Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2017-05-29T18:48:00+02:00

Autos : le catalogue voitures

Publié par MyaRosa

Paul Craft

64 pages, éditions Milan, mai 2017, dès 6 ans

Quatrième de couverture :

Batmobile, Rolls-Royce ou 2 CV ? Voiture de star ou petite citadine ? Collector ! Ton Catalogue voitures, c'est 185 modèles du monde entier, illustrés de la vignette au grand format, pour découvrir, s'étonner, rêver et surtout partager, pied au plancher !

 

Mon avis :

 

 Voilà un livre qui va en mettre plein les yeux aux amateurs d'automobiles, qu'ils soient jeunes ou moins jeunes ! La couverture de ce beau livre cartonné est superbe avec son rouge brillant. L'image que j'ai trouvé ne lui rend malheureusement pas justice. Et lorsqu'on tourne les pages, on tombe sur... des voitures à perte de vue ! Des grandes, des petites, des spectaculaires, des colorées, des originales, des dépassées, des oubliées, des célèbres qui font rêver, des légendaires et des véhicules de tous les jours. Au total, 185 modèles sont brièvement présentés page après page et l'on va de la naissance de l'automobile à la voiture de demain.

 

 

 Les voitures sont classées par catégories : taxis, coupés et cabriolets, monospaces, utilitaires, voitures de course, 4 x 4, citadines, hostods, voitures de luxe, sportives, voitures de cinéma, voitures insolites, etc... Certaines voitures sont présentées brièvement (modèle, marque, pays, année) et d'autres sont mises en avant et présentées un peu plus en détails. Il y a des infos pour chaque catégorie mais ce sont clairement les illustrations qui sont à l'honneur et elles sont vraiment très réussies. Une vraie merveille pour ceux qui aiment les voitures !

 

 

En quelques mots :

Un livre très complet qui nous éblouit par ses belles illustrations et fera le bonheur de tous les amateurs de voitures de 6 à 107 ans !

 

 

Voir les commentaires

2017-05-29T12:05:02+02:00

Mon premier voyage dans l'espace

Publié par MyaRosa

Olivier Latyk

32 pages, éditions Milan, avril 2017, dès 3 ans

Quatrième de couverture :

Par la fenêtre de ta chambre, tu ne vois qu'une partie de l'Univers. Es-tu prêt à prendre de la hauteur ? Embarque-toi pour un voyage époustouflant et découvre, grâce à un astucieux système de pages découpées, le monde dans lequel tu vis.

 

Mon avis :

 

 J'ai beaucoup aimé ce documentaire qui ouvre des portes et permet aux plus jeunes de se rendre compte qu'il y a encore beaucoup de choses fascinantes au-delà de ce que l'on voit. Attention, il ne s'agit pas d'un documentaire détaillé sur l'espace. Seules les premières pages y sont consacrées et c'est vraiment une première approche. On part de la chambre du petit garçon. Il aperçoit une étoile filante et aimerait bien pouvoir la suivre, savoir où elle va et d'où elle vient. Lorsqu'on tourne la page, c'est comme si on la suivait. On parle de l'univers, du système solaire et l'on se rapproche de plus en plus (planète, continent, pays, région, ville, etc...) jusqu'à revenir à notre point de départ.

 

 

 J'ai beaucoup aimé cette approche ludique et amusante pour découvrir un peu le monde qui nous entoure. Les illustrations sont très jolies et une petite découpe permet d'apercevoir et de deviner la page qui va suivre. Des petits paragraphes - courts mais clairs - permettent d'apprendre des tas de choses en un rien de temps sur les océans, la lune, les planètes, les différents paysages, les départements, les quartiers et le voisinage, etc... A la fin, un petit quiz permet de prolonger la découverte tout en s'amusant.

 

 

En quelques mots :

Une belle aventure qui devrait plaire aux petits curieux et aux explorateurs en herbe.

 

 

 

Voir les commentaires

2017-05-27T09:45:50+02:00

Au-delà de la forêt

Publié par MyaRosa

Nadine Robert & Gérard Dubois

72 pages, éditions Seuil Jeunesse, juin 2017, dès 3 ans

L'histoire :

Arthur et son père vivent dans une petite ferme, au milieu d'une clairière entourée d'une forêt très sombre. Personne ne s'y aventure jamais ! Pourtant, Arthur et son père aimeraient bien savoir ce qu'il y a au-delà de la forêt...

 

Mon avis :

 

 Quel bel album ! J'ai tout de suite craqué pour cette couverture délicieusement vintage et tout ce qu'elle évoque et je peux vous dire que le contenu de l'ouvrage est largement à la hauteur de mes attentes. C'est une jolie fable qui parle d'entraide et de générosité et nous montre que rien n'est impossible quand on le veut vraiment et que l'on s'y met ensemble.

 

 

 Arthur et son père voudraient voir ce qu'il y a au-delà de la forêt. Personne n'y va jamais et on raconte beaucoup d'histoires toutes plus mystérieuses et effrayantes les unes que les autres. Arthur et son père se lancent un défi phénoménal : construire une tour immense qui permettrait de voir au-delà de la forêt. Mais comment s'y prendre ? Par où commencer ? Le travail à accomplir est immense, mais Arthur et son père ne manquent ni d'ingéniosité ni de détermination. Ils se servent d'abord de leur savoir et préparent du pain qu'ils échangent contre quelques pierres. Peu à peu, les choses prennent de l'ampleur et ce qui n'était au départ qu'un rêve un peu fou devient une mission collective qui se concrétise grâce à l'effort de tout un village.

 

 

 Quelle belle leçon de vie et quelles belles valeurs ! Ce père est un bel exemple. J'ai beaucoup aimé ce personnage : cette tendre complicité qui l'unit à son fils à qui il veut donner l'exemple ainsi que l'envie et la possibilité de réaliser de grandes choses, mais aussi sa façon d'être. Il est bienveillant et modeste, ne demande jamais d'aide et sait apprécier la valeur de ce qu'on lui offre. C'est une belle histoire à mettre entre toutes les mains.

 

 

 En quelques mots :

Cette fable est vraiment belle et nous montre que tout est possible lorsqu'on y met du sien. A plusieurs, on peut beaucoup. Il suffit d'y croire et de le vouloir vraiment. Les illustrations sont fabuleuses et impressionnantes et j'ai adoré la chute de l'histoire.

Un livre à ne pas manquer !

 

Du même illustrateur :

Un Pommier dans le ventre

On aurait dit

 

Voir les commentaires

2017-05-26T18:21:55+02:00

Tu as promis que tu vivrais pour moi

Publié par MyaRosa

Carène Ponte

360 pages, éditions Michel Lafon, juin 2017

L'histoire :

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l'homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.
Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l'intention de se contenter de paroles en l'air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

 

Mon avis :

 

 L'an dernier, je vous ai parlé du précédent roman de Carène Ponte : Un merci de trop. Est-ce que vous vous en souvenez ? J'en garde un excellent souvenir. C'est un roman drôle et rafraîchissant qui met de bonne humeur et nous fait passer un bon moment. Ma chronique est toujours en ligne (ici) et j'avais envie de vous en reparler car il sort en poche le 15 juin prochain. Si vous cherchez une lecture amusante pour les vacances, foncez !

 

 

 ***

 

 Cette fois encore, Carène Ponte nous livre un roman drôle et touchant dans lequel on se retrouve toutes un peu à un moment ou à un autre...

 

 Molly, l'héroïne de ce roman, se laisse porter par la vie sans jamais vraiment se poser de questions. Son boulot qui devait être provisoire ne l'est plus tellement mais ce n'est pas si grave. Elle ne manque de rien. Elle a un toit sur la tête, un petit ami gentil et attentionné qui l'aime et surtout la meilleure des amies, Marie. Mais quand cette dernière meurt en demandant à Molly de vivre pour elle et de réaliser certains rêves à sa place, le petit monde de Molly ne tourne plus aussi rond et tout est remis en question... Au fond, est-elle vraiment heureuse ? A-t-elle fait les bons choix ? Elle n'est plus sûre de rien...

 

 J'ai beaucoup aimé ce roman. Je me suis tout de suite attachée à Molly. Sa relation si particulière avec Marie m'a émue. J'ai beaucoup aimé tous les personnages qui gravitent autour d'elle et qui tentent de la soutenir à leur manière. On voit vraiment Molly grandir au fil des pages apprendre à s'écouter et à s'affirmer et devenir plus autonome. J'ai aimé suivre son parcours et la voir prendre sa vie en main. Il y a beaucoup de passages savoureux. Je pense aux soirées entre filles, aux discussions avec Viviane et Nadège, aux rendez-vous avec John, aux cours de danse et aux répétitions avec les enfants. Et puis il y a les délicieuses gourmandises préparées par Nadège, les beaux paysages et les petits détails qui rendent ce roman réconfortant et très chaleureux.

 

 Voilà un feel good book comme on les aime avec des personnages attachants et une héroïne qui n'est pas heureuse mais va tout faire pour l'être. C'est une lecture rafraîchissante qui fait beaucoup de bien et qui est aussi drôle qu'émouvante. Le roman parfait pour vos soirées cocooning ou pour vous remonter le moral quand ça ne va pas. C'est aussi une belle histoire d'amitié et un roman qui nous montre qu'il faut savoir faire confiance aux autres et accepter de prendre des risques pour être heureux. Une jolie lecture pleine de générosité, d'humour et de romantisme. J'aurais bien aimé rester un peu plus longtemps aux côtés de Molly...

 

En quelques mots :

Optimisme, bonne humeur, bienveillance, entraide, gourmandise et romantisme.

Que demander de plus ?

Vivement le prochain Carène Ponte !

 

 

 

Voir les commentaires

2017-05-23T19:02:43+02:00

Agatha Raisin enquête #03 : Pas de pot pour la jardinière

Publié par MyaRosa

The Potted Gardener - M. C. Beaton

246 pages, éditions Albin Michel, novembre 2017

L'histoire :

De retour dans les Cotswolds après de longues vacances, Agatha Raisin découvre que son voisin James Lacey, objet de tous ses fantasmes, est tombé sous le charme d'une nouvelle venue au village. Aussi élégante qu'amusante, Mary Fortune est une jardinière hors pair, et la journée portes ouvertes des jardins de Carsely s'annonce déjà comme son triomphe. Mais une Agatha Raisin ne s'incline pas avant d'avoir combattu (quitte à se livrer à l'une de ces petites supercheries peu reluisantes dont elle a le secret) ! C'est alors que la belle Mary est retrouvée morte, enfoncée tête la première dans un de ses grands pots de fleurs. De toute évidence, Agatha n'était pas la seule à souhaiter la disparition de sa rivale…

 

Mon avis :

 

 Je vais sûrement me répéter par rapport à mes billets sur les tomes précédents, mais quel plaisir de retrouver cette chère Agatha ! Ce personnage haut en couleur apporte une vague de fraîcheur dans le monde du polar et qu'est-ce que ça fait du bien !

 

 C'est dans un petit village typiquement anglais que cette citadine a décidé de prendre sa retraite. Un petit village où tout le monde connaît tout le monde, où vous ne pouvez pas faire un pas sans croiser quelqu'un qui vous invite à venir prendre le thé ou à aller boire un coup au pub pour discuter des derniers potins et des petites querelles de voisinage. Dans ce décor délicieusement désuet qui semble sorti d'un roman d'une autre époque, la pétillante Agatha qui ne mâche pas ses mots et multiplie les gaffes dénote complètement et c'est ce qui rend la série si drôle et ce personnage si attachant.

 

 Même s'il y a des meurtres et une enquête, il n'y a pas de scènes violentes ou de noirceur, c'est au contraire très drôle et rempli de scènes cocasses. On passe autant de temps à parcourir le village et à suivre les petites histoires de ses habitants qu'à suivre l'enquête qui est d'ailleurs menée, non pas par la police, mais par un personnage qui pourrait être vous et moi. C'est le genre de romans qui peut plaire à tous les lecteurs, même à ceux qui ne sont pas attirés par les romans policiers. C'est ce que les anglo-saxons appellent le cozy mystery, un genre très à la mode là-bas et qui arrive peu à peu chez nous.

 

 Cette nouvelle intrigue m'a beaucoup plu. J'ai vraiment aimé toute cette histoire autour de cette nouvelle venue au village et de ce concours de jardinage. Une fois encore, je me suis régalée ! Je n'ai pas vu le temps passer et j'ai beaucoup ri. Cette série fait un bien fou. On suit avec plaisir Agatha et James mener l'enquête, se rapprocher, s'envoyer balader... Je suis vraiment fan de cette série. Pour le moment, aucun tome ne m'a déçue et je sais avec certitude qu' en commençant un roman de M.C. Beaton je vais passer un bon moment. On se sent tellement bien dans ce petit village qu'on a l'impression de retourner dans un lieu où on est déjà allé. En vrai !

 

En quelques mots :

Un troisième tome tout aussi réussi que les précédents. Une vraie bouffée d'air frais. J'adore !

 

***

Vous avez sans doute déjà vu circuler l'information, mais la série TV adaptée des romans de M.C. Beaton va arriver chez nous prochainement sur France 3. Je vous en reparlerai dès que j'aurais plus d'infos. Vous pensez regarder ? J'ai vraiment hâte !

 

Voir les commentaires

2017-05-22T09:16:42+02:00

Méli-mélo Les princesses / Les pirates

Publié par MyaRosa

Alexandra Petracchi, Peter Donnelly, Suzie Harrison

24 pages, éditions Usborne, mai 2017, dès 4 ans

Présentation de l'éditeur :

Tourne les pages de ce livre pour créer 20736 tenues de princesse/pirates. Tu trouveras aussi douze princesses/pirates à colorier et à mélanger pour créer encore plus de tenues.

 

Mon avis :

 

 Ces deux jolis livres devraient combler tous les enfants en leur permettant d'exprimer leur imagination débordante. Ils pourront s'amuser à mélanger les tenues pour créer des tas de princesses et de pirates et s'inventer de belles histoires.

 

 

 Princesse de contes de fées, princesse rockeuse, princesse des fleurs, princesse des océans, princesse historique, princesse de Mille et Une Nuits, princesse exotique, princesse russe et princesse indienne se mélangent pour former une princesse unique, originale et très colorée. Dans l'autre livre, les pirates sont tous très différents. A toi de choisir un chapeau, un haut, un bas et des chaussures.

 

 

 Sur la page de gauche, on retrouve les mêmes dessins mais ils sont à colorier pour créer des tenues encore plus uniques et personnalisées. Quelle bonne idée ! Voici deux livres épatants qui donnent envie de créer, de voyager, de se déguiser et d'imaginer de merveilleuses histoires. C'est très réussi !

 

 

En quelques mots :

Deux livres fabuleux pour créer, imaginer, inventer, rêver et voyager.

 

 

Voir les commentaires

2017-05-22T08:16:22+02:00

Je cultive mon potager

Publié par MyaRosa

Abigail Wheatley, Anni Betts, John Russell

64 pages, éditions Usborne, mars 2017

Quatrième de couverture :

Cultive des concombres grimpants, des fleurs comestibles, du maïs à pop-corn, des pâtissons et bien d'autres espèces en suivant les instructions simples et détaillées fournies par ce livre.

 

Mon avis :

 

 Voilà un guide très complet pour les jardiniers en herbe qui voudraient se lancer dans la création d'un potager ou qui voudraient juste essayer de faire pousser quelque chose eux-mêmes. Le livre est vraiment bien conçu et délivre des tas de conseils pour que l'on sache bien par où commencer et quelles précautions prendre. Pour chaque plantation, nous avons la liste détaillée du matériel nécessaire ainsi que des indications sur le moment idéal pour planter et le lieu à choisir, les instructions illustrées et détaillées étape par étape ainsi que des conseils pour la récolte.

 

 

 Avec ce livre, vous pourrez faire pousser des échalotes, des carottes, des haricots verts nains, des graines et haricots germés, des petits pois (en pot), des fines herbes, des fleurs comestibles, des jeunes pousses de salade, des fraisiers retombants, de la moutarde blanche, du cresson, des concombres grimpants, des pâtissons, des tomates, des pommes de terre nouvelles, des courgettes, du maïs, et bien d'autres choses encore.

 

 

 Tout est vraiment bien expliqué et il y a aussi des conseils pour planter des pépins et des noyaux, remplir des pots, semer des graines, rempoter, arroser, éloigner les ravageurs et parasites. Le format du livre est parfait, ses pages sont épaisses et solides et les illustrations sont vraiment belles. Un très beau livre à offrir ou à s'offrir.

 

En quelques mots :

Un très beau livre qui donne des tas d'informations et de précieux conseils pour se lancer sans peine dans la création d'un potager. J'adore !

 

A découvrir aussi :

J'apprends à jardiner

 

 

Voir les commentaires

2017-05-19T09:28:44+02:00

La Ferme des Miller

Publié par MyaRosa

Miller's Valley - Anna Quindlen

318 pages, éditions Belfond (Le Cercle), mai 2017

L'histoire :

  Petite fille précoce et curieuse, Mimi mène une enfance protégée dans la ferme familiale. Il y a là Bud, son père cultivateur et répare-tout ; Miriam, sa mère infirmière ; ses deux frères, le taiseux Eddie et le caïd séducteur Tommy ; ainsi que Ruth, sa tante, qui, pour une raison étrange, ne s'éloigne jamais de la maison. Un monde rassurant, fait d'éclats de rire et de joie, que Mimi pense immuable. Mais nous sommes en 1966 et ces jours heureux sont comptés...

 

Mon avis :

 

 Les Miller de Miller's Valley en Pennsylvanie sont très attachés à leur petit bout de terre. Un projet gouvernemental menace d'engloutir leur ferme sous les eaux mais Bud, le père, refuse toutes les propositions qui lui sont faites. Sa maison, c'est toute sa vie. Mary Margaret, surnommée Mimi, est la petite dernière de la famille et c'est elle qui nous raconte cette histoire. Elle nous parle de ses frères, Eddie et Tommy, qui sont totalement opposés, de ses parents, de leur tante qui vit dans la maison d'à côté mais aussi des autres familles de cette ville où tout le monde se connaît.

 

 Le récit se déroule sur de nombreuses années et nous voyons les choses changer à Miller's Valley. Les gens s'en vont, s'installent ailleurs. Les amis de Mimi partent faire leurs études à l'autre bout du pays ou se marient. Ses frères continuent à prendre des chemins totalement différents. Des gens meurent ou tombent malades pendant que d'autres naissent. De vieilles rancoeurs et des secrets refont surface. Mary Margaret grandit, perd son innocence et sa naïveté. Et pourtant, elle est toujours là, au même endroit, tout comme sa tante Ruth qui refuse obstinément de sortir de sa maison. Mimi est très proche de son père et elle est très attachée à sa maison. Elle commence à avoir d'autres envies et d'autres rêves mais elle culpabilise et s'y refuse, trop respectueuse de sa famille et des valeurs qu'on lui a transmises. Mais peu à peu, le refuge devient prison et Mimi comprend qu'on est parfois obligé de quitter l'environnement qui nous est familier pour avancer, même si c'est difficile. Elle comprend aussi que, si on ne peut pas remonter le temps pour revenir aux jours heureux, l'endroit où nous sommes nés ne nous quitte jamais vraiment. On le porte en nous, à chaque instant de notre vie. On peut le fuir ou bien y revenir, mais il est là, quelque part.

 

 

 J'ai vraiment aimé suivre cette famille sur une aussi longue période. On s'attache tout de suite à Mimi et je suis contente que l'auteur l'ait choisi pour narratrice car j'ai beaucoup apprécié sa façon de raconter et de voir les choses ainsi que ses souvenirs d'enfance. J'ai aimé découvrir le quotidien d'une famille "normale" dans l'Amérique rurale des années 1960. Mais j'ai eu le coeur serré de voir les choses changer à ce point. Cette vie qui semblait s'écouler paisiblement se met à changer du tout au tout et cette famille qui semblait si heureuse et si unie n'est plus que l'ombre d'elle-même après l'épreuve du temps. Mimi grandit et c'est toute son enfance et même tout son monde qui se noie. Pour aller vers autre chose, certes, mais quand même...

 

 Il y a beaucoup de nostalgie et de mélancolie dans ce roman et un petit quelque chose qui nous souffle "C'est ainsi que va la vie" qui nous brise le coeur parce que l'on sait au fond de nous que c'est réaliste et qu'il en sera de même pour nous. Le temps passe et vient balayer notre petit monde d'innocence et de joie. Les gens autour de nous disparaissent, les épreuves se succèdent et les choses ne se passent pas toujours comme on l'imaginait. On navigue parfois en eaux troubles avant de réussir à se sortir de là et à construire son propre foyer. Je dois avouer que c'est un sujet qui me touche particulièrement, surtout lorsqu'il est aussi bien abordé qu'ici et porté par une famille authentique et attachante. Et puis, j'ai toujours eu un faible pour les personnages qui s'accrochent au passé et à leurs souvenirs et tentent désespérément d'arrêter le temps.

 

 S'il y a quelque chose de triste et de fataliste dans ce roman, ce n'est pas le message que l'auteur et la narratrice veulent nous faire passer, au contraire. En dépit du temps qui passe, des épreuves de la vie, des désillusions et des drames, de belles choses nous attendent. Peut-être ailleurs, peut-être ici, mais elles sont là. Son enfance, sa famille, ses racines, on les emporte avec soi. Les choses changent quand on grandit et ce serait peine perdue que d'essayer de les retenir. On peut avancer sans oublier. On peut choisir une autre voie. On peut être heureux ailleurs et s'y sentir chez soi. Voilà, ce que je retiendrai de ce roman que j'ai trouvé à la fois sombre et lumineux. Il m'a fait penser à "Quand nous étions heureux" de Rebecca Coleman, un roman qui m'a profondément marquée et chamboulée mais aussi à deux autres romans dans lesquels on ressent aussi cette nostalgie d'une époque heureuse qui est révolue "Le Temps n'efface rien" de Stephen Orr et "Cet été-là" de Lee Martin. Le roman d'Anna Quindlen, en plus d'être remarquablement bien écrit et très agréable à lire, est plein de sensibilité, d'émotions, de justesse et d'humanité. Il nous laisse avec un sentiment doux-amer tant il fait écho à nos propres vies et à notre enfance envolée.

 

En quelques mots :

Un roman bouleversant - écrit avec beaucoup de justesse et de sensibilité - qui m'a touchée en plein coeur. Une lecture que je ne peux que vous recommander.

 

Quelques extraits :

"Dans mon esprit, l'enfance consistait en majeure partie à essayer de comprendre les adultes et de prévoir ce qu'ils allaient faire, puisque toutes leurs actions avaient des répercussions sur moi d'une façon ou d'une autre." (Page 76)

 

"Lorsqu'on possède une ferme, on a le sens du temps, de la valeur d'un jour ou d'une année. Dans une ferme, un calme bien particulier règne au petit matin et en fait un moment de la journée différent des autres, tandis qu'un soupçon de ciel noir pâlissant sur les bords indique la fin de la nuit. Excepté la lueur d'une éventuelle lune, la seule lumière provient alors de l'ampoule nue suspendue au centre du plafond de la grange, telle une petite lune personnelle. On peut facilement s'y sentir satisfait de la vie - ou perdu. Je me sentais souvent perdue ces jours-ci, sans jamais l'avouer à quelqu'un d'autre ni à moi-même. [...] Je savais qu'il était singulier pour une adolescente d'avoir cet espace vibrant entre l'estomac et le coeur. Je m'interrogeais : d'autres personnes se sentaient-elles comme moi, sans le montrer ? [...] Les vaches ne se comportent pas de la même façon le matin et le soir, et une ferme en hiver n'est pas la même qu'en été. Ici, l'année entière passait devant mes yeux : les bords jaunis des feuilles de maïs annonçaient la fin de l'été et la réouverture des salles de classe étriquées ; les citrouilles se tapissaient en octobre à la place des fleurs jaunes du mois d'août... Certains matins, quand le bétail se plaignait avec des bruits de vieux fumeur, vous saviez qu'on était en février, que l'eau était gelée dans les abreuvoirs, et qu'il fallait y aller avec une pelle et cogner sur la glace jusqu'à la briser.

L'unique constante sur toute l'année était le bruit que faisait mon père dans la grange, dans le brouillard de l'été comme dans les brumes glacées de l'hiver. [...] Mon père sifflait en général du moment où il ouvrait la porte glissante de la grande au moment où il la refermait." (Pages 119,120,121).

 

"En fait, ce que l'on se rappelle, ce sont les petits moments étranges qui vivent en nous et qui passent de temps en temps la tête lorsque des fenêtres s'ouvrent dans notre esprit." (Page 210).

 

***

N'hésitez-pas à nous rejoindre (ici) pour parler de ce roman.

 

 

Voir les commentaires

2017-05-19T07:21:28+02:00

Joyeux anniversaire, Maman !

Publié par MyaRosa

Satoe Tone

32 pages, éditions Balivernes, mars 2017

L'histoire :

Cinq poussins partent à la recherche d'un cadeau pour leur maman. Un spécial, un unique... Oui, mais lequel ?

 

Mon avis :

 

 Je suis vraiment admirative du travail de Satoe Tone. J'aime la douceur et la poésie de son univers. Cette façon de nous emporter ailleurs. On se croirait en plein rêve ! Ses illustrations sont à couper le souffle. On se perd dans cet univers enfantin et onirique et on ne veut plus en sortir. On est comme dans une bulle ou un cocon, on se sent protégé et ça fait un bien fou !

 

 Dans cette nouvelle histoire, nous suivons des petits poussins qui voudraient faire une belle surprise à leur maman en lui offrant le plus beau des cadeaux car elle ne mérite rien de moins que cela à leurs yeux. Ils nous entraînent avec eux dans un voyage inoubliable. Le ciel, les champs de fleurs, les herbes du matin, le haut des arbres, la mer scintillante, un arc-en-ciel... Voilà où ils nous entraînent et on en prend plein les yeux ! Mais les petits poussins ont bien du mal à trouver leur bonheur. Rien ne semble suffisant pour leur maman. A moins que...

 

 

 Quelle belle histoire ! Encore une fois, j'ai été éblouie par les illustrations fabuleuses de Satoe Tone. Nos petites personnages sortent un peu de leur bulle de confort et vont être confrontés au monde, à sa beauté mais aussi à ses dangers. Ils vont vivre une expérience incroyable qui va les faire grandir. C'est vraiment très joli. La nature et ses merveilles sont à l'honneur tout comme l'amour inconditionnel d'une maman et les liens très forts qui unissent parent et enfant. C'est un petit album plein de charme, de couleurs, d'émotions et d'amour.

 

 

En quelques mots :

Une merveille ! Un album plein de charme, de beauté, de poésie et d'amour.

 

 

D'autres livres de Satoe Tone à découvrir :

Doux rêves de moutons

La Très grande carotte

La Fanfare des grenouilles

Le Voyage de Pippo

Où est mon étoile ?

Une si jolie Terre

 

 

Voir les commentaires

2017-05-19T06:52:19+02:00

Je ne suis pas ta maman

Publié par MyaRosa

Marianne Dubuc

72 pages, éditions De La Martinière Jeunesse, mai 2017

L'histoire :

Un matin, Otto trouve une drôle de boule verte devant sa maison. Elle contient un être minuscule, tout rond et tout poilu. Otto l'accueille chez lui. Mais demain, c'est promis, il retrouvera la maman de ce petit...

 

Mon avis :

 

  En cherchant quelques albums sur le thème des mamans, j'ai découvert ce livre dans lequel on voit la maternité d'une autre manière, surprenante, inattendue mais très juste. C'est l'histoire d'un écureuil nommé Otto qui découvre une étrange créature, là, juste devant sa porte. Il commence par faire comme s'il ne l'avait pas remarqué mais finit par lui ouvrir sa porte pour lui offrir un abri pour la nuit. Le petit être l'appelle maman mais l'écureuil lui explique que sa vraie maman doit être quelque part en train de le chercher et qu'il va tout faire pour la retrouver.

 

 

 Les jours passent et la maman du petit être reste introuvable. Les animaux qui vivent autour n'ont jamais vu une créature comme celle-ci et personne ne sait d'où elle vient. Mais chaque nuit, le petit poilu grandit et devient de plus en plus grand. Bien trop grand pour la maison d'Otto. Il faut donc absolument retrouver la maman !

 

 Petit à petit, une routine s'installe entre ces deux-là. Otto passe son temps à chercher la maman de la créature mais ne part jamais sans l'avoir mis en garde contre les dangers qui l'entourent. Pendant ce temps-là, la bête poilue s'affaire, prend soin du foyer et prépare de la soupe pour que tout soit parfait au retour de l'écureuil. Si on oublie les codes et les idées reçues, on dirait bien que sous nos yeux est née... une famille !

 

 

 J'ai vraiment adoré cette lecture. Il y a ces illustrations qui sont vraiment superbes, ce joli cocon dans un arbre dans lequel il fait bon vivre, cette jolie rencontre entre les personnages et cet attachement qui s'installe jour après jour. On s'inquiète aussi pour cette petite bête poilue qui grossit, grossit, grossit jusqu'à ne plus pouvoir rentrer dans la maison de l'écureuil. Que va-t-il se passer ensuite ? La fin m'a vraiment plu. C'est un album plein de sensibilité et d'émotions qui m'a émue. Une jolie découverte.

 

 

En quelques mots :

Une lecture aussi drôle que touchante. Un très beau livre.

 

Voir les commentaires

2017-05-18T16:15:18+02:00

Au secours, maman fait un régime

Publié par MyaRosa

Philippe de Kemmeter

32 pages, éditions De La Martinière Jeunesse, mai 2017

Quatrième de couverture :

J'aime ma maman. Elle me prépare de bons petits plats. Mais depuis qu'elle a reçu un pèse-pingouin, tout a changé : adieu le burger de colin, bonjour la soupe de glaçons !

 

Mon avis :

 

 J'avais adoré "Papa est connecté" de Philippe de Kemmeter, l'histoire drôle et touchante d'un papa geek et de son petit garçon qui voulait passer plus de temps avec lui. Deux ans plus tard, l'auteur nous offre une nouvelle aventure de cette même famille et elle est au moins aussi drôle et rafraîchissante que la précédente !

 

 Cette fois, c'est la maman qui fait des siennes. Elle est accro aux magazines féminins et n'a plus qu'une obsession : perdre du poids ! Elle a beau changer le régime alimentaire de toute la famille, rien n'y fait, elle se trouve toujours trop grosse. Jusqu'au jour où, à force d'abuser de la soupe de glaçons, elle se retrouve mal en point et obligée d'aller chez le médecin...

 

 

 Quel plaisir de retrouver cette famille et l'humour de Philippe de Kemmeter ! Le texte est bourré de références et de petits clins d'oeil qui feront sourire les parents et les illustrations sont vraiment très amusantes. Mes enfants ont beaucoup aimé et n'ont pas vu venir la fin. J'aime cette façon d'aborder des problèmes actuels. C'est drôle et on en redemande !

 

 

En quelques mots :

Un album savoureux, drôle et très actuel qui charmera à coup sûr toute la famille !

 

Voir les commentaires

2017-05-18T15:46:39+02:00

Maman

Publié par MyaRosa

Mayana Itoïz

40 pages, Seuil Jeunesse, mai 2017, dès 3 ans

Quatrième de couverture :

Chaque soir, grâce à quelques couleurs et beaucoup d'amour, un petit garçon réinvente sa maman...

 

Mon avis :

 

 Parmi les albums lus récemment, il y a ce livre qui a vraiment charmé mes enfants. C'est une histoire toute douce et très poétique. Chaque soir, avant de s'endormir, un petit garçon plein d'imagination s'invente de belles histoires en se servant de sa maman comme support et de sa couette à pois multicolores comme palette. Avec des couleurs, il peint le visage de sa maman et celle-ci se transforme en léopard, en indien, en grenouille ou en ciel. A chaque soir sa couleur et son histoire qui est tout juste suggérée et ouvre la porte des rêves et de tous les possibles.

 

 

 Quel joli moment de complicité partagé ! Quelle belle manière de terminer la journée et de s'assurer que la nuit sera toute douce et pleine de songes ! Cette histoire délicate fait la part belle à l'imagination et à la créativité. J'ai adoré la bienveillance et la patience de cette maman ainsi que tout l'amour et toute l'admiration que l'on voit dans son regard lorsqu'elle observe son petit garçon s'inventer toutes ces histoires. Et elle ne fait pas que regarder, elle prend part au jeu et on ne sait pas lequel des deux s'amuse le plus. On entre dans l'intimité des personnages et cela provoque quelque chose de profondément touchant. Cet album vaut le détour !

 

 

En quelques mots :

Une histoire émouvante et pleine de tendresse qui m'a beaucoup plu.

 

Voir les commentaires

2017-05-17T17:42:40+02:00

Boucle d'Ours

Publié par MyaRosa

Stéphane Servant & Laetitia Le Saux

32 pages, éditions Didier Jeunesse, mai 2017, dès 3 ans

L'histoire :

Aujourd’hui, c’est le grand carnaval de la forêt !  Petit Ours veut se déguiser en Boucle d’ours !  Papa Ours est dans tous ses états. Les jupes et  les couettes, c’est pour les filles, les oursonnes,  les femmelettes, les cacahouètes,  les hommelettes !

 

Mon avis :

 

< Livre disponible en format poche le 31 mai 2017 >

 

 Voilà une histoire qui fait du bien et qui envoie valser tous les préjugés ! Petit Ours a choisi son costume pour le grand carnaval de la forêt. Cette année, il sera déguisé en Boucle d'Ours ! D'abord surprise, sa maman accepte rapidement l'idée, mais son papa s'y oppose farouchement. Pas question que son fils, un ours, un vrai, se balade dans la forêt avec un jupon rose et des couettes ! Mais pourquoi pas ? Là, il n'a pas vraiment de réponse... Parce que. C'est comme ça. Ca ne se fait pas. Ah bon ? Mais pourquoi ?

 

 

 Quelle bonne idée d'avoir détourné un peu les contes pour aborder une problématique actuelle sans en avoir l'air. Le propos est juste et pertinent et l'histoire est vraiment très drôle ! J'ai beaucoup aimé ce petit ourson rebelle mais surtout courageux qui ose affirmer ses choix et ses envies. La fin est très amusante et inattendue. Mes enfants ont adoré cette histoire. Ils ont ri du début à la fin et ont tout de suite voulu la relire. C'est plutôt bon signe, non ? Quant à moi, je ne peux qu'apprécier un livre qui bouscule et qui dit zut aux stéréotypes et aux bêtises des adultes d'une aussi jolie manière. Un album incontournable !

 

 

En quelques mots :

Un album très drôle qui bouscule les idées reçues, envoie valser les préjugés et prône la liberté.

A découvrir absolument !

 

Voir les commentaires

2017-05-17T14:31:59+02:00

Le Dernier repos de Sarah

Publié par MyaRosa

My Sister's Grave - Robert Dugoni

485 pages, éditions Michel Lafon, avril 2017

L'histoire :

Tracy Crosswhite vit depuis vingt ans avec la disparition tragique de sa sœur Sarah. Malgré le procès qui a condamné un coupable providentiel, elle est persuadée que cette histoire recèle encore de nombreux mystères. Devenue enquêtrice dans la police de Seattle, Tracy est bien décidée à faire toute la lumière sur cette affaire. Dans sa poursuite du véritable criminel, elle mettra au jour des secrets enfouis depuis trop longtemps...

 

Mon avis :

 

 Je me suis plongée dans cette belle brique à la couverture mystérieuse sans trop savoir quoi en attendre. Les thrillers juridiques m'attirent autant qu'ils me font peur. J'avais peur que ce soit un peu long et au final, j'ai adoré ! Pour tout vous dire, ce livre est tellement imposant que j'avais prévu une autre lecture en parallèle, un livre de poche que je pourrais glisser dans mon sac lors de mes déplacements, mais j'ai été tellement emportée par l'histoire que je me suis retrouvée dans l'impossibilité d'attendre le soir pour en connaître la suite. Tant pis pour le livre de poche et mes épaules, ces derniers jours, ce livre ne m'a pas quittée et c'est à regret que je le repose, déjà impatiente de retrouver Tracy dans une autre enquête palpitante.

 

 Rien ne m'a déplu, dans ce livre. J'ai adoré les personnages, les secrets et les mystères des habitants de Cedar Grove, le contraste entre la façon dont les enquêtes sont menées dans les petites et les grandes villes, l'écriture de Robert Dugoni et la construction de son roman qui ne souffrent ni de lourdeurs ni de longueurs, les flash back judicieusement insérés, la complicité très touchante de Tracy et Sarah, l'aspect judiciaire accessible et passionnant, les rebondissements, la manière dont le suspense est maintenu jusqu'au bout.

 

 On se met facilement à la place de Tracy. On comprend sa souffrance et son envie de voir la vérité éclater. C'est un personnage qui m'a vraiment beaucoup plu. J'ai aimé son courage et sa ténacité et je suis ravie de savoir qu'on la retrouvera dans d'autres enquêtes. Voilà un thriller orchestré de main de maître impossible à lâcher et qui nous laisse sans voix ! J'ai trouvé le final vraiment génial et à la hauteur de l'ensemble. Aucune déception. Je suis conquise !

 

En quelques mots :

Une histoire totalement addictive dans une petite ville pleine de secrets. J'ai adoré !

 

 

 

Voir les commentaires

2017-05-15T09:11:03+02:00

La Soupe à tout !

Publié par MyaRosa

Astrid Desbordes & Marc Boutavant

32 pages, éditions Nathan, mai 2017

L'histoire :

Edmond a retrouvé le livre de cuisine de sa grand-mère avec la recette de la soupe à tout. Il décide de la refaire avec ses amis : chacun doit apporter un ingrédient, mais ce qui rend cette soupe vraiment extraordinaire, c'est l'ingrédient-mystère...

 

Mon avis :

 

 Edmond et ses amis sont de retour et c'est, comme chaque fois, la promesse d'un joli moment de lecture ! Quel plaisir de retrouver cette joyeuse petite bande !

 

 Dans cette nouvelle histoire, Edmond veut faire découvrir à ses amis la soupe à tout de sa grand-mère. Pour que la soupe soit bonne, chaque invité doit apporter un ingrédient de son choix qui sera mis dans la marmite. Seulement, pour que la soupe soit bonne, il faut aussi y mettre un ingrédient-mystère et personne ne sait vraiment ce que c'est...

 

 

 Au menu : une enquête, de tendres moments de complicité, des recherches mouvementées, de la gourmandise, des instants partagés qui feront de beaux souvenirs, une petite dispute mais aussi et surtout une bonne dose d'amitié ! Astrid Desbordes et Marc Boutavant nous offrent une belle histoire qui met à l'honneur le partage et l'amitié. Cette série tendre et rafraîchissante est comme un paquet de bonbons. Ca pétille, c'est très coloré, ça redonne le sourire et c'est bien meilleur quand c'est partagé. J'adore !

 

 

En quelques mots :

Une lecture pétillante et colorée qui met à l'honneur le partage et l'amitié.

 

A lire aussi :

La Soupe au potiron

La Soupe aux cailloux

Un délice !

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog