Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2013-07-31T04:00:00+02:00

Prochaines parutions Milady Romance #14

Publié par MyaRosa

sortieslitterairesenpoche

Voici la liste des romans à paraître le 23 août 2013

Milady Pemberley

Milady Central Park

Milady Grand format

Milady Romantica

 

Sans-titre-2.jpgPetites leçons de séduction ¤ Caroline Linden

Avec sa beauté éblouissante et sa réputation sulfureuse, Anthony est redouté par les hommes et désiré par les femmes. Pourtant, ce libertin patenté est éperdument amoureux de Celia. Promise à un autre quelques années auparavant, la jeune femme est désormais veuve. Sa mère s’est mise en quête d’un bon parti pour la remarier, mais cette fois-ci, Anthony est prêt à tout pour conquérir le coeur de sa belle, et il va mettre à profit ses talents de séducteur.

 

 

51mbGgJSOxL._SY300_.jpgLa Confrérie des Lords, tome 1 : Pour l'amour d'un naufragé ¤ Mary Jo Putney

Échoué sur une rive inconnue, Adam ne se souvient pas de ce qui lui est arrivé. Il est toutefois ravi d’apprendre que cette beauté aux cheveux d’or penchée sur lui pour soigner ses blessures n’est autre que son épouse. Au moment où Mariah prie pour trouver un moyen de se débarrasser d’un encombrant prétendant, elle ne s’imagine pas que la solution va s’échouer sur une plage au pied de sa demeure. Convaincre Adam qu’il est son mari se révèle étonnamment simple. Résister à la tentation de se comporter comme son épouse — à tous égards — est une autre histoire…

 

5184qnjcawL._SY445_.jpgA l'eau de rose ¤ Gwyn Cready

Lorsque la critique littéraire Ellery Sharpe, journaliste à la plume acerbe, commet un impair dans les pages du Vanity Place, son chef lui inflige la pire des punitions : rédiger un article élogieux sur la romance, un genre qu’elle méprise. Pour ne rien arranger, son ex est engagé pour l’épauler sur ce projet. Et cette mission lui tient particulièrement à coeur, car le magazine est prêt à doubler son salaire s’ils arrivent à se mettre les lectrices dans la poche. Se pourrait-il que la jeune femme change d’avis sur les romans d’amour ? Et sur son ex ?

 

 

41mypr7LeEL._SY445_.jpgOpération séparation ¤ Stephanie Bond

Attention, un mariage peut en cacher un autre. Annabelle Coackley et Clay Castleberry sont prêts à tout pour empêcher le mariage de leurs parents. La fille de la future mariée et le fils de celui qu’elle s’apprête à épouser ont échafaudé un plan machiavélique pour leur mettre des bâtons dans les roues. Mais la répulsion va souvent de pair avec l’attraction… Ces deux-là n’avaient pas prévu de tomber amoureux en contrecarrant les projets de leurs parents…

 

 

 

Sans-titre-3.jpgLa Dernière duchesse ¤ Daisy Goodwin

La mise en scène d’une famille d’aristocrates qui n’est pas sans rappeler la série télévisée à succès Downton Abbey ! Cora a plusieurs cordes à son arc : elle est belle, pleine d’esprit et héritière d’une fortune colossale. Mais sa mère rêve de la seule chose qu’elle ne pourra pas lui acheter en Amérique : un titre de noblesse. Envoyée de l’autre côté de l’Atlantique, Cora fait forte impression auprès de l’aristocratie anglaise et rencontre un bon parti. Mais la jeune femme a tôt fait de déchanter. Ce monde impitoyable regorge de pièges et de trahisons susceptibles de provoquer la chute de cette délicieuse Américaine…

 

Sans-titre-1.jpg80 notes de bleu ¤ Vina Jackson

Summer a intégré un prestigieux orchestre new-yorkais. Sa carrière de violoniste décolle. Mais à nouvelle ville et nouveaux succès, nouvelles tentations. La jeune femme cède une nouvelle fois aux attraits d’un monde sensuel et dangereux qu’elle croyait avoir laissé derrière elle. Dominik, le séduisant professeur de littérature rencontré à Londres, la rejoint à New York. Mais bien qu’il tente de la protéger de ses pulsions vénéneuses, ses propres passions risquent de les détruire tous deux…

Voir les commentaires

2013-07-30T04:01:00+02:00

L'histoire vraie de Kiki la tortue géante

Publié par MyaRosa

L'histoire vraie de Kiki la tortue géante

Fred Bernard (texte) & Julie Faulques (illustrations)

couv49000537.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : tortue - histoire vraie - animaux

Edition / Collection : Nathan

Date de parution : 23 mai 2013

Nombre de pages : 32

Prix : 10€

Dès 5 ans

 

Présentation de l'éditeur :

Oh ! Une minuscule tortue sort de l'oeuf, sur une île des Seychelles...

Qui pourrait deviner que Kiki va devenir la plus célèbre des tortues géantes ?

 

monavis

 

 En collaboration avec le Muséum national d'Histoire naturelle, les éditions Nathan lancent une nouvelle collection, destinée aux enfants de cinq ans et plus, dans laquelle nous seront racontées des histoires vraies d'animaux. J'avais beaucoup aimé, il y a quelques mois, les récits sur l'histoire de Zarafa, la plus célèbre des girafes dont j'ignorais pourtant l'histoire, et je suis ravie de découvrir d'autres histoires de ce genre. Cet album nous fait suivre Kiki, la plus célèbre des tortues géantes, durant toute sa vie. Grâce aux belles illustrations de Julie Faulques et au texte tendre de Fred Bernard, nous la voyons naître, grandir, changer d'environnement et s'adapter à chaque fois. Car Kiki a vécu 146 ans, alors il - oui, c'est un mâle ! - en a vécu des changements ! Il est passé du milieu sauvage à la grande propriété d'un naturaliste puis a pris un bateau pour rejoindre le Jardin des Plantes de Paris. Que de changements dans sa vie !

 

 J'ai vraiment beaucoup aimé cet album. Les illustrations sont très belles et la vie de Kiki est expliquée avec des mots simples. Le texte est assez court mais on apprend pourtant beaucoup de choses sur les tortues géantes, sur ce qu'elles aiment ou n'aiment pas, sur leurs besoins naturels et sur les adaptations qui ont été nécessaires lorsque Kiki s'est installée à Paris. Ce qui m'a beaucoup plu également, c'est que le texte et les illustrations montrent bien au lecteur le temps qui passe et la longue vie qu'à eu Kiki. On voit le naturaliste qui l'a recueillie vieillir au fil des pages et son petit fils grandir et vieillir à son tour. On voit aussi des hommes de guerre et des hippies croiser la route de la tortue géante, ce qui aide à se repérer dans le temps. C'est très bien fait ! A la fin de l'ouvrage, on retrouve des informations sur les tortues géantes des Seychelles, des photos de Kiki et une interview de Marie-Claude Bomsel qui l'a soigné au Jardin des Plantes.

 

photo-70-.JPG

photo-69-.JPG

 

En quelques mots :

Une collection très intéressante, avec de belles illustrations, pour les enfants curieux et qui aiment les animaux. On apprend beaucoup de choses sur les tortues géantes et on découvre la vie incroyable qu'a eu l'une d'entre elles. 


Voir les commentaires

2013-07-29T04:00:00+02:00

Autobiographie d'une courgette (Gilles Paris)

Publié par MyaRosa

Autobiographie d'une courgette

Gilles Paris

couv217819.jpg

Catégorie(s) : Littérature francophone / Jeunesse

Edition / Collection : Flammarion / Etonnantiss!mes

Date de parution : avril 2013

Nombre de pages : 285

Prix : 4,90€

 

L'histoire :

Un nom de cucurbitacée en guise de sobriquet, ça n'est pas banal ! La vie même d'Icare - alias Courgette-, neuf ans, n'a rien d'ordinaire : son père est parti faire le tour du monde "avec une poule"; sa mère n'a d'yeux que pour la télévision, d'intérêt que pour les canettes de bière et d'énergie que pour les raclées qu'elle inflige à son fils. Mais Courgette surmonte ces malheurs sans se plaindre... Jusqu'au jour où, découvrant un revolver, il tue accidentellement sa mère. Le voici placé en foyer. Une tragédie ? Et si, au contraire, ce drame était la condition de rencontres et d'initiations à l'amitié, à l'amour et au bonheur tout simplement ?

 

monavis

Voici le livre que j'ai choisi pour le challenge "Livra'deux pour PAL'addict" auquel je participe avec Liyah.

 

couv47586454.jpg Initialement paru en 2002 aux éditions Plon, "Autobiographie d'une courgette" est aujourd'hui réédité dans une nouvelle version illustrée par Charles Berberian et complétée par une présentation et un dossier signés Marie-Luce Raillard dans lequel on retrouve des explication sur le roman, une interview de l'auteur et quelques petits jeux en rapport avec le texte. Onze ans après sa première parution, le roman de Gilles Paris n'a pas pris une ride ! Nous découvrons avec beaucoup d'émotions, la vie pas toujours facile d'Icare, petit garçon de neuf ans surnommé Courgette, qui vit seul avec une mère alcoolique et démissionnaire, son père étant parti avec une autre femme. Après un tragique accident, le petit garçon se retrouve placé dans un foyer d'accueil avec d'autres enfants, ce qui pourrait sembler dramatique, mais va finalement être pour Courgette une chance, l'occasion de prendre un nouveau départ dans la vie et de découvrir l'amour, l'amitié, le bonheur et la générosité.

 

"Quand j'habitais encore avec maman, j'attendais le Père Noël toute l'année. Je me disais "au cas où ça lui dirait de revenir rapport à ma liste qui s'allonge" et je posais mes chaussons près de la cheminée le matin ils étaient toujours vides et mon coeur aussi."(p81)

 

"Les gens très âgés c'est pareil que les enfants à part l'âge et les dents qu'ils retirent le soir dans un verre à eau. Ils font autant de bêtises que nous et ils mangent aussi mal. Simon dit aussi que l'âge est comme un élastique et que les enfants et les gens très âgés tirent dessus, chacun à un bout, et il finit par craquer et c'est toujours les gens âgés qui se prennent l'élastique dans la figure et après ils meurent." (p200-201)

 

"[...] Et les grandes personnes c'est pareil. C'est plein de points d'interrogation sans réponses parce que tout ça reste enfermé dans la tête sans jamais sortir par la bouche. Après, ça se lit sur les visages toutes ces questions jamais posées et c'est que du malheur ou de la tristesse. Les rides, c'est rien qu'une boîte à questions pas posées qui s'est remplie avec le temps qui s'en va."(p232)

 

 Comme toujours dans ses romans, Gilles Paris se glisse dans la peau d'un enfant avec beaucoup d'habileté. couv56986007.jpgOn a l'impression de lire les mots du petit Icare et de voir la vie à travers son regard. Ce récit commence mal et aborde des sujets délicats - la maltraitance, la mort - la violence - le mal-être -, sans pour autant tomber dans le pathos. Bien au contraire, Gilles Paris nous livre une histoire pleine d'humour, de générosité et d'espoir. J'ai adoré les personnages qui sont tous plus attachants les uns que les autres. J'ai adoré "Les Fontaines" et les belles rencontres que Courgette va y faire. Les mots sont tendres et le fait que l'histoire soit racontée par un enfant donne lieu à des quiproquos et des jeux de mots vraiment cocasses. Les enfants relèvent les petites incohérances et les paradoxes du monde et des adultes, pour notre plus grand plaisir. Il y a plein de petites phrases adorables et très justes qui parlent de la vie et de ses bizarreries avec cette insouciance et cette naïveté propres à l'enfance. J'ai pris le soin d'en noter plusieurs dans un petit carnet que j'emporte partout avec moi et je sais que je les relirai, le sourire aux lèvres, encore toute émue de ma rencontre avec Courgette, petit garçon au coeur tendre à qui la vie n'a pas souri au départ mais qui voit du positif dans toute chose. Je referme ce livre avec beaucoup d'émotions et je sais que je garderai en moi un peu de Courgette, de Camille, de Simon, d'Alice, de Béatrice, d'Ahmed, de Jujube, de Rosy, de Victor, de Raymond et de tous les autres...

 

"Les adultes, des fois, ça dit des trucs stupides à cause de la peur qui leur dévore le coeur. Ils feraient mieux d'écouter le silence. On finirait par croire que les enfants sont super débiles et qu'ils n'ont qu'une envie : se percer la gorge avec une sucette, ou se casser le cou à bicyclette, ou les jambes et les bras en descendant les escaliers, ou avaler de l'eau de javel parce que ça change du Coca. Et il faut les regarder, ces adultes, jouer aux grandes personnes et faire plus de bêtises que les enfants. C'est vrai qu'on est pas aussi sages que les images qui bougent jamais, mais bon, c'est pas les enfants qui cambriolent les maisons ou font sauter les gens avec des bombes ou tirent avec des carabines, à part moi, mais c'était juste un revolver et j'ai pas fait exprès. Eux, les méchants, c'est toujours exprès, pour faire du mal aux gens et leur voler leurs économies et c'est pas bien. Après les gens dorment sous les ponts et ils attendent d'être aspirés par le ciel pour plus avoir à se soucier de rien."(p124)

 

"A quoi ça sert d'avoir une famille si elle a pas le temps de s'occuper de vous et de vous aimer ? [...]

Des fois, les grandes personnes faudrait les secouer pour faire tomber l'enfant qui dort à l'intérieur. [...]

A quoi ça sert de raconter des histoires avec des anges qui veillent sur un enfant si on y croit pas ?" (p172)

 

En quelques mots :

Un roman tendre et plein d'humour qui parle de choses graves avec beaucoup d'optimisme et d'espoir et nous invite à voir la vie du bon côté. C'est un livre qui convient aussi bien aux adultes qu'aux enfants. Une jolie histoire sur l'enfance, l'innocence, et sur la découverte du bonheur.


Voir les commentaires

2013-07-28T04:00:00+02:00

Mes idées lecture #08

Publié par MyaRosa

mesideeslecture2.png

 

Dans ma wish list

 

couv28187294.jpgLes Fiancées du pacifique de Jojo Moyes

Le 2 juillet 1946, quelque six cent cinquante-cinq épouses de guerre australiennes embarquèrent pour un voyage exceptionnel : elles allaient faire cette traversée sur un porte-avions, Le Victorious, pour retrouver leurs époux britanniques. Elles furent accompagnées par plus de mille cent hommes, ainsi que par dix-neuf avions, pour un voyage qui dura environ six semaines. La plus jeune des épouses avait quinze ans. L'une d'entre elles au moins devint veuve avant d'atteindre sa destination. Ma grand-mère, Betty McKee, fut l'une des plus chanceuses et vit tous ses espoirs comblés.

 

514zv0gPOgL._SY445_.jpgLa Mort en rouge de Pierre Gaulon

Des coups frappés à la porte, comme autant d'appels au secours. A travers le judas, Clément Danver a juste le temps d'apercevoir un homme se jeter du haut de cinq étages. Selon toute vraisemblance, l'homme s'est suicidé. Sauf que... Clément a cru voir, un instant, une autre silhouette. Une jeune femme spectrale à la chevelure maculée de sang. Sans doute a-t-il rêvé... Mais le policier envoyé sur les lieux a lui aussi des doutes sur le suicide. D'autant que la mystérieuse " fille aux cheveux rouges " semble bien réelle. Elle laisse même des cadavres partout où on l'aperçoit. De sombres secrets enfouis depuis la Seconde guerre mondiale ne tardent pas à ressurgir. Pour certains, la vengeance est vraiment un plat qui se mange froid.

 

couv30574297.jpgLa Belle du Mississippi de Rosemary Rogers

Fille d'un riche sénateur, Cameron Campbell mène depuis toujours une existence dorée dans la plantation familiale d'Elmwood. Mais son bonheur vole en éclats lorsque le capitaine Jackson Logan, avec qui elle vit sa première romance, décide de rompre brutalement. Comment ose-t-il la traiter d'enfant gâtée alors qu'elle aurait renoncé à tout par amour pour lui ? Blessée, Cameron se persuade qu'elle ne pourra jamais lui pardonner. Six ans plus tard, à l'aube de la Guerre de Sécession, le capitaine Logan est de retour... Et si Cameron n'a pas oublié l'affront subi autrefois, elle ne peut contenir le trouble que ces retrouvailles éveillent en elle. Pourtant Jackson, lui, ne daigne pas lui accorder la moindre attention, et semble davantage préoccupé par le mystérieux message qu'il est venu transmettre au sénateur Campbell. Un message qui, Cameron l'apprend bientôt, la contraint au pire : placer son destin entre les mains de l'homme qui l'a trahie....

 

51FCuNy9TQL._SY445_.jpgL'Enfant de l'ombre de Judith Lennox

À la veille de la Grande Guerre, en vacances en France, Alix, 14 ans, est chargée de veiller sur Charlie, son cousin de 2 ans. Lorsque ce dernier disparaît après un pique-nique familial, Alix est tenue responsable de ce drame par son oncle, le méprisant Charles Lanchbury. Après son mariage et la naissance de son propre fils, Alix retrouve un peu de sérénité, mais demeure toujours hantée par la disparition de Charlie... Il lui faudra attendre le début de la Seconde Guerre mondiale pour enfin connaître le fin mot de l'histoire. De Londres à Paris, en passant par la Mésopotamie, Judith Lennox brosse le portrait d'une femme que la vie n'aura pas épargné, avec en toile de fond la montée du fascisme et le portrait grinçant d'une certaine aristocratie. Amour, jalousie, passion, avec en arrière-plan l'horreur de la barbarie nazie, tous les sentiments s'expriment, restituant le chaos d'une époque trouble.

 

519jXGLzjNL._SY445_.jpgLa Villa des secrets de Rosanna Ley

Une magnifique villa perchée sur une falaise avec vue sur la mer, où poussent des orangers. Quand Tess reçoit un courrier l'informant qu'elle vient d'hériter de cette incroyable propriété en Sicile, elle a du mal à y croire. Son seul lien avec l'île semble être sa mère, Flavia, qui a quitté la Sicile pendant la Seconde guerre mondiale et a coupé tout contact avec sa famille. Tess, qui vit dans l'ombre d'un amour perdu, décide donc de partir pour la Méditerranée. II est temps de comprendre ce qui la relie à ce petit paradis. Dans la villa du bout du monde, elle va réveiller les secrets de sa famille et découvrir que le passé ne meurt jamais...

 


 

Dans ma PAL

 

couv35536107.jpgLe Ciel est partout de Jandy Nelson

Un amour brûlant. Une perte dévastatrice, Lennie lutte pour trouver sa propre mélodie. Alors que Bailey, sa sœur, sa meilleure amie, vient de mourir, comment continuer ? A-t-elle le droit de plaire, elle aussi ? De désirer Toby ? D'être heureuse, sans Bailey ? Et comment ose-t-elle rire encore ? Parfois, il faut tout perdre pour se trouver... Un hymne à l'amour, à la vie, à la musique, à la nature et à l'écriture !

 

 

 

couv23605891.jpgL'Enfant du fantôme de Sonya Hartnett

Née en Australie au début du XXe siècle dans une famille aisée, Maddy est une enfant solitaire, étrangère dans sa propre maison, qui rêve d'une vie pleine de mystère. Alors le jour où, sur une plage, elle croise Plume, qui n'a aucune attache et ne possède rien, Maddy sent le sable s'ébouler sous ses pieds et les vagues lui répéter encore et encore le même mot. Elle s'éprend de sa liberté et de son parfum d'impossible, cherche malgré elle à l'apprivoiser... Une histoire douce-amère d'amour et de renoncement, mais aussi de courage et de réalisation de soi. Une fable lumineuse servie par la langue singulière de Sonya Hartnett, qui dit si bien la nature australienne, empreinte d'ancestrales légendes.

 

couv24487360.jpgAccès direct à la plage de Jean-Philippe Blondel

Roman puzzle en quatre parties autour du thème des vacances à la mer. Capbreton 1972, Hyères 1982, Perros-Guirec 1992 et Arromanches 2002. Au cours de ces années, des liens se tissent, s’entretiennent et se défont. Microcosme du monde des vacances où, à l’instar du corps, l’âme se déshabille le plus souvent.

 

 

 

 

 

couv15090135.jpgAmore 14 de Federico Moccia

Amore 14, c'est le journal intime de Carolina, adolescente de quatorze ans qui vit à Rome.
À ce cahier, elle confie tout, ses doutes et ses espoirs, ses relations avec ses meilleures copines, les disputes dans la famille, notamment entre son frère aîné et son père. C'est vers son journal qu'elle se tourne quand son grand-père meurt, quand son frère quitte la maison familiale, après une violente scène avec son père. Mais la vie de Carolina, c'est aussi des coups de coeur. Notamment pour Massimilliano, qu'elle a rencontré dans un magasin de disques.
Un seul regard et c'est le coup de foudre. Il la suit hors du magasin, lui offre un CD, lui donne son numéro de téléphone. A peine rentrée chez elle, Carolina découvre qu'on lui a volé son portable...

 

couv25631507.jpgUne femme simple et honnête de Robert Goolrick

Wisconsin, automne 1907. Sur un quai de gare, Ralph Truitt, magnat local craint et respecté, attend un train en retard alors que se lève le blizzard. Ce train renferme son dernier espoir, une promesse de bonheur et d'harmonie retrouvée. Truitt a fait passer plusieurs mois auparavant une annonce dans un journal de Chicago, disant qu'il était à la recherche d'une femme fiable, ayant renoncé aux illusions romantiques, mais sachant apprécier le confort d'un foyer. Dans le train, Catherine Land s'apprête à le rencontrer. Elle lui a répondu qu'elle était cette femme simple et honnête qu'il appelait de ses voeux. Pour mieux l'en convaincre, elle se débarrasse de ses derniers atours de courtisane et se déguise en cette épouse modèle qu'elle compte bien incarner à la perfection, le temps de parvenir à ses fins.

 

J'ai lu et aimé

 

couv13607845.jpgLettre à mon ravisseur de Lucy Christopher (ma chronique)

Ça s'est passé comme ça. J'ai été volée dans un aéroport. Enlevée à tout ce que je connaissais, tout ce qui était ma vie. Parachutée dans le sable et la chaleur. Tu me voulais pour longtemps. Et tu voulais que je t'aime. Ceci est mon histoire. Une histoire de survie. Une lettre de nulle part.

 

 

 

 

 

couv71587155.gif.jpgDesolation road de Jérôme Noirez (ma chronique)

CALIFORNIE, 1930.
Dans le quartier des femmes de la prison de San Quentin, une jeune fille de dix-sept ans attend le jour de son exécution. Elle s’appelle June, a une bouille d’ange, parle avec maladresse et timidité.  Elle raconte ce qui l’a menée là, sur la Desolation road, la route de la désolation qu'on emprunte un jour et qu'on ne peut plus jamais quitter : une passion absolue, déchirante pour un garçon nommé David, une histoire d’amour ponctuée par le vol, le kidnapping et le meurtre à travers la Californie de la Grande Dépression, en compagnie des parias, des criminels et des fantômes. Quand le journaliste venu l’interviewer demande à June ce qu’est l’amour à ses yeux, elle répond : « De la poussière et des étoiles, monsieur. » Le long de la Desolation road, il n’y a rien d’autre à contempler

 

couv21661611.jpgDu vent dans mes mollets de Raphaële Moussafir (ma chronique)

Rachel a neuf ans, une institutrice humiliante, des parents vaches et une copine garce. A neuf ans, on est puni quand on donne son avis, on découvre des nouvelles sensations étranges, on expérimente son langage et son corps. Cette grande petite fille dissèque son monde avec un regard drôle et acerbe dont la maturité étonne, amuse et choque. De fous rires en conflits, elle explore l'impitoyable monde de l'enfance. Un monde qui mène, parfois trop vite, vers celui des adultes...

 

 

couv70514588.gif.jpgPlein soleil de Valérie Clo (ma chronique)

" Tu es mon père. Tes portraits ne me font plus sursauter. Ils me sont devenus familiers. Je peux me tenir, droite, face à toi, sans défaillir. Je n'ai plus peur. J'ai enlevé le voile sombre sur ton histoire, et sur la mienne. Dessous, le soleil est immense. " La narratrice a tout juste un an quand son père meurt d'un accident du travail. Avec sensibilité, des années plus tard, Valérie Clo traque les souvenirs, met en scène tous les personnages du drame et renoue le fil fragile de ses origines. Arrachées à la nuit de la toute petite enfance, ces pages émouvantes sont le récit d'une libération. Un retour apaisé à la pleine lumière.

 

 

couv42076355.gif.jpgPerte et fracas de Jonathan Tropper (ma toute petite chronique)

Doug a vingt-neuf ans et il est veuf. Sa défunte femme, Hailey, est morte dans un accident d'avion il y a deux ans. Depuis, Doug se noie dans l'auto-apitoiement comme dans le Jack Daniel's, et a pour seules activités le lancer de canettes de bière sur les lapins qui envahissent sa pelouse et la rédaction d'une chronique hebdomadaire " Comment parler à un veuf ". Nul doute qu'il se consacrerait à plein-temps à cette douleur si sa sœur despotique, son beau-fils en mal d'attention et son père sénile ne venaient le sortir de sa léthargie. Et que dire de sa voisine qui s'obstine à lui susurrer des mots cochons à l'oreille... Qu'il le veuille ou non, plus question de se couper des autres. Mais pour Doug, ce retour à la vie ne se fera pas sans perte et fracas.

 

 

bateauxpapier.jpgLes Bateaux de papier de Anne Kalicky et Vanessa Hié (ma chronique)

Ottone est un enfant de la ville. Mais de son appartement, il met ses rêves d'océan et de voyages dans des bateaux de papier qu'il plie et déplie au gré de ses pensées. Un été, ses parents l'emmènent au bord de la mer, où il fait la connaissance d'Ernesto, un vieux pêcheur et de Lumio, son petit-fils. Les voilà partis à bord d'un joli bateau de pêche rouge... exactement comme celui qu'Ottone vient de fabriquer...

 

+ d'idées lecture

Voir les commentaires

2013-07-27T04:00:00+02:00

Yôsei, Dans le secret des fées

Publié par MyaRosa

Yôsei : Dans le secret des fées

Alice Brière-Haquet (texte) & Shiitake (illustrations)

nobinobi-Yosei_couverture_BD1.jpg

Catégorie(s) : Beau livre - recueil de poésie illustré - Imaginaire

Edition / Collection : Nobi Nobi ! / Hors collection

Date de parution : 12 juin 2012

Nombre de pages : 64

Prix : 16,90€

Dès 7 ans

 

Présentation de l'éditeur :

Les avez-vous déjà vues ?
Cachées dans les ombres de la nature, fées (“yôsei” en japonais), elfes, nymphes ou sirènes veillent… Ces minuscules gardiennes de l’Eau, de la Terre, du Feu, de l’Air et du Temps protègent fidèlement les mille et une merveilles qui emplissent notre vie quotidienne.
Quelques flocons de neige par-ci, un rayon de soleil par-là ? Ou des fleurs chatoyantes dansant au rythme du vent ? Ce sont elles. à travers ces poèmes, elles nous adressent leurs prières, légères et espiègles, pour nous réapprendre à les voir, à y croire.
Alors approchez et écoutez, la promenade ne fait que commencer !

 

monavis2

 

 Il y a quelque temps, je vous ai parlé d'un livre qui m'avait beaucoup plu : "Yôsei : Le Cadeau des fées". Ce livre étant le troisième qui réunit le duo Alice Brière-Haquet et Shiitake, j'avais vraiment envie de découvrir les deux autres. Je poursuis ma découverte avec celui-ci et, une fois encore, je suis sous le charme. Que c'est beau ! Les illustrations de Shiitake sont à couper le souffle. On s'émerveille devant tant de beauté, de légèreté et de délicatesse. C'est hypnotique et aérien. Absolument délicieux ! Je ne me lasse pas de les contempler. Quant aux poèmes, ils ne sont pas en reste et collent parfaitement aux illustrations. C'est plein de douceur et de subtilité.

 

 Les deux auteurs de ce très beau livre nous invite à voir le monde qui nous entoure sous un nouvel angle. A prendre le temps de contempler la beauté de la nature, de savourer chaque instant, de s'attarder sur les odeurs et les saveurs que nous rencontrons au fil des jours. Elles nous invitent à voir de la magie partout en nous proposant de découvrir les petites fées et autres êtres fantastiques (elfes, nymphes, sirènes,...) qui veillent sur nous et protègent le monde, en fidèles gardiennes de l'Eau, de la Terre, du Feu, de l'Air et du Temps. Elles nous offrent un voyage merveilleux et magique au coeur de l'imaginaire. SUBLIME !

 

On me croit grave et sévère

Je suis fraîche et légère.

 

Chaque soir

Je me coiffe

D'un rayon de lune,

J'enfile un voile de brume,

 

Et je m'en vais danser

Dans le règne enchanté

Des chats

Et des étoiles.

 

Alors tant pis si au matin

Je dois rebrousser chemin :

J'attendrai que le jour s'achève

Pour redevenir reine.

 

Ephémère et infinie,

Je suis l'esprit de la nuit.

 

nobinobi-Yosei_interieur-56-57.jpg

nobinobi-Yosei_interieur-38-39.jpg

 

"Maintenant vous saurez d'où vient ce parfum de lilas ou ce camaïeu de nuages qui vous émeut parfois aux larmes. La féérie est là, partout et toujours, à qui sait la voir."

 

En quelques mots :

Un album poétique et délicat qui nous entraîne dans un univers imaginaire, onirique et fantastique. Les illustrations et les textes sont de toute beauté et donnent envie de se laisser aller à rêver d'une vie protégée par de petits êtres de lumière. Un livre pour rêver et s'évader...

 



Voir les commentaires

2013-07-26T04:00:00+02:00

La Méthode du crocodile (Maurizio De Giovanni)

Publié par MyaRosa

La Méthode du crocodile

(Il Metodo del coccodrillo)

Maurizio De Giovanni

couv50370086.jpg

Catégorie(s) : Thriller/Policier - Littérature italienne

Edition / Collection : Fleuve Noir

Date de parution : 7 mai 2013

Nombre de pages : 288

Prix : 19,90€

 

L'histoire :

Le crocodile, le prédateur le plus froid et le plus redoutable, rôde dans les rues de Naples...

 

Tapi dans l'ombre, à l'affût, il observe, attend, se prépare. Rien n'est laissé au hasard, il repère les lieux, les habitudes, les horaires de ses victimes. Et quand il frappe, il ne manque jamais sa cible. D'autant que rien n'est plus facile que de passer inaperçu dans une ville comme Naples, où chacun vaque à ses occupations, indifférent à ce qui se passe autour de lui. Quand à quelques jours d'intervalle, plusieurs jeunes sont retrouvés assassinés d'une balle dans la nuque, la presse se saisit de l'affaire. Le meurtrier, qui sème des mouchoirs en papier imprégnés de larmes sur les scènes de crime, se voit aussitôt affublé du surnom de Crocodile. Comme le prédateur, il semble pleurer en tuant ses victimes... L'enquête est confiée à l'inspecteur Lojacono, Sicilien déraciné, personnage effacé voire invisible. Dans une Naples fébrile et pluvieuse, deux hommes solitaires vont se livrer bataille. Le flic contre le tueur. Lequel s'imposera ?

 

monavis

 

the-crocodile.jpg Ce polar a été élu meilleur thriller italien de l'année au Noir in Festival de Courmayeur 2012. Il est sorti en France au début de mois de mai, et il est passé un peu inaperçu. C'est bien dommage car ça faisait longtemps que je ne m'étais pas autant régalée avec un roman policier. J'ai tout de suite beaucoup aimé l'écriture de l'auteur et la construction de ce roman. Les chapitres sont très courts et nous présentent différents points de vue. Le récit est bien rythmée et l'auteur ne s'embarrasse pas avec des longueurs, il va droit au but, tout en dressant un tableau noir et froid de la ville de Naples qui ne donne pas franchement envie de la visiter... Il nous la présente comme une ville grise, pluvieuse, froide, polluée, où les gens se croisent mais ne s'intéressent pas les uns aux autres. Les habitants, hormis certains, ne semblent pas chaleureux. Chacun s'occupe de ses affaires et tout le monde semble enfermé dans sa bulle, à l'abri des regards. Les personnages sont, comme souvent dans les romans policiers, torturés et solitaires. Lojacono, un inspecteur sicilien déraciné, se retrouve dans cette ville qu'il ne connait pas, loin de sa famille, à la suite d'une faute dont on l'accuse mais qu'il n'a pas commise. Il est relégué au bureau des plaintes où il passe ses journées à jouer aux cartes sur son ordinateur, jusqu'au jour où il se retrouve malgré lui au coeur de l'enquête sur le meurtrier que l'on surnommera plus tard le crocodile, parce qu'il est le premier sur les lieux et le seul a voir dans cette affaire, autre chose qu'un règlement de compte mafieux. La seule à le soutenir HGDKL.jpgdans sa démarche est Laura Piras, substitut du procureur de la république, une jeune et jolie trentenaire qui se noie dans le travail depuis la mort de celui qu'elle aimait. Leurs solitudes se font écho et ils vont finalement se retrouver seuls à suivre la même piste, à l'opposé de celle que suivent les autres enquêteurs.

 

 Ce roman policier m'a totalement bluffée. C'est bien simple, j'ai tout aimé. Pour moi, il n'y a rien à changer. Il est tout simplement parfait. Il n'y a rien en trop. L'auteur va à l'essentiel et pourtant, il ne manque rien. Tout est là. C'est rythmé, bien écrit, bien construit, avec de nombreux rebondissements, des personnages attachants et une intrigue très bien ficelée. C'est noir, machiavélique, terriblement flippant et paradoxalement c'est à la fois tendre et cruel, sombre et plein d'espoir. Pour ceux qui détestent les thrillers gores et sanglants, pas d'inquiétude, celui-ci ne l'est pas. Et pourtant c'est noir et ça fait vraiment froid dans le dos ! Il y a dans ce livre, la plus grande peur de tout parent et on n'en sort pas indemne. On se met à la place de chacun et c'est vraiment terrifiant. Le coeur.giftitre est bien choisi et l'auteur ne fait pas les choses à moitié. Il va jusqu'au bout dans la noirceur et c'est ce que j'aime dans les thrillers. Ca faisait longtemps que je n'en avais pas lu de si bon alors je vous recommande chaudement ce thriller. Il serait dommage de passer à côté... Il y a vraiment de très bons crus chez Fleuve Noir, cette année. J'avais déjà beaucoup aimé "La Dernière pluie" - un thriller d'anticipation court mais palpitant, tout droit venu de Finlande - que je vous recommande aussi, mais celui-ci m'a encore plus plu !

 

"La mort est une danse, pense Lojacono.

Une danse conçue par un mauvais chorégraphe." (p279)

 

En quelques mots :

Un thriller bluffant et terrifiant à découvrir à tout prix ! C'est machiavélique et terriblement noir. J'ai adoré la construction du roman, l'intrigue, les personnages... Il n'y a rien à jeter. C'est un excellent roman à la construction irréprochable et au suspense implacable, dont on sort le souffle court et le coeur lourd.



Voir les commentaires

2013-07-23T16:54:00+02:00

L'étrange cas de Juliette M. (Megan Shepherd)

Publié par MyaRosa

L'étrange cas de Juliette M.

(The madman's daughter)

Megan Shepherd

couv47498369.jpg

Catégorie(s) : Young-adult

Edition / Collection : Milan / Macadam

Date de parution : 2 mai 2013

Nombre de pages : 439

Prix : 15,20€

 

L'histoire :

Londres, 1895.
Juliette Moreau n'est plus rien. Sa vie a basculé le jour où son père, le plus éminent chirurgien de Londres, a été accusé d'ignobles pratiques médicales. Est-il mort ? En fuite ? Nul ne le sait. Une chose est sûre : Juliette doit maintenant se débrouiller seule pour survivre. Et tenter de répondre à cette terrible question qui l'obsède : qui est vraiment son père? Un fou ou un génie ?

 

monavis2

 

 Pour commencer, je tiens à remercier Livraddict et les éditions Milan/Macadam pour cette lecture. Lorsque j'ai découvert ce roman, j'ai tout de suite eu envie de le lire mais je ne suis pas allée lire les billets qui en parlaient et allez savoir pourquoi, je m'étais imaginée une intrigue un peu policière dans les bas-fonds de Londres, un peu comme le roman de Ann Granger que j'ai lu il y a peu de temps et qui m'a beaucoup plu. J'étais donc ravie de retrouver cette atmosphère sombre et brumeuse et de belles descriptions de Londres... Que nenni, mes amis ! Ca n'a absolument rien à voir. D'ailleurs, si le début de l'histoire se déroule effectivement à Londres, quasiment toute l'intrigue se passe sur une île près de l'Australie. J'ai donc dû faire une croix sur ma petite balade londonienne que j'espérais tant. Néanmoins, j'aime être surprise et avec ce roman, j'ai été servie, c'est le moins que l'on puisse dire ! Comme, pour une fois, la quatrième de couverture dévoile très peu de choses, je vais rester volontairement vague car je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir de la découverte. Je suis allée voir quelques billets qui en disent beaucoup trop à mon goût et je n'aurais pas aimé être spoilée de cette manière avant de commencer ma lecture. J'ai horreur de ça ! Néanmoins, je vais essayer de vous expliquer mon ressenti sans trop en dire sur le contenu de l'intrigue.

 

 L'atmosphère de ce roman est très étrange. Elle est sombre, inquiétante et met souvent mal à l'aise. Tout se passe sur une île et on se sent un peu prisonnier. L'ambiance est oppressante. Durant une bonne partie de ma MadmanDaughter.jpglecture, je me suis demandée si je détestais ce roman ou si je l'adorais, et j'ai mis un moment avant de pouvoir répondre à cette question. C'est tout de même assez rare pour être souligné. La bonne nouvelle, c'est que c'est la seconde réponse qui l'emporte. Je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai adoré, mais c'est une lecture que j'ai beaucoup apprécié et je lirai d'ailleurs la suite avec grand plaisir, car oui, il y aura une suite et même deux puisqu'il s'agit d'une trilogie. Oui, je sais, encore, et ce n'est même pas indiqué clairement. Mais il y a tout de même une vraie fin, rassurez-vous. J'ai très envie de lire la suite mais le roman aurait pu s'arrêter là. Je trouve même la fin parfaite et je me demande ce que l'auteur va bien pouvoir nous raconter ensuite.


 Autre chose qui n'est pas du tout précisé et que j'ai appris après ma lecture en faisant quelques recherches, il s'agit en fait de la réécriture d'un livre de H. G. Wells publié en 1896 et adapté plusieurs fois au cinéma : L'île du docteur Moreau. Bon, je suis désolée pour les connaisseurs car ça en dévoile peut-être un peu trop, mais je pense que vous l'auriez de toute façon compris en débutant cette lecture voire même en lisant le synopsis.  J'ai maintenant bien envie de découvrir ce grand classique. En commençant "L'étrange cas de Juliette M.", je pensais lire un roman policier ou un thriller, mais c'est en fait un bon roman d'aventure voire même parfois d'horreur que j'ai découvert. Un huis clos qui fait froid dans le dos ! L'ambiance est effrayante et a de quoi rendre le lecteur un peu paranoïaque. On a parfois l'impression d'entendre des bruits étranges, des crissements, des raclements, des chuchotements. Brrrr, ça donne la chair de poule, mais j'adore ! L'intrigue est bien menée, sans temps mort et avec de nombreux rebondissements. J'avais deviné certains points mais d'autres m'ont fortement surprise et comme je l'ai dit plus haut, j'ai vraiment adoré la fin. Quant à savoir s'il y a dans ce roman du fantastique ou non, je préfère vous laisser le découvrir par vous-même...

 

 J'ai adoré certains personnages et j'en détesté d'autres. Ce qui est sûr, c'est qu'ils ne laissent pas indifférent. L'auteur a quand même réussi à mettre de la romance dans cette sombre histoire et même un triangle amoureux plutôt surprenant mais qui fonctionne bien. Que serait un roman YA sans tout cela ? J'ai eu beaucoup de mal à comprendre ce que je ressentais lors de cette lecture. J'étais partagée entre le dégoût et la fascination, entre l'envie de rire et de balancer mon livre (bon, ça c'est une image car je crois ne jamais avoir osé lancer un livre) et l'envie de le dévorer et d'en savoir plus. Finalement, c'est la deuxième option qui l'a emportée et j'en suis moi-même surprise car ce n'est habituellement pas du tout le genre de lecture que j'aime (mis à part le côté huis clos effrayant). Ce roman laisse vraiment une impression particulière, un goût étrange, et rien que pour ça, je trouve qu'il vaut le détour ! Il me reste maintenant à découvrir l'oeuvre de H. G. Wells qui a inspiré cette trilogie. L'avez-vous lu ?

 

En quelques mots :

Un roman plein de surprises. Pas du tout ce à quoi je m'attendais, mais finalement tant mieux ! C'est un livre qui est à l'opposé de ce que j'aime lire habituellement, mais qui m'a pourtant bien plu. J'en suis moi-même surprise.


Voir les commentaires

2013-07-23T07:00:00+02:00

L'Art de manger (Jean-François Piège)

Publié par MyaRosa

L'Art de manger

Jean-François Piège

51ndpRCLemL._SY445_.jpg

Catégorie(s) : Manifeste - essai

Edition / Collection : Autrement / Manifeste

Date de parution : 22 mai 2013

Nombre de pages : 128

Prix : 18€

 

Présentation de l'éditeur :

"J'ai voulu placer le sentiment au coeur de ma proposition et recevoir mes convives comme s'ils venaient chez moi. Plus qu'un art culinaire, c'est bien mon art de manger que je signe, évolutif et fondamentalement ancré dans le présent, que je cherche toujours à comprendre et à faire progresser." Jean-François Piège

 

monavis

 

 La collection Manifeste nous propose de rencontrer une personnalité qui est au coeur de l'actualité et qui vient nous présenter ses idées, sa façon de penser et s'entoure pour cela d'artistes, d'auteurs ou de personnalités qui l'ont aidé dans son parcours ou qui prônent les mêmes valeurs. Dans ce livre, c'est Jean-François Piège, grand chef étoilé et personnalité du petit écran, qui vient nous parler de sa cuisine et de son parcours. C'est avec beaucoup d'émotions et de pudeur qu'il nous raconte son enfance, ses souvenirs et la façon dont lui est venue cette envie de cuisiner, de partager avec les autres et de recréer les saveurs de son enfance. Il nous parle aussi de sa carrière, des belles rencontres qui l'ont ponctuée, des saveurs et des expériences qui l'ont marquées et ont fait de lui l'homme et le chef cuisiner qu'il est aujourd'hui. Jean-François Piège est une personnalité que j'ai découvert comme beaucoup, je pense, dans l'émission culinaire Top Chef. C'est quelqu'un qui me semble généreux, abordable, humble et j'ai trouvé très intéressant d'en apprendre un peu plus sur lui et sur sa cuisine.

 

 Je ne connaissais pas cette collection avant de découvrir cet ouvrage, mais j'aime beaucoup le principe. Jean-François Piège se livre et il nous parle aussi des gens qui comptent pour lui, de ceux qui l'inspirent et qu'il admire. Il a invité quelques personnes importantes pour lui, nous les présente et à leur tout, elles viennent parler de la cuisine du chef et de ce qu'elles apprécient chez lui. Ca permet de le voir sous un nouvel angle et j'adore l'idée. De plus, l'ouvrage est bien construit. Il y a une partie "souvenirs", des parties biographiques, une partie recettes, des témoignages et des photographies en rapport avec la cuisine. Le tout est ponctué de belles illustrations et photographies : des photos personnelles, des menus et des cartes, des photographies de plats et de restaurants. C'est riche et varié et j'ai beaucoup apprécié ce livre que j'ai parcouru avec intérêt. Jean-François Piège est vraiment une personne qui gagne à être connue et je ne m'étais pas trompée. C'est avec beaucoup de modestie qu'il se dévoile et nous entraîne dans son univers fait de rêves, de saveurs et d'émotions. Une jolie lecture.

 

En quelques mots :

Un ouvrage très riche qui permet d'en savoir plus sur le chef étoilé, véritable personnalité du petit écran. Un livre plein d'émotions et de souvenirs que j'ai parcouru avec plaisir et intérêt.


Voir les commentaires

2013-07-23T04:00:00+02:00

Mini Cherche et Trouve au cirque

Publié par MyaRosa

Mini Cherche et Trouve au cirque

Thierry Laval

9782021039665.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : cirque - jeux - animaux - spectacle - fête

Edition / Collection : Seuil Jeunesse / Mini Cherche et Trouve

Date de parution : 7 avril 2011

Nombre de pages : 20

Prix : 7,50€

Dès 2 ans

 

Présentation de l'éditeur :

Joue à retrouver dans les grandes images de la ménagerie, des dompteurs, des clowns et magiciens, des jongleurs et équilibristes, et de la grande parade, un chapiteau, un funambule ou encore... un singe dessinés sur les volets de ce livre.

Le cirque arrive ! On peut aller visiter sa ménagerie et regarder tout le monde s'affairer pour monter le chapiteau. Puis le spectacle commence et l'on retrouve les acrobates, les clowns, les écuyères, les dompteurs, les jongleurs, les magiciens, les équilibristes, le cracheur de feu, le lanceur de couteaux, les funambules, les fauves et tout ce qui fait du cirque la grande fête que les petits adorent.

 

monavis

 

 Je découvre cette collection et je l'adore déjà ! Comme son nom l'indique, il s'agit de trouver dans cet album de petites choses dans de grandes illustrations sur le thème du cirque. Nous découvrons la ménagerie, le chapiteau, les roulottes, les dompteurs et les dresseurs, les animaux, les magiciens, les clowns, les acrobates, les équilibristes, les artistes de la grande parade, la fanfare et tout ce qui évoque l'univers du cirque. C'est gai, très coloré et contrairement aux autres livres de ce genre que je possède, celui-ci est accessible aux enfants dès deux ans. Je me suis amusée à chercher plein de choses avec mon fils et nous avons passé un très bon moment. Il a adoré ce petit jeu, les illustrations (surtout les animaux) et il a appris plein de nouveaux mots.

 

 Ce petit livre est vraiment bien conçu. Chaque double page nous propose de découvrir d'abord les choses à trouver, elles sont illustrées et ce qu'elles représentent est écrit sous l'image. Il faut ensuite soulever les volets pour découvrir la grande illustration sur laquelle on doit chercher. C'est un petit exercice très sympa qui, en général, plait beaucoup aux enfants. Ils s'amusent, apprennent à mieux observer et développent également leur vocabulaire. Cette collection est composée d'une dizaine de titres sur des thèmes variés : l'école, la maison, le zoo, les saisons, la ferme, la route des vacances, etc... Je suis déjà impatiente de les découvrir.

 

photo-68-.JPG

 

En quelques mots :

Un petit livre très sympa qui permet d'apprendre tout en s'amusant. L'univers est gai, coloré et festif et a tout pour plaire aux enfants dès deux ans. Mon fils adore et moi aussi !

 

42707_capture.jpg


Voir les commentaires

2013-07-22T04:00:00+02:00

Mon grand livre de dessins

Publié par MyaRosa

Mon grand livre de dessins

Josephine Thompson, Caroline Day et Fiona Watt

big_drawing_book_fr.jpg

Catégorie(s) : Cahier d'activités / Jeunesse

Edition / Collection : Usborne

Date de parution : 13 juin 2013

Nombre de pages : 96

Prix : 10€

Dès 4 ans

 

Présentation de l'éditeur :

Grâce à ce livre amusant, et en suivant les étapes, les enfants apprendront à dessiner des dauphins dans la mer, des chevaliers qui protègent un château, des têtes de monstres, des rennes dans la neige, et bien plus encore.

 

monavis2

 

 Ce cahier d'activités est un peu différent des précédents puisqu'ici, il s'agit vraiment d'apprendre à dessiner, mais toujours en s'amusant. Chaque double page est consacrée à un thème en particulier : les insectes, l'espace, sous la mer, les tortues, les monstres, les dauphins, les hamsters, les pirates, les chevaux, les robots, les tracteurs, la mare, la forêt, les éléphants, les voitures de course, les fleurs, les singes, etc... A chaque fois, on retrouve des indications et des consignes claires et simples à appliquer ainsi que des petits modèles illustrés pour avancer étape par étape. La difficulté s'intensifie au fil des pages. C'est vraiment très bien conçu et ça donne envie de s'y mettre et d'apprendre à dessiner petit à petit. Je me suis un peu entraînée, et moi qui pensais ne pas être très douée pour dessiner, je dois avouer que je suis plutôt contente de moi. C'est très amusant et génial de pouvoir apprendre de cette façon. Les enfants sont très fiers de leurs réalisations. Comme toujours avec les éditions Usborne, la présentation est très soignée, c'est gai et coloré, bien aéré et ça donne irrésistiblement envie de dessiner, aussi bien aux enfants qu'aux plus grands. GENIAL, tout simplement !

 

photo-59-.JPG

photo-60-.JPG

 

En quelques mots :

Un grand carnet d'activités qui permet d'apprendre à dessiner de jolies choses, étape par étape, grâce à des explications claires et précises et à modèles très simples.

 

Voir les commentaires

2013-07-21T04:07:00+02:00

Mes idées lecture #07

Publié par MyaRosa

mesidéeslecture2

 

Dans ma wish list

 

couv71087063.jpgPressentiments de Katherine Webb

Une journaliste enquête sur une mystérieuse affaire vieille de cent ans : une fascinante histoire d'amour, d'illusions... et de trahison mortelle. Eté 1911, Angleterre : le révérend Albert Canning et sa jeune épouse Hester accueillent une nouvelle servante, Cat, qui vient de sortir de prison. C'est alors qu'Albert invite à demeure un jeune expert en sciences occultes doté d'un fort pouvoir de séduction... 2011 : le corps d'un soldat inconnu de la guerre de 14 vient d'être découvert. Dans ses vêtements deux lettres mystérieuses qui parlent de drame et de secrets; deux lettres signées par une certaine H. Canning... Intriguée, une journaliste décide d'enquêter. Que s'est-il passé durant cet été brûlant de 1911 ? Qu'est-il advenu du couple Canning, pris entre duperie et funeste jalousie ?

 

couv12723617.gif.jpgA la lueur d'une étoile distante de Mary McGary Morris

Ces derniers temps, Nellie Peck, treize ans, a enfin trouvé de quoi combler son désoeuvrement : espionner la nouvelle locataire de sa mère dans le petit studio attenant à leur maison. Activité d'autant plus excitante que l'arrivée de la jeune et jolie Dolly, danseuse de cabaret à la sensualité débordante, n'est pas passée inaperçue dans le quartier. Et rapidement, c'est à un véritable défilé de prétendants qu'assiste Nellie, cachée dans les arbres. Un matin, le corps de Dolly est retrouvé sans vie. Crime passionnel, vengeance ? Tous les regards se tournent vers Max, ancien délinquant sexuel, repoussé par la belle. Alors que le jeune homme risque la condamnation à vie, la voix d'une enfant s'élève : Nellie. Qui croire ? Entre des adultes respectables et une gamine à l'imagination débordante, le poids de la vérité pèsera-t-il assez lourd ?

 

couv23130383.gif.jpgA la vie à la mort de Paule du Bouchet

Mai 1944. Il neige des fleurs de cerisier. Derrière ce brouillard de neige, un brouillard de larmes. Un petit garçon voit sa mère disparaître à jamais au bout d'un champ. Avril 1918. Le soldat est beau comme une photo. Il a dit qu'il était américain. Qu'il repartait pour le front et qu'il voulait offrir un cadeau à une femme. Juliette l'a conseillé au mieux, elle y a mis tout son coeur. Un poudrier. Il a dit qu'il voulait y faire graver des initiales... A travers sept nouvelle de guerre, des guerres de notre histoire proche, un fil, ténu comme une anecdote : celui de la vie qui continue, de la conscience qui parle trop clair, de l'amour plus fort que la guerre, de la mémoire qui ne s'éteint jamais. A la vie, à la mort.

 

couv11763143.jpgSilhouette de Jean-Claude Mourlevat

Lorsqu'elle découvre que son acteur préféré vient tourner près de chez elle, Pauline, une mère de famille discrète, répond à une annonce pour être "silhouette" sur le tournage... Puisque ses jours sont comptés, M. Duc n'a qu'une idée en tête : retrouver les personnes auxquelles il a fait du mal autrefois et leur demander pardon... Dans le car qui l'emmène en colo, Guillaume, 14 ans, s'aperçoit qu'il a laissé son chat enfermé dans sa chambre. Il doit impérativement retourner le délivrer... Que réservera le destin à ces héros ordinaires habités chacun de belles intentions? 10 nouvelles fortes et cruelles !

 

couv57822211.gif.jpgViou de Henri Troyat

Depuis la mort de son père, Viou habite au Puy chez ses grands-parents, Comme la vie paraît monotone à cette petite fille de huit ans, si entière et passionnée ! Entre sa mère qui travaille à Paris, une grande-mère austère, et un grand-père lointain, Viou s'efforce d'affirmer son goût dévorant pour la vie.

 

 

 

 

Dans ma PAL


 

couv70007706.jpgLes Soeurs Mortland de Sally Beauman

L'été 1967, dans une vieille abbaye au cœur du Suffolk : Lucas, l'artiste maudit, peint le portrait de Maisie, treize ans, avec ses sœurs Finn et Julia. Seule Maisie comprend l'impact terrible que ce tableau aura sur leurs vies. Enfant réservée et silencieuse, elle observe le monde des adultes tout en vivant dans un univers à part, peuplé de revenants et d'êtres imaginaires. Vingt ans plus tard, à Londres, Lucas a rencontré le succès et expose son célèbre portrait. Chacun revit les événements tragiques de ce dernier été, pour enfin lever le voile sur les mystères et les non-dits. Sally Beauman livre avec Les Sœurs Mortland un roman captivant, dont l'atmosphère et le suspense nous rappelle les grands classiques anglais.

 

couv10182742.jpgVince et Joy de Lisa Jewell

Et si le premier amour était le bon ? Été 1986, Vince et Joy ont dix-neuf ans. Ensemble, ils découvrent l'intensité du premier amour, qu'ils ne pourront jamais oublier. Séparés par les caprices de la vie et d'un destin facétieux, ils ne cessent de se croiser, à coup de jeux de tarot, de chat télépathe et de colocataires opiniâtres. Peut-on retrouver son premier amour, vingt ans après ?

 

 

 

 

couv58988364.jpgLes Brumes de Riverton de Kate Morton

Eté 1924 : au cours d'une grande soirée donnée au château de Riverton, le poète Robert Hunter se suicide sous les yeux des s¿urs Hartford. Les deux femmes ne se reparleront plus jamais après le drame. Hiver 1999 : une jeune cinéaste prépare un film sur ce scandale des années 20. Il ne reste plus qu'un seul témoin vivant de l'époque, Grace Bradley, alors domestique au château. Mais Grace a changé de vie, tiré un trait sur Riverton et ses secrets, ou du moins le croit-elle. Car le passé lentement se réveille... Best-seller en Australie, en cours de traduction dans une vingtaine de pays, Les Brumes de Riverton est un premier roman envoûtant au souffle rare, plein de mystères et de secrets, qui mêle les destins d'une famille anglaise à travers tout le XXe siècle, et nous plonge dans la vie de Grace, une femme hors du commun.

 

couv49777217.jpgLa Maison d'hôtes de Debbie Macomber

Après la mort tragique de son mari, Jo-Marie décide de changer de vie, et reprend une maison d’hôtes à Cedar Cove, la Villa Rose. Un roman feel-good sur les destinées féminines et les nouveaux départs, à lire bien douillettement sous sa couette, avec des personnages qu’on rêverait d’avoir comme amis, dans une ville où l’on aimerait vivre, et une intrigue délicieusement captivante.

 

 

 

couv66439083.jpgSister de Rosamund Lupton

A Londres, une jeune femme enquête envers et contre tous pour découvrir la vérité sur la mort de sa sœur. Un suspense terrifiant et bouleversant, sur la force indestructible des liens fraternels. Quand la police découvre le corps de Tess, 21 ans, et conclut au suicide, Béatrice se révolte : jamais sa petite sœur chérie, si débordante de vie, n'aurait mis fin à ses jours. Alors, qui l'a assassinée? Contre l'avis de la police et de sa famille, Béatrice se lance seule dans une dangereuse enquête, où les suspects sont nombreux. Serait-ce son professeur d'université dont elle attendait un enfant? Et surtout, qu'est arrivé à ce bébé qui s'apprêtait à naître? Autant de mystères que Béatrice s'acharne à résoudre. Mais à trop vouloir se rapprocher de la vérité, elle risque de se brûler les ailes : au bout du chemin, l'assassin l'attend...


J'ai lu et aimé

 

65.jpgLa Terre fredonne en Si bémol de Mari Strachan (ma chronique)

Agée d'une dizaine d'années, Gwenni Morgan grandit dans un petit village du pays de Galles. Friande de romans policiers, elle se pose beaucoup de questions sur sa famille et la petite communauté au sein de laquelle elle évolue. Face aux énigmes et aux secrets du monde adulte, elle décide un jour de lancer son enquête, comme les détectives de ses livres préférés. Où est donc passé Ifan Evans, ce berger au visage tout rouge dont elle s'est toujours méfiée ? Pourquoi son épouse, la douce Mme Evans, semble-t-elle si mystérieuse et si troublée depuis quelque temps ? Et que veulent dire ses filles, la petite Catrin et sa sœur Angharad, lorsqu'elles répètent que leur père est parti avec un gros chien noir ? Lorsque le corps d'Ifan Evans est retrouvé, flottant dans le réservoir d'eau, c'est toute la petite communauté qui est soudain en émoi. S'agit-il d'un drame passionnel ou d'un crime commis par Guto, l'idiot du village ? Les langues commencent à se délier. Alwenna, la meilleure amie de Gwenni, bien " trop délurée " aux yeux de tous, semble disposer d'informations cruciales au sujet de sa grand-mère. A travers le regard fantaisiste d'une enfant un peu précoce, Mari Strachan nous montre combien il est difficile de construire son histoire dans un monde où tout se sait mais rien ne se dit. Lorsque la vérité éclate enfin au grand jour, les secrets de famille brisent l'harmonie apparente du petit village paisible de l'après-guerre. Mais Gwenni a compris depuis longtemps qu'il faut sortir des sentiers battus pour créer la carte géographique de sa propre vie... Le soir, portée par le murmure de la Terre, Gwenni s'envole de son lit pour parcourir la campagne, et alors certaines réponses se dessinent.

 

couv52630119.jpgUn Havre de paix de Nicholas Sparks (ma chronique)

Katie débarque seule et sans attache dans la petite ville de Southport, en Caroline du Nord. Belle, jeune et mystérieuse, elle devient vite le sujet de toutes les conversations. D'abord déterminée à préserver sa solitude, elle finit par se lier d'amitié avec Alex, veuf et père de deux enfants. Ensemble, ils pansent des blessures anciennes. Mais alors que Katie reprend confiance en la vie, les fantômes de son passé la rattrapent. Ces mêmes fantômes qui l'avaient poussée, après un long voyage, à venir vivre recluse dans ce havre de paix. Va-t-elle céder aux doutes qu'ils lui inspirent, ou admettre que l'amour est souvent la meilleure chance d'échapper au souvenir des heures les plus sombres?

 

couv26479063.jpgBaby boum ! de Wendy Holden

D'un côté, il y a Amanda et Hugo, couple bon chic, bon genre, de l'autre Jake et Alice très "bobos écolos". Tous vont être parents pour la première fois. Le bonheur? Pas si évident... Car rien ne se passe comme prévu et la maternité ne se révèle pas aussi glamour que dans les magazines people ! Très vite, les jeunes parents sont dépassés par les "heureux événements" et se retrouvent au bord de la crise de nerfs. Il faut dire que les surprises succèdent aux surprises dans des vies amoureuses qui vont devenir singulièrement compliquées...

 

 

couv61078382.jpgCinq mille kilomètres par seconde de Manuele Fior # BD # (ma chronique)

Piero et Nicola sont des ados italiens. Le premier est un bon élève réservé; le second un séducteur sans grande ambition. Lucia débarque et… On la retrouve en Norvège quelques années plus tard. Seule. Puis, on découvre Piero, encore quelques années en avant, en mission archéologique en Egypte. La vie avance, les distances s’allongent, se réduisent, mais les hommes et les femmes ne cessent de se chercher.

 

 

 

couv51416836.gif.jpgCosmétique de l'ennemi de Amélie Nothomb

Sans le vouloir, j'avais commis le crime parfait : personne ne m'avait vu venir, à part la victime.
La preuve, c'est que je suis toujours en liberté. C'est dans le hall d'un aéroport que tout a commencé. Il savait que ce serait lui. La victime parfaite. Le coupable désigné d'avance. Il lui a suffi de parler. Et d'attendre que le piège se referme. C'est dans le hall d'un aéroport que tout s'est terminé. De toute façon, le hasard n'existe pas.

 

 

 

couv64493219.jpgCréature de la nuit de Kate Thompson (ma chronique)

« Je lui ai bien dit, à ma mère, que je ne voulais pas rester là-bas. Dès qu’elle ouvrait la bouche, je disais : « Je reste pas là-bas. Tu peux pas me forcer ». » Il va lui en faire baver, à sa mère, de l’emmener dans un trou aussi perdu. Soi-disant parce que les potes ont une mauvaise influence… Mais pourquoi là-bas ? Pourquoi dans une maison que l’ancien locataire a désertée du jour au lendemain ? Dans une bicoque en rase campagne où une petite fille a été assassinée bien des années plus tôt ? Quant à cette consigne idiote de laisser chaque soir un bol de lait et des biscuits pour une improbable petite fée… c’est du délire. Quoique…

 

 

+ d'idées lecture

Voir les commentaires

2013-07-19T23:26:00+02:00

Pierre, feuille, ciseaux (Catherine Kalengula)

Publié par MyaRosa

Pierre, feuille, ciseaux

Catherine Kalengula

HGFJ.png

Catégorie(s) : Young adult - Romance

Edition / Collection : Hachette Jeunesse / Bloom

Date de parution : 7 août 2013

Nombre de pages : 304

Prix : 13,90€

Dès 14 ans

 

L'histoire :

Alice a perdu ses parents dans un accident de voiture. Accueillie par sa grand-mère qui vit à Oxford en Angleterre, elle s’enferme peu à peu dans une bulle de solitude et de souffrance. Shane est un jeune homme rebelle et torturé. Adopté par un couple d’Anglais lorsqu’il était petit, il sent que ses origines coréennes et la difficulté d’être différent l’éloignent de ses parents adoptifs. Artiste contrarié, il se console dans les bras de jeunes femmes qu’il rejette ensuite sans scrupules. Tout sépare donc Alice et Shane, qui vont se trouver pourtant être réunis, le temps d’une panne d’ascenseur. A la faveur de l’obscurité, les carapaces se fissurent, des liens se nouent, une étincelle naît. Alice parviendra-t-elle à apaiser la colère et la violence de Shane ? Shane pourra-t-il redonner à Alice le goût à la vie ?

 

monavis2

 

 Cela faisait longtemps que j'avais envie de découvrir Catherine Kalengula et c'est avec ce titre que j'ai choisi de me lancer. J'ai bien fait car ce roman, je l'ai lu d'une traite tellement j'ai aimé l'histoire, les personnages et l'écriture de l'auteur. C'est une jolie romance adolescente, touchante et pleine d'émotions. Alice a perdu sa famille dans un accident de voiture. Elle a quitté la France pour s'installer à Oxford, chez sa grand-mère, mais n'arrive pas à remonter la pente. Elle n'a plus envie de rien et ne voit pas l'intérêt de se lever le matin alors qu'elle a tout perdu. Elle pleure ses parents, mais aussi cette soeur qu'elle n'a jamais connue car sa mère était enceinte de six mois lors de l'accident. Alice se noie dans la mélancolie et rien ne semble pouvoir l'en sortir, même pas sa grand-mère qui pourtant fait tout son possible pour rendre sa vie meilleure. Shane, quant à lui, est étudiant. Il a été adopté quand il était petit et a grandi dans une famille aisée. Il semble ne manquer de rien, pourtant, il lui manque l'essentiel. Shane n'accepte pas l'abandon qu'il a vécu et le fait que sa mère biologique ne souhaite pas le rencontrer. En plus de cela, il se sent totalement rejeté par ses parents adoptifs. Il a l'impression de les avoir terriblement déçus, de ne pas être à la hauteur de leurs espérances. Il a le sentiment de tout faire de travers alors qu'il se démène pour leur plaire. Ce n'est pas lui qui a choisi son cursus scolaire ni le sport qu'il pratique, mais son père adoptif. Et même là-dedans, il échoue. Il collectionne les aventures sans lendemain et la seule chose qui l'apaise et lui plait, c'est le dessin. Malheureusement, il sait qu'il n'a aucune chance de continuer. Ses parents ne le laisseront jamais suivre cette voie et il est persuadé de ne pas avoir assez de talent. Alice et Shane, ce sont deux jeunes meurtris par la vie, deux solitudes qui mises en contact font des étincelles, deux personnes singulièrement différentes qu'une panne d'ascenseur va réunir un court instant qui va pourtant bouleverser leurs existences.

 

 J'ai beaucoup aimé cette histoire. Les chapitres sont courts et alternent les points de vue des deux protagonistes. Même si on se doute de ce qui va se passer, il y a de nombreux rebondissements. Leur histoire n'est pas simple. Ils sont tellement meurtris, enfermés dans leur solitude et dans leur tristesse qu'ils n'arrivent pas à s'avouer leurs sentiments. Ils accumulent les déceptions, les rendez-vous manqués, les mots indélicats. C'est touchant de les voir se chercher si maladroitement. Ils n'arrêtent pas de se croiser. Hasard ? Destin ? J'aime ce genre d'histoires ou les personnages s'aident à aller de l'avant. Il y a également d'autres personnages intéressants, Pierre, le colocataire français de Shane, Stef, ou encore la grand-mère d'Alice.  J'aime la façon dont ces deux femmes prennent soin l'une de l'autre. Leur relation pleine de pudeur est belle et touchante. J'ai également adoré découvrir Oxford, cité universitaire (mais pas que), ses petites ruelles, ses parcs et ses traditions locales. C'est un joli roman sur l'amour, la rancoeur, le deuil, l'adolescence, le mal-être et l'espoir. Une jolie découverte.

 

"Leur existence à tous les trois ressemble à la tourte aux myrtilles à laquelle Shane a à peine touché, et qui reste éventrée et dégoulinante au milieu de la table. Parfaite et dorée à l'extérieur, dégueulasse à l'intérieur." (p100)

 

"Un soir,  je me suis couchée et j'avais tout. Quand je me suis réveillée, quelques heures plus tard, je n'avais plus rien. [...] J'ai l'impression que le sol se dérobe sous mes pieds. Je refuse de rendre les armes. Si je ne me bats pas maintenant, si je cède, bientôt j'aurai si peur du monde extérieur que je ne pourrai plus quitter ma chambre."(p165)

 

"J'ai envie que les gens me voient comme une fille normale, non plus comme une poupée de porcelaine qui risque de se briser à la moindre chute ou au moindre coup sur la tête."(p221)

 

En quelques mots :

Un roman très touchant qui aborde avec délicatesse, pudeur et émotion des sujets difficiles. Les personnages sont touchants et s'aident à aller de l'avant. 


Voir les commentaires

2013-07-19T08:47:00+02:00

Kiki, King de la banquise

Publié par MyaRosa

Kiki, King de la banquise

Vincent Malone (texte) et Jean-Louis Cornalba (illustrations)

9782021109887.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : banquise - écologie - humour - aventure

Edition / Collection : Seuil Jeunesse / L'Ours qui pète

Date de parution : 10 avril 2013

Nombre de pages : 48

Prix : 8,90€

Dès 3 ans

 

 ¤ le trailer ¤ 

 

L'histoire :

Kiki est un petit pingouin qui, après une petite enfance très heureuse, est brutalement séparé de ses parents le jour où la banquise craque. Après une traversée du désert des Sargasses, enfin récupéré par une association écologique douteuse, il va libérer ses amis et partir à l’aventure autour du monde pour retrouver sa maman.

 

monavis

 

 Partez à la découverte de Kiki, king de la banquise, un personnage drôle et unique ! Ce premier volet nous propose de découvrir la genèse de Kiki. On nous raconte la rencontre de ses parents, sa naissance, son enfance heureuse avant que la banquise ne craque et ne le sépare brutalement de ses parents. Cet album marque aussi le début des aventures de Kiki qui se croit sauver par une association écologique et se retrouve finalement dans un drôle de camp dans lequel on fait des tests sur les animaux. Mais Kiki a plus d'un tour dans son sac et est prêt à tout pour se sortir de là et emmener avec lui les autres animaux prisonniers.

 

J'ai beaucoup aimé cet album, entre réflexion écologique et humour à gogo, Vincent Malone nous livre un très bon début de série. Kiki est rigolo, attachant et j'aime beaucoup la façon dont l'histoire nous est racontée. On voit les animaux qui vivent sous la banquise commenter tout ce qui se passe, il y a de petites bulles, des passages en anglais phonétique et l'histoire est totalement déjantée. Les illustrations sont très réussies. Il a une jolie bouille ce kiki ! On le retrouvera dans plusieurs autres aventures et je m'en réjouis d'avance. Il y a les albums en grand format qui se suivent et nous font suivre les "épopées" de Kiki ("Kiki en Amérique" sera disponible cet automne) tandis que les petits albums sont des histoires à part sur le quotidien de ce petit héros ("Kiki fait caca", "Kiki fout le camp" > déjà disponibles). Une série très chouette pour les enfants et leurs parents ! N'hésitez-pas à visionner le trailer pour avoir un petit aperçu de l'univers de Kiki.

 

photo-65-.JPG

 

En quelques mots :

Humour, écologie et aventure sont les mots clés de cette nouvelle série à découvrir. Kiki est un petit héros attachant qui n'a pas fini de nous faire sourire !

 



Voir les commentaires

2013-07-18T13:39:00+02:00

Lina et la forêt des sortilèges, tome 1 : La tombola des démons (Serge Brussolo)

Publié par MyaRosa

Lina et la forêt des sortilèges, tome 1 :

La tombola des démons

Serge Brussolo

couv52421193.jpg

Catégorie(s) : Roman jeunesse / Fantastique

Edition / Collection : Michel Lafon

Date de parution : 7 mars 2013

Nombre de pages : 205

Prix : 10,95€

 

L'histoire :

Lina a un drôle de métier: infirmière pour créatures imaginaires abandonnées. Alors qu’elle se lie d’amitié avec elles, elle découvre que le directeur de l’établissement, hait toute forme d’imagination et veut anéantir ses patients en leur injectant un affreux sérum de réalité ! La jeune fille décide alors de se réfugier avec ses amis dans la forêt des Sortilèges.


Là-bas, les évadés découvrent une étrange cité,. Leur passeport d’entrée ? Un ticket de tombola qui définira leur identité. Si Lina devient l’enfant chérie d’un couple de nobles, Kanzo, le kangourou jaune, se voit transformé en mouton et Toddy, l’ours timide, prend la place d’un condamné à mort ! Pour les sauver, Lina devra apprendre à jouer du hasard pour inverser le sort…
Oserez-vous tourner la roue du destin ?

 

monavis

 

 Auteur français très prolifique, Serge Brussolo a écrit des dizaines de romans de genres très différents (jeunesse, science-fiction, fantastique, historique, thriller,...). Il est notamment l'auteur de la série jeunesse Peggy Sue et les fantômes qui a remporté un immense succès. Pourtant, c'est dans un tout autre genre que je l'ai découvert il y a quelques années avec notamment "Les Emmurés" et "Les Enfants du crépuscule", deux romans qui m'avaient totalement emballée et surprise. J'étais donc très curieuse de voir ce que Brussolo pouvait proposer aux petits et aux grands enfants. Le pitch de cette nouvelle série m'a vraiment donné envie d'en savoir plus, et je suis bien contente de cette jolie découverte...

 

 Lina est une ado de quinze ans qui vit dans un monde où humains et êtres fantastiques se côtoient. La magie n'est pas bien percue par tous, mais elle fait partie du quotidien. Même si ses parents ne voient pas cela d'un très bon oeil, Lina a choisi de devenir infirmière pour créatures magiques. Son premier emploi consiste à s'occuper de créature imaginaires abandonnées dans un étrange institut. On dit que ces êtres sont diaboliques et cruels. On dit qu'ils ont déjà tué des membres du personnel et que la précédente infirmière s'est fait arracher un bras. Alors pour les calmer, on les drogue et on essaie de les affaiblir. Même si tout cela fait froid dans le dos, Lina n'est pas convaincue de la méchanceté de ces créatures et se rend vite compte qu'on ne lui dit pas tout... Elle se retrouve embarquée dans une drôle d'aventure dans laquelle il sera question de singes, d'un kangourou jaune, d'un ours-garou, d'une sorcière et d'une loterie qui ne manque pas d'originalité...

 

 Quelle imagination débordante ! Je me suis régalée avec cette lecture. J'ai beaucoup aimé l'écriture de Brussolo, les personnages, les rebondissements et puis l'histoire en elle-même qui n'est pas banale. Dans le monde de Lina, les amis imaginaires des enfants deviennent vivants et disparaissent lorsque les enfants grandissent et les oublient, un peu comme les fées de J.M. Barrie. J'ai aimé cette aventure complètement loufoque qui tient pourtant la route. J'ai adoré cette histoire de loterie qui a elle-seule pourrait donner lieu à des tas d'histoires. Pendant leur voyage, Lina et ses amis vont se retrouver dans un monde un peu particulier, régi par une tombola un peu spéciale... Chaque année, tous les habitants de ce royaume doivent acheter un ticket de tombola et joue leur destin à la loterie. Chacun devient quelqu'un d'autre, pour un an, jusqu'à la prochaine tombola. Celui qui était banquier peut devenir gardien de zoo ou ambulancier, celle qui était hier bouchère peut devenir princesse ou ballerine, et un kangourou peut devenir mouton du jour au lendemain. Quelle idée amusante ! Vous vous doutez bien que tout cela donne lieu à des scènes cocasses et à un joyeux bordel qui va vite devenir invivable. C'est vraiment une jolie lecture, très rythmée, bien écrite et déjantée à souhait, qui devrait beaucoup plaire aux enfants. Je suis sûre que les miens l'apprécieront d'ici quelques années. En tout cas, je ne manquerai pas de leur faire découvrir et j'attends avec impatience la suite de cette série qui devrait paraître à l'automne.

 

"Quand on est abandonné par l'enfant qui nous a créé, on a l'impression que le monde s'écroule. On ne sert plus à rien. Pendant des années on a été le meilleur copain de ce gosse, et soudain, pouf ! il se détourne de nous comme d'un vieux jouet. Et c'est ce qu'on est devenus, en fait : des jouets démodés qui n'amusent plus leur propriétaire. [...] C'est le destin, mais c'est tout de même dur à admettre. Les amis imaginaires ont tendance à croire que l'époque des jeux enfantins durera toujours. Brusquement, ils réalisent qu'ils se sont trompés. Le gosse qui les a créés a changé, il s'est métamorphosé en un inconnu, un étranger qui ne leur accorde plus la moindre attention. C'est difficile à vivre. Beaucoup d'entre nous tombent malades, leurs pouvoirs s'affaiblissent. Assez vite, on perd le courage de se révolter [...]" (p28)

 

"Ils voyaient dans la guerre qui s'annonçait l'occasion de devenir des héros. J'ai pensé qu'ils allaient vite changer d'opinion : la guerre, ça ne paraît passionnant que dans les jeux vidéos et les films d'aventures."(p153)

 

En quelques mots :

Un très bon roman jeunesse, bien rythmé, rempli d'action et de rebondissements. L'auteur ne manque vraiment pas d'imagination et a su me surprendre, une fois encore. Vivement la suite !


Voir les commentaires

2013-07-18T08:54:00+02:00

1000 dessins et gribouillages

Publié par MyaRosa

1000 dessins et gribouillages

Ruth Russell, Laura Hammonds, Kirsteen Robson et Phil Clarke

1000_doodles_fr.jpg

Catégorie(s) : Cahier d'activités - Jeunesse

Edition / Collection : Usborne

Date de parution : 14 mars 2013

Nombre de pages : 128

Prix : 7,95€

Dès 6 ans

 

Présentation de l'éditeur :

Ce livre contient plus de 1000 idées de dessins amusantes. L'enfant y découvrira des centaines de dessins individuels à décorer et plus de vingt pages de scènes à compléter.

 

monavis

 

 Voilà encore un très joli carnet de gribouillages et de dessins. Celui-ci est pour les plus grands, par rapport au précédent que je vous ai présenté il y a quelques jours. Les dessins sont plus petits, plus précis et il y a plus de détails. Il est donc conseillé à partir de six ans. Par contre, c'est tout aussi joli. Il y a des tas de dessins à décorer sur des thèmes variés : une théière et de jolies tasses à thé, des cadeaux, des fleurs, des petits manteaux de laine pour des chats frileux, des cupcakes, des drapeaux, des montgolfières, des papillons, des sucettes, des bagages, etc... Il y a également des pages sur lesquelles on propose à l'enfant de s'entraîner à dessiner : des hiboux, des oiseaux, des visages, des coquillages, un trésor, des lignes de motifs farfelus, des pots de fleurs, des chiens, des affiches, des fonds d'écran de téléphone etc... et aussi des scènes à compléter : une ville, une mare, la basse-cour, un potager, l'univers, une assiette, ...

 

 C'est vraiment ludique et amusant. Ca permet à l'enfant de se sentir plus à l'aise, d'oser laisser parler son imagination et d'apprendre à dessiner des objets ou des personnages auxquels il n'aurait pas pensé avant ou qu'il ne pensait pas être capable de dessiner lui-même. Vraiment, j'adore ! Je suis totalement charmée et enthousiasmée par les cahiers d'activités des éditions Usborne. C'est toujours très soigné, les illustrations sont superbes et les thèmes riches et variés. A découvrir absolument !

 

photo-58-.JPG

photo-57-.JPG

 

En quelques mots : 

Un carnet ludique et amusant qui permet de s'entraîner à dessiner une multitude de choses sur des thèmes riches et variés.  Idéal pour les vacances.


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog