Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-01-04T14:21:00+01:00

Mes plus belles lectures de l'année 2014 : Les romans

Publié par MyaRosa

violet.jpg

 

 Cette année encore, j'ai décidé de faire une petite sélection de mes plus belles lectures de l'année passée. Armée d'un stylo quatre couleurs, de mon ordinateur et d'un joli carnet liberty, je me suis replongée avec délice dans mes souvenirs de lecture, des pires au meilleurs. Quel bonheur ! Il y a eu tellement de belles lectures, cette année. Certaines me reviennent en tête tout de suite sans que j'ai besoin de réfléchir ou de chercher, tandis que d'autres me reviennent petit à petit en même temps que l'envie de les relire.

 

10897917 771187186264461 4332152511104075098 n

 

 Cette année, le choix est cornélien et j'ai décidé de faire ce bilan en plusieurs fois. Voilà donc, pour commencer, sans ordre de préférence et pour différentes raisons, les romans lus en 2014 qui m'ont le plus charmée. Les titres en gras vous conduiront directement vers les chroniques des romans. Bonne lecture !

 

 

R1.jpg

Trois lectures qui m'ont émue, m'ont fait verser quelques larmes. Trois lectures belles, touchantes et inoubliables.

 

Une Lettre de vous / Letters from Skye de Jessica Brockmole

Mars 1912. La jeune et obscure poétesse Elspeth Dunn ne connaît d’autres horizons que celui de l’île de Skye, au large de l’Ecosse. Aussi est-elle à la fois étonnée et ravie de recevoir sa première lettre de fan de David Graham, un étudiant originaire de la lointaine Amérique. Tous deux entament alors une correspondance. Ils se confient leurs auteurs préférés, leurs espoirs les plus fous et leurs secrets les plus chers. Très vite, cet échange épistolaire donne naissance à une amitié profonde qui a tout d’un amour inavoué. Mais lorsque la Première Guerre Mondiale éclate et que David se porte volontaire comme ambulancier, Elspeth ne peut que l’attendre sur son île en espérant qu’il survivra, à moins de forcer le destin… Juillet 1940, Edimbourg est bombardé. Dans l’appartement familial dévasté, Margaret découvre des dizaines de lettres adressées à une certaine Sue. Le lendemain, sa mère a disparu et il lui reste pour seul indice une unique lettre d’amour. En partant à sa recherche, Margaret va petit à petit lever le voile sur les mystères qui entourent sa famille et ce père dont on refuse de lui parler.

 

Une vie entre deux océans / The Light Between Oceans de M. L. Stedman

Libéré de l'horreur des tranchées où il a combattu, Tom Sherbourne, de retour en Australie, devient gardien de phare sur l'île de Janus, une île sur les Lights, sauvage et reculée. À l'abri du tumulte du monde, il coule des jours heureux avec sa femme Isabel ; un bonheur peu à peu contrarié par l'impossibilité d'avoir un enfant. Jusqu'à ce jour d'avril où un dinghy vient s'abîmer sur le rivage, abritant à son bord le cadavre d'un homme et un bébé sain et sauf. Isabel demande à Tom d'ignorer le règlement, de ne pas signaler «l'incident» et de garder avec eux l'enfant. Une décision aux conséquences dévastatrices... Un premier roman plébiscité dans le monde entier qui interroge les liens du coeur et du sang.

 

A la grâce des hommes / Burial rites de Hannah Kent

Dans le nord de l'Islande, en 1829, Agnes Magnúsdóttir est condamnée à mort pour l'assassinat de son amant, Natan Ketilsson. En attendant que la sentence soit exécutée, Agnes Magnúsdóttir est placée en résidence surveillée à Kornsá, dans la ferme de l'agent de sécurité du canton, Jon Jonsson, avec sa femme et leurs deux filles. Horrifiées à l'idée d'héberger une criminelle, les membres de la famille évitent tout contact avec Agnes, qui leur inspire autant de peur que de dégoût. Seul Totti, le jeune révérend que la meurtrière a choisi comme guide spirituel pour la préparer à sa fin prochaine, tente de la comprendre. Alors que les mois passent, contraints de partager le quotidien, de travailler côte à côte cette terre gelée et hostile, le fermier et les siens se laissent peu à peu apprivoiser par la condamnée. Encouragée par le pasteur, Agnes livre le récit de sa vie, de son amour pour Natan, et des semaines qui ont conduit au drame, laissant entrevoir une vérité qui n'est pas forcément celle que tous pensaient connaître. Inspiré de la véritable histoire d'Agnes Magnúsdóttir, la dernière femme condamnée à mort en Islande, A la grâce des hommes est un roman sur la vérité, celle que nous croyons savoir et celle à laquelle nous voulons croire.

 

R2.jpg

Trois merveilleuses lectures. Je me souviendrai encore longtemps de la sensibilité et de le délicatesse de Linda Olsson, de la plume poétique et envoûtante de Robert Goolrick et de la tension dramatique de son roman sans oublier le talent incroyable de Kate Morton qui est une merveilleuse conteuse.

 

Astrid Et Veronika / Let me sing you gentle song de Linda Olsson

Une romancière de trente ans, de retour dans son pays natal, et une octogénaire, vivant en quasi-ermite à l'orée d'un village suédois, se lient d'amitié. Par petites touches, ces deux femmes meurtries, recluses dans leur solitude, racontent des drames qu'elles n'avaient jamais révélés à personne. Au fil des saisons, elles réapprennent à se souvenir des belles choses qu'elles croyaient à jamais oubliées : un air de musique, un sourire... Et à s'ouvrir de nouveau au monde.

 

Arrive un vagabond / Heading Out to Wonderful de Robert Goolrick

C’est au cours de l’été 1948 que Charlie Beale arriva à Brownsburg. Il était chargé de deux valises – l’une contenait quelques affaires et des couteaux de boucher, l’autre une importante somme d’argent. Charlie y tomba deux fois amoureux. D’abord, il s’éprit de cette ville paisible de Virginie dont les habitants semblaient vivre dignement, dans la crainte supportable d’un Dieu qu’ils avaient toutes les raisons de trouver plutôt bienveillant à leur égard. Une preuve parmi d’autres : il n’y avait encore jamais eu de crime à Brownsburg. La deuxième fois que Charlie tomba amoureux fut le jour où il rencontra Sylvan Glass.

 

La Scène des souvenirs / The Secret Keeper de Kate Morton

2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend dans le Suffolk, au chevet de sa mère âgée. Dans la ferme de son enfance, la comédienne est assaillie par les souvenirs, et plus particulièrement par les images d’un après-midi d’été étouffant, cinquante ans auparavant. Partie se réfugier dans une cabane perchée dans les arbres afin de rêvasser tranquillement, Laurel, alors adolescente, avait vu sa mère poignarder un inconnu. Un événement que personne n’avait évoqué par la suite. Hantée par ce drame resté secret, Laurel décide de plonger dans le passé de sa famille. Elle trouve dans le grenier une photographie datant de la Seconde Guerre mondiale qui lui révèle l’existence d’une certaine Vivien…

 

R3.jpg

Des lectures pas forcément inoubliables et incroyables, mais que j'ai pris énormément de plaisir à lire ! Je les ai dévoré et adoré d'un bout à l'autre. Je les relirai même volontiers.

 

Summerset Abbey, tome 1 : Les Héritières de T. J. Brown

Londres, 1913. Prudence a grandi auprès de Rowena et Victoria, qu’elle considère comme ses sœurs, oubliant parfois qu’elle n’est que la fille de la préceptrice. À la mort de sir Philip, les deux orphelines sont recueillies par leur oncle au domaine de Summerset Abbey, mais pour rester avec elles, Prudence doit accepter de rejoindre le rang des domestiques. Alors que le monde moderne frappe à la porte du manoir, la jeune femme se retrouve face à son destin.

 

La Curiosité est un péché mortel / A Mortal Curiosity de Ann Granger

Lizzie Martin a été envoyée à New Forest pour soutenir une jeune femme dont le bébé a connu une mort tragique. Mais les choses prennent une tournure encore plus sombre lorsqu’un chasseur de rats est retrouvé assassiné dans le jardin, la jeune femme éplorée et couverte de sang à ses côtés. Ne sachant pas vers qui se tourner, Lizzie appelle son ami l'inspecteur Ross Ben de Scotland Yard pour résoudre ce crime horrible.

 

Victoria ou le secret des fleurs / The Language of Flowers de Vanessa Diffenbaugh

Jeune orpheline que la vie n'a pas épargnée, Victoria Jones se méfie des autres. Elle qui n'aime pas les mots va trouver dans le langage des fleurs le moyen d'exprimer ses émotions extrêmes et de se réconcilier avec la vie.

 

R4.jpg

Trois romans qui m'ont captivé et que j'ai eu beaucoup de mal à lâcher.

 

L'île des beaux lendemains de Carolie Vermalle

À soixante-treize ans, Jacqueline découvre que son coeur en a dix-sept et abandonne tout, décidée à remonter le temps vers les promesses de sa jeunesse. Marcel, son époux délaissé, affronte la descente de la Loire et toutes les rivières de l'enfer pour partir à sa recherche. Leurs chemins croisent ceux de Paul, ancien prêtre et astronome amateur, fasciné par une étoile morte à l'aube du monde, et de Nane, aristocrate gouailleuse et rebelle, qui panse les plaies des âmes en peine avec les douceurs de L'île d'Yeu. C'est auprès d'elle que Jacqueline fera le plus beau des apprentissages : celui de la liberté. Ils ont trois cents ans à eux quatre, et leur aventure commence tout juste. Tissée de poésie, d'espoir et de lumière, l'histoire de gens ordinaires qui découvrent qu'il n'est jamais trop tard pour devenir soi-même.

 

L'Enfant allemand / Tyskungen de Camilla Läckberg

La jeune Erica Falck a déjà une longue expérience du crime. Quant à Patrik Hedström, l'inspecteur qu'elle vient d'épouser, il a échappé de peu à la mort, et tous deux savent que le mal peut surgir n'importe où, qu'il se tapit peut-être en chacun de nous, et que la duplicité humaine, loin de représenter l'exception, constitue sans doute la règle. Tandis qu'elle entreprend des recherches sur cette mère qu'elle regrette de ne pas avoir mieux connue et dont elle n'a jamais vraiment compris la froideur, Erica découvre, en fouillant son grenier, les carnets d'un journal intime et, enveloppée dans une petite brassière maculée de sang, une ancienne médaille ornée d'une croix gammée. Pourquoi sa mère, qui avait laissé si peu de choses, avait-elle conservé un tel objet ? Voulant en savoir plus, elle entre en contact avec un vieux professeur d'histoire à la retraite. L'homme a un comportement bizarre et se montre élusif. Deux jours plus tard, il est sauvagement assassiné... Dans ce cinquième volet des aventures d'Erica Falck, Camilla Läckberg mêle avec une virtuosité plus grande que jamais l'histoire de son héroïne et celle d'une jeune Suédoise prise dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. Tandis qu'Erica fouille le passé de sa famille, le lecteur plonge avec délice dans un nouveau bain de noirceur nordique.

 

La Symphonie des abysses, livre 1 de Carine Rozenfeld

Un chant de liberté s'élève du fond des abysses, mais comment répondre à son appel quand un mur infranchissable vous en sépare ? L'Anneau, cet immense atoll avec en son centre le Cercle – une étendue d'eau de mer parfaitement circulaire – est cerné par le Mur, une haute barrière d'une trentaine de mètres, électrifiée, infranchissable. Sous son ombre, des hommes et des femmes vivent là, répartis dans des villes et villages si éloignés les uns des autres qu'ils ont oublié leurs existences respectives. Un point commun relie pourtant ces différentes communautés : le Règlement Intérieur et son code ultra restrictif. Trois personnages principaux : Abrielle, Sa et Ca. Trois destins différents qui vont finir par se croiser pour composer la mystérieuse Symphonie des Abysses. Abrielle est une réminiscente. Elle porte en elle des mélodies et des chants dans un village ou la musique est strictement prohibée, ou la pratiquer est devenu un crime. Jusqu'au jour ou elle entend un chant qui vient des profondeurs de la mer : la Symphonie des Abysses. C'est pour cette raison qu'elle devra tout quitter et laisser derrière elle les seuls repères de son existence... Quant à Sa et Ca, deux Neutres, ni hommes ni femmes, ils s'aiment dans une ville ou les sentiments sont interdits. Deux futurs hommes qui vont devoir fuir leur quotidien afin de devenir les adultes qu'ils veulent être. Tous les trois finiront par se retrouver afin de construire leur identité et changer le destin de l'Anneau, grâce à la Symphonie des Abysses...

 

R5.jpg

Des lectures très différentes mais pleines de charme.

 

A l'été qui commence ! / L'Estiu que comença de Silvia Soler

« À l'été qui commence ! », c'est le toast que portent, le jour de la Saint-Jean, les familles Reig et Balart. En 1961, Roser et Elvira, enceintes, rêvent que leurs enfants s'aimeront et, à leur tour, célébreront chaque année l'amitié et l'été. Avant même leur naissance, Júlia et Andreu ont donc un avenir tout tracé. Ils refusent pourtant ce destin inventé par leurs mères. Des années plus tard, ils se retrouvent. Le toast à l'amitié et à l'été retentit de nouveau le soir de la Saint-Jean. Et le voeu de Roser et d'Elvira n'est pas oublié. Une chronique tendre et débordante de joie sur la famille, les petits détails de la vie, et les traditions qui maintiennent les liens vivants entre les gens, envers et contre tout.

 

Le Journal secret d'Amy Wingate / Amy Wingate's Journal de Willa Marsh

La cinquantaine plutôt revêche, Amy Wingate, ex-professeure qui vit seule dans une étroite bicoque victorienne du bord de mer, se met à tenir un journal pour chasser son vague à l'âme. Pas très drôle ? Méfions-nous des apparences. D'abord, il y a cet imbroglio sentimental à rebondissements autour de Francesca et Simon, couple de trentenaires légèrement ridicules qui se piquent d'offrir à Amy une vie sociale. Et puis, cette complicité qui lie l'ex-professeure à Gary, punk, voleur à l'étalage, mais aussi catalyseur du retour sur le passé qu'elle entreprend grâce à son journal. De lourds secrets remontent à la surface. Amy doit dompter le passé... et remettre tout le monde dans le droit chemin. Mais comment ? Il n'y a qu'à lire par-dessus son épaule pour le savoir.

 

L'aventure selon Mo / Three Times Lucky de Sheila Turnage

Orpheline rescapée d'un terrible ouragan, Mo mène une existence paisible avec ses parents adoptifs dans le Sud des États-Unis. Mais Mo n'est pas une fillette ordinaire ; à 11 ans, elle entame déjà le 6e tome de son autobiographie... Et quand un policier soupçonne le Colonel, son père adoptif, d'être lié à un meurtre, elle prend son histoire en main. Pas question qu'on bouleverse son univers ! Ni qu'on menace ceux qu'elle aime ! Quand on a survécu, comme elle, à la fureur des flots, la vie est un miracle ; et ce miracle, Mo ne laissera personne l'abîmer...

 

tea.gif

Et pour vous, quelles sont les lectures les plus marquantes de l'année passée ?

 

Petit flash back : Mes plus belles lectures de l'année 2013

 


Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Natacha 08/01/2015 20:34

Je vais suivre l'actualité de Stevy Chevens que j'aime beaucoup !

MyaRosa 09/01/2015 10:17



Encore jamais lu cet auteur, mais j'aimerais beaucoup.



Natacha 08/01/2015 20:33

De très belles lectures, j'espère que 2015 te permettra de découvrir de belles lectures ;)

MyaRosa 09/01/2015 10:18



Merci, Natacha. Je te souhaite de belles lectures aussi. :)



Château imaginaire 05/01/2015 21:57

Nous avons Mo en commun cette année. :)

MyaRosa 06/01/2015 18:29



Oui, il était chouette, ce roman !



L'or rouge, l'or des chambres 05/01/2015 13:48

Astrid et Véroniqua et A la grâce des hommes sont sur ma PAL, je me réjouis de les lire (mais comme tant d'autres encore ;0) J'aimerais bien aussi me procurer Une vie entre deux océans qui me tente
beaucoup depuis la lecture de ton billet... Bonne semaine

MyaRosa 05/01/2015 14:23



J'ai hâte que tu découvres ces petites merveilles ! Bonne semaine à toi aussi, L'Or. La nôtre commence... sous le soleil ! C'est bien agréable. Bises.



Ingrid Fasquelle 05/01/2015 12:25

Ahhhh, Astrid et Véronika, La scène des souvenirs, L'enfant allemand, Une lettre de vous... Ce sont aussi de très bons souvenirs de lecture pour moi !

MyaRosa 05/01/2015 14:23



:) Des romans à ne pas manquer. Je n'arrête pas de les offrir !



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog