Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #jeunesse catégorie

2017-01-31T09:06:28+01:00

Le Fantôme qui écrivait des romans

Publié par MyaRosa

Eric Sanvoisin

223 pages, éditions Balivernes, novembre 2016

L'histoire :

C'est l'histoire d'un auteur paranormal...

C'est l'histoire d'une fille emprisonnée par elle-même...

C'est l'histoire d'un livre étrange...

Trois voix, trois existences qui sont liées quand s'enchevêtrent littérature et réalité.

 

Mon avis :

 

 Dans ce livre aussi étrange que captivant, nous faisons la connaissance de trois personnages qui sont liés par un livre. Il y a d'abord Antonin, un adolescent mort de façon tragique qui hante malgré lui les lieux du drame et qui va trouver, grâce à l'écriture, le courage et la force de dénoncer son assassin. Il y a ensuite Leï, un adolescent blessé et mal-aimé qui s'invente un ami imaginaire. Un chien invisible qui lui raconte des tas d'histoires qui l'aident à affronter la vie. Un compagnon qui ne le quitte jamais... Et puis, il y a Emilia, une adolescente rongée par l'anorexie qui meurt à petit feu.

 

 Mais, je ne vous ai pas tout dit... Leï est le personnage du livre écrit par Antonin, livre lu par Emilia qui tombe amoureuse du personnage de Leï et qui décide de prendre contact avec l'auteur de ce roman pour en savoir plus et aussi parce qu'elle a une idée derrière la tête. Au fil de ces échanges, Antonin va tomber amoureux d'Emilia. Vous suivez toujours ?

 

 Trois personnages meurtris, rongés par la souffrance, la maladie, la mort. Trois personnages liés. Trois personnages entre rêve et réalité. Eric Sanvoisin nous offre un roman à l'atmosphère troublante dans lequel résonnent des voix qui veulent se faire entendre. Ce n'est pas un roman très joyeux. C'est plutôt triste et mélancolique, mais il s'en dégage pourtant une étrange douceur et de la lumière. C'est un livre bien construit et extrêmement bien écrit. Il y a de la poésie dans chaque mot. La rencontre de ces personnages ne va pas leur apporter le bonheur absolu, mais tout de même un certain apaisement, une sérénité qu'ils n'attendaient plus. J'ai aimé que l'histoire de tombe pas dans la facilité, que tout ne devienne pas tout beau, tout rose d'un seul coup.

 

 Ce livre est vraiment très agréable à lire. Il est déroutant, mais c'est quelque chose qui m'a plu. On sort vraiment des sentiers battus. Ca ne ressemble à rien de ce que j'ai pu lire jusqu'à présent. On a l'impression d'être dans un rêve. C'est étrange et en même temps ça nous amène à réfléchir à de nombreux sujets : la folie, la mort, la maladie, la souffrance, le mal-être, l'écriture, l'acceptation de soi, le pouvoir de l'imaginaire, l'amitié, l'entraide, la liberté... C'est un livre que je n'oublierai pas.

 

En quelques mots :

Un livre unique en son genre. Une histoire triste et poétique.

On est comme plongé dans un rêve.

Etrange et fascinant.

 

***

"Un écrivain ne cesse jamais d'écrire. Il est enchaîné aux mots. Tant qu'il n'a pas achevé une histoire en cours, il y pense jour et nuit. Quand enfin elle est terminée, il en commence une autre. Parfois, il en écrit plusieurs en même temps. Un écrivain est condamné à écrire. Pour le meilleur et pour le pire." (Pages 58-59)

 

"En réalité, un écrivain incarne tous ses personnages à la fois. Les bons et les méchants. Et puis tous ceux qui nagent entre deux eaux. Un roman est une sorte de grand jeu de rôle. Son auteur joue le premier et invite ensuite ses lecteurs à l'imiter." (Page 60)

 

Voir les commentaires

2017-01-30T09:21:14+01:00

La Marque des soyeux

Publié par MyaRosa

Laura Millaud

127 pages, éditions Balivernes, octobre 2014

L'histoire :

Souffre-douleur partout où il passe, Vivien se réfugie dans les livres. Alors qu'il parcourt un ouvrage sur Lyon, il est projeté dans le passé en 1831, au moment de la révolte des Canuts, les ouvriers de la soie. Il y découvrira l'amitié, l’entraide, l'honneur et la lutte contre l'injustice. Comment s'en inspirera t'il à son retour ? L'aventure d'un jeune garçon d'aujourd'hui découvrant une Histoire qui sera pour lui source d'espoir et de changement.

 

Mon avis :

 

 Ce court roman a été une très bonne surprise pour moi. Il m'a passionné de la première à la dernière page. Comment être insensible au sort de Vivien qui subit les moqueries des enfants de son âge à cause de son apparence ? Comment ne pas être touché par ce jeune garçon intelligent et sensible qui noie son chagrin dans les livres ? C'est d'ailleurs en pleine lecture - alors qu'il cherche à en savoir plus sur la ville dans laquelle il vient de s'installer avec ses parents : Lyon - que notre personnage va être projeté dans le passé...

 

 Il se retrouve en 1831, au moment de la révolte des Canuts. Si, comme moi vous n'êtes pas de la région, ce nom ne vous est peut-être pas familier, mais vous ne l'oublierez pas après votre lecture. Les ouvriers de la soie ont, en effet, marqué l'Histoire, notre Histoire à tous, puisqu'ils ont été les premiers à se révolter contre leurs conditions de travail et à réclamer un salaire plus juste.

 

 A travers l'aventure de Vivien, nous découvrons le quotidien des ouvriers et les conditions très difficiles dans lesquelles ils vivaient. Un travail épuisant à peine rémunéré, pas de repas chauds tous les jours, des familles entières réunies sous un seul et même toit qui était aussi leur lieu de travail... L'auteur nous apprend des tas de choses sur les métiers de la soie et nous offre une jolie balade dans les rues lyonnaises en nous faisant notamment traverser des traboules (passages qui permettent d'accéder d'une rue à l'autre en passant par des cours d'immeubles). C'est aussi l'occasion d'enrichir son vocabulaire avec quelques mots de patois. J'ai vraiment aimé cette découverte !

 

 Vivien va vivre une aventure inoubliable et faire des rencontres marquantes qui vont changer sa propre vie à jamais. Cette expérience va lui montrer la chance qu'il a et les privilèges dont il bénéficie sans même en avoir conscience. Il va prendre confiance en lui et ne plus se laisser faire. Il va retenir le courage et la détermination des Canuts et décidera de se battre pour obtenir le respect des autres et honorer la mémoire de ses ancêtres. Une belle leçon de vie et un roman passionnant qui nous apprend des tas de choses. Un dossier documentaire très complet est proposé à la fin du livre.

 

En quelques mots :

Une lecture enrichissante et passionnante.

 

Voir les commentaires

2017-01-26T18:56:13+01:00

Le Courage en héritage

Publié par MyaRosa

Calouan

70 pages, Oskar éditeur, juin 2015

L'histoire :

Mamie Grignette vient de mourir, emportant avec elle, ses rires, ses joies et ses peines. Mais sa petite-fille ne se doute pas qu'elle lui a laissé le plus beau des héritages : un secret de vie, d'amour, de larmes et de force aussi.

 

Mon avis :

 

 Un récit court mais poignant pour parler de deuil, de courage et d'amour. Une petite fille fait ses adieux à sa grand-mère. Elle repense à ses souvenirs, à tout ce qu'elle aimait tant chez cette mamie extraordinaire qu'elle n'oubliera jamais. Tandis que ses parents s'apprêtent à faire le tri dans les affaires de la disparue, la jeune fille se recueille une dernière fois dans sa chambre, respire à pleins poumons son odeur et fait une étrange découverte... Une petite boîte contenant quelques objets bien mystérieux. Peut-être la clé d'un secret bien gardé ?

 

 Même si elle n'aime pas se mêler des affaires des autres, la jeune fille en a gros sur le coeur et se met à faire des rêves étranges. On lui cache quelque chose. Elle le sait, elle le sent. Elle décide alors de partir sur les traces de cette grand-mère qu'elle pensait connaître par coeur mais qui avait aussi un passé et des secrets... Cette révélation l'aidera à affronter ses propres épreuves et à grandir.

 

 Deuil, amour, secrets de famille, souvenirs, émotions... Voilà un petit roman très bien écrit qui m'a beaucoup émue. Un roman qui aborde beaucoup de sujets et aussi un bel hommage aux grands-mères qui portent tant de choses en elles, laissant souvent leur passé, leurs souffrances et leurs regrets si bien enfouis que personne ne soupçonne rien. On oublie et les plus jeunes n'imaginent même pas qu'avant d'être grands-mères, ce sont avant tout des femmes qui ont grandi, vécu, aimé, souffert, franchi des obstacles et gravi des montagnes avec amour, passion et courage. Une belle lecture.

 

En quelques mots :

Un récit court et émouvant qui parle de la perte d'un être cher ainsi que des secrets de famille et qui met à l'honneur les femmes et leur courage.

 

"Ma grand-mère était mon havre de paix, ma confidente, ma boussole, ma cabane dans les bois aussi. Un tourbillon de vie, entre éclats de rire et délires, entre gourmandises et jeux joyeux."

 

"Comment fait-on pour continuer à vivre quand une partie de son coeur est arrachée ? Comment fait-on pour continuer à s'amuser, à chanter, à admirer un paysage, à s'émerveiller d'un cadeau ? Comment fait-on pour aimer à nouveau, d'autres gens ?"

 

 

 

Voir les commentaires

2017-01-24T08:44:16+01:00

Le Voyage d'Ignacio

Publié par MyaRosa

Anne Cortey & Vincent Bourgeau

56 pages, Grasset Jeunesse, octobre 2016

L'histoire :

Entre la préparation de la pâte à la noisette et les activités de plein air qui
rythment leur quotidien, Ignacio et ses amis mènent une vie paisible et
heureuse, dans la forêt. Mais lorsqu’Ignacio reçoit une invitation de son
cousin qui vit dans le grand Nord, tout cet équilibre est remis en
question… Ignacio va-t-il pouvoir entreprendre ce long voyage ?

 

Mon avis :

 

 Impossible de résister aux livres d'Anne Cortey. Ils ont toujours ce je-ne-sais-quoi qui me plaît tant. Un côté cocooning douillet et réconfortant, une manière de rassurer que j'aime beaucoup et cette façon d'apprécier l'instant, de se réjouir de petits bonheurs simples. Il y a toujours de belles amitiés, des moments de partage et beaucoup de générosité. Je vous ai déjà présenté "Une vie d'escargot", "Aujourd'hui, Amos" et "Les petits jours de Kimi et Shiro". Je les recommande tous !

 

 Dans ce nouveau livre, on fait la connaissance d'Ignacio, un petit renard qui vit au coeur de la forêt et adore préparer de bons petits plats pour ses amis. Ils ont pris l'habitude de passer leur temps ensemble et ne s'imaginent plus les uns sans les autres. Mais Ignacio a décidé d'aller rendre visite à son cousin Hans, qui vit dans le Grand Nord. Il se réjouit de revoir son cousin qu'il n'a pas vu depuis longtemps et qui lui manque beaucoup, mais voyant que son départ fait de la peine à ses amis, Ignacio décide, le coeur lourd, d'annuler son voyage. Mais il ne se doute pas qu'en prenant cette décision, il fera de la peine à un autre être qui lui est cher...

 

 

 J'ai beaucoup aimé cette histoire. Ignacio est tellement généreux que, s'il le pouvait, il se couperait en deux pour faire plaisir à tout le monde. Mais les choses ne sont pas si simples... S'ils ne s'en rendent pas compte tout de suite, ses amis vont finir par comprendre l'importance de ce voyage pour Ignacio et ils vont même lui faire la plus belle des surprises. C'est une belle histoire sur l'amitié et la générosité. J'ai beaucoup aimé l'univers douillet et chaleureux de cette histoire, la confection de la pâte de noisette, la cueillette des champignons, la préparation des conserves, le thé et les tartines grillées à la gelée de groseille... Les illustrations de Vincent Bourgeau m'ont beaucoup plu, tout comme le format de ce livre qui est parfait pour les jeunes lecteurs car il est entre l'album illustré et le roman. C'est une belle réussite !

 

"Le temps est doux. Même si l'automne s'enfonce de plus en plus vers l'hiver, on dirait qu'il n'a pas encore envie de lâcher la main de l'été."

 

En quelques mots :

Une belle histoire qui interroge sur le sens de l'amitié.

Un univers douillet irrésistible et charmant.

Un livre parfait pour les jeunes lecteurs.

 

 

Voir les commentaires

2017-01-23T08:50:06+01:00

Safran, blanc, vert

Publié par MyaRosa

Sophie Belin

114 pages, éditions Oskar (Histoire et société), février 2015

L'histoire :

Delhi, printemps 1947.
Alors que l'Inde vit ses dernières heures sous le joug colonial, Kate, une adolescente anglaise, se bat pour rester dans le pays qui l'a vue grandir. Des Mountbatten à Nehru et Gandhi qu'elle croise au cœur du pouvoir, sa détermination à suivre le grand vent de l'histoire la conduit à se rebeller, elle aussi, et embrasser la liberté safran, blanc, vert, les couleurs de la jeune nation indienne.

 

Mon avis :

 

 Après ma lecture du roman "La Promesse d'un ciel étoilé", je n'avais pas envie de quitter l'Inde, sa richesse culturelle, ses couleurs et ses saveurs envoûtantes. J'ai donc essayé de réunir quelques livres de ma bibliothèque sur le sujet et je suis tombée sur ce roman jeunesse très documenté qui se passe justement à la même période, en 1947, c'est à dire au moment où l'Inde devient indépendante.

 

 A travers l'histoire de Kate, nous découvrons ce contexte géopolitique passionnant et nous croisons des personnes emblématiques qui ont marqué l'Histoire, comme Gandhi, Nehru, Jinnah ou encore Lord Mountbatten. L'Inde est sur le point de se métamorphoser. Le Pakistan va être créé, les différentes religions vont être séparées, des villes seront coupées en deux, des territoires morcelés et les états princiers vont devoir se rattacher aux nouveaux pays. Quant aux anglais qui, pour certains, sont nés et ont grandi en Inde, beaucoup s'apprêtent à regagner l'Angleterre. Si les indiens se réjouissent de voir leur pays devenir libre, beaucoup craignent les tensions et la violence que tout cela va engendrer. Une guerre civile est sur le point d'éclater et les choses vont changer. Il va falloir tout réorganiser, s'adapter et beaucoup de gens vont devoir traverser le pays et quitter leurs habitations pour rejoindre leur nouvelle patrie. On sent bien la tension et l'émotion qui découlent de tout cela.

 

 Si j'ai trouvé les informations passionnantes, j'aurais bien aimé que le roman soit un peu plus long car l'histoire de Kate est vraiment survolée. C'est surtout un prétexte pour nous en apprendre plus sur cette partie de l'Histoire, ce que je comprends, mais on n'a malheureusement pas le temps de s'attacher aux personnages. De plus, les dialogues sonnent parfois faux tant ils nous offrent d'informations en peu de lignes. Néanmoins, si vous souhaitez en apprendre davantage sur cette partie de l'Histoire vraiment passionnante, ce livre est parfait. Tout est clair et bien expliqué. Il y a d'ailleurs tout un dossier à la fin du livre avec des cartes, des photos et des informations supplémentaires. Une bonne entrée en matière pour découvrir l'Histoire de l'Inde. Un livre très intéressant que j'ai pris plaisir à lire.

 

En quelques mots :

Un roman jeunesse un peu court mais passionnant qui nous en apprend beaucoup sur l'Histoire de l'Inde et plus particulièrement sur la partition.

 

 

Voir les commentaires

2017-01-19T12:46:57+01:00

Le Grand Atlas en images

Publié par MyaRosa

Emily Bone, Daniel Taylor, Emily Barden

40 pages, éditions Usborne, octobre 2016, dès 4 ans

Quatrième de couverture :

Cet atlas propose quinze grandes cartes du monde joliment illustrées qui te permettent d'explorer notre Terre. Découvre ses sites et monuments, sa faune et sa flore, ses habitants, et une foule d'autres choses.

 

Mon avis :

 

 Si vous cherchez un premier atlas pour un enfant, je vous recommande celui-ci ! C'est un très grand livre cartonné qui nous propose un joli tour du monde. Au total, une quinzaine de cartes à découvrir et des tas de petites illustrations dessus pour découvrir les animaux qui peuplent ces endroits, les spécialités locales, les traditions, la culture, les endroits célèbres et la particularité de chaque coin du monde. Une belle façon de faire découvrir l'étendue et la diversité de notre belle planète !

 

 

C'est un livre vraiment superbe et très bien conçu. La mise en page est claire et aérée et permet de mettre en lumière chaque région du monde, l'une après l'autre. Les illustrations sont très belles et colorées. C'est l'ouvrage parfait pour une première découverte du monde. Il donnera certainement aux enfants l'envie de prolonger la découverte et d'aller plus loin. Une bonne entrée en matière avant d'attaquer les documentaires.

 

 

En quelques mots :

Un premier atlas beau et bien conçu pour les enfants de 4 ans et +.

 

Voir les commentaires

2017-01-19T12:19:37+01:00

100 infos insolites sur l'espace

Publié par MyaRosa

100 Things to Know about Space - Collectif

127 pages, éditions Usborne, octobre 2016

Présentation de l'éditeur :

L'espace ne cesse de nous fasciner et de nous étonner. Cet ouvrage invite les enfants à en percer les secrets en 100 informations extraordinaires.
Combien de temps faut-il pour atteindre l'étoile la plus proche du soleil ? Peut-on s'échapper d'un trou noir ? Quelle est la température de la surface du soleil ? Les astronomes en herbe trouveront la réponse à de nombreuses questions dans ce livre original et très instructif.

 

Mon avis :

 

 Aujourd'hui, j'avais envie de vous parler de ce très beau livre que nous aimons beaucoup, mon fils et moi. Depuis que nous l'avons et presque tous les soirs, nous choisissons une page au hasard qui nous permet d'apprendre quelque chose de surprenant et de passionnant sur l'espace. Savez-vous, par exemple que l'endroit le plus froid de l'univers se situe sur la Terre ou bien qu'une éclipse de lune a contribué à changer le cours de l'Histoire ? Saviez-vous que les astronautes se grattent le nez sur une bande Velcro à l'intérieur de leur casque ou bien que dans l'espace, il y a un nuage au goût de framboise ?

 

 

 Au total, une centaine d'infos drôles, insolites et captivantes nous est dévoilée au fil des pages. Le livre est vraiment beau et très bien conçu. Il a une couverture cartonnée bien épaisse. Chaque page nous raconte une info/anecdote et nous en dit plus de manière très simple avec des illustrations, des légendes, des encadrés remplis  de caractéristiques, des schémas, etc... C'est un ouvrage fascinant et vraiment très agréable à feuilleter. On peut le lire de manière classique ou bien en découvrir une page de temps en temps. Nous, on adore !

 

 

En quelques mots :

Un ouvrage fascinant et très beau qui permet d'apprendre des anecdotes et des informations drôles, passionnantes et étonnantes sur l'espace.

 

Voir les commentaires

2017-01-11T10:04:46+01:00

L'Enfant de l'écume (Une vie de Saint Exupéry)

Publié par MyaRosa

Eric Simard

62 pages, Oskar éditeur, juin 2016, dès 10 ans

Quatrième de couverture :

31 juillet 1944 : les Allemands occupent le sud de la France depuis plus d'un an et demi. Au large de Cassis, Jean, un pêcheur, répare le moteur de son bateau. Soudain un bruit l'incite à se retourner. Il découvre à la proue de son embarcation un enfant trempé, coiffé d'un casque d'aviateur. A-t-il échappé à la noyade ? Qui est-il et d'où vient-il ?

 

Mon avis :

 

 Les Allemands occupent la France. Jean et sa soeur vivent du mieux qu'ils le peuvent, en essayant de ne pas se faire remarquer. La rencontre de Jean avec un petit garçon pas comme les autres va venir bouleverser leurs certitudes. Qui est ce mystérieux petit bonhomme qui parle du monde et de la vie comme s'il avait vécu beaucoup plus longtemps ? Pourquoi disparaît-il mystérieusement à chaque fois ? Qui est-il ? D'où vient-il ?

 

 Ce joli conte onirique et poétique nous offre l'occasion d'en apprendre davantage sur le papa du Petit Prince. A travers les mots émouvants de ce petit garçon, on découvre l'enfance d'Antoine de Saint-Exupéry : la mort de son père, son amour inébranlable pour sa mère, sa fascination pour le ciel, ses échecs et ses rêves, ses études, ses premiers écrits, son goût pour le risque et l'aventure, son implication durant la guerre, ses voyages et ses mésaventures, ses expériences et ses rencontres, ses regrets.

 

 C'est un livre très court mais qui m'a beaucoup plu. Je l'ai trouvé très intéressant et on y retrouve un peu de la magie et de la poésie du Petit Prince. J'ai aimé cette atmosphère, entre rêve et réalité, ce côté mystérieux et tragique à la fois, cette vision du monde pleine de sagesse et de pureté en même temps. A la fin du livre, il y a quelques pages avec des notes, des repères chronologiques et une bibliographie très complète.

 

 La couverture m'a charmée au premier regard et le texte en a fait de même. C'est un livre que j'ai hâte de faire découvrir à mes enfants et qui m'a donné envie de relire les écrits d'Antoine de Saint-Exupéry et de découvrir ceux que je n'ai pas encore lu. Une belle découverte !

 

En quelques mots :

Un très beau livre qui nous fait découvrir, au travers d'un conte poétique, la vie d'Antoine de Saint-Exupéry.

 

Voir les commentaires

2017-01-10T14:28:02+01:00

Famille à l'essai.com, tome 1 : L'oncle Joseph

Publié par MyaRosa

Vincent Cordonnier

149 pages, éditions Magnard Jeunesse, octobre 2016, dès 8 ans

L'histoire :

Coquelicot Ploum, dite Coki, a perdu ses parents dans un tragique accident d'avion. Elle n'a plus pour famille qu'un vieil oncle bougon, Joseph Tourtour, inconnu au bataillon. Après un séjour dans un foyer d'accueil sinistre, la juge qui suit son dossier décide de la placer chez lui. Mais passionné par ses recherches et ses livres, le vieux célibataire n'a aucune idée de la façon de s'occuper d'une fille de onze ans... Dès le départ, la cohabitation s'avère difficile !

Pour avancer dans la vie, Coki ne peut-elle donc compter que sur les préceptes de son aïeul, le colonel Isidore Ploum, son doudou-chaussette Pépita, et ses échanges sur Internet avec Bernadette, sa meilleure amie ?

 

Mon avis :

 

 On s'attache tout de suite à la petite Coki. La situation qu'elle vit est vraiment terrible. Elle n'a même pas le temps de réaliser ce qui lui arrive qu'elle se retrouve seule, loin de sa maison, sans avoir personne à qui parler et sans avoir son mot à dire sur ce qui va lui arriver... Foyer d'accueil, rendez-vous chez le juge et rencontre glaciale avec son oncle qu'elle n'avait jamais rencontré, autant d'épreuves et de moments difficiles qu'elle va devoir surmonter, en plus de sa peine, pour avancer.

 

 

 Malgré sa tristesse et la difficulté de la situation, Coki reste une petite fille de onze ans, pétillante et intelligente qui a beaucoup d'humour et d'imagination. Son oncle est un homme qui a l'habitude de vivre seul. Il vit au milieu des livres et n'a pas l'habitude de partager son espace et encore moins de s'occuper de quelqu'un d'autre. Il en sera le premier surpris, je crois, mais il ne va pas être insensible au charme naturel de la fillette. S'il est plus humain qu'on ne le pensait, il n'en reste pas moins irresponsable et étourdi. La petite Coki, si attachante, va vivre d'autres déboires et se lancer dans la recherche d'une nouvelle famille. Cela nous donne envie d'écrire la suite, d'offrir une vie plus heureuse à Coki. C'est d'ailleurs un peu ce que nous proposent les éditions Magnard puisque l'on peut choisir la prochaine famille de Coki sur famillealessai.com !

 

 

 J'ai trouvé cette histoire bien écrite et très touchante. On ne peut pas être insensible à Coki et à son histoire. J'aime son naturel, sa spontanéité, son doudou original et ses conversations avec sa meilleure amie. Les chapitres sont courts et ont des titres amusants ou mystérieux. Les illustrations qui accompagnent le récit sont pleines de détails et très jolies. C'est une nouvelle série que je vais suivre avec plaisir et que je vous recommande sans hésiter aux 8-12 ans.

 

 

En quelques mots :

Un début très prometteur qui donne envie de connaître la suite. Un concept original et une héroïne très attachante. Vivement le tome 2 !

 

Voir les commentaires

2017-01-09T20:21:00+01:00

A quoi vous jouez ? (Nico)

Publié par MyaRosa

Hubert Ben Kemoun & Régis Faller

32 pages, éditions Nathan, mai 2013, dès 6 ans

L'histoire :

Depuis que les cartes DEMONIACPOUPOU ont envahi l'école, Nico est le roi de la récré. Il n'arrête pas de gagner ! Mais du jour au lendemain, la mode change. Désormais tout le monde joue aux yoyos. Nico a beau supplier ses parents pour qu'ils lui en achètent un, cette fois, ils ne cèderont pas ! A moins que...

 

Mon avis :

 

 J'ai beaucoup aimé cette histoire que je trouve vraiment très actuelle. Nico est un petit garçon que l'on retrouve dans plusieurs histoires ("Rapporteur !", "Tu veux sa photo ?", "J'ai 30 ans dans mon verre", "Tous les jours, c'est foot !", "Même pas cap !", "Maudit mardi gras !", etc...). Ce sont des histoires conçues pour les jeunes lecteurs de six ans et plus qui sont déjà à l'aise avec la lecture et veulent se lancer dans des premiers romans. Il y a beaucoup d'illustrations, le texte est clair et facile à déchiffrer, la mise en page bien aérée et les histoires de Nico abordent des sujets qui touchent les enfants de cet âge. Ils peuvent facilement s'identifier au personnage. C'est pour cela que j'ai choisi ce livre pour mon petit garçon et aussi parce qu'il commence à beaucoup nous parler des cartes Pokémon qui s'échangent dans la cour de l'école.

 

 Nico adore sa collection de cartes Demoniacpoupou. Il y en a partout dans la cour de récré, mais c'est lui qui en a le plus. Il y pense toute la journée. Il se demande sans cesse quand est-ce qu'il va pouvoir ajouter d'autres cartes à sa collection. Après les vacances, Nico est très fier de montrer ses nouvelles cartes à ses copains, mais cela ne semble pas beaucoup les intéresser. D'ailleurs, ils semblent tous avoir laissé leurs cartes chez eux... Nico doit se rendre à l'évidence : la mode a changé ! Envolées les cartes à jouer, maintenant ce sont les yoyos qui sont les stars de la récré ! Le problème, c'est que ses parents ne sont pas d'accord pour lui acheter un yoyo. Comment va-t-il faire pour retrouver sa place dans la cour de l'école ?

 

 Cette histoire m'a beaucoup plu car elle essaie de faire réagir les enfants sur le fait que la mode change sans arrêt et que l'on n'est pas obligé de la suivre bêtement pour s'amuser et avoir des copains. La fin m'a bien plu, même si j'aurais quand même aimé que Nico conserve sa passion pour ses cartes et se fiche du regard des autres. Mais la tournure prise par l'histoire est sans doute plus réaliste. J'espère découvrir très bientôt d'autres titres de cette série agréable à lire, joliment illustrée et bien adaptée aux 6-8 ans.

 

En quelques mots :

Un livre qui m'a bien plu et m'a donné envie de découvrir d'autres titres de la série. Une lecture sympa et très actuelle pour les jeunes lecteurs.

 

Voir les commentaires

2016-12-16T13:59:58+01:00

Alfie Bloom et l'héritage du druide

Publié par MyaRosa

Alfie Bloom and the Secrets of Hexbridge Castle - Gabrielle Kent

297 pages, éditions Michel Lafon, novembre 2015

L'histoire :

Alfie Bloom est un garçon ordinaire, jusqu’au jour où il reçoit un héritage inattendu : un château ! Et pas n’importe lequel, le château d’Hexbridge, un endroit bizarre où les majordomes ont de bien étranges pouvoirs et où les peaux d’ours peuvent voler. Le garçon y découvre bien vite que les circonstances de sa naissance font de lui l’unique gardien d’une magie vieille de plusieurs siècles. Avec l’aide de ses cousins, Maddie et Robin, il devra tout faire pour la contrôler et la protéger des forces obscures qui veulent s’en emparer.

 

Mon avis :

 

 Chaque année, à l'approche de Noël, j'ai envie de lectures pleines de magie et de créatures fantastiques. Cette année, j'ai jeté mon dévolu sur Alfie Bloom qui m'a été offert par Stéphanie (merci encore !) il y a quelque temps et dont on m'avait dit tant de bien. Si j'ai mis longtemps avant de venir vous en parler, j'ai mis beaucoup moins de temps à lire ce livre et j'ai tellement aimé que j'ai dévoré le second tome dans la foulée. 

 

 Si l'intrigue est assez classique et un peu prévisible, l'univers d'Alfie Bloom n'en reste pas moins fascinant. Alfie est un garçon comme les autres à qui la vie n'a pas vraiment souri jusque là. Il a perdu sa maman, son père bien que très gentil n'est pas très disponible, il vit dans un appartement très modeste et subit quotidiennement les moqueries de ses camarades de classe. Il a tout de même une meilleure amie géniale, Amy, et des cousins avec qui il s'entend merveilleusement bien mais qui vivent à la campagne, loin de chez lui. La vie d'Alfie bascule le jour où il hérite d'un château qui semble tout droit sorti d'un livre et qui se situe juste à côté de chez ses cousins. Alfie s'y installe avec son père et pense que désormais les soucis sont derrière lui et qu'il va pouvoir prendre un nouveau départ, mais il ne connaît pas encore le poids de cet héritage ni Mélasse et Crasse, les directrices de sa nouvelle école qui semblent détester les enfants...

 

 J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Le début est très mystérieux et nous donne tout de suite envie d'en savoir plus. La famille d'Alfie est géniale et attachante. J'ai adoré suivre les jeux et les journées d'Alfie et ses cousins à la campagne. Puis, vient l'exploration du château et la découverte de ses secrets. Pas de temps morts ni d'ennui avec Alfie ! L'atmosphère m'a beaucoup plu. Ce mélange entre passé-présent, réalité-fiction, monde moderne et monde médiéval est vraiment très réussi. Ce livre est très addictif et se dévore en un rien de temps ! Une fois le livre terminé, on n'a qu'une envie : lire la suite. Le roman se termine, en plus, sur une belle journée de Noël. Que demander de plus ?

 

En quelques mots :

Un premier tome très réussi ! Un univers mystérieux et fascinant, des tas de rebondissements, des personnages attachants. J'ai adoré !

 

 

 

Noël à Hexbridge Castle :

"Le Grand Salon semblait contenir toutes les décorations de Noël du monde. Un arbre gigantesque s'étirait pratiquement du sol au plafond, recouvert de magnifiques ornements, avec des boules de verre et des guirlandes lumineuses. Sur la grande table en chêne se trouvait un festin digne d'un roi et de sa cour tout entière : agneau rôti à l'ail et au romarin, saladiers de chou au beurre, carottes au miel, pommes de terre dorées et croustillantes, une dinde énorme et un imposant jambon cuit recouvert de miel luisant. [...] Alfie restait immobile et silencieux, souriant devant la cheminée qui craquelait joyeusement. [...] Lizzie, la grand-mère d'Amy, avait préparé de succulents desserts : pudding à la prune avec une sauce chocolat-orange, un cake aux fruits de Noël orné de tout un petit village fabriqué en pâte d'amande et glaçage, ainsi qu'un ensemble de petits gâteaux ronds trempés dans du chocolat blanc et de la noix de coco, on aurait dit des boules de neige."

 

 

Voir les commentaires

2016-12-01T09:06:12+01:00

Le Grand livre des labyrinthes : Noël

Publié par MyaRosa

Collectif

64 pages, éditions Usborne, octobre 2016

Quatrième de couverture :

Monte dans le traîneau du père Noël, porte secours à un renne, découvre les attractions d'un parc de loisirs hivernal... Ce livre contient plus de 50 labyrinthes festifs.

 

Mon avis :

 

 J'aime beaucoup les livres-jeux des éditions Usborne, en particulier ceux avec des labyrinthes. On en trouve sur différents thèmes. Avec mon p'tit loup, nous avons beaucoup aimé ceux sur les pirates et l'espace alors nous ne pouvions pas passer à côté de celui-ci. Les éditions Usborne conseillent ce livre à partir de 9 ans. Mon fils est plus jeune, mais nous jouons ensemble car c'est une activité très amusante et certains labyrinthes sont vraiment corsés !

 

 

 Enigmes, pièges à éviter, obstacles, chemins semés d'embûches, ce jeu ludique et amusant demande de l'observation, de l'attention et de la réflexion. Il faut aller d'un endroit à un autre en évitant certains dangers et en respectant bien les consignes. Si c'est plutôt facile au début, ça se corse rapidement mais on peut trouver les solutions à la fin du livre.

 

 

 Comme toujours, les illustrations sont splendides ! C'est un vrai bonheur de se balader et de jouer au coeur des montagnes en observant le paysage enneigé ou bien de visiter l'atelier du Père Noël, de regarder les maisons décorées et illuminées, de patiner, de rencontrer les lutins et les rennes, de partager un délicieux goûter, de danser avec des pingouins ou encore d'aider le Père Noël à faire sa tournée sans se tromper de cheminée ! Une belle idée pour s'amuser en famille durant les fêtes ou occuper les enfants pendant les vacances. Moi, j'adore !

 

 

En quelques mots :

Un livre-jeu ludique, amusant et très joliment illustré sur le thème de Noël et de l'hiver. Une réussite !

 

Voir les commentaires

2016-11-29T09:47:26+01:00

Mon amoureux de la lune

Publié par MyaRosa

Agnès de Lestrade & Amandine Laprun

54 pages, éditions Oskar, septembre 2015

L'histoire :

Dans la maison de vacances d’à côté, Paola aperçoit une silhouette habillée en cosmonaute. Derrière cette drôle de tenue se cache Léandro. Si le petit garçon est obligé de porter cette combinaison, c’est parce que sa peau ne supporte pas la lumière du jour et encore moins le soleil. La fillette, un brin curieuse, ne se doute pas encore que cette rencontre va bouleverser sa vie...

 

Mon avis :

 

 J'aime beaucoup la collection Ottokar des éditions Oskar qui propose de courts romans illustrés pour les jeunes lecteurs. J'ai totalement craqué pour Léandro et Paola. Leur histoire est si mignonne !

 

 Paola habite en Bretagne. Elle a deux petits frères, Achille et Gaspard, et sa famille est très soudée. La fillette est curieuse et pleine de vie. Elle joue de la guitare et adore le jazz manouche. Sa petite vie bien tranquille bascule le jour où une famille s'installe dans la maison d'à côté pour les vacances... Elle aperçoit une silhouette étrange. Un fantôme ? Un cosmonaute ? Curieuse comme elle est, Paola ne peut pas résister et est bien décidée à résoudre ce mystère. C'est ainsi qu'elle fait la connaissance de Léandro, un garçon de son âge qui souffre d'une maladie mystérieuse qui l'empêche de vivre normalement. Loin d'être effrayée, Paola est fascinée par son nouvel ami et se sent tout de suite à l'aise avec lui. Il faut dire que Léandro et son beau regard caramel sont assez fascinants ! Le jeune homme est plein de surprises. Il adore le spectacle, la musique, le cirque et la danse mais il est aussi sensible et très touchant. Comme Paola, on en oublie le mal dont il souffre et qui l'empêche, injustement, d'avoir une vie normale...

 

 J'ai adoré, ce petit roman ! Les personnages sont vraiment irrésistibles et très attachants. Ils vont apprendre à se découvrir et tomber amoureux l'un de l'autre. On ne peut pas être insensible à leur histoire ! J'ai trouvé ce livre remarquablement bien écrit et très agréable à lire. Sensibilité, émotions, espièglerie, curiosité, amour, gourmandise, ... On se sent bien dans cet univers et on suit avec plaisir nos deux protagonistes. Il y a plein de petites choses qui m'ont plu : les thèmes abordés, les références (la culture gitane, Mary Poppins, etc...), la douceur et la poésie du texte, l'ouverture d'esprit de ces deux enfants, l'accent qui est mis sur le sens et l'importance de la famille, le nom des chiens (Pain d'épice et Neige) et aussi toutes ces petits passages gourmands qui mettent l'eau à la bouche. Ce roman, c'est comme une part de gâteau au chocolat préparé avec amour ! J'ai savouré chaque page et je n'avais pas du tout envie de refermer ce joli livre.

 

En quelques mots :

Un premier amour pas comme les autres...

Une histoire pleine de sensibilité, d'espièglerie, de douceur et de gourmandise.

Une jolie lecture savoureuse et adorable !

 

 

Quelques petits passages qui correspondent bien à l'esprit du roman et qui, je l'espère, vous donneront envie de le découvrir :

 

"Je me suis précipitée chez moi. Maman m'attendait dans la cuisine. Les jumeaux étaient en train de goûter. Leurs bouilles étaient deux soleils pleins de pain grillé. Je les ai embrassés dans le cou et, en riant, ils ont dit :

- Paola, tu as vu le fantôme ?"

 

"- Je suis né comme ça. Sans carapace. Il n'y a pas que la lumière qui me touche. Tout me touche.

[...] Moi, un garçon qui pleurait, ça faisait fondre mon coeur en nougat. Mon coeur était tout chaud à l'intérieur."

 

"15 heures, c'est pas une heure pour sortir quand on s'appelle Léandro et qu'on est un enfant de la lune. 15 heures, c'est une heure qui tue, qui brûle. Une heure à tourner sur un vélo à une roue. Une heure à attendre patiemment que le soleil se couche pour pouvoir mettre enfin le nez dehors."

 

"Maman m'a accueillie à la cuisine [...] on s'est serrées dans les bras l'une de l'autre en disant "recharge". La recharge à la maison, c'est l'amour. Tous les cinq, on peut toujours compter les uns sur les autres. Quand maman est malade et que papa est en mer (il est pêcheur), j'assure. Quand j'ai un coup de cafard, maman vient s'asseoir sur mon lit et on discute jusqu'à ce que j'ai retrouvé le sourire. Et quand papa et maman ont des soucis (ce qui peut arriver à tout le monde) ils peuvent compter sur les jumeaux pour faire les clowns. Et quand personne ne va bien, on peut compter les uns sur les autres... pour aller mieux. Une vraie famille, quoi !"

 

 

Voir les commentaires

2016-11-29T08:46:02+01:00

Le Diable dans le rétroviseur

Publié par MyaRosa

Jean-Jacques Reboux & Cléo Germain

76 pages, éditions Oskar, août 2016

L'histoire :

A la veille des vacances de février, Madame Dartois, la professeure de français interroge sa classe de 4e sur ce qu'ils vont faire pendant leurs vacances. Et Ludovic répond qu'il va voir le diable. En réalité, il va en Camargue avec sa famille dans un village baptise Vauvert. Il paraîtrait que le Diable est passe par la il y a très longtemps, et qu'il fait des apparitions de temps en temps. Mme Dartois a l'air plutôt intéressée et demande alors a Ludovic de préparer un expose sur le diable pour la rentrée. Pour Ludovic, les vacances s'annoncent diaboliques.

 

Mon avis :

 

 Charmée par la jolie couverture de ce livre, je me suis laissée tenter par ce court roman et j'ai embarqué, sans hésiter, pour un voyage en Camargue en compagnie de Ludovic et sa famille. Si le début ne pas m'a trop emballé, la suite a été amusante et pleine de surprises.

 

 En effet, je n'ai pas trop aimé la partie de l'histoire qui se déroule en classe. J'ai toujours un peu de mal avec ça dans les romans jeunesse contemporains. Je trouve que les auteurs se sentent souvent obligés de mettre en avant la multiculturalité de leurs protagonistes et le langage des jeunes d'aujourd'hui tel qu'ils l'imaginent, sauf que ça manque souvent de subtilité et c'est, à mon sens, assez loin de la réalité. Cependant, cela ne doit pas être un frein à la lecture de ce roman car c'est vraiment juste l'entrée en matière. On quitte vite la classe de Ludovic pour aller dans un endroit beaucoup plus intéressant : la Camargue !

 

 Le récit des vacances de Ludovic m'a beaucoup plu. Il faut dire que ce ne sont pas des vacances ordinaires... Son papa collectionne les vieilles voitures et il est prêt à traverser la France pour en acquérir une nouvelle. C'est ainsi que toute la famille se retrouve à Vauvert, un village du sud de la France connu pour être le repère du diable en personne ! Qu'on y croit ou pas, une chose est sûre, il se passe des choses étranges là-bas...

 

 Ce roman sympathique et agréable à lire nous offre le récit cocasse des vacances peu ordinaires d'un garçon comme les autres. Au milieu du folklore local, des excentricités de certains personnages et des chamailleries familiales se dresse le portrait de la Camargue, petit coin unique et haut en couleur. On n'a qu'une envie : s'y rendre pour découvrir toutes ces merveilles aussi étranges que fascinantes et qui sait, peut-être rencontrer le diable...

 

En quelques mots :

Un roman amusant et plein de surprises !

 

Voir les commentaires

2016-11-17T08:08:23+01:00

Agatha

Publié par MyaRosa

Françoise Dargent

315 pages, éditions Hachette, août 2016

L'histoire :

Agatha vit seule avec sa mère depuis la mort de son père. Elle s’ennuie. Alors elle lit. Tout ce qui lui tombe sous la main. Surtout des romans policiers. Elle lit, et elle imagine des histoires de meurtre et de disparition.
Livre après livre, rêve après rêve, elle grandit. Paris, l’Égypte : Agatha brûle de voir le monde. Elle a soif de goûter à tout ce que la vie peut lui offrir.
Plus tard, Agatha Miller prendra sa plume pour écrire. Son premier roman policier sera signé Agatha Christie.

 

Mon avis :

 

 Pour écrire ce roman, Françoise Dargent s'est interrogée sur l'enfance et surtout l'adolescence de celle que l'on surnomme aujourd'hui "la reine du crime". Agatha Christie disait dans son autobiographie que malgré les années passées, au fond d'elle, elle n'avait pas changé, elle était restée la même Agatha. Comment une jeune lady anglaise a-t-elle pu se mettre à écrire des romans policiers ? En a-t-elle d'ailleurs toujours rêvé ? Quelle vie avait-elle avant de devenir écrivain ? Quelle enfance a-t-elle eu ? Quelle genre d'adolescente était-elle ? Etait-elle bien entourée ? Qu'est-ce qui l'animait et la passionnait plus que tout ? Françoise Dargent s'est intéressée à la jeune Agatha et nous livre une biographie romancée passionnante et très réussie.

 

 C'est simple, j'ai été séduite dès les premières phrases lorsque l'on découvre la jeune Agatha cachée dans le jardin au grand dam de la bonne qui la cherche partout ou bien en train de fureter dans les cuisines de Mme Potter. Dès le début, le décor est posé. Une famille aisée qui a perdu son patriarche et sa richesse d'antan. Une famille bouleversée par un monde en pleine évolution. Une petite fille qui se transforme peu à peu en femme et qui est partagée entre l'envie de grandir et de connaître le monde des adultes et l'envie de redevenir cette insouciante enfant qui grimpait aux arbres et courait sans jamais se soucier de salir sa robe. Invitations, bals, pensionnats, premiers émois, rêves et regrets, on découvre l'intimité et le quotidien de notre chère Agatha.

 

 Au fil des chapitres, la petite Agatha devient une femme. Elle prend peu à peu conscience des changements qui s'opèrent en elle et autour d'elle. Elle se cherche et s'interroge sur ce qu'elle veut faire de sa vie. Elle grandit à la Belle époque, les femmes ont de plus en plus de possibilités et deviennent plus indépendantes malgré les réticences des anciens. Agatha étouffe, seule avec sa mère, et malgré la culpabilité, elle bouscule un peu les choses pour pouvoir vivre sa vie et s'épanouir. Elle part faire des études à l'étranger, fait des rencontres, voyage, s'ouvre aux autres et au monde. C'est une époque vraiment fascinante et j'ai adoré suivre Agatha dans sa quête.

 

 Rien ne m'a déplu dans ce roman. L'écriture est très plaisante, la construction du roman bien pensée et les personnages m'ont tous beaucoup plu. Agatha a une famille très attachante, des amies amusantes et le contexte est vraiment intéressant. J'ai beaucoup aimé Nan et son côté rebelle, le neveu d'Agatha qu'elle surnomme tendrement "la petite brioche", sa maman, ses frères et soeurs et les domestiques, tous bienveillants et aimants. Françoise Dargent fait de jolis clins d'oeil aux romans d'Agatha Christie et cela m'a donné vraiment très envie de me replonger dans ses écrits.

 

En quelques mots :

Une lecture passionnante et très plaisante dans laquelle on découvre une fille devenir une femme à la Belle Epoque.

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog