Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2010-07-29T13:41:00+02:00

Spirales - Tatiana de Rosnay

Publié par MyaRosa

 

img007bis

 

 

Quatrième de couverture :

 

Hélène, la cinquantaine paisible, mène une vie sans histoire auprès de son mari, de son fils, de sa fille et de ses petits-enfants. Hélène est une épouse modèle, une femme parfaite. Un jour d'été caniculaire à Paris, sur un coup de tête, elle cède aux avances d'un inconnu. L'adultère vire au cauchemar quand, au lit, l'amant sans nom meurt d'une crise cardiaque. Hélène s'enfuit, décidée à ne jamais en parler, et surtout, à tout oublier. Mais, dans son affolement, elle laisse son sac à main... avec ses papiers. Happée par une spirale infernale, Hélène ira très loin pour sauver les apparences. Très loin, mais jusqu'où? Dans ce roman au suspense hitchcockien, Tatiana de Rosnay explore les arcanes de la bonne conscience et la frontière fragile entre le bien et le mal.

 

Mon avis :


  C'est toujours avec plaisir que je me plonge dans les livres de Tatiana de Rosnay. Je cherchais Spirales depuis des mois, mais il était introuvable. J'ai poussé un cri de joie quand j'ai vu que Le Livre de Poche le proposait en cadeau pour deux livres achetés. Le plus dur a été de choisir ces deux livres, car je n'avais qu'une envie : sortir de la librairie et commencer Spirales tout de suite. Dès les premières pages, le charme a opéré. Je suis vraiment sensible à l'écriture de Tatiana de Rosnay. A chaque fois, je suis troublée et charmée par ses mots, à tel point que j'ai du mal à reposer le livre avant de l'avoir terminé. Spirales est de la même veine que Le Voisin ou encore La Mémoire des murs. C'est un récit étrange, effrayant et dérangeant qui donne matière à réfléchir. L'héroïne plonge du jour au lendemain dans une spirale infernale. En sortira t-elle indemne?

 

 J'ai été sensible à la solitude d'Hélène, cette quinquagénaire dont le quotidien est bouleversé du jour au lendemain, et qui se rend compte que personne ne fait attention à elle. Personne ne se rend compte des changements qui s'opèrent en elle, de ses tourments. Hélène est une femme invisible. Elle a sacrifié sa vie au profit des autres sans jamais écouter ses envies, ses rêves. Son aventure avec un inconnu et sa fuite l'obligent à se remettre en question car elle ne se reconnaït pas dans ces actes. Qui est-elle vraiment? Cette femme irréprochable, bien sous tous rapports ou cette femme qui assouvit ses fantasmes et ment effrontément à son entourage?

 

 J'ai été emballée tout au long du roman. La fin m'a d'abord laissée un peu perplexe. J'ai d'ailleurs relu les dernières pages plusieurs fois, et une fois passée la surprise, je trouve cette fin ouverte vraiment parfaite! Je sais que cette fin fait beaucoup de bruit et ne plait pas à tout le monde, mais je trouve justement intéressant que Tatiana de Rosnay offre au lecteur l'occasion de l'écrire lui-même. Il y a tellement d'interprétations possibles que j'ai passé un bon moment à réfléchir à tout ça, à choisir ma fin en quelque sorte. J'aime quand les auteurs nous invitent à plonger dans notre imaginaire. C'est donc une très belle surprise pour moi et je vous conseille ce livre !

 

(185 pages - éditions Le Livre de Poche - mai 2010 - édition limitée offerte pour deux livres de poche achetés)

 

                9782266149297.jpg spirales.jpg

                                                spirales2.jpg

Voir les commentaires

2010-07-27T14:12:00+02:00

Un Automne à River Falls - Alexis Aubenque

Publié par MyaRosa

 

51mmEcuTkyL._SL500_AA300_.jpg

 

 

Quatrième de couverture :

 

En ce début d'automne, deux assassinats commis coup sur coup viennent troubler la tranquillité toute relative de River Falls, déjà ébranlée par un sordide fait divers quelques mois plus tôt. Le premier crime fait grand bruit : Robert Gordon, un avocat brillant, philanthrope à ses heures, est retrouvé électrocuté dans le Jacuzzi de sa luxueuse demeure, sur les hauteurs de la ville. Tout laisse penser que le meurtrier a voulu faire croire à un suicide, mais le subterfuge est grossier. Le même jour, le corps d'un SDF roué de coups et jeté dans la rivière arrive à la morgue, sans susciter beaucoup d'émoi. A priori, aucun lien entre les deux affaires. Le shérif Mike Logan, épaulé par sa compagne, la célèbre profileuse Jessica Hurley, va devoir élucider les meurtres. Commence alors une plongée inquiétante dans les noirceurs de l'âme humaine qui révélera des secrets dévastateurs.

 

Mon avis :

 

 Après avoir lu 7 jours à River Falls du même auteur, il y a quelques mois, je réitère l'expérience avec Un Automne à River Falls. Si les deux enquêtes sont différentes,  on y retrouve les mêmes personnages et l'action se déroule au même endroit. J'attendais cette sortie avec beaucoup d'impatience car malgré quelques bémols, j'avais passé un bon moment avec le précédent livre. J'ai bien fait de me lancer dans l'aventure, car j'ai trouvé ce "deuxième tome" bien plus réussi que le premier ! Si on retrouve tout de même certains clichés de l'Amérique, apparemment chers à Alexis Aubenque, ça m'a moins dérangé dans ce tome-ci. Le suspense est au rendez-vous et il n'y a que très peu de longueurs. J'ai été happée par cette enquête, me demandant où tout cela allait nous mener. Alexis Aubenque réussit avec brio à nous emmener là où il le souhaite, nous envoyant sans cesse vers de fausses pistes. Les rebondissements ne manquent pas, le rythme est soutenu, on est captivé du début à la fin.

 

 J'ai apprécié que l'enquête nous entraîne dans les milieux totalement différents : sur un campus universitaire, chez de riches hommes d'affaires, dans des campements de SDF, etc... Même si, comme je le disais plus haut, c'est souvent assez stéréotypé, ça m'a fait sourire mais ça ne m'a pas dérangé plus que ça. J'ai retrouvé avec plaisir Logan et Hurley dont l'histoire d'amour se poursuit, et je me suis attachée à de nouveaux personnages : Stuart, Kyle, Tom, Shannon,...

 

  Pour résumer, j'ai passé pour la seconde fois un bon moment à River Falls. Ce deuxième épisode des aventures de Logan et Hurley est, à mon goût, bien meilleur que le premier. J'espère que le troisième sera du même niveau et je l'attends d'ores et déjà avec impatience. Un Noël à River Falls sortira au mois d'octobre.... Si ce n'est pas déjà fait, laissez-vous tenter par un voyage à River Falls, vous ne le regretterez pas... Bonne lecture à tous!

 

Je remercie  livraddict logo bigainsi que  logo_le-livre-de-poche.gif

pour ce partenariat.

 

(536 pages - éditions Le Livre de Poche - 2 juin 2010 - 7,50€)

Voir les commentaires

2010-07-19T14:05:00+02:00

Le Baiser de l'ange, tome 2 : Soupçons - Elizabeth Chandler

Publié par MyaRosa


couv5161987.jpg


Avertissement : Pour ceux qui n'auraient pas lu le premier tome, attention aux spoilers

(notamment dans le résumé...)

Je vous conseille plutôt mon avis sur le premier tome : ici


Quatrième de couverture :


Ivy ne se remet pas de la mort soudaine et tragique de Tristan. Enfermée dans son chagrin, elle ne voit pas que Tristan essaie de la contacter, notamment par le biais de son petit frère, qui, lui, perçoit sa présence. Il y a pourtant urgence, quelqu’un veut la mort d’Ivy et le tueur est plus proche d’elle que jamais...


Mon avis :


 C'est avec plaisir, que je me suis replongée dans les aventures d'Ivy et de Tristan. Une nouvelle fois, la couverture est sublime. Je suis vraiment fan des couvertures de la collection Black Moon. Dans ce second tome, on retrouve Ivy qui tente de se remettre petit à petit de la mort de son bien-aimé. Elle refuse toujours de croire de nouveau aux anges, ce qui créé quelques conflits avec son petit frère Philip, qui lui, sent la présence de Tristan. Elle se rapproche de son "presque-frère" Grégory, au grand dam de Tristan qui se méfie de tout le monde depuis qu'il est convaincu que quelqu'un veut du mal à Ivy. Pour la protéger, il tente de convaincre Lacey de l'aider et de lui apprendre à se servir de ses pouvoirs...


 Le premier tome était, en grande partie, consacré à l'histoire d'amour d'Ivy et de Tristan, mais celui-ci est déjà plus effrayant. Le danger plane au dessus d'Ivy et on voudrait bien découvrir pourquoi... J'ai beaucoup aimé Philip, le petit frère d'Ivy, qui était déjà l'un de mes personnages préférés dans le premier tome. Il est vraiment très attachant et fait tout ce qu'il peut pour prendre soin de sa soeur. Lacey est toujours aussi excentrique, Tristan toujours aussi amoureux, et Grégory plus attentionné que jamais. Par contre, Suzanne, la meilleure amie d'Ivy est une vraie peste dans ce tome! Grrr quelle égoïste!


 Ca reste très ados, mais ce livre n'a pas d'autre prétention. On passe un bon moment et c'est tout ce qui importe. Ce second tome est tout aussi intéressant que le premier. Il y a davantage de danger et d'action et je me demande comment toute cette histoire va se terminer. J'attends d'ores et déjà le troisième tome avec impatience car il promet d'être encore plus captivant et j'aurais enfin les réponses aux questions que je me pose.


Un grand merci à la librairie Dialogues. capture-d_ecran-2010-05-27-a-10-14-26.png


(228 pages - Hachette / Black Moon - 1er juillet 2010 - 14€)

 

n292403

Voir les commentaires

2010-07-12T17:09:00+02:00

La Beauté du mal - Rebecca James

Publié par MyaRosa


41AAtd9N2CL._SL500_AA300_.jpg


Quatrième de couverture :


Quand votre meilleure amie se révèle être le diable...


Toutes deux cachent un inavouable secret. Quand elles le découvriront, leur amitié sera-t-elle plus forte que la vengeance ?

Alice est la fille la plus populaire du lycée. Katherine, la plus effacée. Et pourtant, ce sont les meilleures amies du monde. Grâce à Alice, Katherine reprend goût à la vie après le drame qu¹elle a vécu l'année précédente : sa petite soeur adorée a été sauvagement assassinée par une bande d'ados, sous ses yeux. Katherine n'arrive pas à se le pardonner. Ce terrible secret, elle ne l¹a jamais partagé avec personne. Jusqu'à Alice. Sa soeur spirituelle à qui elle peut tout dire. Vraiment ? Car si Alice est l'amie la plus douce et la plus attentionnée, elle peut aussi se montrer terriblement dure, cassante, méchante. Au point que Katherine s¹interroge : connaît-elle Alice si bien que ça ? Sauf que douter d'Alice, c'est la rejeter. Et c'est là que les ennuis commencent...


Des zones d'ombre inquiétantes, une cruelle manipulation dans une ambiance glamour et rock n'roll, un suspense savamment dosé... le premier roman de Rebecca James vous hantera encore longtemps après l'avoir refermé.


***

"Des sentiments aussi éternels qu'universels sur lesquels les jeunes adultes du monde entier vont se jeter." L'Express

"Un thriller psychologique et sexy [...] un page-turner brillament construit." The Wall Street Journal



Mon avis :


 C'est avec beaucoup d'impatience que j'ai entamé la lecture de ce livre que j'ai lu d'une traite. C'est vraiment ciblé ados et le style ainsi que le découpage des chapitres font que les pages défilent toutes seules sans que l'on voit le temps passer. Je me suis immédiatement attachée à Katherine, jeune fille timide et réservée, et même si la quatrième de couverture annonce ce qui va suivre, on s'attache également à Alice qui est très différente de Katherine. Elle est belle, populaire, joyeuse et aime faire la fête. Impossible de ne pas succomber à son charme. C'est en tout cas ce qui arrive aux différents protagonistes de cette histoire. Les garçons sont tous à ses pieds, et les filles la trouvent sympathique et fascinante. Tout le monde voudrait l'avoir dans sa vie, et si Katherine est surprise qu'elle s'intéresse à elle, elle évite de se poser trop de questions. Elles deviennent très vite inséparables et partagent tout... enfin presque tout. Elles ont toutes deux de lourds secrets à porter. Peu à peu, Katherine s'inquiète de l'attitude d'Alice, car si celle-ci est souvent adorable, elle se transforme parfois en véritable peste et sait être blessante. Mais que cachent-elles ?


 Comme je le disais plus haut, ce livre est clairement ciblé ados, donc c'est parfois gros, parfois prévisible, mais j'ai malgré tout passé un très bon moment. Katherine est vraiment attachante et j'ai été émue par son histoire et peinée par ce qu'elle va subir... Grrrr ! Quelle garce cette Alice! Je l'ai vraiment détestée. J'ai beaucoup aimé les autres personnages : Philippa, Mick, Robbie, Sarah,... En tout cas, les rebondissements sont nombreux et le suspense est présent jusqu'à la fin. Je conseille ce livre à tous les adolescents, car de nombreux thèmes les concernant sont abordés. J'ai de nombreuses fois pensé à Antéchrista d'Amélie Nothomb à la lecture de ce livre, car le thème principal est le même : une amie en apparence vraiment parfaite qui se révèle être diabolique. C'est un sujet vraiment terrifiant mais fascinant.

En conclusion, j'ai passé un très bon moment et je vous conseille ce livre. Par contre, j'ai beaucoup de mal à comprendre la comparaison de l'auteure à J.K. Rowling présente sur la couverture... Même si ce livre a eu du succès dans de nombreux pays, il n'y a vraiment aucun rapport avec la saga Harry Potter ! Ce n'est pas du tout le même genre.


Je remercie le forum  11966610 ainsi que les éditions Oh !

 

(304 pages - Oh! éditions - juin 2010 - 18,90€)

 

               beautifulmalice.jpg BeautifulMalice_rough_full.jpg

                                                 resized_9781742373003_224_297_FitSquare.jpg


 


Voir les commentaires

2010-07-08T15:17:00+02:00

Brèves de filles - Isabelle Alexis

Publié par MyaRosa


51lmiVctCqL._SL500_AA300_.jpg



Quatrième de couverture :


Faire mentir les hommes qui croient que les femmes n’ont pas d’esprit ; tel est l’objectif d’Isabelle Alexis avec ce Brèves de filles. Spécialiste de la comédie de mœurs pétillante, l’auteur de Tu vas rire mais je te quitte a réalisé une anthologie impertinente des expressions cultes, des mots d’esprit inattendues, et des réparties les plus cruelles de la gente féminine.


Qu'elles soient écrivaines, féministes, intellectuelles ou actrices, elles ont marqué leur époque par leur indépendance d'esprit, leur intelligence et leur sensibilité.


Un festival anti-machos.



Mon avis :



 C'est avec beaucoup de plaisir que je me suis plongée dans ce petit livre vraiment sympathique. C'est en quelque sorte un dictionnaire ou un recueil de citations intelligentes et drôles issues de grandes dames qui ont marqué notre société. On y retrouve également des extraits de dialogues issus de livres, de films ou de séries : Bridget Jones, Sex & the city,...


 Françoise Sagan, Marilyn Monroe, Amélie Nothomb, Simone Weil, Virginia Woolf et Jane Birkin se côtoient pour notre plus grand plaisir. Les thèmes abordés sont divers et variés : l'amour, l'amitié, l'administration, l'argent, la jalousie, le régime, les ruptures, Dieu, les hommes, le mariage, la mort, l'orgasme, le temps,... Isabelle Alexis agrémente ces citations de petites anecdotes, d'éléments biographiques qui permettent de mieux cerner l'auteur de la phrase, et met parfois en relation plusieurs citations. C'est vraiment très intéressant. J'ai adoré ce petit livre. Le format carré est agréable, la police d'écriture également. J'avais le sourire tout au long de cette lecture. Je vous le conseille vraimentt !


 Si vous n'êtes pas convaincus, j'ai gardé au chaud quelques petites citations qui, je l'espère, vous donneront envie de courir l'acheter dans la librairie la plus proche. C'est parti :


" Je n'ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c'est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne me permet plus de me confondre avec un paillasson. "

Rebecca West


" Tout être humain a le droit d'être en contradiction avec lui-même. "

Amélie Nothomb


" Je crois en Dieu, mais je ne suis pas sûre de lui faire totalement confiance. "

Audrey Tautou


" Il faut avec les mots de tout le monde écrire comme personne. "

Colette


" Ecrire c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit. "

Marguerite Duras


" Les parcs à enfants, c'est le cimetière de ta jeunesse. C'est le bagne, c'est les travaux forcés. On se regarde entre condamnées à mort. On compare nos peines : "Ah, mon Dieu, trois enfants : trente ans ferme ! "

Florence Foresti


" Dans une famille, on a beau avoir vécu les mêmes choses, on n'a pas les mêmes souvenirs. "

Marie Darrieussecq


Un grand merci à

logotwitter

ainsi qu'aux éditions François Bourin.


(297 pages - Editions François Bourin - juin 2010 - 10€ )

 

Le petit plus : Le nom d'Isabelle Alexis vous dit quelque chose?

Je vous parlais d'un de ses livres il y a quelques jours :

51OJwAggFDL. SL500 AA300

 


Voir les commentaires

2010-07-05T13:10:00+02:00

Treize raisons - Jay Asher

Publié par MyaRosa


couv30879968




Quatrième de couverture :


Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu'elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D'abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l'oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer...


"Un mystère. Une apologie. Une cérémonie.

Je sais que dans les années à venur, je reviendrai souvent à ce livre. "

Sherman Alexie



Mon avis :


J'ai été intriguée par ce livre dès sa sortie. Les quelques phrases sur la quatrième de couverture m'ont suffit. Je n'avais pas envie d'en savoir plus avant d'entamer cette lecture, donc j'ai en quelque sorte boycotté tous les avis sur les forums et blogs (je suis tout de même allée voir s'ils étaient positifs ou négatifs) et je n'ai même pas lu la quatrième de couverture. Je pense que j'attendais beaucoup de ce livre, sans doute un peu trop, car mon avis est finalement très mitigé. Je pensais que cette histoire allait me faire fondre en larmes, que j'allais m'identifier à Hannah et souffrir avec elle, mais au lieu de cela, je l'ai trouvé insupportable! Jusqu'à la moitié du livre à peu près, je n'arrivais pas à rentrer dans l'histoire. Je trouvais les situations et les personnages niais et le style assez fade.  J'en ai d'ailleurs ri plus d'une fois, tant je trouvais l'histoire niaise et surjouée. De plus, l'accumulation de détails inutiles m'exaspéraient. J'ai l'impression d'être une sans-coeur, car tout le monde dit de ce livre qu'il est bouleversant or je suis restée complètement insensible.


Je serai un peu moins dure sur la deuxième partie du roman. Je ne sais pas si je me suis finalement attachée un peu à Hannah ou si c'est dû au fait que les évènements sont plus graves, mais j'ai quand même eu de la peine pour elle et je me suis enfin intéressée à son histoire. Je me trouve quand même assez dure. Pour bien comprendre, je ne dis pas que je ne trouve pas tout cela grave, mais ce qui m'a dérangé, c'est l'écriture de l'auteur je crois. Hannah m'apparaissait vraiment comme antipathique, et Clay ne m'inspirait pas beaucoup plus. J'avais l'impression qu'ils se faisaient une montagne de tout et de rien. Tout est dramatisé, à tel point que les évènements les plus graves sont comme placés au même niveau que les premières situations plutôt anodines mais qui ont causé la perte d'Hannah. Je comprends bien l'effet boule de neige, mais cette exagération de tout au début du roman m'a vraiment agacée.


Je suis tout de même contente de l'avoir lu. C'est un livre que j'aurai sans doute davantage aimé si je l'avais lu plus jeune, car l'histoire est terrible, mais la façon de l'aborder reste très "ados".

Je remercie nodreytiti de m'avoir prêté ce livre. N'hésitez pas à aller lire son avis, beaucoup plus enthousiaste que le mien.


(284 pages - Albin Michel / Wiz - mars 2010 - 13,50€)

 

cover_thirteenreasons.jpg

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog