Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #jeunesse catégorie

2017-05-22T08:16:22+02:00

Je cultive mon potager

Publié par MyaRosa

Abigail Wheatley, Anni Betts, John Russell

64 pages, éditions Usborne, mars 2017

Quatrième de couverture :

Cultive des concombres grimpants, des fleurs comestibles, du maïs à pop-corn, des pâtissons et bien d'autres espèces en suivant les instructions simples et détaillées fournies par ce livre.

 

Mon avis :

 

 Voilà un guide très complet pour les jardiniers en herbe qui voudraient se lancer dans la création d'un potager ou qui voudraient juste essayer de faire pousser quelque chose eux-mêmes. Le livre est vraiment bien conçu et délivre des tas de conseils pour que l'on sache bien par où commencer et quelles précautions prendre. Pour chaque plantation, nous avons la liste détaillée du matériel nécessaire ainsi que des indications sur le moment idéal pour planter et le lieu à choisir, les instructions illustrées et détaillées étape par étape ainsi que des conseils pour la récolte.

 

 

 Avec ce livre, vous pourrez faire pousser des échalotes, des carottes, des haricots verts nains, des graines et haricots germés, des petits pois (en pot), des fines herbes, des fleurs comestibles, des jeunes pousses de salade, des fraisiers retombants, de la moutarde blanche, du cresson, des concombres grimpants, des pâtissons, des tomates, des pommes de terre nouvelles, des courgettes, du maïs, et bien d'autres choses encore.

 

 

 Tout est vraiment bien expliqué et il y a aussi des conseils pour planter des pépins et des noyaux, remplir des pots, semer des graines, rempoter, arroser, éloigner les ravageurs et parasites. Le format du livre est parfait, ses pages sont épaisses et solides et les illustrations sont vraiment belles. Un très beau livre à offrir ou à s'offrir.

 

En quelques mots :

Un très beau livre qui donne des tas d'informations et de précieux conseils pour se lancer sans peine dans la création d'un potager. J'adore !

 

A découvrir aussi :

J'apprends à jardiner

 

 

Voir les commentaires

2017-05-19T06:52:19+02:00

Je ne suis pas ta maman

Publié par MyaRosa

Marianne Dubuc

72 pages, éditions De La Martinière Jeunesse, mai 2017

L'histoire :

Un matin, Otto trouve une drôle de boule verte devant sa maison. Elle contient un être minuscule, tout rond et tout poilu. Otto l'accueille chez lui. Mais demain, c'est promis, il retrouvera la maman de ce petit...

 

Mon avis :

 

  En cherchant quelques albums sur le thème des mamans, j'ai découvert ce livre dans lequel on voit la maternité d'une autre manière, surprenante, inattendue mais très juste. C'est l'histoire d'un écureuil nommé Otto qui découvre une étrange créature, là, juste devant sa porte. Il commence par faire comme s'il ne l'avait pas remarqué mais finit par lui ouvrir sa porte pour lui offrir un abri pour la nuit. Le petit être l'appelle maman mais l'écureuil lui explique que sa vraie maman doit être quelque part en train de le chercher et qu'il va tout faire pour la retrouver.

 

 

 Les jours passent et la maman du petit être reste introuvable. Les animaux qui vivent autour n'ont jamais vu une créature comme celle-ci et personne ne sait d'où elle vient. Mais chaque nuit, le petit poilu grandit et devient de plus en plus grand. Bien trop grand pour la maison d'Otto. Il faut donc absolument retrouver la maman !

 

 Petit à petit, une routine s'installe entre ces deux-là. Otto passe son temps à chercher la maman de la créature mais ne part jamais sans l'avoir mis en garde contre les dangers qui l'entourent. Pendant ce temps-là, la bête poilue s'affaire, prend soin du foyer et prépare de la soupe pour que tout soit parfait au retour de l'écureuil. Si on oublie les codes et les idées reçues, on dirait bien que sous nos yeux est née... une famille !

 

 

 J'ai vraiment adoré cette lecture. Il y a ces illustrations qui sont vraiment superbes, ce joli cocon dans un arbre dans lequel il fait bon vivre, cette jolie rencontre entre les personnages et cet attachement qui s'installe jour après jour. On s'inquiète aussi pour cette petite bête poilue qui grossit, grossit, grossit jusqu'à ne plus pouvoir rentrer dans la maison de l'écureuil. Que va-t-il se passer ensuite ? La fin m'a vraiment plu. C'est un album plein de sensibilité et d'émotions qui m'a émue. Une jolie découverte.

 

 

En quelques mots :

Une lecture aussi drôle que touchante. Un très beau livre.

 

Voir les commentaires

2017-05-04T07:43:00+02:00

Des vacances d'Apache

Publié par MyaRosa

Alexandre Chardin

190 pages, éditions Magnard Jeunesse, mars 2017

L'histoire :

Cet été, les parents d’Oscar ont décidé de l’envoyer chez son grand-père, le fameux Marcel Miluche dont il a si souvent entendu parler… Oscar a beau râler, rien à faire. D’ailleurs, tout est déjà organisé. « C’est le bon moment pour que vous fassiez connaissance. Tu es assez grand maintenant, et tu verras, c’est quelqu’un de très… surprenant. » Surprenant ? C’est peu de le dire. Car, en guise de grand-père, Oscar s’apprête à découvrir l’adulte le plus farfelu du monde. Un zinzin puissance mille, champion de jeux vidéo, de dressage de chat domestique et de batailles rangées avec les gamins du quartier. Un adulte-enfant, bien décidé à rendre son petit-fils un peu moins raisonnable. Sa devise ? « Il faut être un Apache ! Toujours avec panache ! » Chez lui, Oscar fera la connaissance de Marin, un garçon de son âge, et surtout de Nine, qui porte un secret bien lourd. Auprès d’eux, son coeur battra plus fort que jamais.

 

Merci à Babelio et aux éditions Magnard Jeunesse

pour cette lecture.

 

Mon avis :

 

 Lorsqu'il est envoyé pour les vacances chez son grand-père qu'il connaît à peine, Oscar s'attend à passer les pires vacances de sa vie. D'autant plus que tout le monde dit que son grand-père est un homme "farfelu". Est-ce pour ne pas dire complètement cinglé ? Et puis, il y a plus chouette comme destination de vacances qu'un petit appartement en ville, non ? Ce séjour promet d'être trèèèèès long. Oscar y va à reculons, sans se douter une seconde qu'il va vivre des moments inoubliables et rencontrer des gens formidables qui vont bouleverser sa vie.

 

 Quel joli roman ! J'ai totalement craqué pour les personnages de ce livre et leurs aventures. Il y a bien sûr Marcel, le grand-père idéal. Un grand-père exceptionnel qui a le coeur sur la main et croque la vie à pleines dents. Il a une âme d'enfant et si, comme Oscar, on trouve cela un peu étrange au début, on trouve vite cela totalement génial. Marcel n'est pas fou, il a juste raison sur toute la ligne. Pourquoi les adultes cessent-ils de s'amuser en grandissant ? Pourquoi devrions nous toujours être sérieux et raisonnables alors qu'il y a des tas d'aventures à vivre à chaque coin de rue ? Avec Marcel, chaque journée est exceptionnelle et mérite d'être fêtée comme il se doit. Marcel ne se contente pas de respirer, il VIT ! Loin de la routine, sa vie est un véritable tourbillon de sensations et d'émotions. On ne s'ennuie jamais ! 

 

 Il y a aussi Marin, le voisin de Marcel qui a le même âge qu'Oscar. Les deux voisins prétendent se détester, mais ces deux-là s'adorent et prennent un plaisir fou à se mener la vie dure à coups de farces, de lances-pierres et de courses-poursuites infernales dans les rues de la ville à toute heure du jour et de la nuit. Il y a aussi la belle et mystérieuse Nine, une fille aux cheveux bleus qui semble venue d'ailleurs et qui cache quelque chose. Nine a su apprivoiser Moïse, l'indomptable chat de Marcel. Un chat qui a ses humeurs mais qui est assez unique en son genre puisqu'il ne traverse que sur les passages cloutés après avoir regardé à droite à gauche s'il n'y avait pas de voiture et il est aussi capable de transmettre des petits mots d'un bout à l'autre de la ville. Enfin, il y a Oscar. Un jeune garçon qui semble un peu trop sérieux comparé à son grand-père, mais qui va vite se prendre au jeu. C'est un garçon sensible et attachant à qui l'on peut faire confiance.

 

 Comme j'ai aimé ces personnages ! Comme il fait bon vivre aux côtés de Marcel ! On aurait vraiment envie de vivre dans ce quartier pour pouvoir suivre et partager ses aventures farfelues. Avec lui, la vie n'est pas terne, elle n'est pas non plus rose, elle est multicolore. Ca pétille de partout. On ne sait jamais ce qui va arriver et on peut s'attendre à tout. Avec Marcel, la vie est une fête ! J'ai été très touchée par ce qui unit les personnages et qui dépasse de loin la différence d'âge et les liens du sang. Ce roman d'Alexandre Chardin est une vraie bonne surprise. Il est aussi drôle qu'émouvant et vraiment très agréable à lire. C'est une vraie bouffée d'oxygène, un livre qui met de bonne humeur, redonne le sourire et donne envie de profiter de chaque instant et de se réjouir de tout. Après tout, il n'y a pas de raison d'attendre que le bonheur arrive, c'est à nous de le construire et on a toutes les cartes en main !

 

En quelques mots :

Gros coup de coeur pour ce roman irrésistible, pétillant et rafraîchissant qui donne envie de croquer la vie à pleines dents. Avec Marcel, ça déménage ! On est emporté dans un véritable tourbillon d'émotions et de bonheur. Ce n'est jamais trop, jamais faux et on en redemande. Le roman idéal pour les vacances.

 

Voir les commentaires

2017-04-27T05:00:00+02:00

Brindille et Ficelle, tome 2 : Jojo Boulazéro

Publié par MyaRosa

Sinikka Nopola, Tiina Nopola, Salla Savolainen

73 pages, éditions Didier Jeunesse, avril 2017, dès 7 ans

L'histoire :

Horreur ! Les jolies nattes de Brindille ont disparu pendant la nuit.  Elles ont été purement et simplement coupées ! Est-ce l’oeuvre de  la petite souris ? De Jojo Boulazéro, un bandit chauve qui rôde  dans le coin ? Tout le monde est mis à contribution, les parents,  les soeurs Riboulette, les gendarmes Briochon et Binoclou.  Seule Ficelle manque à l’appel. Mais où est-elle encore passée ?  Depuis que Brindille l’a traitée de chauve, parce que bébé,  elle n’avait pas un cheveu sur la tête, on ne l’a plus revue  dans les parages. Bizarre…

 

Mon avis :

 

 C'est avec plaisir que l'on retrouve Brindille et Ficelle - les deux héroïnes de cette série venue tout droit de Finlande - dans une nouvelle aventure pleine d'humour et de rebondissements. Cette fois, il est question de cheveux. Ou plutôt d'absence de cheveux. De bébés sans cheveux, d'un mystérieux cambrioleur chauve et de la disparition inquiétante des nattes de Brindille. Mais que se passe-t-il donc  par ici ? Les choses ne semblent pas tourner bien rond...

 

 

 Brindille et Ficelle sont très différentes. Brindille est aussi douce et sage que Ficelle est turbulente et impulsive. Si tout les oppose et si elles se chamaillent sans cesse, les deux soeurs s'aiment et ne peuvent vivre l'une sans l'autre. Si la série est vraiment axée sur l'humour et le rocambolesque, il y a quelque chose de très touchant qui ne peut nous laisser insensible dans la relation de ces deux soeurs. J'ai beaucoup aimé les retrouver ainsi que les autres personnages de cette série notamment les voisines qui préparent toujours de bons gâteaux et les gendarmes pas très malins qui ne pensent qu'à manger.

 

 

 C'est drôle, décalé et complètement déjanté. Cette série a tout de la farce et me fait penser aux romans de mon enfance notamment ceux d'Enid Blyton. Ces histoires pleines de malice, de gags et de rebondissements devraient charmer les jeunes lecteurs qui seront ravis de pouvoir les lire seuls. Il y a beaucoup d'illustrations vitaminées et colorées qui sont aussi amusantes que le texte. Elles donnent encore un peu plus de pep's et d'énergie à cette série qui n'en manque vraiment pas.

 

En un mot :

Rafraîchissant !

 

 

A lire aussi :

Brindille et Ficelle, tome 1 : Une pêche d'enfer !

 

Voir les commentaires

2017-04-26T15:50:53+02:00

De l'arsenic pour le goûter

Publié par MyaRosa

Arsenic for Tea - Robin Stevens

350 pages, Flammarion jeunesse, mai 2017, dès 11 ans

L'histoire :

«Je n’aimais pas du tout ce grossier Mr Curtis, et d’après les vibrations de colère que je percevais chez Daisy, j’ai compris qu’elle partageait mon opinion. Son rire contenu, comme s’il lançait des plaisanteries que les autres ne pouvaient pas comprendre... Les joues roses de Lady Hastings... Pas de doute, il se passait quelque chose.»

Nouvelle affaire pour les détectives privées Daisy et Hazel !
Daisy fête son anniversaire avec la famille au grand complet dans sa maison de Fallingford. Mais l’ambiance est étrange : M. Curtis, un invité surprise que tout le monde déteste, ne semble vraiment pas digne de confiance. Le thé est servi, M. Curtis tombe gravement malade, empoisonné. Que s’est-il passé ? Difficile d’enquêter quand on imagine que tout le monde a une bonne raison d’être coupable...

 

Mon avis :

 

 Souvenez-vous, en septembre dernier je vous ai parlé du roman "Un coupable presque parfait / Murder Most Unladylike" de Robin Stevens, un livre pour lequel j'ai eu un gros coup de coeur. On y faisait la connaissance de Daisy et Hazel, deux jeunes filles de treize ans élèves dans un pensionnat anglais dans les années 1930 qui se retrouvaient mêlées à une affaire de meurtre. Elles décidaient de mener l'enquête à leurs risques et périls... J'avais adoré cette enquête drôle et palpitante alors quand la suite est arrivée chez moi, j'ai d'abord fait une petite danse de la joie et j'ai arrêté tout ce que j'étais en train de lire et de faire pour me plonger dans cette nouvelle enquête du club Wells & Wong. Et cette fois encore, je me suis régalée !

 

 L'histoire se déroule quelques mois après celle du premier tome. - Les deux enquêtes sont indépendantes, vous n'êtes donc pas obligés de les lire dans l'ordre. - Hazel passe les vacances à Fallingford, chez Daisy. Celle-ci s'apprête à fêter son anniversaire et Beanie et Kitty, leurs amies de Deepdean, sont aussi de la partie. Le vieux manoir des Wells est bien rempli car en plus des invités de Daisy, des domestiques et de la nouvelle gouvernante, quelques proches sont présents. Parmi eux, M. Curtis, un curieux personnage et ami très cher de Lady Hastings qui ne semble pas vraiment apprécié...

 

 Le goûter d'anniversaire de Daisy qui, soyons honnêtes, promettait d'être long et ennuyeux devient inquiétant et palpitant lorsque l'un des convive s'écroule, raide mort, empoisonné. Il est temps pour Daisy et Hazel de mener l'enquête !

 

 J'ai vraiment adoré cette ambiance. C'est piquant, palpitant et très bien écrit. Tous les convives sont bloqués dans cette bâtisse décrépite car les routes sont inondées. Ils savent que le coupable est parmi eux et ne savent plus à qui se fier. On s'immerge totalement dans cette atmosphère pesante et inquiétante et on tente de relever les indices disséminés avec Hazel et Daisy. Ces deux jeunes filles sont intelligentes et vraiment attachantes. Elles me font aussi beaucoup rire. Daisy par son côté sans filtre et Hazel parce qu'elle a toujours faim. J'ai aimé me balader dans les couloirs sombres et poussiéreux de ce manoir. On a l'impression d'avoir sous les yeux tous ces vieux meubles remplis de secrets, de sentir les odeurs de pâtisserie qui s'échappent de la cuisine et d'entendre les grincements de la tuyauterie à travers les murs. C'est aussi délicieux qu'effrayant ! Un vrai régal pour tous ceux qui aiment l'Angleterre d'une autre époque, le mystère et les enquêtes policières.

 

 

En quelques mots :

Coup de coeur !

Une lecture so british et délicieusement surannée qui ne manque ni d'humour ni de suspense. Je craque totalement pour le club Wells & Wong. Vivement la suite !

 

 

Voir les commentaires

2017-04-19T12:33:04+02:00

Explorons les volcans

Publié par MyaRosa

Elisabeth de Lambilly & Rémi Saillard

32 pages, éditions De La Martinière Jeunesse, avril 2017

Présentation de l'éditeur :

Pars avec Louis et Louise pour un voyage fabuleux à l'intérieur des volcans. Pour mieux les comprendre, tu iras jusqu'au centre de la Terre et découvriras les secrets des éruptions !

 

Mon avis :

 

 Voilà un album documentaire très bien conçu qui permet aux 6-9 ans de découvrir ou d'enrichir leurs connaissances sur les volcans. Il y a d'abord une histoire : celle de Louis et Louise qui sont en vacances en Auvergne avec leurs parents et observent la chaîne des Puys quand un mystérieux petit personnage les entraîne dans une fabuleuse aventure pour découvrir les secrets des volcans. Ce voyage les entraînera d'un bout à l'autre de la Terre mais également en son centre et sous la mer pour mieux comprendre l'origine des volcans. Les explications sont donc apportées durant le récit ce qui est beaucoup plus ludique pour les enfants. A la fin, un dossier documentaire vient enrichir le texte.

 

 Je cherchais un livre documentaire pas trop complexe pour mes petits de 6 et 4 ans qui me posent beaucoup de questions sur les volcans et je suis ravie de cette découverte. Ce livre nous a beaucoup plu. La mise en page est agréable. Il y a plein d'illustrations et on apprend des tas de choses de manière ludique et amusante. C'est vraiment très bien comme entrée en matière. On parle de notre planète, des volcans éteints et endormis, des volcans célèbres, du magma, des différents types d'éruptions et formes de volcans, de ce qui se passe sous la mer et au coeur des volcans, des actions de l'homme en rapport avec les volcans, etc...

 

En quelques mots :

Un album documentaire ludique et amusant qui nous apprend beaucoup de choses sur les volcans. Parfait pour les 6-9 ans !

 

Voir les commentaires

2017-04-11T08:21:09+02:00

La Bibliothèque des citrons

Publié par MyaRosa

A Library Of Lemons - Jo Cotterill

358 pages, éditions Fleurus, avril 2017

L'histoire :

  À dix ans, Calypso n'a pas d'ami et trouve refuge dans les livres de sa bibliothèque, qu'elle dévore. Sa solitude prend fin le jour où arrive dans sa classe une nouvelle, Mae, qui bouscule ses habitudes de lectrice solitaire et lui ouvre les horizons insoupçonnés de l'amitié. Cette amitié tombe à pic, car à la maison les choses tournent de moins en moins rond. Le père de Calypso, veuf depuis cinq ans, vit muré dans son travail et son silence. Il s'est attelé à l'écriture d'une histoire encyclopédique du citron. Par une froide soirée d'automne, ces maudits agrumes vont brusquement déverser sur la vie de Calypso une amertume parfaitement inattendue... Il faudra toute l'amitié de Mae et la générosité de sa famille pour que cette découverte acide devienne le point de départ d'un chemin de guérison où l'amour, enfin, pourra ressurgir !

 

Mon avis :

 

 Sous cette couverture pétillante et acidulée se cache une histoire beaucoup moins légère qu'elle n'y parait. Cette histoire, c'est celle de Calypso, petite fille de dix ans calme et silencieuse qui passe son temps le nez dans ses livres. Calypso a perdu sa maman lorsqu'elle n'avait que cinq ans et vit seule avec son père qui partage aussi son amour des livres et des mots, dans une maison pleine de livres... et de citrons !

 

 Je ne sais pas ce qu'ont ressenti les autres lecteurs, mais ce qui m'a frappé dans ce roman, c'est la manière dont Jo Cotterill s'y prend pour nous montrer que les apparences sont trompeuses. J'étais totalement aveugle, au début de ma lecture. Je ne voyais pas la détresse de cette famille. Je voyais une petite fille solitaire, certes, mais qui ne manquait de rien. Je trouvais même cela attendrissant, cette relation père-fille autour des livres, cette façon de se contenter de peu de mots pour communiquer. Je les pensais complices et il me semblait qu'ils avaient les mêmes traits de caractère, tout simplement.

 

 Finalement, c'est lorsqu'une autre petite fille tente de rentrer dans la bulle de Calypso en lui offrant son amitié que tout éclate... C'est à ce moment-là que Calypso se rend compte que quelque chose ne va pas dans leur vie. Ca m'a vraiment choqué de n'avoir rien vu venir, de n'avoir pas compris. Cette lecture a été bouleversante. Je me suis beaucoup attachée à Calypso. Quelle petite fille courageuse !  Elle porte un lourd fardeau et des responsabilités qui ne sont pas de son âge. J'ai tellement aimé la voir s'ouvrir aux autres grâce à Mae. Leur amitié autour des mots, leurs projets d'écriture, leur cabane dans les arbres... C'est tellement bien de voir Calypso se sentir légère. La détresse du papa m'a également beaucoup touchée. J'ai aimé aussi le fait que Jo Cotterill ne condamne pas la lecture, bien au contraire. Lorsque Calypso s'ouvre aux autres, elle n'abandonne pas pour autant ses livres. Ca m'agace lorsque l'on tente de montrer que la lecture enferme et nous éloigne des autres. Dans ce roman, c'est justement la lecture qui rapproche et qui lie Calypso et Mae. Elles partagent la même passion et c'est ce qui renforce leur amitié.

 

 Si ce roman aborde des sujets graves tels que le deuil et la dépression et si certains passages sont tristes et poignants, ce n'est pas un livre déprimant, loin de là. C'est un livre lumineux et plein d'optimisme qui donnera, j'en suis sûre, beaucoup d'espoir aux enfants qui se sentent seuls et aux familles qui vont mal. C'est un livre qui donne envie d'aller vers les autres, d'accepter qu'on nous aide et qu'on nous épaule. Il met en avant le pouvoir salvateur de la lecture et de l'amitié. C'est une très belle découverte, un roman plein de sensibilité et d'amour qui m'a beaucoup émue et que je ne peux que recommander.

 

 

En quelques mots :

Une lecture bouleversante qui aborde un sujet délicat avec beaucoup de sensibilité et d'optimisme. Un roman lumineux qui met à l'honneur la lecture et le pouvoir salvateur de l'amitié.

 

 

Quelques extraits :

 

"Je rêverais qu'on puisse mettre les sentiments en bouteille, pour pouvoir les ressortir à d'autres moments quand on en a besoin."

 

"La lecture sert à tout. Tu voyages dans des lieux où tu ne peux pas aller dans la vraie vie. Tu t'identifies à des personnages qui ne sont pas toi. Tu fais des choses que tu n'aurais pas la permission de faire."

 

 

Voir les commentaires

2017-04-06T08:44:38+02:00

Les Piqûres d'Abeille

Publié par MyaRosa

Claire Castillon

151 pages, Flammarion Jeunesse, avril 2017, dès 11 ans

Quatrième de couverture :

  Je l'ai repérée tout de suite, avec sa couronne dans les cheveux. J'ai compris que je pourrais lui faire confiance. À quoi bon avoir une meilleure amie et une amoureuse ? Abeille allait remplir les deux fonctions. Lou, mon ancienne amoureuse de CP, était bien trop gamine. En ce qui me concerne, je suis très mûr, assez marrant et plutôt intelligent, il me faut donc une fiancée qui dépote. D'emblée, j'ai senti qu'Abeille avait du tempérament. Avec Abeille, tout est possible.

 

Mon avis :

 

 J'ai lu une bonne dizaine de romans et recueils de nouvelles de Claire Castillon mais tous étaient destinés aux adultes. Je me souviens encore très bien du recueil "Insecte" qui m'avait autant amusé que choqué par sa virulence et son côté "sans filtre" et qui m'a ensuite donné envie de lire tous les autres. J'étais donc très curieuse de découvrir un roman de Claire Castillon destiné à un plus jeune public et je ne suis pas du tout déçue. J'y ai justement retrouvé ce côté "sans filtre" qui colle parfaitement à un personnage-enfant. Le narrateur nous raconte son quotidien, sa famille, ses pensées et ses rêves sans rien omettre et le résultat est aussi drôle que touchant.

 

 Lors du mariage de sa marraine, Jean tombe amoureux d'Abeille. Un an plus tard, il ne l'a pas oublié et décide de dénicher ses coordonnées pour correspondre avec elle. Si Jean est sincère et gentil, Abeille est une véritable peste qui lui envoie des lettres plus méchantes les unes que les autres. Jean est d'une naïveté touchante et semble ne tirer que du positif de cette étrange correspondance. Il en va de même pour tout le reste. Jean voit toujours le verre à moitié plein. Il fait preuve d'optimisme en toutes circonstances.

 

 J'ai beaucoup aimé découvrir le petit monde de Jean avec son regard à lui. Pépé Genou et Mémé Poil qu'il aime tant, sa marraine légèrement misanthrope qui aime ses proches surtout quand ils ne sont pas là, l'autre grand-mère qui envoie des méchancetés à tout son entourage et qui aime se faire malmener par son bien-aimé, sa soeur Zoé qui ne se laisse pas démonter par les critiques et est toujours gentille et prévenante avec lui... C'est une famille qui semble un peu déjantée et pourtant on se retrouve tous un peu dans les réactions et les habitudes des différents personnages. Si le roman est court, on les voit pourtant tous grandir un peu : Zoé se métamorphose en tombant amoureuse, Jean devient plus mûr et comprend que l'amour n'est pas toujours là où on l'attend, leurs parents deviennent plus compréhensifs et conciliants. Bref, c'est une jolie lecture dans laquelle on se retrouve et qui fait la part belle au bonheur, à l'amour et à nos familles imparfaites mais merveilleuses.

 

En quelques mots :

Un roman aussi drôle qu'émouvant. Un narrateur attachant et d'une naïveté touchante.

 

A lire aussi :

Autobiographie d'une courgette

Du vent dans mes mollets

Le Bonheur de A à Z

L'été où j'ai appris à voler

L'Aventure selon Mo

 

Voir les commentaires

2017-03-22T09:45:13+01:00

Les Aventures inter-sidérantes de l'Ourson Biloute, épisode 1 : La Baraque à frites de l'espace

Publié par MyaRosa

Julien Delmaire & Reno Delmaire

48 pages, Grasset Jeunesse, mars 2017, dès 7 ans

L'histoire :

 Dans un petit village du Nord de la France, tout va pour le mieux. Il pleut. Mais une redoutable menace plane... Le terrible Blast Ador a décidé d'envahir la planète Terre ! Aidé par Lemmy le rockeur au grand coeur, l'Ourson Biloute parviendra-t-il à déjouer les plans maléfiques du commandant en chef de la Galaxie Fantôme ?

 

Mon avis :

 

 Totalement déjantée, cette nouvelle série de livres illustrés va faire le bonheur des amateurs d'humour et de second degrés qu'ils aient 7 ou 99 ans ! Mélange étonnant de science-fiction, de rock'n'roll rétro, de BD/comics et de culture ch'ti, Les Aventures inter-sidérantes de l'Ourson Biloute ne manquent pas d'originalité. Attention, ça passe ou ça casse !

 

 L'Ourson Biloute mène une vie tranquille dans une jolie maison du Nord de la France auprès de Kévin, un petit garçon de sept ans sage et raisonnable. Alors que Kévin suit sagement les recommandations de papa et maman, Biloute rêve d'action, de soucoupes volantes, d'invasion extraterrestre, d'explosion intergalactique et autres joyeusetés. Alors, il décide de partir à l'aventure en solitaire, et il ne va pas être déçu du voyage...

 

 

 La planète Terre et les mangeurs de frites sont menacés par un terrible personnage sans scrupule. Qu'à cela ne tienne, Biloute ne compte pas rester les bras croisés à attendre sagement la fin du monde. Dès qu'il aura sauvé ses poils synthétiques, il passera à l'action. Arrivera-t-il à sauver le monde avec l'aide de Lemmy le rockeur et de sa ravissante soeur ?

 

 J'ai beaucoup aimé ce premier tome décapant et plein de rebondissements ! C'est vraiment plein d'humour et on se prend vite au jeu. Le mélange culturel est détonnant et m'a bien plu (qui aurait pensé trouver un jour de la carbonnade, des frites, des extraterrestres, des motos et Janis Joplin en fond sonore dans la même histoire ?) tout comme le glossaire qui nous fait découvrir le patois du Nord de la France et même quelques mots venus de Belgique et des Pays-Bas. J'adore le format du livre, la mise en page et les grandes illustrations colorés. C'est vraiment parfait pour les jeunes lecteurs et même pour une lecture à deux. Nous l'avons lu ensemble, mon fils de six ans et moi, et nous avons déjà hâte de connaître la suite de cette belle aventure. Vivement le mois prochain !

 

 

En quelques mots :

Drôle, décalé et complètement déjanté, ce premier épisode est très réussi. Le mélange culturel est étonnant et nous a bien plu. Vivement la suite !

 

Voir les commentaires

2017-03-05T16:21:54+01:00

Brindille et Ficelle, tome 1 : Une pêche d'enfer !

Publié par MyaRosa

Heinähattu, Vilttitossu ja ärhäkkä koululainen

Sinikka Nopola, Tiina Nopola, Salla Savolainen

107 pages, éditions Didier Jeunesse, septembre 2016

L'histoire :

  Que c’est énervant d’avoir une grande sœur aussi sage et sérieuse que Brindille, se dit Ficelle. Surtout depuis qu’elle va à la grande école ! Car maintenant, Brindille ne veut plus jouer avec elle : elle a des devoirs à faire ! Et puis, elle va sortir pêcher avec sa classe… Ficelle est terriblement jalouse ! Comme elle aimerait y aller, elle aussi… Mais c’est peut-être possible ? Ficelle, insupportable chipie, ne manque ni d’imagination ni d’effronterie pour arriver à ses fins !

 

Mon avis :

 

 Encore une jolie découverte dans la collection "Mon marque-page". Un petit roman rempli de belles illustrations en couleurs qui devrait charmer les petits lecteurs de 7 ans et +. Cette série venue tout droit de Finlande a été écrite par deux soeurs et est déjà traduite en douze langues. On y rencontre deux soeurs, Brindille et Ficelle, qui se chamaillent autant qu'elles s'aiment.

 

 Brindille est l'aînée de la fratrie. Elle vient de rentrer à la grande école et sa petite soeur, Ficelle, est un peu jalouse de ne pas pouvoir y aller et de passer ses journées à la maison à jouer toute seule. Toute la journée, elle attend sa soeur et quand celle-ci arrive enfin, elle n'a pas le temps de jouer car il faut qu'elle fasse ses devoirs et elle a maintenant d'autres occupations plus importantes que de jouer à la poupée. Ficelle s'ennuie et a bien envie de découvrir cette vie de classe qui a l'air tellement géniale. Impossible ? Pas pour Ficelle et son imagination débordante ! Avec quelques ruses, elle va réussir à prendre la place de sa soeur le temps d'une journée et semer la zizanie autour d'elle. Car si Brindille est sage et raisonnée, Ficelle est une vraie tornade ! Une petite chipie qui n'a pas froid aux yeux !

 

 J'ai beaucoup aimé cette lecture et je suis contente de découvrir un roman jeunesse venu d'ailleurs. Il y a ce petit côté décalé qui n'est pas pour me déplaire. On dirait une pièce de théâtre !  Et puis, on découvre une autre culture, une autre manière de vivre. Il y a un côté très communautaire. On fait connaissance avec Brindille et Ficelle, mais aussi avec leur famille, leurs voisins et les gens du coin. C'est très plaisant à lire et ça ne manque pas de rebondissements. J'ai déjà bien envie de retrouver Brindille et Ficelle dans d'autres (més)aventures !

 

En quelques mots :

Un petit roman qui nous vient de loin et qui ne manque ni de pep's ni d'humour. Une jolie découverte.

 

 

Voir les commentaires

2017-03-05T11:11:50+01:00

La Famille Cerise, tome 2 : La Course des Guignols

Publié par MyaRosa

Pascal Ruter

142 pages, éditions Didier Jeunesse, octobre 2016, dès 8 ans

L'histoire :

 En ce début de vacances, Zouille et Yoyo Cerise, les intrépides jumelles, ainsi que leurs fidèles amis, Max et Papillon, bouillent de rage. Angèle, leur pire ennemie, ne cesse de leur jouer des mauvais tours. Il n'y a donc pas de vacances pour les teignes ? Comment clouer le bec à cette peste ? Zouille finit par lui lancer un défi : Angèle et ses frères affronteront les Cerise et leurs amis à la grande course de bateaux ! Pas question d'être des guignols, tous les coups sont permis, même les plus drôles ! Alors, à vos marques, prêts, ramez !

 

Mon avis :

 

 C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé Zouille, Yoyo, Max et Papillon dans une nouvelle aventure qui fait suite à "Gare au canard !" qui m'avait beaucoup plu. Cette série est vraiment mignonne comme tout. Elle sent bon les vacances d'été, l'insouciance, le grand air, l'aventure, la liberté, l'amitié et le bonheur d'être ensemble. Les jumelles Cerise vivent avec leurs parents dans une roulotte installée dans un pré, au bord d'une rivière. Elles passent leurs journées avec Max Belpom, leur copain de classe, et son petit frère Papillon. Entre jeux, énigmes, dégustations de tartes à la rhubarbe et construction de cabane, les enfants ne s'ennuient jamais. Tout irait pour le mieux s'il n'y avait pas cette peste d'Angèle qui ne cesse de leur chercher des poux...

 

 Pour lui donner une bonne leçon, les Cerise et les Belpom vont tout faire pour remporter la course de bateaux organisée près de chez eux. Ils s'entraînent chaque jour mais sont un peu découragés car leur vieille barque est loin d'être aussi rapide que celle d'Angèle qui est flambant neuve. Mais qu'importe, leur grand-mère est là pour leur rappeler que l'union fait la force et qu'il ne faut jamais baisser les bras !

 

 Je suis vraiment contente d'avoir retrouvé cette joyeuse petite bande et cet univers. On se sent bien auprès des Cerise et des Belpom. Papillon est toujours aussi craquant et je suis toujours sous le charme des illustrations de Maurèen Poignonec. C'est vraiment une belle lecture de vacances. Un livre drôle et amusant qui véhicule de belles valeurs et met en avant les petits plaisirs de la vie qui ne s'achètent pas et qui sont les plus beaux. Vivement la suite !

 

En quelques mots :

Une jolie lecture de vacances.

Un livre tendre, drôle et amusant qui donne envie de savourer chaque instant.

 

 

Voir les commentaires

2017-01-31T09:06:28+01:00

Le Fantôme qui écrivait des romans

Publié par MyaRosa

Eric Sanvoisin

223 pages, éditions Balivernes, novembre 2016

L'histoire :

C'est l'histoire d'un auteur paranormal...

C'est l'histoire d'une fille emprisonnée par elle-même...

C'est l'histoire d'un livre étrange...

Trois voix, trois existences qui sont liées quand s'enchevêtrent littérature et réalité.

 

Mon avis :

 

 Dans ce livre aussi étrange que captivant, nous faisons la connaissance de trois personnages qui sont liés par un livre. Il y a d'abord Antonin, un adolescent mort de façon tragique qui hante malgré lui les lieux du drame et qui va trouver, grâce à l'écriture, le courage et la force de dénoncer son assassin. Il y a ensuite Leï, un adolescent blessé et mal-aimé qui s'invente un ami imaginaire. Un chien invisible qui lui raconte des tas d'histoires qui l'aident à affronter la vie. Un compagnon qui ne le quitte jamais... Et puis, il y a Emilia, une adolescente rongée par l'anorexie qui meurt à petit feu.

 

 Mais, je ne vous ai pas tout dit... Leï est le personnage du livre écrit par Antonin, livre lu par Emilia qui tombe amoureuse du personnage de Leï et qui décide de prendre contact avec l'auteur de ce roman pour en savoir plus et aussi parce qu'elle a une idée derrière la tête. Au fil de ces échanges, Antonin va tomber amoureux d'Emilia. Vous suivez toujours ?

 

 Trois personnages meurtris, rongés par la souffrance, la maladie, la mort. Trois personnages liés. Trois personnages entre rêve et réalité. Eric Sanvoisin nous offre un roman à l'atmosphère troublante dans lequel résonnent des voix qui veulent se faire entendre. Ce n'est pas un roman très joyeux. C'est plutôt triste et mélancolique, mais il s'en dégage pourtant une étrange douceur et de la lumière. C'est un livre bien construit et extrêmement bien écrit. Il y a de la poésie dans chaque mot. La rencontre de ces personnages ne va pas leur apporter le bonheur absolu, mais tout de même un certain apaisement, une sérénité qu'ils n'attendaient plus. J'ai aimé que l'histoire de tombe pas dans la facilité, que tout ne devienne pas tout beau, tout rose d'un seul coup.

 

 Ce livre est vraiment très agréable à lire. Il est déroutant, mais c'est quelque chose qui m'a plu. On sort vraiment des sentiers battus. Ca ne ressemble à rien de ce que j'ai pu lire jusqu'à présent. On a l'impression d'être dans un rêve. C'est étrange et en même temps ça nous amène à réfléchir à de nombreux sujets : la folie, la mort, la maladie, la souffrance, le mal-être, l'écriture, l'acceptation de soi, le pouvoir de l'imaginaire, l'amitié, l'entraide, la liberté... C'est un livre que je n'oublierai pas.

 

En quelques mots :

Un livre unique en son genre. Une histoire triste et poétique.

On est comme plongé dans un rêve.

Etrange et fascinant.

 

***

"Un écrivain ne cesse jamais d'écrire. Il est enchaîné aux mots. Tant qu'il n'a pas achevé une histoire en cours, il y pense jour et nuit. Quand enfin elle est terminée, il en commence une autre. Parfois, il en écrit plusieurs en même temps. Un écrivain est condamné à écrire. Pour le meilleur et pour le pire." (Pages 58-59)

 

"En réalité, un écrivain incarne tous ses personnages à la fois. Les bons et les méchants. Et puis tous ceux qui nagent entre deux eaux. Un roman est une sorte de grand jeu de rôle. Son auteur joue le premier et invite ensuite ses lecteurs à l'imiter." (Page 60)

 

Voir les commentaires

2017-01-30T09:21:14+01:00

La Marque des soyeux

Publié par MyaRosa

Laura Millaud

127 pages, éditions Balivernes, octobre 2014

L'histoire :

Souffre-douleur partout où il passe, Vivien se réfugie dans les livres. Alors qu'il parcourt un ouvrage sur Lyon, il est projeté dans le passé en 1831, au moment de la révolte des Canuts, les ouvriers de la soie. Il y découvrira l'amitié, l’entraide, l'honneur et la lutte contre l'injustice. Comment s'en inspirera t'il à son retour ? L'aventure d'un jeune garçon d'aujourd'hui découvrant une Histoire qui sera pour lui source d'espoir et de changement.

 

Mon avis :

 

 Ce court roman a été une très bonne surprise pour moi. Il m'a passionné de la première à la dernière page. Comment être insensible au sort de Vivien qui subit les moqueries des enfants de son âge à cause de son apparence ? Comment ne pas être touché par ce jeune garçon intelligent et sensible qui noie son chagrin dans les livres ? C'est d'ailleurs en pleine lecture - alors qu'il cherche à en savoir plus sur la ville dans laquelle il vient de s'installer avec ses parents : Lyon - que notre personnage va être projeté dans le passé...

 

 Il se retrouve en 1831, au moment de la révolte des Canuts. Si, comme moi vous n'êtes pas de la région, ce nom ne vous est peut-être pas familier, mais vous ne l'oublierez pas après votre lecture. Les ouvriers de la soie ont, en effet, marqué l'Histoire, notre Histoire à tous, puisqu'ils ont été les premiers à se révolter contre leurs conditions de travail et à réclamer un salaire plus juste.

 

 A travers l'aventure de Vivien, nous découvrons le quotidien des ouvriers et les conditions très difficiles dans lesquelles ils vivaient. Un travail épuisant à peine rémunéré, pas de repas chauds tous les jours, des familles entières réunies sous un seul et même toit qui était aussi leur lieu de travail... L'auteur nous apprend des tas de choses sur les métiers de la soie et nous offre une jolie balade dans les rues lyonnaises en nous faisant notamment traverser des traboules (passages qui permettent d'accéder d'une rue à l'autre en passant par des cours d'immeubles). C'est aussi l'occasion d'enrichir son vocabulaire avec quelques mots de patois. J'ai vraiment aimé cette découverte !

 

 Vivien va vivre une aventure inoubliable et faire des rencontres marquantes qui vont changer sa propre vie à jamais. Cette expérience va lui montrer la chance qu'il a et les privilèges dont il bénéficie sans même en avoir conscience. Il va prendre confiance en lui et ne plus se laisser faire. Il va retenir le courage et la détermination des Canuts et décidera de se battre pour obtenir le respect des autres et honorer la mémoire de ses ancêtres. Une belle leçon de vie et un roman passionnant qui nous apprend des tas de choses. Un dossier documentaire très complet est proposé à la fin du livre.

 

En quelques mots :

Une lecture enrichissante et passionnante.

 

Voir les commentaires

2017-01-26T18:56:13+01:00

Le Courage en héritage

Publié par MyaRosa

Calouan

70 pages, Oskar éditeur, juin 2015

L'histoire :

Mamie Grignette vient de mourir, emportant avec elle, ses rires, ses joies et ses peines. Mais sa petite-fille ne se doute pas qu'elle lui a laissé le plus beau des héritages : un secret de vie, d'amour, de larmes et de force aussi.

 

Mon avis :

 

 Un récit court mais poignant pour parler de deuil, de courage et d'amour. Une petite fille fait ses adieux à sa grand-mère. Elle repense à ses souvenirs, à tout ce qu'elle aimait tant chez cette mamie extraordinaire qu'elle n'oubliera jamais. Tandis que ses parents s'apprêtent à faire le tri dans les affaires de la disparue, la jeune fille se recueille une dernière fois dans sa chambre, respire à pleins poumons son odeur et fait une étrange découverte... Une petite boîte contenant quelques objets bien mystérieux. Peut-être la clé d'un secret bien gardé ?

 

 Même si elle n'aime pas se mêler des affaires des autres, la jeune fille en a gros sur le coeur et se met à faire des rêves étranges. On lui cache quelque chose. Elle le sait, elle le sent. Elle décide alors de partir sur les traces de cette grand-mère qu'elle pensait connaître par coeur mais qui avait aussi un passé et des secrets... Cette révélation l'aidera à affronter ses propres épreuves et à grandir.

 

 Deuil, amour, secrets de famille, souvenirs, émotions... Voilà un petit roman très bien écrit qui m'a beaucoup émue. Un roman qui aborde beaucoup de sujets et aussi un bel hommage aux grands-mères qui portent tant de choses en elles, laissant souvent leur passé, leurs souffrances et leurs regrets si bien enfouis que personne ne soupçonne rien. On oublie et les plus jeunes n'imaginent même pas qu'avant d'être grands-mères, ce sont avant tout des femmes qui ont grandi, vécu, aimé, souffert, franchi des obstacles et gravi des montagnes avec amour, passion et courage. Une belle lecture.

 

En quelques mots :

Un récit court et émouvant qui parle de la perte d'un être cher ainsi que des secrets de famille et qui met à l'honneur les femmes et leur courage.

 

"Ma grand-mère était mon havre de paix, ma confidente, ma boussole, ma cabane dans les bois aussi. Un tourbillon de vie, entre éclats de rire et délires, entre gourmandises et jeux joyeux."

 

"Comment fait-on pour continuer à vivre quand une partie de son coeur est arrachée ? Comment fait-on pour continuer à s'amuser, à chanter, à admirer un paysage, à s'émerveiller d'un cadeau ? Comment fait-on pour aimer à nouveau, d'autres gens ?"

 

 

 

Voir les commentaires

2017-01-24T08:44:16+01:00

Le Voyage d'Ignacio

Publié par MyaRosa

Anne Cortey & Vincent Bourgeau

56 pages, Grasset Jeunesse, octobre 2016

L'histoire :

Entre la préparation de la pâte à la noisette et les activités de plein air qui
rythment leur quotidien, Ignacio et ses amis mènent une vie paisible et
heureuse, dans la forêt. Mais lorsqu’Ignacio reçoit une invitation de son
cousin qui vit dans le grand Nord, tout cet équilibre est remis en
question… Ignacio va-t-il pouvoir entreprendre ce long voyage ?

 

Mon avis :

 

 Impossible de résister aux livres d'Anne Cortey. Ils ont toujours ce je-ne-sais-quoi qui me plaît tant. Un côté cocooning douillet et réconfortant, une manière de rassurer que j'aime beaucoup et cette façon d'apprécier l'instant, de se réjouir de petits bonheurs simples. Il y a toujours de belles amitiés, des moments de partage et beaucoup de générosité. Je vous ai déjà présenté "Une vie d'escargot", "Aujourd'hui, Amos" et "Les petits jours de Kimi et Shiro". Je les recommande tous !

 

 Dans ce nouveau livre, on fait la connaissance d'Ignacio, un petit renard qui vit au coeur de la forêt et adore préparer de bons petits plats pour ses amis. Ils ont pris l'habitude de passer leur temps ensemble et ne s'imaginent plus les uns sans les autres. Mais Ignacio a décidé d'aller rendre visite à son cousin Hans, qui vit dans le Grand Nord. Il se réjouit de revoir son cousin qu'il n'a pas vu depuis longtemps et qui lui manque beaucoup, mais voyant que son départ fait de la peine à ses amis, Ignacio décide, le coeur lourd, d'annuler son voyage. Mais il ne se doute pas qu'en prenant cette décision, il fera de la peine à un autre être qui lui est cher...

 

 

 J'ai beaucoup aimé cette histoire. Ignacio est tellement généreux que, s'il le pouvait, il se couperait en deux pour faire plaisir à tout le monde. Mais les choses ne sont pas si simples... S'ils ne s'en rendent pas compte tout de suite, ses amis vont finir par comprendre l'importance de ce voyage pour Ignacio et ils vont même lui faire la plus belle des surprises. C'est une belle histoire sur l'amitié et la générosité. J'ai beaucoup aimé l'univers douillet et chaleureux de cette histoire, la confection de la pâte de noisette, la cueillette des champignons, la préparation des conserves, le thé et les tartines grillées à la gelée de groseille... Les illustrations de Vincent Bourgeau m'ont beaucoup plu, tout comme le format de ce livre qui est parfait pour les jeunes lecteurs car il est entre l'album illustré et le roman. C'est une belle réussite !

 

"Le temps est doux. Même si l'automne s'enfonce de plus en plus vers l'hiver, on dirait qu'il n'a pas encore envie de lâcher la main de l'été."

 

En quelques mots :

Une belle histoire qui interroge sur le sens de l'amitié.

Un univers douillet irrésistible et charmant.

Un livre parfait pour les jeunes lecteurs.

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog