Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2016-10-31T13:19:10+01:00

L'Horrible Madame Mémé

Publié par MyaRosa

Emilie Chazerand & Amandine Piu

32 pages, éditions de l'Elan Vert, septembre 2016, dès 5 ans

L'histoire :

Henri déteste le premier dimanche du mois.
Ce jour-là, c’est comme si la maison entière devenait folle. Maman est très énervée,
papa dit que ça va bien se passer mais Henri est inquiet car… il déteste aller chez l’horrible-madame-mémé !

 

Mon avis :

 

  En ce moment, j'ai vraiment beaucoup de chance avec mes lectures. J'ai découvert des tas de petits trésors, des livres fabuleux que j'ai envie de faire découvrir à la Terre entière et cet album en fait partie. Il est à la fois mystérieux et angoissant mais en même temps tellement drôle et émouvant !

 

 Le premier dimanche du mois, chez Henri, c'est la panique ! Tout le monde se prépare à aller chez l'horrible-madame-mémé mais personne n'a vraiment envie d'y aller... La maman court partout, s'inquiète, s'énerve, change de tenue plusieurs fois et s'en prend à tout le monde. Le père se veut rassurant mais n'a pas l'air convaincu par ce qu'il dit. Henri, lui, n'est pas plus motivé. Il doit mettre sa tenue des grandes occasions, celle qui gratte et dans laquelle il se sent déguisé et il doit se préparer à faire attention à tout ce qu'il dit et à dire merci pour des cadeaux empoisonnés...

 

 

 Car l'horrible-madame-mémé n'est pas commode du tout. Elle est moche, elle sent mauvais. Elle ne semble pas spécialement ravie que la famille soit au complet. Elle trouve à redire sur tout, même sur les cadeaux que lui fait sa belle-fille. Sa maison est terrifiante, pleine d'ombres et de grincements. Ca sent le tabac froid, l'humidité, le renfermé. On y mange mal. On ne s'y sent pas à l'aise. Il n'y a vraiment rien d'accueillant dans cet endroit sinistre et la mémé a tout d'une sorcière. D'ailleurs, c'est vraiment ainsi qu'on l'imagine car on ne la voit pas entière, au début de l'histoire. On la devine au fil des pages.

 

 

 L'atmosphère est lourde et pesante. On sent toutes les tensions et l'appréhension de chacun. On n'est vraiment pas rassuré ! Et en même temps, il y a quelque chose de drôle et d'assez familier, dans cette situation. On a tous connu, enfant, un proche qui nous effrayait, quelqu'un à qui on n'avait pas spécialement envie de rendre visite. Pour Henri, c'est aussi l'occasion de s'interroger sur le futur. Est-ce que sa grand-mère a toujours été comme ça ? Quelle genre de maman était-elle ? Henri deviendra-t-il papa un jour ? Est-ce que sa maman se transformera aussi en horrible-madame-mémé ? Est-ce que ses enfants à lui n'auront aucune envie d'aller chez elle ? La fin du livre est plus légère. La famille retrouve la chaleur de son foyer... jusqu'à la prochaine fois !

 

 

En quelques mots :

Un album dans lequel on se retrouve tous un peu. Une histoire à la fois drôle, effrayante et émouvante. Un très bel album.

 

 

Voir les commentaires

2016-10-31T11:14:17+01:00

Cendrillon (Coucou ! Mes contes de fées)

Publié par MyaRosa

Peep Inside a Fairy Tale

Anna Milbourne & Karl James Mountford

14 pages, éditions Usborne, octobre 2016

Quatrième de couverture :

Accompagne Cendrillon au fil des pages de ce joli livre à la rencontre de son beau prince.

 

Mon avis :

 

 J'ai vraiment un faible pour la collection "Coucou !" des éditions Usborne. On y trouve de beaux albums cartonnés avec de superbes illustrations et des tas de rabats à soulever. La collection est assez vaste car elle est aussi composée de documentaires destinés aux tout-petits sur la ferme, la nuit, l'espace, les dinosaures, le jardin, le château fort, etc... et elle compte depuis peu deux contes de fées : Le petit chaperon rouge et Cendrillon.

 

 

 La couverture de ce livre est vraiment magnifique et je peux vous assurer que l'intérieur l'est tout autant. Quel bonheur de se replonger dans ce conte de notre enfance ! Les illustrations sont vraiment très réussies. Je ne me lasse pas de les observer. Les maisons, le paysage, les couleurs, les tenues... tout est fabuleux ! Les rabats apportent vraiment quelque chose car ils permettent, par exemple, de se glisser dans les maisons ou dans le château, de voir la tenue de Cendrillon se transformer grâce aux doigts de fée de sa marraine...

 

 

 Ma fille de trois ans et demi adore l'histoire de Cendrillon. Nous avons plusieurs versions de cette histoire, mais elles sont souvent très longues et manquent d'illustrations. Je sens qu'elle décroche souvent avant la fin et je suis contente car cette nouvelle adaptation est parfaite pour les petits. L'histoire est abrégée, on va à l'essentiel, sans pour autant perdre le charme et l'esprit du conte. On plonge vraiment au coeur des illustrations, on est ailleurs, au pays des contes de fées... C'est un livre qui nous a beaucoup plu et qui, j'en suis sûre, sera sous beaucoup de sapins en décembre.

 

 

En quelques mots :

Un véritable petit bijou.

Une adaptation idéale pour les petits.

Des illustrations magnifiques !

 

A découvrir aussi :

Voir les commentaires

2016-10-31T10:46:32+01:00

Mes lectures d'Halloween (suite)

Publié par MyaRosa

 Suite à des changements survenus sur Overblog, je n'arrive plus à ajouter des livres ou à modifier mon ancienne sélection de lectures d'Halloween. Je vais donc poursuivre ici, mais je vous invite tout de même à aller jeter un oeil là-bas car il y a des tas d'idées de lectures (albums, romans, BD) mais aussi des livres d'activités, des jeux, etc...

 

Romans, recueils, nouvelles : 

 

 

 

 

 

 

 

Albums :

 

 

 

 

 

 

 

 

Livres d'activités, jeux, etc... :

 

Voir les commentaires

2016-10-31T10:09:26+01:00

Toc Toc Toc

Publié par MyaRosa

Christelle Vallat & Joëlle Dreidemy

32 pages, éditions L'élan Vert, septembre 2016, dès 3 ans

Quatrième de couverture :

ENTREZ, mes petits enfants ! Entrez ! N'ayez pas peur...
Les habitants de cet étrange château vous attendent !
Approchez ! Mais restez bien derrière moi, car on ne sait jamais...

 

Mon avis :

 

 Gros coup de coeur familial pour cet album drôle et rempli de surprises ! Cela fait plusieurs semaines qu'on le lit et le relit sans cesse. Mes enfants le connaissent par coeur et se racontent l'histoire seuls sans jamais se lasser.

 

 

 Un petit personnage nous invite à le suivre. Il veut nous montrer ces étranges voisins... On se glisse derrière lui et on le suit jusqu'à un mystérieux château dans lequel il y a plein de portes mystérieuses. On se demande à chaque fois ce que l'on va trouver derrière... Et de l'autre côté, se trouvent des personnages tous plus terrifiants les uns que les autres qui semblent nous attendre et nous proposent d'entrer chez eux : un loup affamé, un pirate effrayant, une sorcière un peu trop pressante, un énorme dragon ou encore un fantôme menaçant. Mais le pire reste à venir...

 

 

 Ce livre est vraiment très amusant. On se retrouve toujours derrière une porte à essayer d'imaginer ce qui va suivre grâce aux quelques indices fournis. Mes enfants ne peuvent pas s'empêcher de bondir et de rire à chaque nouveau personnage qui apparaît. Les illustrations sont belles et il y a des tas de détails à observer. La chute est vraiment inattendue et très drôle. J'ai adoré !

 

 

En quelques mots :

Un album drôle et mystérieux, parfait pour Halloween !

 

Je participe au Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde !

Retrouvez mes autres lectures d'Halloween ici.

 

 

 
 
 

Voir les commentaires

2016-10-28T12:27:11+02:00

L'Or du roi Midas

Publié par MyaRosa

Hélène Kérillis & Grégoire Vallancien

48 pages, Hatier Jeunesse, août 2016, dès 6-7 ans

L'histoire :

Le roi Midas est tellement heureux ! Le dieu Dionysos vient de réaliser son rêve. Désormais, tout ce qu'il touche se transforme en or ! Combien de temps peut durer le bonheur de Midas ?

 

Mon avis :

 

 Mes enfants connaissent déjà certaines histoires de la mythologie car j'avais trouvé de jolis recueils et des livres illustrés les rendant accessibles aux plus jeunes (Mythes grecs pour les petits / Questions/Réponses : La Mythologie grecque). Comme ils aiment beaucoup ces histoires, j'avais envie de poursuivre sur cette voie et j'ai découvert cette jolie collection qui s'adresse aux jeunes lecteurs. Chaque livre raconte un mythe aux enfants avec des mots simples et faciles à déchiffrer, une présentation des personnages, une mise en page aérée et surtout de belles et grandes illustrations colorées qui permettent de passer en douceur des albums aux romans.

 

 

 Nous avons beaucoup aimé ce livre. Bien sûr, je connaissais déjà l'histoire, mais j'ai aimé la relire et surtout la faire découvrir à mes enfants qui ont été très réceptifs. Ils se demandaient vraiment ce qui allait arriver au roi Midas qui, par étourderie, devient à la fois l'homme le plus riche et le plus misérable. L'histoire est passionnante et les illustrations rondes et colorées nous ont beaucoup plu. Nous avons hâte de découvrir d'autres titres de cette jolie collection que je conseille fortement aux jeunes lecteurs.

 

 

En quelques mots :

Une histoire intemporelle adaptée aux jeunes lecteurs et joliment illustrée.

 

Voir les commentaires

2016-10-28T11:52:58+02:00

Heidi joue à cache-cache

Publié par MyaRosa

Hiding Heidi - Fiona Woodcock

32 pages, Hatier Jeunesse, septembre 2016, dès 3 ans

L'histoire :

Heidi et ses amis adorent jouer à cache-cache. Le problème, c'est que Heidi gagne toujours. Elle ne peut pas s'en empêcher, car chez elle, c'est un don inné ! Sauf que parfois, elle est si difficile à trouver que ses amis ne veulent plus la chercher. Heureusement, Heidi a une idée...

 

Mon avis :

 

 Fiona Woodcock nous offre avec cet album un petit bijou au graphisme vraiment épatant ! Elle nous propose de retrouver les jeux de notre enfance et de faire une partie de cache-cache avec Heidi et ses amis. Ca vous dit ? Mais attention, je préfère vous prévenir, Heidi est imbattable à ce jeu-là. C'est la reine du camouflage. Elle se fond dans la masse jusqu'à devenir presque invisible. Elle est parfois tellement difficile à trouver que ses amis finissent par arrêter de chercher pour faire autre chose. C'est toujours Heidi qui gagne et le jeu pourrait durer des heures entières Il faut avouer que pour les autres, ça ne doit pas être bien marrant. Totalement absorbée par le jeu, Heidi en oublie ses amis et le plaisir de jouer ensemble. Jusqu'à ce qu'elle réalise qu'elle se met toute seule à l'écart. Il serait peut être temps que les choses changent et ça tombe bien car Heidi a une idée !

 

 Cet album m'a vraiment beaucoup plu. J'ai trouvé la petite Heidi très touchante et j'ai aimé la façon dont elle revient vers les autres. Le graphisme de cet album est unique ! On se prend au jeu et on essaie, nous aussi, de chercher Heidi et il faut reconnaître que c'est vraiment la reine du cache-cache ! Elle ne fait plus qu'un avec le décor ! L'auteure et illustratrice de cet album joue avec les couleurs et les formes et le résultat est très réussi. On en redemande !

 

 

En quelques mots :

Un album au graphisme épatant qui m'a beaucoup plu.

 

Voir les commentaires

2016-10-28T08:26:07+02:00

Pinocchio

Publié par MyaRosa

Edouard Signolet, Laetitia Le Saux

Elsa Lepoivre, Elliot Jenicot, Kate Combault

d'après Carlo Collodi

60 pages, éditions Didier Jeunesse, octobre 2016

Présentation de l'éditeur :

Enfin LA version musicale des (més)aventures de Pinocchio !

Un récit mené tambour battant, d’une grande intensité dramatique, très fidèle à l’œuvre de Collodi, raconté à plusieurs voix, à la manière d’une pièce de théâtre.

Elsa Lepoivre et Elliot Jenicot, deux comédiens de la Comédie-Française, et la soprano Kate Combault, dirigés par Edouard Signolet, jeune metteur en scène des plus talentueux. Le compositeur Laurent Petitgirard, célèbre pour ses musiques de films, réorchestre pour un trio violon, piano, violoncelle, des morceaux classiques (Mozart, Chopin, Vivaldi…), et des chansons contemporaines (Jacques Dutronc, Kurt Weil…), les agrémentant de ses propres morceaux et chansons. Réjouissant !
Laetitia Le Saux campe un Pinocchio malicieux qui aime montrer qu’il n’est pas fait de bois tendre. Avec sa patte géométrique et vintage, elle construit un univers singulier très marquant.

 

Mon avis :

 

 Aujourd'hui, je vous propose de redécouvrir un grand classique de la littérature de jeunesse : Pinocchio. Ce livre-CD haut en couleur réalisé d'après le spectacle "Les Aventures de Pinocchio" vous transporte dans l'univers de ce célèbre pantin de bois en musique, en mots et en images et se rapproche davantage de l'oeuvre originale de Carlo Collodi.

 

 En effet, si dans les versions modernes Pinocchio est un petit être naïf qui se laisse facilement influencer, dans la version originale et dans celle-ci c'est un personnage franchement antipathique qui n'en fait qu'à sa tête et use et abuse sans aucun scrupule du mensonge pour parvenir à ses fins. Mais ce pantin a tout à apprendre du monde et de la vie. Les épreuves qu'il va rencontrer vont peu à peu le rendre plus humain.

 

 

 En plus de rendre au conte tout son sens, cette version est un véritable spectacle, une pièce de théâtre qui s'invite chez nous et nous captive du début à la fin. Il y a les illustrations géométriques, colorées et délicieusement vintage de Laetitia Le Saux qu'on ne se lasse pas de contempler. Il y a Elsa Lepoivre et Elliot Jenicot de la Comédie Française qui nous racontent cette histoire comme personne. Il y a les compositions originales de Laurent Petitgirard qui se mêlent au répertoire des grands compositeurs de musique classique (Chopin, Vivaldi, Mozart,...) et la voix enivrante de Kate Combault - chanteuse soprano - qui reprend des airs de Jacques Dutronc ou de Kurt Weill.

 

 

 Il y a un vrai mélange des genres (musique classique, théâtre, opéra, drame, ambiance de fête foraine, conte initiatique, etc...) qui pourrait être déstabilisant mais qui, au contraire, fonctionne très bien et colle parfaitement à l'esprit de l'oeuvre d'origine. Ce livre-CD est une vraie réussite.

 

En quelques mots :

Un livre-CD à ne surtout pas manquer !

 

Voir les commentaires

2016-10-27T13:06:49+02:00

Le Syndrome du papillon

Publié par MyaRosa

Maxence Fermine

252 pages, éditions Michel Lafon, octobre 2016

L'histoire :

Hugo Mars, 17 ans, n'est pas un adolescent comme les autres. Atteint d'un mal étrange, le syndrome du papillon – il est incapable de faire des choix –, il est interné en hôpital psychiatrique après avoir voulu sauter d'une fenêtre du lycée.
Mais la vie est parfois surprenante. Car c'est justement dans cet établissement pourtant réputé difficile qu'il fait la plus belle rencontre de son existence. Celle de Morgane Saint-James, une jeune fille aux cheveux roux et aux yeux verts perçants, gothique et lunaire, qui ne s'intéresse qu'aux génies.
Hugo tombe aussitôt sous son charme et, grâce à sa compagnie, reprend peu à peu goût à la vie.
Mais un jour la jeune fille quitte l'hôpital sans laisser d'adresse, et Hugo décide de la retrouver coûte que coûte. S'ensuit alors une folle odyssée dans Paris, à la recherche de cette fleur sauvage qui a su apprivoiser son cœur.

 

Mon avis :

 

 Maxence Fermine est un auteur que j'apprécie beaucoup. On m'a offert "Neige", il y a quelques années, et j'avais tant aimé l'écriture de l'auteur que je m'étais empressée de lire presque tous ses autres livres. J'ai particulièrement aimé "L'Apiculteur", "Le Palais des ombres", "Opium" et "Le Violon noir". L'auteur a également écrit pour la jeunesse, il y a quelques années, et nous a offert une jolie trilogie  - "La Petite marchande de rêves", "La Poupée de porcelaine" et "La Fée des glaces" - dans laquelle on retrouve la même poésie que dans ses romans pour adultes avec un soupçon de magie et de fantastique. Cette fois, avec "Le Syndrome du papillon", il s'adresse aux adolescents en abordant la complexité de cet âge, le mal-être, les difficultés à trouver sa voie et sa place dans le monde. Malheureusement, ça ne m'a pas vraiment convaincue...

 

 Si le début était plutôt plaisant, j'ai vite été lassée par le langage faussement familier d'Hugo, et surtout, j'attendais qu'il se passe enfin quelque chose. Le personnage de Morgane était intéressant, mais j'ai trouvé Hugo assez pénible et je n'ai pas vraiment réussi à m'attacher aux personnages. Ca manquait cruellement d'émotions. Pas de papillons dans le ventre, pas de frayeurs, pas d'attentes, pas de suspense. C'était plat. Je suis restée en dehors. Il y avait quelque chose qui sonnait faux et ça m'a vraiment dérangé. Le langage des deux adolescents n'était pas très crédible. C'était parfois trop familier et à d'autres moments trop soutenu. Un ado qui jure toutes les dix secondes n'emploie pas des expressions comme souper ou faire sa toilette. Leurs réactions étaient souvent trop faciles et surjouées. Il y avait des scènes qui n'apportaient vraiment rien à l'histoire et qui étaient juste là pour meubler un peu. Ca manquait vraiment de surprise et de spontanéité !

 

 Et puis, il y a toutes ces informations sur tout et n'importe quoi qui m'ont semblé intéressantes mais qui arrivaient comme un cheveu sur la soupe. D'accord, ça peut s'expliquer par la situation de Morgane, mais ça manquait vraiment de subtilité. Je suis vraiment déçue. Sauf dans quelques descriptions, je n'ai pas retrouvé la poésie que j'aime tant dans les écrits de Maxence Fermine... C'était une lecture fade et sans surprise qui manquait, à mon sens, de crédibilité, de fraîcheur et de spontanéité car c'est ce que l'on recherche dans ce genre de lectures. J'ai tenu jusqu'au bout, mais je me suis vraiment dit "Tout ça pour ça ?" Si vous voulez découvrir Maxence Fermine, je vous conseille vraiment de choisir un autre roman. N'importe lequel, mais pas celui-là !

 

En quelques mots :

Un roman décevant. Une lecture fade qui manque cruellement de spontanéité, de fraîcheur et d'originalité.

 

Voir les commentaires

2016-10-27T09:07:51+02:00

1001 choses de magicien à trouver

Publié par MyaRosa

Gillian Doherty & Teri Gower

32 pages (+ autocollants), éditions Usborne, septembre 2016

Présentation de l'éditeur :

Explore le monde enchanté des magiciens... et laisse-toi ensorceler ! Fées, farfadets, objets magiques... Sers-toi des autocollants du centre du livre pour signaler tout ce que tu trouves au fil des pages.

 

Mon avis :

 

 Voilà un cherche et trouve parfait pour Halloween ! Ce livre nous offre la possibilité de pénétrer dans l'univers secret et mystérieux des sorciers et magiciens. Châteaux, bibliothèques, boutiques magiques, forêt enchantée, école de magiciens, grands festins, grotte aux trésors, défilé d'Halloween, il y a de lieux magiques à explorer et d'occasions de faire la fête ! Sur chaque page, il y a des dizaines d'objets à retrouver et des autocollants fournis avec le livre permettent de s'y retrouver et de savoir ce qu'il nous reste à chercher.

 

 

 Au fil des pages, on doit chercher : des trolls, des nuages à rêves, des griffons, des hippogriffes, des dragons, des parchemins magiques, des fantômes, des lutins, des gâteaux ensorcelés, des farfadets, des chats noirs, des bonbons sauteurs, des magiciens en pain d'épices, des brioches magiques, des tartes à la citrouille, des soufflés hantés, des bougies volantes, des baguettes magiques, des boules de cristal, des mandragores, un puits à souhaits, des crayons empoisonnés, etc... Voilà qui devrait séduire les apprentis magiciens et les petites sorcières !

 

 

En quelques mots :

Un cherche et trouve indispensable pour Halloween. Des tas d'objets magiques et de créatures fantastiques sont à découvrir au fil des pages.

 

****

A découvrir aussi :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je participe au Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde !

Retrouvez mes autres lectures d'Halloween ici.

 

 

 
 
 

 

Voir les commentaires

2016-10-26T21:09:40+02:00

Le Grand livre des couleurs

Publié par MyaRosa

Big Book of Colours - Felicity Brooks & Sophia Touliatou

26 pages, éditions Usborne, septembre 2016

Quatrième de couverture :

Amuse-toi à parcourir cet étonnant livre qui contient une myriade de couleurs. Fais tourner la roue chromatique, sers-toi de la page transparente pour observer le mélange des couleurs et découvre leurs significations.

 

Mon avis :

 

 Ma fille de trois ans et demi a eu un gros coup de coeur pour ce livre. Elle a totalement craqué en voyant les illustrations et toutes ces couleurs. Cela fait un bon moment qu'elle emmène ce livre partout avec elle et je dois reconnaître que je comprends cet engouement parce qu'il est vraiment trop chouette !

 

 Il y a d'abord une petite présentation des couleurs primaires et secondaires ainsi qu'une roue chromatique avec laquelle on peut s'amuser. Les couleurs froides, chaudes et complémentaires sont évoquées avec des mots simples. Mais il y a ensuite et surtout des pages entières qui nous présentent les couleurs en images. Les illustrations sont rondes, enfantines et mignonnes comme tout et elles ne se contentent pas de reproduire des objets de la couleur en question, elles abordent le langage des couleurs, leurs noms, les différentes nuances et les émotions qui leurs sont associées. Les dessins m'ont vraiment beaucoup plu. On retrouve, à chaque fois, une fillette malicieuse et pétillante que l'on voyait déjà jouer avec les tubes de peinture sur les premières pages du livre.

 

 

 Voilà quelques exemples d'associations : 

  Pour le bleu, la mélancolie, l'indigo, le bleu layette, la baleine, les jacinthes des bois, le bleu denim, le bleuet.

 

 Pour le vert, les petits pois, la menthe, le citron vert, la pistache, le vert tendre, "avoir la main verte", le feu vert, le vert pomme.

 

 Pour le jaune, la glace à la vanille, le jaune d'oeuf, le canari, le jaune de Naples, la couleur moutarde, les tournesols, le citron, le jaune de cobalt, le sable.

 

 Pour la couleur orange, Halloween, la pêche, le cuivre, le feu, le ballon de basket, le renard, la bouée de sauvetage, le tigre, la mandarine, l'ocre.

 

 Pour le rouge, le Petit Chaperon rouge, les briques, la fraise, la pastèque, le rouge-gorge, les coquelicots, le camion de pompier, le piment rouge, les cerises, l'amour, le grenat.

 

 Pour le rose, le cochon, la barbe à papa, le rose bonbon, "voir la vie en rose", le flamant rose, la framboise.

 

 Pour le violet, l'améthyste, le mauve, le papillon empereur violet, la lavande, l'aubergine.

 

 Pour le noir, la "nuit noire", le corbeau, la réglisse, le chat noir, les notes de musique.

 

 Pour le gris, l'éléphant, la souris, le gris ardoise, la pierre.

 

 Pour le blanc, le bonhomme de neige, le lait, les os, l'ivoire, le blanc cassé, les flocons de neige.

 

 Pour le brun, l'ours brun, le chocolat, la noisette, la terre cuite, le sépia, la châtaigne.

 

 

 Il y a ensuite une palette sur laquelle les couleurs sont mélangées et une page transparente "magique" qui permet de modifier les dessins. C'est un ouvrage vraiment joli et surtout très complet qui va, je pense, intéresser ma fille longtemps car il y a différentes façons de l'exploiter. Pour le moment, elle adore nommer les couleurs et les objets qu'elle découvre sur les pages et elle s'amuse avec la roue chromatique. On va bientôt faire un petit atelier peinture pour reproduire les mélanges de couleurs et essayer de créer différentes nuances.

 

 

En quelques mots :

Un livre superbe et très complet pour éveiller la sensibilité artistique des tout-petits. Un ouvrage à observer et à manipuler à volonté !

 

Voir les commentaires

2016-10-26T12:32:52+02:00

Le Club de l'épouvante

Publié par MyaRosa

Fright Club - Ethan Long

32 pages, éditions Circonflexe, septembre 2016, dès 5 ans

Quatrième de couverture :

Savez-vous faire des grimaces ? des gestes effrayants ? des bruits angoissants ?
Pour adhérer au Club de l'Épouvante il faut faire peur et ce n'est pas si facile. Alors quand de petits animaux tout mignons veulent devenir membres, Vladimir le vampire leur claque la porte au nez. Il n'est pas là pour rigoler ! Le Club de l'Épouvante aurait pourtant beaucoup à apprendre de ces candidats très doués et particulièrement motivés…
 
Mon avis :
 
 Halloween approche à grand pas alors, comme chaque année, je suis partie à la chasse aux livres pour vous dénicher quelques petites histoires aussi amusantes qu'effrayantes. Mes enfants en raffolent et cet album nous a particulièrement plu.
 
 C'est l'histoire d'un club, mais pas n'importe lequel : le club de l'épouvante ! Des créatures effrayantes s'y réunissent pour préparer leurs attaques et partager leurs astuces pour faire trembler les humains. A l'approche d'Halloween, ils ont décidé de revoir une dernière fois leur plan, mais le moins que l'on puisse dire est qu'il n'est vraiment pas au point... Malgré leurs efforts, ils sont plus drôles qu'effrayants. Lorsque des animaux viennent frapper à leur porte, ils ne les prennent pas au sérieux et les envoient balader. Après tout, qui pourrait être effrayé par un lapin, une mouche ou une tortue ?
 

 

 Mais les apparences sont souvent trompeuses et les animaux vont leur prouver qu'ils ont tort et que même les créatures mignonnes peuvent faire peur ! Les monstres vont devoir remballer leurs préjugés et faire confiance à ces nouveaux venus pour que leur fête d'Halloween soit vraiment réussie. L'union fait la force et cette histoire en est une nouvelle preuve !
 

 

 L'histoire racontée dans ce livre est vraiment très amusante et a bien fait rire mes petits monstres. De plus, elle est beaucoup moins légère qu'on ne l'imagine. Elle aborde des thèmes importants comme la différence, les préjugés, la tolérance, l'union et l'exclusion. Nous avons adoré les illustrations qui sont aussi drôles qu'effrayantes et nous mettent parfaitement dans l'ambiance d'Halloween. On croise, au fil des pages, sorcière, loup-garou, vampire, momie, fantôme, etc... C'est un album que je recommande à tous les enfants qui aiment jouer à se faire peur. Succès garanti !
 

 

En quelques mots :
Un album très amusant et parfait pour Halloween !
 
 

Je participe au Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde !

Un concours est organisé sur Le Livroblog pour gagner cet album : ici

Retrouvez mes autres lectures d'Halloween ici.

 

 

 
 
 
 
A découvrir aussi :

Voir les commentaires

2016-10-26T12:09:27+02:00

Il était 3 fois Boucle d'Or et les trois ours

Publié par MyaRosa

Christine Naumann-Villemin & Laurent Simon

64 pages, éditions Nathan, octobre 2016

Quatrième de couverture :

Un grand conte classique réinventé 3 fois...

pour 3 fois plus de rigolade !

 

Mon avis :

 

 J'adore le concept de ce livre ! Tout le monde connaît le conte de Boucle d'Or et les trois ours, n'est-ce pas ? Mais si on changeait un élément important, à votre avis, est-ce que ça pourrait changer toute l'histoire ? Si, par exemple, Boucle d'Or était un caniche, est-ce que les choses se dérouleraient de la même manière ? Et si Boucle d'Or vivait sur la banquise, que ferait-elle en découvrant le logis des ours ? Et si les ours étaient vraiment très méchants et que Boucle d'Or souhaitait plus que tout devenir vétérinaire et prendre soin des animaux, comment les choses se passeraient-elles ?

 

 

 Dans ce joli livre, il y a trois histoires à découvrir. Trois réinterprétations courtes et amusantes qui donnent un nouveau sens à l'histoire et permettent d'inverser un peu les rôles. C'est drôle, pétillant et très coloré ! L'idée est excellente et cela donne envie de se lancer, d'inventer et d'imaginer des tas d'autres versions. D'ailleurs, c'est le petit jeu que l'on nous propose à la fin de l'ouvrage et il y a, en plus, une version plus classique du conte à découvrir. Je pense que c'est un livre très intéressant à étudier et qui peut vraiment donner envie de se lancer dans l'écriture. Le concept est génial et le livre très réussi. Tout le monde a adoré !

 

 

En quelques mots :

Un album plein d'humour et de malice qui donne envie d'écrire des tas d'histoires !

 

Voir les commentaires

2016-10-25T13:20:40+02:00

Des vacances... en forêt !

Publié par MyaRosa

 Bonjour,

 J'avais promis qu'il y aurait un peu plus de blabla sur ce blog, alors voilà, j'avais envie de vous raconter un peu nos vacances. Jeudi dernier, nous sommes partis rejoindre une partie de la famille pour passer quelques jours tous ensemble. Je dois avouer que je me suis laissée porter sans me poser trop de questions sur la destination. Je savais juste que nous serions à la campagne et que mes p'tits loups étaient ravis de pouvoir passer du temps avec leurs cousins.

 Sur place, nous avons eu la surprise et le plaisir de constater que la maison se trouvait... au milieu des bois ! Un grand chemin en pleine forêt nous séparait du reste du monde et il n'y avait qu'à faire un pas dehors pour ramasser des feuilles de toutes les couleurs et des champignons. Moi qui adore l'automne, vous n'imaginez pas mon bonheur !

 

  Si l'endroit était superbe, la maison ne l'était pas moins. Une grande demeure familiale en pierres datant de 1850, avec des tas de chambres, une grande pièce de vie conviviale et chaleureuse, un dortoir sous les combles avec des balançoires accrochées aux poutres, une piscine extérieure abritée et chauffée, une immense cheminée, une baignoire gigantesque et une super salle de jeux pour les enfants avec des tas de jeux et même une mezzanine secrète pleine de peluches !

 

Le temps a été assez inégal, mais cela n'a gâché en rien notre séjour. Balades en forêt, construction de cabanes, petit tour au marché du coin, dégustation de produits locaux, baignades, cueillette de champignons, visite d'un musée pour certains et atelier gourmand pour les enfants... Je n'ai pas vu le temps passer ! J'avais prévu de la lecture mais je dois dire que mes livres sont restés au fond de ma valise...

 Nous sommes revenus de ce séjour familial avec des souvenirs plein la tête, de belles images de forêt en automne et quelques objets-souvenirs dénichés dans une petite boutique adorable. Depuis notre retour, une phrase tourne en boucle dans la bouche des enfants : "Quand est-ce qu'on y retourne ?"

 

Voilà mes trouvailles :

Une nouvelle poupée russe pour ma collection et un coussin hibou que les enfants adorent et que nous avons baptisé Merlin.

Une jolie poupée russe pour ma collection.

 

Voir les commentaires

2016-10-25T12:43:15+02:00

Balthazar a perdu son ours Pépin

Publié par MyaRosa

Marie-Hélène Place & Caroline Fontaine-Riquier

32 pages, Hatier Jeunesse, octobre 2015, dès 3 ans

L'histoire :

Balthazar a perdu son doudou. Il a beau fouiller tous les recoins de la maison, regarder dans toutes les cachettes, il ne le trouve nulle part. C'est alors que Balthazar apprend que son papa, lui aussi, avait un doudou...

 

Mon avis :

 

 Ce matin-là, lorsque Balthazar se réveille, il ne trouve pas son ours Pépin. Balthazar le cherche dans sa chambre, dans le couloir, dans la salle de bains, mais son doudou reste introuvable. Il interroge donc tout le monde : son papa, le chien et même ses peluches, on ne sait jamais. Il se demande si Pépin n'a pas entamé une partie de cache-cache sans le prévenir et il essaie de trouver un moyen de le faire sortir de sa cachette. Et s'il cherchait un autre doudou pour le remplacer ? Rapidement, ce jeu ne l'amuse plus du tout et il se rend bien compte qu'il n'y a qu'un seul Pépin et que personne ne pourrait prendre sa place... Il est donc très surpris lorsqu'il apprend que quand il était petit, son papa avait, lui aussi, un ours en peluche qui ne le quittait jamais. Pourquoi les adultes, en grandissant, oublient-ils leurs doudous ? Et où est donc passé ce coquin de Pépin ?

 

 

 Mes enfants et moi, nous aimons beaucoup les histoires de Balthazar. Les grands albums de cette collection sont toujours poétiques et émouvants. Les histoires sont assez longues, il y a pas mal de texte, mais il y a aussi des tas d'illustrations et elles sont superbes. Au fil des albums, on s'est vraiment attaché à Balthazar et à son entourage et on est toujours ravi de les retrouver dans de nouvelles histoires. Celle-ci a particulièrement touchée mes loupiots qui sont, eux aussi, très attachés à leurs doudous. Chercher partout dans la maison, coller des affiches, laisser des messages de détresse, je suis sûre qu'ils auraient fait comme Balthazar s'ils étaient dans la même situation !

 

 

 C'est aussi l'occasion de parler du temps qui passe et de la filiation. Balthazar essaie d'imaginer comment était son papa lorsqu'il était petit garçon et qu'il vivait avec sa grand-mère. Il profite d'ailleurs d'un séjour là-bas pour aller faire un petit tour dans le grenier où il découvrira, en plus de l'ours en peluche de son père, de petits trésors oubliés... C'est une histoire vraiment jolie et pleine d'émotions qui nous a beaucoup plu.

 

 

En quelques mots :

Un album poétique et émouvant qui parle de la perte du doudou, mais aussi du temps qui passe. Une belle histoire à lire en famille.

 

A découvrir aussi :

Voir les commentaires

2016-10-24T14:53:37+02:00

Sorties poches à ne pas manquer #146

Publié par MyaRosa

Je raffole de Paris

Lindsey Kelk

9 décembre 2016

Quand le petit ami d’Angela lui propose un voyage à Paris en même temps que la revue de mode Belle lui commande un article, Angie saute sur l’occasion. Mais alors qu’elle tombe sous le charme de la vie parisienne, elle découvre un jour Alex en tête à tête avec son ex et Paris lui semble tout de suite moins romantique.
Avec Londres et son ancienne vie à seulement une journée de train, Angela va devoir décider si elle reste pour se battre… ou si elle rentre chez elle en courant !

 

Le Parfum des sentiments

Cristina Caboni

26 janvier 2017

Quand Elena, vingt-six ans, surprend son petit ami avec une autre dans la cuisine du restaurant dont ils ont tous deux la gestion, son univers s'écroule. Elle, qui pensait avoir enfin trouvé l'équilibre après une enfance malheureuse, doit maintenant affronter la vie seule et cesser d'avancer avec des œillères. Il est temps qu'elle accepte son don, celui que chacune des femmes de sa famille s'est transmis au fil des siècles : la capacité à traduire les sentiments et les atmosphères en parfum. Elle quitte alors Florence pour s'installer à Paris, où elle est recrutée par un parfumeur de renom. Et, quand elle fait la rencontre du mystérieux Cail McLean, le bonheur semble enfin à portée de main. Pourtant...

 

Un Noël à New York

Anne Perry

3 novembre 2016

Jemina Pitt, la fille du célèbre directeur de la Special Branch, a 23 ans durant l'hiver 1904. Elle décide d'accompagner sa jeune amie Delphinia Cardew à New York, sur le point de se marier avec l'aristocrate Brent Albright. Dans la haute société new-yorkaise, ce mariage est une grande affaire qui liera deux familles prodigieusement riches. Mais Jemina détecte une ombre mystérieuse planant sur la célébration. Maria, la mère de Delphinia, est absente de la fête et les Albright refusent de mentionner son nom. Et quand le frère du marié demande à Jemina de l'aider à retrouver Maria afin de prévenir un scandale, elle n'hésite pas à se lancer dans une enquête aussi inattendue que périlleuse.
De Hell's Kitchen à Central Park, Jemina devra trouver son chemin à travers les rues enneigées de New York, sans se douter qu'un danger mortel la menace.

 

Carthage

Joyce Carol Oates

3 octobre 2016

Tout semble aller pour le mieux dans la petite ville de Carthage en ce début de juillet 2005, si ce n'est que Juliet Mayfield, la ravissante fille de l'ancien maire a, pour des raisons peu claires, rompu ses fiançailles avec le caporal Brett Kincaid, héros de retour de la guerre d'Irak. Un héros très entamé dans sa chair et dans sa tête, dont pourtant Cressida, la jeune soeur rebelle de Juliet, est secrètement amoureuse. Or, ce soir-là, Cressida disparaît, ne laissant en fait de traces que quelques gouttes de son sang dans la jeep de Brett. Qui devient alors le suspect numéro 1 et, contre toute attente, avoue le meurtre… Sept ans après, un étrange personnage surgit pour peut-être résoudre l'impossible mystère.

 

Dissonances

Carin Gerhardsen

17 novembre 2016

Une jeune femme nue, traumatisée, mutique est retrouvée sur un palier d'immeuble. Si elle refuse de parler, le voisinage, lui, est plus bavard. Et accuse sans hésitation le propriétaire de l'appartement devant lequel elle se trouvait. Le réparateur de piano John Gideon doit, selon eux, au mieux être un pervers, au pire un pédophile. Comment expliquer sinon les va-et-vient incessants de demoiselles chez lui ?
Petra aimerait bien éclaircir ce point. Gideon ne lui paraît pas avoir le profil. Mais, pour l'instant, sa porte reste close et il est introuvable. Alors que la liste des suspects s'allonge, Petra s'efforce de faire parler la victime. À part elle, qui peut y parvenir ? Toutes deux partagent la terrible expérience du viol.
Difficile de faire la part des choses et de progresser quand pistes, témoignages et instincts de flics prennent des voies aussi...dissonantes.

 

Les Derniers jours de Rabbit Hayes

Anna McPartlin

¤ Mon avis sur ce roman ¤

2 février 2017

Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n'a plus que neuf jours à vivre.
Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu'elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l'espoir de la sauver s'amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s'interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.
Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.

 

L'élégance des veuves

Alice Ferney

24 août 2016

En cent ans et trois générations, vingt-quatre naissances et quinze décès, l'auteur dévide l'immuable fil de la vie, porté par une lignée de femmes, de mères et de veuves.
Un magnifique roman adapté au cinéma par Tran Anh Hung sous le titre ÉTERNITÉ (avec Audrey Tautou, Bérénice Béjo, Mélanie Laurent, Jérémie Rénier...).

 

Une part de ciel

Claudie Gallay

¤ Mon avis sur ce roman ¤

26 octobre 2016

Aux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance. Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, et élève une fille qui n'est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse... Dans le gîte qu'elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo, l'artiste qui voile les choses pour mieux les révéler. Les jours passent, qui pourraient lui permettre de renouer avec Philippe et Gaby un lien qui n'a rien d'évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent ; Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d'enfance et définitivement abîmé les poumons de Gaby. Décembre s'écoule, le froid s'installe, la neige arrive... Curtil sera-t-il là pour Noël ?

 

Sous les flocons

Nora Roberts

19 octobre 2016

Orpheline à six ans, Diane s’est toujours sentie infiniment reconnaissante envers sa tante qui l’a recueillie, au point de se conformer en tout à ce que cette dernière attendait d’elle. Jusqu’au jour où elle apprend que celle qui l’a élevée lui ment depuis toujours. Bouleversée, révoltée, Diane décide de rompre avec sa famille adoptive et de démissionner du prestigieux cabinet d’avocats dans lequel elle travaille à Boston. Avec un seul but : se construire une nouvelle vie, une vie à elle, sans personne pour lui dicter ses choix. Et une vie dans laquelle Caine MacGregor, le brillant avocat qu’elle vient de rencontrer, charmeur, irrésistible, n’a pas de place. Car, pour Diane, il est désormais hors de question de faire de nouveau confiance à quiconque, ni de risquer son indépendance, et son cœur, auprès d’un homme…
Au cœur de l’hiver, alors que les flocons de neige dansent, féeriques, devant l’océan tempétueux d’Atlantic City, Diane va devoir livrer un combat qu’elle n’imaginait pas…
 
Ce roman, Une rebelle chez les MacGregor, est suivi de deux autres récits de Nora Roberts (Le rendez-vous des amants, Un cottage en cornouailles).
 

Serre-moi fort

Claire Favan

9 février 2017

" Serre-moi fort. " Cela pourrait être un appel au secours désespéré.
Du jeune Nick, d'abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa soeur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l'incertitude et l'absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l'Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité.
Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l'enquête sur la découverte d'un effroyable charnier dans l'Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psycho logique d'une rare violence...

 

Celle qui donnait à manger aux chiens

Kristien Hemmerechts

16 novembre 2016

À l’été 2012, de vieilles blessures ont été rouvertes en Belgique quand on a su que Michelle Martin, l’ex-femme et complice de Marc Dutroux, serait libérée sur parole. J’essayai de savoir ce qui pouvait se passer dans sa tête.
K. H.
 Elle est la femme la plus haïe de Belgique. Elle passe ses journées en prison, après avoir été la complice de terribles crimes sexuels commis par M, son époux et le père de ses trois enfants. Elle n'a jamais cherché à l'arrêter. Elle a fait tout ce qu'il lui demandait. Presque tout. Elle sera bientôt libérée sur parole, et transférée vers un couvent. Pour travailler. Et lorsqu'elle ne travaillera pas, elle priera. Qui est cette femme ? N'est-elle qu'un monstre sans scrupule ?

 

Ma Meilleure ennemie

Paula Daly

9 février 2017

Natty et Sean forment un couple heureux depuis le lycée. Après avoir travaillé dur, ils sont devenus propriétaires d'un charmant petit hôtel dans la région des Lakes, au nord-ouest de l'Angleterre. Natty, sans doute trop perfectionniste, se démène aussi bien sur le plan professionnel que familial, sans se rendre compte que son mari se sent parfois un peu délaissé.
Quand l'école appelle pour leur annoncer que la plus jeune de leurs filles vient d'être hospitalisée lors d'un voyage scolaire en France, Natty se précipite à son chevet. Elle fait appel à sa meilleure amie, Eve, psychologue de renom, pour veiller sur sa famille en son absence.
À son retour, quelques jours plus tard, c'est le choc : Sean déclare qu'il est tombé amoureux d'Eve et qu'il veut divorcer. Tout s'écroule autour de Natty. Elle n'a pas d'autre choix que de tenter de faire face, au moins pour ses filles, et d'accepter l'inacceptable. Jusqu'au jour où elle reçoit une lettre : Eve aurait déjà agi de la sorte, à plusieurs reprises, avec des conséquences dramatiques. Natty va alors se lancer dans une bataille très dangereuse...

 

Aujourd'hui dans le désordre

Guillaume Rihs

5 janvier 2017

« Elle entend des voix familières, celles de ses frères et de sa mère, une voix familière dans une situation incongrue : son père parlant chinois. Elle entend des lamentations et des encouragements, des haussements de ton et des hésitations. Ça vit, dans ce salon. C’est délabré comme jamais, pourri, rôti, ça pue pas mal, mais ça vit vraiment, dans ce salon, et ça se mélange. Elle ne prête plus attention à ce qui est dit, elle se réjouit seulement de ces allées et venues de vibrations dans l’air, de toute cette vie contenue dans ces discours. »

Janvier à Genève. Trois frères et sœurs ont inscrit le grand appartement familial sur un site afin d’accueillir des voyageurs pour quelques jours. Leur première invitée est Victoria, une jeune anglaise en quête d’aventure. L’appartement se remplit au rythme des arrivées alors que dehors le climat se dégrade. Bientôt, une tempête de neige va bloquer tout ce petit monde à l’intérieur, les forçant à s’organiser… Entre réflexion sur la décroissance et comédie enjouée, Guillaume Rihs signe un premier roman plein de charme et de fantaisie.

 

Ma vie de pingouin

Katarina Mazetti

2 novembre 2016

En croisière sur l'«Orlovsky», Tomas et Wilma filent vers l'Antarctique. Lui, a élu les icebergs comme lieu idéal pour mettre fin à ses jours. Elle, reste d'un inébranlable optimisme malgré le secret qui assombrit sa vie. Sur le paquebot, la globe-trotteuse Alba répertorie les similitudes entre humains et animaux. Et elle dispose d'un beau panel face à un épaulard tueur, une poignée d'éléphants de mer plutôt mal élevés, et environ quatre cent mille manchots royaux. Un roman frissonnant sur l'amour et l'amitié, et l'avenir de la planète.

 

Une Nouvelle chance

Debbie Macomber

18 novembre 2016

Lucie Ferrara et Aren Fairchild se rencontrent après s'être rentrés dedans apparemment par accident (du moins, c'est ce qu'ils croient) à Times Square le soir du réveillon du Nouvel An. Le coup de foudre est immédiat. Mais, aussi vite qu'ils ont été réunis, un autre coup du sort les sépare, laissant Lucie et Aren sans moyen de reprendre contact.

Un an plus tard, Lucie est le chef d'un nouveau restaurant au succès retentissant et Aren travaille pour un grand quotidien de la ville. Malgré tous les mois qui ont passé, ils n'ont jamais oublié cette belle soirée et Shirley, Goodness, Mercy et Will, leurs anges gardiens, non plus. Pour aider le jeune couple à se retrouver, ils vont cuisiner un projet fou : mélanger un grand amour, une seconde chance et une bonne pincée d'espièglerie afin de créer un miracle de Noël que vous n'oublierez pas de sitôt.

 

Quelqu'un pour qui trembler

Gilles Legardinier

5 janvier 2017

Pour soigner ceux que l'on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu'il apprend que la femme qu'il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent.
Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n'importe quel inconnu. Est-il possible d'être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l'aide de ceux que le destin placera sur sa route.
Voici la réjouissante histoire de ce que nous sommes capables de réussir ou de rater au nom de la seule chose qui compte dans nos vies.

 

La Mer les emportera

Nick Dybek

1er décembre 2016

Dans le Grand Nord américain, non loin de l'Alaska, les hommes de Loyalty Island partent chaque automne pêcher le crabe royal. Pendant plusieurs mois, ils bravent l'océan, au péril de leur vie, pour ramener ce qui permettra à leurs familles de survivre. Alors, quand John Gaunt, le riche propriétaire de la flotte, se meurt, c'est toute une communauté qui est menacée de disparaître.
Chez les Bollings, ce décès imminent exacerbe les tensions entre les parents de Cal. Henry, son père, est obnubilé par le sort de l'entreprise, dont l'unique héritier des Gaunt ne se soucie guère. Il est prêt à tout pour sauver son avenir et celui des autres marins. Tout. Y compris les actes les plus inavouables.
Mais Cal devine ses projets. Dès lors, le garçon se retrouve confronté à un insoluble dilemme. Doit-il dénoncer le héros de son enfance, ou se taire ? Des années plus tard, Cal, désormais adulte, est toujours hanté par ce choix...
Un roman puissant, au style riche et évocateur, qui explore avec intelligence le bien, le mal et les multiples nuances qui les lient l'un à l'autre.

 

Mariages de saison

Jean-Philippe Blondel

5 janvier 2017

Juillet 2013 en province. Comme chaque été, Corentin retrouve, au côté de son parrain, Yvan, son emploi saisonnier de vidéaste de mariage. Chargé d'accompagner les couples des premières heures de la journée la plus importante de leur vie jusqu'au matin suivant, il recueille leurs espoirs et leurs désillusions, leurs joies et leurs détresses, parfois. Mais à vingt-sept ans, il est temps de faire des choix, amoureux tout autant que professionnels. Corentin a devant lui cinq mariages et aucun enterrement pour trouver sa voie.

 

Une autre vie

S. J. Watson

12 janvier 2017

Depuis le meurtre de sa sœur cadette, Kate, à Paris, la vie de Julia a basculé. Ni son mari parfait, Hugh, ni son fils Connor – en réalité son neveu, qu'elle a adopté – ne parviennent à apaiser son deuil. Résolue à faire la lumière sur ce crime, Julia s'attache aux derniers instants de la morte, à mettre ses pas dans les siens. L'enquête la conduit de Londres en France, où elle découvre que Kate fréquentait assidûment les sites de rencontre en ligne. Dans l'idée d'y trouver des indices sur sa mort, Julia s'y fait passer pour elle. Mais, à l'âge des bilans, des remises en question et des rêves abandonnés, la jeune femme se prend rapidement au jeu excitant d'une autre vie. Un jeu dangereux...

 

Mon amour,

Julie Bonnie

19 janvier 2017

« Nous ne nous sommes rien dit. Tess a pris toute la place. Puis tu es parti en laissant entre nous un vide silencieux. Tu sais bien faire ça. Ce que tu choisis d’ignorer disparaît. Si on n’en parle pas, ça n’existe pas. Tu dis qu’il ne faut pas se gâcher l’existence. Tu as raison. Nous gardons la tête haute en nous aimant sans parasites.   La trotteuse tremblote, sautille, et continue de tourner en rond. Je suis immobile. Au moindre mouvement, quelque chose va commencer et j’ai l’intuition qu’il vaudrait mieux que tout s’arrête. » J. B.

Un homme et une femme s’écrivent. Ils s’aiment, elle vient d’accoucher de leur enfant et lui, pianiste, est parti en tournée. Passion amoureuse, fusion maternelle, engagement artistique s’entremêlent et s’entredévorent tandis qu’un autre homme entre en jeu. Au fil des lettres et de l’inéluctable chassé-croisé amoureux, chacun se découvre livré à sa solitude.
Julie Bonnie saisit avec une extrême sensibilité une histoire qui s’écrit autant dans les mots posés sur le papier que dans les marges d’échanges impossibles. Un regard bouleversant sur la fugacité des rencontres, la transmission et la force des silences.

 

Temps du rêve

Henry Bauchau

2 novembre 2016

«Temps du rêve» raconte un amour aussi fulgurant qu'insidieusement délétère, par lequel un jeune garçon est ébloui puis désenchanté – et condamné à chercher dans l'imaginaire d'autres illuminations… A quatre-vingts ans de distance, Henry Bauchau relit et préface son tout premier récit publié sous pseudonyme. Un événement dans la collection "un endroit où aller".

 

Pour découvrir + de sorties, cliquez ici !

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog