Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2016-05-31T11:52:19+02:00

Les aventures de Robin des Bois illustrées

Publié par MyaRosa

Rob Lloyd Jones & Alan Marks

175 pages, éditions Usborne, mars 2016

Présentation de l'éditeur :

Accompagne Robin des Bois et ses courageux compagnons dans leurs aventures et leurs combats intrépides face au shérif de Nottingham, afin de voler aux riches pour donner aux pauvres. Et découvre la vie au Moyen Age après les histoires.

 

Mon avis :

 

 En ce moment, avec mes enfants, nous dévorons les aventures de Robin des Bois. Chaque soir, nous lisons deux chapitres de ce très joli livre et c'est avec plaisir que nous retrouvons Robin, héros intrépide et courageux qui a le coeur sur la main. Pour tout vous dire, c'est la première fois que nous lisons ensemble un livre de cette taille. Mes petits ont 3 et 5 ans et d'habitude, je privilégie les albums que l'on peut lire entièrement avant l'heure du coucher. Je n'avais encore jamais osé les histoires en plusieurs parties et je ne savais pas si ça allait leur plaire, mais j'avais envie d'essayer. Au final, je ne saurais vous dire lequel des deux est le plus enthousiaste. Ils adorent Robin des Bois, écoutent attentivement l'histoire, se souviennent très bien de ce qu'on a lu la veille et attendent avec impatience la suite de ses aventures.

 

 

 Il faut dire que les éditions Usborne se sont données du mal pour rendre accessibles aux petits des tas de belles histoires intemporelles. Grâce à eux, on peut faire découvrir aux enfants les aventures de Robin des Bois, mais aussi celles des chevaliers de la Table Ronde, d'Alice au pays des merveilles, de la Bible, de Dickens, de la mythologie ou encore des contes du monde entier. Leurs recueils sont toujours bien conçus. Ils ont une couverture épaisse et bien solide, une mise en page aérée, un ruban marque-page, des pages richement illustrées et le texte est toujours découpé en chapitres courts ce qui aide à faire des pauses et à bien se repérer.

 

 

 Le livre dont je vous parle aujourd'hui est découpé en deux grandes histoires - Robin et l'or du shérif / Robin et Much - qui sont elles-mêmes découpées en plusieurs chapitres qui portent également des titres. Il y a une brève présentation du personnage au début du livre ainsi qu'un dossier très complet sur la vie de l'époque à la fin de l'ouvrage ainsi qu'un lien qui propose de découvrir des sites internet en rapport avec la légende de Robin des Bois. C'est l'occasion d'en apprendre plus sur ce personnage emblématique, mais aussi sur la vie des riches et des pauvres au Moyen Age, les hors-la-loi, la violence, les armes, le fonctionnement de la société, etc... C'est passionnant !

 

 

 Le vocabulaire utilisé est simple. Je pense que c'est un livre qui peut être très bien pour les enfants qui commencent à lire seuls mais qui peut aussi être lu à des enfants plus jeunes. Les miens sont vraiment fans ! Les aventures de Robin des Bois sont pleines de rebondissements. On ne s'ennuie pas une seconde !  Les enfants sont épatés par le courage, l'intelligence et la générosité de ce héros attachant. Ils retiennent leur souffle, espérant chaque fois que leur héros préféré ressortira indemne de ses aventures et aura le dessus sur les méchants.

 

 

En quelques mots :

Un très beau livre pour faire découvrir la légende de Robin des Bois aux enfants.

 

Voir les commentaires

2016-05-31T08:49:36+02:00

Le Fennec amoureux d'une pastèque

Publié par MyaRosa

Isabelle Desesquelles & Sébastien Chebret

32 pages, Marmaille & Compagnie, septembre 2015

L'histoire :

Renard du désert, le fennec aime profiter des dunes, du sable chaud, du ciel étoilé... Dommage qu'il n'ait pas d'ami avec qui partager ses moments. Jusqu'au jour où un mystérieux fruit tombe du ciel.

 

Mon avis :

 

 Quelle belle histoire ! Celui qui nous la raconte n'est pas banal. C'est lui, le renard du désert, le fennec au grand coeur. Il nous décrit son quotidien : la chaleur, les scorpions, les étoiles qu'il observe la nuit et les avions qu'il regarde passer. Ses journées se ressemblent, jusqu'au jour où une pastèque (une pastèque qui parle !) tombe d'un avion, là, près de lui ! Ils sont très différents, et pourtant, le fennec s'attache tout de suite à ce drôle de fruit qui embellit sa vie. Il fait tout pour que la pastèque se sente bien, pour qu'elle reste avec lui. Il reste calme et patient même quand elle se plaint ou qu'elle parle de sa vie ailleurs, des animaux qu'elle a croisé là-bas, à l'autre bout du monde... Et lorsqu'elle commence à souffrir de la chaleur et du manque d'ombre et d'eau, il se plie en quatre pour la protéger.

 

 

 J'ai beaucoup aimé cette histoire. Le texte est à la fois drôle, tendre et poétique. Notre fennec n'a pas l'air de souffrir de sa solitude, il ne semble manquer de rien, et pourtant... A partir du moment où cet être bien différent entre dans sa vie, il n'a plus envie de revenir en arrière. Ensemble, ils partagent de jolis moments de complicité. On s'amuse et on s'émeut de leurs discussions, de ce rapprochement inattendu entre deux êtres très différents et de cet amour naissant qui est loin d'être banal. C'est une histoire drôle, touchante et mignonne comme tout.

 

 

En quelques mots :

Un album original, drôle et poétique qui m'a beaucoup plu.

 

Voir les commentaires

2016-05-31T08:13:43+02:00

Les fruits et légumes de Lili

Publié par MyaRosa

Lucie Albon

68 pages, éditions de L'Elan Vert, février 2016

Présentation de l'éditeur :

Cric ! Crac ! Croc !
Les beaux fruits et légumes !
Lili la souris et son ami Henri cultivent leur potager
et se régalent dans leur verger.
Prêts pour la cueillette ?
À chaque mois ses fruits
et légumes de saison.

 

Mon avis :

 

 En février dernier, je vous ai présenté un petit album qui m'avait beaucoup plu : Les saisons de Lili. J'avais adoré la fraîcheur et l'originalité des illustrations de Lucie Albon et j'étais impatiente de retrouver le personnage de Lili. J'ai donc craqué pour ce joli livre qui réunit deux albums parus précédemment : Les Fruits de Lili et Le Potager de Lili.

 

 Dans la première partie du recueil, Lili et Henri décident d'aller cueillir des fruits pour faire des compotes et des confitures. Ils en profitent bien sûr pour goûter et déguster leurs fruits préférés et nous font découvrir à quelles périodes de l'année les récolter. Poires, pommes, cerises, fraises, pêches, raisins, prunes, pastèques, mûres, oranges, bananes, kiwis, et noix de coco se partagent la vedette pour le plus grand plaisir des petits et des grands gourmands ! A votre avis, elle sera à quoi la tartine de notre cher Henri ?

 

 

 Dans la seconde partie, nos deux amis s'occupent de leur potager et nous font découvrir, pour chaque mois de l'année, un légume de saison. Chou-fleur, poireau, salade, asperge, carotte, radis, petit pois, tomate, aubergine, pomme de terre, potiron, navet... quel joli défilé ! Il y en a pour tous les goûts !

 

 

 A la fin de l'ouvrage, des activités sont proposées pour peindre avec les doigts et réaliser, comme Lucie Albon, de jolis fruits et légumes. Il y a même un lien pour découvrir des vidéos de l'artiste à l'oeuvre ! J'ai beaucoup aimé cette lecture rafraîchissante et charmante qui met la nature à l'honneur. Vous aussi, découvrez Lili et Henri en cliquant ici.

 

En quelques mots :

Un livre adorable, plein de fraîcheur et d'humour, pour faire découvrir les fruits et légumes aux petits.

 

Voir les commentaires

2016-05-31T07:44:18+02:00

Ecoute les comptines du monde

Publié par MyaRosa

Marion Billet (illustrations)

12 pages, éditions Nathan, février 2016, dès 6 mois

Présentation de l'éditeur :

Un superbe livre sonore pour initier bébé aux plus belles comptines du monde entier... Les plus jolies comptines pour bébés : Ani Couni (Amérique du Nord), Olélé Moliba Makasi (Congo), Twinkle, twinkle little star (Angleterre)…

 

Mon avis :

 

 Voilà un joli livre sonore pour faire découvrir la musique du monde aux tout-petits. Au fil des pages, on voyage du Congo au Japon en passant par l'Amérique du nord, l'Angleterre, l'Allemagne... Les musiques sont douces et les comptines entraînantes. On a envie de danser et de chanter mais aussi de rêver et de se laisser bercer. Les illustrations de Marion Billet, joyeuses et colorées, viennent donner sens au texte et apporter encore un peu plus de douceur.

 

 

 J'aime beaucoup ce livre. Il est plus grand que la plupart des livres sonores que nous avons à la maison (22 x 22 cm). Les tout-petits ont peut être un peu de mal à la porter et à le manipuler, mais cela leur permet de bien observer chaque détail des images et de s'évader au coeur de l'ouvrage. Je trouve les livres sonores des éditions Nathan vraiment bien conçus. Les puces sont très sensibles. L'enfant n'a pas besoin de forcer pour pouvoir écouter la musique et s'il souhaite écouter une autre mélodie avant la fin de la précédente, cela ne pose pas de souci. On bascule automatiquement et immédiatement d'une mélodie à l'autre. De plus, le volume sonore est parfait, ni trop fort ni trop faible. Les comptines choisies pour ce livre sont belles et variées. J'aime beaucoup.

 

 

En quelques mots :

Un joli livre pour voyager et découvrir des comptines du monde entier.

 

Voir les commentaires

2016-05-26T14:54:27+02:00

Eh bien dansons maintenant !

Publié par MyaRosa

Karine Lambert

282 pages, éditions JC Lattès, mai 2016

Présentation de l'éditeur :

Elle aime Françoise Sagan, les éclairs au chocolat, écouter Radio Bonheur et fleurir les tombes.
Il aime la musique chaâbi, les étoiles, les cabanes perchées et un vieux rhinocéros solitaire.

Marguerite a toujours vécu dans l'ombre de son mari. Marcel a perdu celle qui était tout pour lui. Leurs routes se croisent, leurs coeurs se réveillent. Oseront-ils l'insouciance, le désir et la joie ?

Après le succès de L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, traduit dans de nombreux pays, Karine Lambert signe un roman lumineux sur la fragilité et l'ivresse d'une histoire d'amour à l'heure où l'on ne s'y attend plus.

 

Mon avis :

 

 Lorsqu'ils se rencontrent, Marguerite a 78 ans, Marcel à peine moins. Ils sont tous les deux veufs et ont du mal à continuer à vivre sans leur moitié. Marcel parce que Nora était sa merveille, son amour de jeunesse, celle qui le poussait à sortir et à s'amuser. Marguerite parce qu'elle a toujours vécu au rythme des rituels instaurés par son mari et toujours selon ses envies et ses goûts à lui. Elle s'est perdue en route, oubliant qui elle était et ce qu'elle aimait tandis que Marcel n'a plus envie de faire toutes ces choses qu'il aimait mais qui n'ont plus de sens sans sa femme. Pourtant, lorsqu'ils se rencontrent, quelque chose se passe. Il y a comme une étincelle, un petit quelque chose qui brûle en eux et leur faire ressentir un sentiment et des émotions qu'ils croyaient ne plus jamais ressentir. Peut-on être trop vieux pour aimer ?

 

 Marguerite et Marcel le savent et nous aussi, le temps est compté. Ils n'ont plus le temps. Plus le temps de s'aimer et de prendre des risques ou au contraire plus de temps à perdre ? Ils ne sont pas forcément d'accord sur la réponse à cette question et leurs proches non plus d'ailleurs... Tout est simple et en même temps si compliqué...

 

 J'ai beaucoup aimé cette lecture. Les personnages sont touchants, simples et attachants. Marcel est tellement attentionné, tellement joyeux et passionné, tellement prêt à embellir le quotidien de Marguerite. J'ai aimé les souvenirs qu'il évoque de son Algérie natale, les odeurs, les saveurs et l'ambiance de cet univers à des années lumière de la région parisienne. Marguerite est si fragile, si pudique, tellement habituée à s'effacer, à s'oublier pour les autres... On a envie de les encourager sans les brusquer, de leur murmurer à l'oreille "N'aies pas peur. Ose ! Accepte ce bonheur." On se sent proche d'eux.

 

 C'est un roman qui nous montre qu'il n'est jamais trop tard pour aimer et pour être heureux mais qui nous dit aussi qu'il ne faut pas perdre de temps et saisir sa chance quand elle se présente au risque de le regretter amèrement. On ne peut pas se contenter d'une moitié de vie, d'une vie sans saveur et sans couleurs. Il faut vibrer, brûler, trembler, voyager, rêver, s'envoler et tant pis si on se blesse en route car ça en vaut la peine.  Une jolie lecture pleine de délicatesse, de sensibilité et d'émotions. Je ne m'attendais pas à cette fin mais je pense que c'est celle qu'il fallait. Le texte prend encore plus de sens et d'importance à nos yeux. C'est beau et un peu triste, cet amour tardif...

 

"Les hommes redeviennent des enfants quand ils quittent leur patrie."

"Passer de l'enfance à l'âge adulte, c'est perdre une à une ses illusions."

"Ruban par ruban, il délace le corset invisible qu'elle a porté pendant toutes ces années."

"Un jour on grimpe dans un arbre et on ne sait pas que c'est la dernière fois."

 

En quelques mots :

Une lecture touchante, pleine de sensibilité et d'émotions.

 

Voir les commentaires

2016-05-24T12:15:38+02:00

Pierre et la sorcière

Publié par MyaRosa

Gilles Bizouerne (texte) & Roland Garrigue (illustrations)

40 pages, éditions Didier Jeunesse, mai 2016, dès 3 ans

L'histoire :

Au village, tout le monde a peur de la sorcière.
Tout le monde, sauf Pierre, le galopin qui n’a peur de rien ! Jusqu’au jour où cric crac, la sorcière l’enferme dans son sac ! Et si c’était l’occasion pour Pierre de jouer un sale tour à la sorcière ?

 

Mon avis :

 

 C'est l'histoire d'un petit garçon qui n'a peur de rien et qui se fait enlever par une sorcière... Cette méchante personne use et abuse de la ruse pour parvenir à ses fins, mais notre petit bonhomme est plus rusé encore et parvient à s'échapper. Mais la sorcière n'a pas dit son dernier mot et retente sa chance. On pense que cette fois, le petit garçon ne se fera pas avoir... et pourtant si, mais il parvient encore une fois à s'échapper !

 

 

 Comme expliqué au début de l'ouvrage, il existe, dans le monde, de nombreuses variantes de cette histoire dans laquelle un enfant emporté par un ogre/une ogresse/une sorcière parvient à s'échapper plusieurs fois pour finalement prendre le dessus. Cet album s'inspire d'une version flamande et l'on retrouve cette culture jusque dans les illustrations au travers des paysages et des tenues des personnages.

 

 

 Que c'est drôle ! Les petits suivent l'histoire en retenant leur souffle, mi-amusés mi-effrayés, et tentent de deviner la suite sans pour autant retenir de nombreux éclats de rire. Il faut dire que le texte ne manque pas de piquant et est vraiment très amusant : des dialogues rythmés et savoureux, une petite chanson qui revient comme un refrain plusieurs fois au cours de l'histoire et une sorcière qui a un vocabulaire très imagé. "Nom d'une écaille de dragon, j'vais péter un chaudron !" Les enfants en redemandent... et les parents aussi ! Les illustrations sont superbes, aussi belles que mystérieuses. Je crois qu'on peut dire sans se tromper que ce nouvel album fera d'ici peu partie des classiques de la collection et de toutes les bonnes bibliothèques. Il est génial !

 

 

En quelques mots :

Coup de coeur pour cet album irrésistible et très drôle !

 

A lire aussi :

La Papote

La Sorcière qui rapetissait les enfants

Le Placard aux sorcières

Un Dîner affreusement parfait

 

Voir les commentaires

2016-05-24T09:43:34+02:00

Conte lent en rouge

Publié par MyaRosa

Edvin Sugarev (texte) & Clémence Pollet (illustrations)

32 pages, éditions Elitchka, novembre 2015

L'histoire :

« Le rouge avait disparu. Il n'y en avait plus du tout. Les dessins de ce carnet l'avaient petit à petit avalé. » Mais alors, comment faire pour dessiner les toits des maisons, les Indiens ou le petit chien ? C'est simple. Pour trouver du rouge, il suffit de l'imaginer !

 

Mon avis :

 

 Les éditions Elitchka ont pour but de promouvoir la littérature jeunesse bulgare. Depuis plusieurs années, elles nous font découvrir de belles histoires, des contes méconnus illustrés par des artistes bulgares et français. Edvin Sugarev, l'auteur de cet album, est plus connu pour ses recueils de poésie qui ont d'ailleurs été traduits dans plusieurs langues, mais il a aussi écrit des contes qui n'étaient pas destinés à être publiés mais que l'on découvre aujourd'hui grâce aux éditions Elitchka. "Conte lent en rouge" en fait partie.

 

 

 C'est l'histoire d'un garçon qui ne peut plus continuer à dessiner dans son carnet car le rouge semble avoir disparu. Comment va-t-il faire pour terminer l'Indien qu'il avait commencé et pour dessiner le petit chien rouge qu'il avait en tête ? Il se met en route et cherche en vain à obtenir du rouge. C'est le fameux petit chien qu'il n'a pas encore dessiné qui va lui donner la solution à son problème...

 

 Dans cette histoire, il est question de liberté et d'imagination. Le pragmatisme des adultes s'oppose à l'imagination débordante des enfants. C'est un livre qui donne envie de retourner en enfance, de se souvenir de qui on était et de ce qu'on faisait à cette époque. C'est un livre qui donne envie de s'accorder le droit de rêver, le droit d'imaginer des choses qui n'existent pas, qui ne sont pas logiques mais qui sont bien là si on accepte d'y croire et de les voir. C'est un livre qui nous offre une bonne dose d'oxygène et de liberté et ça fait un bien fou !

 

 Le texte est un peu long et parfois difficile à comprendre pour les plus jeunes alors je le recommande à partir de 7-8 ans.

 

 

En quelques mots :

Une belle histoire sur l'imagination et la liberté portée par un texte très poétique et de jolies illustrations.

 

Voir les commentaires

2016-05-23T16:46:05+02:00

Nos années sauvages

Publié par MyaRosa

We are All Completely Beside Ourselves - Karen Joy Fowler

364 pages, éditions Presses de la Cité, avril 2016

L'histoire :

Il était une fois deux soeurs, un frère et leurs parents qui vivaient heureux tous ensemble. Rosemary était une petite fille très bavarde, si bavarde que ses parents lui disaient de commencer au milieu lorsqu'elle racontait une histoire. Puis sa soeur disparut. Et son frère partit. Alors, elle cessa de parler… jusqu'à aujourd'hui. C'est l'histoire de cette famille hors normes que Rosemary va vous conter, et en particulier celle de Fern, sa soeur pas tout à fait comme nous…

 

Merci à Babelio et aux éditions Presses de la Cité

pour cette lecture.

 

Mon avis :

 

 Depuis sa sortie en VO, on entend beaucoup parler de ce roman. Les avis sont très partagés et c'est justement ce qui a attisé ma curiosité. Certains adorent, d'autres détestent ou ne savent pas quoi en penser, mais tout le monde s'accorde sur le fait qu'il vaut mieux ne rien savoir de l'histoire avant de s'y plonger...

 

 J'ai adoré le début. L'écriture de l'auteur m'a tout de suite plu et j'ai immédiatement apprécié Rosemary. Elle est unique en son genre et m'a beaucoup émue. Elle a eu une enfance particulière et on la sent très affectée par l'éclatement de sa famille. Même si elle s'est construite une nouvelle vie, elle pense constamment aux siens. On voit qu'elle aimerait remonter le temps et redevenir enfant. J'ai aimé partager ses souvenirs. J'étais tellement emballée que je ne voyais pas le temps passer et que je pensais déjà que ce livre allait être un coup de coeur, une lecture dont je me souviendrai longtemps. Il faut dire que c'est un roman qui ne manque pas d'originalité et qui a une construction très intéressante puisqu'en plus de son sujet peu banal, l'histoire est racontée dans le désordre et la narratrice avoue à plusieurs reprises ne pas avoir dit toute la vérité ou avoir modifié quelques faits ce qui, bien souvent, change totalement les choses.

 

 Néanmoins, passé un tiers de ma lecture, je me suis lassée. L'écriture était toujours aussi plaisante mais j'avais l'impression de tourner en rond et j'ai trouvé le temps long, long, long... J'ai eu du mal à poursuivre ma lecture. Je me suis arrêtée à plusieurs reprises. J'en avais assez de cette accumulation d'explications qui me donnaient parfois l'impression de lire un documentaire. C'était intéressant et pertinent, certes, mais mal dosé, à mon goût, au point de rendre le roman indigeste. Le début qui était tellement drôle, tellement léger, tellement décalé a laissé la place à quelque chose de plus lourd et de plus pesant qui a fini par me perdre en chemin... J'ai terminé ma lecture mais pour être honnête, j'étais soulagée de passer à autre chose. Je garderai quelques bons souvenirs et je ne regrette pas d'avoir lu ce livre, mais je suis déçue.

 

En quelques mots :

Je suis déçue... Le début me plaisait beaucoup mais j'ai vite trouvé le roman lourd et indigeste. L'originalité de l'histoire et les émotions qu'elle provoque n'ont malheureusement pas suffit à rattraper l'ensemble.

 

Voir les commentaires

2016-05-23T09:53:53+02:00

La famille Tortue

Publié par MyaRosa

Marie Mahler (illustrations)

24 pages, Didier Jeunesse (pirouette), mars 2016

Quatrième de couverture :

Jamais on n'a vu, jamais on ne verra, la famille Tortue courir après les rats...

 

Mon avis :

 

 Une fois encore, la collection Pirouette fait la part belle aux chansons et aux images en nous livrant une très belle version de la célèbre comptine. Les jolies illustrations, rondes et colorées, de Marie Mahler viennent éclairer le sens de la chanson qui ainsi est rendue plus accessible aux tout-petits. Les jeunes enfants comprennent toute l'histoire en parcourant les pages, s'évadent au coeur des belles images, imaginent, rêvent...

 

 

 Ce livre a déjà été publié il y a quelques années, mais il est maintenant disponible dans une version cartonnée aux bords arrondis avec un pelliculage brillant qui accroche le regard. En plus des paroles et des images, il y a la partition de la chanson ainsi qu'un flash code qui permet d'écouter une version interprétée par des enfants. Ma fille aime beaucoup cette collection pleine de malice et de douceur et je la comprends car c'est vraiment mignon. A travers cette petite histoire chantée, on découvre la façon dont les familles animaux se préparent à aller au lit. C'est parfait pour rassurer l'enfant à l'heure du coucher.

 

 

En quelques mots :

Un joli petit album pour découvrir, redécouvrir ou faire découvrir une comptine indémodable dans une version originale et très drôle.

 

Voir les commentaires

2016-05-23T09:20:28+02:00

Imagine, dessine et colorie : les robots, les dinosaures et les monstres

Publié par MyaRosa

Pablo Gamba (illustrations)

48 pages, éditions Hatier Jeunesse, mai 2016

Présentation de l'éditeur :

Des robots à pinces ou à roulettes partent à la rencontre de gentils monstres poilus et de drôles de dinosaures... Imagine, dessine et colorie de jolies scènes au fil des pages.

 

Mon avis :

 

 Mes p'tits monstres de 3 et 5 ans adorent les livres d'activités grâce auxquels ils peuvent laisser parler leur imagination et exprimer leur créativité. Nous en avons une jolie collection et ils rencontrent toujours autant de succès, à la maison. Ce sont les compagnons indispensables pour les jours de pluie ou les attentes interminables à l'extérieur. Ce mois-ci, nous avons craqué pour la collection "Imagine, dessine et colorie" des éditions Hatier.

 

 

 Dans ce joli livre dédié aux robots, aux monstres et aux dinosaures, on peut s'amuser à remplir les pages avec des dessins et des gribouillages. On donne vie à des personnages, on raconte des histoires, on met en couleurs, on invente, on rêve... Il y a des dessins et des décors à compléter et on nous suggère quelques idées en nous laissant tout de même beaucoup de liberté. On doit, par exemple, compléter la tête d'un monstre en ajoutant des poils, dessiner le reste du corps d'un monstre en partant de ses pieds, dessiner les parents d'adorables petits monstres, imaginer le goûter d'un monstre, inventer des robots, dessiner des robots en plein combat, imaginer des monstres dans une chambre d'enfant ou un placard, dessiner des dinos rigolos ou bien des plantes carnivores, créer des tatouages pour dinosaures, etc...

 

 

 Il existe d'autres livres sur la mer et les pirates, les animaux ou encore les princesses et les chevaliers. Je vous en parlerai prochainement.

 

 En quelques mots :

C'est drôle, amusant, ludique et bien pensé. On adore !

 

Voir les commentaires

2016-05-23T08:36:23+02:00

Un été crème glacée

Publié par MyaRosa

Ice Cream Summer - Peter Sís

40 pages, éditions Grasset Jeunesse, mai 2016

Présentation de l'éditeur :

« Cher grand-père, l’été se passe très bien. Je suis très occupé. Mais ne t’inquiète pas, je n’oublie pas d’apprendre des nouvelles choses. Je lis chaque jour. Je révise mes mathématiques. Et j’étudie aussi l’histoire du monde ! »
Peter Sís, célèbre pour ses albums fourmillant de détails qui s’attachent souvent aux voyages et aux grands explorateurs, part ici à la découverte de l’un de ses plaisirs de l’été préféré : les crèmes glacées…

 

Mon avis :

 

 Voilà un album qui sent bon les grandes vacances, le soleil et le sable chaud... mais pas que ! Peter Sís nous propose un voyage étonnant et gourmand au parfum de crème glacée. Après avoir reçu une lettre de son grand-père, un petit garçon passe en revue tout ce qu'il fait et apprend durant l'été : vocabulaire, lecture, calcul, problèmes de mathématiques, cartographie, Histoire, géographie, etc... Un été bien rempli et surtout très gourmand !

 

 

 Dans ce nouvel album, Peter Sís s'amuse avec le graphisme et les genres en nous offrant un livre savoureux à mi-chemin entre l'album et le documentaire. Il nous prouve qu'on peut apprendre beaucoup de choses en s'amusant et même en se régalant ! Il nous parle de l'histoire, de l'origine et de l'invention de la crème glacée. Il nous fait découvrir, avec des anecdotes délicieuses, les premières glaces, le premier cornet, le premier bâtonnet et les personnages de l'Histoire qui aimaient particulièrement les crèmes glacées.

 

 On essaie d'imaginer la saveur de toutes ces glaces que l'on aperçoit au fil des pages (elles sont partout !), on s'amuse à les trouver et à les compter. Le graphisme de cet album est travaillé et amusant puisque tout ou presque est en forme de crème glacée, notamment les meubles et objets de déco présents dans la chambre du personnage, mais aussi les paysages. C'est un album amusant et savoureux à consommer sans modération !

 

 

En quelques mots :

Un album original, amusant et gourmand qui sent bon les vacances d'été !

 

Voir les commentaires

2016-05-23T07:27:19+02:00

Mes 12 huiles essentielles

Publié par MyaRosa

Jean-Charles Sommerard

176 pages, éditions France Loisirs, juillet 2015

Présentation de l'éditeur :

Et si 12 huiles essentielles suffisaient à répondre aux besoins et envies de toute la famille ? En olfaction, en diffusion, dans le bain, en massage, en cosmétique, en parfum ou dans la cuisine : elles se révèlent autant complices de bien-être et de plaisir que remèdes efficaces.

Menthe poivrée, lavande vraie, basilic grand vert... le terroir français est à l'honneur avec ces 12 huiles essentielles à utiliser seules ou combinées entre elles.

Chacune est décryptée, de son histoire à ses caractéristiques, sans oublier ses vertus et usages. Pour tout savoir sur la question ou trouver en quelques secondes l'information que vous recherchez, ce livre deviendra vite un compagnon indispensable de vos rendez-vous aroma !

 

Mon avis :

 

 Aujourd'hui, je sors un peu de mes lectures habituelles pour vous parler de ce guide très bien conçu qui est une véritable bible sur les huiles essentielles. Je ne sais pas si vous avez l'habitude d'en utiliser, mais en ce qui me concerne, je n'y connais rien du tout, mais ça m'intrigue. C'est pour cette raison que j'ai eu envie de découvrir ce guide. Je pense qu'il peut être très instructif pour les novices comme moi, mais aussi très intéressant pour ceux qui connaissent déjà cet univers mais veulent des instructions ou des réponses précises. On peut très bien le lire d'un bout à l'autre ou alors le feuilleter de temps en temps ou selon les réponses et informations souhaitées.

 

 J'aime beaucoup la mise en page de ce livre. Je la trouve très agréable car claire et épurée avec de jolies touches de couleurs. Il y a d'abord une introduction qui explique ce qu'est une huile essentielle, comment la choisir, comment l'utiliser et la conserver, etc... Il y a des recommandations et des règles à bien respecter pour pouvoir utiliser les huiles essentielles correctement et en toute sécurité.

 

 On découvre ensuite les 12 huiles essentielles de manière plus détaillée (origine, tradition, variétés, vertus, caractéristiques, actions thérapeutiques et émotionnelles, etc... Ce sont toutes des huiles essentielles made in France. Il y a une fiche très complète pour chaque huile ainsi que des recettes et des astuces pour les utiliser à bon escient et les conseils d'un pharmacien. On évoque aussi d'autres huiles essentielles de la même famille. Après cette lecture, le cyprès vert, la menthe poivrée, le pin sylvestre, la sauge sclarée, la lavande vraie, la marjolaine à coquilles, le citron, le bois de cade, le basilic grand vert, le genévrier, le romarin à cinéole et le thym à linalol ne devraient plus avoir de secrets pour vous !

 

Découvrir la collection Mes essentielles

Vidéos de présentation

 

 

En quelques mots :

Un livre instructif et bien conçu qui nous permet de découvrir les bienfaits de 12 huiles essentielles made in France !

 

A découvrir aussi :

Les Vertus miraculeuses des agrumes

 

Voir les commentaires

2016-05-20T20:49:05+02:00

Le Chant du rossignol

Publié par MyaRosa

The Nightingale - Kristin Hannah

525 pages, éditions Michel Lafon, avril 2016

L'histoire :

France, 1939. Dans le village de Carriveau dans la Loire, Vianne Mauriac fait ses adieux à son mari qui part au front et se retrouve seule avec sa fille. Elle ne peut imaginer que les nazis vont envahir le pays. Pourtant, lorsqu'un capitaine allemand réquisitionne sa maison, elle est forcée d'accueillir un officier sous son toit. Et fait le choix de protéger sa fille avant la liberté de son pays... Sa sœur Isabelle, 18 ans, a passé son enfance dans des pensionnats depuis la mort de leur mère, et son père décide de l'envoyer vivre avec Vianne. Mais son tempérament rebelle met en danger leurs vies à toutes. Isabelle décide donc de partir vivre à Paris, le jour de l'entrée des Allemands dans la ville. Impétueuse et pleine d'idéaux, elle s'engage très vite dans la Résistance sous le nom de code " Le Rossignol " et fait régulièrement passer des aviateurs anglais en Espagne. Deux sœurs, deux destins et deux façons de survivre à la guerre et à l'envahisseur. Un grand roman sur l'amour, la liberté, les idéaux et sur le rôle des femmes pendant la guerre.

 

Merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon pour cette lecture.

 

Mon avis :

 

"[...] dans l'amour, nous découvrons qui nous voulons être ; dans la guerre, nous découvrons qui nous sommes."

 

 Comme beaucoup de lecteurs, j'ai un faible pour les romans qui parlent de la guerre et plus particulièrement de la seconde guerre mondiale. Je pense qu'il y a plusieurs raisons à cela : le devoir de mémoire, parce que c'est une période noire qu'on ne peut et qu'on ne doit pas oublier mais aussi parce qu'on a énormément de mal à réaliser et à comprendre que des choses si terribles se sont passées dans notre pays il y a si peu de temps... Il y a tellement de gens qui ont fait preuve de courage, qui se sont battus pour la liberté et qui ont continué d'espérer quand tout semblait perdu... Les livres comme celui-ci sont une façon de dénoncer les horreurs de la guerre afin qu'on ne les oublie jamais et surtout que ces choses ne se reproduisent plus, mais aussi de mettre à l'honneur les héros de l'ombre, de rendre hommage à ceux qui ont permis la vie que l'on a aujourd'hui. C'est ainsi que je vois les choses. Et pour le coup, Kristin Hannah leur rend le plus beau des hommages...

 

 Quel roman, mais quel roman ! Les avis sur ce livre sont tous ultra positifs et c'est clairement justifié et amplement mérité. Avec beaucoup de crédibilité et de sensibilité, Kristin Hannah dresse le portrait de deux femmes, deux soeurs complètement différentes qui vont devoir faire des choix pour survivre et sauver les leurs durant la seconde guerre mondiale. Vianne est aussi sage, réservée, raisonnable et généreuse qu'Isabelle est fougueuse, impulsive et déterminée. L'une se retrouve coincée chez elle en Province, obligée d'accueillir l'ennemi sous son toit et de faire profil bas pour protéger sa fille et sa maison tandis que l'autre parcourt la France et risque sa peau pour son pays et ses idéaux. Deux façons de voir les choses, deux manières de survivre, mais surtout deux femmes courageuses, attachantes et inoubliables qui vont subir des épreuves qu'on ne souhaiterait pas à notre pire ennemi...

 

 L'auteur nous offre un récit riche, passionnant, émouvant et bien documenté qui nous fait revivre l'une des parties les plus sombres de notre histoire. C'est tellement crédible qu'on s'y croirait ! On est totalement happé par l'histoire dès les premières pages et on se sent menacé à tout instant. C'est plein de suspense, d'émotions fortes et de rebondissements sans que cela ne fasse too much. On y croit dur comme fer et on tremble pour les personnages. C'est un roman bouleversant, révoltant, très bien écrit, impossible à lâcher et qui laisse une marque indélébile dans le coeur du lecteur. J'ai rarement lu quelque chose d'aussi poignant. Si vous aimez les émotions fortes, foncez, vous ne serez pas déçus ! Je n'oublierai jamais cette histoire...

 

En quelques mots :

Gros coup de coeur pour ce roman crédible et bouleversant. Des personnages inoubliables. Un page-turner à lire absolument. Un roman qu'on ne peut et qu'on ne veut pas oublier !

 

A lire aussi :

Plume fantôme (Isabel Wolff)

Pardonne-lui (Jodi Picoult)

Il était une lettre (Kathryn Hughes)

Et le ciel sera bleu (Tamara McKinley)

A la vie, à la mort (Paule du Bouchet)

Une Lettre de vous (Jessica Brockmole)

Le Secret de Tristan Sadler (John Boyne)

 

Voir les commentaires

2016-05-18T13:32:59+02:00

Bouche cousue

Publié par MyaRosa

Gigi Bigot, Pépito Matéo, Stéphane Girel

32 pages, Didier Jeunesse, mai 2016

L'histoire :

Un jour, un enfant s’arrête de parler, alors le chat, puis la maison, puis les fleurs font à leur tour silence… Jusqu’à ce qu’une étoile glisse à nouveau un rêve dans le coeur de l’enfant…

 

Mon avis :

 

 "Bouche cousue" est un album très émouvant qui aborde avec beaucoup de sensibilité un sujet peu évident : la guerre. C'est l'histoire d'un enfant qui a cessé de parler. Tout son entourage s'interroge sur son silence et, n'obtenant pas de réponse, finit par l'imiter. Peu à peu, tout se ferme... Le chat cesse de ronronner, les volets de la maison refusent de s'ouvrir, les fleurs baissent la tête, le soleil ne brille plus. Pourtant, une petite étoile s'accroche et brille encore. Elle va peu à peu raviver le coeur de l'enfant en lui apportant des rêves, des rêves chargés d'histoires d'avant la guerre qui vont lui redonner espoir et rétablir la vie et la lumière autour de lui...

 

 

 Quelle belle histoire ! On parle de guerre et de tristesse, mais surtout d'espoir, d'optimisme et de rêves. Parce qu'il ne faut jamais cesser d'espérer, jamais renoncer. Parce qu'un petit rien peut suffire à changer les choses. C'est une histoire très poétique et pleine d'émotions qui m'a beaucoup plu. J'aime la façon dont elle est construite. Le texte est répétitif et simple, ce qui permet même aux plus jeunes de pouvoir suivre. Tout semble aller dans un sens jusqu'à ce que cette petite étoile vienne tout bousculer pour nous faire repartir dans le sens inverse et finir sur une belle note d'espoir et d'optimisme. C'est un album qui fait du bien et qui nous prouve que même quand tout va mal et qu'on a du mal à y croire, les choses finissent par s'arranger.

 

 

En quelques mots :

Un très bel album plein de poésie, d'émotions et de sensibilité.

 

A lire aussi :

Les Chaussures

Grand-mère Sucre et Grand-père Chocolat

Le Coeur en bataille, une histoire d'amour en 14

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog