Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #romances & love stories catégorie

2019-07-23T14:26:06+02:00

Un petit grain de sable

Publié par MyaRosa

Petra Hülsmann

336 pages, éditions L'Archipel, juin 2019

L'histoire :

  Sans être maniaque, Isa, 27 ans, a une vie bien réglée. Voilà onze ans qu’elle travaille chez la même fleuriste, déjeune chaque midi dans le même restaurant vietnamien et regarde chaque soir un épisode de son feuilleton préféré.

 

 Mais un petit grain de sable vient enrayer la belle mécanique… M. Lee a fermé boutique et le resto bobo branchouille qui a ouvert à la place ne sert pas de soupes de nouilles !


 Le premier réflexe d’Isa est de prendre en grippe son nouveau voisin. Quel type prétentieux, ce Jens, et arrogant ! Mais n’est-il pas aussi terriblement séduisant ? Et célibataire…

 

Mon avis :

 

 Quelle bonne surprise, ce roman ! Une lecture estivale idéale pour rire et passer un bon moment ! J'ai adoré !

 

 Isa, l'héroïne de ce roman, est assez unique en son genre. Elle n'a pas encore la trentaine, mais sa vie est déjà organisée d'un bout à l'autre. Elle fréquente toujours les mêmes endroits, fait sa lessive toujours le même jour de la semaine et n'imagine pas un seul instant manquer son petit rituel du soir : regarder un épisode de sa série préférée ! Elle travaille chez une fleuriste et met de l'argent de côté pour un jour reprendre la boutique. Elle espère aussi rencontrer l'homme de ses rêves, celui qui sera aussi merveilleux son père.

 

 Vous l'aurez compris, Isa n'aime ni l'imprévu, ni changer ses habitudes et encore moins ne pas savoir ce qui l'attend. Alors, quand le petit restaurant dans lequel elle avait ses habitudes ferme ses portes du jour au lendemain, elle est complètement chamboulée et en veut à la Terre entière. Elle n'aura pourtant d'autres choix que de changer un peu sa routine et il se pourrait que finalement, ce ne soit pas une si mauvaise chose...

 

 J'ai adoré cette lecture d'un bout à l'autre ! C'est une comédie romantique drôle et pétillante qui nous pousse à nous interroger sur le sens du bonheur, sur nos rêves et sur la notion de perfection. Les personnages sont attachants et agréables à suivre. On a envie de voir Isa prendre des risques et s'ouvrir un peu aux autres et à de nouvelles choses. J'ai adoré parcourir les rues de Hambourg avec elle. Elle m'a beaucoup fait rire ! Si vous cherchez une lecture divertissante et rafraîchissante, n'hésitez-pas ! Vous ne serez pas déçus ! J'ai déjà hâte de découvrir d'autres romans de l'auteure.

 

Voir les commentaires

2019-02-14T16:35:11+01:00

Crush : Cacao et sucre vanillé

Publié par MyaRosa

Pumpkin Spice Secrets - Hillary Homzie

280 pages, éditions Fleurus, octobre 2018

L'histoire :

Quand Maddie découvre qu’elle et sa meilleure amie, Jana, sont amoureuses du même garçon, Maddie décide d’oublier ce « crush », par fidélité à son amie. Mais le cœur a ses raisons que la raison ignore…. et les choses ne vont pas tarder à se compliquer entre Maddie et Jana, mettant en péril leur amitié ! Un roman d’amitié et d’amour, aussi savoureux qu’une boisson à la vanille !

 

Mon avis :

 

 Vous connaissez la collection CRUSH des éditions Fleurus ? Il y a déjà 4 romans à découvrir. 4 histoires d'amour et d'amitié mettant en scène différents personnages auxquels on s'attache facilement. Il n'y a donc pas d'ordre de lecture à respecter alors vous pouvez vous permettre de craquer pour la boisson que vous trouvez la plus alléchante. Comme je n'arrivais pas à me décider, j'ai choisi au hasard et c'est "Cacao et sucre vanillé" qui a gagné. On notera que l'on mise sur des saveurs très différentes de celles choisies par l'auteure puisque le titre en VO est "Pumpkin Spice Secrets". La couverture est encore plus jolie en vrai car les parties couleur corail sont fluo !

 

 

 C'est avec plaisir que je me suis plongée dans ce premier titre de la collection et j'ai beaucoup aimé suivre Maddie. C'est une jeune fille attachante qui manque un peu de confiance en elle et vit bien trop souvent dans l'ombre de ses amies. Elle les laisse souvent choisir à sa place et avoir le dernier mot sans parfois oser exprimer ce qu'elle ressent vraiment. Alors, quand elle flashe sur un garçon de son âge et que sa meilleure amie lui raconte qu'elle a craqué pour lui, Maddie refoule ses sentiments et tente de se concentrer sur autre chose mais le secret devient de plus en plus lourd à porter. Les choses se compliquent quand il devient évident que le garçon en question craque pour Maddie...

 

 

 On suit le quotidien de cette bande de copains, que ce soit au collège pendant les cours ou à la cantine ou en dehors quand ils jouent au football ou préparent une super soirée d'anniversaire, par exemple. Je pense que beaucoup de collégiens se retrouveront entre les lignes de ce roman ! J'ai beaucoup aimé les paragraphes qui concernent le grand débat à préparer pour un cours qui angoisse terriblement Maddie ainsi que le rituel du "casier d'anniversaire" qui doit être propre aux américains et est une jolie tradition, je trouve.

 

 

En quelques mots :

Devoirs d'école, punitions, amitié, jalousie, premiers crush... une jolie immersion dans le monde des ados saupoudrée d'un peu de gourmandise. Ca fonctionne drôlement bien !

 

> Promis, je vous parlerai bientôt des autres titres. D'ailleurs, bonne nouvelle, un quatrième est annoncé pour le mois d'avril : Crush vanille et pomme caramélisée.

 

Voir les commentaires

2019-01-25T08:27:03+01:00

November 9

Publié par MyaRosa

Colleen Hoover

383 pages, éditions Pocket, novembre 2018

L'histoire :

C’était en novembre, le neuvième jour du mois. D’emblée, lorsqu’il a rencontré Fallon, Ben a compris ses cicatrices, les a pansées, les a aimées. Alors qu’à 18 ans, à la suite d'un tragique accident, Fallon voyait s’écrouler son rêve d’actrice, Ben – Ben et son charme, Ben et sa drôlerie d’aspirant-écrivain – lui a redonné confiance. Cette journée, ils l’ont passée ensemble, une magie de tous les instants. Le soir venu, ils ont promis : chaque 9 novembre, dans les cinq années à venir, ils se reverront. Une date pour tout revivre. Une date pour tout comprendre. Et braver l’impossible…

 

Mon avis :

 

Les romans de Colleen Hoover semblent faire l'unanimité alors j'étais curieuse de découvrir la plume de l'auteure et son univers mais je repoussais toujours le moment jusqu'à ce que November 9 me fasse sauter le pas. Vous savez comment je me suis décidée ? J'ai une habitude de lectrice un peu singulière. Quand j'hésite entre plusieurs romans, en général, je ne relis pas la quatrième de couverture mais je lis plutôt les premières lignes. Comme ça. Pour voir. Et je choisis en fonction de celles qui m'interpellent ou m'intriguent le plus. Et le roman de Colleen Hoover commence comme ça :

 

" Je me demande ce qu'on entendrait au juste si je lui cassais cette chope sur la tempe.

 Il a la tête dure. Avec un verre aussi épais, ça devrait craquer sec."

 

 Plutôt original et intrigant comme incipit, n'est-ce pas ? J'ai tout de suite eu envie d'en savoir plus sur les personnages, leurs liens, leur histoire... L'écriture de Colleen Hoover et sa manière de raconter avec beaucoup d'humour, de pep's et de modernité m'ont vraiment plu et je peux déjà affirmer que je lirai ses autres romans. C'est tellement fluide et agréable à lire que j'avais dévoré la moitié du roman sans m'en rendre compte.

 

 Après une rencontre pour le moins originale Benton et Fallon passent la journée ensemble et il est tellement évident qu'ils sont faits l'un pour l'autre qu'on voudrait ne jamais les voir se quitter. Pourtant, ils ont encore des choses à entreprendre seuls et décident, à la fin de la journée, de conclure un pacte. Ils se retrouveront chaque 9 novembre pendant 5 ans et n'auront aucun contact le reste de l'année.

 

 

 J'ai trouvé l'intrigue addictive et originale. Je pensais que Colleen Hoover allait "tricher" un peu en nous faisant tout de même suivre les personnages chacun de leur côté, mais non, il y a une vraie coupure d'un an entre les différentes parties du livre et on découvre en même temps que Ben ou Fallon ce que l'autre est devenu. On se focalise juste sur ces rendez-vous du 9 novembre et sur Ben et Fallon. C'est risqué mais judicieux comme choix. Parfait pour entretenir le mystère et le suspense ! 

 

 S'il y a quand même quelques clichés et rebondissements que l'on voit venir à l'avance, on s'en moque tant on est pris par l'histoire. J'ai aimé les personnages, surtout Benton qui est franchement irrésistible et j'ai adoré les dialogues qui sonnent toujours justes et ne manquent ni d'humour ni de piquant. Je ne m'attendais pas à une histoire aussi triste et lumineuse à la fois. Il y a des scènes vraiment marquantes et des passages qui font passer du rire aux larmes en un instant. C'est une histoire pleine d'émotions qui me restera en mémoire. La fin est parfaite même si on meurt d'envie de savoir ce qui va se passer ensuite. Maintenant, je me demande juste quel roman de Colleen Hoover lire après celui-là. Si vous avez des idées, je prends volontiers !

 

 

Voir les commentaires

2019-01-01T10:30:59+01:00

Comment ne pas faire pitié à Noël quand on est célibataire

Publié par MyaRosa

The Most Wonderful Time of the Year - Joanna Bolouri

416 pages, éditions Milady, novembre 2018

L'histoire :

À trente-huit ans, Emily a un travail satisfaisant, des amis fabuleux, et surtout, un appart merveilleux, situé à 661 kilomètres de sa famille un peu trop intrusive. Sa seule source de stress est Evan, son jeune voisin, qui a tendance à écouter la musique à fond, et fait encore plus de bruit la nuit... Mais qu’importe ! Heureuse en couple avec Robert, Emily espère bien l’inviter chez elle pour Noël et lui présenter ses parents. Finies les questions indiscrètes ! Mais quand Robert rompt avec elle, Emily en est malade. Comment va-t-elle pouvoir affronter sa famille ? Bien déterminée à reconquérir Robert, Emily fait appel au fêtard d’à côté...

 

Mon avis :

 

 J'avais envie de terminer l'année avec une lecture légère et amusante et ce roman a été une très bonne pioche ! Qu'est-ce que j'ai ri ! Je ne m'attendais pas à un roman aussi moderne et à un humour aussi décapant ! L'intrigue peut sembler classique, mais ce qui fait toute la différence, c'est l'écriture de Joanna Bolouri. Les dialogues sonnent justes et sont vraiment très drôles. Les personnages sont, quant à eux, assez inoubliables. Il y a les colocataires un peu perchés et relous mais super attachants, la famille complètement délirante, un peu cruelle et envahissante mais en même temps tellement chaleureuse et aimante... Et puis, et c'est assez rare dans ce genre de romans, l'héroïne ne m'a pas agacée. J'ai trouvé Emily vraiment sympathique et crédible. C'est une femme qui approche de la quarantaine et qui se rend compte que ses rêves ne sont plus les mêmes qu'il y a 15 ans et qu'il est peut être temps de changer certaines choses dans sa vie. Elle est toujours partagée entre son envie de bien faire et ses propres désirs. Je l'ai trouvé cohérente dans ses choix et ses réflexions. C'est un personnage qui m'a bien plu.

 

 J'ai adoré passer Noël dans la famille d'Emily qui, ce qui ne gâche rien, habite en Ecosse. Découvrir leurs rituels, les petites tensions et rancoeurs familiales, suivre leurs moments de complicité et les petits malaises qu'engendre la situation. J'ai beaucoup aimé la manière dont l'auteure parle de la famille sans édulcorer les choses. Si Emily adore les siens, il y a aussi beaucoup de choses dont elle se passerait bien et ces quelques jours en famille sont à chaque fois très éprouvants.

 

 

 Autre point positif, c'est vraiment un roman de Noël et pas juste un livre dans lequel il y a deux pages sur cette période de l'année. Tout tourne autour de Noël : décorations, souvenirs d'enfance, retrouvailles, traditions, etc... C'est très drôle, il y a des rebondissements, des petites choses qu'on voit venir, mais on s'en fiche. C'est hyper agréable à lire. Je n'avais pas du tout envie que ça s'arrête (d'ailleurs, si Joanna Bolouri pouvait envisager d'écrire une suite, ce serait génial !)

 

 J'imagine parfaitement ce roman adapté sur grand écran. Il ferait une excellente comédie romantique de Noël dans le genre de The Holiday ou Love Actually et m'a fait penser aussi au Journal de Bridget Jones. D'ailleurs, je n'ai pas été étonnée d'apprendre que l'auteure travaille avec des scénaristes et a remporté un concours d'écriture organisé par la BBC. Pour moi, c'est vraiment un sans faute. J'y ai trouvé tout ce que j'espérais et j'ai passé un excellent moment. C'est d'ailleurs un roman que je compte relire et que j'ajoute à la liste de mes livres de Noël favoris.

 

Voir les commentaires

2018-12-21T08:11:46+01:00

Le Secret de la Montagne Noire, tome 1 : Les Amants de la bergerie

Publié par MyaRosa

Bruno Combes

403 pages, éditions Michel Lafon, octobre 2018

L'histoire :

Tess, jeune lycéenne de 18 ans, quitte sa famille et sa Montagne Noire par un matin glacial de décembre. Elle ne supporte plus le silence qui règne au Domaine des Forges, la propriété viticole familiale située dans le pays de Cabardès, proche de la cité de Carcassonne. Tess a besoin de faire le point et part se ressourcer dans une abbaye du Massif central. Elle n'imagine pas à quel point son départ va faire ressurgir les secrets du passé, enfouis depuis des générations.

 

Mon avis :

 

 Dès les premières pages, j'ai beaucoup aimé l'écriture de Bruno Combes ainsi que l'histoire de Tess. Parce qu'elle a le sentiment de ne pas être à sa place, parce qu'elle ressent un profond malaise dont elle ne connaît pas l'origine et parce qu'elle a beaucoup de mal à communiquer avec sa famille, cette jeune fille à peine majeure décide de partir sans prévenir. Elle se réfugie, loin de chez elle, dans une abbaye et entame une sorte de retraite spirituelle pour faire le point, prendre du recul et penser à son avenir. Son départ et son silence vont bouleverser le fragile équilibre de cette famille et mettre en lumière des secrets bien cachés...

 

 J'ai aimé suivre Tess dans son périple et essayer de comprendre cette famille dans laquelle on sent tout de suite un profond malaise. J'aurais peut être aimé un peu plus de suspense quant au fameux secret et ressentir davantage d'amour et de passion entre les deux amants dont il est question dans le titre, mais ça n'enlève rien au plaisir que j'ai eu à lire ce livre. J'ai trouvé l'écriture agréable et fluide et c'est une lecture que j'ai eu du mal à reposer. C'est un roman qui, je pense, est tout à fait accessible et peut plaire à des adolescent(e)s autant pour les sujets qu'il aborde que par la manière dont ils sont traités. Les descriptions de la nature et des paysages m'ont également beaucoup plu, surtout qu'une partie du roman se déroule près de chez moi, dans des lieux que je connais. La fin a vraiment attisé ma curiosité et je suis déjà impatiente de lire la suite dont la sortie est prévue le 10 janvier prochain.

 

 

Voir les commentaires

2017-11-27T10:09:42+01:00

What Light

Publié par MyaRosa

Jay Asher

284 pages, éditions Michel Lafon, octobre 2017

Présentation de l'éditeur :

Un premier amour inattendu.

Le poison de la rumeur.

Le récit d'une seconde chance.

 

Mon avis :

 

La présentation de ce livre étant très énigmatique, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre et j'ai été agréablement surprise de découvrir une jolie romance de Noël.

 

 

 Sierra est adolescente et vit avec sa famille dans une plantation de sapins dans l'Oregon. Chaque année, elle laisse sa maison et ses amis pendant un mois pour aller vendre des sapins en Californie avec ses parents. Elle fait cela depuis toute petite et même si elle est un peu triste de ne pas passer Noël sous la neige avec ses copines de classe, elle adore retrouver ses petites habitudes dans cette autre ville qu'elle connaît comme sa poche et qui fait au moins autant partie de son univers. Là-bas, elle retrouve Heather, l'une de ses meilleures amies, ainsi que beaucoup de familles qu'elle aime retrouver chaque année.

 

 Pour elle, Noël rime avec ces petits moments-là : les retrouvailles avec Heather, la vente des sapins avec ses parents, la saveur du mocha à le menthe et l'odeur des bougies parfumées. Mais cette année, tout est sur le point de changer. Les affaires ne vont pas fort et il se pourrait bien que ce soit le dernier Noël de Sierra et sa famille en Californie. Déjà bousculée par cette nouvelle, Sierra l'est encore plus lorsqu'elle rencontre Caleb, un garçon beau et mystérieux qui fait chavirer son coeur et vient remettre en question toutes ses certitudes. Mais peut-elle laisser parler son coeur alors qu'elle sait qu'elle devra de toutes façons partir et peut-être ne jamais revenir ? Et puis, il y a toutes ces histoires que l'on raconte au sujet du passé de Caleb...

 

 

 J'ai beaucoup aimé ce roman. D'une part parce qu'il se passe au moment de Noël et que j'ai adoré cette ambiance autour de la vente des sapins et des préparatifs et d'autre part parce que j'ai beaucoup aimé les thèmes abordés : le pardon, la rédemption, les erreurs, la rumeur, la culpabilité, le poids du passé, l'amour, l'amitié... L'auteur l'explique d'ailleurs au début du livre, il a voulu aborder les mêmes problématiques que dans son roman "13 reasons why", mais avec un regard différent et plus optimiste.

 

 L'histoire de Sierra et Caleb est loin d'être simple et elle m'a beaucoup touchée par son authenticité. Il y a des passages vraiment mignons et de jolis messages d'espoir. L'auteur a vraiment eu une bonne idée en abordant cette histoire de "double vie" et de tout ce que cela peut susciter chez une adolescente, et j'ai trouvé toute l'histoire autour de Caleb très intéressante. J'ai adoré les livraisons de sapins, la préparation des sablés maison, les discussions familiales, les confidences entre Sierra et Heather (même si j'ai trouvé ses amies de l'Oregon insupportables et égoïstes) et leurs traditions. Quelle jolie lecture de saison !

 

En quelques mots :

C'est une belle lecture de Noël à mettre sous le sapin. Un livre qui devrait faire craquer les ados et les romantiques. Moi, j'ai adoré !

 

 

Voir les commentaires

2016-12-28T14:51:05+01:00

Tendre veillée

Publié par MyaRosa

The Night Before Christmas - Scarlett Bailey

400 pages, Milady Romance (Central Park), novembre 2013

L'histoire :

Lydia a toujours souhaité vivre un Noël parfait. Aussi n'hésite-t-elle pas une seule seconde quand ses meilleures amies l'invitent à réveillonner avec elles. Au programme, feux de cheminée et marrons chauds – le tout dans un décor digne d'une carte de vœux. Quand elle se retrouve bloquée par la neige en compagnie de son petit ami, de son ex et d'un irrésistible inconnu, son Noël idéal est sérieusement mis à mal. Mais bon, trois rois mages, c'est la tradition à cette époque de l'année ...

 

Mon avis :

 

 Lydia a tout pour être heureuse. Malgré une enfance difficile, elle a réussi à avoir la vie dont elle rêvait. Elle habite à Londres, est avocate, a des amies géniales et un petit ami bien comme il faut sur le point de lui faire sa demande. Pourtant, quelque chose cloche... Lydia ne se sent pas aussi épanouie qu'elle devrait l'être ni follement excitée par ce qui est sur le point de lui arriver. Au lieu de cela, elle fuit le Noël romantique initialement prévu et accepte l'invitation de l'une de ses meilleures amies qui vient d'ouvrir une maison d'hôtes à la campagne avec son mari. Si Lydia est ravie de retrouver ses meilleures amies, elle semble l'être encore plus de bousculer les plans de son petit ami. Mais elle ne se doute pas une seconde que son Noël idéal est sur le point de virer au drame quand l'une de ses amies débarque au bras de l'homme qui lui a brisé le coeur quelques mois plus tôt. Sans parler de la météo qui ne s'améliore pas et les oblige à rester coincés tous ensemble malgré les tensions...

 

 J'ai été tellement déçue par le roman "Quand l'amour s'invite à Noël" que j'ai hésité entre lire une autre romance de Noël pour ne pas rester sur une mauvaise impression ou lire quelque chose de totalement différent comme un thriller bien sombre. Finalement, j'ai opté pour une valeur sûre, un roman qui est dans ma PAL depuis plusieurs années et dont on m'a dit le plus grand bien. Je ne regrette pas du tout, car j'ai passé un très bon moment et je ne me suis pas du tout ennuyée.

 

 

 Ce qui m'a le plus plu, c'est le cadre et l'ambiance qui collent parfaitement à cette période de l'année. Il y a de la neige à perte de vue, des feux de cheminée, des bons petits plats, une vieille maison somptueuse et chargée d'histoire ainsi qu'un petit village sans prétention avec des gens accueillants et un pub qui rassemble tout le monde. Il y a des chants de Noël, des batailles de boules de neige, de l'amour et des scènes cocasses. Bien sûr, les choses ne vont pas se passer comme prévues et il va y avoir pas mal de rebondissements et de révélations. Certes, on n'échappe pas à certains clichés, il y a des personnages vraiment superficiels et le langage est parfois un peu vulgaire, mais pour une fois, ça ne m'a pas dérangé plus que cela. Je me suis beaucoup amusée et ça m'a rappelé les romans de chick lit que je dévorais il y a quelques années. C'est un roman vraiment distrayant et amusant, une jolie lecture de fin d'année sans prétention qui a parfaitement rempli sa mission et m'a fait passer un bon moment. Scarlett Bailey a écrit plusieurs romances de Noël et j'espère qu'elles seront traduites en français car j'ai bien envie de les découvrir.

 

 

En quelques mots :

Une lecture de fin d'année distrayante et amusante. Un roman qui m'a fait passer un très bon moment et avec lequel je ne me suis pas ennuyée une seconde.

 

Voir les commentaires

2016-12-20T15:41:41+01:00

Quand l'amour s'invite à Noël

Publié par MyaRosa

The Holiday Visitor - Tara Taylor Quinn

265 pages, éditions Harlequin, novembre 2016

L'histoire :

A Noël, tous les miracles sont permis.

Depuis sa plus tendre enfance, Marybeth confie ses joies et ses peines à James, son grand amour épistolaire. Il est la personne qu’elle aime le plus au monde, le seul qui la connaît vraiment, celui sur qui elle peut compter. Mais voilà, James refuse de la rencontrer, de peur de briser la magie qui s’opère entre eux. Aussi est-elle bouleversée lorsque Craig, un séduisant inconnu, fait irruption dans sa vie. Lui, c’est un homme de chair et de sang, qui éveille en elle des sentiments inédits, une attirance irrépressible.
Dès lors, et à mesure que le séjour de Craig se prolonge à L’Orangeraie, sa maison d’hôtes chaudement décorée pour les fêtes, Marybeth est partagée entre les deux hommes de sa vie. Qui de James ou de Craig saura faire basculer son cœur ?

 

Mon avis :

 

 Tous les ans, je me prépare une grande pile de lectures de Noël avec des albums illustrés, des recueils, des romans réconfortants et de jolies romances de Noël. Mais j'oublie souvent que le temps file à toute vitesse et encore plus à cette période de l'année et je me retrouve souvent début janvier avec ma jolie pile de romances encore intacte. Du coup, cette année, j'ai décidé de m'y prendre de bonne heure et de ne pas prendre trop d'engagements pour avoir le temps de lire plus que d'habitude, et j'ai choisi ce livre a la couverture attrayante. Je rêvais d'une lecture légère et mignonne qui me ferait rire et pleurer entre deux passages délicieux sur les préparatifs de Noël. J'espérais au moins passer un moment sympa et... j'ai été très déçue !

 

 Oui, c'est prévisible. On voit tout venir dès le début. Oui, les dialogues sont souvent niais et c'est très mielleux, mais ce n'est pas quelque chose qui me dérange lorsque j'entame ce genre de romans. Je trouve même que je suis plutôt bon public, mais là... Si seulement il y avait eu un contexte sympa autour, des petits passages légers et délicieux autour des préparatifs de Noël ou du quotidien de Marybeth dans sa maison d'hôtes, mais rien ! Le début, bien que pas très gai, était pourtant très prometteur, mais mon enthousiasme est vite retombé.

 

 J'ai trouvé ce roman très froid, en fait. On est bien loin de la magie de Noël ! D'ailleurs, ce roman pourrait très bien se passer à une autre période de l'année tant on parle peu des fêtes de fin d'année... C'est comme si on avait décidé après coup d'en faire un livre de Noël parce que c'est plus vendeur sans doute. Comme pour Noël, le côté maison d'hôtes qui m'a beaucoup attiré n'est même pas exploité. On dirait que Craig et Marybeth sont toujours seuls dans cette maison et qu'il n'y a jamais de clients. L'auteur le justifie en nous disant que Craig vient pendant les fêtes et que les gens sont en famille à ce moment-là, mais j'aurais quand même aimé qu'il y a des passages dans lesquels on parle vraiment de la maison d'hôtes et de son fonctionnement. L'endroit ne m'a pas semblé très chaleureux et on en parle tellement peu qu'on a même du mal à l'imaginer.

 

 Ce qui m'a manqué, c'est le frisson, la magie, l'émotion. Je n'ai pas souri une seule fois durant ma lecture ni même ri. Je n'ai fait que lever les yeux au ciel tant les situations me semblaient débiles et peu crédibles. Et pire que tout pour une romance, je n'ai pas cru une seconde à cette histoire d'amour (ou du moins, pas avant la toute fin). En fait, on se met d'un coup à parler de ce coup de foudre et de cette histoire naissance et je me suis demandée si je n'avais pas loupé un passage. Je n'ai pas compris à quel moment ils étaient censés être tombés amoureux tant leur rencontre m'avait semblé peu chaleureuse. J'ai même relu quelques pages, mais non, je n'avais rien loupé.

 

 Et puis, les personnages, parlons-en... Ils ne sont ni sympathiques ni attachants. Il n'y a qu'à la toute fin du roman qu'ils m'ont semblé un peu plus humains. Marybeth n'est pas très agréable et elle est complètement à côté de la plaque. Je n'ai pas compris ses choix et son passé ne justifie pas tout. Elle n'a pas l'air passionné par ce qu'elle fait, semble avoir 70 ans au lieu de 26 et je l'ai trouvé plutôt prétentieuse malgré son manque de confiance en elle, ce qui d'ailleurs ne colle pas. Idem pour Craig que j'ai trouvé arrogant et antipathique dès le début. Il y a vraiment des incohérences au niveau des personnages. Et puis tous ces "Je te veux, mais je ne peux pas. Je te veux, mais en fait non" qui peuvent être amusants ne l'ont pas été ici. Ca m'a juste agacé.

 

 Et je ne parle même pas de toutes ces réflexions sur le mariage, la fidélité, la sexualité (ou plutôt l'absence de sexualité) qui m'ont usé. Quel ennui, mais quel ennui ! J'ai traîné ce livre comme un boulet pendant plusieurs semaines. J'ai pensé plusieurs fois l'abandonner, mais j'ai toujours peur de louper quelque chose et que la fin rattrape un peu le reste. Pour être honnête, je me suis mis un bon coup de pied aux fesses pour le finir et pouvoir enfin passer à autre chose. La fin m'a plus plu que le reste, mais pas au point de rattraper le reste. J'ai eu l'impression de lire un texte écrit à la va-vite qui aurait vraiment mérité d'être un peu plus travaillé (et aussi relu car il y a d'ailleurs beaucoup de coquilles). C'est creux et fade, il y a des bonnes idées mais très mal exploitées. Il manque, selon moi, beaucoup d'ingrédients pour faire de ce livre une jolie romance de Noël.

 

 

En quelques mots :

De bonnes idées mais très mal exploitées. Un roman qui est, pour moi, sans intérêt et que je suis contente d'avoir terminé.

 

Voir les commentaires

2016-08-18T13:03:39+02:00

Un merci de trop

Publié par MyaRosa

Carène Ponte

279 pages, éditions Michel Lafon, juin 2016

L'histoire :

S’il fallait décrire Juliette en un mot, « transparente » serait sans doute le bon. Depuis toujours, elle a fait ce que l’on attendait d’elle, mettant de côté ses rêves et celle qu’elle est vraiment. Résultat, à trente ans, elle mène une vie où choisir entre lasagnes et sushis est un événement. Pourtant, au fond d’elle-même, elle sait qu’elle n’est pas cette fille sans personnalité.

Heureusement, il n’est jamais trop tard pour devenir soi. C’est ce que va découvrir Juliette au détour d’un merci, un merci de trop. Et elle est loin d’imaginer où cela va la mener.

Parfois, le bonheur est à portée de main.

 

Mon avis :

 

 Si vous cherchez un livre pour vous détendre, rire, terminer les vacances tranquillement ou passer un bon moment, j'ai ce qu'il vous faut ! Le roman de Carène Ponte m'a tenu compagnie durant quelques heures et cette lecture pleine de fraîcheur et d'optimisme m'a fait le plus grand bien.

 

 Il faut dire que Juliette est un personnage très sympathique. Cette jeune femme est pétillante, drôle, pleine de vie, mais elle manque de confiance en elle. Elle a toujours fait ce qu'on attendait d'elle plutôt que ce qu'elle voulait vraiment par peur de décevoir. C'est la fille discrète - presque invisible - qui s'efface derrière les autres, ne se fait jamais remarquer et dont on oublie le prénom. Pourtant, s'il on cherche à en savoir plus sur son compte, Juliette est intéressante et attachante. Elle a de la répartie, de bonnes idées et des rêves plein la tête. Le passage à la trentaine va lui donner envie de tout envoyer valser pour n'écouter que son coeur et ses envies. Il est temps que Juliette pense enfin un peu à elle et qu'elle s'épanouisse. Elle n'en peut plus de cette vie fade et sans surprise, elle veut vibrer !

 

 J'ai vraiment beaucoup aimé le personnage de Juliette ainsi que l'écriture de Carène Ponte. Voilà un roman qui fait du bien, qui décomplexe et qui donne envie de s'écouter et d'envoyer balader tout ce qui nous prend la tête. Les échanges entre les personnages sont savoureux, il y a des scènes vraiment cocasses et des références actuelles qui parleront, j'en suis sûre, à toutes les femmes d'aujourd'hui. J'ai eu l'impression de regarder un film, une jolie comédie romantique avec de l'humour, de l'émotion, des rebondissements et de la bonne humeur. Je me suis régalée de la première à la dernière page !

 

En quelques mots :

Une comédie romantique classique mais très agréable à lire. Un roman qui détend, des personnages attachants et pétillants que l'on suit avec plaisir et une histoire qui fait du bien et décomplexe. Je ne peux que vous recommander cette lecture feel-good !

 

Voir les commentaires

2016-01-07T07:30:19+01:00

P.S. Je t'aime toujours...

Publié par MyaRosa

Les Amours de Lara Jean, tome 2

(P.S. I still love you) - Jenny Han

395 pages, Panini Books (Scarlett), septembre 2015

L'histoire :

Quand Peter et Lara Jean, ont commencé à faire semblant dêtre ensemble, la jeune fille ne s'attendait pas à vraiment tomber amoureuse. Et elle se retrouve encore plus confuse quand un garçon de son passé refait surface. Qui choisir quand on est amoureuse de deux garçons à la fois ?

 

¤ Mon billet sur le premier tome ¤

 

Mon avis :

 

 J'aime beaucoup les romances de Jenny Han. C'est toujours très doux, très romantique et toujours optimiste malgré les difficultés que rencontrent les personnages. Si vous êtes un peu (ou très) fleur bleue, je vous recommande vivement ses romans. J'avais adoré "L'été où je suis devenue jolie" et je me suis autant régalée avec le premier tome des amours de Lara Jean. Pour être honnête, quand je me suis plongée dans ce second tome, un an après avoir lu le premier, il m'a fallu un petit temps d'adaptation pour me souvenir des liens entre les personnages. Je n'avais pas oublié la famille de Lara Jean mais je ne me souvenais pas de ses amis, ça m'est revenu au fil des pages.

 

 

 Cette fois encore, j'ai passé un très bon moment. J'ai trouvé que certains passages étaient un peu longs, mais j'ai retrouvé tout ce qui m'avait tant plu dans le premier tome : les réflexions toujours intéressantes et pertinentes sur l'adolescence et l'amour en général, les liens très forts et la complicité qui unissent Lara Jean et ses soeurs, tous ces petits détails du quotidien tellement agréables à lire, l'importance de la famille, les nombreux passages durant lesquels Lara Jean prépare de délicieuses pâtisseries qui nous mettent l'eau à la bouche, et puis cette saveur douce-amer d'innocence qui se perd peu à peu, cet entre-deux durant lequel on ne se sent pas encore adulte mais plus tout à fait enfant.

 

 

 Il y a toujours beaucoup de nostalgie dans les romans de Jenny Han et on se sent un peu comme à la fin des vacances d'été après avoir refermé ce livre. Quelque chose de fabuleux se termine et on sait qu'on n'y reviendra plus, que plus jamais cette sensation de bonheur ne sera identique. Il y aura d'autres moments heureux, bien sûr, mais ils n'auront pas la même saveur... Dans ce tome, Lara Jean revient beaucoup sur ses souvenirs d'enfance, sur les personnes qu'elle a perdu de vue et qui comptait beaucoup pour elle à l'époque. Elle est en train de devenir adulte, se rend compte que certaines choses changent quoi qu'on fasse mais que certains liens ne se brisent jamais...

 

 Il y a dans ce roman des passages délicieusement romantiques, je pense notamment à une soirée à thème dans une maison de retraite (si, si, ça peut être romantique !) et à une bataille de boules de neige vraiment mignonne. Je me suis également régalée à suivre le quotidien de la famille de Lara Jean. J'aime leurs valeurs, ces petites choses qu'ils font les uns pour les autres, ce qu'ils partagent. Leur foyer est tellement chaleureux ! Et puis, il y a des passages un peu cruels qui nous brisent le coeur. C'est aussi ce que j'aime dans les romans de Jenny Han, ils ont beau être délicieusement romantiques et souvent mignons, tout n'est jamais rose-bonbon. Dans ce tome, les personnages essaient de revenir en arrière, de s'accrocher au passé, de refaire les mêmes choses qu'avant, ces petites choses qui suffisaient à les rendre heureux, mais tout a une saveur et des conséquences différences, maintenant qu'ils ne sont plus enfants. Je suis définitivement conquise par Lara Jean, sa famille si touchante, ses valeurs, son univers...

 

 

Merci à Babelio et à Panini Books pour cette jolie lecture.

 

En quelques mots :

Un deuxième tome tout aussi réussi que le premier. Une lecture savoureuse, mignonne, gourmande, romantique et pleine d'optimisme.

 

Quelques extraits :

"Ce soir-là, je cuisine des cookies parfumés aux épices et glacés à la cannelle. Parce qu'ils sont comme des câlins qui fondent dans la bouche. La pâtisserie me calme, elle m'oblige à me poser. C'est ce que je fais quand je veux ne penser à rien. C'est une activité peu exigeante, il suffit de suivre les indications et, à la fin, on a créé quelque chose. Les ingrédients sont devenus un dessert. C'est comme de la magie. Abracadabra, un délice !

Après minuit, les cookies refroidissent sur une grille et je mets mon pyjama de chat. Puis je monte me coucher avec un livre. Soudain, quelqu'un tape à ma fenêtre [...]" (Page 103)

 

"Je suis allongée sur le dos dans la cabane de l'arbre et je regarde par la fenêtre. La lune dessine un croissant incroyablement fin, petit bout d'ongle dans le ciel. Demain, la maison sera rasée. J'y pensais à peine, mais maintenant qu'elle doit disparaître, je suis triste. C'est comme un jouet d'enfant. Il n'est important que lorsqu'on ne l'a plus. C'est plus qu'une cabane dans un arbre. C'est un adieu avec un arrière-goût de fin de tout." (Page 389)

 

"Les gens entrent et sortent de votre vie. Pendant un moment, ils font partie de votre monde, ils sont tout pour vous. Puis un jour ils ne sont plus rien. Rien ne dit combien de temps ils seront près de vous. [...] Ce sont les adieux les plus durs." (Page 390)

 

 

Voir les commentaires

2015-03-18T22:36:41+01:00

À tous les garçons que j'ai aimés...

Publié par MyaRosa

To All the Boys I've loved before - Jenny Han

461 pages, éditions Panini (Scarlett), février 2015

L'histoire :

Lara Jean Song conserve ses lettres d’amour dans une boîte à chapeau que sa mère lui a donnée. Ce ne sont pas des lettres qu’elle a reçues, ce sont celles qu’elle a écrites. Une pour chaque garçon qu’elle a aimé. Lorsqu’elle écrit, elle ose ouvrir son coeur et dire toutes les choses que jamais elle n’exprimerait dans la vraie vie, car ses lettres ne sont que pour elle. Jusqu’au jour où Lara découvre que ses lettres secrètes ont toutes été postées… Elle doit soudain faire face à son passé amoureux, la situation devient vite hors de contrôle mais qui sait ? Quelque chose de positif pourrait ressortir de ces lettres, après tout.

 

Merci à Babelio et aux éditions Panini

 

 

 Jenny Han est l'auteure de la trilogie à succès L'été où je suis devenue jolie. Elle a également écrit une autre trilogie, Le Pacte, en collaboration avec l'auteur Siobhan Vivian. J'ai lu le premier tome de "L'été où je suis devenue jolie" en 2011 et ce roman a été un gros, gros coup de coeur. Je l'ai savouré de la première à la dernière ligne et j'y pense encore très souvent. Bizarrement, je n'ai toujours pas lu la suite. Peut-être par peur d'être déçue ? Pourtant, quand on m'a proposé de découvrir le nouveau roman de l'auteur, je n'ai pas hésité une seule seconde même si je ne savais pas à quoi m'attendre...

 

 Quelle bonne surprise ! Quelle merveilleuse surprise ! Même si j'étais bien intriguée par la présentation de ce roman, je m'attendais à quelque chose de différent, à une histoire d'ado un peu banale qui serait vite lue vite oubliée. Comme il est bon de se tromper ! Dès les premiers paragraphes, toutes mes craintes se sont envolées et au bout de quelques pages, Jenny Han avait déjà gagné mon coeur. (Oui, rien que cela !)

 

 

 Cette histoire de lettres oubliées et envoyées des années plus tard est certes intéressante, mais ce roman ne se résume pas à cela. Avant d'être une romance, c'est une histoire de soeurs. L'histoire d'une famille qui se bat pour continuer à vivre et à avancer malgré les difficultés et les épreuves qu'elle rencontre : la maman est décédée, l'aînée part étudier à l'étranger,... Il y a d'abord Margot, la douce et tendre Margot qui est sérieuse, dévouée et qui fait toujours ce que l'on attend elle. C'est elle qui fait en sorte que la maison tourne. Elle porte de lourdes responsabilités. Au milieu, il y a Lara Jean, la rêveuse, l'introvertie, la timide. Celle qui a peur, n'ose pas, voudrait que rien ne change. Et puis, il y a la petite dernière, Kitty, une fillette espiègle, drôle et déterminée qui sait déjà ce qu'elle veut et n'a pas sa langue dans sa poche. Quelle belle brochette de personnages inoubliables !

 

 Autour de ces trois soeurs, il y a le père qui travaille beaucoup mais fait de son mieux pour élever ses filles et continuer à perpétrer les traditions instaurées par sa défunte épouse. On sent qu'il n'arrive pas à faire son deuil. Il est adorable et très touchant. Et puis, il y a Josh, le beau voisin, ami d'enfance des trois filles qui passe la moitié de son temps à la maison. Tout le monde aime Josh, c'est véridique, même le lecteur.

 

 

 J'ai ressenti la même chose qu'à la lecture de "L'été où je suis jolie". Je me suis attachée aux personnages au point d'avoir l'impression de les connaître depuis toujours. J'ai ressenti avec beaucoup de force et d'émotion, le souhait de Lara Jean de ne pas voir les choses changer. Elle se débat sans même s'en rendre compte contre le temps qui passe que rien ne peut pourtant arrêter. Elle se heurte à la vie et se sent à l'écart. Elle voit les gens autour d'elle changer alors qu'elle se sent encore et voudrait rester petite fille. Elle m'a beaucoup émue.

 

 Et puis, qu'est-ce que j'ai aimé toutes ces petites choses sur le quotidien : les repas que préparent les filles, la façon dont elles se débrouillent seules au quotidien, leurs soirées pop corn-télé, toutes ces références culturelles qui me parlent (Harry Potter qui est mentionné plusieurs fois, par exemple) leurs disputes (car même dans ces cas-là on sent tout l'amour qu'elles se portent), les souvenirs heureux qu'elles partagent, leurs petites manies et leurs passions,... C'est tout à fait l'image que je me fais d'une famille, d'une vraie famille heureuse et unie, et j'ai même eu l'impression d'en faire partie.

 

 

 L'intrigue n'est pas en reste. Il y a du suspense, de l'amour, des rebondissements, des problèmes d'adolescents, des pimbêches et de la crème glacée ! Il y a des passages absolument délicieux sur les préparatifs de Noël, des dialogues et des échanges de mails adorables. C'est simple, j'ai eu le sourire tout au long de ma lecture quand ce n'était pas les larmes aux yeux. Que d'émotions ! Je viens d'apprendre que Jenny Han a écrit une suite et j'en suis ravie. Pas question pour moi de quitter les soeurs Song, je vais me jeter sur cette suite dès sa sortie et j'espère qu'elle m'enchantera tout autant.

 

 

En quelques mots :

Coup de coeur pour ce joli roman-doudou à lire et à relire. Jenny Han sait, comme personne, donner vie à ses personnages, les rendre crédibles et attachants et nous toucher en plein coeur. Elle a l'art de sublimer de petits riens, de rendre magique le quotidien. J'ai savouré chaque phrase et je n'ai pas vu le temps passer. Je n'avais pas envie que ça s'arrête et j'étais même triste de tourner la dernière page... C'est un livre que j'ai déjà envie de relire.

 

 

Quelques extraits :

"- Si tu ne veux pas faire de snowboard, reprend-il, il y a une grande cheminée en pierre et des fauteuils moelleux, dans le chalet. Tu pourras lire pendant des heures. Et ils font des chocolats chauds délicieux."

 

"La frénésie des biscuits de Noël commence le 1er décembre. On sort tous les vieux magazines et livres de cuisine de maman, on les étale par terre dans le salon et on met l'album de Noël de Charlie Brown [...] Kitty fait deux listes : d'un côté les biscuits indispensables, de l'autre les "peut-être". Certains reviennent d'une année sur l'autre. Mon père adore les cornes de gazelle à la noix de pécan, donc on est obligées de les faire. Les cookies au sucre, parce que c'est un classique. Les snickerdoodles pour Kitty. Les cookies à la mélasse pour Margot. Des cookies roses en formes de santiags pour moi. Josh adore les biscuits au chocolat blanc et aux cannerberges."

 

Voir les commentaires

2015-03-17T09:01:56+01:00

Bienvenue à Big Stone Gap

Publié par MyaRosa

Adriana Trigiani

315 pages, éditions Charleston, février 2015

L'histoire :

1978, Big Stone Gap (Virginie). Le jour où Ave Maria découvre qu'elle n'est pas vraiment celle qu'elle croyait être, sa vie prend un tournant inattendu. Cette jolie célibataire, autoproclamée vieille fille de la ville du haut de ses presque trente-six ans, voit s'écrouler ses défenses soigneusement construites durant toutes ces années. Pourtant, entre son travail à la pharmacie et son cercle d'amis, dont le timide Jack MacChesnay et l'irrésistible Theodore Tipton, sa vie dans ce petit village niché au coeur des Montagnes Bleues était déjà bien assez trépidante ! Héritage, demandes en mariage et révélations se succèdent pour bouleverser sa vision du monde et la place qu'elle y occupe.

 

 

 C'est fou comme les livres nous réservent parfois de belles surprises... J'ai commencé ce roman il y a plus d'un mois. Je l'ai reposé plusieurs fois. J'ai bien failli le laisser définitivement de côté, mais j'ai insisté et la magie a fini par opérer. J'en ressors finalement charmée et je suis la première à être surprise par ce retournement de situation.

 

 J'ai toujours aimé les histoires qui se déroulent dans de petites villes où tous les habitants se connaissent. J'ai donc tout de suite été charmée par Big Stone Gap et ses personnages hauts en couleurs. Seulement voilà, malgré l'humour bien présent dans ce roman, j'ai vite eu l'impression de tourner en rond. Je trouvais le rythme lent et j'avais l'impression qu'il ne se passait pas grand chose. C'était sympa mais sans plus. J'ai ressenti un peu la même chose que lorsque j'ai commencé à lire Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg.

 

 Après plusieurs tentatives de lecture et après avoir fait plusieurs pauses en lisant d'autres romans, j'ai décidé de m'arrêter là et de ne pas le terminer. Mais allez savoir pourquoi, j'ai décidé de lire encore quelques pages et j'ai finalement dévoré toute la seconde moitié du roman. J'ai ri, j'ai eu des petits papillons dans le ventre, et j'ai même eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises. J'ai appris à comprendre et à aimer tels qu'ils sont les personnages de ce roman et je les ai trouvé très attachants.

 

 J'ai beaucoup aimé toutes les parties qui se déroulent en Italie et tous les passages sur l'histoire d'Ave Maria et puis cette fin... Je ne m'attendais pas à être aussi surprise et émue et je l'ai été beaucoup, beaucoup. L'héroïne est touchante. Elle a un passé compliqué dont elle ignorait tout il y a encore peu de temps et elle a du mal à trouver sa place et à savoir ce qu'elle désire vraiment. On a l'impression qu'elle s'interdit d'être heureuse... Heureusement qu'elle est bien entourée !

 

 Je pense que je garderai de ce roman un très joli souvenir. Il y a parfois des livres qui demandent un peu de patience, des livres qui ont besoin d'un peu de temps pour réussir à nous séduire mais qui finissent par nous surprendre et nous charmer. Je crois comprendre qu'il y aura une suite et je m'en réjouis d'avance. J'ai bien envie de suivre encore un peu Ave Maria et les autres.

 

En quelques mots :

D'abord déçue par ce roman qui me laissait indifférente, j'ai bien fait de persévérer puisque j'en ressors charmée et émue. Vivement la suite !

 

Quelques extraits :

 

"N'importe quelle marche semble deux fois plus haute quand on se trouve idiote." (Page 233)

 

"Les pires choses qui nous arrivent dans le cours d'une vie n'ont aucun sens sur le moment, quand nous nous débattons sans en voir la fin. Il n'y a aucune corde, aucune bouée à saisir, semble-t-il. Les mères peuvent calmer leurs enfants dans ces moments-là, parce qu'elles les rassurent. Personne ne s'inquiète de vous autant que votre mère, et quand elle n'est plus là, on se retrouve comme nu dans un monde où le danger menace de toutes parts. On ne peut plus se tourner vers elle, et chacun sait que sa vie est changée à jamais. Il n'y a personne sur cette Terre qui vous a connu depuis le jour de votre naissance ; qui savait pourquoi vous pleuriez, ou quand vous aviez assez mangé ; qui savait exactement ce qu'il fallait vous dire quand vous aviez mal, et qui vous aidait à avoir bon coeur. Le jour où elle disparaît, vous perdez ce qui vous restait encore de votre enfance. Les souvenirs ne sont plus les mêmes et n'ont plus le pouvoir de vous apaiser comme la douceur de sa main sur votre front." (Page 292)

 

"Il faut parfois se dépouiller de tout pour découvrir la personne qu'on est en réalité." (Page 294)

 

Voir les commentaires

2015-03-02T08:40:47+01:00

Les Filles au chocolat, tome 5.5 : Coeur sucré

Publié par MyaRosa

Les Filles au chocolat, tome 5.5 :

Coeur sucré

(Chocolate and Flowers / Hopes and dreams)

Cathy Cassidy

Catégorie(s) : Nouvelles - Jeunesse - Girly

Edition / Collection : Nathan

Date de parution : 5 mars 2015

Nombre de pages : 144

Prix : 9,90€

 

Les Filles au Chocolat :

1. Coeur Cerise

2. Coeur Guimauve

3. Coeur Mandarine

3.5. Coeur Salé

4. Coeur Coco

5. Coeur Vanille

5.5. Coeur sucré

6. Coeur Cookie (à venir)

 

L'histoire :

L'étoile de la Saint-Valentin :  L'anniversaire de Summer et la Saint-Valentin (qui tombent le même jour) approchent à grands pas. Tommy est bien décidé à offrir quelque chose de spécial à Summer, quelque chose qui lui montre combien il tient à elle et surtout... qui lui redonne goût à la danse et à la vie.

Dans l'ombre des projecteurs : C'est la rentrée et Jodie, la meilleure amie de Summer, va intégrer la Rochelle Academy, l'une des meilleures écoles de danse d'Europe ! Elle devrait être aux anges. Mais la peur et la culpabilité la submergent : si Summer n'avait pas été malade, c'est elle qui serait rentrée à la Rochelle Academy. Jodie n'est que sa remplaçante, un second choix. Comment pourrait-elle être à la hauteur ?

 

 

 On ne présente plus la série de livres écrite par Cathy Cassidy : Les Filles au chocolat qui remporte un immense succès auprès des lecteurs de tout âge. J'ai dévoré tous les tomes déjà parus (Coeur Cerise - Coeur Guimauve - Coeur Mandarine - Coeur Salé - Coeur Coco - Coeur Vanille) et je suis ravie de retrouver les personnages dans de nouvelles histoires. Ce livre est en fait un recueil de deux nouvelles : L'étoile de la Saint-Valentin (Chocolate and Flowers) et Dans l'ombre des projecteurs (Hopes and dreams).

 

 La première nouvelle nous est racontée par Tommy, le petit ami de Summer. La Saint-Valentin et l'anniversaire de Summer tombent le même jour et il aimerait lui faire la plus belle des surprises. Une boîte de chocolat lui semble malvenue vue le contexte et un bouquet de fleurs un peu trop classique. Avec la complicité de Finn, il va organiser la plus belle des surprises pour celle qu'il aime. J'ai beaucoup aimé cette histoire. Tommy est touchant et j'ai aimé retrouver Finn et Skye. La pauvre Summer n'est pas en grande forme, mais j'ai trouvé cela bien que Cathy Cassidy ne minimise pas la situation.

 

 La seconde nouvelle met en scène Jodie, l'amie de Summer qui a été envoyée à la Rochelle Academy à sa place. Cette nouvelle m'a également beaucoup plu. Jodie est touchante. Elle n'a pas du tout confiance en elle et la situation n'arrange rien. Elle culpabilise, ne se sent pas à sa place, se met toujours en retrait et n'ose pas s'impliquer pleinement dans la danse. Mais elle garde en elle de très beaux rêves, tellement bien enfouis qu'elle a fini par les oublier elle-même...

 

 Ce n'est pas mon tome préféré, mais c'est un bonus très chouette qui nous permet de retrouver les personnages et d'en apprendre plus sur ceux qui sont toujours en arrière-plan. L'amour et la danse sont au coeur de ces deux histoires, tout comme les rêves et l'espoir. Il ne faut jamais renoncer ! Une jolie lecture pour patienter jusqu'à la sortie de Coeur Cookie prévue en juin.

 

 Comme toujours, on retrouve quelques bonus à la fin du livre. Un test pour savoir à quelle fille au chocolat on ressemble le plus, des fiches sur les principaux personnages, un extrait du roman de Cathy Cassidy - Aux délices des anges  et des recettes très alléchantes : clafoutis façon Cherry, le moelleux de Skye, muffins à la mandarine et aux amandes, rochers saveur Coco et les brownies de Honey.

 

En quelques mots :

Deux nouvelles inédites dans lesquelles on retrouve les personnages des Filles au chocolat. L'amour, la danse, l'espoir et les rêves y sont à l'honneur et on en apprend plus sur deux personnages secondaires. Une jolie lecture !

 

Voir les commentaires

2015-01-11T13:31:00+01:00

Un Printemps à la Villa Rose (Debbie Macomber)

Publié par MyaRosa

Retour à Cedar Cove, tome 2 :

Un Printemps à la Villa Rose

(Rose Harbor in Bloom)

Debbie Macomber

couv51952084.jpg

Catégorie(s) : Littérature contemporaine américaine

Edition / Collection : Charleston

Date de parution : 10 mars 2014

Nombre de pages : 368

Prix : 19,90€

 

¤ Mon avis sur le 1er tome ¤

 

L'histoire :

Installée depuis peu à Cedar Cove, Jo Marie commence à s'y sentir chez elle et ses voisins sont devenus ses plus proches amis. Avec l'arrivée du printemps, elle a hâte de réaliser son dernier projet en date, la roseraie qu'elle a conçue en souvenir de Paul, son mari décédé. Tout en continuant à faire son deuil, elle prend plaisir à accueillir ses clients et à les aider sur le chemin de leur propre guérison. Annie Newton est venue en ville pour préparer les noces d'or de ses grands-parents. Quoiqu'excitée à la perspective de cette fête de famille, elle est encore meurtrie par la rupture de ses fiançailles. Pire, Annie est forcée de revoir Oliver Sutton, qui l'a taquinée sans merci tout au long de son enfance. Mais les meilleures fêtes s'achèvent par une surprise, et celle-ci ne fera pas exception. Femme d'affaires, Mary Smith a connu les plus grands succès dans sa carrière. Désormais atteinte d'une grave maladie, elle ne peut plus échapper à un douloureux regret. Près de dix-neuf ans plus tôt, elle a rompu avec son seul véritable amour, George Hudson, et revient à Cedar Cove pour obtenir son pardon. Bonheur et compassion sont au rendez-vous pour Jo Marie, Annie et Mary, alors qu'elles se réconcilient avec leur passé et se tournent résolument vers l'avenir. Ue printemps à la Villa Rose est un des romans les plus chaleureux de Debbie Macomber.

 

monavis

 

 Quel bonheur de retourner à Cedar Cove, dans le petit havre de paix de Jo Marie ! Il n'y a pas à dire, on se sent merveilleusement bien à la Villa Rosa. Il y a toujours une bonne odeur de café, des scones encore chauds et Jo Marie, rayonnante et chaleureuse, toujours prête à écouter et à aider les autres. Mais ne vous y trompez pas. Tout n'est pas rose dans les romans de Debbie Macomber. Les pensionnaires se succèdent de tome en tome et nous délivrent leurs histoires, leurs doutes, les regrets qui sont les leurs et toutes ces choses qui les empêchent d'aller de l'avant. Mais chaque fois que quelqu'un passe par la Villa Rose, il en ressort changé, apaisé. Tous ses problèmes ne sont pas réglés, ce serait beaucoup trop facile, mais les choses avancent et les pensionnaires quittent Cedar Cove avec le sourire et l'envie de faire changer les choses dans le bon sens. En espère qu'il en sera de même pour Jo Marie qui a, elle aussi, sa part d'épreuves à surmonter.

 

printemps.jpg

"Si j'avais appris quelque chose sur ce chemin qu'on appelle la vie, c'est qu'il emprunte parfois des détours inattendus et nous entraîne bien loin de la direction qui nous semblait au départ idéale."

 

 J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. Au début, la relation entre Oliver et Annie qui tourne en rond m'a un peu agacée, et puis j'ai fini par me prendre au jeu. Les grands-parents d'Annie m'ont fait sourire. J'ai trouvé leur relation très touchante. Et puis, il y a bien sûr Mary Smith et Georges. Je crois que c'est leur histoire qui m'a le plus touchée. Les travaux et les aménagements se poursuivent à la Villa et l'endroit est de plus en plus charmant. J'aime particulièrement quand l'auteur nous parle du quotidien de Jo Marie, de son travail à la Villa, de sa complicité avec Rover et de la relation qui se noue entre elle et Mark. Faire un petit tour là-bas, c'est s'offir une bouffée de fraîcheur et d'optimisme et la certitude que tout, absolument tout, peut s'arranger. Même quand tout va de travers, quand les mauvaises nouvelles s'accumulent, il ne faut pas perdre espoir. La vie a tant de belles choses à nous offrir... Je suis déjà impatiente de retourner à Cedar Cove et de découvrir les histoires des autres pensionnaires de la Villa. Vivement la suite !

 

roseharborinbloom.jpg

En quelques mots :

Un second tome très réussi. Il fait bon vivre à la Villa Rose ! Vivement la suite !


Voir les commentaires

2014-05-16T06:58:00+02:00

L'histoire d'amour dont vous êtes le héros (Pandora Reggiani)

Publié par MyaRosa

L'histoire d'amour dont vous êtes le héros

Pandora Reggiani

9977654.jpg

Catégorie(s) : Littérature francophone - Humour

Edition / Collection : Michalon

Date de parution : 15 mai 2014

Nombre de pages : 142

Prix : 15€

 

Présentation de l'éditeur :

"Ce livre est un livre humoristique sur le célibat, le chômage, le couple, les enquiquinades quotidiennes. Encore un ? Oui. Je l'admets volontiers, je suis la prêtresse de la lose, la reine de la perte de temps, la comtesse du plan foireux. J'ai tellement bien réussi mon coup que j'arrive à en rigoler. À en faire des théories. J'ai rassemblé tout ça dans une série de petits billets, qui se lisent au gré de l'aventure, comme les livres d'aventures dont vous êtes le héros". Ce n'est pas un conte de fées moderne. Vous n'y trouverez ni Marc Darcy ni copines new-yorkaises hystériques habillées en Prada. Vous n'y trouverez pas non plus personnages, table des matières ou épilogue heureux, car dans l'univers de Pandora Reggiani, ce qui compte avant tout, c'est bousculer joyeusement l'ordre et la forme. Entre le premier rencard ("10 sales coups à ne pas faire à un timide") et l'installation en couple ("En attendant la réponse du notaire"), en passant par le premier baiser ("La Minute Avant"), la rupture ("Le largage pour les Nuls", "La rupture, ou l'appel au chanteur") et la (éventuelle) demande en mariage ("Dix façons de demander en mariage avec classe"), Pandora Reggiani croque avec une infinie justesse les mille et une petites aventures du quotidien amoureux sous forme d'un jeu de piste délicieusement loufoque. "Vous avez rencontré Soren mais il ne veut pas quitter Stockholm, vous appelez vos copines au secours, allez en 6. Vous restez dans la course, allez en 11. Vous avez la foi, allez en 7. Soren est un véritable sagouin, allez en 34." "Vous décidez de sortir avec, allez en 12. Vous décidez qu'il vous emmerde, noyez-le d'ennui. Allez en 46. Vous voulez qu'il rencontre quelqu'un sur Internet, allez en 30". Que vous sautiez allégrement d'un numéro à l'autre suivant votre humeur ou suiviez l'ordre établi, une chose est sûre : fou rire assuré. Mieux qu'un test de magazine féminin, mieux qu'une comédie romantique, mieux que Bridget Jones : à réutiliser sans modération !

 

monavis

 

 Vous souvenez-vous des livres dont vous êtes le héros ? Je suis sûre que vous en avez déjà croisé. J'en empruntais souvent à la bibliothèque lorsque j'étais plus jeune. J'ai toujours aimé inventer des histoires alors je trouvais cela totalement fabuleux de pouvoir participer pleinement à l'histoire, de pouvoir jouer un rôle en choisissant telle ou telle possibilité qui entrainerait un dénouement et des rebondissements différents. Et ça m'a toujours fasciné de me dire que même si quelqu'un lisait le même livre que moi, il n'en aurait pas la même lecture, c'est d'autant plus vrai pour ce type de livres. En tout cas, j'ai l'impression que depuis quelques années, ces livres refont surface. J'en ai même croisé un dans lequel le lecteur tente sa chance et se met dans la peau d'un candidat de l'émission "The Voice". Tout cela pour vous dire que j'en ai trouvé un... pour les adultes !

 

"L'histoire d'amour dont vous êtes le héros" ne se lit pas forcément de façon linéaire. Vous pouvez le faire si vous ne voulez pas en manquer une miette, évidemment, mais vous pouvez aussi choisir de jouer le jeu en vous rendant directement aux chapitres numérotés indiqués lors de vos choix ou bien en lisant quelques paragraphes par-ci par-là puisque ce n'est pas un roman classique mais plutôt des chroniques sur l'amour, la vie de couple, le célibat, etc...

 

 Ce livre m'a fait penser aux chroniques que l'on trouve souvent dans les magazines, mais aussi au livre "La Femme parfaite est une connasse" ou à l'univers de Pénélope Bagieu, par exemple. C'est drôle, pertinent et plein de bon sens. Pandora Reggiani arrive toujours à mettre le doigt sur ce qui va nous faire sourire. Elle dresse un portrait cocasse et très juste de notre société et des moeurs d'aujourd'hui. On se reconnaît forcément un peu dans ce qu'elle décrit. On rit des autres et de nous mêmes et ça fait un bien fou ! C'est un livre léger, parfait pour les vacances, qui ne se prend pas au sérieux et qui vous fera, à coup sûr, passer un moment très agréable. A offrir et à s'offrir pour cet été !

 

En quelques mots :

Enfin un livre dont vous êtes le héros pour les adultes ! Pandora Reggiani nous offre dans ce livre des chroniques drôles, tendres et pertinentes sur l'amour, la vie de couple et le célibat. A consommer sans modération et à s'offrir pour les vacances.


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog