Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2015-06-30T15:15:34+02:00

Mon chat, ma souris

Publié par MyaRosa

Céline Claire

90 pages, éditions Oskar, avril 2015, dès 8 ans

L'histoire :

On est toujours la proie de quelqu'un...

Entre Paul et sa petite soeur Manon, c'est la guerre ! Elle fait tout pour l'énerver. Paul rêve d'avoir un chat, Manon réclame une souris. D'ailleurs, mademoiselle est allergique aux poils de matou, ce n'est donc pas la peine d'insister. Un jour pourtant, Paul découvre un chaton abandonné sur un terrain vague et décide de le rapporter en douce à la maison. Il n'est pas au bout de ses surprises...

 

 

Mon avis :

 

 Voilà un chouette roman qui devrait plaire aux jeunes lecteurs dès 8-9 ans. C'est l'histoire d'un frère et d'une soeur, Paul et Manon, qui ne s'entendent pas, mais alors, pas du tout. Tout semble les opposer et ils passent leur temps à se disputer, au grand dam de leurs parents... Leur principal sujet de discorde : les animaux. Paul rêve depuis toujours d'avoir un chat alors que Manon voudrait prendre soin d'une souris ou d'un cochon d'Inde. Pire encore, Manon est allergique aux poils de chat, il est donc hors de question d'en avoir un à la maison. A croire que celle-ci fait exprès pour embêter son frère...

 

 Les choses ne s'arrangent pas quand Paul trouve un chaton et décide de l'emmener chez lui, sans savoir que sa soeur a, de son côté, trouvé une souris dans le grenier. Ni l'un ni l'autre n'imagine alors dans quoi il s'embarque et quelle folle et dangereuse aventure ils vont vivre ensemble... Truffé de rebondissements et de scènes amusantes, ce roman jeunesse m'a beaucoup plu. Les chapitres sont courts et on change de narrateur à chaque chapitre. On se rend alors compte que ces deux enfants qui pensent ne pas pouvoir s'entendre ne sont finalement pas si différents et ont les mêmes choses en tête et des préoccupations similaires. Un joli roman à découvrir.

 

En quelques mots :

Humour, aventure, enquête, disputes entre frères et soeurs, une chose est sûre, on ne s'ennuie pas une seule seconde en lisant ce roman !

 

 

A découvrir aussi :

Panique sur la banquise

Le Dernier bal des sorcières

La cuisine magique de tante Léonie

Trouve-moi

La crocheuse d'enfants

 

 

Voir les commentaires

2015-06-30T10:13:53+02:00

L'extraordinaire cirque sous les mers

Publié par MyaRosa

Felideus

32 pages, éditions Marmaille et compagnie, juin 2015

L'histoire :

L’univers du célèbre roman de Jules Verne « Vingt mille lieux sous les mers »

M. Morse, directeur de L’Extraordinaire Cirque Insolite, a rassemblé toute sa troupe. L’heure est grave : leur cirque n’a plus de succès. M. Brandolini, le magicien propose alors l’idée d’aller conquérir un autre public : celui qui vit sous les mers, là où est né M.Morse. Toute la troupe se prépare donc pour cette incroyable aventure. Il troque leur ancienne caravane contre un sous-marin et partent en direction de l’île submergée d’Atlantide à la découverte du monde marin et de ses fabuleux personnages. Retrouveront-ils le succès grâce à cette nouvelle tournée maritime ?

 

 

Mon avis :

 

 Cet album est aussi étrange que fascinant. Il nous entraîne dans l'univers fabuleux du grand classique de Jules Verne, Vingt mille lieux sous les mers, à la rencontre du capitaine Nemo et de son célèbre Nautilus.

 

 

 Les affaires vont mal pour l'Extraordinaire Cirque Insolite. Plus personne ne semble apprécier le spectacle offert par les artistes. M. Walrus Morse, décide donc à regret de dissoudre la troupe et de rentrer chez lui, au fin fond de l'océan. C'est ainsi que M. Brandolini, le magicien, suggère que toute la troupe reste unie et se déplace pour un spectacle jamais-vu, une représentation unique sous les mers ! La troupe et le lecteur s'en vont alors pour un voyage périlleux mais inoubliable en direction de l'île submergée d'Atlantide. Quelle fabuleuse aventure sous-marine !

 

 

 J'ai beaucoup aimé cet album décalé et très original et son univers steampunk (rétrofuturiste) dans lequel on croise toutes sortes de créatures et d'inventions étonnantes. C'est un album qui sort vraiment de l'ordinaire et qui nous entraîne ailleurs. On s'immerge totalement dans cet univers sous-marin. On a l'impression d'explorer l'océan en compagnie des personnages et on se demande quelle aventure fabuleuse nous attend ! Le récit est truffé de références et de petits clins d'oeil littéraires savoureux. On croise notamment des personnages d'Alice au pays des merveilles.

 

 

En quelques mots :

Etrange et étonnant, voilà un album qui sort de l'ordinaire et nous entraîne dans un univers fabuleux où tout est possible.

 

Voir les commentaires

2015-06-30T08:30:55+02:00

Petit camion rouge et Petit camion noir

Publié par MyaRosa

Chicchana Truck Red-Kun To Black-Kun

Tatsuya Miyanishi

40 pages, éditions nobi-nobi ! (1, 2, 3 soleil !), juillet 2015

L'histoire :

Pour sa nouvelle livraison, Red doit faire équipe avec un autre petit camion : Black, un véhicule tout noir au caractère bien trempé, qui ne jure que par la vitesse ! Au début, Red est un peu décontenancé par l’attitude de son coéquipier et s’inquiète beaucoup de le voir provoquer un accident… Mais après un rappel à l’ordre de la part d’une voiture de police, Black devient enfin raisonnable. Ainsi, Red va vite découvrir que derrière ses airs de fanfaron, Black est un petit camion toujours prêt à aider les autres.

 

Mon avis :

 

 A la maison, nous sommes de grands fans de Petit camion rouge. Mon fils me réclame très souvent la première histoire mettant en scène ce personnage alors nous sommes ravis de le retrouver dans une nouvelle histoire. Un livre avec des tas de routes, des camions, la police et les pompiers, ça ne pouvait que plaire à mes enfants, mais les livres de Tatsuya Miyanishi délivrent en plus de jolis messages. L'auteur nous l'explique au début de l'ouvrage que chaque personne est unique et a son propre caractère et que ce n'est jamais tout noir ou tout blanc. Nous avons tous des défauts et des qualités et la possibilité de changer, d'évoluer. Petit camion rouge a d'ailleurs bien grandi depuis la première aventure. Il a appris de ses erreurs.

 

 

 Dans cette histoire, un nouveau personnage fait son apparition : Petit camion noir. Au premier abord, il est assez antipathique. Il est frimeur, prétentieux et semble assez égoïste. Petit camion rouge va l'aider à évoluer et l'histoire va surtout nous montrer que Petit camion noir n'est pas aussi mauvais qu'il n'y paraît... Même s'il est assez agaçant et qu'il ne veut pas le montrer, il est généreux et gentil.

 

 

 Cette histoire est au moins aussi réussie que la première, peut être même plus encore. Mes enfants l'ont adoré et me la réclament presque tous les soirs. Même si, au premier abord, les histoires de véhicules ne sont pas celles qui m'attirent le plus, je dois reconnaître que je me suis encore trompée. Tatsuya Miyanishi nous prouve encore qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Cette histoire est beaucoup plus profonde qu'on l'imagine et délivre de véritables leçons de vie. Je me suis même attachée aux personnages et j'espère les retrouver dans d'autres histoires. Les illustrations ont, cette fois encore, beaucoup plu à mes enfants qui adorent suivre les routes avec leur doigt et imiter le bruit des camions, des sirènes et des klaxons.

 

 

En quelques mots :

Génial ! On adore !

Un album beaucoup moins léger qu'il n'y paraît qui délivre de belles leçons de vie, nous montre que si on a tous des défauts, on a aussi des qualités qui nous sont propres ainsi que la possibilité de changer et d'évoluer.

 

 

A découvrir aussi :

Le Petit camion rouge

Dans mon bus !

 

 

Voir les commentaires

2015-06-29T18:32:27+02:00

Le Journal d'Eulalie : Un amour de guerre

Publié par MyaRosa

Catherine Cuenca

120 pages, éditions Oskar (Histoire & Société), octobre 2014

L'histoire :

Les vacances s'annoncent mal pour Marianne et son frère Louis : leur père a décidé de les emmener en Normandie, pour une petite leçon d'histoire sur la Seconde Guerre mondiale et le débarquement du 6 juin 1944. Mais dès leur arrivée aux Ajoncs, la maison qu'ils ont louée, la propriétaire les prévient : la maison a connu un drame. Une jeune domestique qui y travaillait pendant la guerre se serait suicidée après avoir été tondue à la Libération. En rangeant ses affaires, Marianne découvre, caché au fond d'une armoire, un journal intime qui pourrait bien lui dévoiler ce mystère...

 

 

Mon avis :

 

 J'ai beaucoup aimé ce roman dans lequel on navigue entre passé et présent. Le point de départ est classique mais cela fonctionne très bien et je pense que c'est une manière judicieuse de faire découvrir l'Histoire, notre Histoire, aux adolescents. Le récit nous est raconté par Marianne, une jeune adolescente partie en vacances à la mer avec son père et son frère. Marianne aurait préféré passer l'été dans le Sud, mais son père, prof d'histoire, a préféré organiser un voyage sur les plages du débarquement en Normandie. Une fois sur place, dans la maison qu'ils ont loué, l'adolescente se rend compte que l'endroit est chargé de mystère et de secrets. Elle découvre par hasard le journal intime d'Eulalie, une jeune domestique ayant vécu là pendant la guerre. Marianne va nourrir au fil des jours une véritable obsession pour le passé de cet endroit. Il se pourrait bien que ces vacances ne soient finalement pas si ennuyeuses que cela...

 

 Ce qui m'a plu, dans ce roman, c'est sa construction. On suit le quotidien de Marianne et Louis en vacances, les rencontres qu'ils font, les endroits qu'ils visitent. Marianne se pose les mêmes questions que toutes les filles de son âge. Elle sort avec un garçon depuis très peu de temps et n'a aucune envie de passer du temps loin de lui, pourtant dès le début du séjour, elle craque sur un autre garçon rencontré sur la plage. Elle ne sait plus vraiment où elle en est, elle se sent coupable, s'interroge. Et puis, il y a tous ces passages - mes préférés - durant lesquels elle se passionne pour la vie d'Eulalie, pour son histoire si mystérieuse. Qu'a-t-il pu arriver à cette jeune fille ? Quels terribles drames a-t-elle vécu ?

 

 J'ai trouvé ce roman très agréable à lire. C'est fluide, les chapitres sont courts et on ne voit pas le temps passer. Le roman n'est pas très long. Je pense que c'est parfait pour des adolescents qui lisent peu. L'histoire est très intrigante et dévoile des parties sombres de l'Histoire qu'on ne doit pas oublier et qu'on doit à tout prix transmettre aux jeunes générations.

 

En quelques mots :

Un roman intrigant et mystérieux qui dévoile des parties sombres de notre Histoire qu'on ne doit pas oublier.

 

Voir les commentaires

2015-06-29T08:16:02+02:00

Nora ou le paradis perdu

Publié par MyaRosa

Broken Paradise - Cecilia Samartin

453 pages, L'Archipel, juillet 2015

L'histoire :

Cuba, 1956. Nora et Alicia, deux cousines très proches et complices, vivent une enfance heureuse et insouciante. Mais la révolution éclate, et Fidel Castro accède au pouvoir. Un climat de peur, nourri par la répression, s'installe peu à peu. Nora émigre alors aux États-Unis, laissant Alicia derrière elle, qui s'apprête à vivre des heures sombres à La Havane. Tandis que Nora, bien nostalgique de son pays natal, s'accommode peu à peu de cet environnement nouveau, Alicia subit les coups durs, dans un Cuba où la situation se détériore. Grâce aux lettres qu'elles continuent d'échanger, Nora comprend que la vie d'Alicia est devenu un enfer. Elle décide alors de retourner à la Havane pour lui venir en aide. Mais ce qu'elle va découvrir à Cuba est bien loin de tout ce qu'elle pouvait imaginer...

 

Cecilia Samartin signe ici son roman le plus personnel, une histoire d'amitié et d'amour, une ode à cette île qui restera à jamais le paradis perdu de son enfance.

 

 

Mon avis :

 

 Je n'ai pas été très active sur le blog ces derniers jours, et pour cause, j'étais totalement immergée dans la lecture du roman de Cecilia Samartin et je n'arrivais plus à m'en détacher. Dans ce livre, l'auteur a voulu nous parler de Cuba, l'île où elle est née, et de toutes les terribles épreuves que ses habitants ont affronté pendant et après la révolution. A travers l'histoire de deux cousines, Nora et Alicia, Cecilia Samartin nous montre le contraste terrible et saisissant entre l'avant et l'après. On observe, impuissant, l'île paradisiaque devenir le pire des cauchemars, un endroit dans lequel les habitants meurent de faim et se voient dépossédés de leur terre tandis que les touristes profitent des hôtels luxueux presque sous leurs yeux...

 

 Je ne connaissais que peu de choses sur l'histoire de Cuba et ce roman m'a vraiment fait froid dans le dos. C'est le premier roman de Cecilia Samartin que je lis et j'ai tout de suite été charmée par sa plume. On sent tout l'amour et toute l'admiration qu'elle a pour son île natale. J'ai aimé la façon dont elle décrit le paysage, les saveurs et les odeurs. On a l'impression d'être là-bas, à l'autre bout du monde, faisant la sieste à l'ombre des palmiers après avoir dégusté du boeuf épicé aux poivrons, des mangues bien mûres et une glace à la noix de coco. J'ai adoré découvrir et suivre l'enfance de Nora et Alicia, leurs balades sur la plage, leurs jeux, leurs rêves, les repas de famille, les nuits rythmées par le son des tambours à la plantation de Tia Panchita, les moments passés avec Lola et Beba, les domestiques de la famille qui apportent chaleur et réconfort...

 

 

 Et puis, les choses changent... Batista commence à semer la terreur. Les repas de famille deviennent plus lourds, on chuchote, on se tait à l'approche des enfants... Fidel Castro prend le pouvoir et ce qui apparaît d'abord comme une bénédiction pour les cubains se transforme rapidement en cauchemar. Plus de nourriture, plus d'argent, des gens envoyés en prison pour leurs idées contre-révolutionnaires, des fusillades diffusées à la télévision et bien d'autres horreurs encore. Les cubains ne veulent pas abandonner leur île mais certains n'ont plus le choix. Il faut partir le plus loin possible, le temps que les choses se calment. C'est ainsi qu'Alicia et Nora qui ont grandi ensemble vont se retrouver séparées. Alicia reste à Cuba tandis que Nora émigre aux Etats-Unis. Elles vont passer des années à imaginer la vie de l'autre et à s'écrire autant que possible, espérant être réunies un jour ou l'autre...

 

 Les contrastes sont vraiment terrifiants. Il y a d'abord le contraste entre l'île avant et après la révolution, mais aussi le contraste entre le quotidien d'Alicia et celui de Nora. C'est un roman vraiment bouleversant. On a tant de peine pour les cubains - ceux qui restent et ceux qui sont déracinés et privés de leur pays et de leurs proches - et pour ces deux cousines. J'ai pleuré à plusieurs reprises durant ma lecture et je sais que c'est un roman que je n'oublierai pas. Tant de vies gâchées pour de mauvaises raisons, tant d'injustice dans notre monde ! Et dire que tout cela s'est passé il y a si peu de temps et que des horreurs similaires ont encore lieu aujourd'hui dans certains pays... Cecilia Samartin nous offre un roman très fort, riche en émotions et peuplé par des personnages inoubliables qui nous délivrent une vraie leçon de vie et de courage.

 

 

En quelques mots :

Un roman fort et poignant qui ne peut laisser personne indifférent. Cecilia Samartin dresse le portrait de Cuba avant et après la révolution. Le contraste entre les deux est terrifiant et l'histoire de ces deux cousines m'a vraiment bouleversée. A lire absolument !

 

Quelques extraits :

 

" Ce que j'aime par-dessus tout, c'est la chaleur, cette façon qu'elle a de s'insinuer, d'investir l'extrémité de mes doigts et de mes orteils, au point de me donner l'impression d'être indissociable du soleil, comme s'il s'épanouissait en moi. Avez-vous déjà vu l'océan se faire aussi lisse qu'une paroi de verre, ou rouler ses volutes sur le rivage avec un soupir ? Si vous connaissiez mon pays, vous sauriez que la mer peut être aussi versatile : d'un bleu fidèle à celui du ciel, et l'instant d'après d'une couleur turquoise irisée, si étincelante qu'on jurerait voir le ciel briller sous la surface des vagues.

 Souvent, je m'attarde au bord de l'eau, les orteils plantés dans le sable humide, les yeux rivés sur cette ligne grise et fuyante de l'horizon qui sépare le ciel et la mer. Je ferme un tout petit peu les yeux, jusqu'à ne plus vraiment les distinguer l'un de l'autre, et je flotte dans un univers bleu-vert. Je suis poisson, je suis oiseau. Je suis sirène d'or à la chevelure fluide flottant au vent. D'un coup de queue je pourrais regagner la haute mer et explorer d'autres rivages. Mais comment quitter ce lieu qui apaise mon âme et l'ouvre à la prière ?"

 

"La tristesse du départ n'est comparable à nulle autre expérience [...] elle te frappe par grosses vagues qui peuvent t'arracher au sol quand tu crois avoir les pieds fermement ancrés sur la terre. Tout peut aller très bien, et voilà que tout à coup, tu entends les accords d'une chanson, ou tu sens des oignons en train de frire dans l'huile d'olive, et voilà que ton coeur se brise à nouveau en mille morceaux., juste comme ça. Tu vendrais ton âme pour te retrouver chez toi, ou pour éprouver un simple sentiment d'appartenance... quelque part... n'importe où. C'est là qu'il faut t'accrocher à ce que tu es. Et ne livre jamais tout à fait ton vrai coeur, si brisé, si blessé soit-il, parce que, si tu le fais, tu perds alors quelque chose que tu risques de ne jamais retrouver. Il vaut mieux livrer ton coeur fantôme, et alors tu sauras toujours qui tu es."

 

"[...] les souvenirs sont comme des bijoux qu'on ne peut jamais te voler."

 

"La peur ne flotte pas, disait toujours Abuelo au cours de ses leçons; elle coule à pic, chaque fois. Mais le courage, lui, disait-il, les yeux brillants, ne fait pas que flotter, il vole !"

 

Voir les commentaires

2015-06-29T06:38:16+02:00

Les Mini-Minets : L'imagier de la maison

Publié par MyaRosa

Stéphanie Dunand-Pallaz & Sophie Turrel

20 pages, éditions Balivernes (Les mini-minets), mai 2015

Présentation de l'éditeur :

Viens jouer avec Bébé chat Touillis de la cuisine jusqu'au grenier ! Observe bien tous les objets à trouver...

 

Mon avis :

 

 Bonne nouvelle ! Les éditions Balivernes proposent désormais des albums pour les tout-petits ! Plusieurs petites séries de livres viennent de voir le jour, notamment les mini-minets, une série d'imagiers réalisée par l'auteur et l'illustratrice de la série Les Petits Chats. On reconnaît tout de suite cet univers si drôle et si mignon qui a fait le succès de la collection !

 

 

 Bébé chat Touillis nous invite à découvrir sa maison. En visitant les pièces, on observe et on essaie de reconnaître différents éléments et des tas d'objets. Il y a aussi des choses à retrouver et à compter puisque Bébé chat Touillis est un sacré farceur qui sème de drôles de choses sur son passage...

 

 

 C'est amusant et très coloré, un vrai bonheur à regarder. Il y a des tas de choses à observer. C'est un imagier bien complet et très joli qui devrait beaucoup plaire aux tout-petits. Ils pourront ensuite poursuivre l'aventure en grandissant avec les belles histoires des Petits Chats. En voilà, une belle idée !

 

 

En quelques mots :

Un imagier adorable et rigolo à mettre entre toutes les petites mains !

 

Voir les commentaires

2015-06-29T05:07:43+02:00

Mon imagier du chantier

Publié par MyaRosa

Nathalie Choux

10 pages, éditions Nathan (Kididoc), juin 2015, dès 6 mois

Présentation de l'éditeur :

Des animations adaptées aux tout-petits sur chaque double page, dès la couverture. Un petit jeu pour s'amuser avec les mots à la fin du livre.

 

Mon avis :

 

 Petit nouveau de la collection Kididoc, ce livre a été rapidement adopté par mes deux enfants. On croise, au fil des pages, des tas de véhicules tous plus impressionnants les uns que les autres : un tracteur, un marteau-piqueur, une foreuse, une tractopelle, une grue, un camion-toupie, un bulldozer, une pelleteuse, un camion-benne, une chargeuse, un compacteur, un chariot élévateur, mais aussi un maçon en train de construire un mur et les accessoires dont on ne peut se passer sur un chantier : brouette, casque, truelle, etc...

 

 

 Voilà de quoi satisfaire la curiosité des plus jeunes qui sont souvent impressionnés lorsqu'ils croisent ce genre d'engins ou passent à proximité d'un chantier. Les illustrations sont jolies et il y a des parties que l'on peut faire bouger : la grue s'élève sous nos yeux, le mur se construit petit à petit, le camion-benne déverse du sable, la tractopelle soulève la terre et l'on peut faire tourner le camion-toupie. Succès garanti auprès des petits !

 

 

 Ce livre a autant plu à ma fille de deux ans qu'à mon fils de quatre ans et ils ne se lassent pas de le regarder. Quant à moi, je dois reconnaître que ça m'est bien utile car lorsque mon fils me demande la différence entre tel ou tel camion et le nom de certains engins, je ne sais pas toujours quoi lui répondre... A la fin de l'ouvrage, on peut justement s'amuser à reconnaître et à nommer tout ce qu'on a découvert de la première à la dernière page.

 

 

En quelques mots :

Un ouvrage instructif et amusant pour découvrir les engins de chantier.

 

 

Voir les commentaires

2015-06-25T12:30:05+02:00

L'énigme du flan empoisonné

Publié par MyaRosa

Christine Palluy (texte) et Cyrielle (illustrations)

48 pages, Hatier Jeunesse, mai 2015

L'histoire :

Dans le restaurant du Grand Hôtel, des clients se plaignent : le flan aux langoustes a un drôle de goût, il doit être empoisonné. Comment est-ce possible ? Les TIP-TOP mènent l'enquête.

 

Mon avis :

 

 Théo, Inès et Pétronille vivent au Grand Hôtel avec leur papa qui y est chef. Avec leur chat, Top, ils mènent l'enquête et arrivent à résoudre les énigmes les plus mystérieuses. On les retrouve dans plusieurs autres aventures destinés aux jeunes lecteurs : Qui a enlevé Odilon ?, Les TIP-TOP et les tableaux volés, les TIP-TOP et les plans secrets.

 

 

 Dans cette nouvelle histoire, leur père est accusé d'avoir empoisonné son flan aux langoustes. Les TIP-TOP connaissent bien leur papa, il est incapable de faire une chose pareille et d'ailleurs quelle raison aurait-il de faire cela alors qu'il risque de se faire renvoyer ? Les enfants et leur chat décident aussitôt de mener l'enquête pour sauver leur papa.

 

 

 J'ai trouvé cette petite aventure très sympathique. J'ai aimé la complicité et le courage des enfants ainsi que le fait qu'ils s'entraident. La petite dernière, Pétronille, est vraiment rigolote et ce chat-espion est craquant ! Les illustrations de Cyrielle sont vraiment superbes. J'aime les décors, les couleurs, la vue d'ensemble du Grand Hôtel ainsi que la chambre des enfants. Voilà une belle façon d'initier les plus jeunes au roman policier. J'aimerais beaucoup découvrir les autres titres de la collection.

 

 

En quelques mots :

Un roman amusant pour initier les jeunes lecteurs au roman policier. Les illustrations sont pétillantes et les personnages attachants. J'ai bien envie de lire les autres aventures des TIP-TOP !

 

A découvrir aussi :

Maisie Hitchins : L'affaire des pièces volées

Anouk et Benji : Enquête sur la Croisette

Anouk et Benji : Une carabine dans les sardines

 

Voir les commentaires

2015-06-25T07:40:39+02:00

Néfertiti en bikini

Publié par MyaRosa

Claire Huynen

160 pages, Le Cherche midi, mai 2015

Quatrième de couverture :

« Des centaines de personnes se serraient frileusement autour de leur guide. [...] Des rangs entiers de bateaux de bois jouaient les autobus. Ils embarquaient leurs passagers fébriles à un rythme de marche militaire. Dans toutes les barcasses, ça comptait et ça recomptait. Les guides surveillaient leur formation en ordre serré. [...] La semonce essentielle, répétée inlassablement, était pourtant celle dont le danger la séduisait le plus : ne vous perdez pas. [...] Mais elle savait que tous les passagers avaient un billet de retour. Que le seul vrai danger était d'être en retard pour le dîner. »

Une mère offre à sa fille un voyage. Une croisière sur le Nil à bord du Cleopatra, hôtel flottant affrété par Magic'Vacances. Mais, dès l'arrivée, la mère trébuche et se trouve immobilisée par une entorse. Condamnée à rester sur le bateau, elle attend chaque jour le récit des excursions de sa fille.

Une femme et sa mère, que tout éloigne, se rencontrent à travers l'approche d'un pays qu'elles découvrent d'une manière différente. Quand la première sera entraînée dans le rythme effréné des visites, la seconde, à travers les histoires et les rencontres, prendra le temps lent du voyage. Néfertiti en bikini dresse avec humour les travers du tourisme moderne et les symptômes du phénomène de groupe qu'il génère. Il sera aussi question d'éblouissement, de résistance et de reddition.

 

Merci à Livraddict et aux éditions Le Cherche Midi pour cette lecture.

 

Mon avis :

 

 Si on se fie à la couverture de ce livre, on le classerait volontiers dans les romans de chick lit, mais ne vous y trompez pas ! Ce roman est bien plus profond qu'il n'y paraît, bien plus acerbe aussi...

 

 Lorsqu'elle était enfant, Jo s'est passionnée pour l'Egypte. Elle a passé des heures et des heures à rêver de pyramides et de pharaons. Puis, elle a grandi et voyant que personne ne prenait sa passion au sérieux, elle a laissé tout cela dans un coin de sa tête. Jusqu'au jour où sa mère avec qui elle ne partage pas grand chose lui fait la surprise de lui offrir une croisière sur le Nil. Ne voulant pas lui faire de peine, Jo accepte avec le sourire, mais elle redoute ce voyage. Elle sait que les choses ne se passeront pas comme dans ses rêves, que la beauté du décor sera salie par le contexte. C'est l'Egypte passée qui la fait rêver, pas celle des touristes en tongs et des visites supervisées où l'on vous offre de la "culture en kit". Pour couronner le tout, sa mère qui n'a jamais voyagé se retrouve immobilisée dès le début de l'aventure. Clouée au lit à cause d'une entorse, elle compte sur sa fille pour lui raconter chaque visite, chaque moment passé avec le groupe.

 

 J'ai beaucoup aimé cette lecture. Claire Huynen écrit vraiment très bien et décortique avec beaucoup de justesse et d'humour le tourisme actuel. Avec Jo, on se moque de tous ces gens qui s'émerveillent plus devant le buffet à volonté que devant le décor majestueux qui s'offre à eux. Ces touristes qui semblent faire les visites à reculons, sans apprécier vraiment les choses, en espérant juste avoir quelques anecdotes à raconter et des bijoux de pacotille pour épater leurs amis. Comme Jo, on voudrait pouvoir s'évader de ce séjour formaté qui sent l'argent à plein nez et sonne tellement faux. On voudrait découvrir l'Egypte, la vraie, se perdre dans les rues, observer les habitants, prendre le temps de visiter et de s'oublier, boire un thé bien chaud en admirant le paysage et profiter du silence. Comme elle, on se sent rapidement frustré et mal à l'aise devant l'attitude des autres, forcé de s'intégrer à un groupe ridicule et trop bruyant qui ne s'intéresse à rien, qui se contente de ce qu'on veut bien lui montrer. On étouffe et on rêve d'autre chose que cette Egypte aseptisée.

 

 A l'inverse, la mère de Jo qui, au début du voyage, rêve surtout de passer du temps avec le groupe, va découvrir le pays d'une manière différente et beaucoup plus vraie. C'est intéressant de voir les choses sous un angle différent. J'ai aimé la manière subtile dont l'auteur décrit la relation compliquée mais tout de même pleine d'amour entre la mère et la fille. Leurs échanges bien qu'assez rares sont touchants.

 

En quelques mots :

Une lecture acerbe et décapante sur le tourisme actuel et l'absurdité des voyages organisés. Une satire drôle et agréable à lire.

 

 

 

Quelques extraits :

"Au sombre des hauts toits, avant même de distinguer la masse des colonnes, l'ampleur de la pièce, l'abondance des reliefs, Jo se cogna à un air saturé, épais et chaud jusqu'à la nausée. Des touristes par centaines avalaient l'oxygène, mâchaient l'atmosphère à la rendre liquide. Des remugles d'humeurs âcres rendaient le milieu moite et entêtant. Et ça fourmillait. Pas un espace n'était laissé. On n'avançait qu'en se faufilant, en s'insinuant, en frôlant des peaux humides."

 

"- Pourquoi tous ces gens s'ennuient-ils en vacances ? Ils accèdent à des choses qu'ils ne reverront jamais. C'est important, je crois, de découvrir quelque chose que l'on ne connaît pas. Même si on ne comprend pas tout. Pourquoi cela a-t-il si peu de valeur pour eux ?"

 

"Déjà il lui faut rentrer au bateau. Elle n'aura vu qu'Assouan côté pile. Celui rythmé par l'arrivée des bateaux, par les horaires de visite. Peut-être est-ce mieux qu'elle laisse aux égyptiens la plus belle face. On leur en a assez pris."

 

"Que diriez-vous si les touristes égyptiens venaient chez vous attifés d'un béret basque, avec une baguette en plastique sous le bras, et ricanaient autour d'un accordéon de farce ? On n'essaie pas d'approcher les oiseaux en se déguisant en autruche."

 

Voir les commentaires

2015-06-24T12:17:13+02:00

Mes fabuleux coloriages : Dessins et tableaux féeriques

Publié par MyaRosa

Hannah Davies & Richard Merritt

64 pages, Deux Coqs d'Or, mai 2013

Présentation de l'éditeur :

Dans ce livre, découvre un univers extraordinaire et féerique à colorier. Trapézistes, manège enchanté, jeunes filles en tenue de soirée, papillons magiques et bijoux porte-bonheur n'attendent que ton talent pour révéler toute leur beauté.

 

Mon avis :

 

 Chez nous, le mercredi, on colorie ! Voilà un livre de coloriage qui porte bien son nom. C'est mon coup de coeur. Les coloriages sont tous plus fabuleux les uns que les autres. Les décors sont vraiment enchanteurs. Ils nous entraînent dans l'univers merveilleux du cirque, de la fête foraine, du ballet, etc... On croise, au fil des pages, des sirènes, des objets vintage, des poupées russes, des hiboux fantastiques, des chapeaux fabuleux, des chaussures incroyables, des confiseries, des masques vénitiens, une forêt enchantée, des éléphants majestueux ou encore des robes somptueuses.

 

 

 C'est une invitation au rêve et à l'imagination. Certaines pages nous propulsent en plein conte de fées, d'autres nous font voyager dans le temps. J'aime beaucoup, beaucoup. J'ai commandé ce livre sur internet et j'ai été agréablement surprise en le recevant car je ne m'attendais pas à un format si grand. De plus, le papier est bien épais et la couverture l'est également, ce qui offre un certain confort et les feutres ne passent pas à travers les pages (ce qui malheureusement, n'est pas toujours le cas). Le prix est également très correct pour un livre de cette qualité (- de 9€).

 

 

En quelques mots :

Un livre de coloriage qui porte bien son nom. Les illustrations sont fabuleuses et nous invitent à rêver et à laisser parler notre imagination. Le livre est de très bonne qualité. Je recommande.

 

Voir les commentaires

2015-06-24T06:54:07+02:00

Sorties poche à ne pas manquer #114

Publié par MyaRosa

 

Le Jardin blanc

Stephanie Barron

15 octobre 2015

Et si Virginia Woolf ne s'était pas suicidée le 28 mars 1941 ?
En octobre 2008, Jo Bellamy, jeune paysagiste américaine, arrive à Sissinghurst, dans le Kent, pour étudier le célèbre jardin blanc créé par l'amie de Virginia Woolf, Vita Sackville-West. Un jour après l'annonce de son départ, son grand-père Jock, d'origine britannique, se suicide. Jo découvre qu'il avait lui-même travaillé dans ce jardin pendant la Seconde Guerre mondiale et décide de profiter de son voyage pour comprendre son geste.
À Sissinghurst, Jo découvre par hasard un journal intime parmi les archives des jardiniers. L'étiquette porte le nom de son grand-père, mais, en le déchiffrant, elle doit se rendre à l'évidence : ce journal n'est pas le sien. Soupçonnant son auteur d'être Virginia Woolf, elle file le faire expertiser chez Sotheby's. Là, on lui concède que le style et les thèmes rappellent en effet Woolf... à un détail près : les dates. Le 28 mars 1941, Virginia a rempli ses poches de pierres avant d'aller se noyer dans l'Ouse. Or le journal commence le 29.
Des détails du journal amènent Jo à jouer avec cette idée : et si Virginia Woolf ne s'était pas suicidée ? Si on l'avait tuée ?
D'Oxford à Cambridge, de demeures prestigieuses en bibliothèques légendaires, dans des jardins dont la splendeur dissimule d'obscurs secrets, Jo traque la vérité sur les derniers jours de la romancière. Mais elle n'est pas la seule, et bientôt le journal est volé...

 

Histoires de rencontres

Maeve Binchy

Lors d'un voyage initiatique en Irlande sur les traces d'un passé occulté par sa mère, Gina pressent qu'il va lui falloir lutter contre le poids de l'hérédité. Annie et Allan ne se connaissent pas encore, mais ils vont devoir se battre pour retrouver leurs valises échangées par erreur dans un aéroport londonien...
Jeunes filles en pleurs, maîtresses de maison débordées et sans joie, banlieusards exténués : des personnages bigarrés se croisent dans ces Histoires de rencontres. Ainsi rassemblées, embrassées sous notre regard, ces vies sont autant de miroirs de nos émotions quotidiennes.

 

Des mille et une façons de quitter la Moldavie

Vladimir Lortchenkov

3 septembre 2015

"Vassili réfléchit un peu, puis il décréta :
- Nous allons faire voler mon tracteur."

Drôle, grotesque, cruel. Partez à la rencontre du peuple le plus pauvre d'Europe.

Ceci est l'histoire d'un petit village moldave. À Larga, tous les habitants ne rêvent que d'une chose: rejoindre l'Italie et connaître enfin la prospérité. Quitte à vendre tous leurs biens pour payer des passeurs malhonnêtes, ou à s'improviser équipe moldave de curling afin de rejoindre les compétitions internationales.

Dans cette quête fantastique, vous croiserez un pope quitté par sa femme pour un marchand d'art athée, un mécanicien génial transformant son tracteur en avion ou en sous-marin, un président de la République rêvant d'ouvrir une pizzeria. Face à mille obstacles, ces personnages résolument optimistes et un peu fous ne renonceront pas. Parviendront-ils à atteindre leur Eldorado ?

 

Gégé

François d'Epenoux

1er octobre 2015

En arrivant à Bordeaux, à l'occasion d'un stage, Jean, jeune étudiant, découvre dans la grande maison qui l'accueille un trio insolite : son oncle, bourgeois raffiné venu d'une autre époque, sa tante, belle vieille dame fidèle à sa légende, et Gégé, la gouvernante allemande. Gégé, la grimaçante au visage parcouru de rides, de tics et d'éclairs de peur, Gégé et le mystère de ses souffrances passées, Gégé au service de «Matâme» depuis plus de trente ans. Mois après mois, Jean devient le témoin attentif des liens qui se nouent entre la vieille dame et la vieille femme, surtout après la mort de son oncle, survenue un matin de novembre. Les deux héroïnes, dès lors, se retrouvent seules. Une tendresse inattendue, nourrie au quotidien, les rapprochera l'une de l'autre, sans que les mots s'en mêlent, au crépuscule de leur vie. Gégé est le premier roman de François d'Epenoux. Si l'humour pointe parfois au fil des pages, c'est toujours pour mieux céder la place à l'émotion.

 

Les Brumes du Caire

Rosie Thomas

15 octobre 2015

Trois femmes, trois générations, une histoire d'amour et de perte, tout en nuances.

L'arrivée inattendue de Ruby, une adolescente obstinée, apporte vie et désordre à la vieille maison du Caire d'Iris Black, sa grand-mère de 82 ans. Poussée par la relation tendue qu'elle entretient avec sa mère, Ruby a quitté l'Angleterre et cherche refuge chez cette vieille dame qu'elle n a pas vue depuis des années. Un lien étonnant s établit entre elles tandis que Ruby aide Iris à se remémorer ses souvenirs du Caire scintillant et cosmopolite de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que de son grand amour l'énigmatique Capitaine Xan Molyneux que les ravages du conflit lui ont arraché.

Cet ancien amour a déterminé la vie d'Iris, et celle de sa fille et de sa petite-fille. Et il va les affecter à nouveau, toutes les trois, d'une façon qu'elles n'auraient jamais imaginée.

 

Les Héritiers de Kervalon

Inès de Kertanguy

31 juillet 2015

Cette saga familiale aristocratique balaie la première moitié du XXe siècle et se déroule entre Paris, la Normandie et Bordeaux. Tout est vu à travers le regard d’Apolline, qui va grandir, devenir pianiste contre la volonté de son père et se marier. La guerre la rendra veuve et il lui faudra apprendre à élever seule ses enfants, elle sera ensuite la maîtresse d’un lord anglais avant de rencontrer un très séduisant diplomate allemand…

 

Sans toi

Saskia Sarginson

10 juin 2015

1984, dans le Suffolk. Lorsqu'Eva, 17 ans, disparaît en mer, tout le monde suppose qu'elle s'est noyée. Le couple de ses parents, minés par la culpabilité et le chagrin, explose. Mais sa soeur cadette, Faith, refuse d'envisager la vie sans Eva. Elle est déterminée à retrouver sa soeur et la ramener, vivante. Au large des côtes se profile la silhouette d'une île - hors d'atteinte, mystérieuse et parsemée de constructions en béton sans fenêtre. C'est dans l'un de ces « blockhaus » qu'Eva est retenue prisonnière et qu'elle se bat pour survivre. Le second roman de Saskia Sarginson, l'auteur de Jumelles, est un mélange captivant de mystère, de suspense et de drame familial qui trouble et touche tout à la fois.

 

La Ferme

Tom Rob Smith

1er octobre 2015

Enfant unique, élevé dans une famille soudée, entre un père britannique et une mère suédoise, Daniel, 29 ans, n'a jamais douté de l'équilibre familial. Alors quand ses parents vendent leur pépinière pour aller rénover une vieille ferme suédoise, le jeune homme ne voit aucune raison de s'inquiéter. Et pourtant. Un matin, Daniel reçoit un appel de son père : " Ta mère ne va pas bien. Elle imagine des choses terribles, terribles... " Puis de sa mère : " Ton père est un homme dangereux et un menteur. " Qui croire ? Bientôt sa mère déboule dans l'appartement londonien qu'il partage avec son compagnon, dont ses parents ignorent l'existence. Elle veut parler, prouver à son fils qu'elle n'est pas folle. Une ferme isolée dans la campagne suédoise ; un couple ruiné ; un voisin décidé à leur rendre la vie impossible ; une jeune fille disparue ; la découverte d'un lieu de débauche ignoble ; des menaces de mort ; un cauchemar qui se répète sans fin. Et un mari qui cacherait un jeu diabolique... Qui dit la vérité ? Que se passe-t-il réellement sur ces terres nordiques ? Que sont ces preuves que sa mère prétend avoir accumulées ? Son père est-il un dangereux psychopathe ? Et surtout, comment Daniel a-t-il pu se voiler la face aussi longtemps sur les siens ? Pour démêler l'histoire, Daniel devra se rendre en Suède mener l'enquête lui-même.

 

La Dernière pluie

Antti Tuomainen

¤ Mon avis sur ce roman ¤

8 octobre 2015

À Helsinki, les changements climatiques sont si violents que la plupart des habitants ont fui la ville. Tapani est resté chez lui. Deux jours avant Noël, sa femme Johanna, une journaliste de renom, disparaît. Tapani se lance dans une recherche frénétique. Il est persuadé que sa disparition n est pas étrangère à ses récentes recherches sur un serial killer aux motivations politiques surnommé « le Guérisseur ». Mais en fouillant dans le travail de sa femme, il découvre des secrets sur son passé qui la relient aux meurtres sur lesquels elle enquêtait... Tapani est prêt à tout pour retrouver l 'amour de sa vie quels que soient les secrets de son passé.

 

Charleston

Alexandra Ripley

1er juillet 2015

Charleston, 1860. Ville d'extravagance où l'on s'enivre de plaisirs et de luxe. Ville bientôt déchirée par la guerre de Sécession, ses violences et ses larmes. Mais, sitôt la paix revenue, Charleston veut revivre. A fond. Rattraper le temps perdu. Au milieu de ces bouleversements, Elizabeth. Adorable, impertinente, elle provoque, séduit sans jamais s'attacher... mais ne sait résister au charme arrogant de Lucas. Fiançailles, mariage somptueux. Parcours idyllique que va vite interrompre un drame. Mais Elizabeth, déchirée, seule, sait qu'elle doit se battre…

 

Dans un dernier souffle

Gerda Pearce

10 juin 2015

Naviguant entre l'Afrique du Sud et l'Angleterre, le passé et le présent, un premier roman bouleversant admirablement écrit. De rebondissement en rebondissement, il dénoue les fils de relations familiales et d'émotions complexes, révélant les ravages de l'apartheid et de son héritage. Le Cap, Afrique du Sud. Gini réchappe d'un accident de voiture dans lequel Simon, son amant, a trouvé la mort. De retour à Londres, elle découvre qu'elle attend un enfant, et entamera un long processus de reconstruction qu'une amnésie partielle rend d'autant plus difficile. Gini se retrouve seule pour la naissance de son bébé, mais aussi pour faire face aux fantômes qui la hantent, aux conséquences des secrets et des mensonges qui entourent la mort de son frère, Gabe.

 

Une vie plus belle

Diane Chamberlain

3 juin 2015

Quand ils se sont rencontrés, Robin et Travis avaient quinze ans. L’année d’après, ils tombaient amoureux. Pour eux, tout a été trop vite, trop fort : quand Robin est tombée enceinte, leur monde et la vie qu’ils voulaient se construire ont volé en éclats. Une seule chose est restée : Bella, la petite fille adorée que Travis élève seul depuis sa naissance, quatre ans auparavant ― depuis que Robin les a abandonnés, tous les deux.
Mais lorsque leur maison est détruite dans un incendie, et que le spectre de la pauvreté se profile pour lui et Bella, Travis comprend que sa vie est sur le point de basculer de nouveau. Et, cette fois, il doit faire face à un choix impossible : a-t-il le droit de se mettre en danger pour protéger sa fille ?

 

La petite sauvage

Jean Zimmerman

17 septembre 2015

Hugo Delegate attend l’arrivée de la Police à Central Park à côté du cadavre d’un ami d’enfance,  se demandant s’il est lui-même l’auteur de ce meurtre… Arrêté, il se lance, à la demande de ses deux avocats,  dans le récit de sa famille : quelques années auparavant, il découvre, avec ses parents, une enfant sauvage dans un freak show de Virginia City. Ces derniers  décident de la prendre sous leur protection,
de l’éduquer et de la faire rentrer dans le beau monde afi n de prouver la supériorité de l’environnement culturel sur l’état de Nature. Rapidement, le narrateur voit naître en lui un trouble à l’égard de sa nouvelle « sœur ». Mais alors que cette dernière gravit les échelons de la réussite, une série de crimes sordides jalonnent son parcours ascensionnel dans la bonne société new-yorkaise…

 

Itawapa

Xavier-Laurent Petit

4 mars 2015

« Je n'ai plus que quelques minutes d'électricité par jour et je ne pourrai certainement plus t'envoyer de nouvelles avant un certain temps, mais não se preocupe, Talia, tudo bem. Ne t'inquiète de rien. Tout va bien. » Talia a beau relire le dernier mail de sa mère pour se rassurer, le « certain temps » s'éternise. Cela fait déjà un mois et demi que « tout va bien », quarante-huit jours exactement que Juana ne lui a plus donné signe de vie. Quelle idée, aussi, de s'installer, seule, dans une baraque minable au coeur de la forêt amazonienne ! Lorsqu'elle a découvert qu'Itawapa était au centre d'un projet de forages pétroliers, sa mère a démissionné de son poste de professeur d'ethnologie pour voler au secours d'Último, le dernier survivant d'une tribu indienne décimée dans des circonstances mystérieuses. Est-il hostile ? Est-il amical ? Comment le savoir ? Personne n'a jamais réussi à le rencontrer. Talia est bien décidée à tout faire pour retrouver sa mère. Quitte à s'enfoncer dans 200 kilomètres carrés de forêt vierge, de marais et de terres inexplorées et pas forcément hospitalières…

 

Arnaque à Hollywood

Carol Higgins Clark

29 avril 2015

En pleine virée shopping à West Hollywood, la détective Regan Reilly rencontre Zelda, une jeune femme qu'elle a connue sept ans plus tôt lors d’un jeu télévisé. Depuis, Zelda a décroché le gros lot : huit millions de dollars hérités d'une vieille voisine qu'elle connaissait à peine ! De quoi mener la belle vie et organiser des soirées fréquentées par la jet-set. Mais Zelda tombe étrangement malade et, au vu du petit monde qui gravite autour d'elle, Regan la soupçonne d’être en danger. Escroquerie, faux amis, menaces... La détective mène l'enquête, sans savoir que sa curiosité fait d'elle une cible pour l'entourage peu charitable de Zelda. Un suspense savoureux et plein d'humour, et une Regan Reilly au top de sa forme.

 

Delirium, livre 3

Lauren Oliver

15 avril 2015

Après avoir sauvé Julian d'une condamnation à mort, Lena et ses amis regagnent la Nature. Mais celle-ci n'est plus un lieu sûr, des rebellions ont éclaté partout dans le pays et les Régulateurs sont postés à la frontière, à l'affût de toute transgression. Le gouvernement ne peut plus nier l'existence des Invalides et la menace qu'ils représentent. Tandis que Lena mène la Résistance prenant chaque fois plus de risques, sa meilleure amie Hana vit une vie sans amour au bras du jeune maire de Portland. Leurs récits se déroulent en parallèle, leurs voix alternent : quand les deux amies se retrouveront-elles ?

 

L'incroyable histoire de Wheeler Burden

Selden Edwards

21 mai 2015

Wheeler Burden vit à San Francisco en 1988. Il a donc peu de raisons de se réveiller un beau matin à Vienne en 1897. C'est pourtant ce qui lui arrive, de façon totalement inexplicable. Complètement démuni, il décide d'aller consulter un jeune thérapeute viennois, Sigmund Freud. Tandis que celui-ci réfléchit à son cas, Wheeler fait connaissance avec la ville où Mahler et Klimt révolutionnent leurs arts respectifs. Alors qu'il tombe amoureux d'une jeune Américaine de passage, il réalise ce qui est en jeu dans cette curieuse mésaventure : l'incroyable possibilité de changer le destin des siens et, peut-être plus encore, celui de l'humanité tout entière... Avec ce premier roman, salué par une critique unanime, Selden Edwards mêle littérature et histoire, et nous entraîne dans un labyrinthe fascinant d'aventures et de mystères. Un grand voyage dans le temps dont on ne sort pas indemne.

 

Le péché des anges

Charlotte Link

8 avril 2015

Max et Mario, frères à la beauté angélique, sont absolument identiques - seule Janet, leur mère, parvient à les distinguer. Quand l'un des deux, atteint de troubles psychiatriques, doit être interné, Janet prend une terrible décision afin de protéger sa famille... Des années plus tard, lorsque Mario annonce qu'il part en vacances seul dans le sud de la France, Maximilian panique et décide de s'échapper de l'hôpital... Pourquoi cette soudaine décision ? Qu'arrivera-t-il une fois les deux frères réunis ?

 

Amis et rien de plus...

Kristan Higgins

3 juin 2015

Depuis l’adolescence, Chastity le sait : les hommes ne la considéreront jamais autrement que comme une bonne copine, incollable en foot et imbattable aux fléchettes, sans jamais oser envisager quoi que ce soit de plus. Comment pourrait-il en être autrement, alors que ses trois frères et son père peuvent se transformer en véritables serial-killers dès qu’un représentant de la gent masculine s’approche à moins de dix mètres d’elle ?
Mais aujourd’hui, Chastity a décidé de prendre les choses en main et de trouver l’âme sœur, coûte que coûte. L’homme qui lui fera les quatre enfants dont elle rêve en secret. Alors, quand elle rencontre Ryan, un séduisant chirurgien, elle se dit qu’il est là, enfin, celui qu’elle attendait, celui qui aura le courage d’affronter son envahissante famille ― cette famille qu’elle aime tant, par ailleurs. Oui, mais voilà, il y a aussi Trevor, l’ami de toujours, dont un seul regard suffit hélas à faire chavirer son cœur.

 

Surprises à Sugar Springs

Kim Law

8 juillet 2015

Lee Ann avait de grands projets... Une bourse d'études, l'Université, l'amour. Puis elle s'est retrouvée à élever les jumelles de sa sœur décédée lorsque leur père a disparu. A présent, avec ses jolies filles, une communauté qui dépend d'elle et son studio qui marche enfin, Lee Ann n'a peut-être pas la vie qu'elle avait imaginé mais elle compte bien continuer de la mener. Jusqu'à ce que son bad box d'ex, Cody, soit de retour à Sugar Springs... L'enfance de Cody n'a pas été facile. Trainé de foyer en foyer, il a toujours été celui qui partait en premier avant d'être abandonné. Puis il a trouvé un endroit où il aurait aimé se poser. Lee Ann a été la meilleure chose qui lui soit arrivé, mais il l'a blessée. Vraiment blessée. Mais il est de retour à présent et bien déterminé à obtenir son pardon... Et son amour tant qu'il y est.

 

Les Héritiers passent à table

Marie Fitzgerald

septembre 2015 (à confirmer)

Une galerie de personnages aussi réjouissants qu'attachants, littéralement "mis sur le grill" pas une vieille dame excentrique. Un petit délice d'humour et de dérision, un "feel good book"

 

La Reine des abeilles

Gill Hornby

1er juillet 2015

Bienvenue à l'école primaire de St Ambroise.
L'action se déroule sur une année scolaire. Toutes les mères sont inscrites à un même comité pour lever des fonds qui permettront d'organiser, au cours de l'année, différentes sortes d'évènements : déjeuners entre mères, bourses aux vêtements et bibelots, bal de l'été, dîners-tombolas, jeux concours, etc. Mais ces activités doivent entrer dans le cadre bien défini par Béa l'invincible, la Reine de la ruche, qui mène la danse et se sent investie de droit divin. Il y a aussi Heather, qui désespère de se porter volontaire, d'être remarquée, de faire partie du groupe. Et Georgina, mère de famille heureuse en couple, excellente cuisinière, mais à l'apparence négligée. Et Rachel, illustratrice de livres pour enfants, séparée depuis peu de son mari, observatrice amusée mais parfois tenue à l'écart. Et la riche Deborah (appelez-la « Bubba ») à la chevelure blonde toujours impeccable, qui possède une domestique, un jardinier et un placard rempli de vêtements de designers, et qui brûle d'accéder au trône... Aucune de ces mères n'est en reste pour se faire remarquer par le nouveau proviseur, Tom Orchard, qui attire les femmes comme un pot de miel les abeilles.

 

Le Scénario parfait

Camille Adler

10 juillet 2015

De rupture en râteau, la vie amoureuse de Lily est désespérante. Pourquoi la réalité n'a-t-elle rien à voir avec les comédies romantiques dont la jeune femme raffole ? Jusqu'au jour où Lily entre en possession d'un stylo étrange : si elle appuie sur le bouchon, le monde qui l'entoure se transforme en film à l'eau de rose. Nantie de ce pouvoir, Lily peut tourner la tête à de parfaits inconnus ou encore gagner le coeur de Vincent, son séduisant patron. Mais quel scénario veut-elle vraiment écrire ?

 

Northanger Abbey

Jane Austen

17 juin 2015

La jeune Catherine Morland rencontre à Bath le captivant Henry Tilney qui l'invite à séjourner à l'abbaye de Northanger, propriété de son père. Une idylle se développe entre Catherine et Henry, et la confrontation de leurs points de vue sur l'histoire et le monde amène la jeune femme à gagner en maturité.

 

 

+ de sorties poche

 

Voir les commentaires

2015-06-24T04:45:52+02:00

Coloriages magiques - volume 2

Publié par MyaRosa

Fiona Watt & Erica Harrison

32 pages, éditions Usborne, avril 2014

Quatrième de couverture :

Un nombre, une couleur... dans ce livre amusant de dessins à colorier. Alors, prends vite tes crayons et tes feutres, et lance-toi !

 

Mon avis :

 

 Voilà un petit livre idéal pour les vacances recommandé à partir de six ans. Le principe est simple, une petite légende relie un chiffre à une couleur particulière. L'enfant doit ensuite colorier le dessin en coloriant chaque case ou chaque petit morceau en fonction de la couleur correspondante. Il y a plusieurs niveaux de difficultés : de grosses cases et une série de chiffres allant jusqu'à quatre ou bien des morceaux plus petits demandant un coloriage plus minutieux. Parfois, les chiffres sont remplacés par des points colorés.

 

 

 C'est une activité qui, en général, plaît beaucoup aux enfants. Elle demande de l'observation, de la patience et de la concentration. Rien n'est laissé au hasard. Sous les yeux ébahis des enfants, les dessins prennent vie en se remplissant de jolies couleurs. On voit les décors apparaître peu à peu et ils nous entraînent dans des tas d'univers fabuleux : les fonds marins, des champs de fleurs, des robots, des montgolfières, des villes, des oiseaux, des animaux, des petits insectes qui s'animent sous la terre, etc... Les illustrations sont vraiment jolies.

 

 

En quelques mots :

Un joli livre de coloriage parfait pour les vacances !

 

 

A découvrir aussi :

Coloriages magiques - volume 1

Premiers coloriages magiques

 

Voir les commentaires

2015-06-23T14:19:49+02:00

Tu chantes comme une casserole !

Publié par MyaRosa

Anne Rivière & Peggy Nille

32 pages, éditions Nathan, juin 2015

L'histoire :

A l'école, tout le monde se moque de Cassiopée, la nouvelle : elle chante faux. Un comble pour une sirène !

 

Mon avis :

 

 J'aime beaucoup cette collection des éditions Nathan conçue pour les apprentis lecteurs. Ce livre est classé dans la catégorie "Premières lectures : Je déchiffre". L'enfant peut commencer par essayer de déchiffrer les petites bulles tandis qu'un adulte lui lit le reste du texte. Lorsqu'il aura pris confiance et sera plus à l'aise avec la lecture, il pourra lire le livre tout seul. Quelle satisfaction ! Il y a de grandes et belles illustrations sur toutes les pages. C'est une bonne transition pour passer, en douceur, de l'album illustré au roman.

 

 Dans cette histoire, la belle et gentille Cassiopée vient de déménager et c'est son premier jour dans sa nouvelle école. C'est déjà un grand chamboulement, mais en plus de cela, les autres élèves ne lui font pas de cadeau. Ils pensent qu'elle est bizarre avec ses cheveux verts et son drôle d'accent et n'hésitent pas à se moquer ouvertement d'elle. Les choses ne s'arrangent pas quand les répétitions pour le spectacle commencent. Cassiopée chante faux ! Une sirène qui chante faux, on n'a jamais vu ça dans cette partie de l'océan ! Très courageuse, la jolie sirène ne se démonte pas et va même réussir à faire de son point faible une force !

 

 Une petite histoire sur la différence et la confiance en soi qui devrait beaucoup plaire aux enfants. Quelle bonne idée d'avoir transposé cette situation dans laquelle doivent se retrouver beaucoup d'enfants dans un contexte unique et magique : l'océan, ses trésors cachés, cet univers sous-marin qui fait tant rêver... Les illustrations, drôles et pétillantes, sont à croquer. J'ai beaucoup aimé.

 

En quelques mots :

Un livre sur la différence et la confiance en soi qui devrait beaucoup plaire aux jeunes lecteurs.

 

 

A découvrir aussi :

Drôle d'école !

Mila sirène : Cache-cachalot

La petite sirène

 

Voir les commentaires

2015-06-23T13:38:36+02:00

Les petits jours de Kimi et Shiro

Publié par MyaRosa

Anne Cortey & Anaïs Massini

48 pages, Grasset Jeunesse, mai 2015

L'histoire :

Jour de chat, jour rond, jour de feuilles, jour de neige... Au fil des saisons, les petits et grands bonheurs des adorables Kimi et Shiro.

 

 

Mon avis :

 

 Un peu de douceur dans ce monde de brutes, c'est ce que nous offrent Kimi et Shiro. Pour quelques minutes, ces deux petits lapins nous font entrer dans leur univers. Un univers de douceur, de calme et de tendresse fait de petits bonheurs et de jolies découvertes.

 

 

Dans le petit monde de Kimi et Shiro, il y a le jour de chat où le temps s'arrête et où l'on reste bien au chaud sous la couette. Il y a aussi le jour rond, le jour où l'on ramasse des petits cailloux, trésors inestimables qui tiennent dans le creux de la main et que l'on pourrait observer pendant des heures et des heures. Il y a aussi le jour des feuilles, le jour où tout est possible et où la nature renaît grâce à l'imagination des enfants. Et puis, il y a le jour de neige, mon préféré, ce jour où tout est différent et où même le chocolat chaud a une saveur toute particulière...

 

 

 Comme j'aime cet album, cet univers tendre et pur, ce retour en enfance si délicieux ! Le texte est poétique et délicat, les illustrations sont belles et épurées. C'est un petit livre apaisant et réconfortant à emmener partout avec soi. Un petit trésor d'émotions qui en peu de pages dit beaucoup et nous transporte ailleurs, dans le monde magique et merveilleux de l'enfance.

 

 

En quelques mots :

Pureté, innocence, tendresse, émotions... Un album charmant et tout en délicatesse qui met à l'honneur le monde de l'enfance et les petits bonheurs du quotidien. Un grand bol d'air pur à consommer sans modération !

 

Voir les commentaires

2015-06-23T12:37:47+02:00

Phobos

Publié par MyaRosa

Victor Dixen

433 pages, Robert Laffont (R), juin 2015

L'histoire :

Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

 

 

Mon avis :

 

 J'étais impatiente de découvrir ce nouveau roman qui fait beaucoup de bruit sur la toile, mais pour être honnête, je ressors de cette lecture avec une impression mitigée. L'intrigue m'a plu dans l'ensemble et je reconnais que c'est une lecture assez addictive, mais il y a plusieurs choses qui m'ont déplu. Tout d'abord, la façon un peu lourde qu'a l'auteur d'insérer des explications assez longues au coeur des dialogues. On sent clairement qu'il s'adresse au lecteur afin que celui-ci puisse comprendre pleinement la situation, seulement les informations ne nous sont transmises que lorsque l'un des organisateurs de la mission s'adresse à un autre organisateur en lui rappelant bien le plan et les consignes que celui-ci est déjà censé connaître, du coup ce n'est pas très subtil et ça sonne faux, je trouve.

 

 Autre point noir, en ce qui me concerne : les personnages. Je n'ai pas du tout réussi à m'attacher à eux. Je pensais qu'au fil des pages, j'allais apprendre à les connaître, à les comprendre et qu'ils me plairaient davantage, mais même en connaissant leurs histoires, je les ai trouvé antipathiques et très stéréotypés. Ce qu'il m'a manqué, en fait, c'est de l'émotion. Je suis restée assez indifférente face à la situation et au sort des prétendants. Je n'ai pas réussi à y croire.

 

 En revanche, j'ai aimé l'aspect cinématographique de l'écriture de Victor Dixen et la façon dont l'histoire est racontée. On a l'impression d'être également spectateur de cette expérience unique et même un spectateur privilégié puisqu'on sait ce qui se passe hors-caméra, pendant les speed-dating et dans les bureaux de la production. C'est ce qui m'a le plus plu dans l'histoire, découvrir la face cachée de l'émission, toutes les magouilles autour et aussi le fait que les autres candidats ne puissent pas voir et entendre les speed-dating des autres.

 

En quelques mots :

 Même si je suis mitigée concernant ce premier tome, cette série m'intrigue et je pense qu'elle a du potentiel. Victor Dixen nous réserve certainement des surprises et je m'attends à beaucoup de rebondissements dans la suite de l'histoire. Affaire à suivre...

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog