Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2016-11-04T13:57:08+01:00

Mes premiers airs de jazz

Publié par MyaRosa

Aurélie Guillerey

12 pages, éditions Gründ, octobre 2016, dès 1 an

Présentation de l'éditeur :

Appuie sur la puce, écoute tes premiers airs de jazz...

 

Mon avis :

 

 J'aime beaucoup les livres sonores de cette collection et les titres proposés sont très variés. Ceux sur Chopin, les comptines en anglais, le rock et les chansons de princes et de princesses font un carton à la maison ! Mes enfants les écoutent et les regardent tout le temps sans jamais se lasser et honnêtement, je les trouve agréables à écouter, ce qui n'est pas toujours le cas car certains livres sonores cassent vraiment les oreilles des parents... Tous les livres de cette collection sont cartonnés avec des bords arrondis et un petit format carré facile à manipuler. Les puces réagissent bien au contact des petits doigts et le volume sonore n'est pas trop élevé.

 

 

 Ce nouveau titre de la collection propose de faire découvrir le jazz aux tout-petits et c'est un vrai bonheur pour nous aussi. J'ai aimé redécouvrir ces grands classiques indémodables : When the saints go marching in, Summertime, Take the "A" train, Round Midnight, Lullaby of Birdland, Take Five. Les illustrations sont pétillantes et colorées et représentent bien l'esprit et l'Histoire du jazz. Il y a, en prime, quelques explications pour chaque chanson. C'est un très beau livre sonore.

 

 

En quelques mots :

Un livre sonore bien conçu qui permet de faire découvrir l'univers du jazz aux tout-petits.

 

A découvrir aussi :

Voir les commentaires

2016-11-04T13:03:50+01:00

Les Fabuleux navires du Capitaine Squid

Publié par MyaRosa

Eric Puybaret

48 pages, éditions Margot, octobre 2016

Quatrième de couverture :

"Tu vois, petit, ce bateau est fabuleux. Mais je rêve d'un navire mille fois plus beau et je sais qu'il existe. Il est là, quelque part, comme un refuge au milieu des tempêtes. La vie y est douce et l'on y chante jour et nuit."

 

Mon avis :

 

 Un vieux capitaine arrivé au bout du voyage raconte à son équipage son histoire et ses souvenirs. Avec émotions, il revient sur tous les bateaux et tous les hommes qui ont marqué sa vie. Et il en a vécu, des aventures, ce grand capitaine ! Il a connu toutes sortes de bateaux : des gros, des petits, des tranquilles, des agités, des extraordinaires, etc... et aussi toutes sortes de personnages : des marins gentils, rêveurs, passionnés mais aussi des pirates et des excentriques. Tous aimaient le frisson, l'évasion, le risque et la mer, mais ils avaient aussi autre chose en commun. Ils cherchaient leur bateau idéal, celui qui répondrait à toutes leurs attentes et qui ne leur donnerait pas envie d'aller ailleurs. Ils cherchaient en vain. Avant de partir, le vieux matelot est bien décidé à leur transmettre une leçon de sagesse apprise d'un personnage pour le moins inattendu...

 

 

 Cet album est vraiment très beau. Il y a beaucoup de passion et d'émotions dans les souvenirs du vieux capitaine. On se plonge avec délice dans toutes ces histoires fascinantes et mystérieuses. On a l'impression de voyager aux côtés du Capitaine Squid. Les illustrations sont très poétiques et m'ont beaucoup plu. Ce bel album évoque avec beaucoup de justesse la recherche du bonheur, la passion, la transmission et le temps qui passe. A découvrir !

 

 

En quelques mots :

Un album poétique et émouvant qui fera rêver tous les aventuriers en herbe.

 

A découvrir aussi :

 

Voir les commentaires

2016-11-02T20:19:39+01:00

Mon petit kit de couture

Publié par MyaRosa

Abigail Wheatley & Jessie Eckel

32 pages, éditions Usborne, octobre 2016, dès 8 ans

Présentation de l'éditeur :

Ce kit contient tout le matériel nécessaire pour coudre, rembourrer et compléter sept jolis animaux en feutrine. Le livre de 32 pages fournit les instructions simples à suivre, étape par étape.

 

Mon avis :

 

 On a totalement craqué pour ce kit créatif des éditions Usborne qui propose une initiation à la couture et surtout la réalisation de sept petits animaux adorables en feutrine (une girafe, un renard, un hibou, une baleine, un perroquet, un ours et une tortue). Le kit contient un livre avec toutes les explications nécessaires, 5 boutons, 2 aiguilles, un enfile-aiguille et son coupe-fil, des fils de différentes couleurs, 44 formes en feutrine, 40 épingles et du rembourrage.

 

 

 Mon fils n'a pas l'âge conseillé, il n'a que 5 ans et demi, mais il voulait tellement essayer qu'il a réussi à convaincre son papa et c'est ensemble qu'ils se sont lancés dans la réalisation d'un mignon petit renard. L'opération a demandé un peu de patience car les fils ont été un peu difficiles à démêler et à isoler les uns des autres et certains éléments étaient très fragiles - comme l'enfile-aiguille qui n'a pas tenu jusqu'à la fin - donc il fallait être minutieux, mais mon p'tit loup a beaucoup aimé cette activité et est vraiment très fier d'avoir réalisé lui-même "un copain pour doudou". Il a d'ailleurs déjà donné un p'tit nom à son renard et l'a emmené avec lui pour aller dormir.

 

 

 C'est un vrai bonheur pour les petits (et pour les grands aussi) de pouvoir réaliser soi-même de petites choses si mignonnes ! On a déjà hâte de recommencer et de réaliser d'autres animaux. Le livre est vraiment bien fait. Les explications sont claires et illustrées étape par étape. Il y a, en plus, les gabarits des animaux à la fin de l'ouvrage ce qui permet de continuer à en réaliser en achetant à nouveau le matériel nécessaire. Les animaux ont vraiment des bouilles craquantes. C'est un kit vraiment très chouette, une belle idée, un cadeau qui devrait enchanter les enfants.

 

 

En quelques mots :

Un kit créatif adorable à offrir et à s'offrir pour réaliser soi-même des petits animaux en feutrine trop mignons !

 

Voir les commentaires

2016-11-02T15:16:52+01:00

Nous allons mourir ce soir

Publié par MyaRosa

The Grownup - Gillian Flynn

60 pages, éditions Sonatine, novembre 2016

Quatrième de couverture :

"Quelqu'un vous ment. On dirait que vous allez devoir choisir à quelle histoire vous accordez votre foi. Qu'est-ce qui vous rassurerait le plus ?"

 

Mon avis :

 

 A chaque roman, Gillian Flynn me surprend et me scotche complètement. J'aime son côté irrévérencieux, sa façon de provoquer et de choquer le lecteur. Elle arrive à nous entraîner dans des histoires sordides et dérangeantes sans que jamais l'idée nous traverse de refermer le livre et d'en rester là. On boit chacun de ses mots. On est comme hypnotisé. On a beau savoir que ça va mal se terminer, on continue à avancer, à s'enfoncer plus profondément dans le piège infernal qu'elle nous tend.

 

 "Nous allons mourir ce soir" n'est pas un roman, mais une nouvelle et même si c'est un format que j'apprécie beaucoup, j'avais un peu peur que ça fonctionne moins bien, que ça ne me fasse pas le même effet. Je suis ravie de vous dire que je me suis trompée et qu'elle m'a encore bluffée. Dès les premières phrases, on reconnaît sa plume. Cette façon bien à elle de cracher les mots comme ils sortent, sans pudeur, sans aucune gêne mais avec beaucoup de cynisme.

 

 

 L'héroïne de cette nouvelle est une femme qui a l'habitude de manipuler les autres. C'est même grâce à cela qu'elle survit. Elle observe et finit toujours par savoir où appuyer pour parvenir à ses fins. C'est ainsi qu'elle se retrouve à Caterhook Manor, une demeure victorienne chargée d'un lourd passé. Là-bas, un adolescent étrange tyrannise sa belle-mère et surgit des recoins à la manière d'un fantôme. Des choses étranges se déroulent dans cet endroit et la narratrice qui n'est pas du genre à croire en ces choses-là se met à douter de tout et de tout le monde... Celle qui avait toutes les cartes en main se retrouve, comme le lecteur, démunie et fragile. Que se passe-t-il vraiment dans cet endroit ?

 

 J'ai tout simplement adoré ! L'écriture de Gillian Flynn est incisive et savoureuse. On se prend au jeu dès les premières pages et elle nous entraîne dans une atmosphère angoissante digne des plus grands romans d'épouvante qui nous tient en haleine jusqu'au dénouement parfaitement maîtrisé. On passe d'une réalité sordide à des histoires de meurtres, de fantômes, de maisons hantées et de possessions qui ne sont pas moins dérangeantes. C'est un livre qui vous tiendra éveillé et que vous lirez d'une traite tant vous aurez envie de connaître le fin mot de l'histoire. Attention aux ombres, aux craquements et aux planchers qui grincent...

 

Et avant que j'oublie, le livre en lui-même est superbe. Couverture épaisse, brillante et cartonnée. Papier noir. Format agréable. Un collector à avoir dans sa bibliothèque. Moi, j'aime beaucoup.

 

En quelques mots :

J'ai adoré !

Une nouvelle parfaitement maîtrisée et réussie dans laquelle on retrouve le talent indéniable de l'auteur. Suspense et frissons garantis !

 

Voir les commentaires

2016-11-02T10:09:59+01:00

Tout autour

Publié par MyaRosa

Ilya Green

48 pages, Didier Jeunesse, novembre 2016, dès 5 ans

Présentation de l'éditeur :

Une petite fille évoque son enfance douce et protégée auprès de sa maman, avant que celle-ci ne soit reprise par la terre… Commence alors pour l’enfant une odyssée à la recherche d’un autre monde, tout autour, plus grand, pour retrouver les mots et renaître à la vie, différemment, grâce à une rencontre et au dessin.

 

Mon avis :

 

 Depuis des années, Ilya Green nous fait rêver avec ses illustrations poétiques et tendres, cet univers onirique bien à elle qui retranscrit toute la magie de l'enfance. Aujourd'hui, c'est un album plus personnel et encore plus émouvant que ce qu'elle nous a proposé jusqu'à maintenant qu'elle nous offre. Un ouvrage exceptionnel et d'une grande sensibilité dans lequel l'artiste se dévoile un peu plus.

 

 C'est un album qui parle du deuil et de la perte d'un être cher sans jamais se noyer dans le pathos. L'artiste nous parle de cette douloureuse épreuve mais surtout de toutes les étapes que suit son personnage pour se reconstruire, se réinventer, trouver un moyen de s'exprimer pour renaître, grandir, accepter et s'ouvrir au monde.

 

 

 Pour l'enfant, le monde se résume d'abord à sa maman et à elle-même. Ensemble, elles forment un tout. L'essentiel est là. Pourtant, la mère est rappelée à la terre. La fillette la voit ensuite comme un arbre dans lequel elle peut se réfugier. Un arbre qui l'abrite, la protège, la nourrit et la pousse à aller voir plus loin. Tout autour. La fillette part alors à la découverte du monde, sans vraiment savoir ce qu'elle cherche ou ce qu'elle y trouvera. Elle se sent à l'étroit, a besoin d'espace. Ses rencontres et ce qu'elle va découvrir vont la pousser à trouver un moyen de s'exprimer, de raconter son histoire et ce qu'elle ressent pour surmonter sa peine. C'est à ce moment-là qu'elle se met à dessiner pour - on l'imagine - ne plus jamais s'arrêter...

 

"Je ne sais rien faire pour arrêter ça.  La terre la reprend.

C'est un corps de pierre à sa place et tout un monde enterré là."

 

 Cet album m'a émue comme je l'ai rarement été en lisant un livre. Il a su mettre des mots sur des émotions et des douleurs enfouies au fond de moi. Il est d'une grande sensibilité et d'une poésie incroyable. L'impuissance de l'enfant face à l'état de sa maman qui se dégrade nous brise le coeur. Il y a tellement de justesse dans cette reconstruction, dans ce cheminement pour retrouver un sens à sa vie, un autre univers que celui si chaleureux du cocon maternel qu'on ne voudrait jamais quitter et qui nous est parfois injustement et brutalement retiré. Ce n'est pas un livre larmoyant. On ne s'apitoie pas sur son sort, on tente de trouver les clés pour avancer, trouver sa place dans le monde, un but, un  univers bien à soi et dans lequel on se sent bien.

 

C'est un livre qui est plein de force et d'optimisme. Les illustrations sont merveilleuses et pleines d'émotions. En les regardant, on ressent la force de l'amour maternel, la douleur de l'enfant, l'errance et la reconstruction. Rien que d'en parler, j'en ai les larmes aux yeux. C'est un album à découvrir absolument.

 

 

En quelques mots :

COUP DE COEUR pour cet album sensible, poétique et terriblement émouvant.

 

 

Voir les commentaires

2016-11-01T20:21:04+01:00

Chanson douce

Publié par MyaRosa

Leïla Slimani

227 pages, éditions Gallimard, août 2016

L'histoire :

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.

 

Merci à Priceminister pour cette lecture.

#MRL16 #PriceMinister

 

Mon avis :

 

 Tout va pour le mieux chez les Massé. Myriam en rêvait et elle l'a fait ! Après des mois passés à s'occuper de son foyer, elle retrouve la vie professionnelle qui lui manquait tant et s'épanouit à nouveau pleinement dans son rôle de femme, d'avocate et de maman. Le couple vit à Paris, dans un bel appartement du dixième arrondissement. Ils ont deux jeunes enfants, Adam et Mila, et ont trouvé la perle rare, la nounou idéale en la personne de Louise, une femme soigneuse et douce qui gère à la perfection la maison et les enfants. Chaque matin, ils quittent leur progéniture et leur foyer en toute sérénité et sont soulagés de pouvoir souffler un peu. Pourtant, on nous prévient dès le début, tout cela va mal se finir. Un terrible drame est sur le point de se produire... Comment ? Pourquoi ? C'est justement ce que l'on va découvrir au fil des pages...

 

 L'écriture de Leïla Slimani est envoûtante et très belle. On se laisser hypnotiser dès les premières pages. L'auteur arrive, avec une aisance déroutante, a glisser des idées sombres et des phrases dérangeantes au milieu de scènes plutôt ordinaires qui nous laissent avec une sensation et une impression étranges. On n'est pas toujours sûr d'avoir bien compris, on doute, mais on sent que le malaise est là, qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. C'est assez perturbant. On a vraiment l'impression de faire partie de l'histoire et la présence de Louise, si familière et agréable au début, devient de plus en plus gênante.

 

 Ce qui fait tant parler de ce roman, je crois, c'est la façon dont Leïla Slimani arrive à expliquer le pire. Ce qui nous semble totalement injustifiable au début, tellement improbable, devient inéluctable et presque logique lorsque l'on lit le roman. C'est difficile à avouer et à encaisser, pour le lecteur. L'auteur décortique notre société, ses injustices et ses malaises, avec tellement de justesse que ça nous met mal à l'aise. On s'embourbe doucement mais sûrement dans les ténèbres. On est pris au piège dans la toile de l'araignée et on ne peut plus faire machine arrière. On avance vers le pire, l'horreur, tout ce qu'on redoute et qui est maintenant inévitable. C'est un roman terriblement sombre qui remue, bouscule et nous laisse sans voix. Une sorte de conte moderne cruel. Un livre qu'on n'oublie pas.

 

 

En quelques mots :

Noir, c'est noir ! Un roman hypnotique et ténébreux qui vous laissera sans voix.

 

 

Voir les commentaires

2016-10-31T13:19:10+01:00

L'Horrible Madame Mémé

Publié par MyaRosa

Emilie Chazerand & Amandine Piu

32 pages, éditions de l'Elan Vert, septembre 2016, dès 5 ans

L'histoire :

Henri déteste le premier dimanche du mois.
Ce jour-là, c’est comme si la maison entière devenait folle. Maman est très énervée,
papa dit que ça va bien se passer mais Henri est inquiet car… il déteste aller chez l’horrible-madame-mémé !

 

Mon avis :

 

  En ce moment, j'ai vraiment beaucoup de chance avec mes lectures. J'ai découvert des tas de petits trésors, des livres fabuleux que j'ai envie de faire découvrir à la Terre entière et cet album en fait partie. Il est à la fois mystérieux et angoissant mais en même temps tellement drôle et émouvant !

 

 Le premier dimanche du mois, chez Henri, c'est la panique ! Tout le monde se prépare à aller chez l'horrible-madame-mémé mais personne n'a vraiment envie d'y aller... La maman court partout, s'inquiète, s'énerve, change de tenue plusieurs fois et s'en prend à tout le monde. Le père se veut rassurant mais n'a pas l'air convaincu par ce qu'il dit. Henri, lui, n'est pas plus motivé. Il doit mettre sa tenue des grandes occasions, celle qui gratte et dans laquelle il se sent déguisé et il doit se préparer à faire attention à tout ce qu'il dit et à dire merci pour des cadeaux empoisonnés...

 

 

 Car l'horrible-madame-mémé n'est pas commode du tout. Elle est moche, elle sent mauvais. Elle ne semble pas spécialement ravie que la famille soit au complet. Elle trouve à redire sur tout, même sur les cadeaux que lui fait sa belle-fille. Sa maison est terrifiante, pleine d'ombres et de grincements. Ca sent le tabac froid, l'humidité, le renfermé. On y mange mal. On ne s'y sent pas à l'aise. Il n'y a vraiment rien d'accueillant dans cet endroit sinistre et la mémé a tout d'une sorcière. D'ailleurs, c'est vraiment ainsi qu'on l'imagine car on ne la voit pas entière, au début de l'histoire. On la devine au fil des pages.

 

 

 L'atmosphère est lourde et pesante. On sent toutes les tensions et l'appréhension de chacun. On n'est vraiment pas rassuré ! Et en même temps, il y a quelque chose de drôle et d'assez familier, dans cette situation. On a tous connu, enfant, un proche qui nous effrayait, quelqu'un à qui on n'avait pas spécialement envie de rendre visite. Pour Henri, c'est aussi l'occasion de s'interroger sur le futur. Est-ce que sa grand-mère a toujours été comme ça ? Quelle genre de maman était-elle ? Henri deviendra-t-il papa un jour ? Est-ce que sa maman se transformera aussi en horrible-madame-mémé ? Est-ce que ses enfants à lui n'auront aucune envie d'aller chez elle ? La fin du livre est plus légère. La famille retrouve la chaleur de son foyer... jusqu'à la prochaine fois !

 

 

En quelques mots :

Un album dans lequel on se retrouve tous un peu. Une histoire à la fois drôle, effrayante et émouvante. Un très bel album.

 

 

Voir les commentaires

2016-10-31T11:14:17+01:00

Cendrillon (Coucou ! Mes contes de fées)

Publié par MyaRosa

Peep Inside a Fairy Tale

Anna Milbourne & Karl James Mountford

14 pages, éditions Usborne, octobre 2016

Quatrième de couverture :

Accompagne Cendrillon au fil des pages de ce joli livre à la rencontre de son beau prince.

 

Mon avis :

 

 J'ai vraiment un faible pour la collection "Coucou !" des éditions Usborne. On y trouve de beaux albums cartonnés avec de superbes illustrations et des tas de rabats à soulever. La collection est assez vaste car elle est aussi composée de documentaires destinés aux tout-petits sur la ferme, la nuit, l'espace, les dinosaures, le jardin, le château fort, etc... et elle compte depuis peu deux contes de fées : Le petit chaperon rouge et Cendrillon.

 

 

 La couverture de ce livre est vraiment magnifique et je peux vous assurer que l'intérieur l'est tout autant. Quel bonheur de se replonger dans ce conte de notre enfance ! Les illustrations sont vraiment très réussies. Je ne me lasse pas de les observer. Les maisons, le paysage, les couleurs, les tenues... tout est fabuleux ! Les rabats apportent vraiment quelque chose car ils permettent, par exemple, de se glisser dans les maisons ou dans le château, de voir la tenue de Cendrillon se transformer grâce aux doigts de fée de sa marraine...

 

 

 Ma fille de trois ans et demi adore l'histoire de Cendrillon. Nous avons plusieurs versions de cette histoire, mais elles sont souvent très longues et manquent d'illustrations. Je sens qu'elle décroche souvent avant la fin et je suis contente car cette nouvelle adaptation est parfaite pour les petits. L'histoire est abrégée, on va à l'essentiel, sans pour autant perdre le charme et l'esprit du conte. On plonge vraiment au coeur des illustrations, on est ailleurs, au pays des contes de fées... C'est un livre qui nous a beaucoup plu et qui, j'en suis sûre, sera sous beaucoup de sapins en décembre.

 

 

En quelques mots :

Un véritable petit bijou.

Une adaptation idéale pour les petits.

Des illustrations magnifiques !

 

A découvrir aussi :

Voir les commentaires

2016-10-31T10:46:32+01:00

Mes lectures d'Halloween (suite)

Publié par MyaRosa

 Suite à des changements survenus sur Overblog, je n'arrive plus à ajouter des livres ou à modifier mon ancienne sélection de lectures d'Halloween. Je vais donc poursuivre ici, mais je vous invite tout de même à aller jeter un oeil là-bas car il y a des tas d'idées de lectures (albums, romans, BD) mais aussi des livres d'activités, des jeux, etc...

 

Romans, recueils, nouvelles : 

 

 

 

 

 

Albums :

 

 

 

 

 

 

Livres d'activités, jeux, etc... :

 

Voir les commentaires

2016-10-31T10:09:26+01:00

Toc Toc Toc

Publié par MyaRosa

Christelle Vallat & Joëlle Dreidemy

32 pages, éditions L'élan Vert, septembre 2016, dès 3 ans

Quatrième de couverture :

ENTREZ, mes petits enfants ! Entrez ! N'ayez pas peur...
Les habitants de cet étrange château vous attendent !
Approchez ! Mais restez bien derrière moi, car on ne sait jamais...

 

Mon avis :

 

 Gros coup de coeur familial pour cet album drôle et rempli de surprises ! Cela fait plusieurs semaines qu'on le lit et le relit sans cesse. Mes enfants le connaissent par coeur et se racontent l'histoire seuls sans jamais se lasser.

 

 

 Un petit personnage nous invite à le suivre. Il veut nous montrer ces étranges voisins... On se glisse derrière lui et on le suit jusqu'à un mystérieux château dans lequel il y a plein de portes mystérieuses. On se demande à chaque fois ce que l'on va trouver derrière... Et de l'autre côté, se trouvent des personnages tous plus terrifiants les uns que les autres qui semblent nous attendre et nous proposent d'entrer chez eux : un loup affamé, un pirate effrayant, une sorcière un peu trop pressante, un énorme dragon ou encore un fantôme menaçant. Mais le pire reste à venir...

 

 

 Ce livre est vraiment très amusant. On se retrouve toujours derrière une porte à essayer d'imaginer ce qui va suivre grâce aux quelques indices fournis. Mes enfants ne peuvent pas s'empêcher de bondir et de rire à chaque nouveau personnage qui apparaît. Les illustrations sont belles et il y a des tas de détails à observer. La chute est vraiment inattendue et très drôle. J'ai adoré !

 

 

En quelques mots :

Un album drôle et mystérieux, parfait pour Halloween !

 

Je participe au Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde !

Retrouvez mes autres lectures d'Halloween ici.

 

 

 
 
 

Voir les commentaires

2016-10-28T12:27:11+02:00

L'Or du roi Midas

Publié par MyaRosa

Hélène Kérillis & Grégoire Vallancien

48 pages, Hatier Jeunesse, août 2016, dès 6-7 ans

L'histoire :

Le roi Midas est tellement heureux ! Le dieu Dionysos vient de réaliser son rêve. Désormais, tout ce qu'il touche se transforme en or ! Combien de temps peut durer le bonheur de Midas ?

 

Mon avis :

 

 Mes enfants connaissent déjà certaines histoires de la mythologie car j'avais trouvé de jolis recueils et des livres illustrés les rendant accessibles aux plus jeunes (Mythes grecs pour les petits / Questions/Réponses : La Mythologie grecque). Comme ils aiment beaucoup ces histoires, j'avais envie de poursuivre sur cette voie et j'ai découvert cette jolie collection qui s'adresse aux jeunes lecteurs. Chaque livre raconte un mythe aux enfants avec des mots simples et faciles à déchiffrer, une présentation des personnages, une mise en page aérée et surtout de belles et grandes illustrations colorées qui permettent de passer en douceur des albums aux romans.

 

 

 Nous avons beaucoup aimé ce livre. Bien sûr, je connaissais déjà l'histoire, mais j'ai aimé la relire et surtout la faire découvrir à mes enfants qui ont été très réceptifs. Ils se demandaient vraiment ce qui allait arriver au roi Midas qui, par étourderie, devient à la fois l'homme le plus riche et le plus misérable. L'histoire est passionnante et les illustrations rondes et colorées nous ont beaucoup plu. Nous avons hâte de découvrir d'autres titres de cette jolie collection que je conseille fortement aux jeunes lecteurs.

 

 

En quelques mots :

Une histoire intemporelle adaptée aux jeunes lecteurs et joliment illustrée.

 

Voir les commentaires

2016-10-28T11:52:58+02:00

Heidi joue à cache-cache

Publié par MyaRosa

Hiding Heidi - Fiona Woodcock

32 pages, Hatier Jeunesse, septembre 2016, dès 3 ans

L'histoire :

Heidi et ses amis adorent jouer à cache-cache. Le problème, c'est que Heidi gagne toujours. Elle ne peut pas s'en empêcher, car chez elle, c'est un don inné ! Sauf que parfois, elle est si difficile à trouver que ses amis ne veulent plus la chercher. Heureusement, Heidi a une idée...

 

Mon avis :

 

 Fiona Woodcock nous offre avec cet album un petit bijou au graphisme vraiment épatant ! Elle nous propose de retrouver les jeux de notre enfance et de faire une partie de cache-cache avec Heidi et ses amis. Ca vous dit ? Mais attention, je préfère vous prévenir, Heidi est imbattable à ce jeu-là. C'est la reine du camouflage. Elle se fond dans la masse jusqu'à devenir presque invisible. Elle est parfois tellement difficile à trouver que ses amis finissent par arrêter de chercher pour faire autre chose. C'est toujours Heidi qui gagne et le jeu pourrait durer des heures entières Il faut avouer que pour les autres, ça ne doit pas être bien marrant. Totalement absorbée par le jeu, Heidi en oublie ses amis et le plaisir de jouer ensemble. Jusqu'à ce qu'elle réalise qu'elle se met toute seule à l'écart. Il serait peut être temps que les choses changent et ça tombe bien car Heidi a une idée !

 

 Cet album m'a vraiment beaucoup plu. J'ai trouvé la petite Heidi très touchante et j'ai aimé la façon dont elle revient vers les autres. Le graphisme de cet album est unique ! On se prend au jeu et on essaie, nous aussi, de chercher Heidi et il faut reconnaître que c'est vraiment la reine du cache-cache ! Elle ne fait plus qu'un avec le décor ! L'auteure et illustratrice de cet album joue avec les couleurs et les formes et le résultat est très réussi. On en redemande !

 

 

En quelques mots :

Un album au graphisme épatant qui m'a beaucoup plu.

 

Voir les commentaires

2016-10-28T08:26:07+02:00

Pinocchio

Publié par MyaRosa

Edouard Signolet, Laetitia Le Saux

Elsa Lepoivre, Elliot Jenicot, Kate Combault

d'après Carlo Collodi

60 pages, éditions Didier Jeunesse, octobre 2016

Présentation de l'éditeur :

Enfin LA version musicale des (més)aventures de Pinocchio !

Un récit mené tambour battant, d’une grande intensité dramatique, très fidèle à l’œuvre de Collodi, raconté à plusieurs voix, à la manière d’une pièce de théâtre.

Elsa Lepoivre et Elliot Jenicot, deux comédiens de la Comédie-Française, et la soprano Kate Combault, dirigés par Edouard Signolet, jeune metteur en scène des plus talentueux. Le compositeur Laurent Petitgirard, célèbre pour ses musiques de films, réorchestre pour un trio violon, piano, violoncelle, des morceaux classiques (Mozart, Chopin, Vivaldi…), et des chansons contemporaines (Jacques Dutronc, Kurt Weil…), les agrémentant de ses propres morceaux et chansons. Réjouissant !
Laetitia Le Saux campe un Pinocchio malicieux qui aime montrer qu’il n’est pas fait de bois tendre. Avec sa patte géométrique et vintage, elle construit un univers singulier très marquant.

 

Mon avis :

 

 Aujourd'hui, je vous propose de redécouvrir un grand classique de la littérature de jeunesse : Pinocchio. Ce livre-CD haut en couleur réalisé d'après le spectacle "Les Aventures de Pinocchio" vous transporte dans l'univers de ce célèbre pantin de bois en musique, en mots et en images et se rapproche davantage de l'oeuvre originale de Carlo Collodi.

 

 En effet, si dans les versions modernes Pinocchio est un petit être naïf qui se laisse facilement influencer, dans la version originale et dans celle-ci c'est un personnage franchement antipathique qui n'en fait qu'à sa tête et use et abuse sans aucun scrupule du mensonge pour parvenir à ses fins. Mais ce pantin a tout à apprendre du monde et de la vie. Les épreuves qu'il va rencontrer vont peu à peu le rendre plus humain.

 

 

 En plus de rendre au conte tout son sens, cette version est un véritable spectacle, une pièce de théâtre qui s'invite chez nous et nous captive du début à la fin. Il y a les illustrations géométriques, colorées et délicieusement vintage de Laetitia Le Saux qu'on ne se lasse pas de contempler. Il y a Elsa Lepoivre et Elliot Jenicot de la Comédie Française qui nous racontent cette histoire comme personne. Il y a les compositions originales de Laurent Petitgirard qui se mêlent au répertoire des grands compositeurs de musique classique (Chopin, Vivaldi, Mozart,...) et la voix enivrante de Kate Combault - chanteuse soprano - qui reprend des airs de Jacques Dutronc ou de Kurt Weill.

 

 

 Il y a un vrai mélange des genres (musique classique, théâtre, opéra, drame, ambiance de fête foraine, conte initiatique, etc...) qui pourrait être déstabilisant mais qui, au contraire, fonctionne très bien et colle parfaitement à l'esprit de l'oeuvre d'origine. Ce livre-CD est une vraie réussite.

 

En quelques mots :

Un livre-CD à ne surtout pas manquer !

 

Voir les commentaires

2016-10-27T13:06:49+02:00

Le Syndrome du papillon

Publié par MyaRosa

Maxence Fermine

252 pages, éditions Michel Lafon, octobre 2016

L'histoire :

Hugo Mars, 17 ans, n'est pas un adolescent comme les autres. Atteint d'un mal étrange, le syndrome du papillon – il est incapable de faire des choix –, il est interné en hôpital psychiatrique après avoir voulu sauter d'une fenêtre du lycée.
Mais la vie est parfois surprenante. Car c'est justement dans cet établissement pourtant réputé difficile qu'il fait la plus belle rencontre de son existence. Celle de Morgane Saint-James, une jeune fille aux cheveux roux et aux yeux verts perçants, gothique et lunaire, qui ne s'intéresse qu'aux génies.
Hugo tombe aussitôt sous son charme et, grâce à sa compagnie, reprend peu à peu goût à la vie.
Mais un jour la jeune fille quitte l'hôpital sans laisser d'adresse, et Hugo décide de la retrouver coûte que coûte. S'ensuit alors une folle odyssée dans Paris, à la recherche de cette fleur sauvage qui a su apprivoiser son cœur.

 

Mon avis :

 

 Maxence Fermine est un auteur que j'apprécie beaucoup. On m'a offert "Neige", il y a quelques années, et j'avais tant aimé l'écriture de l'auteur que je m'étais empressée de lire presque tous ses autres livres. J'ai particulièrement aimé "L'Apiculteur", "Le Palais des ombres", "Opium" et "Le Violon noir". L'auteur a également écrit pour la jeunesse, il y a quelques années, et nous a offert une jolie trilogie  - "La Petite marchande de rêves", "La Poupée de porcelaine" et "La Fée des glaces" - dans laquelle on retrouve la même poésie que dans ses romans pour adultes avec un soupçon de magie et de fantastique. Cette fois, avec "Le Syndrome du papillon", il s'adresse aux adolescents en abordant la complexité de cet âge, le mal-être, les difficultés à trouver sa voie et sa place dans le monde. Malheureusement, ça ne m'a pas vraiment convaincue...

 

 Si le début était plutôt plaisant, j'ai vite été lassée par le langage faussement familier d'Hugo, et surtout, j'attendais qu'il se passe enfin quelque chose. Le personnage de Morgane était intéressant, mais j'ai trouvé Hugo assez pénible et je n'ai pas vraiment réussi à m'attacher aux personnages. Ca manquait cruellement d'émotions. Pas de papillons dans le ventre, pas de frayeurs, pas d'attentes, pas de suspense. C'était plat. Je suis restée en dehors. Il y avait quelque chose qui sonnait faux et ça m'a vraiment dérangé. Le langage des deux adolescents n'était pas très crédible. C'était parfois trop familier et à d'autres moments trop soutenu. Un ado qui jure toutes les dix secondes n'emploie pas des expressions comme souper ou faire sa toilette. Leurs réactions étaient souvent trop faciles et surjouées. Il y avait des scènes qui n'apportaient vraiment rien à l'histoire et qui étaient juste là pour meubler un peu. Ca manquait vraiment de surprise et de spontanéité !

 

 Et puis, il y a toutes ces informations sur tout et n'importe quoi qui m'ont semblé intéressantes mais qui arrivaient comme un cheveu sur la soupe. D'accord, ça peut s'expliquer par la situation de Morgane, mais ça manquait vraiment de subtilité. Je suis vraiment déçue. Sauf dans quelques descriptions, je n'ai pas retrouvé la poésie que j'aime tant dans les écrits de Maxence Fermine... C'était une lecture fade et sans surprise qui manquait, à mon sens, de crédibilité, de fraîcheur et de spontanéité car c'est ce que l'on recherche dans ce genre de lectures. J'ai tenu jusqu'au bout, mais je me suis vraiment dit "Tout ça pour ça ?" Si vous voulez découvrir Maxence Fermine, je vous conseille vraiment de choisir un autre roman. N'importe lequel, mais pas celui-là !

 

En quelques mots :

Un roman décevant. Une lecture fade qui manque cruellement de spontanéité, de fraîcheur et d'originalité.

 

Voir les commentaires

2016-10-27T09:07:51+02:00

1001 choses de magicien à trouver

Publié par MyaRosa

Gillian Doherty & Teri Gower

32 pages (+ autocollants), éditions Usborne, septembre 2016

Présentation de l'éditeur :

Explore le monde enchanté des magiciens... et laisse-toi ensorceler ! Fées, farfadets, objets magiques... Sers-toi des autocollants du centre du livre pour signaler tout ce que tu trouves au fil des pages.

 

Mon avis :

 

 Voilà un cherche et trouve parfait pour Halloween ! Ce livre nous offre la possibilité de pénétrer dans l'univers secret et mystérieux des sorciers et magiciens. Châteaux, bibliothèques, boutiques magiques, forêt enchantée, école de magiciens, grands festins, grotte aux trésors, défilé d'Halloween, il y a de lieux magiques à explorer et d'occasions de faire la fête ! Sur chaque page, il y a des dizaines d'objets à retrouver et des autocollants fournis avec le livre permettent de s'y retrouver et de savoir ce qu'il nous reste à chercher.

 

 

 Au fil des pages, on doit chercher : des trolls, des nuages à rêves, des griffons, des hippogriffes, des dragons, des parchemins magiques, des fantômes, des lutins, des gâteaux ensorcelés, des farfadets, des chats noirs, des bonbons sauteurs, des magiciens en pain d'épices, des brioches magiques, des tartes à la citrouille, des soufflés hantés, des bougies volantes, des baguettes magiques, des boules de cristal, des mandragores, un puits à souhaits, des crayons empoisonnés, etc... Voilà qui devrait séduire les apprentis magiciens et les petites sorcières !

 

 

En quelques mots :

Un cherche et trouve indispensable pour Halloween. Des tas d'objets magiques et de créatures fantastiques sont à découvrir au fil des pages.

 

****

A découvrir aussi :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je participe au Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde !

Retrouvez mes autres lectures d'Halloween ici.

 

 

 
 
 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog