personne si dévouée que la malchance conduisait toujours dans des familles victimes de la guigne. À laisser trop de traces, elle finit par se faire prendre, le jour où elle s'attaqua à un ancien juge, expert en affaires criminelles. Hélène Jégado reste la plus grande « serial killer » de France et, sans doute, du monde entier.

 

Sans-titre-3.jpgMémoire d'une nuit d'orage ¤ Nancy Pickard

22 mai 2014

État du Kansas, États-Unis, entre 1986 et 2009. Septembre 1986. La petite ville de Rose se réveille douloureusement après une nuit de tempête. Mais une autre terrible nouvelle attend ses habitants : Hugh Jay Linder, fils aîné de la toute puissante famille d'éleveurs, a été retrouvé assassiné. Sa femme, la belle et vénéneuse Laurie, est introuvable. Rapidement, les soupçons se portent sur Billy Crosby, mauvais garçon violent et alcoolique. Le procès est expéditif : le jeune homme est accusé de double homicide et emprisonné. La justice est faite. Le calme peut enfin revenir sur la ville... Jusqu'à ce jour de juin 2009. Lorsque ses oncles débarquent chez elle, Jody Linder, la fille de Hugh Jay et Laurie, ne se doute pas que son quotidien va de nouveau être bouleversé : Billy Crosby vient d'être libéré. Son fils Collin, avocat, est finalement parvenu à remettre la culpabilité de son père en question. Mais, la vie de Jody est en danger. Et pour le très soudé clan Linder, la guerre est déclarée : coupable ou non, il faut débarrasser Rose de l'immonde Crosby. Et alors que la violence se déchaîne et que chacun prend parti, Jody va trouver en Collin un allié inattendu. Ensemble, ils tentent de lever le voile sur cette troublante affaire. Mais la vérité, elle, pourrait bien être beaucoup plus difficile à entendre que prévu...


Voir les commentaires

2014-03-31T07:10:00+02:00

Ecoute-nous (Liz Coley)

Publié par MyaRosa

Ecoute-nous

(Pretty Girl-13)

Liz Coley

41kLlZGO8WL._SY445_.jpg

Catégorie(s) : Thriller

Edition / Collection : Presses de la cité

Date de parution : 27 mars 2014

Nombre de pages : 293

Prix : 20€

 

Ce livre a également été publié sous le titre : "Angie, 13 ans, disparue".

 

L'histoire :

Angela a 13 ans quand elle disparaît d’un camp de vacances. Le lendemain, elle rentre chez ses parents – ou du moins c’est ce qu’elle croit : en réalité, elle a été absente plus de trois ans. Trois années dont elle n’a aucun souvenir. Que s’est-il passé ? Où était-elle tout ce temps ? Sans la moindre réponse à ces questions, Angela tente de reprendre une vie plus ou moins normale avec l’aide de la psychologue qu’elle voit désormais régulièrement. Au fil des séances, alors qu’elle cherche à retrouver la mémoire, Angela laisse parler les différentes personnalités qu’elle s’est créées pour supporter son calvaire. La jeune fille l’ignore, mais ce qu’elle a vécu est encore plus terrifiant que tout ce qu’elle peut imaginer…

 

monavis

 

 Je ne sais pas par où commencer ce billet tellement ce livre m'a prise au dépourvu. Je m'attendais à un thriller assez classique et je suis tombée sur un roman plutôt unique en son genre qui mélange les genres et nous emmène là où on ne l'attendait pas. Il y a d'abord cette mystérieuse disparition qui fait qu'on s'interroge. Qui ? Comment ? Pourquoi ? Et puis, bien plus étrange encore, il y a cette réapparition d'Angie, trois ans plus tard. La jeune fille revient chez elle en ayant l'impression d'avoir quitté ses parents la veille. Elle ne se souvient pas de ce qu'elle a vécu durant ces trois années et n'a aucune idée du calvaire vécu par ses parents pendant ce temps et des moyens mis en place pour la retrouver. Angie va donc se retrouver confrontée à une situation bien singulière. Elle va devoir se réapproprier son corps et sa vie, reprendre le chemin du lycée, retrouver ses amis et le reste de sa famille et commencer une thérapie afin de comprendre ce qui lui est arrivé et de retrouver la mémoire. Mais a-t-elle vraiment envie de se souvenir ? Et peut-on vraiment reprendre le cours de sa vie quand on a oublié trois années ? Peut-on vivre comme une ado normale de seize ans quand on a encore treize ans dans sa tête ? Quand les souvenis commencent à refaire surface, Angie se rend compte que la réalité est bien plus terrifiante que ce qu'elle imaginait...

 

 Quelle lecture étonnante ! Le roman commence comme un thriller classique et prend peu à peu une autre dimension, beaucoup plus singulière. "Ecoute-nous" est le premier roman pour adultes de Liz Coley qui a l'habitude d'écrire pour la jeunesse, et ça se sent ! Attention, ce n'est pas du tout une remarque péjorative car ce roman est très bien écrit, mais j'ai souvent eu l'impression de lire un roman pour ados ou jeunes adultes. On sent que l'auteur connait bien cet univers et ses règles : la vie au lycée, les ragots, les embrouilles entre copines, la jalousie, la réputation que l'on peut se faire et qui peut être ruinée en un rien de temps,... Plus étrange encore, bien que l'histoire soit vraiment noire, j'ai souvent trouvé ce roman... drôle ! Oui, vous avez bien lu ! Drôle ! Il y a des dialogues et des scènes qui m'ont carrément fait éclater de rire malgré l'horreur de la situation. C'est un choix plutôt étonnant mais qui se justifie pourtant puisque l'héroïne dit à un moment qu'elle a besoin de rire et de minimiser les choses pour pouvoir continuer à vivre normalement. Ce thriller prend des allures de plus en plus surprenantes au fil des pages et l'auteur a pris tellement de libertés qu'on touche du doigt l'univers fantastique.

 

 C'est un roman vraiment très prenant qu'il est difficile de reposer lorsqu'on l'a commencé. J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur a traité son sujet. C'est émouvant, parfois drôle, triste et surprenant. Comme je vous l'ai dit plus haut, on navigue entre les genres et on va de surprises en surprises. J'ai trouvé Angie très sympathique et très touchante et son histoire m'a émue. Il y a quand même des points discutables car peu crédibles ou vraiment tirés par les cheveux, mais malgré tout, j'ai aimé les libertés prises par l'auteur. Elles rendent le récit encore plus étonnant et plus fascinant. J'aime être surprise et déroutée et ici, j'ai été servie ! Ce roman est vraiment unique en son genre et je ne suis pas près de l'oublier... Je garderai un souvenir ému d'Angie et de tous les autres...

 

           A1D.jpg 8986-copie-1.jpg 876-copie-1.jpg

 

En quelques mots :

Un thriller unique en son genre, à ne surtout pas manquer ! L'auteur a pris pas mal de libertés et l'histoire est parfois tirée par les cheveux, mais c'est tellement déroutant que ça vaut le détour !


Voir les commentaires

2014-03-28T20:37:00+01:00

Un Vent de cendres (Sandrine Collette)

Publié par MyaRosa

Un Vent de cendres

Sandrine Collette

couv62363126.png.jpg

Catégorie(s) : Roman policier / Thriller / Littérature francophone

Edition / Collection : Denoël / Sueurs froides

Date de parution : 13 février 2014

Nombre de pages : 255

Prix : 18€

 


Merci à Babelio et aux éditions Denoël pour cette lecture.

 

 

L'histoire :

Malo a un mauvais pressentiment. Depuis leur arrivée au domaine de Vaux pour faire les vendanges, Octave, le maître des lieux, regarde sa sœur Camille d'un œil insistant. Le jeune homme voudrait quitter l'endroit au plus vite, partir loin de cette angoisse qui ne le lâche plus. Camille trouve ses inquiétudes ridicules, mais Malo n'en démord pas. L'étrange fascination d'Octave pour Camille, pour ses cheveux d'un blond presque blanc, le met mal à l'aise. Camille, elle, oscille entre attirance et répulsion envers cet homme autrefois séduisant, au visage lacéré par une vieille blessure. Ils se disputent et, le troisième jour, Malo n'est plus là. Personne ne semble s'en soucier, hormis Camille qui veut retrouver son frère à tout prix. Mais leur reste-t-il une chance de sortir vivants de ce domaine, ou le piège est-il déjà refermé ?

 

monavis

 

 Malo et Camille sont frères et soeurs. Ils partent rejoindre des amis pour faire les vendanges, un bon moyen de se faire un peu d'argent tout en passant du temps ensemble. Dès le départ, Malo sent que quelque chose ne va pas. Il ressent comme un malaise et a un mauvais pressentiment. Sa soeur se moque un peu de lui car même si les propriétaires du domaine sont un peu étranges, l'endroit et le travail lui plaisent et l'ambiance est plutôt festive et joyeuse. Loin d'être effrayée, Camille est plutôt intriguée par Octave, l'un des maîtres des lieux au visage défiguré. Elle se pose encore plus de questions sur Andreas, "le grand patron", qui ne descend jamais les voir mais les observe de sa fenêtre. On le dit fou à lier. Camille est jeune, vive et curieuse. Elle s'intéresse à eux, s'interroge, ce qui agace encore plus Malo qui ne cesse de la mettre en garde. Et puis, après une dispute, voilà que ce dernier disparaît sans laisser de trace... Tandis que les autres mettent cela sur le compte de sa jeunesse et de son impulsivité (pour ne pas dire de sa bêtise), Camille est la seule à s'en inquiéter. Qu'est-il arrivé à son frère ? Que se passe-t-il dans ce domaine ? Quels sont les secrets d'Octave et d'Andreas ?

 

 Sandrine Collette a fait une entrée fracassante dans l'univers du polar puisque son premier roman, après avoir été salué par la critique et les lecteurs, a obtenu le Grand prix de littérature policière 2013. (Je vous en avais d'ailleurs parlé ici). Inutile de préciser qu'elle était donc attendue au tournant pour ce second opus et d'ailleurs, elle le dit elle-même dans les dernières pages du livre, elle avait vraiment peur de décevoir. En ce qui me concerne, j'avais beaucoup aimé "Des noeuds d'acier", mais j'ai trouvé celui-ci encore bien meilleur ! L'auteur arrive avec une facilité déconcertante à nous plonger dans une atmosphère oppressante et angoissante. On se sent comme pris au piège, incapable de sortir de l'histoire, victime et coupable d'une fascination morbide et malsaine. On lit le livre en apnée, incapable de décrocher. On sait dès le début que tout finira mal et pourtant on est là, on s'accroche, et on attend que l'horrible spectacle commence...

 

 L'auteur nous livre ici un huis clos vraiment percutant, une sorte de réécriture moderne de "La Belle et la Bête". Ca, je dois dire que je ne l'avais pas vu venir et ça a été une belle surprise. Il y a plein de clins d'oeil et de nombreuses scènes qui nous y font penser. L'auteur joue avec nos nerfs. Il y a des moments où la tension est forte et puis ça redevient plus léger, à tel point qu'on en oublierait presque ce qu'on lit, absorbés par quelques scènes de franches camaraderies ou même par quelques passages romantiques où l'on sent naître une histoire d'amour. Et puis d'un coup, la tension remonte, on trépigne, on retient son souffle, on attend, on espère, on redoute et puis on repart sur autre chose. C'est assez frustrant et en même temps tellement jubilatoire ! L'auteur maîtrise totalement la construction de son récit et la façon dont elle nous raconte son histoire. Elle sait entretenir la tension, provoquer la peur et l'angoisse, détendre l'atmosphère lorsque c'est nécessaire pour pouvoir frapper à nouveau et nous assomer d'un grand coup sur la tête.

 

 Et puis les personnages sont tellement intrigants... Il y a Octave, son terrible visage, son côté si doux parfois et son apparence qui l'empêche de se détendre totalement, de s'intégrer aux autres. Il est presque toujours sur la défensive, mais on sent que c'est un personnage très intéressant qui, lorsqu'il se laisse aller même juste quelques minutes, devient touchant. Et  Andreas, le mystérieux Andreas, perché en haut de sa demeure. On sait peut de choses sur lui. Il passe son temps à épier les autres. On sent tellement de haine, de rage et de douleur en lui. De folie aussi... C'est fascinant ! 

 

 Et puis il y a cette fin... Et quelle fin ! Franchement, je n'y étais pas mais alors pas du tout et quelle tension dans ces dernières pages ! L'auteur nous tient dans ses filets et, cette fois, ne nous lâche plus. La tension monte, le rythme s'accèlère et on tremble d'effroi. Brrrr, quelle lecture ! Ca fait vraiment froid dans le dos et pour tout vous dire, j'en veux encore ! Vivement le prochain Sandrine Collette !

 

En quelques mots :

Un huis clos terrifiant au suspense implacable qui nous offre une réécriture libre, moderne et effrayante de "La Belle et la Bête". J'ai adoré !

 

BVN.jpg

 

"[...] certains endroits, à l'instant où on les découvre, révèlent ce sombre pressentiment que rien de bon ne peut y advenir. Un trouble diffus qui se remarque à peine, une hésitation, un frisson qui pourrait tout aussi bien venir du petit vent d'est ; seulement il y a autre chose. Ces endroits, on ne les connaît pas, mais eux semblent vous attendre.

 Pour le pire.

 Et le pire, c'est de se dire plus tard qu'on l'avait senti venir." (Page 26)

 

"Chaque fois qu'il a été heureux, quelque chose l'a brisé. C'est comme si le destin lui disait : Regarde, mon vieux, tu as vu, c'est merveilleux, non ? Eh bien voilà, c'est fini. Restent des petits morceaux de bonheur qui s'étiolent, se diluent puis disparaissent, sans qu'il puisse rien y faire. Une mauvaise étoile peut-être." (Page 221)


Voir les commentaires

2014-03-27T19:45:00+01:00

10 tableaux et des animaux

Publié par MyaRosa

10 tableaux et des animaux

Marie Sellier

9782092551240.JPG

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : Art - animaux - imagination - découverte - curiosité

Edition / Collection : Nathan

Date de parution : 3 avril 2014

Nombre de pages : 48

Prix : 14,90€

Dès 5 ans

 

Quatrième de couverture :

Regarde bien par les petits trous et puis tourne la page pour découvrir tous les animaux !

 

monavis

 

 J'aime beaucoup les livres de Marie Sellier. Elle fait découvrir l'Art aux enfants de manière très ludique, avec beaucoup de passion et d'émotions. Ce nouvel ouvrage en est encore un bel exemple. Comme dans "10 tableaux et un ballon rouge", il y a une dizaine de tableaux célèbres à découvrir et ceux-là mettent en scène des animaux. A chaque fois, on découvre de petites parcelles du tableau et l'auteur attise notre curiosité et nous encourage à imaginer ce qui peut bien se cacher derrière la page. On découvre ensuite le tableau dans son intégralité et l'auteur, avec des mots simples et amusants, fait parler les personnages, nous raconte ce qui pourrait être leur histoire.

 

 C'est une merveilleuse manière de faire découvrir l'Art aux enfants, dès le plus jeune âge. On y (re)découvre des tableaux de grands artistes d'époques différentes (Matisse, Renoir, Chagall, Magritte, etc...). Cet album, en plus d'être superbe, est ludique et bien pensé. La lecture en est amusante et c'est une belle invitation à la création et une porte ouverte vers l'imaginaire. On a envie de laisser parler notre imagination et de raconter et d'écrire, nous aussi,  les belles histoires que nous inspirent ces tableaux. Car il n'y a pas une histoire associée à chacun, mais des tas de possibilités, des tas d'histoires à voir et à raconter.

 

En quelques mots :

Un album vraiment SUPERBE qui nous offre un joli voyage au coeur de tableaux célèbres mettant en scène des animaux. Avec des mots tendres et plein d'humour, Marie Sellier attise la curiosité de l'enfant et l'invite à laisser parler son imagination.

 

 

¤¤¤

A lire aussi :

10 tableaux et un ballon rouge

Le Fils de Picasso

Le secret de grand-mère


Voir les commentaires

2014-03-27T08:18:00+01:00

Entre Chat et Chien (Eric Battut)

Publié par MyaRosa

Entre Chat et Chien

Eric Battut

couv74338091.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : amitié - animaux - complicité - création artistique

Edition / Collection : Autrement / Fil Rouge

Date de parution : 19 mars 2014

Nombre de pages : 48

Prix : 5,20€

Dès 5 ans

 

L'histoire :

Chien est poète, mais depuis longtemps l'inspiration lui manque. Chat est vagabond, et depuis longtemps il n'a rien mangé... Un soir d'hiver, Chat trouve refuge dans la maison de Chien. Il se découvre alors un don pour le dessin, tandis que Chien retrouve le goût d'écrire. Ensemble, et malgré tout ce qui les oppose, ils décident de faire un livre...

 

monavis

 

 Une jolie histoire, celle d'une rencontre entre un chien poète qui a perdu l'inspiration et un chat vagabond qui se laisse porter par la vie. Le premier offre au second un logis et un bon repas chaud et le second, qui ne semblait rien pouvoir lui offrir en retour, va lui apporter beaucoup puisque, malgré lui, il va lui faire retrouver l'inspiration.

 

 Chez son nouvel ami, Chat va découvrir la poésie et surtout l'illustration. Il va même se découvrir un don pour le dessin. Après une petite brouille, les deux amis vont vite trouver un moyen de se réconcilier et de faire quelque chose de bien, ensemble, avec leurs talents respectifs.

 

 C'est une très belle histoire d'amitié et de complicité, une belle parabole sur la création artistique et le travail commun. Chat et Chien se rencontrent, se découvrent, se comprennent et se complètent. On voit cette belle complicité éclore et évoluer petit à petit et j'ai trouvé cela très émouvant. Quelle belle rencontre !

 

                     photo-460-.JPG photo-459-.JPG

 

En quelques mots :

Un très bel album, tendre et poétique, qui, avec beaucoup de simplicité, délivre un message fort. L'histoire de Chat et de Chien est celle de deux solitudes qui se rencontrent. Deux personnages qui vont apporter beaucoup à l'autre, sans même s'en rendre compte.  La créativité, l'amitié et l'inspiration sont les mots clés de cette belle histoire.


Voir les commentaires

2014-03-26T09:17:00+01:00

Fais-le pour maman (François-Xavier Dillard)

Publié par MyaRosa

Fais-le pour maman

François-Xavier Dillard

couv5416763.jpg

Catégorie(s) : Thriller

Edition / Collection : Fleuve Noir

Date de parution : 13 mars 2014

Nombre de pages : 281

Prix : 18,50€

 

L'histoire :

Au début des années 70, Sébastien, 7 ans, vit seul avec sa mère et sa sœur adolescente, Valérie. Leur mère arrive tant bien que mal à joindre les deux bouts, malgré ses deux emplois qui lui prennent tout son temps et toute son énergie. Une dispute de trop avec sa fille qui dégénère, et c’est le drame familial. Valérie survivra à ses blessures mais la police ne croit pas à la version de la mère accusant son petit garçon d'avoir blessé sa soeur. La mère prendra 5 ans de prison. Des années plus tard, et grâce à ses parents adoptifs, Sébastien mène une vie « normale », alors que sa sœur vit dans un institut spécialisé et que sa mère n’est jamais reparue après sa sortie de prison. Sébastien est devenu un père et un médecin exemplaires. Jusqu'à de mystérieux décès d’enfants parmi ses patients et avec eux, le retour funeste des voix du passé...

 

monavis753

 

 Je découvre la plume de François-Xavier Dillard avec ce thriller qui est son second roman, et je peux vous dire que ce ne sera pas ma dernière lecture de cet auteur, c'est certain ! J'aime qu'un thriller me captive dès les premières pages et me donne envie de poursuivre ma lecture sans jamais m'arrêter, et ici ça a été le cas du début à la fin. L'écriture de l'auteur est percutante et rythmée. Les chapitres sont courts et nous laisse à chaque fois sur notre faim. On alterne les points de vue, on change de narrateur régulièrement, ce qui donne plus de poids au récit.

 

 L'histoire familiale de Sébastien est vraiment atypique et terrifiante. On croise dans ce récit des personnages qui en ont vraiment bavé et on se demande comment on peut continuer à vivre après avoir vécu tant d'horreurs. On ressent beaucoup de compassion et d'empathie à l'égard de certains tandis que d'autres semblant noyée dans la folie nous font vraiment froid dans le dos. Il y a des scènes vraiment terrifiantes que je n'oublierai pas de sitôt.

 

 J'ai vraiment adoré cette histoire et la façon dont François-Xavier Dillard a construit son récit. C'est vraiment très rythmé et on a beaucoup de mal à reposer le livre une fois qu'on l'a commencé. On veut à tout prix savoir, comprendre, connaître la suite. On ne voit pas le temps passer et les pages défilent à toute vitesse car le récit est mené tambour battant, sans aucune lourdeur. Attendez-vous à passer une nuit blanche !

 

 Il y a dans ce livre tout ce que j'aime et que j'espère trouver dans un thriller. Un récit rythmé, beaucoup de surprises et de rebondissements, des scènes effrayantes, des personnages attachants et d'autres terrifiants et une fin à la hauteur - ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas. L'auteur nous offre un thriller diabolique et bien ficelé que l'on referme sans voix, le souffle court, avec des idées et des images terrifiantes plein la tête. Waouh !

 

En quelques mots :

GENIAL ! Un thriller comme je les aime : palpitant, troublant, rythmé, bien mené, sans lourdeur, effrayant et surprenant !


Voir les commentaires

2014-03-25T09:00:00+01:00

Le Horla (Guillaume Sorel)

Publié par MyaRosa

Le Horla

Guillaume Sorel

d'après l'oeuvre de Guy de Maupassant

couv50958967.jpg

Catégorie(s) : BD

Edition / Collection : Rue de Sèvres

Date de parution : 12 mars 2014

Nombre de pages : 64

Prix : 15€

 

Quatrième de couverture :

Je ne suis pas fou...

Quelque chose habite ici... avec moi

Elle peut toucher les gens...

"Il" se nourrit d'eau et de lait...

Mais je ne peux pas la voir...

Je suis possédé !

Quelqu'un possède mon âme !

 

monavis878

 

 J'ai lu, Le Horla, la nouvelle de Maupassant, lorsque j'étais adolescente et cette histoire m'a beaucoup marquée. Bien des années après, je m'en souviens encore parfaitement et je me souviens surtout de ce sentiment de malaise que j'ai ressenti durant ma lecture et par la suite.

 

 Guillaume Sorel nous offre, dans cette adaptation libre, sa version de l'histoire. Une adaptation en bande-photo-457--copie-1.JPGdessinée que je trouve très réussie. Ici, il n'est pas question d'un journal. Même s'il écrit, le narrateur nous livre directement son ressenti, souvent par le biais de mots qu'il adresse à son chat qui s'est enfui de sa maison et semble effrayé par quelque chose. Le narrateur ressent, lui aussi, un profond malaise et est certain que son animal voit ce que lui ne voit pas. Il sent une présence autour de lui qui s'infiltre partout dans sa demeure, prend de plus en plus de pouvoir. Il a l'impression que cet être immatériel aspire son âme. Quand il arrive à dormir, il se réveille vidé et exténué. Il voudrait fuir mais ne le peut pas ou de moins en moins. Il se sent prisonnier dans sa propre demeure, impuissant dans ce corps si faible face aux forces invisibles qui lui veulent du mal...

 

 Les illustrations de Guillaume Sorel sont époustoufflantes et apportent vraiment quelque chose au récit. Le sentiment de malaise que l'on ressent est décuplé par la tension provoquée par les couleurs sombres et inquiétantes que l'on retrouve sur les planches. La demeure du narrateur qui paraît somptueuse dans les premières pages, devient de plus en plus lugubre et inquiétante. On n'a plus tellement envie d'y entrer. Et puis, Guillaume Sorel, représente parfaitement cet être immatériel aux traits épouvantables. On image ce que le narrateur a en tête, ce qui l'effraie et on sait encore moins quoi en penser. Folie ? Surnaturel ?

 

photo-458-.JPG

 

 En quelques mots :

Cette adaptation du Horla est vraiment terrifiante et épatante. J'ai aimé redécouvrir cette histoire par le biais des mots et des dessins de Guillaume Sorel. Les libertés prises par rapport à la nouvelle de Maupassant se révèlent totalement justifiées et judicieuses. La tension est palpable et cela fait vraiment froid dans le dos !


Voir les commentaires

2014-03-24T13:10:00+01:00

Les Vivants (Matt De La Peña)

Publié par MyaRosa

Les Vivants

(The Living)

Matt de La Peña

couv27787745.jpg

Catégorie(s) : Young-adult - Science-fiction

Edition / Collection : Robert Laffont / R

Date de parution : 17 mars 2014

Nombre de pages : 382

Prix : 17,90€

 

L'histoire :

Vous regretterez d'avoir survécu...

Shy, jeune Américain d'origine mexicaine, a choisi ce job d'été pour mettre de l'argent de côté. Quelques mois à bord d'un luxueux navire de croisière vont lui permettre d'engranger les pourboires. Il sera ainsi en mesure d'aider sa mère et sa soeur à régler les factures. Que demander de mieux ? Des bikinis à ne plus savoir ou regarder, des buffets garnis à volonté, et peut-être même une fille ou deux. Après tout, chaque croisière rassemble des gens de tous les âges et de tous les horizons... Mais lorsque le tremblement de terre le plus destructeur jamais enregistré dévaste la Californie, la vie de Shy bascule. Et ce séisme n'est que le premier d'une longue série de désastres. Ceux qui sont encore vivants devront se battre pour le rester...

 

monavis

 Shy est un jeune américain d'origine mexicaine issu d'un milieu modeste qui croyait avoir trouvé le job d'été de ses rêves : être aux petits soins pour des riches sur un luxueux navire de croisière et faire en sorte que leur voyage se déroule le mieux possible. Il espère ainsi obtenir un peu d'argent pour subvenir à ses besoins et aider sa mère, sa soeur et son neveu avec qui il vit. Malgré quelques clients désagréables et hautains, tout se passe pour le mieux à bord du bateau. Quand il ne s'occupe pas de la piscine et de la salle de sport, Shy passe son temps avec d'autres jeunes venus des quatre coins du monde qui travaillent aussi sur le navire. Ensemble, ils refont le monde, parlent de leurs rêves et de leurs espoirs et aussi des clientes riches et séduisantes qu'ils croisent au fil des jours. Mais les choses basculent lorsqu'un tremblement de terre imprévisible et terriblement destructeur s'abat sur la Californie. La croisière de rêves se transforme alors en un véritable cauchemar et il va falloir se battre pour en sortir et rester en vie.

 

 Même s'il y a dans ce roman beaucoup d'éléments prévisibles, j'ai tout de même pris beaucoup de plaisir à le lire. Tout se passe très vite et on a envie de savoir, de comprendre. Il y a vraiment un avant et un après et le contraste entre les deux est saisissant et angoissant. J'ai trouvé ce roman très addictif et je l'ai quasiment lu d'une traite. Même si je m'attendais à ce qui allait suivre, j'ai beaucoup plus aimé la seconde partie du récit dans laquelle les personnages sont livrés à eux-mêmes, obligés de lutter pour survivre sans pourtant savoir ce qui les attend ni s'ils ont une chance de s'en sortir. Il y a moins de dialogues et plus d'action et de suspense.

 

 Même s'il est classé en young-adult, je conseillerai davantage ce roman à de jeunes ados qui ont envie de découvrir les thrillers réalistes plutôt qu'aux adultes qui le trouveront sans doute trop prévisible et pas assez fouillé. C'est vraiment dommage car l'histoire est chouette et prenante, mais on sent tout de suite quand l'auteur nous délivre des indices. Ca manque de subtilité. Mais je pense qu'un lectorat plus jeune pourrait l'apprécier car c'est vraiment parfait pour découvrir ce genre. Les chapitres sont entraînants et bien rythmés, il y a des rebondissements, du suspense et des indices à repérer durant la lecture. De plus, les ados s'identifieront facilement aux personnages qui sont issus d'origines et de milieux différents. En ce qui me concerne, je lirai la suite avec plaisir et j'ai hâte de savoir ce que l'auteur nous réserve. Je me dis qu'il y aura certainement dans le second volet plus de surprises et de suspense puisque le rythme s'accèlère et que l'angoisse monte vers la fin de ce roman.

 

En quelques mots :

Un thriller réaliste très bien mené et très addictif mais malheureusement trop prévisible. Je le conseillerai à des adolescents de 13-14 ans. Je pense qu'il peut être parfait pour des ados qui lisent peu car on a très envie de savoir comment ce cauchemar va se terminer et on ne voit pas le temps passer.

 

765997.jpg


Voir les commentaires

2014-03-23T10:11:00+01:00

Regarde dans l'herbe

Publié par MyaRosa

Regarde dans l'herbe

Emiri Hayashi

9782092549650.JPG

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : nature - printemps - insectes - végétaux

Edition / Collection : Nathan / Petit Nathan

Date de parution : 10 avril 2014

Nombre de pages : 12

Prix : 13,90€

 

Présentation de l'éditeur :

Un album poétique et printanier dans la collection « Regarde… ». Un bel album, où l'enfant part à la découverte, page après page, des insectes en se promenant dans la nature.

 

monavis878

 

 Voilà le tout dernier album illustré par Emiri Hayashi et, une fois de plus, c'est une merveille ! C'est notre album chouchou du moment. Nous avons tous eu un coup de coeur pour ce très bel album. Il faut dire que le photo-451-.JPGthème est très printanier et que les illustrations sont pétillantes, pleines de vie et donnent envie de partir explorer la nature. Comme toujours, le texte est tendre et vraiment mignon. On incite l'enfant à observer, à toucher, à explorer. Il y a des parties fluorescentes et d'autres argentées. Ca brille et ça attire le regard ! J'adore regarder ce livre avec ma fille de onze mois. Elle est très réceptive au texte, écoute attentivement en souriant et est très sérieuse lorsqu'il s'agit d'observer les illustrations. Elle me fait rire ! Et puis, j'oublie toujours de préciser que les albums de cette collection sont très, très grands. Ils sont un peu difficile à manipuler pour les bébés. Cela nécessite l'aide d'un adulte, mais une fois ouvert, c'est tellement magique. Le livre semble immense dans les toutes petites mains de bébés et il y a tant à observer !

 

photo-454-.JPG

 

 Nous avons tous les titres de cette collection, à la maison : Regarde dans la mer, Regarde dans la neige, Regarde dans la nuit et Regarde comme je t'aime. Même s'ils sont destinés aux bébés, mon fils de trois ans aime beaucoup les feuilleter et il veut souvent qu'on les lise ensemble. Je dois vous avouer que je les trouve tellement mignons, tellement jolis qu'il m'arrive aussi de les regarder quand les enfants sont couchés.

 

photo-455-.JPG

 

 Dans celui-ci, on observe la nature le temps d'une journée. Dans la fraîcheur du matin, on admire les coccinelles qui se promènent dans l'herbe et on peut même voir des gouttes d'eau perler ici et là. Ensuite, on observe un escargot en train de déjeuner. Il savoure une feuille de salade sans se presser. Il y a même une petite taupe qui se prélasse près du potager. L'après-midi, les abeilles se posent dans un champ de pâquerettes pour butiner tandis que des libellules volent près de la rivière. Et puis vient l'heure du goûter. Les fourmis ont trouvé une grosse fraise bien sucrée à se partager. Et voilà qu'il fait maintenant nuit. Les papillons blancs volent dans les airs pour dire bonsoir au bébé. Il y en a des milliers. Comme c'est beau !

 

photo-456-.JPG

 

 En quelques mots :

Coup de coeur pour cet album calme et délicat qui invite le tout-petit à observer et à découvrir les insectes qui peuplent la nature. Un album qui attise la curiosité et qu'on regarde avec beaucoup de plaisir. C'est si beau !

Sans titre 1


Voir les commentaires

2014-03-23T09:33:00+01:00

Un Roi tout nu (Bruno Gibert)

Publié par MyaRosa

Un Roi tout nu

Bruno Gibert

51qQ9qInK2L._SX342_.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : Savane - animaux - humour

Edition / Collection : Autrement jeunesse / Fil rouge

Date de parution : 21 août 2013

Nombre de pages : 24

Prix : 5,20€

 

L'histoire :

Ah ! Quelle chaleur ! Gémit le Roi des animaux sous sa crinière. Ni une ni deux, le lion enlève sa fourrure et s'en va faire un tour. Mais lorsqu'il veut la reprendre... Malheur ! Elle a disparu !

 

monavis

 

 C'est l'histoire d'un roi lion qui, fatigué par la chaleur étouffante, décide de retirer sa fourrure quelques heures. Seulement, le pauvre bougre ne s'attendait pas à ce que ses sujets ne le reconnaissent pas. Pire encore, ils se moquent de lui ! Le terrible lion qui fait trembler la Savane depuis des années n'est plus grand chose sans sa fourrure. Lui qui a tant chassé, tant effrayé les autres, ne fait plus le malin et se sent comme un tout petit chat. Et le pire, c'est que sa fourrure a disparu... Malheur !

 

 Quelle drôle d'histoire ! Le voilà bien mal en point ce pauvre roi lion. Lui qui a toujours fait trembler les autres, se retrouve finalement dans la position inverse et va tirer de cette aventure une bonne leçon. Une chose est sûre, il ne devrait plus mépriser les autres ni être aussi vaniteux. Mon fils adore cette histoire qui est pleine de surprises et de rebondissements. On y croise de nombreux animaux de la Savane et le texte semble simple, mais pour nous adultes, il y a d'autres messages, d'autres clins d'oeil dont on se délecte. C'est une histoire pour les petits, mais pour les grands aussi !

 

En quelques mots :

Un album amusant dans lequel on découvre une histoire malicieuse et pleine de rebondissements.


Voir les commentaires

2014-03-22T15:07:00+01:00

Cache-cache des grosses bêtes

Publié par MyaRosa

Cache-cache des grosses bêtes

illustré par Olivier Latyk

9782092552148.JPG

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : animaux - éveil - bébés - cache-cache

Edition / Collection : Nathan / Petit Nathan

Date de parution : 27 mars 2014

Nombre de pages : 10

Prix : 9,95€

Dès 6 mois

 

Présentation de l'éditeur :

Une promenade parmi les grosses bêtes sous forme de cache-cache, avec des flaps en feutrine à soulever.

 

monavis753

 

  Petit nouveau dans la collection Petit Nathan, ce livre a eu beaucoup de succès auprès de mes enfants. Ma fille (onze mois) a tout de suite eu envie de soulever les flaps en feutrine pour découvrir ce qu'ils cachaient. Elle m'a semblé très amusée par la rythmique du texte qui est construit avec des questions-réponses et des formules drôles et tendres. Elle était vraiment concentrée et captivée par le son de ma voix et par les illustrations très colorées de l'album.

 

 Son grand-frère (trois ans) a, lui aussi, été conquis. Il a feuilleté le livre dans son coin, m'a demandé de lui lire et l'a montré à sa petite soeur en lui nommant les différentes grosses bêtes que l'on croise au fil des pages. C'est un album ludique et familial qui nous a beaucoup plu.

 

 En ce qui me concerne, j'ai beaucoup aimé les illustrations. Le graphisme est simple mais mignon et sympathique. Les couleurs attirent le regard et le texte est plein de douceur. Je sens que mes enfants vont vouloir le lire et le regarder très souvent. Les livres de cette collection sont tous bien adaptés aux tout-petits et si vous ne les connaissez pas encore, je vous les recommande fortement.

 

photo-452-.JPG

photo-453-.JPG

 

En quelques mots :

Un petit album mignon, ludique et amusant qui intrigue et attise la curiosité du tout-petit.


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog